Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La passion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 4:17

Sbreccia a écrit:
j'ai souvent lu : l'amour est aveugle, je voudrai bien connaître le couillon qui a ecrit cela, en fait je pense que c'est la passion qui est aveugle et que bien au contraire l'amour est lucidité, raison, attention...
Jusqu'à ce jour je n'ai vécu que des passions, j'en ressors escagassé, plein de remords, et avec le sentiment d'avoir paumé mon temps...La première passion que j'ai vécue aurait pu se transformer en amour, c'est du moins ce que j'ai voulu, cependant la personne avec qui j'étais ne l'a pas vu de cet oeil, après l'amour passion elle a pris l'amour raison pour de la routine, de l'ennui, elle aurait aimé prolonger la passion, j'en étais incapable je voulais passer à autre chose : construire...Elle a fini par prendre cette route mais visiblement contre son gré = cela n'a pas duré...
Ce qui fait que je n'ai pas reellement vécu de relation apaisée, et je le regrette...Et plus le temps passe et plus je me dis que je ne dois pas être doué pour ce type de relation...

J'aime particulièrement cette définition : "en fait je pense que c'est la passion qui est aveugle"

Je pense que c'est tant mieux qu'elle soit aveugle (en tout cas sur le moment). Si on était de suite raisonné par "l'amour" (long terme), ce serait d'avant goût insipide. Il faut bien des élans !!! Il faut bien vivre des émotions !!! C'est quoi l'amour de base sans intensité ?
je veux dire que si dès le départ c'est fade comme un plat sans épices, ça donne pas vraiment envie d'y goûter.

Bien sûr, Romane, il y a une confrontation entre passion et amour.
On parle d'amour raisonné, mais, je ne suis pas d'accord pour dire que l'amour au départ est raisonné et raisonnable.
Justement, l'amour du départ, ça ne fait pas dormir, ça vous brûle les entrailles, il est en soi comme un volcan en fusion.
On ne pense qu'à elle, qu'à lui, ça nous démange, on a envie de voir, de toucher, de communier, de s'emballer, de s'essouffler, de vivre à fond dans un élan pulsionnel et révolutionnaire. On a envie de palper, de sentir, de toucher, de croiser le regard, d'entendre murmurer, de s'apaiser en s'écoulant, en se déversant tel le magma, comme la lave d'un volcan primaire... On a envie de se perdre de vue, de se manquer pour mieux se retrouver...

Quand on est ancré dans l'amour raisonné, on aime, oui, je ne dis pas le contraire, mais c'est différent. Il faut tenir la barre et animer sa vie de couple, sa vie tout court, sinon, comme pour beaucoup, le résultat n'est pas merveilleux.

J'ai écouté de nombreuses personnes d'âges différents. Beaucoup ont fait le choix de rester avec leur moitié. Beaucoup disent s'ennuyer. Ce n'est pas pour rien que l'infidélité existe !

Vive la passion !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 11:57

Ce fil me fait rire, chacun revendique son bout de gras comme s'il était vital, en jetant un retard dégoûté sur le bout de gras du voisin. Bon, bref.


Citation :
parce qu'il n'est pas acceptable de se contenter d'un à-peu-près quand on a connu l'évidence.
Blue, je précise (pour éviter les malentendus) que je vais m'exprimer dans le contexte débat général, pas perso.

Pensez-vous que cela n'est pas le cas quand on perd l'amour ? Pensez-vous qu'il soit facile d'avoir connu quelque chose de si complet et de devoir se faire à l'idée de vivre sans cette complétude ? Pensez-vous que l'amour est si plat et si restreint qu'il ne donne pas ce sentiment d'évidence ? Vraiment vous pensez cela ?

Citation :
On parle d'amour raisonné, mais, je ne suis pas d'accord pour dire que l'amour au départ est raisonné et raisonnable.../...Quand on est ancré dans l'amour raisonné.../...Si on était de suite raisonné par "l'amour"
(long terme), ce serait d'avant goût insipide. Il faut bien des élans
!!! Il faut bien vivre des émotions !!!

Pensez-vous que l'amour est voué au petit train train, une fois le départ achevé ? Quel est donc votre regard sur cet amour, pour le voir si chimérique qu'il ne porte plus, après les premiers jours, que la futilité d'un faible sentiment incapable de fournir autre chose que calcul, raison et sagesse ! Vous le rabaissez au niveau des médiocrités et pire, vous l'assassinez !
Insipide ? Elans ? Mais quelle image de l'amour avez-vous donc pour lui donner l'in-saveur et imaginer trente secondes qu'il ne soit pas fait d'élans ! Il n'est fait que d'eux et l'insipide ne fait pas partie de son vocabulaire. Vous parlez vraiment de l'amour, là ? Vous êtes sûrs ?
Ne confondez-vous pas fantasmes et tout le reste ? Mais les fantasmes, nous en avons tous n'est-ce pas. Qui ne rêve pas d'être touché par l'être aimé ? Est-ce que la passion seule serait détentrice de ces machins magiques qui font vibrer ? M'enfin, vous rendez-vous compte de ce que vous dites là ? Ça voudrait dire que l'amour, ce n'est plus qu'un soufflé retombé, ce n'est plus que le faire par habitude, ce n'est plus le tam tam du coeur ni son affolement ? pfiou, mais c'est tout le contraire ! C'est tout cela et bien plus encore, puisque c'est aussi la capacité d'endurance dans le temps !

Citation :
je veux dire que si dès le départ c'est fade comme un plat sans épices, ça donne pas vraiment envie d'y goûter.
C'est quoi ça ? L'amour ?? Vraiment ? pfiou mais pauvre de lui, qu'en faites-vous ! Moi j'appelle ça "vague relation sans intérêt", voyez ?

Citation :
Il faut tenir la barre et animer sa vie de
couple, sa vie tout court, sinon, comme pour beaucoup, le résultat
n'est pas merveilleux.
Oui, et alors, quel rapport avec l'amour ? Avec ou sans quelqu'un, ne faut-il pas tenir la barre de la vie et le résultat est-il toujours idyllique ? Il faut arrêter de rêver et revenir les pieds sur terre : la vie est faite de jolis moments et de moments plus difficiles, voire traumatisants, qu'on soit seul ou pas. Qu'on vive un amour ou une succession de passions n'y changera rien !

Citation :
Beaucoup disent s'ennuyer. Ce n'est pas pour rien que l'infidélité existe !
Oui et ça veut dire quoi ? Il y a des milliards de couples qui ne savent pas s'aimer, et qui finissent par s'emmerder ensemble. Ben oui, c'est fréquent. Des unions trop prématurées, des amours mal données, mal reçues, des inattentions, des manques de créativité, des merdes dans la vie qui cassent quelque chose en l'être ou que sais-je, on pourrait en trouver à la pelle, des raisons, y compris les désaccordés qui se sont quand même mis ensemble alors que c'était voué à l'échec à l'avance. Et alors ? Certains se sont mariés dans la passion et une fois le tout pétillant passé, bawi, ils sont tombés dans la réalité ; machin laisse traîner ses chaussettes et ses slips et il rote, truquette pue de la gueule le matin au réveil, les gosses plombent, c'était pas prévu dans la passion. Certains ont cru ferme à l'amour et se sont fourvoyés ; pas si fastoche de laisser à l'autre la liberté de ce qu'il est et son ballon d'oxygène, et ainsi de suite.

L'infidélité ? Bah, il y aura toujours des hommes et des femmes en recherche de mieux que ce qu'ils ont, oui, oui, ça c'est facile. Après, laisser ce qu'on a pour se lancer dans un truc dont on ignore l'issue, c'est une autre paire de manches. Baiser à droite à gauche, et laisser ses fantasmes courir, c'est vachement facile, et d'autant plus sur Internet où on peut y ajouter le fantasme de l'inconnu (e) et le monter sur un piédestal sans s'imaginer une seconde qu'on se fourvoie totalement. Et alors ? Une fois les fantasmes passionnels assouvis il se passe quoi ? Monsieur revient vers madame la queue entre les jambes, madame revient vers monsieur avec un air de nonne contrite, et basta, jusqu'à la prochaine parce qu'on ne va pas en rester là, c'est vachement exaltant, l'aventure à deux balles.

Ah, oui, j'imagine que vous bondirez sur votre chaise, mais pas de panique, je ne suis pas idiote au point de ne pas savoir les exceptions, les ruptures et re-vies ailleurs autrement et réussies. Encore heureux que ça existe, sinon on pourrait se loger une balle dans la tête tout de suite.

M'enfin quand même, arrêtez de rabaisser l'amour au rang des rognures, parce que lorsqu'il est vraiment authentique dans le sens noble du terme, il surpasse de loin tout ce qu'on peut imaginer.

Cet amour là, je l'aime... passionnément.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 14:44

Moi je dis tout comme Romane ! Rêve

Mais y a un truc qui me saute aux neurones, c'est que depuis le début de ce fil, nous n'avons parlé du désir que dans le premier post de Rosacée. Depuis... pfouit... disparu... Or, il me semble que nous confondons souvent passion et désir, non ?

Romane a écrit:
Or, adorer même à l'idolâtrie, au Dieu, et ça, c'est déjà la plus grosse erreur
Alors on a le droit de ne plus t'aimer. Chouette, nous sommes liiiiiiiibres !!! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 14:58

lucaerne a écrit:
Moi je dis tout comme Romane
Perroquette !

Citation :
il me semble que nous confondons souvent passion et désir, non ?
Même impression, sauf que là encore on oublie que l'amour n'est pas dépourvu de désir, bien au contraire. Sinon c'est de l'amitié.

Citation :
Alors on a le droit de ne plus t'aimer. Chouette, nous sommes liiiiiiiibres !!!


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 15:04

Romane a écrit:
Citation :
il me semble que nous confondons souvent passion et désir, non ?
Même impression, sauf que là encore on oublie que l'amour n'est pas dépourvu de désir, bien au contraire. Sinon c'est de l'amitié.
Vouèye ! Vouèye ! Mais ce que je voulais dire c'est que passion et désir peuvent parfois être confondus. Alors que le désir est une composante de l'amour, mais entourée de plein plein plein d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 16:11

" Cet amour la, je l'aime passionément", je cite que la fin, mais je te rejoins Ro, sur l'ensemble de ce que tu dis!

Bien sûr que le désir est une composante de l'amour,il n'existe pas sans, une composante, pas tout...

Peut être que la passion n'est que du désir, de l'envie, c'est pour ça qu'elle bouffe, en plus elle est addictive, mais est-on addict à celui/celle pour qui on croit l'éprouver ou à la passion elle même?
Foncer, croire qu'on peut vivre ses fantasmes à cent à l'heure et pour toujours, c'est un fantasme en soi.
"Vibrer" c'est autre chose, vibrer dans les bras de l'aimé, c'est... j'ai pas de mot...
"Et tant je t'aime que j'en tremble"
Aragon.

Déjà dit plus haut mais je répète, on ne change pas, on évolue, et prétendre changer l'autre c'est une erreur et une faute parce que si on l'aime c'est comme il est, pas que des qualités!

Je rejoins Sbrec itou, c'est la passion qui est aveugle parce qu'elle ne voit qu'elle.
Et non, l'amour n'est pas un long fleuve tranquille!
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 16:48

Je dispose d'un peu de temps sur l'ordi de mon filston avant d'aller le chercher au boulot, alors je reviens sur ce sujet qui me "passionne".. mdr de plus dans ses grandes lignes c'est un peu le sujet de mon bouquin sur Cuba..
Alors je me lache, tout de go je ne pretend pas connaître tout de la chose, et donner des lecons chacun a sa vision de la vie, mais en matière de sentiments je pense que l'humain est constitué de la même facon, nous avons les mêmes rouages que nous soyions tahitiens, inuits ou europeens les ficelles qui nous font vibrer au bout de la branche des marionettes sont les mêmes non..? et ce quels que soient les mots que nous employons...
La passion je vais dire banalement c'est un grand feu (et oui idée rabattue, mais si vraie), un feu qui est prêt à tout devorer sur son chemin : les parents, les amis, tout ce qui se met sur sa route et pourrait l'empêcher de progresser, on est prêt à passer par dessus tout cela, à sauter les obstacles, et pourquoi..?
Je crois pour ma part que c'est parceque ce feu nous hypnotise en quelque sorte, il nous fait oublier qui nous sommes reellement, notre age, nos defauts, nos imperfections, car l'autre nous montre une autre image de nous (je dis l'autre et par là ce peut être un être humain, le jeu, l'art, le jardinage etc..). L'autre nous dit : tu es capable de le faire...
Alors on oublie tout, ses limites naturelles, les obligations de la vie de tous les jours (cette vie que l'on trouverait si terne si il n'y avait pas cette passion)...
Cela nous pousse vers un ailleurs, là où plus rien n'est raison, où tout devient possible...On rencontre la souffrance, l'angoisse, l'inquietude, la destabilisation. Mais quelle force, quels plaisirs si forts remplacent cela..Pour quelques instants de bonheur surhumain on est pret à passer par dessus les souffrances et surtout le raisonnable, plus de limites, tout devient beau, tout prend un aspect different, les minutes, les secondes n'ont plus la même durée, on se consume, on consume, consomme avec appetit, là où avant on chipotait sur un petit plaisir....
Jusqu'au jour où, un detail, un mot, une attitude fait fondre la braise, eteint le feu comme une douche et on realise...On realise que l'on était aveuglé par la flamme, et plus rien n'a le même goût..
Ce qu'il y a dans la passion c'est que l'on ne peut revivre deux fois la même...
C'est desesperant en soi-même, car on se voit alors reellement comme on est, humain si humain, miserable nature humaine...J'ai lu que lorsque l'on debute une passion scientifiquement il paraitrait que le cerveau humain produirait je ne sais comment l'appeler, une hormone peut être qui serait celle du plaisir, comme ce que vit un grand sportif lors de l'effort.. La passion tiendrait elle à cette secretion..? Auquel cas ce serait effectivement bien illusoire oui du domaine de l'illusion, comme je le disais au debut : quelque chose qui t'hypnotise, et comme le disait Rosacée tu deviens addict comme au tabac, à la drogue, à la boisson..
Heureux ceux qui ne l'ont pas connu, les calmes, les raisonnés, ils sont à l'abri de bien des desillusions...Cependant par moment je me dis que je suis bien content d'avoiir connu la passion car pendant des jours, des mois j'ai vécu, bien vécu, je me suis senti en vie...
Voudrai-je le revivre, je ne crois pas, car je sais d'experience que cela aura une fin et qu'au bout il y a la souffrance..
On m'a dit que l'amour veritable eviterait tout ces desagrements, que n'en suis je privé, faut il que l'être humain dispose de dons particuliers, d'une quazlité d'ecoute exceptionnelle pour qu'il lui soit permis de connaître l'amour veritable..?
La passion est-ce un leurre, se partage t'elle reellement avec l'autre ou l'un des deux ment il par interet, par lassitude, par manque momentané, par besoin d'y croire tout en se reservant, en jouant avec les sentiments...Je ne sais, tout ce que je sais c'est que moi j'étais vrai, je ne jouais pas, j'etais partie prenante dans la scene de Roméo et Juliette...
Voilà je vous ai livré un peu de moi, voyez vous les choses de la même facon finalement..?
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 19:05

Vous avez dit sentiments ??? mdr mdr mdr

La biologie à la conquête de l'amour

Bonsoir les romantiques...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La passion   Ven 23 Oct 2009 - 19:17

lucaerne a écrit:
Vous avez dit sentiments ???

La biologie à la conquête de l'amour

Bonsoir les romantiques...

Il y a des jours où je hais les scientifiques.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La passion   Sam 24 Oct 2009 - 0:14

C'est bizarre, j'ai l'impression qu'on ne s'est pas vraiment comprise, Ro.
J'ai du mal m'exprimer...
Dans mon intervention, je suggérais que justement, on ne devrait pas séparer la passion de l'amour. Parce que l'amour commence souvent par un sentiment qu'on nommerait plutôt une passion, et ce n'est qu'au fond de son coeur qu'on comprend que ce n'est pas que de la passion, mais autre chose.
Je ne fais pas l'apologie de la passion (mais je n'irais certainement pas la diaboliser ou la considérer comme négative), je dis juste qu'elle me semble naturelle et même nécessaire pour qu'un être ait envie d'aller vers un autre être. Quitte à ce que cela aboutisse à une séparation, ou évolue vers le sentiment reconnu de l'amour dans la durée.
Loin de moi l'idée de considérer l'amour comme un train-train ennuyeux. Je m'étonnais dans mon intervention que beaucoup considère ce sentiment comme une simple conjonction d'intérêt commun et de cohabitation, et je disais tout mon dégoût de cette vision.
J'ai une si haute opinion de l'amour que peut-être je l'idéalise un peu. Pour ne l'avoir vécu qu'une seule fois (et j'ai fait tout de suite la différence avec ce que j'avais vécu avant), et dans un temps somme toute assez restreint, j'ai tendance à penser que mes sentiments ne se seraient pas éteints ni affadis, que j'aurais pu vivre ainsi jusqu'à la fin de mes jours, dans l'ineffable certitude d'aimer et d'être aimée, mais que l'état de passion ne m'aurait pas quittée non plus, puisque le désir ne m'aurait pas abandonnée.
Chimères direz-vous ? Peut-être, mais je ne le saurai jamais.
Je ne vois pas l'amour comme autre chose que de la passion amoureuse, et ces deux termes accolés me conviennent mieux. Ils suggèrent à la fois l'élan et la continuité.
Voilà comment je vois l'amour, que je n'oppose pas à la passion.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La passion   Sam 24 Oct 2009 - 0:22

C'est pourquoi j'avais pris la précaution de mentionner "aucune connotation perso", parce que nous avons eu le privilège de pourvoir en parler en tête à tête et que je pense que nous nous sommes bien comprises. Je ne sais pas d'ailleurs si c'est à toi que s'adressait ma réponse, j'ai plutôt fait attention aux propos et non à qui les avait postés, peut-être étiez vous plusieurs, je n'ai pas non plus revérifié (le matin au réveil, hein, la Ro, etc. )

En fait, je crois qu'il faut dissocier la passion telle que celle qui ravage, et la passion dans le sens émoi, élans, qui gravite autour et dans l'amour. Les deux ont deux destinations totalement distinctes, l'une épanouit l'autre réduit,voire même avilit.
Sauf que comme souvent, nous ne possédons pas un vocabulaire assez ample pour distinguer deux directions si dissemblables.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La passion   Sam 24 Oct 2009 - 0:48

lucaerne a écrit:
Vous avez dit sentiments ??? mdr mdr mdr

La biologie à la conquête de l'amour

Bonsoir les romantiques...

je ne comprend pas ta reaction, est ce en fonction de ce que j'ai dit..? Peux tu l'expliciter..?
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La passion   Sam 24 Oct 2009 - 20:10

Bein... c'était un peu par rapport à ce que tu as dit et que je trouvais très juste. On oublie trop souvent que nous sommes un amas d'atomes. La science a fait d'énormes progrès sur l'imagerie médicale et arrive maintenant à connaître de mieux en mieux le cerveau. Et on s'aperçoit que là où on veut voir une "âme", l'imagerie médicale voit des impulsions électriques. Ça calme quand même. Moi ça me va bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La passion   Dim 13 Déc 2009 - 13:41

Romane a écrit:
Ce fil me fait rire, chacun revendique son bout de gras comme s'il était vital, en jetant un retard dégoûté sur le bout de gras du voisin. Bon, bref.

Il faut bien que l'on défende son bout de gras comme si c'était vital. Car Romane, c'est vital pour chacun d'avoir son opinion, cela veut dire et tu le sais très bien, que nous sommes différents.

Je passais pour vous dire : je vous aime PASSIONNEMENT lk
Bon dimanche
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La passion   Dim 13 Déc 2009 - 14:58

J'adore nos différences, Rosacée, tu sais. Si elles n'existaient pas, on s'emmerderait grave. Et les débats n'existeraient pas non plus.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La passion   

Revenir en haut Aller en bas
 
La passion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La poésie, ma passion.
» La lecture, ma passion
» PASSION - CHEVRONS
» Passion de Sable, de Rebecca Moleray
» [En vote!] Miss Passion BJD 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: