Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La femme et l'oppression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La femme et l'oppression   Mer 17 Juin 2009 - 4:07

Tryskel a écrit:
Quant à dire que son oppression s'arrange, même dans nos sociétés soi disant civilisées, pas vrai! Parce que les monothéismes nous ont diabolisées et que les grecs et les romains pourtant païens nous avaient ravalées au statut d'objet... Vestale chaste pendant 30 ans, nan, mais qui a pu avoir une idée aussi tordue?

Issu du fil http://liensutiles.forumactif.com/religions-f55/qu-est-ce-que-dieu-t17202-120.htm
Je trouve intéressant de lancer le sujet.

Pensez-vous que l'oppression de la femme est en régression ou pas ?
A votre avis, pourquoi est-elle oppressée ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Thimothée

avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : haute-loire
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Mer 17 Juin 2009 - 9:53

Moi je pense qu'elle augmente. A travers l'intégrisme islamique. Mais aussi dans la lenteur qu'ont nos démocraties à traiter avec égalité les salaires des hommes et des femmes. Vous devriez toutes vous mettre, en tant que femmes, en grêve, jusqu'à ce que cette injustice soit enfin réparée !
(Chez moi, c'est souvent ma chérie qui porte la culotte vu l'état des troupes, donc pas d'oppression à signaler Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://khoan.free.fr/Zefyr/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Mer 17 Juin 2009 - 10:11

Merci RO parce je pensais proposer un fil du genre (les grands espris se rencontrent, lol).

Nan, l'oppression de la femme ne diminue pas et encore une fois, pas que dans les pays d'Islam, ç'est guère mieux chez nous, même si ça se présente pas sous les mêmes formes, on nous colle pas une burka.
Mais il y a tous les jours des femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint, les inégalités, la "chosification"...

J'abrége, je reviendrais sur ce fil quand j'aurais le temps d'approfondir.

Sur ce sujet là aussi j'ai un container de docs...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Mer 17 Juin 2009 - 23:02

En effet, l'oppression des femmes ne regresse pas. C'est la face cachée de la lune. Tout semble beau mais la réalité est occultée ...l'envers est véritablement laid -

À ce jour, entre les différences de salaire, les femmes subissant des violences corporelles et sexuelles de la part du conjoint (il meurt une femme tous les trois jours sous les coups du conjoint)vient s'ajouter au travail de celles-ci les tâches quotidiennes, à savoir qu'environ 80% des tâches domestiques sont effectuées par les femmes.
Bien entendu, puisque nous sommes en période de crise, là encore ce sont les femmes qui sont le plus touchées avec un taux de chômage étant plus élevé. Ne parlons pas des femmes immigrées, c'est le pire du pire, car le taux d'activité est largement inférieur à celui des hommes.
Au niveau politique, malgré les progrès en matière de laisser place aux femmes, il y n'en demeure pas moins que le pourcentage reste faible.
Revenir en haut Aller en bas
mameri



Nombre de messages : 69
Localisation : MAZOUNA WILAYA DE RELIZANE
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: la femme et l'oppréssion   Lun 24 Aoû 2009 - 16:57

bonjour,
C'est plus tôt l'écart à mon avis qui s'amplifit entre l'homme et la femme dans la société et d'ailleurs dans tous les domaines de la vie (politico-économique, socio-culturel etc) l'écart lui même induit par l'évolution technologique qui fait que l'oppréssin de la femme augmente au lieu de régresser. On le constate dans plusieurs pays nantis , hormis les pays où l'oppréssion de la femme est le fait de certaines croyances et coutumes. Et ce n'est pas l'intégrisme islamique qui est le facteur prépondérant .Ce dernier est condamné d'ailleurs par les pays musulmans . l'intégrisme est un courant religieux qui s'apparente à une mode . Il est forme le plus souvent par un groupuscule qui veut se distinguer de la société . Il éxiste comme vous le savez dans plusieurs pays européens.
Regardez autour de vous , l'impact de la crise éco , ce sont bien les femmes qui en sont le plus touchées n'est ce pas ? Et pourtant ce sont des pays civilisés où l'égalité entre les sexes devrait être un modèle pour les autres pays où on leur enseigne la démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Mar 25 Aoû 2009 - 7:50

mameri a écrit:
Et pourtant ce sont des pays civilisés où l'égalité entre les sexes devrait être un modèle pour les autres pays où on leur enseigne la démocratie.


Le problème c'est de savoir comment est placée cette égalité entre les sexes. Déjà comment peut-il y avoir une égalité entre les sexes alors que femmes et hommes sont si différents. Nous sommes entre Mars et Vénus, là.
Ensuite, faudrait-il encore qu'il y ait une évolution des mentalités. Le problème fait encore référence au clivage de l'ensemble. Certes, les pays civilisés devraient montrer l'exemple, mais je pourrais me mettre en situation et dire : "oui, mais comment montrer l'exemple quand on sait que plus d'un tier des femmes vivent l'oppression dans le monde". Est-ce que montrer l'exemple changerait le courant actuel ainsi que les moeurs ?

Pour ne pas tout mélanger, je ne souhaite pas parler d'égalité entre les sexes. Nous sommes différents. Gardons cette différence. Cependant, je parlerais d'égalité en matière de droits. Les même droits et ce peu importe notre couleur de peau, notre culture, notre sexe.



Socialisme ou barbarie au seuil du XXIe siècle

La lutte contre l'oppression des femmes.

Le mouvement féministe répond à la plus vieille oppression que connaisse l'humanité. Il défend les intérêts de plus de la moitié des êtres humains. Il constitue une dimension essentielle de toute lutte pour l'émancipation humaine.

Les femmes constituent 53% de la population mondiale. En comptant aussi bien le travail domestique que le travail rémunéré, elles effectuent la majorité des heures du travail réalisées au niveau mondial. En revanche, quand il est rémunéré, le travail féminin est très largement sous-évalué par rapport à celui des hommes.

Les femmes sont en général exclues des responsabilités de pouvoir et de décision. Elles sont maintenues dans une position subordonnée. Elles n'ont même pas le contrôle de leur propre situation. C'est sur les femmes que retombe la responsabilité du soin des enfants et d'assurer la continuité du genre humain. Elles le font sans les moyens et les infrastructures nécessaires et, la plupart du temps, sans participation substantielle des hommes. Ceci les accule à une situation très vulnérable, économiquement et socialement, sujette à des dé gradations, à des menaces contre leur santé, aux violences et aux agressions sexistes .

Bien que leur condition varie de pays en pays et qu'un progrès significatif ait eu lieu sur le plan de la contraception et du droit à l'avortement, combiné avec une augmentation de l'emploi salarié dans les pays les plus développés , les femmes sont toujours victimes d'une surexploitation économique et d'une subordination sociale et politique dans le monde entier. Elles sont les premières frappées par tous les désastres: la sécheresse, la misère, la guerre, les mesures d'austérité économique, la dépression et le chômage. Elles constituent le secteur le plus vulnérable des masses laborieuses. Avec les enfants, elles représentent 85% de s dizaines de millions des réfugiés aujourd'hui à l'échelle de la planète.

La lutte contre l'oppression des femmes est donc une dimension fondamentale de la lutte pour l'émancipation sociale dans son ensemble. Il ne s'agit pas seulement d'une question de revendications démocratiques ou de droits civils, quelle que soit l'importance de cette dimension. L'abolition de l'oppression des femmes est nécessaire à toute lutte victorieuse pour une société meilleure.

Elle implique le droit absolu des femmes au contrôle de leur corps, au libre accès aux moyens contraceptifs, à l'avortement libre, à l'égalité complète au cours du travail comme dans la formation professionnelle et en matière de rémunération, à la liberté sexuelle, à la possibilité de vivre sans abus sexistes ni violences sexuelles et sexistes, à l'abolition de la responsabilité exclusive des femmes pour le travail domestique, au droit à un soutien matériel adéquat à la naissance et à l'entretien des enfants.

Nous soutenons et impulsons sans restriction la lutte et l'autoorganisation des femmes pour mettre fin à leur subordination. Nous reconnaissons sans réserve le droit des femmes à prendre en main leur propre destin. Cette bataille est partie prenante de la lutte pour le socialisme. Pas de libération des femmes sans socialisme, c'est-à-dire sans l'abolition de la propriété privé e à la fois capitaliste et patriarcale. Pas de socialisme véritable sans libération des femmes; tant qu'une moitié de l'humanité opprime l'autre, aucune des deux ne saurait être libre. Les révolutionnaires, femmes et hommes, luttent pour la féminisation de tous les organismes sociaux, y compris leurs propres organisations, le mouvement ouvrier lui-mêm e et toutes ses organisations politiques et syndicales.
http://www.lagauche.com/4international/Manifeste/quatre_14.htm
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Mar 25 Aoû 2009 - 15:35

Plus que politique, c'est une question de mentalités.
C'est quand même encore des femmes qui font exiser leurs filles!
Elles ont tellement intégré le shéma de la dominante mâle qu'elles le reproduisent bien souvent même inconsciement. Elles ont en tant qu'éducatrice au sein de la famille une trés lourde responsabilité qu'elles ne mesurent pas toujours. Faut dire qu'on leur explique pas vraiment tout!

C'était une autre génération certes, mais combien de choses m'ont été interdites parce que j'étais "une fille"? Et qu'une fille devait avant tout savoir s'occuper du ménage et des enfants. les enfants, j'ai fait au mieux de mon possible, le ménage, j'ai développé une certaine allergie! L'homme étant par définition le pourvoyeur du matériel. Mais quand l'homme plaque femme et enfants qui se débrouille seule? La trés grosse majorité des familles monoparentales est féminine.

Non, il ne s'agit pas d'égalité des sexes, un mec est un mec, une nana est une nana, c'est comme ça, c'est naturel, et au lieu de se faire la guerre, on devrait une fois pour toute admettre qu'on est fait pour se compléter, mais le pouvoir est mâle et les "Femmes de pouvoir" prennent souvent des attitudes mâles.
Nos sociétés occidentales soi disant égalitaires régressent à la vitesse grand V, et ce sont les femmes qui en sont les victimes privilégiées, par passivité, habitude, ignorance, éducation...
Et comme nous sommes le fer de lance de la Civilisation, ça ne se voit pas chez nous, on ne veut pas le voir, on préfère montrer du doigt les intégrismes de tout poil, que je rejette bien sûr totalement, que de balayer devant notre porte...

Quand un archevêque se permet de dire que s'il y a jupe il n'y a pas de cervelle, ou approchant, en France aujourd'hui, c'est grave. quand on doit légiférer sur la parité, et la rappeller, tout en donnant l'exemple du contraire, combien de ministres ou de députés femmes sur le total?
Quand on légifère a tout va, c'est que les lois ne sont appliquées et que quelque chose cloche!
C'est dans les têtes et le quotidien que ça doit changer, mais ça prend du temps, et on n'avance pas franchement dans ce sens!

Et au rique de me répéter, l'oppression de la femme vient de sa faculté de transmettre la vie, ce pourquoi les sexes se complétent d'ailleurs, lol!
C'est le contrôle du ventre qui s'effectue, même si la notion est dissimulée sous un fatras, c'est trés primaire, mais on en est toujours là!
Et quand je vois des femmes militer dans des mouvements contre la contraception, l'avortement etc... j'hallucine, elles font bien le jeu du pouvoir mâle...
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Mar 25 Aoû 2009 - 15:46

Tryskel a écrit:


Quand un archevêque se permet de dire que s'il y a jupe il n'y a pas de cervelle, ou approchant, en France aujourd'hui, c'est grave.....


Quoique...!!!!....Il est bien placé pour savoir de quoi il cause.... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Jeu 27 Aoû 2009 - 3:53

Comme le dit Rosacée, l'homme et la femme sont fondamentalement différents, ne serait-ce que par la géographie de leur corps, mais aussi par la construction mentale ; sans entrer dans une foule de détails, si je me borne aux caractéristiques principales, l'homme verse dans la force musculaire et dans l'esprit carré, la femme verse dans l'endurance et la protection.

Tout de même, la femme prend un chemin assez curieux. Le regard que me donne ma culture me fait dire que certaines autres cultures l'oppriment en l'obligeant à se voiler ou se faire exciser, en lui ôtant toute responsabilité apparente de gestion, et je ne sais pas s'il existe encore des pays où les femmes n'ont pas accès au droit de vote, mais en tout cas il me semble que c'était encore le cas dans des temps pas si lointains.

D'autre part, dans certains autres endroits du globe, on la voit occuper des postes importants, ou des travaux équivalents à ceux auxquels elle n'avait pas accès il n'y a pas si longtemps. Mais à salaire inférieur à celui des hommes.

Et puis on s'aperçoit que dans certains foyers, c'est elle qui fait bouillir la marmite tandis que l'époux tient le rôle d'homme de maison. C'est elle aussi qui, par bêtise ou vengeance, réduit l'homme à soumission.

Il n'empêche que sexuellement, elle fait toujours l'objet de convoitise masculine, au point de subir les viols de la guerre (les hommes subissent la torture) ou sans guerre (la pédophilie existe aussi vis à vis des petits garçons) et qu'au sein du couple, je me demande combien encore passent pour frigides alors qu'en réalité il s'agit d'incompétence masculine devant le mystère que le corps féminin représente (ceci dit, combien de femmes connaissent le corps masculin...)

Autrement dit, je pencherais pour un savant mélange d'avancées et de stagnations.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Ven 28 Aoû 2009 - 13:32

Savant mélange, certes Ro.

Pour le droit de vote, il existe encore certains cantons suisses où les femmes ne l'ont pas. on fait de temps à autre un référendum, mais comme ce sont les hommes qui votent le résultat est toujours niet!

Je te rejoins aussi quand tu parles de l'ignorance respective des corps par la femme et par l'homme, il faut se donner la peine d'apprendre l'autre, cet animal étrange qui n'a pas le même sexe! sans rapport de force évidement, juste découvrir, se "donner la permission" de ressentir...

J'ai dit plus haut que l'oppression de la femme tenait aux mentalités, c'est aussi une question de culture, et d'une culture aristocratique (je parle pour l'occident), il fallait garder les femmes, les filles d'Eve forcément pécheresse, maligne, faibles dans leur chair sous le contrôle de l'homme fort, viril, qui prouvait sa virilité hors du lit conjugal mais pendant longtemps l'adultère masculin n'a tout simplement pas exité.
l'épouse qui passait directement de son père à son mari (choisi par le père) n'avit qu'un devoir: faire des enfants, légitimes, pour que la lignée se perpétue de façon "pure" sans introduction de bâtard.
On ne sait pratiquement rien des pratiques du peuple qui n'interessaient personne au moins jusqu'à la révolution industrielle, et là aussi, plus il y avait de petits, plus c'étaient de bras pour travailler et le plus tôt possible, bien sûr, sans congé de maternité!
Aristocratique parce que les femmes du peuple travaillaient, ce qui aurait été totalement impensable dans la noblesse puis dans la bourgeoisie, une femme comme il faut ne s'exposait pas aux risques du monde, et bien sûr elle était blonde et de peau blanche, signe qu'elle ne sortait que trés peu...

L'idée de la supériorité mâle et de l'infériorité, la faiblesse, la fragilité féminine traîne toujours, même sans réfèrence religieuse au moins reconnaissable.
Les viols de la guerre sont délibérés, en violant on abaisse l'homme parce qu'on introduit la souillure dans sa famille, et c'est la femme qui paye.
Il y a eu ces quelques années plusieurs cas (mais sans doute bien plus) dénoncés de "Meutres d'Honneur" une fille violée mise à mort par sa propre famille, et avec l'accord sinon la participation de la mère, parce qu'elle y apportait le déshonneur, et plus vierge donc plus mariable.
Je reviendrais sur la virginité....
Sous entendu, pas toujours levé dans nos sociètés occidentales, la violée n'est pas si violée parce ce que soit elle a provoqué, soit elle ne s'est pas assez défendue.
CF le scandale provoqué en Italie par un juge qui dans une affaire de viol avait dit qu'il ne pouvait pas y avoir eu viol puisque la "victime" portait un jean et que ça ne s'enlève pas sans consentement.
le lendemain du jugement, toutes les députés femmes sont venues en jean à l'Assemblée, et le jugement à été revu!
Mais c'est significatif.
Significatif aussi, toujours en Italie que Berlu récompense les bimbos qu'il baise par des postes de ministre ou de secrétaire d'état. La promotion canapé a de beaux jours devant elle, mais là c'est aux femmes qu'il appartient de refuser...


Dernière édition par Tryskel le Dim 30 Aoû 2009 - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   Dim 30 Aoû 2009 - 10:05

...

Dire que de nos jours le droit de cuissage existe encore...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La femme et l'oppression   

Revenir en haut Aller en bas
 
La femme et l'oppression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme et l'oppression
» Lulu Femme Nue de Davodeau
» La femme noire et ses artifices....
» La clarté naît femme
» La femme infidele

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: