Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Ven 24 Juil 2009 - 14:40

Dans la nuit du 20 juillet 1969 :

Il y a 40 ans, l'Amérique décrochait la Lune

http://www.humanite.fr/Premiers-pas-sur-la-Lune



En ce jour anniversaire des premiers pas de l'homme sur la Lune, Le Figaro revient sur les grandes questions entourant une avancée majeure.

L'Amérique fête lundi les héros de la conquête lunaire avec, en point d'orgue, la réception à la Maison-Blanche des trois astronautes de la mission Apollo 11, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins qui seront honorés par le président Barack Obama en personne. La Nasa a contribué à l'événement en publiant sur son site Internet les photos de cinq des six sites d'alunissage des missions Apollo. Ces documents inédits, où l'on voit nettement la partie du module lunaire, le LEM, abandonnée sur la Lune, ont été pris par la sonde LRO lancée le mois dernier par la Nasa (voir ci-dessous). Ils apportent, s'il en était besoin, un cinglant démenti à tous ceux qui, depuis 40 ans, doutent que l'homme a bel et bien marché sur la Lune. Le Figaro revient en quatre questions sur cette singulière épopée.



• Pourquoi être allé sur la Lune ?

Pour des raisons essentiellement politiques. En pleine guerre froide, les États-Unis ne pouvaient laisser indéfiniment l'Union soviétique lui damer le pion dans la course à l'espace. Après les succès de Spout­nik en 1957 et surtout du premier vol orbital de Youri Gagarine, en avril 1961, le président Kennedy décidait, le mois suivant, «de mettre un Américain sur la Lune avant la fin de la décennie». Pari tenu. Dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969, Neil Armstrong et Buzz Aldrin seront les premiers hommes à marquer le sol lunaire de leurs empreintes. Ils seront suivis, jusqu'en 1972, par dix autres de leurs compatriotes. Pour réussir cet exploit, les Américains, forts de leur prospérité et de leur avance technologique, investiront dans l'ensemble du programme Apollo la bagatelle de 25,4 milliards de dollars, soit l'équivalent de 150 mil­­liards de dollars actuels (106 milliards d'euros) ! Mais la compétition entre les deux superpuissances de l'époque n'explique pas tout. En marchant sur la Lune, les astronautes de la Nasa ont réalisé l'un des plus vieux rêves de l'humanité qui, de Christophe Colomb à Magellan, en passant par Alexandre le Grand et Marco Polo, a toujours cherché à repousser les limites de l'inconnu.

• Pourquoi n'y est-on pas retourné depuis ?

Depuis la mission Apollo 17, en décembre 1972, plus aucun homme n'a foulé la surface de l'astre sélène. Plusieurs raisons à cela. Après l'émotion planétaire suscitée par les premiers pas d'Arm­strong, les missions suivantes n'eurent pas le même impact auprès du public. En outre, «les États-Unis, une fois l'exploit réalisé, n'avaient plus rien à démontrer au reste du monde», explique François Spiero, responsable des vols habités au Centre national d'études spatiales (Cnes). Parallèlement, le projet de navette spatiale commençait à émerger et la Nasa n'avait plus les moyens d'assumer de front deux projets aussi coûteux. « Au début des années 1970, la notion d'espace utile montait en puissance avec l'observation de la Terre, les télécommunications et bien sûr l'espionnage militaire. L'orbite basse fut donc privilégiée au détriment des vols habités », poursuit M. Spiero. Résultat : les trois dernières missions initialement prévues après Apollo 17 furent annulées.

• Pourquoi projette-t-on d'y revenir ?

.../...

Lire la suite sur :

http://www.lefigaro.fr/sciences/2009/07/20/01008-20090720ARTFIG00164-il-y-a-40-ans-l-amerique-decrochait-la-lune-.php
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Ven 24 Juil 2009 - 14:41

Est-ce que quelqu'un se souvient de cet évènement et que pourrait-il en dire ?
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Ven 24 Juil 2009 - 15:53

Je m'en souviens ! Mon père m'avait transmis son enthousiasme face à la télé qui nous montrait ces images incroyables (qui depuis se sont avérées truquées).

Comment ce drapeau peut-il flotter au vent, alors qu'il n'y a pas d'air sur la Lune ?
Pourquoi ne voit-on pas les étoiles dans le ciel lunaire ?
Comment ont fait des humains pour franchir la fameuse ceinture de radiations mortelles ? (rayons Gamma, je crois)

De plus en plus de scientifiques mettent en doute la présence humaine sur la Lune : http://www.dailymotion.com/video/x4blvm_limposture-de-lhomme-sur-la-lune-1e_tech


N'oublions surtout pas les "false-flag" américains : l'intervention des USA dans la première guerre mondiale, et dans la seconde (Pearl Harbour), celle de la guerre du Viet Nam, ont toutes été provoqués par eux-mêmes en secret par de faux attentats, ainsi que l'attaque du Liberty en 67 fomentée par le président Johnson, le Cuba et McNamara, l'attentat du 11 septembre...
Personnellement, je crois donc les américains capables d'un tel canular, pour asseoir leur supériorité face aux russes et sur le monde entier ; mais je ne me prononcerai pas tant que je n'aurai pas vu des images par exemple du drapeau et des traces de pas. Nous en aurons certainement à l'occasion d'une future exploration rapprochée, en espérant qu'elle soit objective, et donc par d'autres que les américains (les asiatiques, peut-être ?).

Je vais rechercher le film "Zeitgeist" en français, pour que ceux qui ne connaissent pas encore puissent évaluer la capacité des dirigeants à nous flouer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Ven 24 Juil 2009 - 19:02

Je m'en souviens plutôt vaguement, curieusement, moi qui suis fan de SF, ça m'a laissé indifférente!

La question majeure est en effet, si c'était si important, pourquoi ne pas avoir poursuivi, la Lune pourrait être une base de domination de la terre!
Peut être que vraiment on s'est dit qu'elle n'était pas exploitable, peut être que...
Il est trés possible que cen'ai été que du bluff et le pourquoi est : guerre froide, on recommence d'ailleurs, chinois en tête à se chamailler pour la domination de l'espace!

Je plains les extras terrestres!
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Lun 27 Juil 2009 - 1:45

La conquête de l’espace a connu, il me semble trois moments particulièrement forts : les premiers pas sur la lune, Viking sur Mars, et Voyager au confins du système solaire, qui a mis la compréhension que l’on avait des autres astres du système sens dessus dessous. Par la suite, on a amélioré les vols, on les a rendus plus sûrs, mais plus vraiment de nouveautés.

filo a écrit:

De plus en plus de scientifiques mettent en doute la présence humaine sur la Lune : http://www.dailymotion.com/video/x4blvm_limposture-de-lhomme-sur-la-lune-1e_tech


Pas convaincu du tout.

Concernant le drapeau, j’ai même du mal à comprendre le problème soulevé. Dans les images qu’on nous montre, il est clair que le drapeau est soutenu par une tige horizontale. A chaque fois qu’on le voit onduler c’est pendant que l’astronaute est en train de le manipuler. De toute façon, on comprend mal pourquoi il y aurait du vent dans un studio de tournage et, si ça avait été tourné à l’extérieur, puisqu’il est question d’avoir fait un film à la façon hollywoodienne, pourquoi on n’aurait pas refait la prise, comme on le fait habituellement au cinéma.

Concernant les étoiles, franchement, ça ressemble à du foutage de gueule. Quand on écoute ceux qu’on appelle les complotionnistes, on dirait que toute chose est absolument prévisible, calculable d’avance. Avant que les sondes Viking arrivent sur Mars, on imaginait que le ciel paraîtrait bleu, comme chez nous. Quand la première des sondes a envoyé les premières images, ça a pris tout le monde de court de voir ce ciel totalement rouge.

Pour les radiations, je ne sais pas. Maintenant, ce que je sais c’est que les Soviétiques ont envoyé des animaux faire l’aller-retour à l’orbite lunaire et les ont récupérés sains et saufs.

De toute façon, il y a quand même deux choses qui sont difficiles à expliquer. La première est que tout cela aurait été monté pour « gagner » contre les Russes. Or, s’il y a bien quelqu’un qui avait les moyens de démonter la supercherie c’était eux, et eux, à ma connaissance, n’ont jamais mis en cause l’authenticité du voyage.

L’autre chose est que l’on a ramené beaucoup de roche lunaire, et personne n’a, à ma connaissance, mis en cause non plus l’authenticité de ce roche.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Lun 27 Juil 2009 - 7:18

Tu as de bons arguments, ce sont les plus couramment opposés d'ailleurs. Même s'ils en ont encore en réserve à propos du film et des photos.

Encore une fois, je ne me prononce pas tant que je n'aurai pas de preuves dans un sens ou dans l'autre. Mais il est toujours utile de douter...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Lun 3 Aoû 2009 - 14:48

filo a écrit:

Encore une fois, je ne me prononce pas tant que je n'aurai pas de preuves dans un sens ou dans l'autre. Mais il est toujours utile de douter...


Il est toujours utile d’être critique, je suis entièrement d’accord avec toi.

Mais il y a qu’on trouve vite les limites de l’exercice. La raison en est que l’on ne peut pas tout vérifier, tout tester, de tout remettre en cause. Manque de temps, manque de compétences aussi. Par exemple, cette question de radiation demanderait à elle seule une solide documentation avant de pouvoir évaluer un argument en connaissance de cause.

Donc, du coup, on en est réduits – mais pas seulement nous, les chercheurs eux-mêmes n’échappent pas à cela dans leur propre domaine de compétence – à faire confiance à ceux qui nous paraissent les plus crédibles. Par exemple, la plupart des paléontologues pensent que les oiseaux sont des descendants directs des dinosaures ; une minorité pense que non. Faute de connaître le sujet, on aura tendance à se dire, à juste titre, qu’a priori, la majorité doit avoir raison.

Il se trouve qu’à un moment donné je me suis intéressé à un débat qui voyait l’affrontement entre une théorie officielle et une dissidence tellement dissidente, tellement minoritaire, que la plupart des gens n’en ont pas entendu parler. Pourtant, c’est une question de vie et de mort pour des millions de personnes.

Cette dissidence est faite de quelques chercheurs, certains prestigieux, auxquels sont venus se greffer ce qu’on appelle communément des « complotionnistes »*, de sorte que j’ai pu voir ce genre de personnage de près. Et je pense que ce genre de personnage fait beaucoup de mal à la cause de ces scientifiques parce que s’ils contribuent à lui donner une visibilité, sur Internet, notamment, ils contribuent tout autant à le discréditer en raison de l’à-peu-près des arguments qu’ils avancent, qu’ils comprennent mal.

Tout ça pour dire que bien qu’il soit logique de vouloir adopter une attitude neutre et objective, s’il y a bien quelque chose que j’ai appris des années passées à étudier ce sujet en particulier, c’est l’impossibilité d’adopter une position neutre. Questionner une théorie ou une idée quasi unanimement admise c’est prendre position ; ne pas se poser de questions c’est prendre position aussi, évidemment et, pourtant, perçue comme la plus normale. Par exemple, il serait perçu comme ridicule de se demander si la Terre est effectivement sphérique, alors que peu sont ceux qui pourraient en faire la démonstration au pied levé.

Quand on est confronté à une théorie fortement dissidente, on ne peut pas se fier seulement aux arguments avancés ; il faut tout autant sinon plus évaluer la crédibilité de ceux les défendent.





* Terme tellement mal choisi qu’on en vient à se poser des questions. Il suppose que s’intéresser à un complot comme explication d’évènements ne serait pas crédible, alors que ce n’est pas ça qui manque, dans l’histoire, des complots. Du coup, on interdit certaines pistes d’exploration. Par exemple, la brutale débandade de l’armée française en 40, ou la promotion d’un clochard hystérique à la tête d’un troisième Reich ne vont pas sans poser quelques problèmes en termes d’explication.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Lun 3 Aoû 2009 - 14:52

alejandro a écrit:
filo a écrit:

Encore une fois, je ne me prononce pas tant que je n'aurai pas de preuves dans un sens ou dans l'autre. Mais il est toujours utile de douter...


Il est toujours utile d’être critique, je suis entièrement d’accord avec toi.

Mais il y a qu’on trouve vite les limites de l’exercice. La raison en est que l’on ne peut pas tout vérifier, tout tester, de tout remettre en cause. Manque de temps, manque de compétences aussi. Par exemple, cette question de radiation demanderait à elle seule une solide documentation avant de pouvoir évaluer un argument en connaissance de cause.

Donc, du coup, on en est réduits – mais pas seulement nous, les chercheurs eux-mêmes n’échappent pas à cela dans leur propre domaine de compétence – à faire confiance à ceux qui nous paraissent les plus crédibles. Par exemple, la plupart des paléontologues pensent que les oiseaux sont des descendants directs des dinosaures ; une minorité pense que non. Faute de connaître le sujet, on aura tendance à se dire, à juste titre, qu’a priori, la majorité doit avoir raison.

Il se trouve qu’à un moment donné je me suis intéressé à un débat qui voyait l’affrontement entre une théorie officielle et une dissidence tellement dissidente, tellement minoritaire, que la plupart des gens n’en ont pas entendu parler. Pourtant, c’est une question de vie et de mort pour des millions de personnes.

Cette dissidence est faite de quelques chercheurs, certains prestigieux, auxquels sont venus se greffer ce qu’on appelle communément des « complotionnistes »*, de sorte que j’ai pu voir ce genre de personnage de près. Et je pense que ce genre de personnage fait beaucoup de mal à la cause de ces scientifiques parce que s’ils contribuent à lui donner une visibilité, sur Internet, notamment, ils contribuent tout autant à le discréditer en raison de l’à-peu-près des arguments qu’ils avancent, qu’ils comprennent mal.

Tout ça pour dire que bien qu’il soit logique de vouloir adopter une attitude neutre et objective, s’il y a bien quelque chose que j’ai appris des années passées à étudier ce sujet en particulier, c’est l’impossibilité d’adopter une position neutre. Questionner une théorie ou une idée quasi unanimement admise c’est prendre position ; ne pas se poser de questions c’est prendre position aussi, évidemment et, pourtant, perçue comme la plus normale. Par exemple, il serait perçu comme ridicule de se demander si la Terre est effectivement sphérique, alors que peu sont ceux qui pourraient en faire la démonstration au pied levé.

Quand on est confronté à une théorie fortement dissidente, on ne peut pas se fier seulement aux arguments avancés ; il faut tout autant sinon plus évaluer la crédibilité de ceux les défendent.





* Terme tellement mal choisi qu’on en vient à se poser des questions. Il suppose que s’intéresser à un complot comme explication d’évènements ne serait pas crédible, alors que ce n’est pas ça qui manque, dans l’histoire, des complots. Du coup, on interdit certaines pistes d’exploration. Par exemple, la brutale débandade de l’armée française en 40, ou la promotion d’un clochard hystérique à la tête d’un troisième Reich ne vont pas sans poser quelques problèmes en termes d’explication.


Ouais.... AngeR Je me demande ce qu'aurait pensé Galilé de tes arguments....
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Lun 3 Aoû 2009 - 15:21

Pourquoi? Y aurait-il, selon toi, un Galilée dans chaque complotionniste ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Lun 3 Aoû 2009 - 16:18

alejandro a écrit:
Pourquoi? Y aurait-il, selon toi, un Galilée dans chaque complotionniste ?


Certes non....mais tu dis...
Citation :
Donc, du coup, on en est réduits – mais pas seulement nous, les chercheurs eux-mêmes n’échappent pas à cela dans leur propre domaine de compétence – à faire confiance à ceux qui nous paraissent les plus crédibles. Par exemple, la plupart des paléontologues pensent que les oiseaux sont des descendants directs des dinosaures ; une minorité pense que non. Faute de connaître le sujet, on aura tendance à se dire, à juste titre, qu’a priori, la majorité doit avoir raison.

j'en déduis donc que du fait que Galilé était le seul à son époque à soutenir sa thèse, qu'a juste titre la majorité avait raison....
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Mer 5 Aoû 2009 - 12:53

Vilain a écrit:

j'en déduis donc que du fait que Galilé était le seul à son époque à soutenir sa thèse, qu'a juste titre la majorité avait raison....

Déduction un peu rapide …

Mon propos était une réponse à Filo. Il disait l’importance de garder l’esprit critique. Sans vouloir le contredire, j’ai signalé qu’arrive vite le moment où l’on est obligé, si on veut des réponses fussent-elles parcellaires, de faire confiance à ce qu’on nous dit ; et qu’en cas de débat, on n’a d’autre moyen, sauf à y consacrer plusieurs années d’étude – et d’expérience je sais que même là les limites de l’esprit critique arrivent assez vite – on n’a d’autre moyen, disais-je, que de nous fier à ceux qui nous paraissent les plus crédibles. Pour avoir des réponses, la question devient donc à qui va-t-on accorder du crédit, plutôt qu’une véritable évaluation des arguments en présence.

Un complotionniste m’a dit un jour: « toutes les versions sont plausibles sauf la version officielle » . C’est un postulat très typique des complotionnistes. Je trouve ça bête, comme démarche. Et, donc, lorsque je repère un discours que j’identifie comme un discours stéréotypé complotionniste (en rappelant ici que c’est un terme très mal choisi pour décrire ce dont il s’agit) je ne lui accorde que peu de crédit. Et, je pense, chacun selon ses critères, accorde plus ou moins de crédit à tel ou tel type de discours. Non pas nécessairement par paresse, ou, au contraire, parce que ce serait la bonne méthode, mais parce que, c’est ce que je soutiens, on ne peut pas faire autrement.


Par ailleurs :

Galilée n’était pas le seul à son époque à soutenir les théories héliocentriques – puisque j’imagine que c’est à ça que tu fais référence –. Le premier qui, en Occident, à l’époque moderne, a proposé une théorie héliocentrique est Copernic. Il supposait que les astres décrivaient un cercle autour du soleil, ce qui n’était pas cohérent avec les observations (on sait maintenant que les orbites sont elliptiques) et il était incapable de répondre aux remarques qu’on lui faisait, basées sur toutes sortes d’observations, et qui entraient en contradiction avec ses théories.

On aime bien se moquer des gens qui autrefois pensaient que la Terre est plate et au milieu de l’univers, et tout particulièrement des gens qui persistaient à le penser alors que Galilée et Copernic, avaient déjà compris que ce n’était pas le cas.

Il ne faut pourtant pas oublier que les sens nous disent que la mer est plate, que le sol l’est grosso modo également, qu’il y a un haut et un bas, et que la nature des choses font que les objets vont vers le bas vers le bas. Les sens nous disent aussi que la terre est immobile, et que le soleil tourne autour de nous. Alors, quand notre perception et notre sens commun nous disent une chose, et qu’un bonhomme, intellectuellement, soutient le contraire, qui faut-il croire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Mer 5 Aoû 2009 - 14:17

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Alex.

alejandro a écrit:
« toutes les versions sont plausibles sauf la version officielle »
C'est exactement ce que je dirais à propos de l'attentat du 11 septembre, c'est tellement gros comme une maison (ou comme un ou deux moteurs de Boeing) que pour le coup il faut vraiment être un mouton naïf pour y croire.

Citation :
Alors, quand notre perception et notre sens commun nous disent une chose, et qu’un bonhomme, intellectuellement, soutient le contraire, qui faut-il croire ?
Justement, c'est là que ce bonhomme m'intéressera ! Perso, j'examinerai ses arguments avant de dire qu'il est fou.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Mer 5 Aoû 2009 - 14:20

filo a écrit:
Je suis tout à fait d'accord avec toi, Alex.

alejandro a écrit:
« toutes les versions sont plausibles sauf la version officielle »
C'est exactement ce que je dirais à propos de l'attentat du 11 septembre, c'est tellement gros comme une maison (ou comme un ou deux moteurs de Boeing) que pour le coup il faut vraiment être un mouton naïf pour y croire.

Je dois être un mouton naïf alors. Tu veux dire que l'attentat du 11 septembre n'est qu'une illusion ?
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Mer 5 Aoû 2009 - 17:34

Pas une illusion, il a vraiment eu lieu, mais c'est à mon avis un false flag, c'est à dire une action d'un gouvernement contre lui-même visant à justifier une action (souvent guerrière) qui n'aurait jamais été suffisamment justifiée sinon.
Les américains ont déjà utilisé ce procédé avant, notamment pour entrer dans les guerres mondiales et pour le Viet-Nam. Pour le Cuba, Kennedy a refusé ce procédé (il fut assassiné peu après d'ailleurs).
Quelques centaines de vies humaines et du matériel peuvent justifier les milliards de dollars qu'une guerre génère, relançant l'économie d'un pays.

Mais nous sommes ici HS, si tu veux continuer ce débat spécifique, je te renvoie ici :
http://liensutiles.forumactif.com/coup-de-gueule-f40/le-11-septembre-2001-en-question-t15551.htm#311135

Pour en revenir au sujet, je les crois capables d'avoir inventé les pas sur la Lune, qui seraient alors une autre sorte de false flag contre le succès spatial des Russes à l'époque, mais là-dessus, je ne considère pas les soupçons aussi évidents qu'à propos du 11 septembre pour en être sûr.
Les vidéos et photos truquées de l'homme sur la Lune ne sont peut-être justifiées que par l'insuffisance de vrais documents à soumettre au public, mais ne contredisent pas forcément que l'événement ait vraiment eu lieu.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Mer 5 Aoû 2009 - 19:22

Il faut reconnaître qu’en matière d’11/9 , les questions d’ordre technique avancées par les sceptiques sont parfois troublantes. Mais …

Le complotionniste dont je parlais dans mon dernier post était dissident non seulement dans le domaine qui nous avait rapprochés, il l’était en matière de météorologie, de biologie, de médecine, d’histoire, par rapport au 11/9 évidemment, et aussi dans un domaine où il était particulièrement difficile de l’écouter : les chambres à gaz nazies.

Le bonhomme n’avait rien à voir avec l’extrême droite, ni d’ailleurs avec la droite tout court. Il était même très apolitique au regard des clivages traditionnels*. Ce qu’il expliquait était que les chambres à gaz ne pouvaient pas avoir existé parce que techniquement, il n’était pas possible de faire parvenir jusqu’aux douches le fameux Zyklon B. C’est à la minute où il a commencé à m’expliquer cela que j’ai compris (ou du moins cru comprendre) le danger de faire excessivement confiance à son jugement dans des matières techniques que l’on ne maîtrise pas. Bien que les considérations d’ordre technique ont une allure factuelle, neutres et objectives, elles peuvent être des gros pièges pour la raison. Et ce d’autant plus que l’on apprendra volontiers ces concepts techniques de la bouche du dissident qui nous parle. Qui, avant le 11/9, s’était intéressé à la démolition contrôlée ?

S’il m’avait expliqué sa théorie là-dessus sans doute que j’aurais pu difficilement le contredire, car je n’ai strictement aucune idée de la manière dont convient s’y prendre pour propager du Zyklon B dans une tuyauterie, ou que sais-je encore quoi d’autre. Reste que ce que je sais sur le sujet par ailleurs, et la confiance que j’accorde à nombre de témoignages m’interdisent de prendre ce genre de théorie en considération. Pourtant, une approche disons, n’ayons pas peur du paradoxe, naïvement critique, devrait me pousser à écouter ces arguments, peser le pour et le contre, et me dire que je ne me prononce pas tant que je n'aurai pas de preuves dans un sens ou dans l'autre. […] il est toujours utile de douter...

Loin de moi, rassure-toi, Filo, d’assimiler les sceptiques en matière de 11/9 aux négationnistes en matière de Shoah. Il s’agit de dire que par la force de choses, on est amenés à chercher des réponses ailleurs que dans ce qui ressemble à des preuves palpables.





* Du danger, ou du moins, le risque, intellectuel, à vouloir se soustraire aux clivages politiques traditionnels.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   Mer 5 Aoû 2009 - 20:02

J'avoue qu'en lisant, j'ai appris beaucoup de choses et en même temps le charme est tombé. Disons que c'est plus que cela, c'est un mythe qui vient de s'écraser et d'être dévoilé à la face de mes yeux.

Je me souviens de l'année de mon brevet, j'avais eu cette question :
Donnez la date du premier pas sur la Lune.

1969 - je ne pouvais pas oublier...

Si le sujet du premier pas sur la Lune en 1969 est "démentelé" - caduc - à cause d'un montage américain. J'en viens à me demander quand a eu lieu le premier pas sur la Lune et que répondrait-on de nos jours à une telle question si les jeunes l'avaient lors d'un examen ?

Alors, je vais écouter la réponse d'alejandro, écouter la réponse de Filo et celles des autres personnes, car c'est très riche. Mais je vais garder un peu de cette magie en moi sans pour autant m'occulter des faits, qu'ils soient vrais ou faux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité
» Voigtländer Color-Skopar 20 mm f 3.5 : un objectif super grand-angle pour Canon
» Objectif grand angle pour Nikon
» je cherche un grand angle pour les paysages ..
» Complément grand angle pour FZ18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Coup de coeur-
Sauter vers: