Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le respect de l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Mer 9 Sep 2009 - 18:29

attention : respect et politesse sont tres proches...
Je pense que la politesse s'apprend c'est un apprentissage social, une forme d'éducation..Le respect lui est à mon avis quelque chose de plus profond, de plus ressenti, en rapport avec la comprehension (prendre avec) de l'humain,
le respect comme ouverture au monde, politesse comme acceptation du monde..La politesse un premier palier vers le respect, un outil..?
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Mer 9 Sep 2009 - 18:53

La politesse n'est qu'une infime forme d'application ostensible, conventionnelle, traditionnelle, du respect. Juste une sorte de code social.
Alors que le respect est global et profond (enfin, devrait l'être).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Mer 9 Sep 2009 - 19:58

Mouais... Sauf que je reste convaincue que le respect, ça s'apprend et ça s'enseigne. A commencer par le respect de soi-même. La politesse -là je rejoins filo- n'en est qu'une sorte de "formulation" si je puis dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Mer 9 Sep 2009 - 22:32

Petit parcours de ce fil, et pas trop le temps de m'étaler, mais ;

Qui n'a pas été une fois témoin ou acteur d'irrespect ?


Alors ? Ça veut dire que les bonnes paroles c'est une chose, mais acter en est une autre. Le sujet semble si facile... qu'en est-il en réalité ? Nous avions abordé ce thème dans "C'est quoi l'amour" (forcément, l'amour sans le respect... difficile à envisager). Mille réponses ont été données, mille idées avancées...

Alors voilà, tout le monde a apporté sa petite définition, sa conception, sa noblesse d'idées. C'est assez facile, comme il est toujours facile de dresser tout en beau rose et parfait, tel qu'on le rêve.

Et si maintenant on creusait un peu ?
D'entre nous tous, communauté de LU et plus particulièrement les participants de ce fil intéressés par le sujet, que pourrait-il être dit sur le côté pas évident du respect, cette petite bête noire qui fait qu'après tout, nous tous qui avons les idées belles, n'actons pas toujours si beau que ce qu'on avance ?

Et surtout : pourquoi est-ce difficile ?
Qu'est-ce que ça réclame comme effort ?
Comme volonté ?
Comme abandon ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Jeu 10 Sep 2009 - 1:54

Romane a écrit:
nous tous qui avons les idées belles, n'actons pas toujours si beau que ce qu'on avance ?

Et surtout : pourquoi est-ce difficile ?
Qu'est-ce que ça réclame comme effort ?
Comme volonté ?
Comme abandon ?

personnellement je reviendrai sur ces questions, mais quand j'aurai les idées claires car là je tombe de sommeil
bonne nuit à tous(tes) dodo29
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Jeu 10 Sep 2009 - 2:22

On pose pas mal de thèmes rudement riches, et le premier réflexe est de décrire les choses sous l'angle de la perfection, de la générosité, de la grandeur et tutti quanti, cela prête à sourire parce qu'on sait bien que la réalité est autre, ou que, pour ceux qui tendent à atteindre ces qualités, ils doivent fournir des efforts considérables, se heurter à cette réalité brute et dure, et que finalement, ce n'est pas aussi simple que les définitions que l'on trouve.

Le respect, il suffit de regarder autour de nous pour s'apercevoir qu'il est souvent laissé au fond de la poche. Voyez donc le système de fonctionnement dans les entreprises, les administrations quelles qu'elles soient, les associations, votre ville, votre famille, vos amis, votre forum, bref, tous les domaines.... !

Comment pensez-vous qu'il soit possible de coordonner le respect à l'autre, à partir du moment où chacun perçoit le monde selon une sensibilité qui n'est pas la même que celle des autres, qui a des intérêts ou un but différent, et à partir du moment où tout passe par "je", ce petit je qui nous pourrit la vie tout en étant parfaitement indispensable, puisque sans lui, nous serions des légumes.

Je vois une sorte d'impasse, ou plutôt une incompatibilité entre la belle définition d'ange que tout le monde s'accorde à donner, et les comportements, car même si X fournit des efforts, ces efforts eux-mêmes sont interprétés par Y pas forcément conformément aux intentions initiales.

Je me souviens d'un jour où une de mes amies ayant perdu les pédales, offrait d'elle une image dégradante (irrespect d'elle à elle), ayant un impact négatif sur ses proches (irrespect d'elle à eux). Je lui avais glissé à l'oreille "fais pas ça, tu dépasses les limites de la bienséance, ça te dessert" ; interdite, elle avait suspendu son comportement, et avait eu l'intelligence de réfléchir. Elle avait fini par me dire, quelques semaines après "ben merci pour la remarque de l'autre jour, parce que j'aurais perdu toute considération de moi-même quand j'aurais pris conscience des retombées sur ma famille". Pourtant, elle aussi avait en tête une belle définition du respect.

En me laissant divaguer, je poursuis.
Ainsi donc le respect de soi à soi a une incidence sur autrui, parce qu'il nous oblige à un comportement sain, qu'il soit gestuel ou mental.
Quant au respect des autres, ce serait leur laisser leurs droits, mais alors on aborde le sujet de la liberté. Et quel sujet ! Le mot à lui tout seul ne supporte aucune frontière, or nous vivons en société et il faut des règles, des seuils à ne pas franchir et ainsi de suite. Voyez un peu dans quel caca on est, tout à coup !

Regardez LU. Un petit forum de rien du tout, une poignée d'individus à peine. Et que peuvent dire les anciens qui ont assisté à plusieurs années d'échanges via l'écran et le clavier ? Combien d'irrespects, combien de transgressions de bienséance, combien de fois avons-nous été navrés de certains comportements, etc. Des exemples, il y en a à la pelle, il suffit de regarder autour de soi et en soi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Jeu 10 Sep 2009 - 6:15

Évidemment, Ro. Nous débattons avec des mots, des concepts, des théories.
Leur mise en application pratique s'éloigne de l'absolu dans lequel nous présentons les choses idéales, mais c'est implicite.
Ça n'empêche pas d'envisager un type d'idéal qui nous sert de référence, d'horizon, vers lequel on peut tout de même s'efforcer de tendre, et de le défendre, malgré les cas particuliers.

Métaphore : la belle langue, le français littéraire, est notre référence pour nous exprimer, mais qui le respecte à la lettre oralement ? Même ceux d'entre nous qui font attention à suivre ses règles au mieux, sans faute, s'adaptent tout de même en permanence à un contexte, qui ne remet rien en question globalement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Jeu 10 Sep 2009 - 9:27

C'est bien de cela dont il était question, filo, et cela fait du bien de le dire, justement pour ne pas tout mélanger. Il est rudement facile de se tromper, les mots ne sont que des mots, or il faut considérer l'ensemble ; mots et comportement, ces deux compléments indispensables pour se faire une idée de comment l'on est chacun vis-à-vis des autres. Je crains toujours que l'idéalisation ne crée des troubles de perception, si elle n'est pas immédiatement opposée à la réalité dans un but d'objectivité.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Jeu 10 Sep 2009 - 11:06

Sophie, j'ai lu avec beaucoup d'attention tes réponses, et je rejoins pour beaucoup ce que tu exprimes. Je te remercie pour ton attention.

Je ne pense pas que la décision fut unilatérale. J'ai raconté très légèrement la situation, pour ne pas envahir ce sujet très intéressant d'un exemple tout à fait humain.

Ils ont essayé d'en discuter. Calmement. Mais les idées, les avis s'entrechoquent, c'est un problème familiale.
Le frère n'aime vraiment pas être invité.
La décision ne fut pas si brutale que cela. Disons que cela s'était insidieusement glissé en eux depuis des années. Cela se faisait sentir, mais la soeur s'est aveuglée par le fait que cela lui faisait plaisir. Alors, elle continuait.
En effet, je n'ai pas précisé qu'il eut de nombreuses fois où le frère n'est pas venu alors qu'il avait confirmé qu'il venait à l'invitation de sa soeur. Il y eut de nombreuses fois où des excuses ont servi pour ne pas venir. On ne peut vérifier si l'excuse se justifie où non. Finalement, même si sur le moment la soeur eut mal, ce fut un soulagement enfin, de comprendre pourquoi tous ces détours depuis toutes ces années pour ne pas venir...

Il y a deux personnes différentes, une femme, un homme, d'un même père et d'une même mère. La famille est éclaté, beaucoup connaissent ça ou en ont entendu parlé.
Néanmoins, c'est quelque chose qui leur appartient. Toutefois, la soeur voulait conserver le peu de famille qui lui reste. Après tout, elle n'a qu'un frère et lui n'a qu'une soeur.
Apparemment, les fêtes lui rappellent de mauvais souvenirs. D'ailleurs la soeur n'a pas de bons souvenirs non plus, et dans leur éducation, on ne faisait pas les fêtes de noel et les anniversaires. La soeur a voulu changé cela. Elle a des enfants, que voulez vous, cela semble normal. Alors, elle a toujours voulu et souhaiter rassembler le "peu" - tandis que lui a toujours tenter d'éclater le "peu".
Elle est venue me voir, il n'y a pas longtemps, et elle a éclaté en pleure. Leur discussion était devenue imperméable. Elle n'est pas parfaite non plus, d'un mot à l'autre, une remarque, un reproche, des mots qui blessent même si on n'insulte pas. Elle n'aime pas dire des insultes. Mais personne n'est parfait. Alors à mettre en évidence ses désirs, plaisirs, "exigences" - lui, ne comprend pas pourquoi elle est si sensible et qu'elle lui en fait tout un plat.
Il a fini par lui dire : "Maintenant, je vis pour moi, les gens j'en ai rien à foutre - ma famille ce sont mes amis - moi je te pisse au cul".

Que veux-tu dire ou faire de plus quand tu entends ça ?

Elle est partie.

Alors le respect, pauvre dame qu'est cette soeur, elle en sait deux mots, car justement, cet homme, c'est bien le genre de personnage qui invite lui-même et qu'une fois les "gens" partis (ses propres amis), ils s'en prennent plein la poire. Et c'est tout à fait le genre de personne qui va à une invitation et qui dit : "On reste pas longtemps, ça fait ch... que d'aller à son repas à la c.."
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Jeu 10 Sep 2009 - 16:51

Lorsque j’ai ouvert ce fil je n’avais pas une idée précise d’où il pourrait nous conduire (et qui aurait pu le dire.. ?), en fait il s’agit d’un sujet vaste qui peut nous mener des petits tracas d’un simple individu à la survie d’une nation , et pourquoi pas d’une planète.
Il y a là des heures de discussion en vue. Le sujet semble toucher plus de personnes auxquelles j’aurai pensé en entamant la première phrase.
Alors effectivement Romane : on pourrait disserter des heures en s’auto congratulant, on peut rester neutre comme cela arrive sur LU, ou se confronter comme c’est souvent le cas (tu en sais quelque chose) et moi aussi (ce qui fait que souvent lorsque je sens que cela va tourner à l’aigre, je tourne les talons pour pas m’asphyxier) c’est quelques fois du à ma susceptibilité, quelque fois du à l’auto suffisance d’un membre qui veut démontrer sa supériorité face au public de LU comme dans une arène romaine ou dans un ring de boxe…
Mais revenons au sujet, essayons de resserer les liens, on pourrait déjà mettre de côté tout ce qui est du domaine de la politesse (qui est une forme domestique du respect), se concentrer sur le respect en élargissant la discussion à l’interaction entre les humains (je dis humain parce que cela englobe hommes et femmes), je suggère une première étape :
- La relation entre dominant et dominé, peut elle supporter une forme de respect. ?
- ( destiné à Ro = t’inquiètes chef je vais m’impliquer..ça va viendre.. !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Jeu 10 Sep 2009 - 19:34

Sbreccia a écrit:
- La relation entre dominant et dominé, peut elle supporter une forme de respect. ?
- ( destiné à Ro = t’inquiètes chef je vais m’impliquer..ça va viendre.. !

Oky Sbrec'. Dominant ? ou tu préfères dominé ?


(pardon, j'pas pu m'empêcher.... )

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 1:18

Le terme dominant est à prendre dans sa globalité : ce peut être un individu isolé, une espèce, une fonction, une nation.
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 10:38

Sbreccia a écrit:

- La relation entre dominant et dominé, peut elle supporter une forme de respect. ?

À partir du moment ou le dominé et le dominant sont en accord, je pense que la relation entre ces opposés peuvent supporter cette forme de respect.
Là où il n'y aurait pas de respect c'est lorsqu'il y aurait du forcing, de la violence, ce serait qu'à sens unique. Il n'y aurait pas de dualité.

Cependant, je pense à quelque chose, je vais peut-être vous sembler tordue, mais je pense à la soumission, au "bondage" "BDSM" - le sado masochisme :

Quel genre de respect à le soumis envers lui-même ?
Quel genre de respect à le maître envers lui-même ?
Est-ce que le respect est dominé par le plaisir des sens charnels dans la violence ou par la violence ?
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 11:15

Je ne sais pas Rosacée, c'est pas mon truc. Quand je parle de relation dominant-dominé je ne pense pas au sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 11:24

Sbreccia a écrit:
Je ne sais pas Rosacée, c'est pas mon truc. Quand je parle de relation dominant-dominé je ne pense pas au sexe.

Itou que Sbrec'.

Déjà l'expression dominant dominé me laisse sceptique dans une rubrique "respect".

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 11:52

Romane a écrit:
Sbreccia a écrit:
Je ne sais pas Rosacée, c'est pas mon truc. Quand je parle de relation dominant-dominé je ne pense pas au sexe.

Itou que Sbrec'.

Déjà l'expression dominant dominé me laisse sceptique dans une rubrique "respect".

J'ai le plus grand mal à associer les deux. La liberté d'être esclave? J'ai du mal à y croire...

François
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 11:54

Je réfléchis à la question de Sbreccia...

Je pense qu'il peut y avoir du respect mais alors on est sorti de la relation dominant-dominé.
A un moment quelqu'un a voulu dominer, s'il trouve en face de lui un individu qui ne se laisse pas faire,
si l'action qui résulte de la mauvaise intention initiale se transforme en quelque chose de positif pour le dominé (ou le groupe) sans que le dominant soit pénalité ...
il peut en résulter encore plus de respect si par la même occasion le dominé en tire lui aussi profit. En fait il n'y a pas de perdant, il n'y a plus de dominant ni de dominé.
Ce doit être une expérience rare. Les deux individus ne peuvent devenir "amis", mais le conflit a été réglé (quelque soit son origine) dans le respect des deux personnes.
Mais quel travail pour la personne ou le groupe qu'on a voulu dominer !
Revenir en haut Aller en bas
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 11:58

Alizé a écrit:
Je réfléchis à la question de Sbreccia...

Je pense qu'il peut y avoir du respect mais alors on est sorti de la relation dominant-dominé.
A un moment quelqu'un a voulu dominer, s'il trouve en face de lui un individu qui ne se laisse pas faire,
si l'action qui résulte de la mauvaise intention initiale se transforme en quelque chose de positif pour le dominé (ou le groupe) sans que le dominant soit pénalité ...
il peut en résulter encore plus de respect si par la même occasion le dominé en tire lui aussi profit. En fait il n'y a pas de perdant, il n'y a plus de dominant ni de dominé.
Ce doit être une expérience rare. Les deux individus ne peuvent devenir "amis", mais le conflit a été réglé (quelque soit son origine) dans le respect des deux personnes.
Mais quel travail pour la personne ou le groupe qu'on a voulu dominer !

Un sacré boulot sur soi, quelque soit sa position!

François
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 12:17

Romane a écrit:


Déjà l'expression dominant dominé me laisse sceptique dans une rubrique "respect".

Et pourtant Ro, elle y a sa place. L'idéal étant bien entendue l'égalité entre les êtres, mais quelle utopie que l'égalité dans notre monde quel que soit le pays, soyons realistes.)
Voyons les champs d'application :
- dans beaucoup de couples cette interaction existe, consentie ou non.
- dans beaucoup de sociétés elle existe aussi (politiquement, militairement, financierement, socialement : voir l'existence de castes)...
etc..etc...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 13:33

Sbreccia a écrit:
Romane a écrit:


Déjà l'expression dominant dominé me laisse sceptique dans une rubrique "respect".

Et pourtant Ro, elle y a sa place. L'idéal étant bien entendue l'égalité entre les êtres, mais quelle utopie que l'égalité dans notre monde quel que soit le pays, soyons realistes.)
Voyons les champs d'application :
- dans beaucoup de couples cette interaction existe, consentie ou non.
- dans beaucoup de sociétés elle existe aussi (politiquement, militairement, financierement, socialement : voir l'existence de castes)...
etc..etc...

Moi aussi cela m'a laissé sceptique, c'est pour cela que j'ai pensé à la soumission et au "bourreau". De plus ça existe, il n'y a pas de mal à en parler. Moi non plus je n'ai pas de réponses toutes faites à celles que j'ai posées.

Alors, personnellement ça me chiffonne que dans le respect on parle de "dominé" et "dominant" - qu'il y ait un rapport avec le sexe ou non. Il y a quand même un rapport entre deux opposés.
On ne rencontre pas que ce genre d'exemples, ceux que j'ai cités.
La domination est dans tous domaines. Cela peut faire référence à un patron qui harcèle, je ne pense au sexe en disant cela. Le harcèlement c'est aussi : moral, chantage, force, pouvoir.
C'est aussi ça la domination.

Si deux personnes sont d'accord dans le fait d'être dominant et dominé alors il y a respect mutuel.

Ou alors je suis un peu du même avis qu'Alizé.

Si ce n'est pas consenti, je ne vois pas comment on peut parler de respect. C'est soit en encaisse - soit on n'a pas le choix - soit on est dans l'acceptation.


Dernière édition par Rosacée le Ven 11 Sep 2009 - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 13:48

Rosacée a écrit:

Moi aussi cela m'a laissé sceptique, c'est pour cela que j'ai pensé à la soumission et au "bourreau". De plus ça existe, il n'y a pas de mal à en parler. Moi non plus je n'ai pas de réponses toutes faites à celles que j'ai posées..
--- Bien sur qu'il n'y a pas de mal à en parler. Mais cette relation dans le cadre des rapport sexuels est une infime partie des relations dominants-dominés. Je me suis fait mal comprendre, je voulais dire que je ne desirais personnellement entrer dans ce debat car cela limiterai la discussion (comme cela se passe souvent sur LU. On pourrait ouvrir un fil là dessus.


Rosacée a écrit:
Alors, personnellement ça me chiffonne que dans le respect on parle de "dominé" et "dominant" -.
Pour parler de respect, il faut aussi parler de son contraire : le non-respect. La relation dominant-dominé est le terrain privilégié du non-respect. Alors pourquoi éluder le problème...

Rosacée a écrit:
. Il y a quand même un rapport entre deux opposés.
La domination est dans tous domaines. Cela peut faire référence à un patron qui harcèle, je ne pense au sexe en disant cela. Le harcèlement c'est aussi : moral, chantage, force, pouvoir.
C'est aussi ça la domination.

Si deux personnes sont d'accord dans le fait d'être dominant et dominé alors il y a respect mutuel.

Ou alors je suis un peu du même avis qu'Alizé.

Je suis d'accord en ceci, nous parlons des mêmes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 14:31

Rosacée a écrit:

Si deux personnes sont d'accord dans le fait d'être dominant et dominé alors il y a respect mutuel.

Je ne voyais pas les choses comme ça...mais c'est très intéressant, vraiment très intéressant. (je m'excuse d'avance si vous avez déjà abordé cet aspect du sujet plus haut dans le fil -je n'ai pas tout lu Embarassed)

Quelqu'un de bien intentionné - moi en l'occurence avec mes gros sabots - j'aurais tendance à vouloir aider le "dominé" à sortir de sa condition. Ce dominé qui se plaint mais qui pour x raisons a besoin de cette relation...cela fait parti de son processus de vie. (attention je ne dis pas que je comprends, je ne dis pas non plus qu'en cas d'urgence ne n'interviendrais pas)
Alors dans ce jeu de la vie les deux acteurs se respectent tant qu'ils restent à leur place dans leur rôle...mais si à un moment l'un des deux réalise que le jeu ne lui convient plus...qu'il faut revoir les règles. Des tiraillements se font sentir dans leur relation si l'autre n'a pas évolué au même rythme, s'il a toujours les mêmes attentes. Comme il ne veut pas perdre son partenaire il va durcir son rôle et la relation va devenir invivable.

Dites, je me pose une question de taille. Je réalise que si à un moment on se sent harcelé, c'est qu'on l'était et qu'on ne réagissait pas, on était dominé on ne le voyait pas, et on le supportait !
Ainsi dans toutes les situations de la vie on serait à sa juste place...et petit à petit, au fil de nos prises de conscience on doit résoudre des conflits et en sortir pour que le cocon d'après nous convienne .

Vraiment, c'est une prise de conscience,mais...mon esprit s'échauffe peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 14:57

Sbreccia a écrit:

Pour parler de respect, il faut aussi parler de son contraire : le non-respect. La relation dominant-dominé est le terrain privilégié du non-respect. Alors pourquoi éluder le problème...

Alizé a écrit:
Dites, je me pose une question de taille. Je réalise que si à un moment on se sent harcelé, c'est qu'on l'était et qu'on ne réagissait pas, on était dominé on ne le voyait pas, et on le supportait !

Je comprends, Sbreccia.
En effet, on ne va pas éluder le problème.

Alors voilà des phrases de taille. Je me pose aussi une question de taille en lisant la phrase de Sbreccia et Alizé...
J'avoue que ma question me laisse perplexe.

Pourrais-je dire que le dominé inconsciemment respecte le non-respect du dominant ?

Est-ce que tu veux en venir là Sbreccia ?

Alizé soulève d'autres points "l'inconscience" - "l'aveuglement"
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 15:52

Rosacée a écrit:


Pourrais-je dire que le dominé inconsciemment respecte le non-respect du dominant ?

Est-ce que tu veux en venir là Sbreccia ?


- Pas du tout, j'ai seulement posé la base d'une relation dominant-dominé, je n'ai pas encore été plus loin..
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 15:54

Si j'en crois la définition de dominer, ça veut dire commander, régner, être le maître.
Dans un contexte professionnel, pourrait-on dire qu'un supérieur hiérarchique est quelqu'un qui domine, dans ce sens qu'il commande et donne les ordres ? Si oui, est-ce que ça impliquerait nécessairement qu'il ne puisse pas y avoir de respect mutuel dans une relation entre un employé et son supérieur hiérarchique ?
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   Ven 11 Sep 2009 - 16:34

sophiesuite a écrit:
Si j'en crois la définition de dominer, ça veut dire commander, régner, être le maître.

Dans le règne animal c'est la base de la vie, l'espèce humaine l'a sociabilisé, en y introduisant le respect de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le respect de l'autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le respect de l'autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le respect de l'autre
» Autres petites citations
» La collectivité, le respect des règles de la vie en communauté chez Disney
» [REQUETE] Lecteur de flux RSS autre que RSS Hub ?
» Réserve de figurines (zombies, squelettes, ou autre..)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: