Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sens opposé des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Le sens opposé des mots   Ven 18 Sep 2009 - 1:44

Toujours en vadrouillant et fouillant dans un tas de sites sur un tas de sujets, en voilà un sur le sens opposé des mots. Avec ça, comment voulez-vous que ne naisse aucun malentendu ? N'empêche, c'est magique !

Citation :
« Donc, dans la langue égyptienne, cette relique unique d'un monde primitif, se trouve un certain nombre de mots ayant deux sens dont l'un est exactement le contraire de l'autre. Qu'on se figure, s'il est possible de se la figurer, une absurdité aussi flagrante que celle-ci : le mot fort signifiant aussi bien fort que faible ; le mot lumière servant aussi bien à désigner la lumière que l'obscurité ; un bourgeois de Munich appelant bière la bière, tandis qu'un autre emploierait le même terme pour parler de l'eau et on a l'extraordinaire usage auquel les anciens Égyptiens habituellement s'adonnaient dans leur langue. Comment en vouloir à qui, entendant cela, hoche la tête avec incrédulité?... »

.../...

« De toutes les excentricités du lexique égyptien, la plus extraordinaire est peut-être celle-ci : outre les mots qui unissent en eux les sens les plus opposés, il possède encore des mots composites, dans lesquels deux vocables de sens contraires forment un composé ne possédant que l'un des sens des deux éléments le constituant. Ainsi, dans cette langue extraordinaire, il n'y a pas seulement des mots voulant dire aussi bien fort que faible, ou ordonner qu'obéir, mais encore des mots composites tels que vieux-jeune, loinprès, lier-séparer, dehors-dedans... lesquels, malgré un assemblage de mots comprenant les sens les plus dissemblables, ne veulent dire, le premier que jeune, le second que près, le troisième que lier, le quatrième que dedans... C'est donc vraiment intentionnellement qu'ont été réunies dans ces mots des contradictions quant aux concepts, non pas afin de créer, comme cela arrive parfois en chinois, un nouveau concept, mais simplement afin d'exprimer, par ce mot composite, le sens d'un seul de ses membres contrastés, sens que ce nombre isolé eût à lui seul suffi à fournir... »


Source : http://classiques.uqac.ca/classiques/freud_sigmund/essais_psychanalyse_appliquee/03_sens_opposes_mots_prim/sens_opposes_mots_prim.pdf

http://formes-symboliques.org/article.php3?id_article=197

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Le sens opposé des mots   Ven 18 Sep 2009 - 2:16

C'est surtout phénoménalement tordu !....Mais ça m'étonne pas que ça te plaise !
( quelqu'un qui mets des portes sans mur et sans poignées ne peut qu'aimer ce genre de raisonnement .... AngeR )
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Le sens opposé des mots   Ven 18 Sep 2009 - 3:33

Il est dit ceci un peu plus loin :
"Dans l'écriture, cela était réalisé à
l'aide de ce qu'on appelle les images « déterminatives », lesquelles, apposées derrière
les caractères écrits, en indiquaient le sens, sans être, elles-mêmes, destinées à être
prononcées."

un petit signe donnait la clef du mystere lorsqu'il y avait ces deux vocables contraires..
Oui c'est vrai qu'ils etaient compliqué, à une époque j'avais pris des cours je m'y suis bien cassé la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Who

avatar

Nombre de messages : 498
Age : 30
Localisation : Sous un bourgeon géant.
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Le sens opposé des mots   Ven 18 Sep 2009 - 3:58

Je suppose que quand on patauge la dedans depuis sa petite enfance, on s'en sort pas trop mal. Mis à part ça, heureusement qu'il y a eu la pierre de Rosette, des générations entières de traducteurs y auraient encore laissés des neurones sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecorridor.net
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le sens opposé des mots   Ven 18 Sep 2009 - 9:59

C’est Champollion, un petit gars de Figeac, qui a trouvé la solution. On savait déjà que les hiéroglyphes égyptiens fonctionnaient avec deux sortes de signes mêlés, les uns ayant une valeur d’idéogramme (ce qui est écrit représente une idée) et d’autres une valeur de phonogamme (ce qui est écrit renvoyant à un son, voyelle, consonne ou syllabes).
Mais une fois découvert l’ « alphabet et la grammaire » de tout cela, une fois les textes traduits, ceux-ci ne voulaient absolument rien dire, ou plutôt disaient des choses et leur contraire à la fois. Tout concourait à la polysémie, un peu comme dans les rêves où le sens fuit si vite par association et déplacement.

Ce que les autres chercheurs n’avaient pas vu sur la pierre de Rosette, c’était l’existence d’un troisième signe dans l’écriture égyptienne. Un signe qui disait que cette phrase, ce paragraphe doit être lu dans tel contexte. Là, on parle d’agriculture, là, on parle d’amour, etc…
Grâce à la découverte de cette clé, les textes égyptiens livraient enfin leurs secrets.

A l’heure de la petite phrase qui extraite d’un discours, d’un livre, d’un post, permet de faire dire à un auteur le contraire de ce qu’il a écrit, il est bon d’insister sur l’importance du contexte dans l’emploi d’un mot ou d’une série de mots.

Ainsi, le mot idéalisation qui n’aura pas le même emploi dans un colloque de psychanalyse ou chez ma boulangère …

Chez les psychanystes, par exemple, relier une image, une représentation à un contexte possible s'appelle une interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le sens opposé des mots   Ven 18 Sep 2009 - 10:31

Citation :
Ce que les autres chercheurs n’avaient pas vu sur la pierre de Rosette, c’était l’existence d’un troisième signe dans l’écriture égyptienne. Un signe qui disait que cette phrase, ce paragraphe doit être lu dans tel contexte. Là, on parle d’agriculture, là, on parle d’amour, etc…
Grâce à la découverte de cette clé, les textes égyptiens livraient enfin leurs secrets.
Tandis que je lisais ces articles en prenant une fois de plus de plein fouet le mariage des paradoxes troublants, je songeais à ces mots d'aujourd'hui et d'ici dans notre bonne vieille France, qui même lorsqu'ils ont un sens précis entraînent dans leur sillage les paradoxes que leur définition sur dictionnaire ne dévoilent pas.

Tu prends le mot "vie" par exemple. Le dictionnaire va donner des synonymes qui lui seront accordés (entrain, allant, élan, fougue, pétulance, frite, pêche, dynamisme, énergie, et ainsi de suite, il y en a une multitude). Mais on sait pourtant normalement que vie est indissociable de mort, c'est-à-dire son contraire. L'oubli de ce détail (et quel détail !) ferait qu'on oublierait une dimension (et pas la moindre) du mot vie.

Je trouve que les Egyptiens faisaient preuve d'authenticité intellectuelle et sans doute spirituelle, en utilisant leur système ; il contenait tout à la fois, ainsi on ne pouvait pas perdre de vue le mariage à vie des paradoxes, même si l'on choisissait une orientation dans le cadre d'un propos. Par déduction, je trouve qu'on perd beaucoup en occultant les paradoxes.

Ainsi, puisque tu cites l'exemple de l'idéalisation qui est effectivement parlant, le fil en question aurait pu grandir dans toutes les directions sans que cela choque personne, avec la particularité d'une richesse supplémentaire puisque les chercheurs de l'humain ont apporté des directions supplémentaires toutes passionnantes.

Le langage d'aujourd'hui a plutôt tendance à masquer, comme si l'on avait honte ou peur de se dire qu'une femme de ménage est une dame employée à balayer, dépoussiérer, vider les poubelles, faire les vitres. Technicienne de surface donne l'impression d'un poste bien plus honorable. Alors quoi ! ne l'était-il déjà pas, lorsqu'elle s'appelait femme de ménage ? A-t-on eu honte tout à coup, au point d'emberlificoter ?

Je crois que nous sommes à l'ère des oeillères. Décidément, ces Egyptiens étaient bien plus mûrs en leur temps qu'en notre siècle de lumière !

Citation :
Chez les psychanystes, par exemple, relier une image, une représentation à un contexte possible s'appelle une interprétation.
La magie est la variété des interprétations, la porte toujours ouverte sur mille autres, tous ces possibles à perte de vue. Moi je trouve ça fabuleux !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le sens opposé des mots   Ven 18 Sep 2009 - 11:33

Romane a écrit:
Citation :
Ce que les autres chercheurs n’avaient pas vu sur la pierre de Rosette, c’était l’existence d’un troisième signe dans l’écriture égyptienne. Un signe qui disait que cette phrase, ce paragraphe doit être lu dans tel contexte. Là, on parle d’agriculture, là, on parle d’amour, etc…
Grâce à la découverte de cette clé, les textes égyptiens livraient enfin leurs secrets.
Tandis que je lisais ces articles en prenant une fois de plus de plein fouet le mariage des paradoxes troublants, je songeais à ces mots d'aujourd'hui et d'ici dans notre bonne vieille France, qui même lorsqu'ils ont un sens précis entraînent dans leur sillage les paradoxes que leur définition sur dictionnaire ne dévoilent pas.

Tu prends le mot "vie" par exemple. Le dictionnaire va donner des synonymes qui lui seront accordés (entrain, allant, élan, fougue, pétulance, frite, pêche, dynamisme, énergie, et ainsi de suite, il y en a une multitude). Mais on sait pourtant normalement que vie est indissociable de mort, c'est-à-dire son contraire. L'oubli de ce détail (et quel détail !) ferait qu'on oublierait une dimension (et pas la moindre) du mot vie.

Je trouve que les Egyptiens faisaient preuve d'authenticité intellectuelle et sans doute spirituelle, en utilisant leur système ; il contenait tout à la fois, ainsi on ne pouvait pas perdre de vue le mariage à vie des paradoxes, même si l'on choisissait une orientation dans le cadre d'un propos. Par déduction, je trouve qu'on perd beaucoup en occultant les paradoxes.

Ainsi, puisque tu cites l'exemple de l'idéalisation qui est effectivement parlant, le fil en question aurait pu grandir dans toutes les directions sans que cela choque personne, avec la particularité d'une richesse supplémentaire puisque les chercheurs de l'humain ont apporté des directions supplémentaires toutes passionnantes.

Le langage d'aujourd'hui a plutôt tendance à masquer, comme si l'on avait honte ou peur de se dire qu'une femme de ménage est une dame employée à balayer, dépoussiérer, vider les poubelles, faire les vitres. Technicienne de surface donne l'impression d'un poste bien plus honorable. Alors quoi ! ne l'était-il déjà pas, lorsqu'elle s'appelait femme de ménage ? A-t-on eu honte tout à coup, au point d'emberlificoter ?

Je crois que nous sommes à l'ère des oeillères. Décidément, ces Egyptiens étaient bien plus mûrs en leur temps qu'en notre siècle de lumière !

Citation :
Chez les psychanystes, par exemple, relier une image, une représentation à un contexte possible s'appelle une interprétation.
La magie est la variété des interprétations, la porte toujours ouverte sur mille autres, tous ces possibles à perte de vue. Moi je trouve ça fabuleux !

Magnifique ! J'adore !

J'aime beaucoup le sens de "Femme de ménage" qui se transforme en Technicienne de surface, mais il y a encore plus joli, il y a "Dame de service" et dans ce contexte, cette petite dame qui rend service, et dans service que de plaisir et d'utilité. Nous avons encore plus beau à exprimer, car il y a "Maîtresse de maison", et là, combien le terme est glorifiant tant par celui de Maîtresse qui soutien le dérivé de "Maître" celui qui guide, qui instruit, qui domine sans oublier cette partie qui insinue, dans maîtresse de maison, la petite maîtresse de service du patron ! (Rire) - Que de connotations sous jacentes autour d'un mot faisant dire tout profondément et superficiellement. AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sens opposé des mots   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sens opposé des mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sens opposé des mots
» Les sens des mots dans les différentes langues
» A: Le vrai sens des mots
» La magie des mots
» LA VOLUPTÉ DES SENS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: A propos de l'écriture & infos concours littéraires-
Sauter vers: