Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'idéalisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
sophiesuite



Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 19:36

En fait oui, tout le monde, mais sous un autre angle de vue.... Wink

Sinon, pour répondre à ta question précisément, non moi personnellement je n'imagine pas "parfaits" les gens autour de moi, mais ça ne veut pas dire que ça n'existe pas.

Ah tiens, ça me fait penser à un autre truc encore... Laughing
Je pense à ma grand-mère. Ma grand-mère est un peu acariatre, elle vieillit mal. (Enfin ceci dit ce trait de caractère dont je vais parler, elle l'a toujours eu...).
En fait elle décrète les gens "parfaits" dès l'instant qu'ils ont fait ce qu'elle espérait ou attendait d'eux. Elle les idéalise.
Et puis, elle les dénigre l'instant d'après s'ils font autre chose qu'elle n'attendait pas.
J'ai l'air de répéter ce que vous avez déjà dit, mais le point que je voulais montrer c'était l'origine de l'idéalisation : le fait que les gens étaient décrétés parfaits lorsqu'ils avaient satisfait à ses attentes. Et du coup, après bien sûr, quand ils ne satisfaisaient plus à ses attentes, elle les jetait tout simplement.
(Bon en fait c'est pas si simple que ça, ma grand-mère en plus est hypocrite, donc elle fait des sourires aux gens par devant et les insulte par derrière, mais passons ces détails qui ne font que compliquer l'affaire... Laughing )

Donc là l'idéal, c'est même pas lié aux qualités de la personne elle-même, c'est complètement égocentrique. C'est à dire "telle personne s'occupe bien de moi, me parle comme ci et comme ça etc... ah quel gendre, ou quelle amie, ou quelle voisine idéal(e)"
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 19:41

sophiesuite a écrit:
J'ai l'air de répéter ce que vous avez déjà dit, mais le point que je voulais montrer c'était l'origine de l'idéalisation : le fait que les gens étaient décrétés parfaits lorsqu'ils avaient satisfait à ses attentes. Et du coup, après bien sûr, quand ils ne satisfaisaient plus à ses attentes, elle les jetait tout simplement

Tu dis pratiquement mot pour mot ce que je disais plus haut sur le fil.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 20:06

Romane a écrit:
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ta démo, Rosacée. Parce qu'être admiratif des capacités ou du talent de quelqu'un ce n'est pas du tout pareil que l'idéaliser.?

Ah oui, je suis bien d'accord avec toi. Idéaliser et admiratif sont bien différents.
Mais alors as-tu vraiment saisi le fond de ma pensée, Romane ?

Car ce que je disais était ceci :
Peut-être qu'Ysandre, dans ce qu'elle veut dire, exprime au fond d'elle un idéal. Mais peut-être qu'elle le formule d'une façon à ce que cela soit pris comme une idéalisation, alors qu'en fait, il se peut que ce qu'elle veut exprimer est tout autre.

Bref, pour ma part, je ne connais pas Ysandre, je ne te connais pas non plus, Romane. Disons que je perçois seulement des vagues au travers de vos mots.
Alors, je ne sais pas si Ysandre t'admire ou t'idéalise. Ysandre serait la mieux placée pour l'exprimer, mais le peut-elle vraiment en ce moment ?
Pour ce qui me concerne, j'avais l'impression que ce qu'elle essayait de faire passer comme message ressemblait plutôt à de l'admiration et peut-être (sans vouloir offusquer Ysandre) - mais peut-être qu'Ysandre l'interprête pas comme il le faudrait.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 20:31

Je ne pensais pas que le sujet virerait sur Ysandre, en ouvrant ce fil en parallèle avec le perfectionnisme, m'enfin bon, puisque ça a pris ce pli, je me plie au pli, ce n'est pas faute d'avoir tenté d'étoffer sur la généralité.

Si ce n'était que de l'admiration, le sujet ne serait pas évoqué ici. J'admire pas mal d'entre vous pour un tas de raisons, mais je ne l'expliquerais pas sur un fil traitant de l'idéalisation, ce sont deux choses différentes.

Eh bien si, il y a eu idéalisation, parce qu'il y a eu formulation de déception lorsque l'objet idéalisé (en l'occurence la Ro) n'a pas répondu aux attentes (voir le post bien torché de Sophie sur l'attente de.) Or, je suis égale à moi-même, c'est-à-dire que je n'agis pas comme ce qu'attend de moi X ou Y, mais comme je le sens moi. Alors évidemment, un jour ça va dans le sens de X, un jour ça ne va pas dans le sens de X, mais qu'y puis-je ?

Je suis tombée du piédestal sur lequel Ys m'avait hissée toute seule, le jour où elle a estimé qu'il était insupportable que je n'aille pas dans le sens de ses attentes auxquelles je n'adhérais pas. Or, peut-on demander à quelqu'un de se plier à cela ?

Dans le cadre du travail, on se plie aux exigences de notre emploi.
Dans le cadre de la société, on se plie aux exigences des lois qui la régissent.
etc.
Mais doit-on se soumettre aux attentes des personnes qui nous entourent ? Si oui, comment fait-on ? On se démultiplie, on se perd soi-même ?

Personnellement, je n'ai pas envie d'être idéalisée et je n'ai pas envie d'idéaliser quelqu'un.
Mais j'adore admirer votre talent, ou votre participation. Et si vous n'écrivez pas un texte pendant six mois, ou si vous décrochez de LU pendant six mois, je n'en tomberai pas malade. Je préparerai le champ' pour le prochain texte ou votre prochain passage.


Edit : Mais tout ça ne change rien à l'affection que je porte à Ys, juste que j'aimerais bien que ça arrête de yoyoter de son côté à mon égard, heing.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Lun 21 Sep 2009 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 20:50

Une question : êtes vous toujours allés dans le sens des attentes de vos enfants ? Pourtant vous les aimiez. Pourquoi faudrait-il faire plus au nom de l'amitié, au risque d'agir, de prendre parti et d'aller ainisi à l'encontre de nos convictions ?
On ne peut pas éviter à ceux qu'on aime ou qu'on cotoie d'affronter les conséquences de leurs actes - prendre parti pour eux, les couvrir dans l'erreur, mentir pour eux, accuser à tort quelqu'un d'autre pour les épargner - ne revient pas à les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 20:52

Alizé a écrit:
Une question : êtes vous toujours allés dans le sens des attentes de vos enfants ? Pourtant vous les aimiez. Pourquoi faudrait-il faire plus au nom de l'amitié, au risque d'agir, de prendre parti et d'aller ainisi à l'encontre de nos convictions ?
On ne peut pas éviter à ceux qu'on aime ou qu'on cotoie d'affronter les conséquences de leurs actes - prendre parti pour eux, les couvrir dans l'erreur, mentir pour eux, accuser à tort quelqu'un d'autre pour les épargner - ne revient pas à les aider.

Tiens, ça tombe à pic, c'est précisément l'exemple que j'ai pris l'autre soir, lors de notre conversation chez Ys ; soi parent devant nos gosses.

'videmment, je suis à mille pour cent d'accord, Alizé.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 20:57

Je suis experte en lapalissades.
...mais parfois c'est en voyant les choses dans leur aspect le plus simple que les réponses sautent aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 21:11

Bon ! disont que j'ai admiré Romane. Il y a eu un clash a cause de quelque chose ça m'a beaucoup déçue mais c'est passé. J'ai un peu souffert. Mais en y réfléchissant bien, je ne l'ai pas vraiment idéalisée. Disons que je l'aime beaucoup et qu'avec toutes les merdes que je me paye en ce moment (mort de mon petit chien, accident de voiture, plus de voiture, donc problèmes de fric) tout ça me passe par dessus la tête et que je m'en fous un peu. Vous pourrez continuer à palabrer sans moi. Ce fil ne m'intéresse plus. Je vous embrasse néanmoins affectueusement toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 21:20

Ysandre a écrit:
Bon ! disont que j'ai admiré Romane. Il y a eu un clash a cause de quelque chose ça m'a beaucoup déçue mais c'est passé. J'ai un peu souffert. Mais en y réfléchissant bien, je ne l'ai pas vraiment idéalisée. Disons que je l'aime beaucoup et qu'avec toutes les merdes que je me paye en ce moment (mort de mon petit chien, accident de voiture, plus de voiture, donc problèmes de fric) tout ça me passe par dessus la tête et que je m'en fous un peu. Vous pourrez continuer à palabrer sans moi. Ce fil ne m'intéresse plus. Je vous embrasse néanmoins affectueusement toutes.

Ce n'est pas nous qui avons posé ce problème dans un fil qui démarrait sur le mode généraliste/informatif, Ys, mais je comprends que tu aies d'autres problèmes à résoudre, ne t'inquiète pas.

Toutefois je me permets de rebondir sur Il y a eu un clash a cause de quelque chose ça m'a beaucoup déçue mais c'est passé.
Si j'avais répondu à tes attentes, je n'aurais pas géré LU dans l'intégrité. Alors oui, cela a fait clash, mais je ne mélange pas la gestion d'un forum, un lieu collectif, donc (ou un boulot ou tout autre) avec l'affection que j'ai pour quelqu'un. Donc oui, tu as été déçue que je je réponde pas à cette attente personnelle.

Mais en y réfléchissant bien, je ne l'ai pas vraiment idéalisée.
Eh bien c'est la première fois que tu le formules ainsi, et je me réjouis vraiment de cela.

On peut donc reprendre le cours du fil dans un sens informatif général.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 21:22

Oh ! Ro, Je yoyote ? mais tu me manques de respect !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Lun 21 Sep 2009 - 21:27

Ysandre a écrit:
Oh ! Ro, Je yoyote ? mais tu me manques de respect !!!!!!!!

tsss les dents de scie, Ys, souviens-toi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 9:38

Je reviens avec mon langage psy. Dans le mot idéalisation, il y a le mot idéal et dans le mot idéal, le mot idée. En psychanalyse, on parle de l’enfant idéal et de l’enfant réel. Pour que l’interaction fonctionne entre une mère et son bébé, il est nécessaire que ces deux enfants existent. L’enfant idéal, au sens où les psychanalystes entendent ce terme n’est pas un enfant formidable, génial etc. En opposition à l’enfant réel qui est ce petit corps que fabrique le ventre de la maman, l’enfant idéal est l’idée de l’enfant à venir qui croît dans le psychisme de la future parturiente. L’enfant idéal peut ainsi avoir des qualités, (je vais accouchée d’un nouveau Mozart) mais aussi des défauts (j’ai peur de mettre au monde des siamois) et entre ces extrêmes, l’idée de l’enfant se concrétise de plus en plus, la dernière échographie laissant à penser qu’il aura aussi des caractéristiques de son père, etc…

Quand le bébé naît, il faut alors que se tisse une certaine adéquation entre le bébé qui sort de l’utérus et l’idée du bébé (l’enfant idéal) que la maman garde, sinon à l’esprit du moins dans le cœur. Si cette adéquation ne se fait pas, la maman regarde hébétée cette forme étrange qui est sortie d’elle. N’ayant pas l’idée de ce que cà peut bien être, elle peut même en avoir peur et chercher à s’en débarrasser au plus vite. Mais, dans les cas réussis, (heureusement les plus nombreux), l’enfant idéal, c'est-à-dire toujours l’idée maintenant plus précise que la mère se fait de son enfant prend le pas sur tout pour lui commander ses gestes de jeune mère. Elle « sait » alors ce qui est bon pour son bébé réel. Elle le comprend avec son cœur à défaut d’avec son utérus.

De l’extérieur, on voit bien alors que la maman idéalise son bébé. Elle en est complètement folle, pense à lui tout le temps, et il faut beaucoup de tact au monde environnant pour lui rappeler que malgré tout, « lui » «existe toujours. Les jaloux disent : mais, c’est une mère fusionnelle ! Histoire d’un peu la culpabiliser.

Or, cette idéalisation, le tout petit enfant en a besoin. C’est très longtemps plus tard que le jeune ado pourra lui retourner : Mais Maman, arrête de me prendre pour qui je ne suis pas, je suis moi, j’ai pas envie que tu me comprennes toute ma vie! Lâche-moi la grappe !
Heureusement pour elle, la maman a pris soin de garder tous les albums photos !

Je veux par cet exemple dire que l’idéalisation est une qualité de pensée nécessaire, pas seulement un défaut. C’est se fabriquer une bonne représentation de la nouvelle personne qu’on voudrait investir. Mais, cette représentation, n’est qu’une idée a priori. Ca n’est pas la Réalité. Ca la construit.
Revenir en haut Aller en bas
catherine2

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : une forêt de grands chênes en région parisienne
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 12:29

Citation :
Je veux par cet exemple dire que l’idéalisation est une qualité de pensée nécessaire, pas seulement un défaut. C’est se fabriquer une bonne représentation de la nouvelle personne qu’on voudrait investir.



Les mots du matin comme le chant des marins, une brise de fraicheur, dans mon univers de chiffres ... les mots de Vic me vont bien.

et j'ai trouvé ce texte sur le blog de christian qui finalement illustre bien l' idée d'être tour à tour celui qui idole ou celui qui idéalise, celui qui admire ou celui qui est admiré ou plus justement celui qui est touché par ou celui qui va toucher l'autre :

Citation :
De moi-même je ne suis rien. Des os, des muscles, quelques neurones. Mais entre les mains de la vie, je m’éveille. De ma particularité bien complexe, émerge une présence qui vient habiter ce monde. Et c’est une vibration, qui se donne à celui ou celle qui saura l’accueillir, comme une caresse, comme un souffle. Musicien sera pour moi celui ou celle qui dans la rencontre me fera jouer. Et permettre ainsi à mon âme de se révéler en ce monde. Sans l’autre musicien, quelle serait la valeur de l’instrument ? Une coquille creuse, un trésor vide…

L’instrument s’offre aux mains du musicien. Mais sans son chant incomparable que serait le musicien ? Un technicien avide de prouesses dont les efforts ne conduiraient qu’à une habileté sans âme… L’auditoire en resterait de marbre, et les cœurs s’en retourneraient gavés de sons stériles. C’est le couple instrument-musicien qui sauve le monde, par son dialogue amoureux à la créativité sans fin. Et dans notre quotidien, nous avons de quoi entrer dans ce dialogue. Tour à tour instrument et musicien, c’est à nous qu’il appartient d’offrir à nos jours la magie du jeu infini de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 13:00

Vic Taurugaux a écrit:
Je veux par cet exemple dire que l’idéalisation est une qualité de pensée nécessaire, pas seulement un défaut. C’est se fabriquer une bonne représentation de la nouvelle personne qu’on voudrait investir.

L'enfant se construit, et la maman construit la "personne maman", c'est ce que je comprends dans l'exemple que tu donnes, Vic, tu me diras si je m'égare.
Je songe aux différentes étapes de la vie (échelons de mûrissement), est-ce qu'elles sont considérées de la même manière ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 14:45

catherine2 a écrit:
Citation :
Je veux par cet exemple dire que l’idéalisation est une qualité de pensée nécessaire, pas seulement un défaut. C’est se fabriquer une bonne représentation de la nouvelle personne qu’on voudrait investir.



Les mots du matin comme le chant des marins, une brise de fraicheur, dans mon univers de chiffres ... les mots de Vic me vont bien.

et j'ai trouvé ce texte sur le blog de christian qui finalement illustre bien l' idée d'être tour à tour celui qui idole ou celui qui idéalise, celui qui admire ou celui qui est admiré ou plus justement celui qui est touché par ou celui qui va toucher l'autre :

Citation :
De moi-même je ne suis rien. Des os, des muscles, quelques neurones. Mais entre les mains de la vie, je m’éveille. De ma particularité bien complexe, émerge une présence qui vient habiter ce monde. Et c’est une vibration, qui se donne à celui ou celle qui saura l’accueillir, comme une caresse, comme un souffle. Musicien sera pour moi celui ou celle qui dans la rencontre me fera jouer. Et permettre ainsi à mon âme de se révéler en ce monde. Sans l’autre musicien, quelle serait la valeur de l’instrument ? Une coquille creuse, un trésor vide…

L’instrument s’offre aux mains du musicien. Mais sans son chant incomparable que serait le musicien ? Un technicien avide de prouesses dont les efforts ne conduiraient qu’à une habileté sans âme… L’auditoire en resterait de marbre, et les cœurs s’en retourneraient gavés de sons stériles. C’est le couple instrument-musicien qui sauve le monde, par son dialogue amoureux à la créativité sans fin. Et dans notre quotidien, nous avons de quoi entrer dans ce dialogue. Tour à tour instrument et musicien, c’est à nous qu’il appartient d’offrir à nos jours la magie du jeu infini de la vie.

J'aime beaucoup les mots trouvés sur le blog de ce Christian !
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 20:04

Moi aussi, j'aime bien ce Christian, Qui c'est?

La maman réelle adapte la maman idéale ( c'est-à-dire comment elle se figure être la meilleure maman possible) face à ce qu’elle se représente des caractéristiques de son enfant.

Si on observe un peu la maman avec son bébé, on s’aperçoit qu’elle lui confère des performances qu’il n’a pas encore et qu’elle s’inquiète de manque de compétences qu’il a pourtant acquis. La maman n’est pas du tout objective avec son bébé. Elle le materne de façon très subjective. La preuve : lorsqu’elle a un deuxième enfant, elle l’élèvera de façon différente de l’ainé, au prétexte qu’ils sont différents ! Or, à regarder les deux enfants, on s’aperçoit bien qu’ils se ressemblent. Et bien, pas du tout pour la mère ou les parents. Je me souviens quand mes deux fils ainés qui ont un écart de treize mois étaient petits, les gens nous demandaient si c’étaient des jumeaux car ils n’arrêtaient pas de les confondre. Pour nous les parents, nos deux garçons, c’était le jour et la nuit, on les pensait très différents.

Ainsi la maman sera plus douce avec l’un et plus ferme avec l’autre car elle « sait » qu’il faut avoir tel comportement avec l’un et tel comportement avec l’autre. Arrivé chez la nounou, elle lui donnera des recommandations dans ce sens. Celle-ci, pour ne pas trahir la maman, épousera son regard même si elle percevait l’enfant autrement.
Donc plus l’enfant est petit, plus il est important de se conformer, pour savoir qui il est, à l’image que sa mère en a. Parce que, si vous êtes un tant soit peu objectif, rien ne ressemble plus à un bébé qu’un autre bébé ! Seulement, l’objectivité pour élever des bébés, cela ne sert pas à grand-chose !

Ensuite, les stades de développement de l’enfant sont très labiles. Il y a des enfants qui marchent à 11 mois et d’autres à seize. Si vous commencez à dire qu’objectivement celui qui marche à seize est en retard sur celui qui marche à onze, vous détruisez en partie l’idéalisation nécessaire à ce deuxième enfant. Il passe du statut « un gosse qui n’a pas envie de marcher » à « un gosse qui présente un retard psychomoteur ». Avec une telle sentence, vous risquez d’inquiéter tout le monde sur un non événement.

C’est pourtant l’idéalisation que l’enfant perçoit dans le regard de son parent qui lui permettra de lâcher la main pour se projeter dans l’inconnu du premier pas. Il ne tombera pas parce que son parent sait mieux que lui qu’il ne tombera pas. L’enfant puise sa confiance dans la confiance du parent à son égard. Mais, si de l’extérieur vous assistez à ce numéro d’équilibriste, vous pensez fortement que l’enfant, pataud comme il est, va tomber.

L’idéalisation permet le mouvement en avant.

Donc, il est important que le parent puisse librement penser que son enfant est plus fort qu’il n’est dans la réalité. C’est toujours risqué d’attaquer cette illusion sous prétexte de clairvoyance. L’enfant a besoin que son parent l’idéalise de même que lui idéalise son parent.
On est dans le monde rêvé de l’enfance, c'est-à-dire l’idée que l’on s’en fait pour pouvoir gérer et croire à la lourde et pénible tâche qui consiste quotidiennement à vivre en famille.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 20:56

Je reconnais bien ce que nous avons l'habitude de voir ou ce que nous avons vécu lorsque nos enfants étaient dépendants. Ces regards singuliers qui aident à se frayer un chemin dans la lourde tâche de les guider. A l'inverse du regard positif que l'on porte sur l'enfant, il y a des regards négatifs absolument destructeurs (et je pense sans détour à une situation vécue), dans un jeu pervers obligeant à doubler si ce n'est davantage, le regard positif pour compenser. Quelle horreur alors que de se savoir hors de la justesse que l'on souhaiterait, tout cela parce qu'il faut que l'enfant sache que non, il n'est pas bon à rien, et que pour cela il faut exagérer le contrebalancement. J'ai des souvenirs cuisants qui me remontent à l'esprit, mais on s'en fiche, hein, on a réussi à se dégager du regard destructeur, et désormais l'équilibre revient enfin, il n'y a plus besoin de peser de l'autre côté de la balance, plus besoin d'en faire trop, on se ramène à la juste mesure et ça fait un bien fou.

Qu'en est-il pour les adultes qui idéalisent, une fois qu'ils n'ont plus la dépendance de leur enfant à gérer ou qu'ils sont eux-mêmes passés du stade enfant au stade adulte ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
catherine2

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : une forêt de grands chênes en région parisienne
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 21:53

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mar 22 Sep 2009 - 22:34

catherine2 a écrit:
le blog de christian :
http://devenir-passeur.blogspot.com/

Merci Catherine ! le blog est très chouette !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 23 Sep 2009 - 9:12

Romane a écrit:


Qu'en est-il pour les adultes qui idéalisent, une fois qu'ils n'ont plus la dépendance de leur enfant à gérer ou qu'ils sont eux-mêmes passés du stade enfant au stade adulte ?

La même chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 23 Sep 2009 - 11:23

Je m'attendais à cette réponse, missié Vic.

Je comprends bien le besoin de "se construire" et forcément je me dis qu'on se construit grâce au monde environnant (expérience, culture, contextes successifs, rencontres humaines, etc). Le seul piti truc un rien gênant, demeure à mes yeux le dérapage que ça engendre sur le plan relationnel, justement. Pendant que X se construit, Y objet s'il est lui-même adulte et en cela dans une tranche d'âge où il sait à peu près ce qu'il veut, où il est et comment il est fait (je dis bien "à peu près") n'est pour autant pas dans une situation confortable.

Je n'avais jamais pensé à l'idéalisé, jusqu'à ce que le sujet vire là-dessus sur ce fil. Pourtant, et c'est très bien finalement qu'il soit abordé, il joue un rôle vachement important. Sauf qu'il ne l'a pas choisi, ni voulu (à moins d'être une star exposée à la voracité du public, mais apparemment pour la star non plus ce n'est pas évident ; combien se sont suicidés pour des raisons qui leur appartiennent, alors qu'ils étaient l'idole de foules ; cela ne les a donc pas comblés de joie, quelle était leur solitude. Et les belles filles qui, sous prétexte de n'être vues que sous l'angle de leur beauté, ratent leur vie amoureuse parce qu'elles souffrent du doute d'être aimées pour ce qu'elles sont vraiment hors image. Bien que l'on pourrait dire que le sujet est différent, j'y vois un lien ; on les colle sur un podium de critères qu'elles n'ont pas non plus choisi, otages de leur beauté physique, souffrantes en elles).

Quand ça se précise de cette manière, si puissante, quand ça devient un boulet dans la vie de l'idéalisé (que j'appelle objet pas pour rien), je me demande où est la juste mesure. Il y a ces parents qui voient leurs gosses en futurs médecins ou chefs d'entreprise et qui n'acceptent pas de les voir grandir en manuels, comme si c'était une tare. Les parents finiront par plier devant le choix de leur enfant, quand il deviendra plus grand il dira non, ou bien il n'aura pas répondu aux attentes durant la scolarité et ses notes auront été plutôt moyennes que bonnes, mais l'enfant, lui, comment vit-il le fait de ne pas correspondre aux attentes de ses parents ?
Il y a ces autres qui voient en un autre adulte la sublimation de leurs propres fantasmes, et qui n'acceptent pas de s'apercevoir qu'il poursuit son propre chemin sans répondre aux exigences de ceux qui le montent aux nues. En même temps, il se reçoit une succession de récriminations amères, mais il n'a rien demandé ! (bon les stars c'est un peu différent, elles se déclinent plutôt sur le genre "idoles", une variante)

Alors je me dis que si l'extravagance était tant soit peu réduite ça serait à peu près vivable. Parce que lorsqu'elle est à son comble l'extravagance, pendant que l'idéalisateur se construit pépère, l'idéalisé lui, ressent plutôt le côté destructeur de la chose. Il n'y a rien de tel pour anéantir une relation qui aurait pu vivre à peu près normalement dans l'harmonie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 23 Sep 2009 - 13:05

Il me semble que la réponse pourrait être dans cette histoire d'exigence justement...
Parce que si je reprends l'exemple de Vic, sur l'enfant qui apprend à marcher. Alors ça fonctionne si c'est utilisé dans le sens "positif". C'est à dire si les parents portent littéralement l'enfant vers la confiance par leur propre confiance.
Mais j'imagine que dans le sens négatif, ça devient destructeur. C'est à dire si les parents mettaient une punition ou une déception derrière le fait que l'enfant, au début, se casse la figure tous les trois pas.

Sens positif : amour, confiance
Sens négatif : attentes, exigences

Le fait de dire à quelqu'un (ou de le penser) : "je sais que tu peux y arriver", c'est pas la même chose que lui dire (ou penser) : "vraiment si t'y arrives pas, je serai terriblement déçu".

Par exemple, moi je pense que ma mère m'a idéalisée dans le sens positif du terme, comme l'explique Vic.
En revanche, mon père était plutôt dans l'autre côté de l'idéalisation. Le jour où je lui ai dit que je ferais pas Polytechnique, il a quand même tiré un peu la tronche, alors que s'il avait ouvert ses petits yeux, il aurait compris depuis belle lurette que je ne ferais jamais Polytechnique : primo, parce que ça ne m'intéresserait pas ; deuxio, parce que je n'en avais pas les capacités tout simplement.

Dans le premier cas, idéalisation positive, ou porteuse, ça donne de la confiance en soi, et ça permet de recréer le même phénomène en soi par la suite, à savoir devenir en quelque sorte pour soi-même cette mère qui nous encourageait quand on était enfant, qui était absolument certaine qu'on pouvait y arriver.

Dans l'autre cas, ça donne la mauvaise habitude de se juger tout le temps et de s'évaluer à l'aune des exigences paternelles (ou plus largement - des exigences de l'"idéalisateur").
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Mer 23 Sep 2009 - 15:33

Comme le dit si bien Ast : tout et son contraire.
J'adhère complet.

http://liensutiles.forumactif.com/asterisque-f115/drap-noir-t17919.htm#360102

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
catherine2

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : une forêt de grands chênes en région parisienne
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: L'idéalisation   Jeu 24 Sep 2009 - 11:06

ce fil a creusé le sujet bien profondément, passionnant ...

j'aime la conclusion de sophie

Sens positif : amour, confiance
Sens négatif : attentes, exigences
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'idéalisation   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'idéalisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Réalisation de Toys-Store-43
» Avis de marché - Vesoul (70) - restauration de textiles, de peintures de chevalet, d'oeuvres graphiques, d'objets de techniques et matières diverses, de céramiques et réalisation de mannequins pour vêtements pour les musées départementaux.
» Nouvelle réalisation châssis 1/24
» En image : réalisation d'un T-shirt avec flex
» réalisation d'une ombrelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: