Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Séducteurs ou réducteurs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 0:40

Je ne sais plus qui a parlé de séduction, dans un fil très sérieux genre fil-divan. Bref, peu importe. Toujours est-il que regardant mes jeunes vivre leur jeunesse fougueuse, avec, de fil en aiguille un petit passage en images intérieures sur les endroits comme les boîtes de nuit, et tralali et tralala (plein d'endroits, en somme) j'étais en train de laisser mon cerveau divaguer entre deux corvées boulot ; je me disais que passé un certain seuil, la séduction, bof bof, fait flop, image vitrine sans grande consistance si ce n'est le petit-leurre qu'on croquait quand on croyait qu'elle était le sel de vie, qui n'a décidément plus rien à voir avec les choses précieuses que l'on garde une fois le tri du superflu bien entamé.

Tout pareil que les gnagnardises auxquelles on ne s'attache plus, genre le pot de fleurs de la voisine qui dépasse de trois millimètres sur votre terrain, qui vous aurait volontiers mené au massacre à la tronçonneuse il y a quelques années, et qui franchement n'a plus du tout d'importance.

Bref, tout ça pour dire que ma pensée du jour-soir-quand-vous-voulez, est qu'une fois qu'on est débarrassé des pougnardises de la séduction, pétard, qu'est-ce qu'on respire bien et loin !

'tention, j'ai pas parlé de "laisser aller en charentaises", mais bien du prélude aux amours foireuses.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 0:48

Tu veux dire que tu es plutôt pour un "Allez bébé, allonge-toi sur la table, enlève ta culotte et que ça saute" ? (au fait, t'as une culotte ?)
Arrr... moi j'aime bien les gnagnardises, je dois avouer... cherry Mais pas qu'on m'offre des fleurs ! What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 0:52

Nan. Je veux dire que la séduction, la vraie, elle se passe ailleurs que dans l'éclat des yeux. (ceci dit j'aime aussi les fleurs)

Qu'il se pointe, celui qui va commencer son tour de passe-passe comme ça, baby-couche-culotte, il ne serait pas déçu.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 3:16

Le problème, pour plus de clarté, c'est que le mot séduction peut servir dans plusieurs cas différents.
Il peut être utilisé concernant une façon générale d'être, sans but précis, ou bien pour un dessein sensuel clairement ciblé et sans lendemain, ou encore pour une relation qu'on projette à plus long terme.
Ce sont trois sortes de séduction différentes, dans l'esprit et dans l'application pratique.
Du coup, le titre du fil évoque sans le vouloir cet amalgame que tu sembles faire : réduire "la séduction" à une seule acception.

En revanche, je n'ai pas bien compris ce que tu appelles gnagnardises et pougnardises.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 9:39

Réduction : N.f.

Etym. 1290 redution « rapprochement » En fauconnerie : la réduction du faucon : action de faire revenir et rasseoir le faucon sur la main du fauconnier.
La réduction restitue un premier état : (préfixe re) Ex. Réduction d’une fracture.
Ce n’est qu’en 1413 que le mot devient synonyme de diminution, puis de soumission.
Quant à la séduction, je ne vous conseillerais que trop la lecture du lexicalf !

Car confondre réduction et séduction risquerait, par un rapprochement hasardeux de devenir une vraie connerie….
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 9:55

Je vois ce que tu veux dire, filo. J'aurais du préciser ma pensée.

Je peux être séduite par la personnalité de quelqu'un et la joliesse qui s'en dégage, sans que la personne fournisse des efforts ni des effets. La sexualité n'a rien à voir là dedans puisqu'aussi bien ce peut être une femme dont la personnalité m'accroche et je ne suis pas femme à femmes, hein.

Non, ce à quoi je pensais hier, c'est la panoplie d'efforts et d'effets fournis par ceux qui ont la volonté de séduire. On en voit à la pelle, ils n'offrent au fond que l'image de leur convoitise. Tu me diras que certains et certaines ne vivent que sur ce fonctionnement et que l'instant peut durer une vie. Eh bien c'est précisément ce qui a pour effet de réduire au lieu de séduire, dans ma tit' tête.

Ce type de séduction calculée en mode de fonctionnement n'a rien à voir avec le naturel d'une personnalité séduisante. Dans la première, j'y vois l'intentions d'attraper quelqu'un dans ses filets. Dans la deuxième j'y vois un rayonnement tout court.

Tu vas me dire que quand on rencontre quelqu'un qui nous plaît, il y a ce jeu de séduction, qui plus tard va se poursuivre dans les jeux de l'amour. Certes. Admettons que je sois bien plus sensible à la profondeur qu'à la surface, et que les mille petits efforts me paraissent tellement absolument hilarants (tu vois l'effet que ça peut faire.... ), qu'ils auraient pour résultat la chose la plus horrible qui puisse arriver pour le séducteur (puisque tu pars dans ce sens définition) ; le ridicule. Or il n'y a pas pire que le ridicule, quand on veut séduire, n'est-ce pas !

Je regarde tous ces jeunes qui passent à la maison. Leurs histoires. Leur évolution. Je vois bien comme ils veulent séduire leur future copine. C'est mignon, fait de fraîcheur et de pétillance. C'est après que ça se gâte, quand bien plus tard les messieurs ou les dames bien plus âgés usent des mêmes stratagèmes que les petits jeunes. Il y a comme un décalage, un truc qui ne colle plus, qui fait "trop".

pfff c'est le matin, j'sais pas si je suis claire...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Jeu 24 Sep 2009 - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 9:58

Vic Taurugaux a écrit:
Réduction : N.f.

Etym. 1290 redution « rapprochement » En fauconnerie : la réduction du faucon : action de faire revenir et rasseoir le faucon sur la main du fauconnier.
La réduction restitue un premier état : (préfixe re) Ex. Réduction d’une fracture.
Ce n’est qu’en 1413 que le mot devient synonyme de diminution, puis de soumission.
Quant à la séduction, je ne vous conseillerais que trop la lecture du lexicalf !

Car confondre réduction et séduction risquerait, par un rapprochement hasardeux de devenir une vraie connerie….

La réduction, dans le sens "rendre plus petit" a été ici employée pour imager l'effet produit par une séduction à effets en 3D.

Notre Vic confond le titre du fil fait de deux mots clé pour point de repère, et le contenu du fil. Il n'est pas question de confondre séduction et réduction, je te soupçonne de me lire en diagonale, Vic.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 10:49

Je livre mes premières impressions sur le sujet, mais au réveil, hein !

Je connais une dame -âgée aujourd'hui- qui a passé sa vie à essayer de séduire tout ce qui bouge. Hommes, femmes, enfants, animaux. Avec succès d'ailleurs. Pourtant, elle continue encore à presque quatre-vingts ans.
Sans vouloir faire de la psychologie à deux balles, je crois qu'il suffit, pour comprendre cette attitude, de savoir qu'elle fut rejetée par une mère glaciale (parce qu'elle était "l'enfant du péché" entendez par là, conçue hors mariage)
Alors, moi, je me dis que, toute sa vie, elle a cherché à guérir la blessure d'amour. Parce que séduire, c'est la première étape pour se faire aimer. Mais elle n'y est pas parvenue, car nul amour ne peut concurrencer celui, inconditionnel, d'une mère.
Je vois donc dans cette séduction "pathologique" un grand manque de confiance en soi, , une sorte d'obligation de se faire aimer, encore et encore, mais qui ne suffit jamais à faire que la personne se sente "aimable" au sens premier du terme.

Comme tu dis, Romane, quand on est tout jeune, on fait ses armes, on apprend qui on est et on teste sa capacité à séduire pour se situer. Puis, en toute logique, en prenant de l'âge, on prend de la confiance en soi et on n'a plus besoin de se prouver sa valeur (sa capacité à être aimé) par ce biais-là.
Cela dit, ce besoin ne disparaît jamais tout à fait, puisqu'en cherchant la reconnaissance (professionnelle, artistique...) je crois qu'on est encore dans ce même schéma, mais sous une autre forme. Les gens dont tu parles ici sont ceux qui n'ont pas réussi à grandir assez pour dépasser ce besoin sous sa forme archaïque ou primaire (je ne sais pas quel bon adjectif employer)
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 11:01

Te bile pas, rourouche, je ne suis pas non plus obtuse ni absolue, ce serait... ridicule.

La plupart du temps, je me dis que tout ça vient du manque de quelque chose et humainement ça fait mal au coeur de voir tant de manques partout chez tant de gens. On a tous un trou au coeur, pfff qu'on s'y prenne comme on veut il manque toujours une maille.

Les trous au coeur, ça peut mener à un tas de trucs ; le besoin de séduire en est un, mais comme souvent la séduction peut avoir des effets ravageurs, elle génère d'autres trous au coeur, et ainsi de suite.

Je n'ai aucun exemple particulier, c'est juste un truc qui m'a traversé l'esprit hier.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Jeu 24 Sep 2009 - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 11:06

Voui, voui, je ne l'entendais pas autrement Smile

Ah... les trous au cœur... !

(obtuse pas obtue AngeR )
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 11:24

oups, merci, je n'avais pas corrigé (je passe mon temps à me corriger, le matin, ça t'étonne ? )

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
catherine2

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : une forêt de grands chênes en région parisienne
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 11:26

et pour combattre les trous au coeur , un état d'esprit libéré de tout soucis et entièrement focalisé sur l'objectif ... alors tiens, je vais me lancer dans la séduction moi aussi, en essayant de réaliser l'état financier le plus sexy de l'année !
Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 11:34

Catherine !

Association d'idées (le café, ça aide ) ; les commerciaux qui vous sautent sur le poil, tirés à quatre épingles avec, en bouche, les arguments choc pour expliquer que ce salon qui coûte la peau des fesses vous est ab-so-lu-ment indispensable et que finalement, son prix exorbitant n'est que trois fois rien par rapport à ce qu'il coûterait si la boîte ne veillait pas à le réduire à son minimum. Moyennant quoi, si vous l'achetez, vous vous apercevez le lendemain que vous avez vidé votre compte en banque pour un truc dont vous auriez pu vous passer, vu que vous aviez déjà un salon qui faisait vachement bien l'affaire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 12:17

C'est étonnant que le sujet soit présenté dans "blabla"

Je pensais que séduire était une façon de ne pas se laisser aller - une façon de s'entretenir pour se donner une allure - pour enjoliver sa simplicité en donnant un peu de charme à son apparence.

La séduction vient t-elle soutenir le paraître ou l'être ?
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 13:16

Séduire, verbe actif. Stratégie déployée au tour d'un plan. Faire usage de ses atouts, pas nécessairement physiques, nombre de séducteurs(trices) ne sont pas de beautés.
Séduction, magie. Résultante de ce "je ne sais quoi" qui vient nous saisir, nous rapter, nous subjuguer, nous désarmer, nous laisser sans voix et sans armes. Miroir impitoyable. Victime consentante. Bon, le coup de foudre. Après la standing ovation, hem, eh bien, on se rassoit et on avise si le jeu en vaut la chandelle, si le je ne sais quoi cachait une Amazonie ou un buisson épineux...
Scusez, je suis pressée...
Ange
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 14:10

Rosacée a écrit:
C'est étonnant que le sujet soit présenté dans "blabla"

Je l'ai mis là parce que la séduction ne se résume pas, à mon avis, aux simples parades d'approches en vue de nouer une relation amoureuse. Il fallait bien commencer par un point de départ, le plus basique, mais en réalité, la séduction s'emploie dans un tas de circonstances. Le vendeur de salon, par exemple.

Je reviens aussi sur le mot "réducteurs" parce que j'ai l'impression qu'il a été compris autrement que ce que j'ai voulu dire (mon côté développement est souvent bancal, je l'avoue ). Pour reprendre la définition donnée par Ast sur la séduction, eh bien je trouve tout bêtement que de deux choses l'une ; ou on se laisse prendre, ou on fuit le plan. Cette deuxième démarche se rallie à "réducteurs" ; le plan a foiré, au lieu de mener à une ouverture, qu'elle soit l'achat d'un salon ou un début de relation amoureuse, ou amicale ou que sais-je, il ferme.

Une chance sur deux, certes. Mais est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? Est-ce que le naturel (sans forcer, donc) n'est-il pas préférable ?

Pour revenir sur la question de Rosacée ; ce n'est pas parce qu'on prend soin de soi, qu'on fait forcément la démarche de séduire, je crois. On veut juste être soigné plutôt que débraillé, c'est une question de respect de soi et d'autrui. Enfin je le vois comme ça.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 14:30

La séduction est dans le bla bla. Cela ne veut pas dire qu’en deçà cette apparente futilité, ce côté facile, il n’existe aucun travail, aucune discipline, remise en question ect.

Mais, avec sa blancheur, sa candeur immaculée, la séduction se doit d’être la partie émergeante de l’iceberg. La séduction flotte, à l’aise Blaise, tranquille Mimile, mine de rien. Elle possède ce côté aérien qui nous manque tant, à nous, les masses laborieuses cherchant à tout prix à demeurer sur le droit chemin. Il existerait, dit-elle, des chemins parallèles pour qui se doterait d’un bon GPS. Des chemins d’épingles plutôt que des travaux d’ aiguilles.

J’écoutais hier matin, une interview de Guillaume Canet à propos de la sortie de son dernier film : un dernier pour la route ». Il y joue le rôle du héros alcoolique dont la biographie a servi de trame au scénario de ce long métrage. C’est rare un film sur le combat d’un alcoolique qui cherche à guérir. Guillaume Canet est plutôt un acteur séduisant, une bonne tête d’affiche pour appâter le chaland sur un sujet aussi difficile. Il disait à peu près ceci : « Mon travail d’acteur consiste à montrer mes travers. Bien sûr, pour chacun, c’est une tâche difficile, la vie vous commande toujours de plutôt montrer le meilleur de vous-même. Mais, j’ai eu un professeur de théâtre qui m’a dit que : si vous les acteurs, vous ne montrez pas la monstruosité de l’âme humaine, alors qui le fera ?

Il faut à l’acteur la capacité de lâcher prise. Supprimer son intellect qui voudrait tout maîtriser de l’image, pour laisser son corps parlé, ce corps qui montre autant ses défauts que ses qualités. Cette exhibition de soi est nécessaire pour jouer vrai. Le public, ce qu’il veut voir, c’est que l’acteur est le même que lui. Pas un demi-dieu, une star. Non, un type comme vous et moi et qui se débat tant bien que mal dans ce drame qui pourrait tout aussi bien nous arriver. »

C’est parce que Guillaume Canet peut-être une merde qu’il a eu l’emploi. Mais, il reste en même temps un des acteurs les plus séduisants de sa génération. Un type auquel on croit.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 14:53

Vic Taurugaux a écrit:
« Mon travail d’acteur consiste à montrer mes travers. Bien sûr, pour chacun, c’est une tâche difficile, la vie vous commande toujours de plutôt montrer le meilleur de vous-même. Mais, j’ai eu un professeur de théâtre qui m’a dit que : si vous les acteurs, vous ne montrez pas la monstruosité de l’âme humaine, alors qui le fera ?


Il faut à l’acteur la capacité de lâcher prise. Supprimer son intellect qui voudrait tout maîtriser de l’image, pour laisser son corps parlé, ce corps qui montre autant ses défauts que ses qualités. Cette exhibition de soi est nécessaire pour jouer vrai. Le public, ce qu’il veut voir, c’est que l’acteur est le même que lui. Pas un demi-dieu, une star. Non, un type comme vous et moi et qui se débat tant bien que mal dans ce drame qui pourrait tout aussi bien nous arriver. »

Et ce rôle qui montre une facette sombre de l'humain donne une oeuvre séduisante (dans le sens positif du terme) justement parce qu'elle montre un parcours qui n'a rien de séduisant (dans le sens négatif du terme).



Je n'avais pas songé aux comédiens et acteurs, mais maintenant que tu m'y fais penser, oui, absolument oui. Le lâcher prise implique l'en-soi tel que, sans retouches. Justement à ce propos, un maquillage qui se défait pendant le spectacle sous la chaleur des projecteurs et les efforts du comédien me touche infiniment plus que l'intouchable beauté quasi surréaliste de la scène du personnage féminin qui se réveille coiffure et maquillage aussi nickels que si elle sortait du salon de l'esthéticienne.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 15:11

lucaerne a écrit:
Tu veux dire que tu es plutôt pour un "Allez bébé, allonge-toi sur la table, enlève ta culotte et que ça saute" ? (au fait, t'as une culotte ?)

Romane a écrit:


Qu'il se pointe, celui qui va commencer son tour de passe-passe comme ça, baby-couche-culotte, il ne serait pas déçu.

Pour Romane AngeR un brin d'humour par rapport à ta réponse lk :

http://www.youtube.com/watch?v=p179CO3Lkjg
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 15:32

Tiens, j'en rajoute une couche.
http://www.youtube.com/watch?v=ub-1Z0KuFRY

Dans le genre ; vous n'êtes pas capable de séduire ? Vous êtes trop vous. Solution : ne soyez pas vous.
http://www.youtube.com/watch?v=xCU-TkQIQZ0

Excellent. Bon et puis une fois qu'il a séduit, le monsieur, et qu'il redevient lui (on ne peut pas toujours ne pas être soi), bonjour le retombé du soufflé...

Non mais là, je suis tombée sur un nid. P'tain la connerie n'a pas de limite, écoutez-mois cette conférence magistrale, exemple à l'appui ; http://www.youtube.com/watch?v=5r7dyaLRyzg&feature=related

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 15:47

Romane a écrit:


Pour revenir sur la question de Rosacée ; ce n'est pas parce qu'on prend soin de soi, qu'on fait forcément la démarche de séduire, je crois. On veut juste être soigné plutôt que débraillé, c'est une question de respect de soi et d'autrui. Enfin je le vois comme ça.

Oui, c'est très bien dans blabla, ça me séduit. Disons que la séduction a trait à l'humain, mais comme l'humain "blablate" - cela se rejoint.

Pour répondre à ceci :

Je pensais que séduire était une façon de ne pas se laisser aller - une façon de s'entretenir pour se donner une allure - pour enjoliver sa simplicité en donnant un peu de charme à son apparence.

Là encore, au travers de ce que j'ai dit on peut voir le côté artifice - c'est à dire tout ce qui peut mettre en valeur notre apparence physique - habillement - maquillage - etc.
Les jeunes utilisent un tas d'artices pour séduire.
Cependant, je voyais tout autre dans le terme de séduction.
Je crois avoir utilisé le terme séduire et Astérisque y répond très bien :
Séduire, verbe actif. Stratégie déployée au tour d'un plan. Faire usage de ses atouts, pas nécessairement physiques, nombre de séducteurs(trices) ne sont pas de beautés.

Pour ma part, ce que j'entendais dans ma phrase était stratégique. Je pensais à lorsqu'on se présente a un entretien d'embauche.
Outre l'aspect physique et l'habillement, il y a l'aspect psychique - ce que l'on dégage de soi lors d'un entretien. Si l'on se présente les bras ballants, le dos tombant, tournicotant les doigts dans son dos, se tortillant dans tous les sens - bredouillant - on aura beau être bien présentable que je ne suis pas sûre que cela séduise le patron. Bien entendu, l'habit ne fait pas le moine (au sens propre comme au sens figuré.).

je pense que l'on peut voir cette séduction comme une stratégie pour prendre soin de son psychisme afin d'aller au devant de soi, tendre vers le meilleur de son objectif - être sûr et confiant. Pour cela, il faut se séduire soi-même afin peut-être séduire l'interlocuteur.

Parfois, l'apparat que l'on utilise habille très bien et dans la séduction il déshabille - décoiffe - désarme l'autre.

Cependant, je n'affirme rien, tout cela n'est qu'une idée...
Revenir en haut Aller en bas
catherine2

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : une forêt de grands chênes en région parisienne
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 17:18

Citation :
il faut se séduire soi-même afin peut-être séduire l'interlocuteur
Tout à l’heure je vais dans ce bâtiment où je vais très rarement, pour utiliser cette photocopieuse-scanner dernier cri, et je rencontre cette personne, ca faisait longtemps que je ne l’avais pas vu, elle est superbe, je ne pourrais dire si elle est séductrice , elle parait juste saine, gaie, élégante juste comme il faut, je passe ensuite devant son bureau chaque objet est de bon goût, gai et coloré, je rejoins mon bureau , je me regarde, et ouille ca fait mal, je me promets de faire un effort, une jolie petite écharpe verte pomme autour de mon cou ca ferait la différence et puis quelques cadres dans les tons orangés donneraient un peu de peps à mon bureau ..pourtant ce matin, il m’avait semblé avoir choisi les fringues sympas et confortables qui m’allaient bien, et ma tête dans la glace me plaisait . Cette rencontre m’a donné envie de séduire mais qui je ne sais pas ?
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 17:39

catherine2 a écrit:
... mais qui je ne sais pas

Est-ce bien utile de le savoir ? Si tu cibles quelqu'un, dans le même temps, ça perdra un peu de sa valeur, et invariablement de son charme.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 18:17

Dialogue extrait (de mémoire) du film "La Belle Verte", de Coline Serreau.
Mila : "Et ça c'est quoi ?
La femme de Max : un bâton de rouge à lèvres
– de rouge à lèvres ?
– oui, regardez, on fait comme ça...
– oh !... Et ça sert à quoi ?
– ben, ça fait joli, ça rend plus séduisante, sexy
– sexy ?
– oui, pour plaire, quoi
– ha bon ? Mais plaire à qui ?
– hé bien, heu, à tout le monde
– ha bon ! ça alors... et pourquoi faire ?
– c'est juste que... je ne sais pas... pour qu'on nous apprécie, qu'on nous aime...
– ha d'accord. Et si vous n'en mettez pas, on ne vous aimera pas, alors ?
– heu, c'est que... c'est pas ça, c'est... c'est dur à expliquer...
– et là ce sont des photos de votre famille ?
– oui, là ce sont mes parents, Max, et les enfants
– vous gardez leur image, comme ça, parce que vous les aimez ?
– oui
– mais... pourtant... je ne comprends pas
– quoi ?
– pourtant ils n'ont pas de rouge à lèvres !"

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   Jeu 24 Sep 2009 - 18:19

En parlant de séduction, ça m'y a fait penser aujourd'hui en revenant de l'école ; ça commence tôt cette histoire, le nombre de gamins qui se trimbalent sapés comme des images d'Epinal, incroyable ! Et quand je vois que certains de ces parents obsédés par l'image de séduction de leur enfant sont capables de les faire monter devant en voiture sans les attacher, ça me démonte, 'faut que je retrouve les morceaux ! grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séducteurs ou réducteurs ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séducteurs ou réducteurs ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séducteurs ou réducteurs ?
» Les réducteurs de focale - Lens Turbo - Speedbooster - Focal Reducer
» Jean Rochefort: les plus britannique des acteurs français
» Motorisation d'un radar en 12v
» construction Ranzow quelques questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: