Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'idéalisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 13:53

Abordé dans le fil sur le perfectionnisme, je me dis que le sujet mérite un fil à lui tout seul, d'autant que je viens de retrouver un article sur lequel j'étais tombé il y a quelques jours.

Je vois qu'ici, l'idéalisation est placée dans la rubrique "Mécanismes de défense psychotiques" :

Citation :
Mécanismes de défense psychotiques

Forcément très archaïques, ils concernent une relation objectale non génitalisée. Ils ont souvent valeur de symptôme. Précisons que l'autisme, état le plus morbide et le plus archaïque, n'utilise aucun de ces mécanismes: c'est un état de plaisir/déplaisir de l'enfant, cristallisé de manière pathologique.

1. Le clivage : c'est le premier mécanisme de défense psychotique, ou primaire. Le clivage concerne soit l'Objet, soit le Moi. Dans le clivage, l'Objet est séparé en 2 parties, bonnes ou mauvaises, ayant des destins indépendants (bon et mauvais Objet). Exemple: vivre selon la réalité et la nier complètement, une partie du Moi reconnaissant la réalité et une autre partie du Moi la niant, sans qu'il y ait d'influence d'une partie sur l'autre. Dans le clivage, on préserve le bon Objet du mauvais Objet, pour éviter la contamination. Le clivage du Moi préserve la bonne partie de soi liée à la libido, de la mauvaise partie de soi, liée à la pulsion de mort (l'ambivalence est le mécanisme qui remplace le clivage dans la névrose, car le clivage est psychotique uniquement).

2. La projection : c'est une opération psychique qui permet au sujet de localiser à l'extérieur ce qui se situe en fait à l'intérieur de lui. Il attribue donc à une autre personne les affects dont il ne peut se protéger et qu'il refuse de reconnaître en lui-même. La projection existe aussi comme mécanisme névrotique, mais avec une localisation à l'extérieur moins vitale, moins expulsive, avec un début de reconnaissance préconsciente, tandis que la projection psychotique est plus massive, systématique, comme dans la paranoïa (la paranoïa est une psychose) dont elle constitue le principal mécanisme, de façon délirante. Le sujet nie pour lui un désir intolérable et projette ce désir sur un autre.

3. L'introjection : opération psychique qui permet au sujet de localiser à l'intérieur ce qui se situe en fait à l'extérieur. La tendance naturelle est d'introjecter les bons Objets à l'intérieur de soi pour fortifier son Moi. La dépression mélancolique est un contre exemple puisque l'Objet perdu, détérioré par l'agressivité du sujet est introjecté: le sujet ressent vis à vis de lui-même les sentiments qu'il avait adressés à l'Objet, et c'est l'introjection cette fois du mauvais Objet. L'introjection est l'équivalent psychique de l'incorporation, le sujet faisant passer fantasmatiquement du dehors au dedans les Objets extérieurs et les qualités inhérentes à ces Objets. C'est un mécanisme psychotique utilisé quelque fois par la névrose.

4. L'idéalisation : le bon Objet devient parfait, idéal, afin d'être préservé du mauvais Objet. C'est un mécanisme très psychotique employé aussi bien dans la schizophrénie que dans la paranoïa (pour la paranoïaque hospitalisé, c'est souvent le médecin-chef qui est idéalisé). L'idéalisation permet de protéger le bon Objet des pulsions destructrices en amplifiant ses qualités exagérément.

5. Le mépris de l'Objet : l'Objet est déprécié, anéanti pour se préserver de l'angoisse résultant de la perte éventuelle de cet Objet. C'est une défense maniaque (exemple: quitter la personne qu'on aime pour éviter d'être quitté).

6. Le triomphe : l'Objet n'a aucune valeur en lui-même. C'est l'attitude toute puissante du sujet sur l'Objet. Contrôle omnipotent de l'Objet. S'assimile au mépris de l'Objet.

7. L'identification projective : une partie de la personnalité du sujet s'introduit fantasmatiquement dans le Moi de l'Objet pour le contrôler, lui nuire ou chercher des satisfactions qu'il suppose y être. Cette partie appartient toujours au sujet (exemple: l'identification à l'agresseur).

8. L'identification introjective : une partie de la personnalité d'un autre s'introduit dans le sujet pour le contrôler, lui nuire ou chercher des satisfactions. Cette partie de la personnalité de l'autre reste une partie vivante de l'autre.

9. La régression : perte des acquisitions antérieures pour retrouver un système de relation au monde extérieur plus archaïque.

10. Le déni de la réalité : le sujet nie une partie de la réalité qui lui apporterait de l'angoisse.

11. La forclusion : voix, idées, visions, odeurs... que le sujet ne reconnaît pas de lui et qui reviennent du dehors pour s'imposer à lui sous forme d'hallucinations. Révèle une faille dans le système symbolique, un décrochage entre signifiant et signifié. Il n'y a pas de retour du refoulé comme cela peut se passer chez le névrosé dans le lapsus ou le rêve. Dans la psychose, ce n'est pas le sujet qui se parle, mais l'Autre qui lui parle de l'extérieur
Source : http://psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/psychologie/mecanisme-defense.htm
(l'ensemble de l'article est passionnant, ici je n'ai posté qu'un extrait)

Il faudrait donc faire la distinction entre l'idéalisation dont on a conscience qu'elle n'est qu'un rêve gentil (par exemple se dire : ah pétard, ce que ça serait bien si les hommes ne faisaient plus la guerre) , et l'idéalisation dont on n'a pas conscience qu'elle n'est que l'erreur d'un "moi à moi".

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 17:46

Toujours en me baladant sur le Net, sur les sujets qui m'intéressent, voilà pas que je tombe sur des articles traitant de l'inhibition. Je suis en train de faire le parallèle avec l'article ci-dessus.

Peut-on dire qu'ils ont un lien commun ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 17:57

J'avais eu d'autres ouvertures sur l'idéalisation par mon psy, mais là, personnellement ça ne m'aide pas beaucoup. Mon besoin d'idéaliser étant d'une toute autre nature.
Quant à l'inhibition, je ne me sens pas du tout concernée, s'il y a quelqu'un qui est bien désinhibée, c'est bien moi mdr
Mais je suis d'accord avec toi, ce que tu as pris sur le net est très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 18:01

En fait, Ys, j'aborde ici le sujet sur un thème général, pas sur un cas particulier, ni sur ton cas particulier, ni sur le mien. Je suis curieuse sur tous ces types de sujets, sans chercher spécialement à m'identifier à ce qui est décrit, quand je les lis, mais plutôt dans l'engrangement d'infos (connaissances) dans ce domaine passionnant.

Si les intervenants trouvent des articles ou ont des titres de bouquins à donner, c'est encore plus précieux.

Si ton psy t'a donné d'autres pistes complémentaires à celles trouvées et à venir sur le fil, ça serait bien que tu les partages avec nous, les infos sont toutes bienvenues.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 18:06

oui mais alors, Ro, je ne trouve pas de lien entre l'idéalisation et l'inhibition ?
l'inhibition vient souvent de l'enfance, un traumatisme, une éducation éminemment rigide ou autre chose, enfin, ça coinçe quelque part !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 18:09

Ysandre a écrit:
oui mais alors, Ro, je ne trouve pas de lien entre l'idéalisation et l'inhibition ?
l'inhibition vient souvent de l'enfance, un traumatisme, une éducation éminemment rigide ou autre chose, enfin, ça coinçe quelque part !

Ben fais comme ce que je fais actuellement : cherche.

J'essaye de trouver un truc pour compléter mon petit propos.

L'idéalisation aussi, peut venir de l'enfance.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 18:14

Citation :
Blocage ou affaiblissement d'une fonction psychique

Selon que l'on se réfère à la psychiatrie ou à la psychanalyse, on trouve deux définitions un peu différentes de l'inhibition. Dans la première, l'inhibition est le blocage, involontaire et souvent douloureux, de l'activation émotionnelle, avec perte de réactions ou d'initiatives. Dans la seconde, c'est la perte ou la diminution d'une fonction dont la conscience, ou une culpabilité inconsciente, interdit l'exercice. Elle est souvent liée, plus ou moins directement, à la sexualité
http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Inhibition

Voilà la phrase qui dans mon esprit, relie l'inhibition à l'idéalisation. Mais je ne peux pour l'instant que le dire en raccourci, car je ne sais pas encore développer tout ce qui s'est mis en marche dans ma tête pour en arriver à ce raccourci-là.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 18:33

Romane a écrit:
Citation :
Blocage ou affaiblissement d'une fonction psychique

Selon que l'on se réfère à la psychiatrie ou à la psychanalyse, on trouve deux définitions un peu différentes de l'inhibition. Dans la première, l'inhibition est le blocage, involontaire et souvent douloureux, de l'activation émotionnelle, avec perte de réactions ou d'initiatives. Dans la seconde, c'est la perte ou la diminution d'une fonction dont la conscience, ou une culpabilité inconsciente, interdit l'exercice. Elle est souvent liée, plus ou moins directement, à la sexualité
http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Inhibition

Voilà la phrase qui dans mon esprit, relie l'inhibition à l'idéalisation. Mais je ne peux pour l'instant que le dire en raccourci, car je ne sais pas encore développer tout ce qui s'est mis en marche dans ma tête pour en arriver à ce raccourci-là.

Ici le lien commence à s'affiner.

la fuite ou le combat sont les deux seules réponses biologiques à une agression. Les choses étaient simples.

http://www.esculape.com/fmc/inhibition.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 18:54

Je ne vois pas encore ton cheminement pour relier les deux. Mais ce que dit Esculape est très intéressant. Il se peut qu'il y ait beaucoup plus de personnes inhibées que l'on ne croit. Ce qui m'étonne, c'est que l'on ne parle pas de l'alcool, un déshinibiteur avéré !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 18:57

Ysandre a écrit:
Je ne vois pas encore ton cheminement pour relier les deux. Mais ce que dit Esculape est très intéressant. Il se peut qu'il y ait beaucoup plus de personnes inhibées que l'on ne croit. Ce qui m'étonne, c'est que l'on ne parle pas de l'alcool, un déshinibiteur avéré !

Mon cheminement est simple, il s'agirait de l'inhibition entre soi et soi, les refus et blocages en tous genres, de nature à faire barrière entre soi et le monde, entre soi et soi. L'idéalisation serait alors un instrument permettant d'occulter tout ce que l'on refuse en raison de ce type d'inhibition.

L'alcool, puisque tu en parles, serait alors l'instrument de l'instrument. Le leurre d'un leurre, si tu préfères.

Ceci dit, j'suis pas psy, juste je cogite comme d'hab, toujours sur le même sujet, celui qui me passionne ; l'humain.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 19:02

oui, je commence à voir... mais que fais-tu des idéalistes parfaitement déshinibés ? des cas à part ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 19:05

Ysandre a écrit:
oui, je commence à voir... mais que fais-tu des idéalistes parfaitement déshinibés ? des cas à part ?
Moi ? Ce que je fais moi ? Je fouille et j'apprends. Je n'ai pas trouvé l'idéalisation sous une autre forme qui ne soit pas issue de problèmes, encore (en dehors de la rêverie)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 19:13

Prenons un idéaliste, il refuse de voir la réalité, les gens ne sont pas comme il le voudrait, il les rends parfaits. Bon ! Peut importe la raison qui l'amène à ça , n'embrouillons pas. D'un autre côté il n'a aucun blocage, aucune inhibition, ça marche entre son soi et son soi. Sexuellement il n'est pas non plus inhibé, alors, ouske ça coince ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 19:17

Ysandre a écrit:
Prenons un idéaliste, il refuse de voir la réalité, les gens ne sont pas comme il le voudrait, il les rends parfaits. Bon ! Peut importe la raison qui l'amène à ça , n'embrouillons pas. D'un autre côté il n'a aucun blocage, aucune inhibition, ça marche entre son soi et son soi.

Tu es très affirmative, là où les chercheurs explorent un tas de pistes et où tout est plus compliqué que ce que tu dis là.

Citation :
alors, ouske ça coince ?
Ben après que tu aies dit "Peut importe la raison qui l'amène à ça , n'embrouillons pas".... tu t'es toi-même répondu.

Perso, je poursuis le fil, parce que j'ai encore plein de curiosités et de trucs à trouver, je pense.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 20:00

Nan chuis pas affirmative, je donne une hypotèse le plus simplement possible et je la soumets à ta sagacité, et je cherche aussi de mon coté.
----------------------
Oui et puis pour ma phrase, n'embrouillons pas, c'est parce qu'il y a de multiples raison qui amènent à ça et qui ne sont pas dans le relevé d'internet que tu as donné. Voilà pourquoi j'ai tout simplifié. Mais il est vrai que ça n'éclaircit pas les choses......
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 16 Sep 2009 - 20:03

Je ne peux que citer ce que j'ai écrit plus haut, Ys.
Romane a écrit:
Je n'ai pas trouvé l'idéalisation sous une autre forme qui ne soit pas issue de problèmes, encore (en dehors de la rêverie)

Bon sang, Ys, soit tu as une idée personnelle très précise du sujet et tu la développes de manière cohérente (c'est-à-dire argumentée), soit tu trouves des sources informatives si comme moi tu es curieuse du sujet, mais steup' essayons que ce fil soit plutôt riche ; j'ai du nettoyer le fil de tous les messages blabla-rien !

Citation :
n'embrouillons pas, c'est parce qu'il y a de multiples raison qui amènent à ça et qui ne sont pas dans le relevé d'internet que tu as donné
Justement, parlons-en, le fil est fait pour.

Je peux me tromper, mais j'ai trouvé deux sortes d'idéalisation :

- celle qui fait qu'on se laisse aller à la douce rêverie, dans laquelle on peut se permettre de se voir évoluer dans un monde idéal, ou vivre une relation idéale, ou que sais-je. Le genre de rêverie qu'on fait éveillé dans un moment de relâche, tout en sachant que le monde n'est pas celui-là et sans le renier. Il s'agit alors d'une bulle d'exaltation.
Si je voulais l'illustrer, je me souviendrais des moments où je crée une pièce, quand elle se déroule mentalement en moi tandis que je l'écris ou la mets en scène ; il y a une sorte d'idéalisation du projet, dont je sais très bien qu'elle est impossible, mais je la rêve. Si j'avais tels moyens, tel endroit, telles lumières, tels effets spéciaux, etc. je lui donnerais telle tournure, et ainsi de suite. Je me déroule la pièce dans la tête, en somme. Puis je passe au concret, et suis autant exaltée à la monter avec les moyens que me donnent la réalité, que je me suis régalée à la voir durant mon rêve.

- celle qui idéalise et qui y croit dur comme fer ; un jour je serai édité. Untel monté sur un piédestal. L'amour dure toujours. Et même peut-être (j'en sais rien mais je suppose que ça existe) l'idéal de soi-même, et ainsi de suite. Bref, tout ce qui transforme la réalité en utopie, qui induit en erreur et qui forcément fait souffrir un jour. En gros, la description que j'ai trouvée dans l'article du premier message de ce fil m'a fait tilt.
Idéaliser dans ces conditions, c'est comme croire que la perfection existe ; le jour où celui qui idéalise ouvre les yeux (s'il y parvient), il tombe de haut ; le monde est différent de ce qu'il voulait qu'il soit (qui sous-entend un refus de sa part)

Je crois qu'un des noeuds est dans la confrontation de ces deux verbes et de ce mot.

Est-ce qu'à votre avis il existe d'autres déclinaisons de l'idéalisation ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 9:59

Bon j'essaye de venir apporter de l'eau à votre moulin les filles Very Happy

Citation :
Est-ce qu'à votre avis il existe d'autres déclinaisons de l'idéalisation ?

Là comme ça, non je n'en vois pas d'autres.

La première forme d'idéalisation à mon sens ne pose pas tellement de problème, comme tu l'as toi-même expliqué Romane, avec l'exemple de ta pièce de théâtre. On a un idéal, on en est conscient, et on fait bien la distinction entre idéal et réalité. Pas de problème.

Evidemment c'est la deuxième forme qui est problématique, parce qu'elle crée un décalage avec la réalité. Je te rejoins que le fait que tout est basé sur la notion de refus. Moi j'appelle ça "résistance", c'est à peu près pareil.

J'imagine que des tas de psys ont déjà étudié la question ; moi avec ma petite expérience personnelle de la chose, je dirais que le refus est basé essentiellement, à l'origine en tout cas (parce qu'après ça peut inscrire une attitude générale qui découle simplement de l'origine...), sur un truc qui fait trop mal à vivre, pour x raisons. Et que l'on repousse loin de soi, en le refusant.

Après, je pense qu'on se décale comme ça du réel ; et on a deux routes qui s'ouvrent devant soi. L'idéalisation, c'est le décalage positif ; et le fait de tout voir en noir, c'est le décalage en négatif.
Bon les deux sont à côté de la plaque évidemment. Simplement c'est pas les mêmes conséquences.
Idéalisation : gros risques de tomber de très haut, déception, désillusion, et possiblement grosse souffrance à ce moment-là...
Voir tout en noir : plutôt des "risques" de bonne surprise, enfin du moins si on on accepte de les voir ! gros risque surtout de passer à côté de la vie, et de tout ce qui est chouette, parce qu'on soupçonnera toujours un truc négatif en dessous et on ne se laissera jamais vraiment aller à simplement être heureux.

Voilà pour l'instant. J'y reviendrai peut-être un peu plus tard..
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 10:00

L’idéalisation serait de créé un fil extra qui expliquerait de façon très fouillée mais tout de même très compréhensible ce que serait l’idéalisation. Un fil idéal. Malheureusement, comme on ne sait pas ce qu’est l’idéalisation, pour construire ce fil, on rame un peu. Au début, on copierait des fils qui le dirait vachement mieux que nous, des fils psys de préférence mais pas que… Ensuite, on y installerait un débat tellement passionnant que même Alejandro se mêlerait à la conversation. Ce serait un fil qui prendrait une importance énorme sur le forum pour cette rentrée. Des gens viendraient s’inscrire sur Lu rien que pour poster leur point de vue sur l’affaire car on aurait pris soin d’ouvrir en annexe un fil intitulé : « vos commentaires sur le fil idéalisation ». Tous les rats fouineurs de forums rappliqueraient. Sur le Net, la rumeur gonflerait de jours en jours, d’heures en heures :
-Vous connaissez le forum Lu ?
-Ah oui, celui qui a créé le fil Idéalisation ?
- Celui là-même …
Alors, les gens émettraient un sifflement admiratif, mais que je ne peux pas vous le faire vu que je ne trouve pas ce putain de smiley qui symbolise le sifflement. Bien sûr, ce fil idéalisation ne comporterait aucun gros mot. Son modérateur ne le permettrait pas. Pas plus ce ton ironique qui fait si souvent déraper les fils en n’importe quoi. Les malséants seraient donc inviter gentiment mais fermement à aller délirer ailleurs.

Heureusement, Lu, n’a aucun besoin d’être idéal. Lors de la réunion hebdomadaire du pavillon, tout le monde a le droit à la parole, le chef de service, la stagiaire ergothérapeute et le schizophrène. Du moment que chacun reste dans son emploi, il n’y a alors aucun lieu d’arrêter les réunions. Tour à tour, chacun selon rôle, clive, projette, introjette, idéalise, méprise, triomphe, s’identifie projectivement ou introjectivement, régresse, dénie la réalité et forclôt ce qu’il y a de folklore là-dedans.

Du moment que Lu et l’hôpital ne ferment pas…

P.S. Les médicaments, n’oubliez pas ! C’est à dix heures …
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 10:10

Vic, j'adore tes deux images ! Ce que j'y vois, moi, c'est que l'idéal (la perfection, etc.) n'existe pas et heureusement. On se ferait suer à cent à l'heure.
Entre ces deux là, on doit pouvoir trouver une moyenne

@ Sophie ; tu penses que si on n'idéalise pas, on voit forcément la vie en négatif ? Il y a pourtant un tas de nuances entre par exemple se dire que la paix dans le monde n'est pas pour demain (vue sombre) et "mon concierge est absolument invincible" (n'importe quoi, j'ai pas trouvé mieux )

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 10:22

Romane a écrit:


@ Sophie ; tu penses que si on n'idéalise pas, on voit forcément la vie en négatif ? Il y a pourtant un tas de nuances entre par exemple se dire que la paix dans le monde n'est pas pour demain (vue sombre) et "mon concierge est absolument invincible" (n'importe quoi, j'ai pas trouvé mieux )

Pas du tout, tu ne m'as pas bien lue...
J'introduisais simplement le symétrique de l'idéalisation, à savoir le fait de voir tout en noir.... et en disant que les deux finalement étaient de la même veine, puisque dans les deux cas il s'agissait de ne pas voir la réalité simplement comme elle était...

Citation :
l'idéal (la perfection, etc.) n'existe pas et heureusement.

Et surtout... l'idéal est très relatif à mon avis.... donc impossible à atteindre, déjà individuellement, mais encore plus collectivement.... puisque l'idéal de l'un n'est pas l'idéal de l'autre... ce que l'on trouvera parfait, idéal, l'autre le trouvera peut-être tout pourri....
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 10:32

Je crois que le problème a été au départ que nous avons mêlé la pschiatrie au débat. Or pour discuter de psychiatrie (ormis celle de comptoir), il faut avoir fait médecine (pas toujours obligatoire Vic ?) avoir fait soi même une analyse (ce n'est plus obligatoire, mais mon psy en avait fait une) et suivre des études longues et difficiles. D'où la difficulté pour nous, néophytes, d'appréhender un sujet qui n'est pas à notre portée, ne serais-ce qu'au niveau des interprétations et des déductions. J'ai un ami médecin qui me disait que souvent ses proches s'arrogeaient le droit de porter des "diagnostiques" sur telle ou telle personne de leur entourage sous prétexte que.
Donc, pour parler de l'idéalisation et de l'inhibition, peut être vaut il mieux rester à sa place et survoler les sujets avec des expériences vécues ou constatées que d'y mêler des éléments que nous ne maitrisons pas ?
C'est une sujetion, pas une directive.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 10:38

sophiesuite a écrit:
Pas du tout, tu ne m'as pas bien lue...
J'introduisais simplement le symétrique de l'idéalisation, à savoir le fait de voir tout en noir.... et en disant que les deux finalement étaient de la même veine, puisque dans les deux cas il s'agissait de ne pas voir la réalité simplement comme elle était.......
Au temps pour moi, j'ai lu trop vite.

Je suis d'accord sur ces deux vues là, me demandant du coup si le négativisme ne serait pas un peu du même ordre que l'idéalisation, je veux dire "sa source". Je comprends à peu près qu'on veuille voir tout rose, mais... tout noir ?


Citation :
l'idéal est très relatif à mon avis.... donc impossible à atteindre, déjà individuellement, mais encore plus collectivement.... puisque l'idéal de l'un n'est pas l'idéal de l'autre... ce que l'on trouvera parfait, idéal, l'autre le trouvera peut-être tout pourri

à mille pour cent.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 10:48

Ysandre a écrit:
Je crois que le problème a été au départ que nous avons mêlé la pschiatrie au débat. Or pour discuter de psychiatrie (ormis celle de comptoir), il faut avoir fait médecine (pas toujours obligatoire Vic ?) avoir fait soi même une analyse (ce n'est plus obligatoire, mais mon psy en avait fait une) et suivre des études longues et difficiles. D'où la difficulté pour nous, néophytes, d'appréhender un sujet qui n'est pas à notre portée, ne serais-ce qu'au niveau des interprétations et des déductions. J'ai un ami médecin qui me disait que souvent ses proches s'arrogeaient le droit de porter des "diagnostiques" sur telle ou telle personne de leur entourage sous prétexte que.
Donc, pour parler de l'idéalisation et de l'inhibition, peut être vaut il mieux rester à sa place et survoler les sujets avec des expériences vécues ou constatées que d'y mêler des éléments que nous ne maitrisons pas ?
C'est une sujetion, pas une directive.

Je vois à peu près quel parcours est celui d'un psy.

Si tu en vas par là, il faudrait carrément supprimer tous les fils que nous avons abordés depuis des mois, voire des années dans lesquels nous sommes tous des interventants néophytes, sauf rarissimes exceptions. Donc on supprime LU, parce que sur le plan littéraire, on n'est pas non plus des stars, et pendant qu'on y est, on ne sort plus de chez soi parce que... et ainsi de suite.

En fait, je ne vois pas ce qui dérange à justement essayer de chercher, fouiller, à travers divers documents, bouquins, conférences, films, etc. et discussions, qu'elles soient philosophiques ou psy ou que sais-je, dans le but informatif et d'y ajouter des exemples si on en a sous la main.

Personne n'a parlé de diagnostiquer, bien évidemment (on sait bien qu'on n'est pas toubib quand même )

Citation :
C'est une sujetion, pas une directive.
Piti lapsus ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Jeu 17 Sep 2009 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 10:53

C'est vrai que quand on aborde un sujet, on a toujours plusieurs angles possibles. Philo, psycho, science, vie quotidienne etc...

Je pense que vous avez raison toutes les deux. On ne peut pas, en effet, comme le dit Ysandre, converser "entre psys" vu que nous ne sommes pas des psys et il faut donc faire attention à ne pas dire n'importe quoi.
Mais, comme le dit Romane, on peut tout à fait essayer de s'approcher de notions qui, si elles ne sont pas parfaitement maîtrisées", nous aident cependant à élargir et notre savoir et notre pensée.

Pis, si on dérape un peu, Vic viendra nous arranger ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'idéalisation   Jeu 17 Sep 2009 - 12:54

Ro je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas fouiller, farfouiller, rechercher, j'ai dit qu'il fallait se garder d'émettre des suppositions pseudo- pro puisque nous ne le sommes point, des pro. Mais rien n'empêche de discuter et d'apporter son eau au moulin oups ! sans sombrer, bien sur !


Sophie, tu as raison pour cette multitude d'idéalisations, et puis, chacun sa forme d'idéalisme, elle n'est pas obligatoirement signe de maladie mentale ! ni même de névrose. Vouloir voir l'humain meilleur qu'il n'est, ce n'est pas bien méchant, évidemment, on se casse la g...., ça c'est sur ! a soi de ne pas trop idéaliser et surtout, d'être conscient qu'on le fait. Rêver d'un monde meilleur, c'est une belle chose, mais comme tu dis, le meilleur est différent pour chacun de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'idéalisation   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'idéalisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réalisation de Toys-Store-43
» Avis de marché - Vesoul (70) - restauration de textiles, de peintures de chevalet, d'oeuvres graphiques, d'objets de techniques et matières diverses, de céramiques et réalisation de mannequins pour vêtements pour les musées départementaux.
» Nouvelle réalisation châssis 1/24
» En image : réalisation d'un T-shirt avec flex
» réalisation d'une ombrelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: