Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La médiocrité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91099
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Ven 5 Fév 2010 - 15:21

Citation :
Nous sommes là, parce qu'il y a constat d'une réalité sociétale.
Moi je pense que nous sommes là : parce qu'il y a constat d'une réalité sociétale et d'une réalité humaine.
Je refuse de penser que l'humain n'est que victime. Il est à la fois victime d'un système (qu'il a lui-même mis en place), et acteur de son "moi".
J'imagine mal comment il pourrait avec ses semblables faire en sorte que les dérapages de sa société et des systèmes se redressent, par contre il est libre de choisir de rester dans sa médiocrité ou de faire preuve de curiosité et d'apprendre un tas de trucs, et s'il choisissait le côté porteur de la chose, il est à parier qu'il redresserait son niveau et que peut-être du coup, la société et ses systèmes en bénéficieraient.

Citation :
Mais que pouvons-nous faire, alors ? Telle est la question.
Chercher en soi les capacités dormantes. Je suis bien sûre qu'en chacun sommeille des pépites et que la plupart ne seront jamais extirpées.
Pour te donner un exemple (je parle de ce que je connais) au théâtre les gens arrivent en disant : je ne saurai jamais, je ne sais pas faire. Et peu à peu, jour après jour, au cours des exercices on voit surgir des choses dont ils n'imaginaient pas l'existence. Et ça, c'est fameux, absolument fameux, les voir se déployer est comme une révélation. Mais cela ne touche qu'une facette, ils en contiennent beaucoup d'autres (je dis "ils", il faut comprendre "nous" parce que leur déploiement m'entraîne à me déployer, et réciproquement), dans un tas d'autres domaines. Il suffit de gratter un peu, et petit à petit de se laisser aller à l'exploration, puis à la mise en pratique et on s'aperçoit que ce n'est pas si difficile que cela de se mettre en marche, qu'il suffit d'une impulsion puis de sa propre impulsion.

Citation :
À mon humble avis, l'apologie de la médiocrité a été lancée quand le sujet a été visible.
Dire qu'il ne faut pas faire l'apologie de la médiocrité, cela revient à dire de ne pas débattre autour de ce sujet poignant.
Entre débattre sur la médiocrité et la glorifier, il y a un énorme
fossé.

Citation :
si le débat à été lancé, ça n’est pas pour se taire. Et chacun peut venir ou non en discourir à sa façon. On est libre.
C'est un peu le but du fil, sinon je ne l'aurais pas initié.

Citation :
Quant au savoir, celui qui sait est tout aussi aveugle que celui qui ne sait pas.
Si tu parles des questions existentielles, évidemment qu'on ne saura jamais. Qui prétend accéder au Savoir avec un S majuscule, c'est-à-dire posséder les réponses aux questions insolubles ?
Par contre, est-il à ce point difficile de songer qu'on peut engranger beaucoup de notions dans un tas de domaines, et y trouver beaucoup de plaisir ?
Dire qu'après tout ces réserves sans cesse grossissantes ne servent à rien parce qu'on ne saura jamais répondre à l'impossible question, me semble réducteur à la base et pire, ça me fait penser à reposer la première pierre sur le tas de pierres, en disant que ça ne sert à rien de construire la maison.

Citation :
Car il ne sait pas d'où il vient. Par conséquent, le savoir devient un vice au travers d'une jolie curiosité et comme il ne sait toujours pas, il enrichit le vice, il l’entretient et garde au fond de lui, une infime partie de médiocrité. Il se rend compte combien dans sa grandeur d’être il n’est que petitesse. N’est-ce pas là dantesque ?
Alors tu penses que les scientifiques, les chercheurs, pour ne citer que ceux-là, entretiennent soigneusement un vice, au motif de leur curiosité ? Moi je les trouve sensationnels. Ils savent parfaitement que la Science (puisque j'ai pris cet exemple) est en évolution permanente et que tout reste encore à découvrir, que mille chemins peuvent être pris, certains abandonnés ou modifiés selon les découvertes. Ils défrichent et est-ce que ça les empêche parallèlement de faire preuve de réflexion sur les questions existentielles ? Je ne le crois pas. Je pense qu'il s'agit là de deux sujets bien distincts.
Car personne n'a jamais dit que la curiosité mène à la supériorité divine.

Citation :
Alors que l'avantage du savoir, ce sont toutes les découvertes que l'Homme a faites.
Ben oui. Et alors, pourquoi n'en profiterions nous pas autrement qu'en simple consommateurs ?


Citation :
La chance est-ce seulement pour ceux qui le méritent (la mérite) ?
La chance de quoi ? Le mérite de quoi et qui décide ?
Faire preuve de curiosité et d'allant, est-ce le fait de quelqu'un d'autre que soi-même ?

Citation :
Je ne connais pas, quelqu'un qui relèverait la médaille à par soi-même.
Ben oui, on est en plein dans le sujet et c'est ce que je me tue à dire depuis le début.

Citation :
on ne peut pas changer le monde d'un simple coup de baguette magique. On ne peut pas changer les Hommes.
Personne n'a jamais dit le contraire. Mais juste au-dessus, tu dis "par soi-même"... Donc, individuellement on peut faire quelque chose pour soi-même, cela m'étonnerait que ça n'ait aucune incidence alentours.

Citation :
D’ailleurs, la mesquinerie est signe de médiocrité. Tu le dis toi-même et tu vois, toi aussi tu n’es pas d’accord de le voir ainsi, dans le sens de la mesquinerie. Donc, toi aussi, à ta façon tu fais l’apologie de la médiocrité.
Non. Je disais qu'il ne faut pas tout mélanger, c'est pas pareil.

Citation :
Quant à l'illettrisme n'est pas à confondre avec l'analphabètisme.
Car L'illettrisme désigne l'état d'une personne qui a bénéficié d'apprentissages, mais qui n'a pas acquis, ou a perdu, la maîtrise de la lecture, de l'écriture et du calcul. L'illettrisme est donc à distinguer de l'analphabétisme qui résulte d'une absence d'apprentissage.
Ben justement, celui qui a acquis mais qui n'a pas entretenu ce qu'il a appris ni ne l'a enrichi, fait preuve de médiocrité.
Celui qui n'a pas bénéficié de l'apprentissage, à part dans les très anciennes générations peut-être, parce qu'il y a belle lurette que l'école est obligatoire, donc l'enseignement dispensé.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Ven 5 Fév 2010 - 16:56

Rosacée a écrit:
À mon humble avis, l'apologie de la médiocrité a été lancée quand le sujet a été visible. Dire qu'il ne faut pas faire l'apologie de la médiocrité, cela revient à dire de ne pas débattre autour de ce sujet poignant.
Romane a écrit:
Entre débattre sur la médiocrité et la glorifier, il y a un énorme
fossé.


Ah.



Romane a écrit:

Je refuse de penser que l'humain n'est que victime. Il est à la fois victime d'un système (qu'il a lui-même mis en place), et acteur de son "moi"

Ben alors il est le seul à être victime puisque lui même est victime d'un système qu'il a mis en place ?


Romane a écrit:
Par contre, est-il à ce point difficile de songer qu'on peut engranger beaucoup de notions dans un tas de domaines, et y trouver beaucoup de plaisir ?

Je ne sais pas te répondre parce que je n'ai que ces réponses :
Cela dépend pour qui. "Oui" pour certains, "peut-être" pour d'autres. "Non" encore pour d'autres.

Rosacée a écrit:
Car il ne sait pas d'où il vient. Par conséquent, le savoir devient un vice au travers d'une jolie curiosité et comme il ne sait toujours pas, il enrichit le vice, il l’entretient et garde au fond de lui, une infime partie de médiocrité. Il se rend compte combien dans sa grandeur d’être il n’est que petitesse. N’est-ce pas là dantesque ?
Romane a écrit:
Alors tu penses que les scientifiques, les chercheurs, pour ne citer que ceux-là, entretiennent soigneusement un vice, au motif de leur curiosité ?

Je n'ai pas parler de scientifiques ou de chercheurs. J'ai parlé des hommes en général et en fait, ça n'est pas du tout ça que j'ai voulu dire.

Romane a écrit:
Moi je les trouve sensationnels. Ils savent parfaitement que la Science (puisque j'ai pris cet exemple) est en évolution permanente et que tout reste encore à découvrir, que mille chemins peuvent être pris, certains abandonnés ou modifiés selon les découvertes. Ils défrichent et est-ce que ça les empêche parallèlement de faire preuve de réflexion sur les questions existentielles ? Je ne le crois pas. Je pense qu'il s'agit là de deux sujets bien distincts.
Car personne n'a jamais dit que la curiosité mène à la supériorité divine.

Je les trouve sensationnels.

Tout comme je trouve sensationnel la culture pygmée. Elle gravite autour de la forêt, dont les Aka sont inséparables. Leur connaissance du monde des arbres stupéfie. Ils savent que de telle liane - mozambi, en langue pygmée - tranchée d'un coup de machette jaillira un filet d'eau fraîche. Ils montrent telle écorce qui guérit les brûlures d'estomac, telle autre qui, laissée à macérer dans l'eau, soulage les femmes aux règles douloureuses. Lorsque dans un campement un jeune homme aura été mordu par un serpent, il ne faudra pas longtemps à un Pygmée pour dénicher la feuille d'arbre qui guérit une fois appliquée contre la plaie. A condition d'intervenir rapidement, elle soigne également les piqûres de scorpion, jure un Aka aux incisives soigneusement limées...

Rosacée a écrit:
Alors que l'avantage du savoir, ce sont toutes les découvertes que l'Homme a faites.
Romane a écrit:
Ben oui. Et alors, pourquoi n'en profiterions nous pas autrement qu'en simple consommateurs ?

Ben, je n'ai pas dit le contraire, puisque je dis que c'est l'avantage du savoir. D'ailleurs, tu as oublié de mettre en avant la suite du texte, lorsque j'ai écrit que c'était de merveilleuses découvertes qui nous apporte tant. Même si nous ne sommes pas si grands que ça.

Rosacée a écrit:
La chance est-ce seulement pour ceux qui le méritent (la mérite) ?
Romane a écrit:
La chance de quoi ? Le mérite de quoi et qui décide ?
Faire preuve de curiosité et d'allant, est-ce le fait de quelqu'un d'autre que soi-même ?

Avoir une chance et essayer d'en donner une. Apporter du soutien, c'est aussi ce que font certaines gens : Aider, solidariter, guider et orienter.
Donc ça ne vient pas que de soi-même, ça vient aussi de l'autre qui encourage, par exemple.
C'est a soi de se prendre en charge, j'en ai conscience, mais quand il y a un apport cela peut aider.
Parfois ça n'aide pas, il peut y avoir un tas de facteurs : familiaux, psychiques, physiques et que sais-je encore.

Rosacée a écrit:
Je ne connais pas, quelqu'un qui relèverait la médaille à par soi-même.
Romane a écrit:
Ben oui, on est en plein dans le sujet et c'est ce que je me tue à dire depuis le début.

Tu as oublié aussi toute la partie que j'ai soulevée précedemment. Cette chance dont je parle au travers de cette fillette. Cette chance qu'elle a eue, sans doute liée à sa mère ou à l'école, que sais-je encore, et de n'avoir pas été placée en SEGPA, et ou je dis qu'elle a réalisé sa chance.
Certes, par soi-même en premier lieu, et de façon inconsciente ou voulue, mais aussi grâce à la chance qui lui a été tendue en amont.
Et les encouragement des professeurs. Etc.

Rosacée a écrit:
on ne peut pas changer le monde d'un simple coup de baguette magique. On ne peut pas changer les Hommes.
Romane a écrit:
Personne n'a jamais dit le contraire. Mais juste au-dessus, tu dis "par soi-même"... Donc, individuellement on peut faire quelque chose pour soi-même, cela m'étonnerait que ça n'ait aucune incidence alentours.

Oui, Romane, tu as raison : on peut, on peut, on peut, on peut, on peut...
si l'on peut et si et seulement si on veut.

Et c'est vrai, on peut arrêter de se plaindre et agir.
Zut, qu'est-ce que je fais dans ce Forum avec mes leçons de morale...

Rosacée a écrit:
D’ailleurs, la mesquinerie est signe de médiocrité. Tu le dis toi-même et tu vois, toi aussi tu n’es pas d’accord de le voir ainsi, dans le sens de la mesquinerie. Donc, toi aussi, à ta façon tu fais l’apologie de la médiocrité.
Romane a écrit:
Non. Je disais qu'il ne faut pas tout mélanger, c'est pas pareil.

Oui, c'est vrai, c'est ce que tu as dit. Tu fais bien de le préciser. Surtout au vu de ceque je lis.


Rosacée a écrit:
Quant à l'illettrisme n'est pas à confondre avec l'analphabètisme.
Car L'illettrisme désigne l'état d'une personne qui a bénéficié d'apprentissages, mais qui n'a pas acquis, ou a perdu, la maîtrise de la lecture, de l'écriture et du calcul. L'illettrisme est donc à distinguer de l'analphabétisme qui résulte d'une absence d'apprentissage.
Romane a écrit:
Ben justement, celui qui a acquis mais qui n'a pas entretenu ce qu'il a appris ni ne l'a enrichi, fait preuve de médiocrité.

Ah. j'aimerais dire : No comment. Mais je vais dire : Je me sens nauséeuse.


Je vais réfléchir à tout ça et je reviendrai dans une vingtaine d'années pour voir si ma vision a changé et si j'ai évolué. En espérant que je ne mette plus la médiocrité sur un piédestal.
Et au lieu de m'appitoyer, je vais aller aider mon prochain, médiocre ou non d'ailleurs, car je ne vaux pas mieux que lui et c'est que ça m'est précieux l'aide que j'apporte.

Merci à toi Romane pour ce débat enrichissant.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Ven 5 Fév 2010 - 18:00

Je me trompe peut-être, mais j'ai la sensation que tu comprends qu'au travers du débat ici, j'enfonce quelque chose. Alors peut-être je m'exprime mal, je n'en sais rien, parce qu'en réalité je voudrais plutôt tendre vers l'ouverture, l'envol, et cette espèce d'exaltation dans le défrichage de chemins encore non explorés.

Bien sûr que je n'occulte ni les problèmes fondamentaux qu'il nous faut débroussailler (souvent pour ne pas dire toujours, dans la souffrance) comme les merdes auxquelles nous sommes confrontées dans notre vie. Ni la pauvreté, ni les degrés de capacités fluctuant de l'un à l'autre, ni le facteur chance d'avoir des parents qui nous aident, et tous ces exemples que tu donnes.

Mais peut-être je songe à Papillon enfermé entre ses quatre murs pour des années, qui eut l'idée de s'inventer un rêve, qui lui donna une force incroyable. Peut-être par là je pense qu'on peut tenter de braver ces noeuds de vie, se donner nos propres défis nous permettant de moins barboter étriqués. Ça rejoint d'ailleurs le fil "se donner la permission", et je trouve fantastiques d'oser, même si ce n'est pas à la hauteur des scientifiques où autres personnalités époustouflantes, simplement gravir un peu de ce chemin des découvertes qui sont à portée de tous, donc de soi, et d'y prendre plaisir, de se sentir s'y dilater bellement.

Que fais-tu ? Quand tu écris, tu passes des heures à te corriger, à faire en sorte que ton texte soit présentable et mieux encore ; attractif.
Qu'en résulte-t-il ? Des textes attractifs et prenants.
N'est-ce pas là déjà se pencher vers un +++ et n'y trouves-tu pas du plaisir ? Est-ce que du coup, l'engouement des personnes qui te lisent ne te démontre pas que cela n'a pas été vain ?

C'est de cela dont il est question, on peut trouver des exemples par centaines, dans un tas de domaines différents. Et je trouve que l'encourager, c'est vachement plus chouette que de défendre la médiocrité (ou l'immobilisme, en quelque sorte, ce qui revient au même).

Par exemple, je vois ce qu'a proposé Gérard dans l'espace peinture sculpture, sur le dessin en lâcher prise. Bon, je dessine comme un pied, je n'ai aucune notion de base puisque je n'ai jamais pris de cours, mais j'ai la folle envie d'essayer, et d'ailleurs j'avais essayé par moi-même toute seule dans mon coin. Eh bien oui, je vais tenter, et ce que j'apprendrai grâce à la technique plus appuyée qu'en ont les autres, va m'aider. De même que lorsque je regarde les vidéos de Blue sur la danse, et que je lis ses articles, j'apprends un tas de choses ahurissantes, et j'ai envie de poser des questions, et ainsi de suite. (Je dis "je" nous sommes plusieurs à le faire, hein, tout cela n'est qu'exemples).

Il suffit de voir tous les fils ouverts sur un tas de sujets qui nous taraudent, ces questions qui reviennent régulièrement et pour lesquelles nous tentons de trouver des réponses, allons chercher des documents sur le Net ou des passages de bouquins qui nous ont interpellés et pouvant faire office d'illustration, pour se rendre compte que oui, c'est possible, à la portée de tout le monde parce que "la preuve" !

Est-ce que tout cela semble impossible, insurmontable, utopique ?
Qu'en penses-tu ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Ven 5 Fév 2010 - 18:29

Oups, entre deux j'ai eu de la visite, et j'avais oublié en revenant, que je n'avais pas commencé par répondre point par point à ton message. Sorry, je fais un deuxième post.


Rosacée a écrit:
Romane a écrit:
Entre débattre sur la médiocrité et la glorifier, il y a un énorme fossé.

Ah.
Tu vois, par exemple, c'est comme la différence entre débattre sur les massacres et glorifier l'acte de massacrer. (je prends exprès un exemple extrême, pour illustrer) C'est quand même bien deux démarches complètement distinctes, non ?

Citation :
Romane a écrit:

Je refuse de penser que l'humain n'est que victime. Il est à la fois victime d'un système (qu'il a lui-même mis en place), et acteur de son "moi"

Ben alors il est le seul à être victime puisque lui même est victime d'un système qu'il a mis en place ?
Je nuancerais en disant qu'il est victime de ce qu'il a acté. (c'est tordu, mais ça me semble assez évident)

Citation :
Romane a écrit:
Par contre, est-il à ce point difficile de songer qu'on peut engranger beaucoup de notions dans un tas de domaines, et y trouver beaucoup de plaisir ?
Je ne sais pas te répondre parce que je n'ai que ces réponses :
Cela dépend pour qui. "Oui" pour certains, "peut-être" pour d'autres. "Non" encore pour d'autres.
Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui, venant de découvrir un monde dont il ignorait tout avant, n'en ressorte pas enrichi quelque part, donc heureux de cet enrichissement.
Est-ce que ça existe, c'est possible, mais comment ?

Citation :
Romane a écrit:
Alors tu penses que les scientifiques, les chercheurs, pour ne citer que ceux-là, entretiennent soigneusement un vice, au motif de leur curiosité ?
Je n'ai pas parler de scientifiques ou de chercheurs. J'ai parlé des hommes en général et en fait, ça n'est pas du tout ça que j'ai voulu dire.
Alors je n'ai pas bien compris. Est-ce que tu peux développer ?

Citation :
Tout comme je trouve sensationnel la culture pygmée. Elle gravite autour de la forêt, dont les Aka sont inséparables. Leur connaissance du monde des arbres stupéfie. Ils savent que de telle liane - mozambi, en langue pygmée - tranchée d'un coup de machette jaillira un filet d'eau fraîche. Ils montrent telle écorce qui guérit les brûlures d'estomac, telle autre qui, laissée à macérer dans l'eau, soulage les femmes aux règles douloureuses. Lorsque dans un campement un jeune homme aura été mordu par un serpent, il ne faudra pas longtemps à un Pygmée pour dénicher la feuille d'arbre qui guérit une fois appliquée contre la plaie. A condition d'intervenir rapidement, elle soigne également les piqûres de scorpion, jure un Aka aux incisives soigneusement limées...
Oui. Et d'autres cultures encore, absolument géniales. Encore faut-il faire ce que tu as fait : aller à leur rencontre par le biais de documentations diverses. Alors, l'émerveillement d'apprendre cela !


Citation :
Avoir une chance et essayer d'en donner une. Apporter du soutien, c'est aussi ce que font certaines gens : Aider, solidariter, guider et orienter.
Donc ça ne vient pas que de soi-même, ça vient aussi de l'autre qui encourage, par exemple.
C'est a soi de se prendre en charge, j'en ai conscience, mais quand il y a un apport cela peut aider.
Absolument d'accord. Mais cette chance, elle est là dès que l'on sort de son cercle intime et qu'on s'ouvre à autrui. C'est un peu ce qu'on fait sur le Net, dans les milieux associatifs, amicaux, etc. A partir du moment où on côtoie le monde, on peut puiser énormément (et apporter, aussi, ce qui est souvent oublié, j'ai remarqué. Les gens sont stupéfaits, quand on leur dit : vous êtes vous aussi "source de")

Citation :
Parfois ça n'aide pas, il peut y avoir un tas de facteurs : familiaux, psychiques, physiques et que sais-je encore.
Bawi, je ne pourrais jamais dire le contraire, assez bien placée pour savoir qu'un caisson peut tuer.
Mais curieusement, il peut apporter beaucoup aussi.
Mais c'est vrai que ces parasites sont extrêmement handicapants, il faut une sacrée force pour les dépasser, ce n'est pas forcément réalisable, mais pas impossible non plus.

Citation :
Tu as oublié aussi toute la partie que j'ai soulevée précedemment. Cette chance dont je parle au travers de cette fillette.

Non, je n'ai pas oublié. Juste qu'on en parle au travers d'autres exemples, un peu plus haut, qui rejoignent le tien.

Citation :
Romane a écrit:
Personne n'a jamais dit le contraire. Mais juste au-dessus, tu dis "par soi-même"... Donc, individuellement on peut faire quelque chose pour soi-même, cela m'étonnerait que ça n'ait aucune incidence alentours.

Oui, Romane, tu as raison : on peut, on peut, on peut, on peut, on peut...
si l'on peut et si et seulement si on veut.
Pouvoir demeure aléatoire (on vient de parler des drames parasites juste au-dessus, qui peuvent être une barrière), tandis que vouloir peut être constant.

Citation :
Et c'est vrai, on peut arrêter de se plaindre et agir.
Zut, qu'est-ce que je fais dans ce Forum avec mes leçons de morale...
Ben euh... discuter, échanger, débattre. Que faire d'autre avec un écran et des touches de clavier ? Donc c'est ce que tu fais, et c'est génial, non ? La communication est la base de tant !


Citation :
Romane a écrit:
Ben justement, celui qui a acquis mais qui n'a pas entretenu ce qu'il a appris ni ne l'a enrichi, fait preuve de médiocrité.
Ah. j'aimerais dire : No comment. Mais je vais dire : Je me sens nauséeuse.
Pourquoi ? Là du coup je ne comprends pas bien.
Imagine quelqu'un a qui on aurait appris à lire et à écrire, et qui oublierait tout parce qu'il ne lirait jamais. Qu'est-ce qu'on pourrait en dire, sinon qu'il dispose partout, absolument partout, de quoi lire ? Tout est écriture, depuis le livre jusqu'au dictionnaire en passant par le journal, le Net, et toutes ces sortes de support des mots ?

Citation :
Je vais réfléchir à tout ça et je reviendrai dans une vingtaine d'années pour voir si ma vision a changé et si j'ai évolué. En espérant que je ne mette plus la médiocrité sur un piédestal.
Et au lieu de m'appitoyer, je vais aller aider mon prochain, médiocre ou non d'ailleurs, car je ne vaux pas mieux que lui et c'est que ça m'est précieux l'aide que j'apporte.
L'un n'empêche pas l'autre, bien au contraire. J'ai juste l'impression que le sujet te blesse, comme si tu te l'appropriais. Pourtant, moi je vois quelqu'un qui observe autour de lui, et qui fouille même pas mal pour étoffer son raisonnement et sa réflexion.
Aider son prochain, c'est encore autre chose. Pas mal d'entre nous s'y emploient, ce qui n'empêche pas le chemin parallèle de la curiosité et de l'exploration.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Ven 5 Fév 2010 - 20:46

LOL

Dis, tu me permets de décompresser ? Very Happy
Parce que là, j'allais répondre au message juste avant ce message. Et maintenant, il y a deux messages. Cauchemard

En fait, j'ai fait un terrible cauchemar cette nuit, tant et si bien qu'à 5 heures du matin, j'étais réveillée et à 5h30 j'étais debout. J'ai peu dormi car je m'étais couchée tard.
Quand je fais un cauchemar, horrible, je ne peux plus me rendormir. Enfin, je me force à ne plus refermer les yeux, car souvent, la suite du cauchemar continue.

***

Il m'arrive souvent de dire : avant de dire que tu n'aimes pas, goûte juste un peu et après on verra.

Romane a écrit:
Est-ce que tout cela semble impossible, insurmontable, utopique ?
Qu'en penses-tu ?

Alors je vais dire : avant de dire que tu n'y arrives pas, essaye, après on verra.

On verra ce que l'on peut faire, et c'est vrai que personne ne nous demande d'être Einstein.. Ce que l'on nous demande c'est essayer à notre niveau pour que cela soit plus enrichissant, au moins pour soi. C'est toujours ça de gagner pour soi. C'est une façon de prendre son envol, de sortir de son carcan.

Mais.

Romane a écrit:
Que fais-tu ? Quand tu écris, tu passes des heures à te corriger, à faire en sorte que ton texte soit présentable et mieux encore ; attractif.
Qu'en résulte-t-il ? Des textes attractifs et prenants.
N'est-ce pas là déjà se pencher vers un +++ et n'y trouves-tu pas du plaisir ? Est-ce que du coup, l'engouement des personnes qui te lisent ne te démontre pas que cela n'a pas été vain ?

Ce serait vraiment malhonnête de ma part et pas sympa du tout si je disais que ça ne m'apporte rien. Et en plus, pour ceux qui me lisent et m'encouragent.

Alors non, ça n'est pas vain. C'est enrichissant.

Mais j'avoue que ça n'est pas facile et parfois c'est même décourageant. Il y en a qui ont le pêchons (LOL) - comme diraient les jeunes. Parfois j'ai la pêche à fracasser des montagnes (les gravir, même les plus escarpées). D'autres jours je suis moins disposée. Et d'autres jours encore. Je voudrais dormir.

Mais c'est ce que je fais. LOL
Quand j'étais petite (mince, je suis pétite...) quand j'étais ados, je disais : c'est qu'est-ce que je fais. Vois le progrès ! MDRRRRRRRR Very Happy
Ouch, un peu d'humour, comme c'est bon.

En fait, pour tout te dire, je déteste le débat, car ça me fait flic d'avoir à détailler le fond de mes pensées ! LOL Very Happy

Bon, je voudrais rebondir sur l'exemple que j'ai cité dans mon raisonnement. Je voudrais simplement dire que ça n'est pas ce mot "SEGPA" - puisque je pense à ces jeunes qui y vont afin d'avoir une chance de reprendre là où ça a bugué.
C'est ce qu'il en découle au fond de soi et comme c'est pris en soi, et vu aussi de l'extérieur. Et c'est pour cela que le sujet me touche ou me tient au coeur. Parce que le mot "médiocrité" me chiffonne. Il est à mes yeux dévalorisant. Tu n'y es pour rien. C'est comme ça.

Certains mots que certains mettent en avant pour faire prendre conscience. Ca n'est pas vraiment et toujours le bon plan. Enfin pour moi. Tu sais bien, quand ça me touche, un mot est un mot, et là, j'ai bien du mal à relativiser.
Ce serait bien, si certains mots n'existaient pas. Mais il faut faire avec.



Romane a écrit:

Ben justement, celui qui a acquis mais qui n'a pas entretenu ce qu'il a appris ni ne l'a enrichi, fait preuve de médiocrité.

Rosacée a écrit:
Ah. j'aimerais dire : No comment. Mais je vais dire : Je me sens nauséeuse.


Romane a écrit:

Pourquoi ? Là du coup je ne comprends pas bien.
Imagine quelqu'un a qui on aurait appris à lire et à écrire, et qui oublierait tout parce qu'il ne lirait jamais. Qu'est-ce qu'on pourrait en dire, sinon qu'il dispose partout, absolument partout, de quoi lire ? Tout est écriture, depuis le livre jusqu'au dictionnaire en passant par le journal, le Net, et toutes ces sortes de support des mots ?

Je ne suis ni d'accord ni pas d'accord.

Est-ce que tu te souviens qu'on parlait de l'illétrisme et est-ce que tu te souviens de sa définition ?
Un illétré n'arrive pas à comprendre ce qu'il lit. Mais si on lui lit le document, cela lui parle.
L'illétré doit sans doute avoir un problème de concentration. Je ne sais pas qu'est-ce qui fait qu'il n'arrive pas à comprendre ce qu'il lit. Quels sont les facteurs qui engendre cela ?

On oublie pas tout parce qu'on ne lit jamais.
Je lis, pourtant, je n'arrive pas toujours à me souvenir de ce que j'ai lu. Si je dois raconter, il faut que je le fasse tout de suite. D'ailleurs si ça n'était que pour ça...
Pourtant, je ne crois pas avoir une mémoire défaillante. Je pense que j'ai une mémoire sélective, elle ne conserve que ce qui lui marque.

Alors, maintenant, Romane, est-ce que parce que je serais incapable de me souvenir d'une lecture, d'un titre, d'un évènement ou que sais-je encore me considérerais-tu comme quelqu'un de médiocre ?

Je ne sais pas pourquoi, mais je pressens ce que tu vas me répondre... Rire !

Pour le reste, j'essaierai d'y revenir, là, je suis fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
gérard hocquet

avatar

Nombre de messages : 2724
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Ven 5 Fév 2010 - 20:55

j'ai été médiocre sur ce coup-là, je n'ai pas pu tout lire...vous êtes trop bavardes aussi...
Ce qui m'a PORTE à l'humour:
la médiocrité est un vilain défaut, sauf pour Vilain, qui n'est pas vilain ni d'FO.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Ven 5 Fév 2010 - 21:02

Toujours le bon mot, toi !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Sam 6 Fév 2010 - 16:56

Pfff...même la nuit LU vient me gratouiller les orteils... Je me lève avec une phrase dans la tête : "Rien ne sert de prier, il faut agir à point". Véridique ! LU, laisse-moi dormir en paix !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Sam 6 Fév 2010 - 20:24

Les insomnies te vont bien, luca.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 20:15

Ce sujet me fait penser à un poème de Pablo Neruda...

Il meurt lentement

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n'écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.
Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.
Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu
Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés
Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n'a fui les conseils sensés.
Vis maintenant!
Risque-toi aujourd'hui!
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement!
Ne te prive pas d'être heureux!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 21:50

Neruda ! Magnifique, j'adore. Oui, c'est tout ça que je tente d'exprimer, mais bien moins talentueusement que lui.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 22:35

Oui en effet, magnifique, il n'a pas utilisé une seule fois le mot médiocrité.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 22:43

Je reconnais volontiers que je vais droit au but, puisque j'ai titré ainsi le fil. Mais au bout du compte, ce qui est le plus évoqué est la curiosité et la découverte. Il y aurait mille manières de titrer le sujet. "Réveillons-nous" aurait pu faire l'affaire aussi. J'avais une chance sur X, en somme.

P.S : Neruda est l'un de mes poètes préférés.

Edit : ah oui, j'oubliais un truc qui me semble important parce qu'il fait le charme de la poésie : son expression thématique se base souvent soit sur des images, soit sur des sonorités. S'il avait employé le mot "médiocrité" ou tout autre synonyme à la place des images, je suis prête à parier que sa poésie aurait été moins jolie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 23:09

Je crois aussi que ce qui donne de la force à ce texte, c'est qu'il confronte soi-même avec soi-même. Alors que le terme "médiocrité" implique forcément une mesure par rapport à une norme. Norme qui serait établie comment, par qui... ?
Neruda dit en gros : si tu n'es pas heureux, change de direction. Il ne porte aucun jugement, ne fait aucune comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 23:19

Oui, c'est parfaitement plausible.
Par contre, je sais bien que les points de repères sont aléatoires, puisqu'ils sont établis sur la base de systèmes ou de modes, ou tout simplement arbitrairement (notamment dans les entreprises) et dans tous les cas, selon des échelles de valeurs humaines pouvant n'avoir aucun sol solide face à la vie dans sa globalité.
En général, à peu près tout le monde fonctionne par rapport à ces échelles de valeurs . Je discutais hier avec une amie qui me disait que ce n'était pas "normal" que les enfants meurent avant les parents. Tout en me disant que je comprenais parfaitement ce qu'elle voulait dire, j'avais une pensée simultanée me renvoyant à la non normalité en ce domaine, hormis dans cette norme que nous nous sommes fixés.
Alors bon, c'est quand même le mot qui m'est venu spontanément en tête, donc je
l'emploie autant pour n'importe qui que pour moi-même, ou n'importe
quelle situation.
Mais si on extrapole effectivement la médiocrité n'existe plus. Ni même la nécessité d'une curiosité, par exemple.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 23:51

Romane a écrit:
Mais si on extrapole effectivement la médiocrité n'existe plus. Ni même la nécessité d'une curiosité, par exemple.
Je ne lie pas forcément l'une à l'autre. Je crois qu'on est curieux par motivation individuelle (nous en avons parlé ailleurs), et non par comparaison et évaluation. C'est un besoin, un ressenti profond.
Quand je m'intéresse à un sujet, je le fais pour mon plaisir d'apprendre, et non pas en me disant "il faut que je m'instruise pour être moins médiocre". Je m'en fiche de ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La médiocrité   Dim 7 Fév 2010 - 23:57

Evidemment, sinon ça reviendrait à évoquer les bancs de l'école ou le goulag. Pour moi, la curiosité va de pair avec le plaisir.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La médiocrité   

Revenir en haut Aller en bas
 
La médiocrité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La médiocrité
» Affaire DSK et médiocrité du net
» Nouveaux tarifs GW
» 37,2° LE MATIN de Philippe Djian
» Nouveautés BD de la semaine du 18/06/12 au 23/06/12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: