Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amérique : Jésus camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Amérique : Jésus camp   Mar 23 Juin 2009 - 7:56

Il n’y a rien de plus vulnérable qu’un enfant…

« Jésus camp » est un documentaire sorti en avril 2007.
Des enfants sont filmés dans les colonies de vacances « Kids on Fire » du pasteur Becky Fisheur. Là-bas on croit en Dieu.

Becky Fisher Pasteur pentecôtiste organise des conférences et un camp pour les enfants évangéliques. Évidemment, l’enfant étant plus facilement atteignable que l’adulte, là, est son point fort : transmettre à l’enfant la parole de Dieu afin qu’il grandisse avec ces/ses convictions inculquées dès le plus jeune âge. Il en découle du reportage avec quelle ténacité est transmise une croyance. De cette chaire est entendu un virulent message « les autres contre eux » au nom de Dieu, dans le but de rendre grâce à celui-ci, afin de mettre fin à ce vieux monde malade et reconquérir l’Amérique pour le Christ. Dès lors, l’Amérique est divisée. Il y a un enchevêtrement politique et religion où il est dit à ces enfants que Georges Bush est un Saint homme qui a été consacré pour créer une société chrétienne et dans le monde. S’engage alors ce qu’ils appellent une guerre culturelle en occultant des enfants et les élevant ainsi contre le monde en émettant des paroles de la Bible.

Les enfants sont en proie à une fascination pour le moins inaltérable, est effectué un véritable lavage de cerveau. On les illusionne, on les culpabilise, on les renforce, on les fait devenir puissant par l’émission d’un pouvoir en leur transmettant qu’ils sont les sauveurs du monde, parce qu’au travers de leur voix est la parole de Dieu. Parce que de leurs mains, de leur corps c’est Dieu qui parle. Il est fait une transposition de Jésus à Dieu, celle-ci venant se greffer dans l’esprit et le corps des enfants. Ils sont donc porteurs d’une nouvelle génération, d’une nouvelle nation, c’est le constat d’une telle projection.
Parallèlement, le pasteur met en avant la différence des camps de Palestine comme étant ressemblants aux leurs, à la seule dissimilitude, ces enfants palestiniens sont éduqués à porter des ceintures explosives, des fusils, des bombes. Mais de cette démonstration en référence à la leur vient s’ajouter une contradiction évidente, puisqu’elle met en évidence de façon constante, le péché, le mal, le diable, la mort, sous forme de pression douce, allant jusqu’à démontrer aux enfants « qu’Harry Potter » étant un sorcier (mais n'étant qu’une fiction) - dans l’Ancien Testament, il aurait été mis à mort parce que celui-ci, même s’il est un héros, ne demeure pas moins qu’un sorcier représentant le mal. Il leur est donc demandé de sortir « leurs outils » afin de réparer le monde. C’est carrément de l’autoritarisme.
Ça ne peut que faire peur ce terme « sortez vos outils », car en quoi cela fait-il référence ?
Quelle influence cela peut-il avoir dans le psychisme d’un enfant ?
Quelles conséquences cela peut avoir sur le devenir de l’enfant ?
Bien entendu, ces enfants sont constamment encouragés par l'élocution de compliments. Ils sont les servants de Dieu : « C’est bien, c’est génial, tu es génial, tu es une très bonne servante de Dieu, bravo, continue… »

Il faut voir dans quel contexte le documentaire commence. Est mis en avant une scène de spectacle musicale où des enfants ont le visage maquillé en soldats, véritables missionnaires domptés avec pour effet de la musique moderne et ils professent devant plus de 500 personnes composées majoritairement d’enfants de moins de 13 ans :
« Il n’y a jamais eu de génération comme celle-ci, la terre n’est que morts et mourants en esprit et en corps (ça fait plaisir pour les vivants tout confondus, tout croyant que nous sommes), mais le temps est venu pour la gloire de Dieu de recouvrir la terre comme l’eau recouvre les mers. Toute l’assemblé répète : « le temps est venu», nous prophétisons à ces ossements, levez-vous ! Répandez la parole de l’Éternel, nous aimons le Seigneur de Sion. Fascinez une Génération ! Il arrive ! Debout ! Il va ébranler la nation ! » Dixit « Jésus camp »
Tout cela émis dans une atmosphère étrangement machiavélique. Cela échappe au sens. C’est même à se demander qu’est-ce qui leur échappe ? Car d’autres chrétiens témoignent ne pas comprendre une telle attitude qu’ils trouvent autoritaire et sans compassion aucune. Il faut voir avec quelle véracité les enfants, bras levés vers le ciel implorent « Jésus » - jusqu’à ce qu’ils en pleurent – jusqu’à ce qu’ils entrent en transe, jusqu’à ce qu’ils en convulsent, jusqu’à ce qu’ils s’agenouillent, jusqu’à ce qu’ils se repentent du mal qu’ils ont pu faire en ne croyant pas à celui-ci ou par fait d’avoir parlé mal, comme les « autres », dans la société…

Dès lors, un processus s’active : l’effet de groupe par la pensée.

« La pensée de groupe ou GroupThink est un terme inventé par Irving Janis en 1972. Le terme décrit le processus selon lequel les individus d'un groupe ont tendance à rechercher le consensus plutôt qu'à appréhender de manière réaliste la situation. Il s'agit donc d'une expression plutôt péjorative. La première utilisation du terme date de 1952 par William H. Whyte dans Fortune.
Le danger d'un tel phénomène est que le groupe peut prendre de mauvaises décisions ou des décisions irrationnelles, même si les individus du groupe avaient personnellement pris une autre décision. Dans une telle situation de pensée de groupe, chaque membre du groupe essaye de conformer son opinion à ce qu'il croit être le consensus du groupe sans se poser la question de ce qui est réaliste. La conséquence est une situation dans laquelle le groupe finit par se mettre d'accord sur une action que chaque membre du groupe croit peu sage. Source Wikipédia »


Nombre de chrétiens pense que cela n’a rien à voir avec le christianisme qu’on leur a enseigné. Pourtant, eux aussi croient en la Bible. Lors, est né en Amérique un nouveau genre de religion, car les évangéliques croient que pour obtenir le salut, ils doivent être « nés à nouveau », à savoir que 43% des évangéliques de moins de 13 ans sont « nés à nouveau ».
C’est en cela le plus inquiétant et ça fait peur.
Jusqu’où allons-nous aller au nom de ce Dieu ?

Il n’y a rien de plus vulnérable qu’un enfant… Et c’est encore l’adulte qui le manipule.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Amérique : Jésus camp   Mar 23 Juin 2009 - 9:15

Je crois que ce sujet rejoint celui des sectes, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Amérique : Jésus camp   Mar 23 Juin 2009 - 12:26

Les courants religieux les plus grands, ne sont-ils pas sectes ?

L'article est parlant, il fait partie des millions de témoignages qui pourraient à eux seuls constituer... la bible des hommes devenus libres enfin.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Amérique : Jésus camp   Mar 23 Juin 2009 - 16:27

Romane a écrit:
Les courants religieux les plus grands, ne sont-ils pas sectes ?
chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amérique : Jésus camp   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amérique : Jésus camp
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amérique : Jésus camp
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Question sur les chaînes tnt ou numérique sur Genève
» Autour des Indiens d'Amérique : Jim Fergus et autres auteurs
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Religions-
Sauter vers: