Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La dépendance à l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La dépendance à l'autre   Mar 1 Sep 2009 - 13:41

Citation :
D'où vient la dépendance à l'autre ?

La « dépendance » est un trait de personnalité qui consiste en une tendance excessive à s'appuyer sur les autres pour satisfaire ses besoins affectifs. Est-elle plutôt due à l'hérédité ou à l'environnement ? Pour le déterminer, les deux auteurs d'une étude ont eu recours à la méthode des jumeaux. Ils ont ainsi évalué la dépendance, au moyen de tests, chez les deux membres de 1776 couples de jumelles, âgées de 21 à 58 ans. Ce qui leur a permis de déterminer la part qui revient à trois facteurs : l'hérédité, l'environnement commun aux deux membres de chaque couple et l'environnement individuel ou spécifique (amis différents, l'une a fait du piano et l'autre du judo...).

Le modèle explicatif retenu permet de calculer que la part de l'hérédité dans la détermination de la dépendance est de 30%. Par ailleurs, entre jumelles, il y a plus de différences que de ressemblance. Selon les auteurs, cela signifie que l'environnement individuel a plus d'effet que l'environnement partagé sur la genèse de la dépendance. Résultat surprenant, disent-ils, car cela contredit les théories habituellement admises sur le sujet. Lesquelles considèrent

que ce sont les premières relations de l'enfant, notamment avec ses parents, qui sont cruciales pour l'élaboration de ses futures relations avec autrui. Si c'était vrai, les jumeaux, qui partagent ce premier environnement, devraient se ressembler davantage sur le plan de la dépendance en tant que trait de personnalité.

Pour expliquer ces résultats, les auteurs avancent deux hypothèses, à tester : les parents traiteraient différemment leurs jumeaux ; l'influence de l'environnement individuel sur la personnalité, notamment celle des pairs, serait plus importante qu'on ne le pensait.

Il faudrait également prendre en compte l'« effet de couple » chez les jumeaux, analysé par le psychologue René Zazzo :

il y a, entre les jumeaux, distribution des activités quotidiennes où chacun définit sa place. Par exemple, l'un domine la vie intime du couple gémellaire, tandis que l'autre prend la direction des relations avec les autres personnes. Or, cette tendance est plus marquée chez les vrais jumeaux que chez les faux. Cette observation de R. Zazzo semble méconnue des auteurs britanniques.

REFERENCES

F. Anthony O'Neill et Kenneth S. Kendler, « Longitudinal study of interpersonnal dependency in female twins », British journal of psychiatry, 1998, n° 172.

http://www.scienceshumaines.com/-0ad-ou-vient-la-dependance-a-l-autre--0a_fr_9924.html

Quelques liens à explorer :

Citation :
Résumé de l'article

Depuis la parution du livre "Ces femmes qui aiment trop", on parle beaucoup de "dépendance affective". Nombreux sont les hommes et le femmes qui se définissent maintenant dans ces termes parce qu'ils se reconnaissent dans la description de l'auteur.

Michelle Larivey souligne en quoi il est inexact et dangereux de traiter cette forme de recherche de l'amour comme une assuétude comparable à l'alcoolisme. Elle montre comment les solutions que suggère cette vision ne peuvent être efficaces.

En s'inspirant de sa conception du transfert et des besoins, elle explique ce qu'il y a de "sain" dans cette recherche douloureuse qu'on appelle la "dépendance affective". Elle précise aussi les causes essentielles des impasses qu'on y rencontre souvent.

source : http://www.redpsy.com/infopsy/dependance.html

Citation :
Résumé de l'article

Cet article fait suite à "Dépendance affective et besoins humains" où Michelle Larivey explique que ce n'est pas la dépendance elle-même qui maintient les personnes dites "dépendantes affectives" dans des relations stériles. C'est plutôt par un évitement fondamental qu'elles adoptent des comportements dysfonctionnels.

On peut comprendre comment les personnes dites "dépendantes affectives" arrivent à se dissimuler aux autres ainsi qu'à elles-mêmes. On peut voir comment le fait de se renier ainsi est aliénant, comment ces personnes sont de moins en moins "quelqu'un" et se fient de plus en plus à l'autre pour le devenir. Car c'est là une impasse majeure de la "dépendance affective."

Source : http://www.redpsy.com/infopsy/dependance2.html

Citation :
Résumé de l'article

Dans l'article " Dépendance affective et besoins humains", Michelle Larivey explique que le fait d'avoir des besoins affectifs aigus n'est pas une chose anormale. Tout individu atteint l'âge adulte avec un certain déficit du point de vue de ses besoins fondamentaux. C'est la manière de combler ou d'éviter de confronter ces manques qui peut devenir un problème si elle est inefficace. C'est le cas dans ce qu'on appelle la "dépendance affective".

Dans " Se renier par la dépendance affective", elle explique comment la manière du "dépendant affectif" d'obtenir l'amour et le "droit d'être" ne peut conduire qu'à l'échec. Comme c'est en se reniant qu'il chercher à se faire aimer, son but ne peut jamais être atteint.

Dans le troisième article de cette série, Michelle Larivey propose des façons concrètes de renverser le processus d'aliénation pour sortir graduellement de la "dépendance affective". Reconnaissant qu'il s'agit d'une démarche longue et ardue, elle propose des moyens qu'on peut mettre en pratique tous les jours afin d'accélérer les progrès. Cette démarche graduelle s'appuie sur deux piliers fondamentaux: reconnaître ce qu'on vit réellement et développer sa capacité de porter son expé rience devant des personnes importantes. Elle a pour but de renforcer son estime de soi et de se solidifier comme personne
.
Source : http://www.redpsy.com/infopsy/dependance3.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
 
La dépendance à l'autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Lecteur de flux RSS autre que RSS Hub ?
» Réserve de figurines (zombies, squelettes, ou autre..)
» Bourgeon Naissant?? les autre nom c'est quoi
» Autre temps, autre moeurs...
» question/ un "autre" decodeur sur le reseau Naxoo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: