Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Questions de territoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91113
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 0:44

Alors justement, comment ça se passe quand on vit à trois dans une toute petite maison, qu'on est deux générations différentes ?

Simple. On n'arrive pas toujours à se concerter pour certains détails (c'est dire si on se fiche la paix point de vue organisation). Ce qui donne que des fois, on fait les courses en même temps mais sans savoir que l'autre les fait aussi. C'est comme ça qu'on se retrouve avec 4 mottes de beurre et des légumes à gogo. Qu'à cela ne tienne : on les cuisine, qu'importe du moment qu'on mange tout sans rien perdre.
Le premier qui arrive devant le bac à linge plein met la machine à tourner. Les bras les plus solides oeuvrent aux travaux les plus difficiles. Il m'arrive de rentrer et de trouver la maison dans une soirée poker, autant qu'il arrive à mes jeunes de rentrer et de trouver des invités autour de la table. On s'en fiche, c'est chouette, ça ne dérange personne. Quand il est arrivé l'an dernier que quelques jeunes soient vraiment un peu bruyants, je suis allée les voir en le leur disant sur le mode humour, il n'y a jamais eu de problème, tout le monde y met toujours du sien. Je ne me sens jamais envahie, mon espace est respecté autant que je respecte le leur et les lieux communs sont comme leur nom l'indique : collectifs. Il y a beaucoup de passage, chez moi, et alors, c'est génial, non ?

Il fut un temps où nous vivions dans une maison plus spacieuse (certains d'ici l'ont connue). Je m'y sentais bien plus étriquée, mon fils aussi. Quant à sa copine, elle passait furtivement par la fenêtre de sa chambre quand ils voulaient se voir. Je déteste cette période là, c'était nul.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 0:47

Romane a écrit:
Quant à sa copine, elle passait furtivement par la fenêtre de sa chambre quand ils voulaient se voir. Je déteste cette période là, c'était nul.
Mais eux, ils préféraient peut-être ça !!! mdr mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 0:52

Ben non, parce que si je te donnais certains détails qui tuent, tu comprendrais vite que c'était dégradant sur le plan humain. Pour eux, ça a été très difficile en cela.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 0:56

Pardon ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 1:01

Nan t'excuse pas, y'a pas bobo.

Ecoute, c'est simple ; si elle voulait passer la nuit avec son amoureux, elle n'avait pas intérêt à avoir envie d'aller aux toilettes, et je te passe le bonheur du moment des règles, nous qui savons ce que c'est, n'est-ce pas. Or tu vois, c'est le genre de détails qui me tilte grave. Tout comme dans les jobs où on ne peut pas aller pisser ou boire un verre d'eau, je trouve ça dégueulasse et indigne.
C'est juste pour dire que le territoire, ça peut prendre racine dans des choses élémentaires. Blue parlait des toilettes tout à l'heure, avec sa mère plantée derrière la porte. Pour moi, c'est de l'intrusion violente, sans geste de violence.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 10:02

Pour Who qui nous apporte le mot refuge, j’aurais plutôt pensé au mot tanière, à cause de son avatar. J’ai regardé l’étymologie de ce dernier. Tanière, c’était d’abord le refuge des blaireaux qui eux-mêmes doivent leur nom à la couleur de leur pelage. Who serait-il donc un blaireau avec des écouteurs sur les oreilles ?
L’escargot porte son repaire sur le dos, c’est pas mal non plus. Mais il ne nous faut pas oublier le hérisson où le porc-épic qui à défaut de faire leur bulle dans le théâtre de Romane, se roulent en boule.

Hier soir, j’assistais à une conférence du professeur Jeammet, psychiatre spécialiste des ados qui expliquait le paradoxe des jeunes SDF encombrant les trottoirs avec leurs chiens. En même temps, le territoire de leur meute, c’est la rue où ils offrent leurs corps aux passants, en même temps ils montrent facilement les crocs pour défendre un vide intérieur « elle te plaît pas ma gueule ? »
Leur avidité de relations (ils attendent tout du bourgeois-passant : « t’as pas un euro pour dépanner ? ») est à la mesure de leur manque de territoire intime. A part leur sac de couchage, il n’y a pas de frontière entre leur espace corporel et l’espace public et leur demande crue d’amour risque à tout moment de virer à l’altercation. Pourtant, ils imaginent que c’est mieux de vivre sans niches.

Pour notre petit rouge-gorge, j’ai pensé à un faux-self qui viendrait parfois l’envahir. Mais, si elle en a en conscience, c’est pas trop grave, elle sait tout aussi bien que moi qu’il faut se méfier des coucous qui partagent votre nid…
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 10:31

En effet, la mère intrusive à ce point c'est complètement hallucinant, notamment l'histoire des toilettes...

De façon moins "évidente" peut-être, mais perso qui m'avait quand même marquée, il y a l'inverse : à savoir quelqu'un qui ne se préserve aucune intimité et qui d'une certaine façon donc "déborde" en permanence sur l'espace collectif.
Je me souviens justement de ma mère ne fermant pas elle-même la porte des toilettes, ou ne fermant jamais la porte de sa chambre (leur chambre).

Je ne sais pas bien dire ce que ça crée au niveau psychologique, peut-être un mélange de :
- si l'autre ne prend pas la peine de se créer une intimité, c'est qu'il considère que l'ensemble de la maison est son territoire à lui où il peut faire tout ce qu'il veut, donc on se sent finalement intrus chez soi, du fait du manque d'intimité de l'autre ?
- si l'autre (la mère qui plus est, le modèle) ne préserve pas son intimité et son territoire, c'est donc que moi non plus je ne dois pas le faire
- ajouté à ça le fait de se sentir mal à l'aise en contact non choisi avec l'intimité de l'autre ; on n'a pas forcément envie de savoir ce qui se passe quand les autres sont tout seuls dans leur intimité, ce qui se passe quand ils sont aux toilettes, ou dans la salle de bains, ou autre...

Violation de territoire aussi finalement, mais dans l'autre sens et d'une manière plus dissimulée ? (et probablement inconsciente d'ailleurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 10:59

Vic Taurugaux a écrit:
Hier soir, j’assistais à une conférence du professeur Jeammet, psychiatre spécialiste des ados qui expliquait le paradoxe des jeunes SDF encombrant les trottoirs avec leurs chiens. En même temps, le territoire de leur meute, c’est la rue où ils offrent leurs corps aux passants, en même temps ils montrent facilement les crocs pour défendre un vide intérieur « elle te plaît pas ma gueule ? »
Leur avidité de relations (ils attendent tout du bourgeois-passant : « t’as pas un euro pour dépanner ? ») est à la mesure de leur manque de territoire intime. A part leur sac de couchage, il n’y a pas de frontière entre leur espace corporel et l’espace public et leur demande crue d’amour risque à tout moment de virer à l’altercation. Pourtant, ils imaginent que c’est mieux de vivre sans niches.
La phrase me pose problème, je la comprends comme : ils sont heureux de leur sort et j'ai du mal à imaginer cela. Je comprends qu'on puisse refuser la société (surtout qu'il s'agit de jeunes), mais je n'arrive pas à imaginer qu'on puisse aimer vivre sur les trottoirs. Le concept est dur.
En même temps, ça me refait penser aux Tsiganes-bohémiens-gitans-etc. Certains sont demandeurs de quatre murs et un toit, mais ils ne constituent pas la majorité qui continue à sillonner l'espace en roulottes ou caravanes.
Est-ce que les SDF constitueraient, en raison de ce que tu dis plus haut, Vic, une nouvelle tendance (par choix) ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 14:11

Cela me rappelle quelque chose cette histoire de toilette. Une personne qui s'était confiée à moi, il y a longtemps déjà me raconta ceci :
Ce n'était pas le même genre de toilettes. Disons que c'est l'histoire d'une mère qui faisait sa toilette intime au-dessus d'une bassine, et ce, en face de la porte de la salle de bain sans jamais fermer celle-ci.
Tous les matins c'était le même rituel et tout le monde bénéficiait de ce spectacle, adulte, enfant, adolescent, fille ou garçon.
La personne m'avait expliqué, que cela l'avait surtout beaucoup gêné au moment de l'adolescence. Surtout ça l'écoeurait.
Cette mère ne mettait pas de barrières à certaines intimités (je ne vous ferai pas de dessins). Pourtant, une porte c'est énorme et ça cache bien des choses qui peuvent choquer, surprendre, ou être génantes. La porte est la cloison tout comme le mur qui délimite et ferme le territoire.
Toutefois, ce genre de comportement n'était pas surprenant quand on sait que cette femme en question a vécu des années ou parents et enfants dormaient dans la même chambre, où le père lavait ses filles même quand celles-ci avait 16 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 14:50

Non ! Non ! Jeammet serait plutôt pour que les adultes sortent tout de suite tous les jeunes de nos trottoirs. Nos jeunes ne sont pas des chiens errants. Il dit : regardez pour l’interdiction de la cigarette dans les lieux publics qui a permis de baisser considérablement le nombre de cancers du poumon ou les limitations drastiques de vitesse qui ont sauvé des milliers de vie sur nos routes, dans l’ensemble, elles ont été bien accepter par la population. Une autorité dont on comprend l’esprit est plutôt obéie. Ce ne sont pas les jeunes qui peuvent savoir si c’est mieux où non de faire le SDF plutôt que de rejoindre le « système ». Ce sont les adultes. Mais face à la démission des adultes, les jeunes croient que c’est mieux pour eux de rester dans la galère. Leur inaction vaut caution. Que ce serait leur liberté que de s’identifier à leurs chiens, alors que c’est un enfermement.

Il prend aussi un exemple qu’il connaît bien : les jeunes filles anorexiques qui meurent parce que leurs parents ont fini par baisser les bras. Après tout, si elle voulait mourir, c’était son choix ! Comment un jeune peut-il choisir entre la vie et la mort ? Il n’a aucune expérience de la vie. Ce sont les adultes seuls qui savent qu’il vaut mieux vivre que mourir. Et aussi que la vie, ça ne sera jamais le paradis.

Ce matin j’ai reçu une famille dont le grand fils de 19 ans est mort dans un accident de voiture, il y a six mois. La famille pensait avoir surmonté ce traumatisme parce que c’est une famille très aimante et qu’elle est très aimée et entourée. Mais, là, on nous téléphone : patatras ! La petite sœur de treize ans a pris devant sa mère un couteau dans la cuisine, l’a pointé devant son cœur en disant à sa mère qu’elle voulait rejoindre son frère ! La maman n’a pas supporté la provocation de sa gentille petite fille. Elle a demandé 8 jours d’arrêt à son médecin parce que là, elle « pétait les plombs »et ai venu nous voir nous les psys, persuadée que sa fille était « folle » de chagrin.

A l’issue de l’entretien, j’ai demandé au Papa quelle sanction il entendait prendre contre cette petite chipie qui rendait si malheureuse sa mère. Il a été un peu outré de ma question après qu’il m’avait raconté combien il avait entouré d’amour sa femme et sa fille après ce terrible malheur.
Bien sûr, je l’ai refélicité de tout ce courage et de tenir si bien le coup. Mais, je lui ai rappelé également que son devoir éducatif est d’empêcher sa fille d’empoisonner la vie de sa maman. Il n’y a pas pire qu’une ado avec sa mère ! Et, le malheur n’autorise pas à faire n’importe quoi avec les couteaux de la maison !

Seulement, ça, cette hiérarchie, ce sont les parents qui peuvent le savoir, pas les adolescents.

La souffrance parentale est un territoire, celle d’un jeune un autre territoire et même si vous devez vous unir très forts contre l’adversité, il ne faut pas oublier la frontière des rôles dans la maison ! Ce n ‘est pas par choix que l’ado opte pour le suicide, mais ces parents ont le choix de l’en empêcher !
C’est mieux de rester vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 19:47

Si j'ai bien suivi, le territoire c'est l'espace privé.
Là où on préserve son intimité.
Il est d'abord dans la tête, chacun à sa notion de l'intimité, et se traduit dans l'espace matériel, qui n'est pas à confondre avec la notion d'étendue, ça peut être petit géographiquement..

C'est "chez moi" et n'entre pas qui n'y a pas été spécifiquement invité, et je sélectionne rigoureusement mes invités..
C'est aussi bien mon sac à main, ma session ordi, ma chambre à coucher, ce que j'écris non encore publié... et même publié, je n'admettrais pas que quelqu'un fourre son nez dans les classeurs qui contiennent mes textes si je ne les ouvre pas de mon chef!
C'est moi, et je ne dévoile pas plus aisément que je ne supporte les intrusions.
Spontanément, quand quelqu'un m'invite chez lui, pas seulement pour un repas, j'ai beaucoup de mal à me mettre à l'aise, je suis sur le territoire de quelqu'un d'autre, même s'il me l'ouvre de bon coeur, c'est pas le mien!
Je partage actuellement une maison avec ma fille et son amie, mais chacune son appart, parties communes salon/ salle à manger/cuisine, mais on frappe pour demander si on peut entrer dans les parties privées.

Les caméras de surveillance sont une violation de l'espace public, elle prive de l'intimité d'être dehors, ben oui, on peut être dans son intimité dehors, dans sa bulle...
Quant aux web cam, c'est pour moi une violation de cette intimité du chez soi.
Comme dit Who, certains montrent une chambre dont ils refuseraient l'entrée dans la vraie vie!

Aller voir un psy, c'est lui ouvrir son territoire le plus caché, risquer de dévoiler ses Terra Incognita, de se les découvrir soi même, et de devoir revoir sa propre géographie "territoriale" peut être pour ça que la démarche est si difficile pour certains...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Ven 2 Oct 2009 - 22:28

Vic Taurugaux a écrit:

Il n’y a pas pire qu’une ado avec sa mère !

Et à l'inverse il n'y a pas pire qu'une mère avec sa fille ados ! (surtout quand ces mères admettent pas de vieillir et pourrissent la vie de leurs filles en empiétant sans cesse le territoire de ces jeunes demoiselles tant elles sont jalouses. Quand ça leur échappe, que ça file entre les doigts... Le temps assassin - l'image de la femme...
Mais c'est bien plus intense que ça. Les mères et leurs filles ont souvent une relation passionnelle... et ne parlons pas de la hiérarchie...

http://www.aldonaouri.com/livres/Les-filles-et-leurs-meres.htm
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Lun 5 Oct 2009 - 2:24

La web, Trys, personne ne t'oblige à la brancher. Si tu le fais, c'est de ta propre volonté, donc non violation de territoire. Ceci dit, on n'y voit pas grand-chose à part le visage, donc le territoire est préservé.

Les caméras de surveillance dans les rues ou autres endroits publics me hérissent. Certaines villes en sont truffées ! Je n'ose pas imaginer le fric engagé dans cette opération...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Lun 5 Oct 2009 - 9:49

La carte n’est pas le territoire. Ce qui représente mon intimité, (ma chambre, ma session d’ordinateur, mon sac à main, etc), n’est pas réellement mon intimité, seulement ses plus justes allégories et qui, jusqu’à maintenant rendaient compte le mieux possible de mon sentiment interne d’exister. Mais, vous connaissez comme moi l’Histoire, et malgré l’enracinement durable de la Géographie dans le sol, les cartes, planisphères et autres mappemondes fluctuent avec les événements.

Qu’on le veuille ou non, la Terre est féminine et Dieu sait combien femme varie ! Pour autant, en redessiner périodiquement les contours demeure un travail nécessaire, car sans frontières comment commercer avec, se défendre de ou accueillir sans plus de prépositions les pays avoisinants.

Mais, comme nous l’avoue si bien Tryskel, réviser sans cesse sa géographie, pour certains : la barbe ! C’est rasoir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Lun 5 Oct 2009 - 11:55

Je vais essayer d'apporter ma contribution bien que j'ai beaucoup de mal à transformer mes pensées en mots.

Mon territoire ou plutôt mes pseudo-territoires sont changeants.

Je m'explique : le matin au petit déjeuner, la cuisine est mon territoire si j'y suis seul mais ne l'est plus dès que quelqu'un y pénètre. Idem pour toutes les pièces de la maison.
En fait tous les endroits physiques (que je les connaisse ou non) peuvent être "mon" territoire pendant à un instant t.

En ce qui concerne mon corps, je sais depuis longtemps que ce n'est pas mon territoire.

Bref, je n'ai pas d'affection particulière pour le réel. Je préfère de loin le ressenti.

Il ne me reste donc que mon univers intérieur, difficilement envahissable, sans limites et modifiable à l'infini. C'est ça mon territoire et je m'y sens vraiment en sécurité. Une seule condition pour y accéder : être seul.

Voilà j'espère ne pas être hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Lun 5 Oct 2009 - 15:26

mdr Vic, mais j'avoue rien sans mon avocat!

C'est pas rasoir de réviser sa géo, c'est difficile, mais necessaire, comme tu dis, les frontières fluctuent...

Et comme dit Cochonou, l'univers intérieur est bien le territoire le plus intime et quasi impénétrable. Le connaissons nous nous même?
D'où l'idée qu'on peut se faire aider à lire ses propres cartes!
Revenir en haut Aller en bas
Klimihi



Nombre de messages : 84
Age : 30
Localisation : Vagabond
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Mer 28 Oct 2009 - 2:26

Tiens, j’ai l’impression que je peux dire un truc alors je vais le faire.

En ce qui me concerne, je me suis posé ces questions de territoires, de lieux, « d’espace privés » il y a peu.

Je me sens un peu comme un vagabond, un nomade, un type qui n’a pas de chez lui fixe, qui n’a pour le moment trouvé aucun lieux ou se sédentariser. Depuis pas mal d’année je loge là ou je travail ou bien chez des proches que je visite en périodes de vacances, entre deux boulots. Cela peut être des amis ou mes parents ou de la famille.

J’ai pas envie de m’installer quelque part, chaque lieux ou je me trouve, je le sais temporaire, mon prochain projet me conduira très sûrement en Bretagne, mais je sais qu’une fois fini je serai sûrement appelé vers une autre destination.
J’ai rien à cacher, je ne me sentirai pas mal si j’étais complètement mis à nue matériellement.

Un jour je parle de tout ça a un cousin, en lui disant que pourtant, je me sens souvent chez moi, dans beaucoup de lieux, même si c’est pendant de très courte période. Et il m’a répondu un truc du genre :

« le territoire, chez nous, c’est là ou le cœur est, là ou il se sent bien »

Et là j’ai trouvé ça super ! Je me suis dit que c’était exactement ça.

Et c’est pour ça aussi que je ne peux pas mélanger refuge et territoire. Quand on dit refuge, j’entends agression. Je chercher refuge dans les lieux où je ne me sens pas à l’aise, agressé. Par exemple je n’aimerai pas être nu en présence de personnes portant des jugements moqueurs, agressifs, emplis de mauvaises intentions aussi minimes soient elles, et mon refuge sera le port de vêtements. Ce qui ne fait pas de mon intimité, ma nudité un territoire.

Donc même le nomade a un territoire. Il le porte avec lui, et s’arrête parfois quand son cœur vibre.

Ainsi parle Klimihi


Dernière édition par Klimihi le Mer 28 Oct 2009 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Mer 28 Oct 2009 - 3:12

Ce que tu dis, Klimihi, me renvoit forcément à mes nombreux déménagements. Au début, je les ai bien vécus. Je peux même dire que j'aimais ça. Partir je veux dire. Recommencer ailleurs. Ne m'attacher à rien.

Et puis il y a eu celui de trop. Le pas désiré. Le forcé. Et là, tout a craqué.
Ce qui est bizarre, c'est que depuis, je cristallise très rapidement sur les lieux ce que j'y ai vécu. Si j'y ai éprouvé du bonheur, il reste pour moi des lieux très sécures. Si j'y ai été malheureuse, ils représentent l'enfer.

J'ai aussi beaucoup de mal à sortir de chez moi. Et à être chez quelqu'un d'autre, à y manger, à y dormir n'en parlons même pas. Et plusieurs jours chez quelqu'un est pour moi rapidement une torture, même si j'aime énormément cette personne. Parce que le lieu où je me trouve ne correspond à rien pour moi. Ou alors, je ressens l'investissement de mes hôtes dans ces lieux et il me renvoit à une espèce de vacuité personnelle. Je ne sais pas trop.

À l'origine, l'homme n'est pas un animal sédentaire. Alors peut-être qu'il lui reste cette part de nomadisme. Et que son territoire est plus psychique que physique. Le côté "physique" correspondrait plus à la notion de propriété créée bien plus tard. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Sam 31 Oct 2009 - 0:36

Assez d'accord avec toi, Luca. D'ailleurs, j'en profite pour poser la question : est-ce qu'il vous est arrivé de vous sentir décalé dans un lieu ou précédemment vous vous sentiez parfaitement bien ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Sam 31 Oct 2009 - 1:03

Romane a écrit:
Assez d'accord avec toi, Luca. D'ailleurs, j'en profite pour poser la question : est-ce qu'il vous est arrivé de vous sentir décalé dans un lieu ou précédemment vous vous sentiez parfaitement bien ?

Oui quand il n'y a plus de papiers dans les toilettes Chuuttt
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Sam 31 Oct 2009 - 1:09

gnnnnk j'aurais du m'attendre à une pirouette ! tsss !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Sam 31 Oct 2009 - 16:24

Romane a écrit:
est-ce qu'il vous est arrivé de vous sentir décalé dans un lieu ou précédemment vous vous sentiez parfaitement bien ?
Moi oui. Maintenant, quand je vis des choses difficiles dans un lieu, ce dernier devient difficile pour moi. Hostile quoi.

En attendant, question territoire, j'ai fait une découverte géniale (à mon âge, ben voui...) : les boules Quiès !!! Hier soir, je me suis mise au lit dans ma tente (oui, le lit, au milieu du salon, entouré de rideaux, ça fait une tente), et j'ai lu ! Y avait la télé à côté, mais je n'entendais rien, rien de rien, et c'était trop bon. Le pied, le panard, le silence... Aaaaaaaah !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Sam 31 Oct 2009 - 16:26

Cette fille est déjantée, mais s'il vous plaît, ne nous la changez pas ! Elle va bien avec le décor des lieux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Questions de territoire...   Sam 31 Oct 2009 - 16:42

Beuh... j'ai même pas de jante, rien que deux pieds... Oh tiens au fait, il faut que je pense à faire monter les pneus neige ! santa
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions de territoire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions de territoire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Questions de territoire...
» Comment se protéger et faire du territoire contre un style de jeu agressif + autres questions
» Petite questions entre amis!!!
» Questions pour un champion
» Questions techniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: