Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La souffrance et la beauté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Lun 9 Nov 2009 - 21:07

Je trouve pourtant ce que tu dis très juste Thierry. Et de toute façon, le dualisme que tu fais entre esprit et mental peut être repris avec les termes conscient/inconscient par exemple.

Je me souviens de ce que m'avait dit un psychologue. Nous parlions des pervers narcissiques (eh non, pas des pigeons !), donc de personnes qu'on pourrait qualifier de "laides". Et ils me disaient :

Citation :
Un pervers narcissique ne change jamais. La seule chose qui pourrait le faire changer ("devenir plus beau", ou "moins laid"), c'est de tomber dans une dépression. Mais si cela arrivait, on pourrait en conclure que ce n'était pas un vrai pervers narcissique.

Alors oui, je pense que pour certains (mais je ne fais pas de généralité), la souffrance peut faire devenir plus humains, plus empatiques. Quand on est passé par le pire, on juge moins à l'emporte-pièce, on est plus tolérant et plus humble. Et ça me semble plus proche de la "beauté".

(j'ai mis exprès entre guillemets les notions qui me paraissent un peu floues)
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Lun 9 Nov 2009 - 21:32

Comme souvent dans ce type de sujets, je trouve qu'il est impossible de cataloguer immuablement tel mot dans telle définition.

Car c'est quoi souffrir ? On s'aperçoit qu'il y a toutes sortes de souffrances, qu'on pourrait épingler sur une échelle de valeurs. Mais quelles valeurs ? Selon quels critères ? Chacun voit midi à sa porte, comme on dit, et ce qui peut paraître anodin pour X peut prendre des allures ravageuses pour Y, et ainsi de suite.

Je pars personnellement du principe que chaque avis donné ici ou là par petit bout de réflexion, s'attache tantôt à un aspect d'une souffrance, tantôt à un autre, et que rien ne se fixe jamais.

Regardez ; j'étais partie d'un extrait de l'une de mes poésies, et notamment ces deux vers qui avaient fait démarrer le sujet :

Pour qu’ils ne souffrent plus, pas,
On devrait tuer les artistes.


Peut-on comparer un écorché vif à l'âme artiste, à un dépressif gravissime ? A un qui crève la faim ? A une victime de pédophile ? A que sais-je... !?

Je crois qu'aucune souffrance ne peut se comparer à une autre ! Et qu'on ne parle jamais de la même chose.

Si on mettait côte à côte quelqu'un qui a perdu son enfant et quelqu'un qui s'est fait violer, parleraient-ils le même langage ? Je ne le sais pas. On est profondément seul, quand on souffre. Les paroles des autres ne sont que des paroles. Qui peut plonger ses mains dans la souffrance d'un autre, et la lui extraire comme on ôterait une dent (pour reprendre l'exemple de Thierry).

Parfois même, on a tout : la beauté, le fric, le titre. Et un mal de vivre terrible, pourtant.

En même temps, c'est vrai que certains se démènent pour se débarrasser de leurs souffrances, et c'est aussi vrai qu'il arrive que certains l'entretiennent. Ne serait-ce que les gens qui donnent le bâton pour se faire battre, pour ne citer qu'un exemple, mais je suppose qu'il en existe d'autres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
thierry

avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Savoie.
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Lun 9 Nov 2009 - 21:46

Je ne suis pas persuadé qu'on puisse établir un parallèle entre conscient/inconscient et mental/esprit.
A mon sens l'inconscient n'est qu'une portion de ce mental, une excroissance qui permet au mental de ne pas imploser en vol. Une espèce de canal de dérivation vers lequel sont rejetés tous les tourments irrésolus sous forme symbolique. Ce ne sont toujours que des ersatz de pensées falsifiées. Cet inconscient est rempli de pensées détournées. Il est évidemment intéressant de les autopsier mais cet inconscient ne donne pas accès à l'esprit. Il ne s'agit pas de la même dimension.
L'esprit est vide de pensées. L'esprit est au coeur de la vie et la vie n'a pas besoin de la pensée. La pensée ne peut que commenter la vie, mais elle n'est pas la vie.
L'esprit est une conscience et la pensée n'est pas une preuve de conscience. Je réfute catégoriquement le "cogito ergo sum" de Descartes. Il a vu dans l'acte de penser l'accession de l'homme a la conscience mais nos pensées sont dans leur grande majorité des fatras incontrôlés. Nous ne sommes pas conscients de la source de nos pensées et de la même façon nous n'avons pas ou très peu la maîtrise de ces pensées. Combien de fois nous nous égarons au cours d'une discussion en direct, nous perdons le contact avec notre interlocuteur et avec nous-mêmes et nous nous apercevons brutalement que nous étions partis dans une pensée incongrue et inappropriée.
Pour penser correctement, il faut s'extraire de cette pensée, c'est à dire établir une observation du penseur. Si je ne suis que ma pensée, c'est ma pensée qui est mon maître. Et elle me mène où elle veut et parfois n'importe où.
Alors s'il s'agit de l'inconscient, là on atteint les extrêmes. Il n'y a aucun contrôle, aucune maîtrise.

L'esprit n'est pas dans cette dimension mentalisée. C'est un état de conscience qui n'a pas besoin de la pensée, c'est un état de plénitude, une osmose avec l'énergie vitale. L'esprit n'existe que dans l'instant présent alors que le mental se fourvoie constamment dans une dimension temporelle psychologique. Le mental prend forme dans le passé où il se reconnaît et dans le futur où il s'imagine. L'esprit est là. Il n'a aucune intention et aucun souvenir. "Agir dans le non agir". Etre là dans un état de non être, c'est à dire libéré des conditionnements et des identifications sur lesquels nous construisons celui que nous considérons être.
L'esprit ne se demande pas ce qu'il est. Il est.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-haut.e-monsite.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Lun 9 Nov 2009 - 21:50

Fichtre. Tu donnes du grain à moudre !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
thierry

avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Savoie.
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Lun 9 Nov 2009 - 21:57

Est-ce qu'il est si important de s'arrêter au fait qu'il existe bien évidemment de multiples souffrances et que ce qui est insupportable pour l'un sera dérisoire pour l'autre ? Ce qui importe à mon sens, c'est le fait que cette souffrance soit devenue nécessaire. Quelque soit la forme que prend cette souffrance.
Pourquoi laissons-nous cette souffrance devenir parfois le seul remède à nos vies ? Qu'aurions-nous dû apprendre pour éviter de sombrer de la sorte ?
Revenir en haut Aller en bas
http://la-haut.e-monsite.com/
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Lun 9 Nov 2009 - 22:52

thierry a écrit:
Qu'aurions-nous dû apprendre pour éviter de sombrer de la sorte ?
Là me paraît être le coeur de la question. Et il me semble important de prendre conscience qu'il n'est jamais trop tard pour l'apprendre. Et cet apprentissage même peut nous ouvrir à la beauté, encore plus si nous sortons des ténèbres, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
thierry

avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Savoie.
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Lun 9 Nov 2009 - 23:37

lucaerne a écrit:
thierry a écrit:
Qu'aurions-nous dû apprendre pour éviter de sombrer de la sorte ?
Là me paraît être le coeur de la question. Et il me semble important de prendre conscience qu'il n'est jamais trop tard pour l'apprendre. Et cet apprentissage même peut nous ouvrir à la beauté, encore plus si nous sortons des ténèbres, à mon avis.

Lucaerne, il me semble que la "beauté" ou les "ténèbres" ne sont jamais que des termes que nous mettons sur la réalité et selon l'interprétation que nous faisons de cette réalité les termes peuvent même aller jusqu'à s'inverser.
Aujourd'hui, lorsque j'observe les épreuves par lesquelles je suis passé, j'en arrive étrangement par les trouver "belles"...Et la vie que j'ai menée auparavant particulièrement "ténébreuse"...
Il n'en était rien lorsque j'étais cloué dans mon lit d'hôpital...

Tout dépend par conséquent de l'interprétation que l'on tire de cette réalité dans laquelle nous évoluons. Cette déviance qui nous caractérise consiste à projeter sur la réalité nos propres états d'âme jusqu'à penser que la réalité est responsable de ces états d'âme...C'est effrayant mais nous nous plaçons toujours dans le rôle de la victime alors que nous passons notre vie à nous torturer.
"L'importance est dans ton regard, non dans la chose regardée." André Gide.
L'écrivain voulait parler de la capacité à aimer selon notre coeur et non selon la pression ajoutée par les hommes. Je peux pleurer de bonheur devant une montagne, là où ma mère par exemple ne voit qu'une ennemie qui risque de lui prendre son fils.
Il en est de même avec la réalité. Notre regard est variable dès lors que nous le laissons "conduire "par les diverses interprétations données par nos semblables ou par nous-mêmes. Mais intrinsèquement parlant, la réalité est toujours la même. Elle ne change pas en fonction du regard qu'on lui porte.
Mes regards d'amour vers cette montagne et les regards belliqueux de ma mère ne changent pas la réalité de cette montagne. C'est notre interpétration qui fait qu'elle nous apparaît sous un jour lumineux ou menaçant.
Alors la beauté ou les ténèbres ne sont jamais que des termes qui nous appartiennent mais ne concernent pas la réalité.
Le risque étant en plus d'alourdir cette réalité et de la fausser. Jusqu'à la haïr ou l'adorer. Quand il ne s'agit que de l'accueillir et d'y plonger corps et âme.
"Agir dans le non agir."
Revenir en haut Aller en bas
http://la-haut.e-monsite.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Mar 10 Nov 2009 - 0:55



Un même événement d'un seul instant, ressenti et restitué si différemment par les acteurs ou témoins.

Un même événement d'un seul instant, ressenti et restitué aussi différemment selon l'angle sous lequel on le regarde soi-même.

Fascinant, non ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Mar 10 Nov 2009 - 13:37

Ta réflexion Thierry que je rejoins sur ce sujet fait parfois référence au Zen...
cette philosophie ne doit pas t’être étrangère hein! Smile
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Savoie.
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   Mar 10 Nov 2009 - 13:56

Bianca a écrit:
Ta réflexion Thierry que je rejoins sur ce sujet fait parfois référence au Zen...
cette philosophie ne doit pas t’être étrangère hein! Smile

On peut dire ça effectivement Bianca Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://la-haut.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La souffrance et la beauté   

Revenir en haut Aller en bas
 
La souffrance et la beauté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La mode, la beauté à travers les âges
» Votre budget beauté par mois ?
» [Oh! éditions] La beauté du mal de Rebecca James
» La véritable beauté ????
» Ou se trouve la beauté d'une FEMME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: