Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Accepter la reconnaissance et les compliments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Mer 23 Sep 2009 - 23:41

Ro, me fais pas dire ce que j'ai pas dit... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Mer 23 Sep 2009 - 23:44

Tu deviens chèvre, peut-être ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 0:23

Romane a écrit:
Luca, assieds-toi et dis-moi : t'es une fille tordue pas calée ?
Ça peut éclairer ta lanterne ???
mdr

Rosacée a écrit:
Mon enfant, il n'y a pas 20 minutes m'a dit :
- merci maman de m'avoir mise au monde - si tu savais comme je suis contente d'être là et que tu t'occupes de moi...
Je l'ai serrée contre moi et je lui ai dit : "merci" et j'ai ajouté : mais c'est normal que je m'occupe de toi.
Oh lui, il a un truc pas net à te demander !!! tong

sophiesuite a écrit:
En gros, je crois, ce que dit Luca, c'est que personne ne serait capable de dire quelque chose de sympa juste comme ça, gratuitement, parce qu'il le pense tout simplement et sans rien attendre en retour. Enfin c'est comme ça que j'interprète le fait de se méfier des compliments en se demandant ce que l'autre va attendre/demander/espérer en retour.
Ben oui... Je n'ai pourtant rien d'extraordinaire qui pourrait me faire penser ça... Voyez...
Aucune question d'hormone !

Romane a écrit:
Tu ne te ferais pas des noeuds au cerveau, Luca ?
Hé ! J'suis pas un mec moi, hein !!!

Vic Taurugaux a écrit:
Pour complimenter une femme, le mieux, c’est de lui offrir des fleurs.
Tsss... J'ai horreur qu'on m'offre des fleurs... que peut-on bien avoir à se faire pardonner ??? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 0:28

Ça va être coton, luca. T'es bardée au fil de fer barbelé.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 0:34

Romane a écrit:
Ça va être coton, luca. T'es bardée au fil de fer barbelé.

C'est clair et net. Moi elle m'a bien refroidi si ce n'est momifié...
Une nana comme ça mérite soit une nuit d'amour vache, ou plus "soft" une bonne fessée.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 0:42

JoK a écrit:
Romane a écrit:
Ça va être coton, luca. T'es bardée au fil de fer barbelé.

C'est clair et net. Moi elle m'a bien refroidi si ce n'est momifié...
Une nana comme ça mérite soit une nuit d'amour vache, ou plus "soft" une bonne fessée.

Toi, on sent que tu es en train de monter ta clientèle informatique masculine.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 0:43

Pfff... z'y connaissez rien, z'avez même pas reconnu Salma Hayek !!! (euh... celle qu'a un soutien-gorges, hein) lk
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 0:54

Perso, elle peut être qui elle veut. Du moment qu'elle ne me chipe pas mes soutifs...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 2:34

lucaerne a écrit:
Pfff... z'y connaissez rien, z'avez même pas reconnu Salma Hayek !!! (euh... celle qu'a un soutien-gorges, hein) lk

C'est pas toi !!!!!!!!

Mince, je suis déçu.
Pas de compliment, nan!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 4:04

Je découvre ce fil et j'ai tout lu.
Je voudrais dire que, exactement comme Lucaerne, j'ai beaucoup de mal à recevoir les compliments, et les présents.
J'ai au fond l'impression de ne pas les mériter, et je sais d'où ça vient, enfin je crois (après auto-psy) :
Lorsque j'étais ado, j'étais (déjà) très insouciant et m'intéressais à des choses jugées futiles par ma famille et en particulier par mon père (genre la musique, le dessin, l'écriture, les filles), mais pas à ce qui me servirait dans l'avenir, aux centres d'intérêt à débouchés, comme pourtant on me le conseillait.
J'étais donc un bon à rien. Mon potentiel et ma valeur sociale intrinsèque était nuls, et en plus je témoignais trop peu de sentiments et de reconnaissance envers la manne parentale (déjà que je parlais peu), si bien que je ne méritais rien de tout ce qui m'était offert, que je prenais, paraît-il, comme acquis, allant de soi, avec ingratitude.

Lorsque je reçois un compliment, par exemple sur mon talent, mon travail ou ma personne, j'ai le réflexe d'aussitôt nier ou minimiser. On me l'a fait remarquer à plusieurs reprises. Lorsque je reçois un cadeau, je suis extrêmement gêné, l'impression de ne pas le mériter.
D'ailleurs à force dans ma famille, on ne me fait plus de présent pour mes anniversaires ou autres fêtes à cadeaux, j'ai fini par décourager même mes enfants de m'offrir quoi que ce soit pour la fête des pères, et ils ne m'appellent plus à cette occasion.

Pourtant, évidemment, je suis quelque part très heureux qu'on puisse penser à moi au point de me faire un cadeau... et mon ego est secrètement reboosté lorsqu'on me fait un compliment, évidemment.


Et cela me fait penser à ce genre de cas en Inde, lorsque j'y vivais.
Voici une anecdote :
Vers la fin de notre séjour à Bénarès, Vincent et moi avons décidé d'offrir à Ram (le prof de musique, qui nous recevait tous les jours chez lui, et pas que pour les cours) un beau cadeau, pour le remercier après tous ces mois d'accueil.
Il n'avait qu'un petit poste-radio vétuste, genre noir poussiéreux en plastique de la taille d'un livre de poche. Nous lui avons acheté un de ces gros lecteurs de CD-radio-cassette, avec les deux enceintes stéréo détachables. Nous l'avons laissé dans son carton d'emballage, où on pouvait le voir déjà en dessin avant même de l'ouvrir, et le tout emballé de tissu.
Lorsqu'on le lui a offert. Il a paru gêné, je dirais même mal. Il a ôté le tissu, et a vu sur le carton de quoi il s'agissait. Il a pris le tout et est allé le poser sur son étagère, et est allé préparer un thé dans la cuisine (alors qu'il avait toujours son frère qui le préparait d'ordinaire). Lorsqu'il est revenu, ce fut comme s'il ne s'était rien passé, comme si on ne lui avait rien offert. Plus un mot là-dessus.

En rentrant, Vincent et moi avons débattu de cette scène étrange, nous ne comprenions pas, avions-nous commis un impair culturel ? Nous avons eu la réponse par un français qui vivait là depuis des années et qui connaissait bien les indiens. Il nous a expliqué que pour eux, il serait impudique de montrer leur réaction à la découverte du cadeau. Ils gardent cela pour eux, autant que lorsqu'ils se mettent nus pour la toilette. Ils sont trop gênés.
Et les jours suivants, le poste trônait à la meilleure place de la pièce, avec un plumeau à côté pour l'épousseter à la moindre trace de saleté, et interdiction à quiconque de le toucher ! Il le montrait fièrement à tous ses amis, qu'il invitait ostensiblement à cette intention.
Cette anecdote m'a secrètement rapproché de lui.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 10:18

Romane a écrit:
Perso, elle peut être qui elle veut. Du moment qu'elle ne me chipe pas mes soutifs...
Moi, elle risque pas de me chiper les miens en tout cas...

Pour répondre à ce que tu dis Filo, en réfléchissant à ce que dit Lucaerne aussi, je me demande s'il ne s'agit pas de timidité et d'estime de soi ( j'en reviens là ) mais dans des proportions démesurées. Quelle en est la cause, ça...peut-être un combat entre un désir profond d'humilité, une forte timidité engendrée par une mauvaise estime de soi et l'égo qui veut se faire une place. Et qui prend le pas sur l'autre ? Peut-être est-ce l'égo en fait, car le fourbe est rusé et comme en général il est têtu, il peut très bien nous faire croire qu'il est endormi alors qu'il mène la danse et fourvoie nos saints sentiments en les transformant en des extrêmes génantes, déséquilibrant notre intérieur et nous menant sur des pistes imaginaires ou insensées. Enfin, c'est tordu, mais j'essaie de suivre et de réfléchir avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 12:02

Il y a pas mal de choses qui en ressort dans ce que vous dites et je vous rejoins.

Voici ce qui m'interpellent :
- les compliments sont-ils donnés à bon escient - donc sont-ils vrais - comment les interpréter - que peuvent-ils sous entendre - réclament-ils un retour - que peut-on en faire - comment les recevoir.

- puis intervient cet estime de soi - là je rejoins Filo et Kate. A la fois on apprécie le compliment et on le refuse ou on l'enduit pour qu'il soit moins "brutal" à recevoir. Les compliments auraient-ils une valeur juste qui justifierait de les recevoir à notre juste valeur.
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 12:20

'Faut peut-être pas trop se prendre la tête non plus et rester simple, savoir accepter, c'est aussi savoir donner, quand on essaie de faire les choses dans la justesse, je crois qu'on sait reconnaître aussi la sincérité et la justification. On doit savoir reconnaître qu'un compliment est justifié ( on sait ce qu'on fait un mininum ), mais j'en reviens à l'égo " Comment accepter un compliment sans avoir les chevilles qui gonflent?" Est-ce qu'on aurait pas un peu peur de ça et du coup, on se recroqueville , on s'empatouille l'esprit et attention à la névrose qui guette ! tong
Nous sommes des êtres sensibles et donc, vulnérables, alors peut-être faut-il essayer de simplifier la vie au maximum, le côté obscur est friand de nos faiblesses...
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 12:39

Kate, totalement en phase avec toi..... Very Happy
Simplification, et attention à l'ego qui sort par la porte et revient en douce par la fenêtre....
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 13:14

kate100fin a écrit:
savoir accepter, c'est aussi savoir donner

et vice versa

Conclusion : restons simples et acceptons ce qui nous est donné sans se prendre le chou.


Dernière édition par Rosacée le Jeu 24 Sep 2009 - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 14:39

D'accord avec toi Kate (9h18). En effet, je suis un grand timide, contrairement à ce qu'on pourrait croire.

Rosacée a écrit:
Conclusion : restons simples et acceptons ce qui nous est donné sans ce prendre le chou.
Même l'hypocrisie ? La complaisance ? Il y a souvent le risque !
(aucun rapport avec une méfiance que je pourrais avoir en recevant un compliment, c'est juste pour entretenir le débat)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 15:07

filo a écrit:
D'accord avec toi Kate (9h18). En effet, je suis un grand timide, contrairement à ce qu'on pourrait croire.

Rosacée a écrit:
Conclusion : restons simples et acceptons ce qui nous est donné sans ce prendre le chou.
Même l'hypocrisie ? La complaisance ? Il y a souvent le risque !
(aucun rapport avec une méfiance que je pourrais avoir en recevant un compliment, c'est juste pour entretenir le débat)

C'est un peu ce qui me pose problème. En fait, la conclusion que j'ai émise est le résultat que j'en tire à lire Kate puisqu'elle exprime au début de son développement "Faut peut-être pas trop se prendre la tête non plus et rester simple"

Cela voudrait dire en quelque sorte qu'il ne faudrait pas se faire des noeuds au cerveau en se demandant si le compliment donné est justifié et/ou justifiable.

C'est vrai qu'il y a des risques - n'importe qui peut-être confronté à l'hypocrisie, la complaisance et je dirais que se rajoute aussi la jalousie - chacun fait en fonction de son ressenti. La perception des données peut être trompeuse soit parce qu'on n'est pas sûr de soi - soit parce qu'il est possible de présentir tout autre. Cela dépend de chacun, c'est-à-dire celui qui émet et celui qui reçoit.

Mon souci est de me demander si dans un cercle plus large, pour s'assurer ou se rassurer si le compliment donné a une valeur ne doit pas faire preuve d'un résultat statisquement parlant.

Peut-être que sans se voiler la face ou s'aveugler on peut accepter ce qui est donné et faire du tri. Le problème est est-ce qu'en faisant du tri on n'est pas dans le "dénie" ou bien dans le "dénigrement" de chaque valeur intrinsèque et extrinsèque ?
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 16:25

Une autre petite anecdote pour illustrer le "soyons simple" Very Happy
Et puis surtout, prenons ce qui nous fait du bien sans se prendre la tête...

L'autre jour je me baladais en ville, et au moment où je descendais les escaliers pour prendre le métro, j'entends comme ça, venant d'en haut "eh, la jolie brunette !". Je ne lève pas la tête sur le moment, parce que je suis dans l'élan de l'escalier et je risquerais de me casser la figure.
Et une fois en bas de l'escalier, je ne pouvais plus voir en haut.
Le truc, c'est que juste devant moi, il y avait une autre brunette. Tout aussi jolie que moi Very Happy tong
Alors je ne sais pas en réalité à qui s'adresse le compliment...

Mais je réfléchis un peu, je me dis que ça fait plaisir, et donc... je le prends Very Happy
Un gentil compliment comme ça, on va pas le laisser tomber dans le caniveau pour qu'il soit piétiné pas vrai ?

Un peu comme il chantait Brassens,
Cette pauvre poignée de main
Gisait, oubliée, en chemin,
Par deux amis fâchés a mort.
Quelque peu décontenancée,
Elle était la, dans le fossé.
Je la recueillis sans remords.


Ceci pour dire que oui, desfois faut peut-être pas chercher si loin. Savoir si l'autre est sincère ou pas, finalement, est-ce que c'est tout le temps utile ?
Si moi en dedans je me dis que je mérite ce compliment et qu'il me fait plaisir, alors pourquoi je le prendrais pas tout simplement ?
Et puis si l'autre était pas sincère, ma foi, c'est tant pis pour lui finalement...
C'est lui qui se coltine avec l'amertume dans son coeur que l'hypocrisie sécrète... c'est lui qui s'en débrouille.
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 18:24

Filo a écrit:
En effet, je suis un grand timide, contrairement à ce qu'on pourrait croire.
Filo, tu me rassures, moi qui pensais que tu ne répondais pas à mes compliments parce qu'ils n'en valaient pas la peine, en fait ça déclenche un grand chaos en toi, bon, ben, je t'en ferais plus ! lk
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 18:31

Même dire merci à des compliments me coûte, en effet ! Ce n'est pas un genre.
Mais je les reçois dans mon intimité comme un baume, sois-en sûre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Jeu 24 Sep 2009 - 19:39

Bon, bon, d'accord, alors je continuerais, enfin, seulement si tu les mérites, hein, j'suis pas lèche-botte ! tong bisou
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Ven 25 Sep 2009 - 0:33

23h26. Un truc me saute aux yeux. L'heure y est sûrement pour quelque chose. Dans tout ce qui est dit, il est toujours fait appel à la conscience.
Mais hélas, nous sommes loin de n'être que cela.

Imaginons un enfant qui vit entouré de manipulateurs, de personnes pour qui les mots ne sont que des armes. Adolescents, il conçoit forcément les mots comme des armes, comme du faux, du calculé. Ce faisant, ses relations avec les autres sont faussées et viennent confirmer ce qu'il en pense. Adulte, la chose empirera, il se mettra lui-même toujours en hyper-vigilance en établissant mentalement la liste de tout ce qui peut le confirmer dans sa croyance (ah... je le savais bien... je m'en doutais... pourquoi m'être laissé berné...?) et en "oubliant" bien évidemment ce qui pourrait infirmer sa pensée (les actes gratuits, généreux...).

Est-il mûr pour le divan ??? Et même le divan y peut-il quelque chose ???
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Ven 25 Sep 2009 - 0:46

Filo, je vois que tu sembles capable d'une analyse très poussée et à mon sens très juste de ce "problème", et que tu es conscient que cette attitude tend à te desservir, puisqu'elle incite les gens à ne plus t'offrir ni cadeau, ni compliment, bien qu'au fond tu les apprécies.
Encore que je n'ai pas l'impression que les Lus soient avares de compliments concernant ton travail d'artiste !
Etre lucide sur le problème ne suffit pas forcément à le résoudre, même s'il s'agit d'un bon début, en tous cas d'une étape essentielle. Est-il même possible de le résoudre, alors que la vie ne nous donne pas forcément des raisons de nous aimer plus ?
J'ai un peu de mal aussi à accepter les compliments. Je peux estimer en mériter certains, surtout par exemple touchant à mon travail : je m'investis beaucoup, je prends les choses à coeur (mais sans doute parce qu'au début, je ne me sentais secrètement pas à la hauteur de la tâche), au bout d'un moment, j'ai finis par trouver que j'avais atteint un certain niveau de compétence (toujours remis en question, d'ailleurs).
Mais quand un homme qui a plus que compté pour moi m'a dit pour la première fois qu'il me trouvait jolie, et qu'il semblait sincère, j'ai trouvé cela très extravagant. Je n'arrive pas à le croire, d'ailleurs, même si en se sentant aimée, tout à coup, on arrive à se voir par les yeux de l'autre, c'est à dire vraiment belle.
Je crois que la sincérité d'une personne permet de mieux accepter un cadeau ou un compliment de sa part. Venant de l'extérieur, on doute toujours.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Ven 25 Sep 2009 - 10:08

Au travail, on ne me fait pas de compliments. Etant plus jeune, je ne les aurais pas acceptés. Recevoir une médaille du travail, tout ça, je trouvais tout cela particulièrement ridicule. En tant que fonctionnaire hospitalier, j’ai donc gravi les échelons de ma carrière comme tous mes autres collègues, en recevant la meilleure note (comme tout le monde) à chaque évaluation annuelle. Depuis cinq ans, âge oblige, je stagne tout en haut de l’échelle en attendant ma lointaine retraite. Durant toutes ces années, j’occupe le même poste, je remplis la même fonction et je pense continuer ainsi. J’ai du me bonifier avec l’âge, l’expérience mais aussi et surtout les formations financées par mon employeur. La reconnaissance de mon travail, c’est donc mon salaire versé avec la précision d’un métronome selon la grille indiciaire.

Aujourd’hui, le système change. Il faut que je fasse des résultats. Quels résultats en pédopsychiatrie ? Les experts sont loin d’être d’accord. En tous cas, pour commencer, il faudrait que je m’occupe de plus de cas. Combien ? Tout cela n’est encore pas chiffré. Peu importe que ces cas aillent mieux ou pas après m’avoir rencontré, ce qui compte, c’est le nombre de cas traités par agents. La question demeure tout de même de savoir si je suis un bon agent. Mais, l’appréciation de ma qualité ne sera plus du ressort de ma hiérarchie. Désormais, tous les ans, je devrais leur fournir mon auto-évaluation. Je me mettrais une note selon des critères fort complexes. Pas la meilleure note car sinon, étant parfait, je ne peux plus demander de formations. Pas non plus une note trop basse car alors, ils devraient m’affecter sur un poste demandant moins de compétences genre un placard. Devant le monde kafkaïen qui régit ma destinée, je me vois donc contraint de m’estimer moi-même afin de fournir les informations nécessaires à des gens dont je ne sais absolument pas ce qu’ils attendent de moi. Moi, je sais que je suis un bon agent. Je me le répète tous les matins dans mon miroir, mais maintenant, avec leurs questions qui n’en sont pas, je ne sais plus par quel bout me regarder.
Tu ne devrais pas te plaindre, m’a dit ma femme, il y a pire que toi dans la vie. Généralement, quand elle me dit cela, je comprends qu’elle veut me parler d’elle. Et effectivement, elle a raison. Elle fait le même métier que moi mais dans une autre administration à caractère plus médico-social. Cette administration, pour parfaire le jugement qu’elle porte sur son agent va doubler l’auto-évaluation de ce dernier par une enquête de satisfaction de ses usagers. Ainsi, quand ma femme se trouvera désormais devant une situation dramatique de maltraitance nécessitant le retrait des enfants d’une famille, elle devra préalablement demander aux parents de remplir le questionnaire pour savoir, sur une échelle de 1 à 5 de combien ils sont contents de l’intervention de leur psychomotricienne. Il est vrai que ma femme n’est jamais trop sûre de savoir si elle fait bien de retirer des enfants d’une famille quand ces mêmes enfants ou les parents lui avouent qu’il y règne une grande violence. Tout cela est très subjectif. Jusqu’à présent, elle pensait utile de signaler la chose à un étage au-dessus d’elle qui généralement s’arrangeait comme il pouvait pour étouffer l’affaire plutôt que d’y réfléchir avec elle. Désormais, elle devra en plus demander à ses usagers qui réussissent enfin à crier au secours, s’ils sont vraiment bien sûrs de s’adresser à une personne de qualité.

C’est vrai qu’il y a des usagers du service public qui abusent !

J’ai lu je ne sais plus où un article d’un sociologue qui établissait une corrélation entre ce nouveau système d’auto-évaluation dans les entreprises privées et le taux de morbidité des personnels auxquels il était appliqué, voire les suicides sur le poste de travail.

De supprimer toutes valeurs de jugement sur elle-même à une personne pour voir en elle qu’un poste rentable ou non est une chose tout à fait compréhensible dans le dur monde économique dans lequel nous vivons. Mais, là où je trouve qu’ils poussent le bouchon un peu loin, c’est en plus de faire croire à l’agent qu’il serait le seul responsable de sa valeur. Ca à l’avantage de foutre à la porte des gens qui se seront eux-mêmes juger comme les derniers des cons et d’ainsi de dégraisser le mammouth, mais j’ai peur que cela fasse des chômeurs mal dans leur peau. Ce qui n’est jamais bon quand on est chercheur d’emploi.
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Ven 25 Sep 2009 - 11:16

Chercheur d'emploi ou pas, c'est jamais bon d'être mal dans sa peau. Bien sûr, l'estime de soi en prends un coup lorsqu'au bout d'un certain temps on ne trouve pas de boulot, parce qu'on est trop vieux, pas ou plus qualifié, trop ceci, pas assez cela et que du boulot, 'yen a plus ; mais bosser dans un contexte dégradant ou méprisant, ça peut aussi pousser des personnes à se sentir comme des m-----
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   Ven 25 Sep 2009 - 14:27

Vic Taurugaux a écrit:
Au travail, on ne me fait pas de compliments. Etant plus jeune, je ne les aurais pas acceptés. Recevoir une médaille du travail, tout ça, je trouvais tout cela particulièrement ridicule. En tant que fonctionnaire hospitalier, j’ai donc gravi les échelons de ma carrière comme tous mes autres collègues, en recevant la meilleure note (comme tout le monde) à chaque évaluation annuelle. Depuis cinq ans, âge oblige, je stagne tout en haut de l’échelle en attendant ma lointaine retraite. Durant toutes ces années, j’occupe le même poste, je remplis la même fonction et je pense continuer ainsi. J’ai du me bonifier avec l’âge, l’expérience mais aussi et surtout les formations financées par mon employeur. La reconnaissance de mon travail, c’est donc mon salaire versé avec la précision d’un métronome selon la grille indiciaire.

Aujourd’hui, le système change. Il faut que je fasse des résultats. Quels résultats en pédopsychiatrie ? Les experts sont loin d’être d’accord. En tous cas, pour commencer, il faudrait que je m’occupe de plus de cas. Combien ? Tout cela n’est encore pas chiffré. Peu importe que ces cas aillent mieux ou pas après m’avoir rencontré, ce qui compte, c’est le nombre de cas traités par agents. La question demeure tout de même de savoir si je suis un bon agent. Mais, l’appréciation de ma qualité ne sera plus du ressort de ma hiérarchie. Désormais, tous les ans, je devrais leur fournir mon auto-évaluation. Je me mettrais une note selon des critères fort complexes. Pas la meilleure note car sinon, étant parfait, je ne peux plus demander de formations. Pas non plus une note trop basse car alors, ils devraient m’affecter sur un poste demandant moins de compétences genre un placard. Devant le monde kafkaïen qui régit ma destinée, je me vois donc contraint de m’estimer moi-même afin de fournir les informations nécessaires à des gens dont je ne sais absolument pas ce qu’ils attendent de moi. Moi, je sais que je suis un bon agent. Je me le répète tous les matins dans mon miroir, mais maintenant, avec leurs questions qui n’en sont pas, je ne sais plus par quel bout me regarder.
Tu ne devrais pas te plaindre, m’a dit ma femme, il y a pire que toi dans la vie. Généralement, quand elle me dit cela, je comprends qu’elle veut me parler d’elle. Et effectivement, elle a raison. Elle fait le même métier que moi mais dans une autre administration à caractère plus médico-social. Cette administration, pour parfaire le jugement qu’elle porte sur son agent va doubler l’auto-évaluation de ce dernier par une enquête de satisfaction de ses usagers. Ainsi, quand ma femme se trouvera désormais devant une situation dramatique de maltraitance nécessitant le retrait des enfants d’une famille, elle devra préalablement demander aux parents de remplir le questionnaire pour savoir, sur une échelle de 1 à 5 de combien ils sont contents de l’intervention de leur psychomotricienne. Il est vrai que ma femme n’est jamais trop sûre de savoir si elle fait bien de retirer des enfants d’une famille quand ces mêmes enfants ou les parents lui avouent qu’il y règne une grande violence. Tout cela est très subjectif. Jusqu’à présent, elle pensait utile de signaler la chose à un étage au-dessus d’elle qui généralement s’arrangeait comme il pouvait pour étouffer l’affaire plutôt que d’y réfléchir avec elle. Désormais, elle devra en plus demander à ses usagers qui réussissent enfin à crier au secours, s’ils sont vraiment bien sûrs de s’adresser à une personne de qualité.

C’est vrai qu’il y a des usagers du service public qui abusent !

J’ai lu je ne sais plus où un article d’un sociologue qui établissait une corrélation entre ce nouveau système d’auto-évaluation dans les entreprises privées et le taux de morbidité des personnels auxquels il était appliqué, voire les suicides sur le poste de travail.

De supprimer toutes valeurs de jugement sur elle-même à une personne pour voir en elle qu’un poste rentable ou non est une chose tout à fait compréhensible dans le dur monde économique dans lequel nous vivons. Mais, là où je trouve qu’ils poussent le bouchon un peu loin, c’est en plus de faire croire à l’agent qu’il serait le seul responsable de sa valeur. Ca à l’avantage de foutre à la porte des gens qui se seront eux-mêmes juger comme les derniers des cons et d’ainsi de dégraisser le mammouth, mais j’ai peur que cela fasse des chômeurs mal dans leur peau. Ce qui n’est jamais bon quand on est chercheur d’emploi.

Juste une question, comme ça ; est-ce que vous n'avez pas l'impression, ta femme et toi (mais j'imagine les confrères aussi) qu'on vous prend un rien pour des cons ? (l'administration, je veux dire)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accepter la reconnaissance et les compliments   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accepter la reconnaissance et les compliments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Messages de félicitations et compliments
» Merci de m'accepter
» Savoir accepter
» reglement accepter
» Faire accepter le handicap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: