Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La communication non violente (CNV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91113
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Ven 11 Sep 2009 - 19:45

En musique où en n'importe quel autre domaine, l'exploration ne se fait-elle pas justement hors des sentiers battus et du formatage, mais au contraire dans la créativité ?
Je pense que oui, et que c'est même le moyen offrant le plus de pistes possibles, donc de matière.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 12 Sep 2009 - 5:05

Ast, écoute Les concertos Brandebourgeois, et tu t'apercevras que Bach c'était le Jimi Hendrix de l'époque ! Evidemment ça reste de la musique écrite et non improvisée, mais Bach, en plus d'être novateur, était aussi un excellent improvisateur.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Lun 14 Sep 2009 - 12:03

Comme ça j'entends! Enfin, il me semble! J'écouterai ses variations d'une oreille nouvelle! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Mer 16 Sep 2009 - 18:39

Tiens, je tombe sur cette phrase magnifique :

« Ce n’est pas parce que c’est difficile de communiquer que vous n’entrez pas en relation ; c’est parce que vous n’entrez pas en relation que la communication devient difficile. »
http://www.numilogebooks.com/package/extraits_pdf/e258826.pdf

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 4:09

Vic Taurugaux a écrit:
Alejandro est notre polémiste.

Je suis flatté.

Vic Taurugaux a écrit:
. Cette agressivité n’est pas de la violence verbale.

Je suis heureux qu’on me concède ça.

Vic Taurugaux a écrit:

Ce qui serait spontané, c’est que Sophie parle toute seule. Qu’on ne l’interrompe pas. Un peu comme un auteur dans un livre à qui on ne pourrait pas couper la parole. Elle nous exposerait sa thèse bien plus confortablement. Et on lui répondrait en choeur : « Ah ouais, c’est vachement bien ! » Mais, (c’est dans sa nature), Alejandro est chiant.

[…]

On sent bien la malice d’Alejandro parce que personne n’est dupe qu’il joue un peu (beaucoup ?) au con.



Là, c’est vraiment trop facile !
Parce que, si je comprends bien ton propos, si je contredits, de façon quelque peu vive, le discours de quelqu’un, c’est juste par goût pour la polémique, pour pinailler et chipoter, comme dit Romane ? Sans qu’on ait à prendre au sérieux ce que je dis, parce que c’est juste par esprit de contradiction systématique, comme le dit filo ?

Je suis désolé de te décevoir mais non. Sauf indication contraire, car il m’arrive bien de changer d’opinion, j’assume mes positions jusqu’à la dernière virgule. Et tant qu’on ne m’a pas fait changer d’opinion, je reste persuadé que j’ai raison, sur ce fil comme sur tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 11:52

Je disais la malice comme un compliment supplémentaire à tes talents de polémiste et excuse-moi si je t’ai blessé, ce n’étais pas du tout mon intention. Je crois, (comme toi ?) que l’intérêt d’un débat est que lorsque quelqu’un apporte une thèse, il est bon que quelqu’un d’autre apporte une anti-thèse car la vérité n’est jamais monobloc, on pourrait seulement un peu l’approcher dans une possible synthèse.

Personnellement, j’apprécie la rigueur de tes propos et de ton raisonnement sur un Forum un peu « artiste »ou tu dois bien souvent jouer l’avocat du Diable. C’est un métier difficile car il arrive parfois que les gens avec lesquels tu polémiques sérieusement ne t’écoutent plus car ils te prennent tout aussi sérieusement pour le Diable. Tu dois alors te défendre sur le fait qu’on te prend pour qui tu n’es pas et comme dans tout procès, toutes tes tentatives de défense se retournent contre toi comme autant d’éléments à charge.

Supposer un peu de malice dans ta position, c’était introduire dans tes effets de manche, un peu de fantaisie, non pour dénaturer la rigueur de ton propos mais plus pour rendre à cette dernière un côté plus humain pour tes interlocuteurs.

Mais, les gens qui souhaitent continuer à être effrayés pourraient alors me rétorquer que la malice, c’est aussi la grande affaire du Diable et nous serions alors mis dans le même sac !

Tout cela pour dire que je crois personnellement à l’intérêt de l’humour pour fluidifier la communication. Bien sûr, le risque de l’humour est qu’il doit être de qualité sinon il peut-être vécu comme de la moquerie, de l’offense, de la méchanceté. Souvent, les choses importantes sont discutées de façon très sérieuse. « Il faut que vous compreniez absolument ce que je vous dis sinon ce serait terrible ! » L’autre en face fait de même et tout cela monte en symétrie, chacun accusant l’autre de ne pas vouloir « me comprendre ». L’humour, selon moi, consisterait alors à offrir du recul aux deux protagonistes sur leur situation.

Dans une tragédie, on va exacerber le dilemme cornélien, par exemple l’honneur face l’amour, et chaque acteur va monter en intensité dans l’émotion et dans de longues tirades où il déroule sa thèse. A la fin du spectacle,( si celui-ci a été bon), le spectateur en sort bouleversé. Quel drame de devoir sacrifier l’amour à l’honneur, où vice-versa !

La comédie quant à elle, je pense ici à Molière, aborde la chose en insistant beaucoup sur la situation, le contexte qui sert de décor au débat. C’est que, pour relativiser le dilemme, atteindre dans l’esprit du spectateur la synthèse, l’auteur vise avant tout le comique de situation. Apparaissent alors en filigrane, l’absurdité de vouloir solutionner le dilemme et (avec l’emploi répété de quiproquos) combien il est difficile, ridicule et dramatique de faire que les gens se comprennent enfin un jour.

La violence serait-elle alors consubstantielle à la communication ou existerait seulement la représentation que nous nous en faisons ?
Sophie dit bien qu’elle est venue à la CNV parce qu’elle avait trop souffert dans le passé de violence dans la communication. Elle sait combien la communication peut-être violente. C’est pour se prémunir de cela (que cette violence vécue ne revienne) que Sophie utilise la CNV. C’est le meilleur mécanisme de défense contre cette angoisse qu’elle a trouvé et c’est pour cela qu’elle nous le propose. Mais, cette idée que la communication risque de devenir violente n’est qu’une idée que Sophie s’est forgée dans son passé. Si on veut être rigoureux, scientifique, on devrait poser l’hypothèse que chaque nouvelle communication est neutre et que Sophie devrait comprendre cela. Un nouveau post c’est une nouvelle tentative de compréhension. C’est plutôt sympathique. Pourquoi imaginer de la violence dans tout cela ?

Seulement, la souffrance passée de Sophie demeure une vérité et que pour elle la CNV aide mieux que l’humour…
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 13:22

Pfiou... un fil pareil de bon matin... Vous êtes durs avec moi, mes chers. Mais en même temps, rien ne m'oblige, s'pas !

La CNV me paraît une manière particulièrement efficace - ne serait-ce que, très égoïstement, pour soi-même. J'ai suivi une thérapie de l'affirmation de soi basée sur la méthode Fanget (dire non, exprimer et recevoir une critique, faire et recevoir un compliment...). Un truc très "scolaire", qui laisse bien perplexe, mais... qui fonctionne. Avec un préalable inconditionnel cependant : que les deux parties soient dans la bienveillance (et là, on en revient à la mauvaise foi, aux pervers narcissiques et aux pigeons... je suis hein... zavez-vu ça !).

Il me semble que la vie n'est pas simple et qu'on fait bien ce qu'on peut. C'est déjà un grand mérite que de le vouloir et d'y oeuvrer.

Reste qu'il me semble dangereux (comme toute théorie d'ailleurs) d'en faire une obligation, une norme, et de s'auto-flageller quand on flanche. Nous ne sommes pas des robots. Je n'oublie pas que nos chères entreprises jouent beaucoup sur le soi-disant "savoir-vivre" de leurs salariés (entendez par là "fermez-là) et que c'est profondément destructeur. Et qu'un peu de tolérance envers soi-même est salutaire : oui je me suis mise en colère, oui j'ai peut-être été injuste... Essayons d'y réfléchir pour la prochaine fois, mais ne nous condamnons pas au bannissement définitif.

Il faut bien admettre que certains (nombreux) sont passés maître dans l'art de la provocation et du mépris, et que je suis convaincue que ce n'est pas leur rendre service que de les laisser sévir.

Je dis ça parce que mercredi j'ai entièrement démoli la salle d'attente du médecin contrôle. Comme dit Jeannette : "Si je me tais, je vais avoir l'ulcère. Et l'ulcère, c'est rien que pour les riches." Après, j'ai demandé à mon mari s'il aurait pu imaginer un jour que je puisse faire un truc pareil. Réponse-fou-rire : "Eh ben ça non alors". Sourire de mon psy : "Bien, vous êtes en grand progrès !" scratch

Après... la spontanéité. Moui... Ça existe ??? Non parce que la communication, quel qu'en soit le mode, n'est-elle pas de facto un conditionnement en soi ? Peut-il y avoir spontanéité lorsque nous trimbalons tout notre passé dans notre baluchon ? Franchement...

Sur un autre plan, Rosenberg semble faire une confusion bien gênante au sens psychiatrique/psychologique. Car la colère EST une émotion, et "je me sens abandonné" EST un sentiment. Qui n'implique d'ailleurs pas forcément quelqu'un d'autre, ou alors quelqu'un de notre passé qui n'a rien à voir avec la situation du moment. Un quelqu'un que nous avons tellement intégré qu'il est désormais "nous".

Rosacée a écrit:
Ce qui serait spontané, c’est que Sophie parle toute seule. Qu’on ne l’interrompe pas. Un peu comme un auteur dans un livre à qui on ne pourrait pas couper la parole.
Heum... je coupe régulièrement la parole à l'auteur quand je lis un livre... C'est grave docteur ??? pale

Pour ce qui concerne les questionnements d'Alejandro, je n'y vois pas de la provocation mais plutôt un questionnement socratique, et que serions-nous, pauvres hères, sans le questionnement socratique ???

Quand au parallère avec la musique, pour aller dans le sens de Filo, Ligeti a lui aussi fait une oeuvre sublime avec une seule note, un la. Ma mémoire flanche... S'agit-il de "Variations sur une seule note", ou de "Sostenuto", ou de... ?

Et puis s'il vous plaît, ne touchez pas à Bach, sinon je vais entrer dans une profonde CTV... Hé, Astérisque, écoute donc aussi les Partitas. Mieux ! Trouve-les en concert !!!


Dernière édition par lucaerne le Sam 19 Sep 2009 - 14:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 13:32

Citation :
Sophie dit bien qu’elle est venue à la CNV parce qu’elle avait trop souffert dans le passé de violence dans la communication. Elle sait combien la communication peut-être violente. C’est pour se prémunir de cela (que cette violence vécue ne revienne) que Sophie utilise la CNV. C’est le meilleur mécanisme de défense contre cette angoisse qu’elle a trouvé et c’est pour cela qu’elle nous le propose. Mais, cette idée que la communication risque de devenir violente n’est qu’une idée que Sophie s’est forgée dans son passé. Si on veut être rigoureux, scientifique, on devrait poser l’hypothèse que chaque nouvelle communication est neutre et que Sophie devrait comprendre cela. Un nouveau post c’est une nouvelle tentative de compréhension. C’est plutôt sympathique. Pourquoi imaginer de la violence dans tout cela ?

Seulement, la souffrance passée de Sophie demeure une vérité et que pour elle la CNV aide mieux que l’humour…

Merci pour la psychanalyse au passage, Vic !

Un peu triste d'en revenir à cette sorte de conclusion et d'échappatoire que la non violence serait juste un truc pour quelques hurluberlus handicapés de l'humour qui ont trop souffert.

Ca me semble très très réducteur.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 14:08

Je crois que la non-violence absolue est aussi extrêmiste que la violence incontrôlée. L'essentiel étant de trouver un juste milieu pour soi d'abord, et donc ensuite pour les autres. chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 14:15

sophiesuite a écrit:

Merci pour la psychanalyse au passage, Vic !

Un peu triste d'en revenir à cette sorte de conclusion et d'échappatoire que la non violence serait juste un truc pour quelques hurluberlus handicapés de l'humour qui ont trop souffert.

Ca me semble très très réducteur.

Ce n'était dans mon esprit ni une conclusion, ni un échapatoire encore moins une réduction. La CNV et l'humour sont deux "techniques" pour améliorer la relation. Elles sont plutôt complémentaires ...
Quand à l'angoisse de voir la communication dégénérée, elle appartient à tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 14:19

Propos du quotidien....
tant de personnes trouvent plus commode de dire "Pousse-toi que je passe" / mais ça c'est encore correct car direct.
ou "Qu'est-ce que tu fais encore dans mes pattes ?"
ou "ça te dérangerait de te pousser "
alors qu'il est tout aussi facile de dire : "pardon, j'aimerais passer" ou
"excusez-moi, je suis particulièrement pressée pourriez-vous me laisser passer"
Les humains se traitent comme des chiens, et attention ils n'ont pas plus d'égards pour leurs propres besoins. (je généralise, mais la tendance est réellement à cette forme d'expression)
J'ai personnellement une ligne de conduite, peut-être dictée par ma nature profonde. Si je ne peux que constater certaines choses, je ne prends pas ce pli là et...lorsque je sors, les petites attentions discrètes que j'ai pour les autres font des miracles et je vois les visages se décrisper.
Si une parole dite avec l'intention de ne pas blesser l'autre, de le considérer comme une personne qu'on remarque et qu'on respecte (même si on ne la connaît pas) surprend autant et amène le sourire alors c'est signe que l'être humain en a besoin.

Pourquoi cette façon négative de parler se généralise -t-elle ?
J'en parlais avec mon mari et des amis - la pression au travail est telle, que les personnes s'aboient des ordres, des remarques désobligeantes...et l'attitude première est de se dire " Ah, tu me parles sur ce ton, alors je ne vais pas me gêner" ....et le ton est donné à toute une équipe...et ce ton est ensuite ramené à la maison.
Est-ce bien raisonnable ?
L'effort pour revenir à une communication plus saine est-il surhumain ?
Dans quel monde de la parole choisissons nous de vivre ?

Vous savez...quand une (mauvaise) habitude est prise il est dur de s'en défaire, parfois impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 14:21

Vic Taurugaux a écrit:
Quand à l'angoisse de voir la communication dégénérée, elle appartient à tout le monde...
Pour le coup, c'est moi que tu rassures, Vic. Je suis passée par des phases de détresse hurlante, pendant cette angoisse là, qui m'a tenaillée un sacré bout de temps sur le mode summum-loupe-grossissante, il y a environ deux ans je crois. Comment ne pas s'attacher à la communication, puisque sans elle, nous serions comme sourds et muets, enfermés dans notre propre... cage de verre ( clin d'oeil au petit texte que j'avais griffonné au point culminant).

Je suis d'accord avec Vic quand il dit que l'humour et la CNV sont complémentaires. J'ai beaucoup aimé l'intervention de Lucaerne, aussi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 15:19

lucaerne a écrit:


Rosacée a écrit:
Ce qui serait spontané, c’est que Sophie parle toute seule. Qu’on ne l’interrompe pas. Un peu comme un auteur dans un livre à qui on ne pourrait pas couper la parole.
Heum... je coupe régulièrement la parole à l'auteur quand je lis un livre... C'est grave docteur ??? pale

Je pense que tu as eu beaucoup à lire, et une petite erreur d'auteur s'est glissée, ce n'est pas moi qui ait écrit cette phrase. Je suis très peu intervenue dans ce sujet.
En fait je vous lis surtout Very Happy

Donc, je rends ce qui appartient à César oups, pardon, à :

Vic Taurugaux a écrit:
.
Ce qui serait spontané, c’est que Sophie parle toute seule. Qu’on ne l’interrompe pas. Un peu comme un auteur dans un livre à qui on ne pourrait pas couper la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   Sam 19 Sep 2009 - 18:26

Vic était déjà un monument à lui tout seul, mais depuis qu'il est Vic & César, j'ose pas imaginer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La communication non violente (CNV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La communication non violente (CNV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Travail sur la communication de Disneyland Paris
» Appel à communication - ICOM-CC - Textile - 8 et 11 novembre 2011
» I-réel : quand la communication horlogère a mis le turbo
» [AIDE] Desire HD en communication
» PRESENTATION CHARGE DE COMMUNICATION TRIP&TEUF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: