Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les uns et les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Les uns et les autres   Ven 25 Sep 2009 - 12:59

On croise des histoires, celle des autres. Des récits disséminés tout au long de la vie, au hasard des rencontres, quand le moment s'y prête, comme ça. Alors on écoute, on arpente avec l'autre ces quelques années-mémoire, et voilà qu'il y a résonance quelque part en nous, dans notre propre histoire.

Je lisais Astérisque, comme j'ai lu tant de vous, et je me suis dit tout à coup que de l'un à l'autre, des uns aux autres, la résonance tisse ces liens invisibles qui font qu'on se sent reliés pour tel ou tel point commun ou presque commun, en tout cas humain.

Cette grande toile d'humanité nous rapproche, et ce malgré nos différences, et même malgré nous en plus de grâce à nous.

Alors je me disais ceci, en touillant mon café, les yeux encore dans le rêve nocturne ; je me disais : il n'y aurait pas grand chose à faire pour que les hommes se considèrent comme frères humains. Vraiment si peu.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Ven 25 Sep 2009 - 13:00

Rêve

Rêve

Rêve

bisou
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Who

avatar

Nombre de messages : 498
Age : 30
Localisation : Sous un bourgeon géant.
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Ven 25 Sep 2009 - 13:15

Juste leur faire comprendre que la différence n'est pas forcément un drame. Hier, je me suis encore fait jeter par quelqu'un pour avoir pensé différemment que lui. Personnellement, lui faire comprendre que je ne suis pas le mal incarné parce que je pense différemment ne m'a pas semblé aussi simple que ça...

Et même si on leur fait tous comprendre qu'on est des frères, je ne suis pas sur que ça les empêche de faire des fratricides...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecorridor.net
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Ven 25 Sep 2009 - 13:21

Ce que tu dis, Who, me fait penser à une conversation que j'ai eue il y a quelques temps avec une dame qui me disait : "Arrêtez de penser que l'autre et vous, ce n'est pas pareil. Votre inconscient, lui, ne fait pas la différence : pour lui, ce qui arrive à autrui vous arrive à vous."

Ce qui reviendrait à dire : cet autre, c'est moi.

Ce qui rejoint tout à fait ce que dit Ro : malgré nos infimes particularités, nous sommes tous semblables. Donc, il faut comprendre frère encore plus collé-serré.
On ne commettrait quand même pas un suicide, n'est-ce pas ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Ven 25 Sep 2009 - 13:46

Ro... chinois
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Ven 25 Sep 2009 - 13:58

Romane a écrit:

Alors je me disais ceci, en touillant mon café, les yeux encore dans le rêve nocturne ; je me disais : il n'y aurait pas grand chose à faire pour que les hommes se considèrent comme frères humains. Vraiment si peu.

Oui, mais Astérisque nous parle du drame des enfants de remplacement. Là où un n’est pas égal à l’autre. Elle aurait toutes les caractéristiques de sa sœur aînée, mais elle n’est surtout pas sa sœur aînée. Ce drame résonne en chacun même si nous ne fûmes pas enfant de remplacement. Par empathie, on peut se sentir touché par son histoire, sentir les émotions qu’elle a pu traverser. Pourtant comme dit Arthur, Je est un autre et moi lecteur, je ne suis pas Astérisque même si je la lis.

Mais c’est peut-être ça le paradoxe de l’humanité. Etre à la fois les mêmes et différents à la fois. Le mot résonnance va bien. Ca sonne comme un écho. Moi aussi parfois, j’ai été pris pour un autre que moi. Dans d’autres histoires. D’autres contextes. L’insupportable de la chose, je l’ai vécu. Je m’en souviens. C’est pour cela, parce que cette blessure est toujours là, que le texte d’Astérisque m’émeut.

La fraternité des sentiments, c’est une belle image, mais en même temps, plus le temps passe plus je m’aperçois que l’enfance partagée avec ma fratrie, chacun l’a vécue différemment. Coexistent à la fois une grande similitude et une grande différence. Alors, que par moments une mère confonde ses enfants, c’est à la fois pas grave et très grave. Ca dépend des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Ven 25 Sep 2009 - 14:10

Bien sûr que l'histoire de chacun lui est personnelle et que nous ne sommes pas les clones des uns des autres. J'ai du mal m'exprimer , je refais une tentative en formulant autrement ;

Chaque histoire est unique, mais elle fait qu'en soi, chacun porte son fardeau. La foultitude d'histoires et de fardeaux me fait penser que les hommes se rassemblent tous en un point commun fait du poids qu'on traîne. Nos poids peuvent bien prendre la forme et la couleur qu'ils veulent, ils pèsent lourd dans nos vies, et je ne crois pas que quelqu'un soit épargné au monde.

C'est cela que je voulais dire, sans évidemment que quiconque prenne la place de quelqu'un d'autre où soit sa réplique exacte. Je ne sais pas si c'est plus clair, j'vous jure que je fais des efforts pour que ce le soit.

Ah oui, j'oubliais. L'idée de fraternité m'est venue au réveil sous cet angle là (et uniquement sous cet angle, je le précise), mais je sais bien que rêver de fraternité est une utopie (d'ailleurs il faut vraiment que ça me cueille le matin en état de relâchement au sortir du sommeil...)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
mameri



Nombre de messages : 69
Localisation : MAZOUNA WILAYA DE RELIZANE
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: les uns et les autres   Sam 26 Sep 2009 - 12:26

Bonjour à tous.
Certes nous sommes des humains et , les humains comuniquent entre eux grâce au langage. Chacun comprend la pensée de l'autre. Puisque nous sommes des semblables , nous devrions tous nous tendre la main , nous aider , nous aimer en acceptant et en respectant les différences de chacun. La société nous a façonné tel que nous nous comportons le plus souvent en animal féroce. Quant au fracticide, il me semble être né avec l'homme.
amicalement ROUDANE.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Sam 26 Sep 2009 - 12:54

mameri a écrit:
Chacun comprend la pensée de l'autre
Non, justement, mameri. Déjà chacun ne comprend pas forcément ce que dit ou écrit l'autre, à plus forte raison sa pensée.

Je crois juste que l'acceptation de la différence serait la clé idéale à l'accès tolérance.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Jeu 11 Fév 2010 - 0:07

De fil en aiguille, en repensant à certaines situations auxquelles nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre à des degrés sans doute très différents, voici les points notés, quant à la place du "moi" parmi "les autres", et la place du "moi" dans l'esprit "des autres". S'il en manque, on peut toujours en rajouter, le fil est aussi fait pour ça.

Je songe notamment au cas où l'on baigne dans l'histoire de quelqu'un soit parce qu'on fait partie de sa famille ou de ses amis, soit parce que la personne vous a choisi comme confident. Et au mieux, soit parce qu'on est son psy (si toutefois on exerce cette profession) :

- l'inévitable passage de toute chose par soi (comment on perçoit, à quelle résonance cela renvoie, etc.). Il y va donc d'un filtre important : celui de nos propres émotions, lesquelles prennent source dans notre personnalité, notre vécu, notre sensibilité. Quelque chose de subjectif, malgré toute l'objectivité qu'on voudrait y placer.

- l'élan naturel d'aider l'autre (punaise, heureusement que cet élan existe, sinon l'humanité serait pire que ce qu'elle est...). Comment refuser d'écouter quelqu'un. L'écoute est souvent la première demande d'urgence d'un blessé, quelle que soit la nature de la blessure. Pas forcément d'ailleurs d'un langage décodé. Et même je pense, souvent par mots détournés.


- la nécessité de se protéger soi-même (et là c'est encore plus compliqué, parce que la résonance renvoie à notre propre chemin de vie, à nos peurs, à nos fragilités, et ainsi de suite) parce que personne ne peut vivre la vie des autres à leur place. Donc malgré la bonne volonté à aider, il y a toujours une ligne à ne pas laisser franchir par quiconque, question de protection naturelle et à mon avis saine. D'ailleurs même les psy érigent cette barrière, sinon ils deviendraient fous, puisque leur métier consiste à ne recevoir que des gens en demande de.
Le transfert étant largement répandu et semble-t-il une réaction prévisible et normale, encore faut-il quand on est en face, préciser qu'on n'est ni le père, ni l'amant, ni la mère, ni l'amante, mais bien "l'écouteur" de celui qui lâche ses mots. Céder au transfert, c'est se retrouver (à mon avis toujours, les plus éclairés me diront si j'ai tort ou s'il faut nuancer) sur un piédestal, idéalisé en quelque sorte. On peut donc représenter le père idéal pour remplacer le méchant père, et ainsi de suite.
Mais aussi l'inverse, à savoir faire l'objet de la haine de l'autre, qui préfèrera souvent se placer en position de victime et vous décerner tous les maux dont il s'afflige lui-même parce qu'il ne veut/peut pas s'en dépêtrer, ça lui fait trop peur, ou il n'a pas le courage, ou mille autres raisons. Et puis encore, faire l'objet de chantages, notamment au suicide. Pas besoin d'être un psy pour en faire les frais, d'ailleurs.
Bref, dans les deux cas, ne pas se protéger est risquer d'être malmené dans le "moi", et comme je le disais plus haut, personne ne viendra prendre la place du malmené, à chacun de prendre sa vie en charge... donc retour à la case départ : protection.

Alors donc d'une part il y a l'envie d'aider, d'autre part le fait d'aider n'empêchera pas le filtre du "moi" et enfin, il faut protéger ce "moi" des agressions de celui que l'on aide. Drôle de mélange, il faut apprendre à jongler.

Vous en diriez quoi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Jeu 11 Fév 2010 - 17:52

Je suis arrivée à me dire que nous sommes tous à la fois l'auteur, l'acteur et le spectateur de quelque chose.
Par conséquent, de la vie. Celle qui nous appartient en premier lieu, puis celle des Autres. Au travers des autres, il y a à la fois l'inconnu et cette proximité. Celle que l'on reconnait en soi par rapport à l'autre.

La phrase qui me revient à l'esprit : se prendre en charge.
J'aime aussi cette phrase : je suis le maître de mon destin, c'est moi qui l'érige.
Je trouve cette dernière bien mâture. Elle ne s'applique qu'à un certain stade de la vie. Car l'enfant n'érige pas son destin, il apprend la vie.

Par contre, là où je vois une importance, c'est qu'en effet, chacun doit reprendre sa place. C'est peut-être ma position, mais c'est mon mur. C'est à la fois un équilibre, une sécurité et une limite. Pour tous. Mais je pense à cela dans le sens de la famille : Enfant, ados, père, mère ou adulte tout simplement.

Nous avons bien affaire à des mondes différents même si notre "soi" c-a-d le "moi" semble ressembler au "moi" des autres. De moi en moi le temps s'enchaîne. Attention aux mailles des chaînes...
C'est là qu'il est difficile de prendre ou non position parce que cela touche à la fois celui qui est de l'autre côté et soi-même. Et bien sûr, comme tu le décris si bien, la vie des autres renvoie un reflet, celui du déjà vu, de l'expérience, du vécu. Donc notre propre reflet.
Alors, chacun se protégera à sa façon.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Les uns et les autres   Jeu 11 Fév 2010 - 18:21

mameri a écrit:
les humains comuniquent entre eux grâce au langage.
Oui, mais pas que. La communication prend bien d'autres chemins : regards, postures, odeurs, gestes... La communication non-verbale est extrêmement importante, d'autant qu'en général, l'humain n'en a absolument pas conscience. Ce sont des dimensions qu'il a perdu en cours d'évolution et qui sont pourtant ancrées tout au fond de nos fonctionnements. De ce fait, je peux dire quelque chose alors que mon corps dira l'inverse, plongeant ainsi mon interlocuteur dans une grande perplexité, voire insécurité selon la situation.

Quant à ce que nous voyons, un petit passage de l'Élégance du hérisson :
Citation :

Nous ne voyons jamais au-delà de nos certitudes et, plus grave encore, nous avons renoncé à la rencontre, nous ne faisons que nous rencontrer nous-mêmes sans nous reconnaître dans ces miroirs permanents. Si nous nous en rendions compte, si nous prenions conscience du fait que nous ne regardons jamais que nous-mêmes en l'autre, nous deviendrions fous.

Même si je ne suis pas totalement d'accord avec ça, parce que je crois que ça peut se dépasser avec du travail sur soi, il est cependant toujours difficile d'appréhender la pensée de l'Autre sans utiliser ses propres modes de pensée, parfois totalement inadaptés.

Un exemple très caricatural et terre-à-terre : si aujourd'hui j'écris "Il fait très beau ici", nombreux sont ceux qui penseront qu'il fait un grand soleil, alors que je pense ça parce qu'il neige.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les uns et les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les uns et les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» [Big Brother] Périclès espionne (entre autres) FaceBook
» Shinobi, le jeu : discussions et autres blablas
» Moi je, etc ... et autres bd de filles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: