Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 égo, quoi où quand comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
gérard hocquet



Nombre de messages : 2724
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Mar 12 Mai 2009 - 22:52

très subjectivement, sans faire référence aux théoriciens, pour moi, le ça serait le rapport au réel et à ses contraintes, ce sur quoi on butte quand on marche ou les aléas du parcours...on les prend en compte ou on feint de les ignorer, mais ils rattrapent toujours;
Le surmoi, la voix intérieure qui se nicherait au-dessus des réalités et tirerait vers le haut, une espèce de conscience supérieure raccrochée à des valeurs nobles. Après, on suit sa pulsion ou on se tient à ce qu'elle nous dit, la voix, mais on peut pas dire qu'on l'a pas entendue...Je pense qu'elle est très liée aux repères acquis dès la petite enfance par ce que les parents ont fait valoir dans l'éducation et leur propre comportement vis à vis des réalités et de nous enfants.
Mais ça me paraît tellement simpliste de dire les choses comme ça...ça doit être quand même un peu plus compliqué sinon complexe.
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Dim 17 Mai 2009 - 18:02

L'ego je le vois bien comme, je ne sais plu qui en a parlé, un enfant en soi.
Une "chose" qui a besoin d'être rassurée, cajolée, aimée, valorisée etc... pour qu'elle puisse se sentir bien.
C'est en rapport avec une certaine définition de soi-même, avec des certitudes, pour contrer la peur (peur de la mort, peur de la dissolution, peur de l'infini et du mystère qui nous entoure... et nous habite à l'intérieur).

Mais si tout ça est valable pour un enfant, en vrai, pour qu'il se construise dans la vie, c'est de moins en moins valable, ou en tout cas pas de la même manière, quand on devient adulte. Ou du moins qu'on essaye.
Parce que ça peut conduire à des tas de trucs pas terribles.
Par exemple la jalousie ; ou la concurrence, la compétition ; le besoin de reconnaissance perpétuel etc etc...

La question c'est comment on se positionne par rapport à ce "problème" de l'ego.
D'aucuns diront que si l'ego pousse dans le "bon sens", à faire des "bonnes choses", alors c'est pas important que ça soit l'ego qui dirige.
D'autres parleront carrément de la mort de l'ego, objectif spirituel, remplacer ce chef d'orchestre de notre vie par un autre chef d'orchestre : Soi. J'ai jamais bien compris toutes les nuances entre être, âme, soi etc...
Mais j'ai l'impression que ça se rejoint plus ou moins.
Et cet autre "truc" serait désintéressé, orienté vers un bien commun qui dépasse son bien / intéret personnel. (ceci n'étant pas un sacrifice pour autant, il ne s'agit pas de se renier, qui est encore un truc de l'ego, se "rabaisser" pour se donner une forme d'existence...)

Moi je ne sais pas. Je questionne et j'expérimente sur ces histoires là pratiquement tout le temps, ce qui revient à questionner ce que je suis, mon existence, ma conscience etc...
Vaste programme. Ca m'occupera probablement jusqu'à la mort, ce qui est parfait Laughing

Quelqu'un qui est dans l'humanitaire, qui a consacré toute sa vie aux autres, peut très bien être motivé en fait, profondément, par son ego. Recherche de reconnaissance, d'amour, de gratitude, d'admiration...
On ne peut pas le voir dans ses actes, on ne le sait pas.
Ca rejoint l'histoire du mensonge/vérité, c'est un truc en sa conscience et soi, ou Soi, ou SOi, ou sOI ou... flûte je sais plus comment l'écrire encore Mr. Green après on peut mettre des italiques et du gras pour inventer des nouvelles possibilités...

Ca peut être tout à fait inconscient.
Et c'est ça le problème.
Le truc ça serait d'arriver à en être conscient. C'est à dire de savoir discerner quand, dans un acte, une parole, n'importe quoi, c'est l'ego qui est à l'oeuvre ou cet "autre chose" difficile à définir et à nommer.
En symbolisme, on pourrait dire que l'ego c'est le Diable, et l'"âme" ou l'autre chose, c'est Dieu, ou le Christ.
Quelque chose de "dur" et centripète ; quelque chose de "souple" et centrifuge. Des forces complémentaires.

L'ego nous protège parfois, pendant l'enfance, ou même après.
Je me souviens très clairement d'une période de ma vie, où mon ego, c'était lui sans aucun doute, a délimité mon territoire, violemment s'il le fallait, pour pouvoir exister.
La plus grosse difficulté après a été de lâcher ça, c'est à dire d'arrêter d'avoir peur, de "faire comprendre" à l'ego, c'est à dire à une partie de moi simplement, cet enfant en moi, qu'il pouvait baisser la garde, et laisser les autres s'approcher, faire tomber les murs, et s'ouvrir un peu aux autres.
Et, ô miracle, même un jour, penser à eux... vouloir leur bien, agir de façon désintéressée dans le don pur.
Ca s'est pas fait en un jour...

Et le basculement est là, toujours possible.
Comment puis-je savoir de façon certaine jusqu'à quel point cet enfant en moi est vraiment guéri ? il peut resurgir au détour de rien, parfois même je ne m'en aperçois pas.
Je fais avec. Je fais de mon mieux, j'essaye de le gérer.
Mais comment je sais si au moment où j'écris, c'est uniquement le plaisir d'échanger, le désir de partager quelque chose, une connaissance, une expérience, qui me fait écrire, ou bien s'il y a aussi, et dans quelle proportion, autre chose qui veut sa "nourriture", sa dose d'amour, de reconnaissance, de petits smileys avec un chapeau bas, de mots gentils etc...

Soit je me terre chez moi et je ne fais plus rien de peur que ça soit mon ego qui dirige, soit j'accepte le risque, l'erreur, la déception même parfois, les désillusions sur moi-même... merde, une fois de plus, j'étais pas si bien que je le pensais... je croyais être dans l'offrande pure, et en dessous, inconsciemment, j'attendais quelque chose en retour...

Ce qui ramène l'ego à des proportions "raisonnables" disons, c'est la lucidité qui a été évoquée je crois, ou peut-être dans un autre fil.
S'écouter, se questionner, revenir vers soi souvent, pour sentir, écouter...
Et puis ne pas en faire une obsession non plus. On a cette composante en nous, voilà, il y a des choses qu'on ne peut pas contrôler, voilà, on fait avec du mieux qu'on peut.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Dim 17 Mai 2009 - 18:39

Un jour, j'ai entendu un chef d'entreprise expliquer tranquillement à ses salariées que lorsqu'elles téléphonaient pour dire qu'elles ne pourraient pas venir travailler parce que leur enfant était malade, c'était parce qu'elles voulaient à tout prix être une bonne mère, et que vouloir être une bonne mère signifie qu'on veut être parfait et donc que c'est un problème d'ego.

Le même chef d'entreprise estimait d'ailleurs que notre système de fonctionnement politique s'était gourré et que le chef de famille devait disposer d'autant de voix que de membres au foyer, lesdits membres devant se reposer sur son choix de vote à lui, et ne devant pas avoir accès au vote, le tout pour une bonne cohérence familiale.

J'adorais ce type, tellement il représentait pour moi le type même de l'humain.

mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Dim 17 Mai 2009 - 19:30

Un p'tit lien concernant l'ego et l'âme...
Sous l'angle "psycho-spirituel" :
http://www.egostracisme.com/
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Mar 9 Juin 2009 - 18:46

Et si on se faisait une petite partie de Lego pour laisser reposer les méninges ? mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Mar 9 Juin 2009 - 22:35

lucaerne a écrit:
Et si on se faisait une petite partie de Lego pour laisser reposer les méninges ? mdr

Ah oui. Le Lego !! Avec bac à sable à proximité, ça serait parfait. AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Mer 10 Juin 2009 - 14:17

sur doctissimo, on s'interroge également...

article du site mecaniqueuniverselle.net

allons-y, n'ayons peur de rien !
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   Lun 15 Juin 2009 - 0:02

nuam a écrit:
allons-y, n'ayons peur de rien !
Nan nan ! On dit "Soyons désinvoltes, n'ayons peur de rien". Un peu de rigueur que diantre !!! lk

Je ne suis pas encore allez visiter tes liens, mais j'étais en train de penser (penser?) que l'ego, finalement, c'est le socle de chacun.

Quand il est sous ou surdimensionné, c'est qu'il va mal. Quand il va bien, il devient transparent. Il est là, juste pour remplir son rôle de socle, mais on l'oublie. Pourtant, curieusement, ça signifie que même quand on l'oublie, il faut l'entretenir sans cesse, l'enrichir, sinon, il s'étiole, se plaint, s'ébranle et redevient visible. Et c'est reparti... Suis-je claire ? tong
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: égo, quoi où quand comment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
égo, quoi où quand comment ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» L’organisation du cosplay : qui fait quoi, quand, ou comment…
» Peinture, ou, quand, comment, pourquoi?
» Comment rédiger un manuscrit pour une maison d'édition?
» A quoi sert et comment marche les servomoteur ???
» Où ? Quand ? Comment ? Un récapitulatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: