Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stefan Zweig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: 24 heures de la vie d'une femme- de Zweig (*)   Dim 6 Aoû 2006 - 22:05

Stefan Zweig est l'un des plus fins "analystes" de l'âme humaine.

"La scène se situe au début du siècle, dans une petite pension de famille de la Côte d'Azur. Un scandale éclate au sein d'une petite société de bourgeois venus passer du bon temps au soleil. Madame Henriette , la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme de passage que nul ne connaissait car il n'avait passé là qu'une journée. Toute la pension est en émoi, et l'auteur dépeint avec beaucoup de finesse et de précision une fresque incroyable sur les travers des bonnes mœurs. Il est le seul à prendre la défense de cette créature sans moralité (ce jeune homme de passage).Et, ce qui est le plus surprenant, c'est qu'il ne trouvera comme alliée qu'une vieille dame anglaise, sèche et distinguée (British quoi!). C'est elle qui, au cours d'une longue conversation, lui expliquera quels feux éteints cette aventure a ranimés.... L'évocation d'une passion foudroyante est décrite avec profondeur et sensualité. Ce fut au cours d'un de ces moments si rares où soudain bascule le destin d'un être que prit naissance dans l'atmosphère fébrile des salles de Monte-Carlo, une aventure intense et folle. Cela donne un récit d'un étonnant modernisme et d'une vigueur peu commune.

Stefan Zweig avait tendance à écrire des oeuvres variées (poésies, théâtre, traductions, biographies romancées, critiques littéraires et nouvelles brèves) mais tristes à en mourir .... Il a d'ailleurs fini par se suicider en 1942 atteint jusqu'au plus profond de son âme par la montée et la victoire du nazisme. Mais il nous a légué un récit de toute beauté sur une émotion et une passion foudroyante qui est : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme." Pascale Arguedas
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Lun 7 Aoû 2006 - 13:49

En savoir un peu plus: http://www.alalettre.com/international/zweig-vingtquatre.htm#Vingt-quatre%20heures%20de%20la%20vie
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Stefan Zweig   Dim 27 Sep 2009 - 23:51

Il faut quand même que je parle de ma dernière "découverte". Vous allez me trouver un peu naïve, mais je n'avais rien lu de Zweig. Quand même, avec tout ce que j'ai dévoré, c'était une sacrée lacune.
J'ai donc achevé le premier tome de la Pochothèque, comprenant :
"Conte crépusculaire", "Brûlant secret", "La peur", "Amok", "La femme et le paysage", "La nuit fantastique", "Lettre d'une inconnue", "La ruelle au clair de lune", "24 heures de la vie d'une femme", "La confusion des sentiments", "La collection invisible", "Leporella", "Le bouquiniste Mendel", "Révélation inattendue d'un métier", "Virata", "Rachel contre Dieu", "Le chandelier enterré", "Les deux jumelles", "La pitié dangereuse", "Le joueur d'échec".
Et c'est étonnant. Une écriture d'un classicisme et d'une parfaite limpidité, mais surtout, une connaissance incroyable de la nature humaine, de ses défaillances, de ses fêlures. N'oublions pas que Zweig fut un grand ami de Freud, qui l'admirait beaucoup, il y eu d'ailleurs entre eux un échange épistolaire très fourni. Voici donc un deuxième magicien de l'inconscient.
Du coup, j'ai trouvé "Les très riches heures de l'humanité", que j'ai entamé cet après-midi. Excellent aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Lun 28 Sep 2009 - 0:20

Ah oui, alors je me souviens avec quelle rapidité tu avais commencé à dévorer ce pavé, et avec quelle fougue tu m'as parlé du plaisir de cette découverte. Lors de mon passage au Québec chez Renord, itou. Il m'avait dit : Ro, il va te plaire, j'en mettrais ma main au sirop d'érable.

Stefan Zweig sera l'un de mes prochain livre, en tout cas il est sur ma liste des urgences. Je sais son lien avec Freud, et je suis sûre de ne pas être déçue.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Lun 28 Sep 2009 - 16:09

Zweig c'était un de mes auteurs préférés, je les ai presque tous lus à une époque, je les lisais les uns après les autres.

Bon, aujourd'hui, me restent des images, des sensations...
Les deux que j'ai relus plusieurs fois, sont Le joueur d'échecs et 24h de la vie d'une femme. Ils se lisent très vite (des grosses nouvelles plus que des romans), et les deux sont des sacrés chef d'oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Mar 29 Sep 2009 - 0:18

Oui, "24 heures dans la vie d'une femme" est excellent.
J'ai particulièrement adoré "lettre d'une inconnue" et "la pitié dangereuse", mais tous ont une valeur particulière et très singulière.
J'ai terminé hier soir "Les très riches heures de l'humanité", le style est plus concis, plus sec parfois, mais j'ai beaucoup aimé ce concept : l'idée de moments essentiels dans l'Histoire, qui ont révolutionné le monde. Particulièrement le voyage de Lénine dans le wagon plombé qui l'amène de Suisse vers la Russie. Que serait devenue la révolution sans Lénine ? Voilà une fort intéressante question.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Mar 29 Sep 2009 - 2:33

Sefan Zweig fait partie des auteurs qui ont marqué mes jeunes années.
J’ai beaucoup aimé « La confusion des sentiments « et « Le joueur d’échec », j’en ai encore le souvenir…
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Lun 5 Oct 2009 - 1:23

J'ai entamé la lecture de Zweig aujourd'hui. Première étape, première rencontre : "Conte crépusculaire". Une écriture soignée, des personnages rudement bien campés mais surtout, oh oui, surtout, la description de l'invisible du personnage principal, un voyage au coeur de l'être.

Autrement dit, je me régale, et j'en ai pour un moment ; l'ouvrage pèse trois tonnes. Chouetteuuu !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: stefan zweig   Lun 5 Oct 2009 - 1:39

Oui, Bianca, "la confusion des sentiments", c'est loin, mais il m'en reste quelque chose.....
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Mar 6 Oct 2009 - 0:35

Et encore ma Ro, tu n'as rien vu.
La première nouvelle du recueil m'a paru la moins intéressante au niveau de l'écriture et peut-être aussi du contenu (c'est te dire pour la suite !). La nouvelle reste très bonne, mais le ton m'a semblé légèrement suranné, alors que dans les autres textes, l'écriture, bien que très classique, possède un modernisme tout à fait intemporel.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Mar 6 Oct 2009 - 0:45

Je m'en réjouis à l'avance, tu sais ! En relisant le post de départ du fil, je me suis aperçue qu'il s'agit du même volume que celui que tu as lu depuis chez moi. Je me suis aussi souvenue de tes réactions, au fur et à mesure où tu progressais dans le livre. Plein de petits points de repère, comme ça, qui marquent. Ainsi donc oui, je sais que la suite est prometteuse. mmmh !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
georges-74



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 26/09/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 18 Oct 2009 - 12:02

Je crois que on va de plus en plus parler de Sefan Zweig, car, figurez-vous, c'est ce jeudi seulement que quelqu'un m'a parlé de cet auteur qu'il a beaucoup aimé. Ce qui veut dire qu'on parle de plus en plus de lui un peu partout. Je vais donc chercher à le lire.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Lun 2 Nov 2009 - 0:03

Oui à lire Very Happy
puits
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 8 Nov 2009 - 23:03

Dans La confusion des sentiments, Zweig évoque avec force l'isolement du professeur en donnant une image saisissante, qui personnellement me touche beaucoup : la cage de verre.
J'ai tilté très fort, et ceux qui me lisent régulièrement savent que je pense à cette poésie que j'avais intitulée "la cage de verre" (sans connaître Zweig, je précise), justement parce que c'est ce que j'avais trouvé de plus représentatif face à l'impossibilité de communiquer dans la démarcation de deux mondes : celui des autres et le sien propre.
Stupéfaction donc, en lisant ce passage de la confusion des sentiments. J'ai retrouvé la même force, exactement la même, dans la même désespérance poussée à son point culminant.

Mais aussi une mine d'or, que ces travaux d'un auteur décidément pas comme les autres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 8 Nov 2009 - 23:54

Je ne me suis pas encore mise au tome 2, parce que Zweig nécessite à mon sens une plongée dans son écriture, et donc quelques longs moments de disponibilité.
C'est un livre qu'on amène volontiers en vacances, quand on a le temps de flâner, de déguster tranquillement.
La confusion des sentiments, très fort et perturbant, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 8 Nov 2009 - 23:58

Oui, fameux. J'ai hâte de découvrir le deuxième tome , dont je suis persuadée qu'il recèle autant de trésors que le premier. De fait, il enchaîne avec les portraits et les situations intérieures des personnages, comme s'il en connaissait tous les rouages !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 15 Nov 2009 - 21:52

Le bouquiniste Mendel

La métaphore me saute aux yeux, entre ce marginal et ce qui fait de certains êtres qu'ils ne se plient pas à la conformité de bon aloi.

En bref : Vienne. Cet homme vit dans son monde, il ignore tout ce qui peut se passer hors l'univers de ses livres, au point qu'il ne sait même pas qu'on est en pleine seconde guerre mondiale. Il sera arrêté et questionné et envoyé dans un camp, parce qu'il aura été suspecté d'être un espion à cause de deux courriers envoyés à Paris et à Londres (toujours pour ses bouquins), et qu'on pense qu'il a écrit en message codé.
Peu importe les dérives de la machiavélique machine humaine, il y a maldonne et Mendel en sortira anéanti, c'est-à-dire qu'il ne s'en remettra jamais.

Ici, la préciosité de la différence bafouée et pilonnée, appelle à son respect.
S'il vous plaît, soyons un-singulier !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 15 Nov 2009 - 23:04

Oui, c'est étrange cet homme qui n'a qu'une seule et unique compétence dans sa vie, celle de bouquiniste : mémoire absolue des ouvrages, de leur prix, de leur provenance... etc, et qui ne voit absolument rien du monde autour de lui.
Comme d'habitude, Zweig démonte de façon parfaite la psychologie des personnages, on rentre complètement dans la peau de ce microcosme, cet univers, cet humain, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 15 Nov 2009 - 23:12

Le personnage ne m'a pas semblé étrange que cela. Hors normes, oui, mais pas étrange. Ce qui choque dans cette nouvelle, c'est ce que la collectivité peut faire d'un individu qui ne lui semble pas comme tout le monde. Alors bien sûr, ici l'auteur se sert du contexte de la seconde guerre mondiale, mais si on regarde plus près, a-t-on vraiment besoin de circonstances de conflits mondiaux, pour tuer la marginalité d'un individu ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Dim 29 Nov 2009 - 16:36

Et ils comprirent aussi que Dieu aimait mieux celle qui niait la parole divine dans la démesure et l'impatience de sa foi, que ceux qui la servaient pieusement par docilité.

Rachel contre Dieu

Zweig écrivait aussi des légendes, dont fait partie Rachel contre Dieu, d'où j'ai extrait cette phrase qui, à elle seule, symbolise à mes yeux le résumé de l'ensemble du récit.

Un vivier de mille trésors !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Lun 30 Nov 2009 - 1:32

Oui, cette nouvelle est étonnante et pleine d'une certaine sagesse.
J'aime bien Zweig dans ce registre.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Mar 23 Fév 2010 - 15:21

Dans La pitié dangereuse, remarquable évidemment (faut-il encore le dire...!), je note le jeune âge du personnage traversant tous ces sentiments, ce qui lui donne à la fois un côté attachant et une tête à claques. Au fond, je suis en train de me demander s'il n'est pas plutôt prisonnier des émotions que lui procurent cette pitié et les actes réussis ou manqués qui en découlent. D'ailleurs même les actes réussis me paraissent à double et triple fonds. Les meilleurs sentiments sont parfois traitres.

Un personnage d'un certain âge tomberait probablement moins dans le panneau. Maturité aidant, il aurait compris beaucoup plus de la vie.

Ceci dit, quelle habileté dans la description interne des personnages !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
vestale



Nombre de messages : 1436
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Mar 23 Fév 2010 - 15:28

La pitié dangereuse est l'un de mes préférés avec la confusion des sentiments.

Sinon, je voulais citer trois de ses biographies, "Marie-Antoinette", "Marie Stuart", "Honoré de Balzac".

Malgré quelques erreurs d'interprétation des sources historiques, il faut reconnaître que Zweig est un fin psychologue même cité en exemple par certains historiens ou autres biographes.

Je n'ai jamais aimé lire du Balzac mais Zweig m'a redonné envie.
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Mer 24 Fév 2010 - 0:12

La pitié dangeureuse m'a semblé aussi d'une subtilité psychologique incroyable, comme si Zweig était capable de sonder au plus profond des âmes humaines, et encore plus profond, jusqu'à des fonds insoupçonnés.

Pas lu de biographie encore, mais "les très riches heures de l'humanité", étonnantes aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
vestale



Nombre de messages : 1436
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Re: Stefan Zweig   Lun 8 Mar 2010 - 22:09

Dans beaucoup de quatrière de couv, tous sont unanimes pour saluer justement cette subtilité psychologique de la plume de Zweig (euh zweigienne ? AngeR )

J'ai trouvé plusieurs livres que je ne connaissais pas à la Galerne (grande librairie havraise) et je me suis achetée pour commencer le voyage dans le passé : "l'art de suggérer par un geste, un regard, les tourments intérieurs, les abîmes de l'inconscient".

Je m'y mets après madame Bovary (très long à lire pour moi mais passionnant) et en plus un prof m'a appelée Emma aujourd'hui Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stefan Zweig   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stefan Zweig
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marie-Antoinette par Stefan Zweig
» La Confusion des Sentiments - Stefan Zweig
» Stefan ZWEIG
» Stefan ZWEIG - Destruction d'un coeur
» Stefan ZWEIG - 24 heures de la vie d'une femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: