Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le souvenir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 0:36

La mèmoire procède t'elle de la comprehension ou du conditionnement..?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 3:01

Question piège ; elle ne propose que deux alternatives.
Compréhension = interprétation
Conditionnement = interprétation

La mémoire serait donc le fruit de l'interprétation que l'on fait d'un événement ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 9:53

Bien que de l’humain tout soit sujet à l’interprétation, j’aimerais quand même dire que celui-ci étant n’est donc pas une interprétation dans sa généralité.

La mémoire procède-t-elle de la compréhension ou du conditionnement ?

Dès lors, des parenthèses s’ouvrent :

– Qu'est-ce que la mémoire avec les réminiscences ?
– Qu’est-ce que la mémoire sans les réminiscences ?
– Qui semble être plus proche du « soi » pour parler de souvenirs à sa place ?
– Comment d’un à autre peut-être vécu une même situation ?
– Que serait la mémoire si elle n’avait pas à trait à l’homme et ses souvenirs ?
– Comment interpréter au sens réel ce dont nous nous souvenons ?
– La mémoire n’est-elle pas liée à l’apprentissage ?
– Du coup ne fait-elle pas référence au conditionnement et à la compréhension ?


L’interprétation que nous faisons d’une réminiscence nous appartient du fait de la situation vécue. Le souvenir est intrinsèque à l’homme. Dans une même famille, deux personnes peuvent avoir vécu une situation similaire et ne pas relater les mêmes impressions. Cela se rapporte donc à l’interprétation unique. Néanmoins, cette interprétation fait référence à la mémoire de l’individu pouvant établir une connexion en cohésion avec la compréhension et/ou le conditionnement. Le conditionnement est un mécanisme d’apprentissage. Depuis tout petits, nous sommes conditionnés par des automatismes dits intrinsèques. Mais nous sommes soumis à un conditionnement sociétal régi par des règles d’apprentissage et des lois fondamentales. Tout ce qu’on a en mémoire est le résultat de plusieurs années d’expérience de vie. Le conditionnement a trait à celle-ci, mais aussi à l’individu dans le sens le plus basique qu’il soit. Nous devons bien survivre à notre nature, à l’alentour. Le conditionnement permet de rendre compte d’évènements comme l’apprentissage ainsi que la résolution de problème. Déjà nous nous conditionnons à l’entourage. Par conséquent, de ces souvenirs amènent la notion et le sens de la compréhension afin que cela soit utile pour l’avenir. Cela déclenche encore des automatismes dits d’anticipation. Le conditionnement peut-être neutre, positif ou négatif. Cela dépend toujours à quoi l’on est soumis. Tellement de facteurs entrent en ligne de compte. Il y a des facteurs qui sont déclencheurs. Ne pourrait-on pas dire aussi que la mémoire procède en fonction de l’imprévisible ne faisant donc ni référence à la compréhension et au conditionnement, mais à « l’instanté* ». La mémoire s’assujettit à la conscience et l’inconscience d’un individu, elle est donc inhérente à sa fonction. Cependant, elle ne demeure pas moins sélective. Pourquoi se souvient-on d’une chose et pas d’une autre ? – autre que l’apprentissage et le conditionnement, il est tout à fait envisageable de voir apparaître des situations imprévisibles mais précises venant appuyer un souvenir, celles-ci ayant marqué très fortement la mémoire.

.../...

*Instanté, je sais que l'on écrit instant T, comme jour J, cependant, j'aime les néologismes...
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 17:07

Ah... ça me rappelle mes cours de philo au lycée en effet... ou avant de pouvoir penser à répondre à la question fallait déjà l'avoir comprise Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 18:23

On pourrait voir ces hypotheses :
la comprehension (prendre avec) est du domaine de la conscience
le conditionnement fait intervenir l'inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 20:04

Sbec, tu poses de ces questions! LOL!

Il vous est déjà arrivé je suppose, comme à moi, de parler avec une personne d'un truc vécu ensemble. Ben, plus c'est loin dans le temps et moins on a l'impression d'avoir vécu la même chose, pourtant on était là, tous les deux au même instant du passé!

Alors, si on a l'impression en se "remémorant" de pas finalement avoir vécu la même chose, c'est quoi la mémoire?

Un filtre, je le crois, selectif, oui, finalement est ce qu'on ne retient pas que ce qu'on veut bien retenir, que ce soit triste ou gai, c'est pas l'important!

Comment elle fonctionne cette "Mémoire" je laisse les spécialistes se prendre la tête avec!
C'est un sujet philo/socio/perso et j'en passe, qui interpelle, et "interpelle" est un euphémisme!
t'as
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 21:12

Je coince depuis le début sur le mot conditionnement.
Est-ce que Sbrec' tu pourrais développer ? Je ne parviens pas à avancer tant que tu ne définis pas mieux sa place dans le domaine du souvenir (de la mémoire, donc)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Mer 1 Juil 2009 - 21:59

Le conditionnement peut être compris comme : tout ce qui interpelle l'esprit sans que l'on en ait une conscience immediate.
Exemple : tous les jours entre ta maison et ton bureau tu passes devant une affiche qui vante une boisson gazeuse qui fait psscchhhitt..
Un jour tu passes dans un bar et le serveur te demande ce que tu desires, tout naturellement tu lui demande un Perrier. Tu aurais pu demander un San Pellegrino ou un Vichy, non c'est un Perrier. Et pourquoi parceque c'est le premier nom qui est revenu à ta mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 0:53

Oui, oki, je vois ce que tu veux dire. J'aurais pu y penser !
Bref, oui, je suis en train de me dire qu'il n'y a pas un, mais des conditionnements. A plusieurs niveaux.

Eh bien j'ai donc envie d'ajouter les cinq sens, comme éléments, alors.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 2:00

Tout à fait, et cela est particulièrement interessant. On pense bien sur à la madeleine de Proust. Mais combien de sensations non rendues intelligibles peuvent être ressenties journellement sans que l'on en soit conscient et les cinq sens y participent.
On est quelque fois sujet à des reminissences, on se dit :"tiens je connais cette odeur, ou tiens ce paysage me dit quelque chose." notre cerveau en avait gravé l'empreinte, sans que l'on ne le sache et là soudainement le "déjà connu" le "déjà vécu" nous submerge à nouveau...
Je pense que les êtres hypersensibles sont ceux qui vivent le plus ce genre de sensations, combien d'écrivains écrivent ou décrivent des sensations ou des situations sans avoir conscience de les avoir vécues, la création artistique, à mon sens bénéficie de cet état de fait...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 2:05

Moi, la mémoire me fascine particulièrement dans les cas d'affaires judiciaires. Comment, X années après tel événement, peut-on se fier à un témoignage pour en fixer l'exactitude. J'y repensais aujourd'hui en vous écrivant cette histoire assez incroyable, bien qu'elle se soit déroulée dans un temps très court. Sans doute par association d'idées :
http://liensutiles.forumactif.com/les-textes-particuliers-f140/a-n-arrive-peut-tre-pas-qu-aux-autres-t17622-15.htm#353668

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 2:29

J'ai lu, comment Eva a t'elle fait pour se rememorer la voiture noire ? Avait elle eu le temps de la voir et de faire le lien avec le couple ou etait ce l'image d'un souvenir furtif ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 2:40

Ça fait partie des détails que l'oeil capte "malgré soi". Des images fugaces qui s'impriment involontairement. Est-ce que tu as déjà fait le test sur toi-même ?
Moi oui. Notamment le théâtre développe un don d'observation que j'avais déjà développé en d'autres circonstances, jadis.
Le théâtre donc, m'oblige très souvent à ceci :
Puisque je mets en scène, je me positionne face à mes comédiens. Lorsqu'il en manque un, par exemple, cela donne que : je regarde à la fois le texte, pour voir s'ils se trompent, mais aussi pour dire ce que le comédien manquant devrait dire s'il était là. Simultanément, je dois regarder le jeu de chacun. Visuel. Mais aussi les intentions dans les répliques. Tout en notant ce qui ne va pas, pour le débriefing que je fais à la fin de chaque séance. Et en même temps, je gère la musique, c'est-à-dire le zinzin avec ses boutons. Toujours en même temps, je continue à cogiter sur les améliorations à porter. Et bien sûr ce coup d'oeil particulier qui fait que je continue à imaginer quel costume, quelle coiffure, quel éclairage. Calculer les angles de vue. Les angles de son de voix. La cohérence générale. etc. La liste peut s'allonger. Tout cela simultanément, en veillant au rythme et en me mettant à la place d'un public théâtreux et d'un public peu habitué.

Cela peut paraître compliqué au départ, mais très vite on s'aperçoit que c'est totalement possible. Question d'entraînement. Ce qui donne à la fin, un tas de trucs que j'ai perçus là où beaucoup n'y auraient vu que du feu.

Ce qui donne dans la vie, des prédispositions particulières à saisir ce que beaucoup ne voient pas. J'ai un tas de détails engrangés dans ma tête, qui font qu'ils sont des éléments extrêmement importants pour saisir une situation, un comportement, etc. Que ce soit dans la vie... ou devant l'écran. Eh oui. Ici aussi je capte beaucoup de choses.

Par contre, je me heurte souvent à des demi-regards. Ils sont la cause de beaucoup de malentendus, contre lesquels je ne peux rien. Chacun ses yeux, ses sens, chacun sa propre maîtrise. J'assiste à bon nombre que malentendus et maladresses à cause de ça.

...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 2:44

Interessant j'ai des choses à dire là dessus, mais demain, là je suis mort de fatigue, à demain donc, bonne nuit... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 2:45

Wink bonnuit Hombre !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 11:50

Je reprend tant que j'ai l'esprit clair mdr
Ce que tu décris par rapport au théatre, ta direction d'acteurs, est à mon humble avis du domaine de la perception. Je m'explique : dans ton esprit moulu aux méthodes de jeu d'acteurs, de régie, d'organisation theatrale un schéma de jeu s'est mis en place pour mettre en scène une pièce et diriger un groupe acteurs et machinistes. La pièce se déroule, tu perçois l'ensemble et le déroulement. Et à un moment donné quelque chose coince, ne se passe pas tel que tu l'avais envisagé, heurte ta sensibilité. Là se produit une "alerte"..Stop coupé...
Ce n'est pas tout à fait du domaine de la mémoire car cette scène n'avait pas été jouée auparavant en entier par ces mêmes acteurs, mais le pressenti d'un scénario instinctif qui à un moment donné ne colle plus avec la réalité..
Je me plante..? Est-ce cela..?
Bizarement, ce que tu décris pour le théatre me fais penser à la manière dont Napoléon rédigeait son courrier, il était capable de dicter plusieurs lettres à la fois sans jamais se recouper. Ce fait est connu. Il est egalement proche de la méthode de jeu d'échecs dite "simultanée" où un même joueur joue plusieurs parties à la fois...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 12:04

Sbreccia a écrit:
Le conditionnement peut être compris comme : tout ce qui interpelle l'esprit sans que l'on en ait une conscience immediate.
Exemple : tous les jours entre ta maison et ton bureau tu passes devant une affiche qui vante une boisson gazeuse qui fait psscchhhitt..
Un jour tu passes dans un bar et le serveur te demande ce que tu desires, tout naturellement tu lui demande un Perrier. Tu aurais pu demander un San Pellegrino ou un Vichy, non c'est un Perrier. Et pourquoi parceque c'est le premier nom qui est revenu à ta mémoire...

J'ai vraiment aimé ce développé, Sbreccia. Ca renvoie bien l'image du conditionnement au quotidien et dont on n'a pas conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Jeu 2 Juil 2009 - 12:15

Sbreccia a écrit:
Je reprend tant que j'ai l'esprit clair mdr
Ce que tu décris par rapport au théatre, ta direction d'acteurs, est à mon humble avis du domaine de la perception.

Eh bien mais comment engrange-t-on les choses, consciemment ou pas, si ce n'est en passant par le domaine de la perception ?
Je voulais démontrer que la somme de détails pouvant passer inaperçus par manque d'attention, passe également à la trappe à grande puissance en raison de leur multiplicité.
Pose ton regard sur un seul plan visuel. Et essaye de traquer les détails que tu ne capteras pas. C'est effarant.
Ensuite, tu multiplies par le nombre de tes sens.
Et tu m'en diras des nouvelles.

Tu vois où je veux en venir ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Ven 3 Juil 2009 - 18:05

Romane a écrit:

Eh bien mais comment engrange-t-on les choses, consciemment ou pas, si ce n'est en passant par le domaine de la perception ?
Par definition la perception est du domaine de l'inconscient, en passant dans celui de la conscience nous abordons la psychanalyse.
Comment un élément perceptif, donc toujours inconscient - puisque dépendant des organes des sens -, peut devenir un élément psychique conscient ?
Freud a travaillé sur le rapport perception-conscience...Là je dois dire que dans ce domaine je suis nul de chez nul...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: le souvenir...   Sam 4 Juil 2009 - 3:06

Justement ; à la fois je regrette que la perception vienne à un gros pourcentage par l'inconscient, et je tente de capter le plus de choses possibles par le conscient. Eh bien je te le dis tout de go : c'est fantastique. Sauf que j'ai conscience de tout ce dont je n'ai pas conscience. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que si nous avions la capacité de saisir en pleine conscience tout archi tout, nous mourrions d'une sorte d'overdose de l'extraordinaire.

Je me suis ainsi penchée sur la perception des couleurs, des odeurs, du goût, des sons et du toucher. Imagine, non mais imagine !! Les cinq sens, quoi.

Plus l'autre. Alors là c'est dément. AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: le souvenir...   Sam 4 Juil 2009 - 10:28

Conscience de la perception de tous les sens : c'est l'overdose...

Il y a un bail de cela j'avais lu un ouvrage de Carlos Castaneda qui traitait de l'utilisation de la mescaline ou du peyotl (les enseignements d'un sorcier Yaqui) par les chamanes d'Amérique centrale, un bouquin genial qui nous faisait apprehender l'univers des perceptions...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: le souvenir...   Sam 4 Juil 2009 - 10:55

La conscience totale risquerait de mener à l'overdose, en effet, j'ai lu, quelque part, il y a une paye qu'en fait on se souvient de TOUT, mais, encore une fois, qu'on filtre, parce qu'on ne pourrais pas supporter le poids de cette totalié.

J'en parlais récement, en comparant es souvenirs à des couches géologiques qui s'emplilent les unes sur les autres, tu as tendance à "oublier" les plus anciennes, mais un jour, tu ne sais pourquoi un, disons "déclic" fait remonter un truc auquel tu n'avais plus pensé depuis des années.

Autre facette du souvenir, c'est quand justement tu veux te rappeller quelque chose, mais que ça ne vient pas au moment où tu as besoin:
"je le sais, mais ça m'échappe!", agaçant, parce que l'inconcient que tu as sollicité travaille, et ça remone au moment où tu n'en a plus besoin.
ce q'on appelle la "Résistance de l'oublié", toutes les sugestions se heurtent à "Non, c'est pas ça", donc on n'a pas vraiment oublié puisqu'on sait ce que ça n'est pas! La cheville ronde ou carrée n'entrera pas dans le trou triangulaire qui reste vide jusqu'au moment où!

Je sais pas si c'est trés clair!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le souvenir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
le souvenir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le souvenir du coquillage.
» le souvenir de toi
» Votre meilleur souvenir à Disney
» souvenir d'école....
» Souvenir Douloureux ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: