Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De la nécessité du vocabulaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Astérisque
"J'étais pas là"


Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: De la nécessité du vocabulaire   Ven 29 Mai 2009 - 11:46

Ah, c'est rare que je te lise quasi en direct, Vic.
C'est passionnant et surprenant ce que tu nous décris de ton job, je ne l'imaginais pas sous cet angle tu vois... Tu fais bien d'insister, j'y découvre toujours de nouvelles facettes.
Très sincèrement, merci à toi Vic. Et là je ne plaisante pas.
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: De la nécessité du vocabulaire   Ven 29 Mai 2009 - 11:55

Vic a écrit:
Mon travail, ce n’est pas de la générosité : je suis payé pour, pour l’instant.
Vic, excuse-moi, mais je ne suis pas d'accord, l'un n'empêche pas l'autre, il faut bien vivre et si la générosité est rémunérée c'est une bonne chose !
Tu pourrais faire ton travail comme bon nombre de personnes qui s'en foutent et le bâclent...
Ceci dit, je parlais aussi de ta générosité hors de ton travail, tu t'intéresses aux gens et on voit bien que tu t'investis dans ce qu'ils font par tes commentaires et tes encouragements.
Je comprends ton malaise face à l'organisation sociale qui tend à mettre l'humain de plus en plus en cage et en cases, je ne sais pas comment cela va évoluer, les élections pourront peut-être avoir un poids ou une portée déterminante quand nous serons tous au fond du trou et que les gens ouvrirons enfin les yeux pour chercher la lumière Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De la nécessité du vocabulaire   Ven 29 Mai 2009 - 12:12

Vic, pourquoi les cons sont-ils cons ? Qu'est-ce qui fait que les méchants sont méchants ? D'où vient leur problème, quelle est leur souffrance pour qu'ils infligent douleur à l'autre ? Peut-on remonter et jusqu'où ? L'humanité entière a mal de ces mêmes maux que Blaise, Elisa, Charlotte, Lukas et tous les autres, n'est-ce-pas...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: De la nécessité du vocabulaire   Ven 29 Mai 2009 - 12:35

Vic Taurugaux a écrit:
Mon travail, ce n’est pas de la générosité : je suis payé pour, pour l’instant. Avec vos impôts et ça s’appelle encore le service public. (Je dis ça juste pour les prochaines élections.)

Lison fait remarquer à juste titre que pour remettre les choses d’aplomb, il ne s’agit pas toujours de faire une introspection savante sur qui suis-je ? Et dans quelle étagère. Le désarroi cache l’évidence. Blaise a été attaqué par des cons et toute la famille devient conne. Ils se disputent entre eux pour rien, bêtement, eux qui s’aimaient tant. Mais imaginer que les agresseurs de Blaise sont des petits cons est quelque chose de difficile pour eux. Pour les gentils : tout le monde est gentil. Papa est flic d’accord, mais au lieu de se coltiner aux voyous, il fait des actions de prévention contre les stupéfiants dans les collèges et les lycées. C’est un flic gentil. Les camarades de Blaise, les collègues de travail de Madame ont beau les alerter : mais si c’est un flic, c’est forcément un sale con, toutes ses insultes sont inconsciemment absorbées, digérées car en leur for intérieur chacun sait que Papa n’est pas comme ça. Le problème de Blaise qui est un « intellectuel » autant dire une tête à claques dans le lycée technique où il s’était inscrit de lui-même, c’est qu’il a beaucoup de mal à se faire des copains. Il avait fait beaucoup d’efforts pour se faire accepter par ces petits durs, et avait pensé les séduire avec ses qualités de gentillesse, sans imaginer un instant que ces avances auraient pu être ressenties comme celles d’un petit pédé. Il existe en effet à cet âge entre garçons une façon de faire, d’être, de s’habiller, un code qui permet d’intégrer un milieu ou un autre. En revenant en seconde générale, Blaise se retrouve tout à coup à l’aise. Il s’apercevra par la suite que ce n’est pas lui qui avait un problème. Il avait juste fait peur à des garçons qui se sont défendus de lui.

Souvent, les gens sensibles, intelligents, finissent par croire que toutes leurs qualités sont des défauts. Ils ne seraient que des lopettes. Leurs agresseurs leur disent cela. Avec force. La force que eux possèdent et contre laquelle on ne pourrait rien. Car, comme le dit Monsieur de La Fontaine, la loi du plus fort est toujours la meilleure.

Les choses se compliquent encore dans cette famille ou Papa est devenu flic parce que sa mère quand il était en terminale l’avait obligé à passé les concours de la fonction publique. Pour le caser. Il en avait réussi deux : la police et monteur de lignes au P.T.T. L’intérêt de la police, c’est qu’il y avait la possibilité d’y continuer sa carrière sportive. Papa était alors pilier dans une équipe de rugby qui marchait plutôt bien. J’ai oublié de vous dire que Papa a le physique de Chabal. Tout cela fit que Monsieur continua sa carrière rugbystique sous un maillot de la police nationale tout en subissant les quolibets des collègues qui pensaient que leurs sportifs étaient surtout des planqués. Des danseuses protégées par la hiérarchie. Alors vous comprenez, s’occuper désormais des gosses plutôt que de courir arme au poing après les trafiquants, ça vous attaque un peu la virilité. C’est beaucoup pour ça que Blaise est surtout le fils de sa maman. Qu’il est bien dans ses jupes. Elle défend son mari quand je dis : mais les pères ne sont pas là pour être des papas-poule ! Elle dit : Non, c’est plutôt un papa kangourou, il a une poche pour porter ses enfants… Monsieur s’étrangle ! Ah ! Je dis, je croyais que les poches, c’était plutôt l’apanage des mères. C’est à ce moment là que Madame peut un peu parler de tous les soucis qu’elle a eu avec son papa. (Des fois, je viens à la rescousse des garçons : les mères ne sont que des femmes, elle sont terribles, vous savez !)

Dans le nouveau logiciel que nous a concocté l’administration hospitalière, il faut que pour une histoire comme ça, nous rentrions un diagnostic afin d’évaluer le traitement le plus économiquement rentable. Bien sûr le dossier de Blaise n’est pas comme ici truqué. On y inscrit sa véritable identité. Comme nous ne savons absolument pas à quoi son dossier va servir et par qui il peu être lu, nous restons suffisamment soft. On inscrit juste phobie scolaire. Surtout pas idées suicidaires. Ca, c’est un truc qui reste entre nous. Donc, on minimise le truc dans l’intérêt de notre patient. Cliniquement, sous ce symptôme de phobie scolaire, nous ne savons pas à l’avance ce que nous allons découvrir. Or, on voit ici que nous avançons pour traiter autre chose et que nous ne connaissons pas encore. Nous devenons utiles à l’ensemble de la famille. Le problème de Blaise n’était qu’une porte d’entrée. Mais, avec ce logiciel, comment faire percevoir notre travail à notre administration sans qu’ils cataloguent les gens. Le logiciel ne le permet pas. Il rend plutôt compte que nous ne faisons pas grand-chose. Peut-être même que nous ne serions pas rentables…

C’est pour ça, quand je vous dis de penser aux élections….

A votre bon coeur AngeR
Nan, c'est rien, j'avais lu trop vite, et je voulais pinailler sur le "ses" ou "ces" et en fait c'est toi qui a raison là. T'as vachement fait de progrès pour l'orthographe, j'arrive pas à trouver une seule faute... C'est plutôt moi qui en commet des fautes, par étourderie.
Et tu connais Chabal? Le beau Sébastien? Ah, qu'est-ce qu'il me plait ce mec! Quelle densité dans son jeu!
Bon, je m'égare encore du sujet, quand tu auras un peu de temps, tu pourrais nous dire un mot de ce que tu penses des thérapies de groupe? Moi, j'y connais rien, et je suis trop faignante pour chercher toute seule... Excuses, hein? C'est l'alzam, je lis un truc, et le lendemain, voire une heure plus tard, j'ai oublié... Mais c'est pas grave, hein, je préfère en rire...
Ange
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: De la nécessité du vocabulaire   Ven 29 Mai 2009 - 16:27

Astérisque a écrit:
Nan, c'est rien, j'avais lu trop vite, et je voulais pinailler sur le "ses" ou "ces" et en fait c'est toi qui a raison là. T'as vachement fait de progrès pour l'orthographe, j'arrive pas à trouver une seule faute... C'est plutôt moi qui en commet des fautes, par étourderie.
Et tu connais Chabal? Le beau Sébastien? Ah, qu'est-ce qu'il me plait ce mec! Quelle densité dans son jeu!
Bon, je m'égare encore du sujet, quand tu auras un peu de temps, tu pourrais nous dire un mot de ce que tu penses des thérapies de groupe? Moi, j'y connais rien, et je suis trop faignante pour chercher toute seule... Excuses, hein? C'est l'alzam, je lis un truc, et le lendemain, voire une heure plus tard, j'ai oublié... Mais c'est pas grave, hein, je préfère en rire...
Ange

Les thérapies de groupe: je ne sais pas, mais je t'ai connue plus posée...
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: De la nécessité du vocabulaire   Sam 30 Mai 2009 - 0:34

Dommage. Mais moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la nécessité du vocabulaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la nécessité du vocabulaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» De la nécessité du vocabulaire
» Petit jeu pour enrichir son vocabulaire en lingala....
» "Vocabulaire poétique"
» Vocabulaire dépassé...Mots oubliés...
» Vocabulaire du Poilu et Locutions du Front

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: