Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La méthode maïeutique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 14:22

Fascinante et remuante, la méthode maïeutique ne cesse pour ma part de souligner avec force les sables mouvants, le mouvement, le jamais tout à fait atteint.

Citation :
Le mot maïeutique désigne une méthode d'enseignement, qui contrairement à la didalectique ne prétend pas donner le Savoir de l'extérieur, mais aide à le trouver en lui-même.

Ce mot vient du grec maieutikê, signifiant : art de l'accouchement. Utilisé dans le sens d'accoucher les esprits, c'est à dire de faire découvrir à l'interlocuteur des vérités qu'il porte en lui, ce terme fut utilisé par Socrate pour désigner sa manière d'enseigner.

L'usage que nous faisons de ce mot n'est pas fortuit, chaque initiateur de la maïeutique transcendante, quoique donnant un enseignement différent, reprend à son compte la méthode et la mission de Socrate.
" Tout l'intellectualisme de Socrate tient en ceci, que la condition de la prise de conscience, c'est la parole, la parole ordonnée et féconde de l'homme qui se cherche lui même. Logos : discours et raison. Cette raison ne s'oppose pas à l'intuition, mais aux certitudes de première main, aux certitudes irréfléchies qu'on a sans le savoir et sans savoir d'où on les tient.

Dire que la conduite droite est science, et que la vertu peut s'enseigner, ne signifie donc pas pour Socrate qu'un certain savoir de choses, à acquérir comme on se procure des denrées au marché, ferait automatiquement les gens de bien. On peut enseigner la vertu parce qu'elle réside dans un conversion, un mouvement d'âme que le maître aide le disciple à opérer en lui-même.
Voici l'art de la maïeutique ; j'éxerce, dit Socrate, le même métier que ma mére; accoucher les esprits est ma tâche, et non pas d'enfanter, qui est l'affaire du dieu (Platon-Théetète). L'accoucheur spirituel n'apporte, ne transmet rien à l'âme qu'il éveille. Il la laisse nue en face d'elle même." (Michelin Sauvage - Socrate et la conscience de l'homme - édition Albin Michel - 1962 - extraits des pages 109 à 111).

Ecoutons Socrate lui-même nous définir sa mission :

" Athéniens, je vous salue bien et je vous aime !
Mais j'obéirai au dieu plutôt qu'à vous : jusqu'à mon dernier souffle et tant que j'en serai capable, ne vous attendez pas que je cesse de philosopher, de vous adresser des recommandations, de faire voir ce qu'il en est à qui, en chaque occasion se trouvera sur mon chemin en lui tenant le language même que j'ai coutume de tenir : " O le meilleur des hommes, toi qui est un athénien, un citoyen de la ville la plus considérable, de celle qui, pour le savoir et la puissance, a le plus beau renom, tu n'as pas honte d'avoir le souci de posséder la plus grande fortune possible, et la réputation et les honneurs, tandis que de la pensée, de la vérité, de l'amélioration de ton âme, tu ne te soucis point et n'y penses même pas !

"Et s'il s'en trouve un parmi vous pour le contester et pour prétendre quil en est soucieux, je ne le lacherai pas sur l'heure, je ne m'en irai pas non plus; mais je lui poserai des questions, je l'éxaminerai, je lui montrerai son erreur, et, s'il ne me semble pas posséder de vrai mérite, et qu'il le prétende cependant, je lui reprocherai d'attribuer la moindre valeur à ce qui en a la plus grande, tandis qu'il met à plus haut prix ce qui est le plus misérable! ".
Voilà ce que je ferai, avec les plus jeunes comme avec les plus agés, au hasard de la rencontre, avec l'étranger comme avec l'homme de la ville, mais surtout avec vous, les gens de cette cité, pour autant que par l'origine vous m'êtes plus proche !
C'est à cela en effet, sachez-le bien, que m'invite le dieu. Quant à moi, je ne crois pas qu'il y ait eu encore dans la cité de bien plus grand que cette soumission de ma part au service de Dieu!
Je ne fais rien d'autre en effet que de circuler partout; je vous engage, les plus jeunes come les plus agés, à n'avoir, ni pour vos corps, ni pour vôtre fortune, de souci qui soit antérieur à celui de l'amélioration de votre âme, ni qui soit même également fort; je vous dis que ce n'est pas la fortune que naît le vrai mérite, mais que c'est le vrai mérite qui fait bonne la fortune, les autres choses humaines aussi, toutes sans exception, dans les affaires privées comme dans celles de l'Etat.
Or jamais je n'ai été, moi, le maître de personne.
Mais, s'il y a quelqu'un qui ait envie de m'écouter quand je parle et que j'accomplius la tâche qui est la mienne, qu'il soit jeune, qu'il soit vieux, jamais je ne lui ai refusé : pas plus que je ne m'entretiens avec lui pour de l'argent reçu, je ne m'y refuse faute d'en recevoir; au contraire je m'offre aux questions, à celles du riche pareillement comme à celles du pauvre; à moins qu'on ne préfère être le répondant et écouter ce que je puis avoir à dire c'est la précisément pour un homme le bien le plus grand, de s'employer chaque jour à parler de la vertu et de ce dont encore vous m'entendez m'entretenir tandis que je procède à l'éxamen de moi-même comme des autres, et enfin, qu'une vie à laquelle l'examen fait défaut ne mérite pas qu'on la vive.

(Platon - Extraits de l'apologie de Socrate)

La dénomination Maïeutique Transcendante a pour avantage de désigner conjointement l'objectif visé à savoir :
la transcendante, et la méthode utilisée à savoir : l'art de la découvrir en soi-même, grâce à l'aide du dialogue avec un initiateur, c'est à dire un accoucher d'âmes. L'écrit ne saurait être qu'un écho affaibli du dialogue initiatique.
Source : http://www.maieutique.org/definition.html

Citation :
Le procédé de Socrate est le suivant :

1) recherche d'une définition

2) un interlocuteur sûr de lui donne aussitôt une définition

3) Socrate s'émerveille, accepte la définition de l'interlocuteur qui s'engorge, et en tire, avec son consentement, des déductions de plus en plus précises

4) l'interlocuteur ne cesse de suivre Socrate et d'approuver, fort satisfait de voir que sa définition était encore plus profonde et riche qu'il ne l'avait cru lui-même

5) Socrate s'arrête soudain et montre que le point d'arrivée est en contradiction formelle avec le point de départ

6) si l'interlocuteur est de bonne foi, il en conclut que la définition ne valait rien et qu'il faut en proposer une autre ; Socrate reprend alors la discussion et passe au crible les définitions successives qu'on lui propose. Souvent, le dialogue ne conclut pas et Socrate quitte son interlocuteur décontenancé, en lui disant qu'une autre fois peut-être, ils pourront examiner à nouveau le problème. (cf. l'aporie : les dialogues mènent à une impasse).

7) mais il se peut faire que l'interlocuteur soit de mauvaise foi, et qu'il refuse alors de participer à l'entretien (exemple : Dans le Gorgias, Calliclès, pris au piège, refuse de se prêter au jeu de Socrate parce qu'il a été battu).

Le dialogue socratique sert donc à amener les autres au même point de conscience critique que lui.
Source : http://www.philocours.com/cours/cours-philo.html

Quand Vic passera par là...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 16:25

Vic n'est pas le seul !
Personnellement je tiens la maïeutique comme une des meilleures méthodes d'enseignement en mode dialogue. C'est ainsi que j'ai opéré avec certains de mes élèves, lorsqu'on passait de l'écriture pure à la réflexion philosophique, voire à la psychologie de comptoir, mais surtout avec mes enfants à partir d'un certain âge.
"Transcendante" pourquoi pas, mais l'ajout de ce mot n'éveille que soupçons chez moi à priori, faudra voir.

Je conseille (encore une fois, mais avant c'était pour autre chose) l'excellent bouquin de Daniel Quinn : "Ishmaël", qui transcrit un dialogue de ce genre, sur l'humanité et comment celle-ci en est arrivé à un stade dangereux pour sa planète et pour elle-même.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 16:36

A ton avis, filo, est-il possible de tester la méthode sur un fil ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 16:41

Romane a écrit:
A ton avis, filo, est-il possible de tester la méthode sur un fil ?
Ce serait cool, ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 16:48

Je me porte volontaire en cobaye. AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 16:51

Pareil pour moi AngeR
Je voudrais maïeutiser avec un maïeutiseur confirmé, quoi...
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 16:53

Si filo est ok, ça pourrait donner lieu à l'ouverture d'un fil dans les textes particuliers.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 16:54

C'est possible, et je l'ai déjà fait sur un forum aujourd'hui déchu.

Le problème, c'est le positionnement : le rôle qui était le mien fut jugé en terme d'ego et de prétention. Supériorité sur l'interlocuteur qui, forcément se place en "apprenti" et donc en inférieur.
Oui, cela peut faire sourire, mais j'ai tellement été critiqué là-dessus, sur mon ego, genre pour qui se prend-il, etc, que je n'ai plus envie de l'expérimenter autrement que par des dialogues que j'invente moi-même : http://liensutiles.forumactif.com/filo-f29/maitre-disciple-les-dialogues-t16994.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 17:03

Dans l'expérience à tenir, je ne vois pas tellement l'intérêt d'affubler l'initiateur de mille maux, à commencer par le torturer avec un soi-disant ego.
Donc à mon avis, tu peux sans crainte initier le fil, du moins en ce qui me concerne.
Ce n'est pas toi que je vais observer, mais l'ensemble de ce qui va se dégager de ce qui sera dit.
J'aimerais bien que tu en sois d'accord, pour tout dire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 17:12

Oui, moi aussi.
Peut-être qu'on pourrait commencer par une démonstration assez simple. Je ne sais pas... genre... amener "l'élève" à découvrir pourquoi la violence engendre la violence, ou un truc comme ça. L'idée serait de bien mettre à jour comment le "maître" s'y prend pour parvenir à faire découvrir les choses à l'élève sans les lui révéler.

Quant aux histoires de prétention et de supériorité, s'il y en a qui sont assez bêtes pour ne pas comprendre le principe de base, qu'ils se tiennent loin du fil, et pis voilà Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 17:13

J'sais pas. Je serais pour laisser à filo son propre choix sans l'orienter, et me prêterais à ce qu'il proposerait, dans la découverte et non dans quelque chose de pré-établi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 17:15

Je serais très intéressée de te lire, Filo, alors si tu voulais développer tes idées en utilisant la méthode maïeutique je n'y verrais que de la litterature.
Quand on lit du Socrate, du Platon ou autre philosophe utilisant cette méthode, on suit l'idée qu'il se dégage d'un ensemble non pas un jugement porté sur la personne.

Encore heureux que chacun ait son discours...
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 17:38

Désolé, mais non. C'est un rôle que je ne veux plus prendre le risque de tenir sur le net. Non que je craigne le jugement d'autrui au dessus de tout, mais j'en ai assez souffert comme ça avant, et ça fait vite boule de neige.
Je sais bien que ce ne serait pas le cas avec toi, Ro, je vois plus globalement, et je suis plus qu'avant conscient du caractère superficiel et catégorique de certains regards, par devant ou par derrière.

Je préfère oralement, et c'est d'ailleurs ce que j'ai fait encore hier soir chez moi avec l'une de mes 3 invités : nous parlions politique, démocratie et vote, au départ, et elle est repartie en sachant enfin en quoi elle croit vraiment (à l'opposé de son discours initial), et quelle forme de société semblerait finalement la plus proche de l'idéal.
Un dialogue passionnant qui nous a appris à tous les deux d'ailleurs.
Mais rien que le fait de l'évoquer en ces termes ne semble-t-il pas prétentieux quelque part ? Ne serait-il pas facile d'après ce paragraphe de conclure que je ne me sens plus, que je me prends pour un maître à penser ? Que je fais un complexe de supériorité ? Je sais trop bien que si.

Rosacée a écrit:
on suit l'idée qu'il se dégage d'un ensemble non pas un jugement porté sur la personne.
Dans une structure où la compétence du guide est implicite et reconnue, comme dans un programme d'enseignement par exemple. Mais pas dans une communauté où nous sommes tous censés être logés à la même enseigne, mais où beaucoup cherchent à briller, être lus et approuvés.

Entre l'humilité (perçue comme) timide et la prétention (perçue comme) hautaine, je préfère m'en tenir autant que possible proche d'un juste milieu, et ne plus donner d'occasion aux détractions et jalousies potentielles.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 17:48

Et dans le cadre d'un "huis clos" genre forum dédié...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 17:55

En tout cas, le sujet interpelle les gens de LU. Gaga

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 18:03

bin oui, pourquoi pas, c'était quand même un sacré personnage ce Socrate, avec son nez en forme de pomme de terre (synonyme de bonté dis t'on)....Quoique les bustes antiques, si c'était comme pour les tableaux anté-Goya disaient ils la vérité..? Sacré nature humaine mon cher Socrate...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Mer 2 Sep 2009 - 18:17

Ouais, Romane, le sujet est intéressant.


@ Filo : pour ce qui me concerne et je vais être sans borne, je pencherai pour l'admiration. Je suis parfois un peu extrêmiste AngeR
Je laisse la jalousie pour les autres Razz - mais s'il n'y a pas de débat comment peut-il y avoir des controverses ? L'idée d'écrire dans la partie littéraire perso était superbe... Bref, je peux comprendre et je respecte ton choix. Mais je trouve cela dommage.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 6:01

Face à au dénigrement, nous avons justement l'admiration. C'est un autre extrême, et puisque ça en est un, il est également à éviter dans le cadre d'un débat d'idées.
Certes, on pourrait penser qu'un professeur admiré a plus de facilité à faire passer un enseignement intellectuel qu'un professeur détesté. Mais celui-ci a peut-être plus de facilité à faire passer un enseignement d'ordre physique (entraînement).
En fait l'idéal, à mon sens, serait l'équilibre.
L'équilibre juste est entre les extrêmes !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 9:33

Je ne suis ni pour l'admiration ni pour le dénigrement. Je penche pour la reconnaissance de ce que l'un apporte au demandeur en attente d'accoucher de lui-même, dans un partenariat de nature à faire travailler les deux interlocuteurs : l'un par son attention à l'autre pour le solliciter à l'éveil, l'autre par le travail qu'il fournit en rebonds.

Je me trompe peut-être, mais dans une telle expérience il y a forcément un guide et un guidé volontaire (c'est-à-dire en demande d'accès à quelque chose qui lui manque). Comment une telle expérience pourrait fonctionner si le demandeur démesurait son guide ? Cela sous-entendrait à mon avis un complexe chez le demandeur, qui constituerait déjà un obstacle à la démarche parce qu'il serait brandi comme un drapeau au milieu de la voie qu'on s'apprêtait à prendre. Une sorte d'intention première viciée, en quelque sorte.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 11:03

Romane chinois
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 12:08

Oui, c'est sûr, l'équilibre c'est ce qu'il y a de mieux. Je suis d'accord avec vous deux (Romane et Filo).

Personnellement, même si j'entendais l'extrême dans le terme "admiration" - cela ne voulait pas dire non plus que j'approuve toutes les idées dégagées par l'initiateur. Disons qu'il est plus facile d'entendre les idées quand on admire que lorsque qu'on dénigre. Forcément, il faut un juste milieu et ne pas idéaliser l'initiateur. Mais je me demandais si tout compte fait, ce n'est pas la façon d'enseigner (ou la connaissance du guide) qui peut être "admirée".
Quoi qu'il en soit, cela demande un potentiel d'écoute, de réflexion.
Dans cette façon d'apprendre, celui qui guide est écouté et le guidé qui écoute pose des questions, donc il y a un échange mais de question à réponse.
Y a-t-il réellement un débat ?
Car pour avoir lu Socrate, quand il s'exprimait, je n'ai pas eu l'impression que l'entourage donnait un avis où le partage d'une quelconque connaissance. Donc forcément, cela peut mettre le demandeur en position de "complexe" - mais je peux peux me tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 12:22

Rosacée a écrit:
dans cette façon d'apprendre, celui qui guide est écouté et le guidé qui écoute pose des questions, donc il y a un échange mais de question à réponse.
Je ne suis pas sûre que cela se passe ainsi, puisqu'il s'agit par le biais des questions posées au guidé (par lui-même et par le guide), qu'il trouve les réponses (ou les questions) en lui de nature à s'éveiller.
Le guide, comme son nom l'indique, a pour fonction d'aider le guider à trouver la voie d'éclaircissements ou de nouveaux questionnements dont certains, je pense, demeurent sans réponse.

Citation :
Y a-t-il réellement un débat ?
Déjà j'en vois un entre "je et je" (le guidé) puisqu'un travail se fait en soi.

Citation :
Car pour avoir lu Socrate, quand il s'exprimait, je n'ai pas eu l'impression que l'entourage donnait un avis où le partage d'une quelconque connaissance. Donc forcément, cela peut mettre le demandeur en position de "complexe" - mais je peux peux me tromper
A mon avis, le complexe est l'état d'esprit par lequel le guidé se positionne lui-même en situation d'infériorité, voire de blocage. S'il est volontaire à telle exploration, il devra mettre de côté cet état d'esprit, sinon comment parviendrait-il à se dégager d'un carcan empêcheur ? On retourne au sujet "se donner la permission"...

J'ai une question pour ceux qui sauraient : est-ce qu'on peut considérer que le travail d'accouchement de soi-même induit l'acceptation des épreuves auxquelles on se soumet volontairement et donc par là même, l'acceptation du remue-ménage plus ou moins confortable que cela va forcément engendrer en soi ?

Pfff Laughing la réponse est dans la question, patate.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Jeu 3 Sep 2009 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 13:00

Le sujet m'interpelle!

Encore faut-il que Lu trouve son Socrate, et laiser les égos de côté sinon la maïeutique ne fonctionne pas.
Tu as raison Ro, ça ramène quelque part au fil "Se donner la permission", se donner la permission de se mettre en position de se révéler en écoutant et en acceptant un "guide", un "maître" au sens où le maître a comme but que l'élève le dépasse en s'appréhendant lui même.


Dernière édition par Tryskel le Ven 4 Sep 2009 - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 14:11

Romane a écrit:
Rosacée a écrit:
dans cette façon d'apprendre, celui qui guide est écouté et le guidé qui écoute pose des questions, donc il y a un échange mais de question à réponse.
Je ne suis pas sûre que cela se passe ainsi, puisqu'il s'agit par le biais des questions posées au guidé (par lui-même et par le guide), qu'il trouve les réponses (ou les questions) en lui de nature à s'éveiller.
Le guide, comme son nom l'indique, a pour fonction d'aider le guider à trouver la voie d'éclaircissements ou de nouveaux questionnements dont certains, je pense, demeurent sans réponse.

Merci Romane pour tes explications.

Je pense que nous disons à peu près la même chose.

Oui, je suis d'accord avec le fait de laisser de côté l'ego, ainsi que l'infériorité et/ou la supériorité. C'est vrai que je fais fausse route si je pars sur un blocage quel qu'il soit.

Il s'agit de se mettre en position d'équilibre dans la réflexion question/réponse de l'un à l'autre et vice versa et in petto (oui sans forcément trouver une réponse).
Mais je pense que c'est bien un apprentissage basé sur l'écoute et la réflexion, et il y a quand même un échange même si le but est de s'appréhender et s'ouvrir de nature à l'éveil de soi, parce que je pense que ce qui pose question à et en soi est réfléchi par le guide et ensuite par l'élève, ainsi l'élève appréhende (pas forcément dans l'immédiat) ce que le guide apporte et réfléchit les paroles en fonction de ses propres réflexions et éventuellement en apportant des questions à l'initiateur qui vient lui-même à réfléchir la question pour peut-être appréhender une réponse.
Ouhla... Ca fait brouillon, non ? Euh... Je me comprends, c'est déjà bien...

Pour ta question, Romane, tu as donné la réponse. AngeR

@ Tryskel :
Citation :
en écoutant et en acceptant un "guide", un "maître" au sens où le maître a comme but que l'élève le dépasse en s'appréhandant lui même.

J'aime beaucoup cette phrase, surtout ces deux mots "le dépasse"

Dès lors qu'un élève dépasse son maître il est apte à être un "maître".

Ce que j'aime dans cet équilibre, ce sont ces mots : "élèves", "maîtres", "le dépasse" AngeR Wink


Dernière édition par Rosacée le Jeu 3 Sep 2009 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   Jeu 3 Sep 2009 - 14:18

Certains maîtres bouddhistes utilisent la maïeutique en partie, pour guider leurs disciples vers l'éveil. Je ne parle pas de la religion des lamas tibétains mais du vrai bouddhisme, ch'an et zen.
Dans ma nouvelle L'Aquarelle d'Ojiisan, le maître explique le processus à un moment.

Rosacée : en effet, je ne pense pas qu'on puisse parler de vrai débat, c'est à dire sous-entendu contradictoire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La méthode maïeutique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La méthode maïeutique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La méthode maïeutique
» Projets de créations de papercrafts ( méthode assez spéciale .... )
» Nettoyer son clavier : méthode Farouche
» Ecumes, ma méthode de culottage
» Anggun - "La Méthode Cauet"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: