Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Humilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Humilité   Jeu 10 Sep 2009 - 12:34

Vous allez dire que j'ai l'esprit tordu, mais en fait non (enfin j'crois pas )
Je me remémorais des moments dans une boîte dans laquelle j'ai travaillé onze ans, et plus spécialement le patron, qui avait la fâcheuse habitude de mettre mal ses secrétaires lorsqu'elles étaient obligées de s'absenter pour soigner leurs mouflets (faut dire qu'il n'était pas gâté, il traversait l'époque de ponte de ses employées dont la moyenne d'âge était précisément celle où l'on fait des enfants). Il disait que les mères confondaient le souci de s'occuper de leurs enfants avec l'image qu'elles se donnaient en s'occupant d'eux (ce qui peut ou non être contestable)

Bref, je faisais le parallèle avec l'humilité et je vous soumets ici mes questionnements.

Pensez-vous que tendre vers l'humilité soit inconsciemment un moyen indirect de revernir son blason ?

Qu'est-ce que l'humilité ?

Qu'est-ce qu'elle nécessite comme abandon ? Est-ce qu'elle apporte quelque chose ? A qui ? Comment ?

Bref, vous en pensez quoi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Humilité   Jeu 10 Sep 2009 - 18:48

Romane a écrit:

Pensez-vous que tendre vers l'humilité soit inconsciemment un moyen indirect de revernir son blason ?


Revernir son blason..Cela veut dire qu'il a été terni..Comment, pourquoi..?
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 14 Sep 2009 - 16:46

Au concept d'humilité, de plus en plus, je préfère celui de non importance.
Ne pas être humble ou orgueilleux, ce qui peut en effet être la même chose sous deux habits différents.
Juste avoir la conscience de ne-pas-être-important.
Ca veut pas dire se minimiser ; ça veut pas dire se gonfler d'importance non plus. C'est juste quelque part être à sa place. Et ne se sentir ni plus ni moins que quoi que ce soit.

Ce que ça nécessite comme abandon, je ne voudrais pas partir dans des grandes palabres théoriques sur l'ego etc...
Donc ce que ça nécessite comme abandon, je ne sais pas, peut-être juste d'abandonner des illusions, des peurs (de ne pas exister, de ne pas être vu, de ne pas être aimé), et tout un tas de trucs qui vraiment sont du temps perdu en regard de tout ce qui a vraiment du sens.
Castaneda relie la non importance à la conscience de la mort, et c'est quelque chose que je partage. On mourra tous un jour, et on mourra tous comme on est venus : tout nus. On n'emmènera pas nos blasons, nos illusions d'être "quelqu'un", et toutes ces bêtises.
Et on ne sait pas quand on va mourir. Alors bon. Autant pas trop perdre de temps à se croire très important, et passer plus de temps à vivre tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: humilité   Lun 14 Sep 2009 - 17:54

Belle analyse, Sophie !
J'oppose l'humilité à l'orgueil, l'humilité c'est parvenir à comprendre que dans le grand "tout", on n'est pas grand chose !
L'orgueil c'est avoir du mal à pardonner, par exemple ! mais aussi à glousser comme une poule à la moindre flatterie, se glorifier, se gonfler d'une importance que l'on ne possède pas. Aimer paraitre, aimer les éloges et détester les critiques.
L'humilité bien comprise est une bonne chose, il ne faut pas qu'elle rabaisse l'être humain à moins que rien (suivant les écritures saintes, ou les saintes écritures, c'est comme on veut !). L'humilité c'est peut être, quand les autres nous encensent, de se rappeler que d'autres ont fait de plus grandes choses.
Parce qu'il est agréable d'entendre des louanges, on a parfois du mal a tenir sur ses pattes !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 14 Sep 2009 - 18:02

sophiesuite a écrit:
Au concept d'humilité, de plus en plus, je préfère celui de non importance.
J'adore !

Citation :
Ne pas être humble ou orgueilleux, ce qui peut en effet être la même chose sous deux habits différents.

Alors là tu mets exactement le doigt là où ça m'interpellait (cf l'intro du fil). L'étiquette affichant la bienséance crie à l'imposture, mais elle ne le sait pas. Je crois que personne n'est dupe alentours, au fond.

Citation :
Donc ce que ça nécessite comme abandon, je ne sais pas, peut-être juste d'abandonner des illusions, des peurs (de ne pas exister, de ne pas être vu, de ne pas être aimé), et tout un tas de trucs qui vraiment sont du temps perdu en regard de tout ce qui a vraiment du sens.



Citation :
Castaneda relie la non importance à la conscience de la mort, et c'est quelque chose que je partage. On mourra tous un jour, et on mourra tous comme on est venus : tout nus. On n'emmènera pas nos blasons, nos illusions d'être "quelqu'un", et toutes ces bêtises
.

et re

ça fait du bien, heing !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 14 Sep 2009 - 20:21

J'ai très peu de temps devant moi.
Je reviendrai lire.
Pour le moment, voici ce que je peux en dire :

L'humilité est à distinguer de la fausse modestie. Cette dernière feint l'humilité afin d'attirer parfois encore plus de compliments. L'humilité consiste, sans méconnaître ses qualités, à admettre que l'on n'y est en fin de compte pas forcément soi-même pour grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: humilité   Lun 14 Sep 2009 - 20:31

Alors là, Rosacée, tu me sidères ! on a écrit des litanies, et toi, tout tranquillement, tu résumes tout en deux coups de cuillère à pot !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 14 Sep 2009 - 20:39

Rosacée a écrit:
L'humilité est à distinguer de la fausse modestie. Cette dernière feint l'humilité afin d'attirer parfois encore plus de compliments. L'humilité consiste, sans méconnaître ses qualités, à admettre que l'on n'y est en fin de compte pas forcément soi-même pour grand chose.

C'est ce à quoi je pensais en ouvrant le fil, Rosacée, sauf que l'exemple que je donnais est particulièrement cruel à entendre quand on est mère et qu'on n'a pas de boy à son service pour garder les mouflets malades. Par contre, je me souviens que l'anecdote m'avait exactement ouvert les yeux sur les dérapages conscients ou inconscients de l'humilité.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Jeu 17 Sep 2009 - 10:18

Citation :
L'humilité est à distinguer de la fausse modestie.

Oui tout à fait. Fausse modestie et humilité ne sont pas la même chose.

Mais, au-delà de ça, je pense qu'on peut véritablement être très humble, et se sentir très important du fait de cette humilité....

Ca n'est pas si paradoxal que ça en a l'air...
En fait c'est un peu le principe de la sainteté, d'une certaine façon, ou en tout cas de la sainteté détournée par l'ego.
C'est une forme d'idéalisation aussi, histoire de faire le lien avec un autre fil...

En gros, c'est le fait d'avoir l'illusion que l'ego (au sens négatif où on l'emploie, à savoir le truc qui ramène tout à soi etc...) est mort, qu'on n'en a plus.
Que l'on est devenu humble, comme si c'était un état permanent...

Citation :
L'humilité consiste, sans méconnaître ses qualités, à admettre que l'on n'y est en fin de compte pas forcément soi-même pour grand chose.

Je suis pas sûre de bien capter ce que tu voulais dire dans cette phrase Rosacée, tu pourrais développer ?
Pourquoi n'y serait-on pas pour grand chose dans ses propres qualités ?

Citation :
Cette dernière feint l'humilité afin d'attirer parfois encore plus de compliments.

Il y a aussi un autre truc derrière ça. C'est qu'accepter des compliments tout simplement sans chichis et sans non plus se sentir gonfler les chevilles, c'est pas si facile que ça... peut-être du fait de notre éducation judeo-chrétienne, je ne sais pas... on nous a tellement enseigné, consciemment et inconsciemment, qu'on était tous des bons à rien, des pécheurs, pire encore pour les femmes qui sont carrément des sorcières et des putains dès qu'elles lèvent le petit doigt de travers, que à mon avis c'est inscrit en nous très profondément que tout simplement, on ne mérite pas un compliment. Que recevoir et accepter un compliment c'est forcément louche, y'a forcément un truc qui cloche. Et comment ? sans l'aide de Dieu on serait capable de faire des bonnes choses soi-même tout seul avec ses petits bras musclés ? ça va pas la tête non ?

Bien sûr, il y a cette fausse modestie dont tu parles, qui veut attirer plus de compliments...
mais il n'y a pas que ça, il y a qu'on ne sait pas, parce qu'on n'a pas appris pour la plupart d'entre nous, comment accepter et reconnaître tout simplement notre "valeur". Alors face à un compliment (qui plus est qui peut être fait aussi de façon "pas clean", bon mais c'est une autre histoire qui complique un peu trop....) on se tortille, on s'emmêle les orteils dans les sandales et les doigts dans les cheveux, on ricane bêtement... parce qu'en soi-même, ce compliment d'une certaine façon il fait du bien mais il fait un peu mal aussi.... il vient titiller cet endroit de soi où l'on se dénie, et où l'on se juge en permanence comme un incapable...
Alors en effet, par un autre détour, on en revient à ce que tu disais sur le fait de vouloir attirer plus de compliments. Parce que quand on contacte en soi ce mauvais jugement sur soi-même, on se dit que les compliments des autres vont nous faire du bien, nous aider à rehausser notre estime de nous-mêmes. Bon c'est une illusion, mais ça fait rien... on essaye quand même... plus ou moins consciemment...
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Humilité   Jeu 17 Sep 2009 - 10:30

Tout ça m'amène à une réflexion sur le "merci" (mais si vous trouvez ça hors sujet, faut le dire Wink ) par association d'idées.
Avez-vous remarqué comme peu de personnes arrivent à prendre pour elle un "merci" sans répondre " de rien" ou "il n'y a pas de quoi". or, je trouve que remercier l'autre, c'est vachement important. Et qu'il reçoive ce merci c'est vachement important aussi.
Ce " de rien" confine aussi souvent à la fausse modestie d'une certaine façon. Je ne sais pas si je me fais comprendre...
Souvent, je réponds : "mais non, pas de rien ! C'est important pour moi ce que tu as fait. Mon merci est sincère et pas conventionnel". Parce que ce "de rien" même s'il est motivé par une gentillesse qui dit : ça ne m'a pas coûté de faire cela pour toi" ou "c'est naturel que je te fasse plaisir parce que je t'aime bien" (ce qui sonnerait déjà mieux que ce rien ou ce pas de quoi) il me donne un peu l'impression de "je te le rends, ton merci, je n'en ai que faire, je suis au-dessus de ça".
Plutôt que répondre "de rien", je préfère la plupart du temps sourire et répondre : et merci aussi à toi pour.... comme ça, il y a un échange de plaisir, quoi... ou juste serrer la personne dans mes bras pour le recevoir vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Humilité   Jeu 17 Sep 2009 - 11:29

à Millau, si tu dis "merci", on te répond "avec plaisir".....
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Jeu 17 Sep 2009 - 12:29

Rire Vilain !

@ Sophie, dès que j'aurai un peu de temps je viendrai et j'essaierai de répondre à tes questions. Tout ce que tu soulèves remue ! Car d'une petite phrase, tu envoies beaucoup d'idées et c'est ce qui est plaisant dans la philosophie. Les idées. Le passage où tu interroges ma phrase où tu n'as pas bien compris le sens - et faisant référence à "dieu" ainsi que sur ce passage sur le fait de n'être depuis le commencement des temps* (j'expliquerai mieux) que de pauvres malfrats, pécheurs, bon à rien, m'interpelle.

J'aime beaucoup l'argumentation de Farouche.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Humilité   Jeu 17 Sep 2009 - 12:34

Citation :
En gros, c'est le fait d'avoir l'illusion que l'ego (au sens négatif où on l'emploie, à savoir le truc qui ramène tout à soi etc...) est mort, qu'on n'en a plus.
Que l'on est devenu humble, comme si c'était un état permanent...
Un peu comme si on se prenait pour Dieu, quoi (à défaut de Napoléon).
Ce ne serait plus de l'humilité, ni même de la modestie, on entrerait carrément dans l'utopie, ou alors dans la folie douce.

La mort de l'ego ne serait-elle pas quelque part la mort d'un point central de soi-même ?

@ Farouche : complet !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Jeu 17 Sep 2009 - 13:35

L'humilité consiste, sans méconnaître ses qualités, à admettre que l'on n'y est en fin de compte pas forcément soi-même pour grand chose.

Me revoici, j'avais un peu de temps pour essayer d'expliquer quelques idées. Finalement, je vais garder ces idées au fond d'un de mes tiroirs.
Je crois que tout a été dit et soulevé dans ce que vous avez écrit.

Pour préciser un peu plus cette phrase, je pense que lorsqu'il est dit qu'on n'y est pas forcément soi-même pour grand chose, n'avait pas de connotation spirituelle.
Le fond de ma pensée était dans le mot, c'est-à-dire dans l'humilité même se trouvant en son intériorité qui fait dire que l'on n'est pas forcément soi-même pour grand chose.

Est-ce que cela te semble plus clair, Sophie ?
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Ven 18 Sep 2009 - 12:36

Mmmmm... honnêtement ? Pas des masses Laughing

Ce que je comprends pas c'est si tu parles de ne pas être pour grand chose dans ce que l'on fait, ou dans ce que l'on est. Ou dans encore autre chose que je n'ai pas saisi...

Dsl, desfois je suis dure de la comprenette... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 8:56

En fait c'est dans le mot lui-même : humilité

Peut-être qu'il faut l'entendre ainsi :

Se rendre compte que l'on n'est pas forcément pour grand chose soi-même c'est déjà avoir un peu d'humilité.
C'est déjà en soi.
Je n'arrive pas à mieux expliqué. Je comprends que l'humilité est humble. Peut-être que c'est quelque chose qui s'apprend, mais cela peut être déjà en soi, comme une forme de caractère. Il existe des enfants qui se ventent moins que d'autres, on pourrait imaginer que l'humilité est déjà inscrit...
Il ne faut pas imaginer qu'il y ait une connotation mystique pas plus que l'on doit nier la présence d'autrui pas plus que l'on doit se nier, s'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 9:28

Mon impression à moi, c'est que nous ne portons pas l'humilité en nous, et que déjà enfant on se sent le centre du monde, que cela ne s'arrange pas quand on devient adulte. Je crois que lorsque nous approchons un peu de l'humilité elle ne nous vient que par intermittence, jamais complètement. Si nous en étions naturellement pourvus et si l'on pouvait en plus y travailler, le monde ne serait pas ce qu'il est, ici, là, partout.
Mais cela n'est que mon sentiment.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: humilité   Lun 21 Sep 2009 - 9:30

Bonjour ma Rosacée, Je suis entièrement d'accord avec toi. L'humilité c'est apprendre des autres sans accepter tout. C'est aussi accepter que tout un tas d'ennuis nous tombent dessus, chacun a sa part. Attendre les jours meilleurs en les construisant d'avance pour se donner du courage. Regarder en soit pour voir ce qui ne va pas, ne pas s'appesantir sur sa souffrance, penser aux autres. Nous sommes si infimes dans le cosmos ! bisou

--------------

Bonjour ma Ro, nos messages se sont croisés ! non je crois qu'il y a des gens plus humbles que d'autres, mais on peut tendre vers l'humilité quand on a l'impression de déraper, quand les choses de la vie nous remettent à notre place, enfin, je crois...;
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 10:22

Merci pour vos interventions, Romane et Ysandre.

C'est vrai que lorsqu'on est enfant on est le centre du "monde" - on est surtout le centre de ses parents et que de bonheur ou que de malheur !

Cependant, j'ai constaté qu'il y a des enfants qui ont plus le sens de l'humilité que d'autres.
J'ai pour petite expérience, le passage d'un enfant qui était très
patient (c'est rare) mais c'est le cas pour celui-ci et sans doute que l'âge doit y être pour quelque chose. Cet enfant avait 10 ans. Il se m'était rarement en avant et avait tendance à laisser passer les autres en premier, toujours patient et calme.

Je pense que l'humilité parle beaucoup d'elle en de nombreux points.

L'humilité consiste à voir ailleurs, à voir au-delà de soi, donc de son nombrilisme et de constater qu'il y a un monde existant autour de soi sans se perdre de vue. Comme laisser un peu de place aux autres, par exemple, ou bien ne pas faire étalage de sa richesse, un autre exemple.
Je ne dis pas que c'est facile, mais puisque nous ouvrons le sujet sur l'humilité, j'aborde des exemples qui me parlent et j'en oublie d'autres, mais vous allez compléter cela, c'est le but du débat.

Peut-être que dans l'humilité on demande à ce que l'on soit le plus sobre et concis possible.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 20:02

Je vais peut-être vous choquer mais votre conversation me fait bien peur. Je trouve que vous y confondez l'humilité avec l'estime de soi.

Pour vous, nous ne serions pour rien dans ce que nous sommes et ce que nous faisons. Vous plaisantez j'espère ! Aucune responsabilité ? Aucun mérite ? Bien sûr que si ! Nous sommes ce que nous voulons être, ce que nous construisons à la sueur de nos fronts. Nous faisons ce qui nous semble juste, nous refusons ce qui nous semble injuste. Ce n'est pas être orgueilleux que de le reconnaître, c'est s'accorder l'estime qu'on mérite. Ni plus ni moins. Une mauvaise estime de soi et une estime hypertrophiée sont tout autant signe de dysfonctionnement.

Il est finalement très judéo-chrétien de penser que quand on fait quelque chose de bien, on ne le fait pas parce qu'on EST quelqu'un de bien (et pourquoi pas ???) mais parce qu'on DOIT faire ce qui est bien (au nom de quoi ?).

Ysandre dit "ne pas s'appesantir sur sa souffrance, penser aux autres". Mais comment aimer les autres sans s'aimer soi-même ???

D'autre part, quand vous parlez de l'enfant "centre du monde", je ne crois pas qu'il s'agisse le moins du monde d'humilité ou d'orgueil, mais plutôt d'individuation non aboutie, en cours de construction. Ne pas mélanger les deux me semble essentiel. Un enfant N'EST PAS un adulte, c'est un être en construction, me semble-t-il.

Quelques phrases à méditer, en toute humilité...

"L'homme est une créature capable de choix. C'est cela même qui le distingue des autres créatures et qui le définit." (Burgess)

"Notre monde sape à ses risques et périls le sens qu’a l’individu de sa propre valeur, cette énergie qui est aux racines de la force humaine. C’est notre survie que nous minons, notre aptitude à relever les défis. C’est une aptitude innée sans laquelle il ne peut y avoir d’humanité." (Franck Herbert, La Mort blanche)

"Celui qui construit sa vie sur la vertu est semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. (...) Construire sa vie sur l’humilité, la modestie, le dévouement, l’altruisme, l’obéissance, le détachement, l’abnégation et les autres vertus religieuses - devenues ou non laïques -, c’est effectivement construire sur le sable. Ceux qui croient se réaliser ainsi sont, à leur insu ou non, au service des intérêts d’un autre qui les dévalise. Mais de surcroît, ils sont sans cesse cassés dans leur effort par ceux qui les exploitent : c’est que, voyez-vous, ils n’en font pas encore assez ; ils ne sont pas encore parfaits. Par là ils sont perpétuellement poussés au dépassement de soi dans l’autodestruction.
Par qui ? Par des dominants. Ceux-ci, pour pouvoir exploiter tranquillement et méthodiquement autrui, ont inventé une double morale : la leur, qu’eux seuls connaissent, autorise tout ce qui accroît leur pouvoir. Mais ils diffusent à leurs esclaves une autres morales, inverse : l’abdication passive de leurs intérêts vitaux et même mieux : la sacralisation de leur écrasement devenu vertu.
Celui qui construit sa vie sur l’égoïsme est semblable à l’homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc. (...) L’égoïsme n’est ni une vertu, ni un vice : c’est une nécessité vitale pour sauvegarder son intégrité biologique. L’ambition est également un besoin fondamental : celui de se dépasser. Le territoire, de la même façon, est une condition essentielle à la survie.
Entre gens égoïstes, un terrain d’entente est toujours possible. Chacun a des intérêts à défendre, des objectifs à atteindre. Il peut être bon de se mettre ensemble pour cela. Chacun en retirera le plus grand profit."
(SIRIC, Communication ou manipulation)

Il y a aussi un très beau passage de Pierre Willequet, que je ne retrouve pas. J'y reviendrai...


Dernière édition par lucaerne le Lun 21 Sep 2009 - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 20:19

Citation :
D'autre part, quand vous parlez de l'enfant "centre du monde", je ne crois pas qu'il s'agisse le moins du monde d'humilité ou d'orgueil, mais plutôt d'individuation non aboutie, en cours de construction. Ne pas mélanger les deux me semble essentiel. Un enfant N'EST PAS un adulte, c'est un être en construction, me semble-t-il.
Effectivement. Mais tu sors l'intervention de son contexte ; je répondais à je ne sais plus qui, qui disait que nous portions tous l'humilité en nous, ce qui me semble aberrant, d'où l'exemple de l'enfant, par définition naïf et candide qui lui-même déjà à ce stade ne connaît pas l'humilité. Justement, bien qu'il soit en construction, une fois qu'il est construit et devenu adulte (si tant est qu'on achève de se construire un jour...) l'humilité n'est pas davantage au rendez-vous.
Je disais "par intermittence, peut-être". L'intermittence peut jouer de l'accordéon...

Quant à ton intervention sur la responsabilité, mérites, etc. je suis tout à fait d'accord avec toi. Et si on EST quelqu'un de bien, où est l'humilité, là-dedans ?

J'avoue que la notion humilité reste assez obscure pour moi. Je me dis "être à sa place c'est déjà pas si mal".

Et j'adore le florilège des citations !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 20:27

Romane a écrit:
Et j'adore le florilège des citations !!
Ah... désolée !!! En toute humilité, j'avoue que c'est un de mes gros défauts. En même temps, ça prouve que j'ai bossé le sujet, hein ? Donc, sans le bien pas de mal, sans le mal pas de bien...

Je suis quelqu'un capable du meilleur comme du pire. Comme chacun de mes congénères...

lk
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 20:30

Citation :
être à sa place c'est déjà pas si mal

Ben c'est p't'etre ça l'humilité, tout simplement... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 20:32

C'est à moi que tu répondais, Romane.

J'ai tenté d'expliquer cette phrase. Je n'arrive pas à faire mieux.
Je n'ai pas dit que l'humilité était tous en nous.
J'ai essayé d'expliquer que l'humilité était en nous et pour ajouter à ma convenance : elle est en nous à qui sait la voir et s'en servir.

Cependant, j'ai fait fausse route avec cet enfant. Merci Luca d'avoir éclairé mon esprit.
Cependant, même si cet enfant était en cours de construction et bien entendu, je ne peux pas dire le contraire, et bien je le trouvais beaucoup plus patient, calme et humble que les autres enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Humilité   Lun 21 Sep 2009 - 20:35

Rosacée a écrit:
elle est en nous à qui sait la voir et s'en servir.

Déjà que je n'ai pas une idée précise de ce qu'est l'humilité (cf mon post de départ, déjà questionnant), mais là tu ajoutes à ma perplexité. S'en servir ? Jamais je n'aurais eu l'idée que l'humilité puisse être un objet duquel on se servirait. Au contraire, même.

Luca : continue, c'est trop bon !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Humilité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Humilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Humilité
» Humilité
» Destination Philippe Ebly par Dominik Vallet
» Vos Fables de la fontaine préférées.
» portrait de leona lewis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: