Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La loi salique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: La loi salique   Ven 18 Sep 2009 - 14:17

La première loi salique était un code pénal et civil ,propre, selon certains historiens, aux Francs dits « saliens » (IVe siècle.
Un article de la loi salique ordonne, entre autres, les tarifs de composition que font payer la partie coupable à la partie lésée :
• toucher la main d’une femme : amende de quinze sous ;
• toucher une femme de la main au coude : amende de trente sous ;
• toucher une femme du coude à l’épaule : amende de trente-cinq sous ;
• toucher une femme jusqu’au sein : amende de quarante-cinq sous ;
• meurtre d’un Franc ou d’un Romain : amende allant de cent à deux cents sous.
Le but de cet article était, en cas de violence faite aux femmes, d’empêcher les faides[4] (vengeances obligatoires).
La loi stipule aussi qu'un individu tué par faide devait voir sa tête plantée sur un pieu de fortification ou au bout d’une lance par son meurtrier afin que ce dernier fût signalé aux autorités.
Un autre article issu du droit romain indique qu'un refus de comparaître entraîne une perte de la protection du roi et la confiscation des biens par le trésor public.
Les mariages incestueux aussi sont interdits : « Si quelqu’un s’est uni par un mariage scélérat avec la fille de sa sœur ou de son frère ou d’un cousin à un degré plus éloigné, ou à l’épouse de son frère, ou de son oncle maternel, qu’ils subissent la peine de la séparation et, s’ils ont eu des fils, ils ne seront pas les héritiers légitimes et seront considérés comme infâmes ». Cet article permit l’éviction des oncles et cousins de la famille royale de la succession.
Nulle trace de l’éviction des femmes au droit d’hériter de la couronne royale
Maurice Druon de l’Académie Française dans les « Rois Maudits » fait état de l’utilisation de cette Loi pour barrer la route à Edouard III dans sa revendication à la succession au trône de France, c’est faux, personne n’ayant revendiqué cette Loi à son époque, elle était oubliée. Ce n’est qu’un demi siècle plus tard qu’un moine obscur l’a retrouvée par hasard. Remaniée, retravaillée elle n’a servi que bien plus tard à l’époque de Henri IV (cf les écrits de Eliane Viennot, historienne, auteure de : La France, les femmes et le pouvoir.

D'où, l'usage que l'on peut faire des Lois, dans ce cas précis au détriment des femmes, alors qu'au contraire elle avait été conçue pour les proteger.

P.S : sources Wikipédia et le Cacophrène Ethic...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La loi salique   Dim 20 Sep 2009 - 17:06

Sbrec, merci pour les précisions, mais la Loi Salique, qui effectivement n'envisage nullement l'éviction des femmes d'un héritage, chez les "barbares" dont les Francs, elles étaient traitées en égales n'a pas été ressortie pour évincer Edouard III de ses prétentions à la couronne de France, prétentions par ailleurs légitimes, grâce à cette fameuse loi.
Opportunément réinventée, remaniée, durcie, elle a surgi sous la régence de Philippe V le Long, 2ème fils de Philippe le bel, pour écarter du trône la petite jeanne (qui deviendra Jeanne de Navare) fille de Louis x le Hutin et de Marguerite de Bourgogne.
Vu la réputation de la dame, le Hutin lui même la disait bâtarde, mais la succession se faisait par l'ainé des enfants du roi défunt, et jamais depuis Hugues Capet cet ainé n'avait été une fille!
ce que voulait Philippe V, c'était l'éliminer pour régner et faire hériter son fils à lui.
la présomption de bâtardise étant insuffisante, il a fait inventer la loi dite "salique" qui écartait les femmes du trône de France!
mais son fils est mort jeune, à sa mort c'est son frère Charles IV le Bel qui lui a succédé et est mort en laissant une veuve enceinte qui a accouché d'une fille!
Pour la 1ère fois, on ne pouvait plus crier "Le Roi est mort, Vive le Roi".

Hors, il fallait bien trouver un roi!
La Loi Salique à la française instaurait la succession par primogéniture mâle, et Edouard III étant le petit fils de Philippe le Bel par sa mère Isabelle, se trouvait donc en première position, c'était légal.
Mais les français n'ont pas voulu d'un roi anglais, et on est allé chercher Philippe VI de Valois, neveu de Philippe le Bel par son père Charles.

Résultats des courses, on connaît: un Edouard III furax et la Guerre de Cent Ans, qui, a part ravager la France et faire de l'anglais jusqu'à la fin du XIXème siècle et "l'entente Cordiale", notre "ennemi héréditaire" n'a pas fait avancer le smilblick de l'Histoire!

Comme quoi, si on avait laissé les femmes régner, la France se porterait peut être mieux, lol!
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La loi salique   Dim 20 Sep 2009 - 18:21

Tryskel a écrit:
Sbrec, merci pour les précisions, mais la Loi Salique, qui effectivement n'envisage nullement l'éviction des femmes d'un héritage, chez les "barbares" dont les Francs, elles étaient traitées en égales n'a pas été ressortie pour évincer Edouard III de ses prétentions à la couronne de France, prétentions par ailleurs légitimes, grâce à cette fameuse loi.!

c'est ce que je dis mon amie, c'est une invention romanesque d'un auteur contemporain...
Ceci dit les lumières de MBS seraient pas de trop sur ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
HélèneB

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 39
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: La loi salique   Mer 29 Sep 2010 - 19:53

Tryskel a écrit:

Comme quoi, si on avait laissé les femmes régner, la France se porterait peut être mieux, lol!
Comme tu dis !
Surtout que dans l'Antiquité, elles avaient beaucoup de pouvoir et pouvaient exercer des métiers prestigieux, et détenir des fortunes. Elles n'étaient pas moins considérées que les hommes.
Le monde a beaucoup perdu en traitant la femme comme une moins que rien.
Et c'est peu de dire qu'on en chie pour parvenir à quelque chose, de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagesdecrits.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La loi salique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La loi salique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi salique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Il était une fois... :: Périodes : le Moyen Âge-
Sauter vers: