Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drap noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Drap noir   Mar 22 Sep 2009 - 15:29

Drap noir

Tandis que le monde se dérobe sous mes pieds
Des esprits malins ont tiré le drap noir
Sur le hublot aveuglant
De mes rêves d'espoir.
L'envolée fut belle pourtant
Par delà le firmament
D'un doute prémonitoire

J'avais tracé un sillon pourpre
Aux contours ascendants
Il encrait mon chemin vers les rizières d'argent, les hallages de mauves
Les dallages de pins à perte d'océans
Les souffles de sable qui dansent
Dans l'or d'un matin
Glacé et pur de convoitise.

Sous les coups de l'aquilon
La pulvérulence a recouvert mes souliers
Et la trace
Les yeux rougis j'ai jeté la boussole
Folle

Des rats muscadins ont grignoté les marges du livre
Blanc
Au profit de leur matière molle
Leur emprunt les mènera
A tourner en rond autour de leur panse
Replète
Satisfaite
Innocente

Il n'y a pas de botte secrète
Seulement la vanité d'un tracé
Raideur méprisante face à la courbe
Le poignet peut bien se contorsionner
Le glaive tranche toujours le tendre

Amour universel!
Amour d'indifférence.

Connaître tous les chemins et n'en retenir nulle voie
Errer comme un loup ivre de sang
Prêter voix forte aux hyènes rieuses
Exciper des charlatans du crime
Affûter un sourire de lait
A se dédommager
Impunément
Et séduire. Oh oui, Séduire!
Et sous le sceau d'un ciel de lit,
Dans l'appesantissement du plaisir
Dans le sentiment fugace de sa puissance
Roter son mépris de soi-même,
Renier la chair de sa chair
Fors la déesse de marbre
La chimère tête à claques
Et dormir repu
Une nuit encore
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Drap noir   Mar 22 Sep 2009 - 20:12

Aussi habilement écrit que cinglant !

Je n'aimerais pas être l'objet de ce poème pamphlétaire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Drap noir   Mar 22 Sep 2009 - 20:44

Fort... Chapeau bas ! chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Drap noir   Mar 22 Sep 2009 - 20:57

Quand le talent se mêle à l'idée, l'expression donne cela ; très fort. On se le prend en pleine poire, en se disant que bon dieu, pour avoir écrit cela il faut l'avoir dans les tripes.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Drap noir   Mar 22 Sep 2009 - 22:51

Je passe, et j'admire cette écriture "tripale".
Comme le dit très justement Filo, ce portrait fait froid dans le dos, je n'aimerais pas en la cible.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 1:42

@ Ro et Bloody: pas surprise de votre réaction, peut-être peut-on parler d'une parentèle de sensibilité?… Du fond des tripes, merci à toutes deux.
@ Filo: toujours ce grincement épidermique entre nous! Ben, oui, c'est ainsi, quelque chose comme un respect mutuel qui sait dépasser l'étrangeté immédiate. J'ai lu ton Plan pour une juste occupation de l'espace-temps, le crédo est séduisant, "y a plus qu'à" l'acter!
@ Blue note: j'espère ne pas t'avoir trop matisée!

Certains(es) écrivent avec leur âme belle, d'autres avec leur tête bien faite, d'autres heureusement très rares, avec leurs pieds. Vous pensez que je fais de l'humour douteux? Pas du tout. Celui (celle) qui n'a plus que les pieds pour écrire vit dans un monde différent. Si j'ai parlé des pieds, c'est que l'image m'est venue spontanément. Il a été question sur certains fils des aveugles et de leur perception "autre", des subterfuges que l'imaginaire déploie pour tenter de rester au contact de ce qui lui échappe…
Ceux qui me connaissent un peu savent que je bagarre sur un autre versant. Un handicap sournoisement évolutif m'éloigne de plus en plus des contacts directs, simplement parce que je ne suis plus "au temps". J'imaginais que la médiation du clavier me permettrait de palier à ce déficit. Force m'est de constater, au fil des années, que cette perte de contact a généré des automatismes de pensée, de distance, de défense : je ne sais plus débattre. Désirer est une chose, pouvoir?…
Alors je lis.
Et je suis époustouflée par toutes ces beautés intérieures qui se déploient sous mes yeux. Toutes ces réussites, ces conquêtes sur l'adversité, ce modelage permanent des égos dissous à coups de démarches délibérées et non-violentes… J'avoue que je me sens complètement dépassée.
Pourtant parfois le besoin d'écrire me saisit encore sans me laisser d'échappatoire. Je pourrais censurer ce qui n'est pas conforme aux conventions de la décence. Mais je ne joue pas, je vis. Mes mots sont choquants? Rassurez-vous, ils n'engagent que moi. J'ignore ce qu'est l'objectivité. Dans la chair d'un texte il n'y a jamais que son auteur, mais tout entier avec le bagage de son histoire. Parfois nous entrons en résonnance avec une image, un son, un rythme, son agencement intérieur. L'écho peut être harmonieux ou totalement dissonant. Parfois le texte reste totalement muet et c'est un peu triste… frustrant plutôt, comme de se retrouver devant un étranger, à gesticuler en vain…
Ecrire c'est se lâcher, plonger le regard dans le miroir, un vieux miroir refendu, rafistolé, qui me renvoie ma gueule cassée, cent fois recousue. Ecrire c'est au choix murmurer poliment ou crier sa douleur. Alors oui, c'est indécent, c'est injuste souvent. Le réalisme est un genre dépassé, il faut sublimer, mais si, vous savez bien! Pour l'instant, je reste bloquée sur l'œuvre au noir.
Mais dites-moi, comment distinguer la bonté, la loyauté, la beauté en éliminant leur revers?
La semaine passée, j'ai relu "la chute" d'Albert Camus. J'aime toujours autant son juge-pénitent!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 11:45

Si l'écriture ne devait plus être actée que sur le mode décence, je me mettrais à la sculpture.
Tu as beau t'enfoncer dans un monde hors temps, Ast, n'empêche que ça bouge et que ça vit dedans, même si c'est différent. Evidemment, ce n'est pas confortable pour toi, pendant que nous ne sommes que périphérie ; tes lecteurs. Je revendique, en tant que lectrice, le droit de préférer les textes à tripes plutôt que les textes à eau de rose. Avec toi, je suis servie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 11:50

ast a écrit:
Pour l'instant, je reste bloquée sur l'œuvre au noir.
Mais dites-moi, comment distinguer la bonté, la loyauté, la beauté en éliminant leur revers?

Je ne peux pas goûter l'un sans savoir l'autre présent en ce qui me concerne. Et je n'en ai pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 12:02

Itou, Blood.

Quand j'étais petite, encore, à la rigueur, mais rapidement j'ai appris que chaque chose a son contraire. Sauf que je ne savais pas le formuler.
Et puis j'arrive pas à aimer l'utopie et j'aime pas les œillères. Enfin bref, tout ça, quoi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 12:41

BloodyMary a écrit:
ast a écrit:
Pour l'instant, je reste bloquée sur l'œuvre au noir.
Mais dites-moi, comment distinguer la bonté, la loyauté, la beauté en éliminant leur revers?

Je ne peux pas goûter l'un sans savoir l'autre présent en ce qui me concerne. Et je n'en ai pas envie.

chinois A fond! Smile
Vois-tu je suis assez d'accord sur la cosmologie du grand TOUT. Avec tout ce qui le compose... le damier blanc et noir... cheminer sur les cases, de parties en parties nous avons mille rôles à animer...

Romane a écrit:

Quand j'étais petite, encore, à la rigueur, mais rapidement j'ai appris que chaque chose a son contraire. Sauf que je ne savais pas le formuler.
Et puis j'arrive pas à aimer l'utopie et j'aime pas les œillères. Enfin bref, tout ça, quoi.

S'agissant de l'utopie, je ne dirais pas que je l'aime, mais qu'elle reste (pour celles qui me parlent) un point de mire, une image lointaine et scintillante Wink , l'idée qui faut mettre un pied devant l'autre encore et encore, malgré les chaînes.
En fait tu vois, je parle des utopies, des cas d'espèce que la littérature ou des originaux nous proposent. Mais l'"utopie", au sens étymologique, une négation de lieu, le "pays où l'on n'arrive jamais", oui, ça peut présenter un caractère décourageant pour celui(celle) qui transpire chaque jour sur des dossiers réels, sur la matière traitresse, sur la souffrance qui s'épanche et demande secours... Et pourtant elle est bien là mystérieuse au coeur de nos vies, pour boucher ces vides, ces manques à être... le désir phénix qui nous fait vivants...
Hum... pas claire, hein?... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 15:37

Si si, tu es claire. C'est moi qui ne le suis pas, parce que je n'ai pas développé. En fait, je pense que l'utopie, c'est comme le cholestérol ; y'a le bon et le mauvais.
Disons que l'overdose est l'ennemie de la juste mesure. L'utopie comme le reste peut insuffler l'élan, mais elle peut aussi se révéler complètement négative. En gros, il faut savoir où et comment se placer pour grandir un p'tit peu, sinon le résultat n'est pas jojo et emmerde le peuple en plus de soi-même.
Tu vois, j'suis pas plus claire que toi, même en développant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 15:43

Romane a écrit:
Si si, tu es claire. C'est moi qui ne le suis pas, parce que je n'ai pas développé.
Romane aurait fait ça ? Ben alors... j'en suis toute retournée mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 16:53

Astérisque a écrit:
@ Ro et Bloody: pas surprise de votre réaction, peut-être peut-on parler d'une parentèle de sensibilité?… Du fond des tripes, merci à toutes deux.
@ Filo: toujours ce grincement épidermique entre nous! Ben, oui, c'est ainsi, quelque chose comme un respect mutuel qui sait dépasser l'étrangeté immédiate. J'ai lu ton Plan pour une juste occupation de l'espace-temps, le crédo est séduisant, "y a plus qu'à" l'acter!
@ Blue note: j'espère ne pas t'avoir trop matisée!

Certains(es) écrivent avec leur âme belle, d'autres avec leur tête bien faite, d'autres heureusement très rares, avec leurs pieds. Vous pensez que je fais de l'humour douteux? Pas du tout. Celui (celle) qui n'a plus que les pieds pour écrire vit dans un monde différent. Si j'ai parlé des pieds, c'est que l'image m'est venue spontanément. Il a été question sur certains fils des aveugles et de leur perception "autre", des subterfuges que l'imaginaire déploie pour tenter de rester au contact de ce qui lui échappe…
Ceux qui me connaissent un peu savent que je bagarre sur un autre versant. Un handicap sournoisement évolutif m'éloigne de plus en plus des contacts directs, simplement parce que je ne suis plus "au temps". J'imaginais que la médiation du clavier me permettrait de palier à ce déficit. Force m'est de constater, au fil des années, que cette perte de contact a généré des automatismes de pensée, de distance, de défense : je ne sais plus débattre. Désirer est une chose, pouvoir?…
Alors je lis.
Et je suis époustouflée par toutes ces beautés intérieures qui se déploient sous mes yeux. Toutes ces réussites, ces conquêtes sur l'adversité, ce modelage permanent des égos dissous à coups de démarches délibérées et non-violentes… J'avoue que je me sens complètement dépassée.
Pourtant parfois le besoin d'écrire me saisit encore sans me laisser d'échappatoire. Je pourrais censurer ce qui n'est pas conforme aux conventions de la décence. Mais je ne joue pas, je vis. Mes mots sont choquants? Rassurez-vous, ils n'engagent que moi. J'ignore ce qu'est l'objectivité. Dans la chair d'un texte il n'y a jamais que son auteur, mais tout entier avec le bagage de son histoire. Parfois nous entrons en résonnance avec une image, un son, un rythme, son agencement intérieur. L'écho peut être harmonieux ou totalement dissonant. Parfois le texte reste totalement muet et c'est un peu triste… frustrant plutôt, comme de se retrouver devant un étranger, à gesticuler en vain…
Ecrire c'est se lâcher, plonger le regard dans le miroir, un vieux miroir refendu, rafistolé, qui me renvoie ma gueule cassée, cent fois recousue. Ecrire c'est au choix murmurer poliment ou crier sa douleur. Alors oui, c'est indécent, c'est injuste souvent. Le réalisme est un genre dépassé, il faut sublimer, mais si, vous savez bien! Pour l'instant, je reste bloquée sur l'œuvre au noir.
Mais dites-moi, comment distinguer la bonté, la loyauté, la beauté en éliminant leur revers?
La semaine passée, j'ai relu "la chute" d'Albert Camus. J'aime toujours autant son juge-pénitent!

Je suis passée te lire hier. J'ai trouvé ce "poème" très fort, cependant je ne sus quoi exprimer sur le moment. Aujourd'hui, je ne sais que dire de plus si ce n'est qu'au travers de ce drap, au travers de cette opacité j'y vois un bel éclat. L'éclat de tes mots.

Mais pour être honnête avec toi, au delà de la richesse de ton "poème" - c'est ce que je mets en avant, ce qui est dans l'encadrement qui me bouleverse - m'émeut, me touche le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 17:02

Romane a écrit:
En fait, je pense que l'utopie, c'est comme le cholestérol ; y'a le bon et le mauvais.

A propos de cholestérol, tu me rappelles un pote qui disait que l'utopie c'est des petits veaux jumeaux qui se battent pour boire... oui, je te le concède sans contrepartie, elle est nulle! Embarassed
Le pire c'est qu'il les alignait (les jeux de mots) à longueur de conversation, c'en devenait épuisant pour tout le monde! Il est prof, je ne sais pas s'il a continué avec ses élèves... Question

Rosacée a écrit:

Je suis passée te lire hier. J'ai trouvé ce "poème" très fort, cependant je ne sus quoi exprimer sur le moment. Aujourd'hui, je ne sais que dire de plus si ce n'est qu'au travers de ce drap, au travers de cette opacité j'y vois un bel éclat. L'éclat de tes mots.

Mais pour être honnête avec toi, au delà de la richesse de ton "poème" - c'est ce que je mets en avant, ce qui est dans l'encadrement qui me bouleverse - m'émeut, me touche le plus.

C'était un petit mot pour le contexte. Pour les lecteurs(trices) nouveaux(elles), Blue note en particulier. Je sais que le contraste entre certaines de mes réactions déroute, entre le ton de mes textes également. J'ai longtemps gardé en moi le négatif, le pas beau, pour ménager... ménager qui en dernier ressort? Moi, mon image. C'était une erreur. Tu sais l'éducation, ne pas déranger etc... etc... Et tant pis si je choque, c'est le risque. Comme insistait Ro, je ne sais plus où, on ne peut plaire à tout le monde, sauf à se dénaturer...
Merci à toi de ton passage! Wink


Dernière édition par Astérisque le Mer 23 Sep 2009 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Drap noir   Mer 23 Sep 2009 - 17:43

Citation :
J'ai longtemps gardé en moi le négatif, le pas beau, pour ménager... ménager qui en dernier ressort? Moi, mon image.
Coïncidence ? C'était en gros le thème que nous avons abordé ce midi, une amie et moi.

On se disait : il se passerait quoi, si on transgressait ce ménagement ?
Réponse : Rien qui soit pire que de s'enfermer dans son propre cagibi.

Et toc. !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 0:15

Mais je ne suis pas choquée ni traumatisée ! Je n'aime pas le tiède, et je préfère l'exagéré que que le mièvre... autant dire que me voilà servie avec ce texte.
Je connais bien ce faux devoir de ne rien laisser paraitre, cette politesse formatée, enfant illégitime de l'éducation. J'essaie de le dépasser.
Tu sais ce que disais René Char : "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience"
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 0:25

Ouf! mèche Tu mets un terme à une culpabilité qui me bouffait la rate depuis ce matin! Laughing
Tu n'aurais pas les coordonnées de ce René, s'teupl', il m'a tout l'air d'un homme vivant!

Cool
Je m'efforce d'adjoindre moult émotécons, il parait que c'est le lubrifiant des fils...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 0:27

Astérisque a écrit:
Je m'efforce d'adjoindre moult émotécons, il parait que c'est le lubrifiant des fils...

smileys morts de rire. (si j'peux me permettre, sans que l'écran vous glisse des yeux)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 3:04

Astérisque a écrit:

@ Filo: toujours ce grincement épidermique entre nous!
Où ça ? Dans mon commentaire sur ton texte ? Je suis étonné, tu dois te méprendre.

Citation :
J'ai lu ton Plan pour une juste occupation de l'espace-temps, le crédo est séduisant, "y a plus qu'à" l'acter!
Mais de quoi tu parles ? De mes "dialogues", peut-être ?
J'acte. Et certaines personnes ici savent à quel point.

Citation :
je suis assez d'accord sur la cosmologie du grand TOUT. Avec tout ce qui le compose... le damier blanc et noir... cheminer sur les cases, de parties en parties nous avons mille rôles à animer...
Alors ça ! Nous sommes totalement en phase sur ce point, j'en ai même fait un roman.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 11:10

filo a écrit:


Citation :
J'ai lu ton Plan pour une juste occupation de l'espace-temps, le crédo est séduisant, "y a plus qu'à" l'acter!
Mais de quoi tu parles ? De mes "dialogues", peut-être ?
J'acte. Et certaines personnes ici savent à quel point.
Meuh non !!! Je crois qu'Astérisque parle de l'épidémie plutôt.

@Ast : pour ton texte, je ne suis pas encore mûre pour mon com....
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 12:19

Ah, merci Farouche de pallier aux déficits de ma mémoire, oui c'était dans l'épidémie!
Le temps me manque pour intégrer de façon organisée ce que je viens lire entre deux portes...
Quant à ton com, eh bien, tu fais selon ton désir...

@ Filo... je sais bien que tu actes, je lis et j'observe. T'as d'beaux enfants, tu sais!
C'est juste que côté "compliments", j'ai moi aussi mes failles! Wink Un parcours différent du tiens, mais avec cette vieille notion au fond du fond d'être une pièce de rechange... J'ai beaucoup travaillé à urbaniser ma sauvagerie, la vie s'en est chargée aussi, mais sur des petits détails comme ça, ça ressort! Wink
Mais ton passage m'a fait plaisir. chinois
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 14:32

D'accord, Ast. Merci.
Rester vague sert facilement la méprise.

Mais je n'ai toujours pas compris les "grincements épidermiques". Mon commentaire était sincère (comme toujours d'ailleurs).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Drap noir   Jeu 24 Sep 2009 - 16:35

filo a écrit:
D'accord, Ast. Merci.
Rester vague sert facilement la méprise.

Mais je n'ai toujours pas compris les "grincements épidermiques". Mon commentaire était sincère (comme toujours d'ailleurs).
Tu donnes là la réponse à la question, car il m'arrive souvent d'être elliptique, trop, j'en suis consciente, ce qui génère des malentendus.
J'ai des moments cool et d'autres où je suis sur la défensive, disons que je n'ai pas la mémoire courte. J'avais craint qu'une irritation ancienne de se soit réouverte... Peut-être parce que mon ressenti est assez familier du tiens, du moins de ce que tu nous livres au travers de tes écrits. No problem.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drap noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drap noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» femme et drap rouge
» Photos avec fond noir
» Sonnet du trou noir
» Louis Noir
» [AIDE] Problème d'écran noir au démarrage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Zoé-
Sauter vers: