Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Who

avatar

Nombre de messages : 498
Age : 30
Localisation : Sous un bourgeon géant.
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art   Sam 24 Oct 2009 - 19:53

Crumble !

C'était le mot qui apparaissait le plus souvent dans cette oeuvre. Que dis-je ? Ce chef d'oeuvre, cette sublimation de l'art, cette pièce maitresse de la beauté elle-même !

Elle avait eu de la chance de rencontrer un si grand artiste au détour de la table de ce restaurant, au rez-de-chaussée de l'hôtel luxueux où elle s'offrait une suite royale. Elle s'était mise sa plus belle robe, et lui devait être dans son meilleur apparat, dans le décor romanesque et feutré de cette salle de restauration.

- Quel talent, quelle audace !
- Merci, je sais.
- Je crois que c'est le plus beau jour de ma vie que celui de faire votre rencontre. Votre virtuosité est magnifique et quelle créativité, et bigre ! Abou Simbe ! Comme lieu principal de votre histoire ! Vous ne vous refusez rien.
- Oui, je sais, je suis le meilleur.

Elle tournait et retournait dans ses mains le petit bout de papier qui était le support d'un morceau de perfection. C'était une longue bande de papier, comme un long sparadrap qui venait panser la blessure artistique que les gens sans talent subissaient de leur médiocrité littéraire.

- Même le support de votre oeuvre, cet espèce de ticket de caisse, pour dénoter clairement votre dégoût de la société consumériste ! De l'art, vous êtes mon Messie, et je vous dit amen. A toute les répliques de votre nouvelle, je vous dis amen.
- Merci, je sais que je suis le meilleur.
- Et ses ongles incarnés le firent souffrir, comme si tout les démons lui plantaient leurs griffes dans le creux des orteils. Amen.
- Merci, je sais que je suis le meilleur
- Là où l'herbe passe, plus aucun homme ne pousse. Amen.
- Merci, je sais que je suis le meilleur.
- Vaincre, c'est triompher de l'échec, échec qui triompherait autrement de notre vaincritude. Amen.
- Merci, je sais que je suis le meilleur.
- On est quel jour, là ? Amen.
- Merci, je sais que je suis le meilleur.
- John, il explique beaucoup mieux le taclé que toi. Amen.
- Merci, je sais que je suis le meilleur.
- Les esclaves sont méchants : c'est à cause d'eux que les esclavagistes ont plein d'argent. Amen.
- Merci, je sais que je suis le meilleur.
- Un peu de tarte aux fraises ? Demanda un serveur qui passait par là.
- Amène, lui répondit l'écrivain, avec un coup d'oeil rapide sur l'exquise pâtisserie.

Elle avait envie d'embrasser cet homme, ce... pâtissier de la magnificence. Elle avait l'impression d'être dans la luxueuse pâtisserie de l'art, et elle était devant sa pièce montée. L'Art était là, et elle mangeait son coeur en pudding, et étreignait son corps en mille-feuilles, caressait son dos en quatre quart, tandis que l'art la regardait de ses yeux en crumble, et la laissait faire, avec un haussement de sourcils en forêt noire.

Elle avait envie de l'embrasser, et de lui susurrer un doux poème. Elle réfléchissait à des mots tendre :

Mon amour, je t'aime,
Bien plus que ne peut t'aimer l'amour.
Mon amour, je t'aime, je t'aime,
Si ce n'est éternellement, au moins pour toujours.

Elle avait envie de l'embrasser, tandis qu'elle tripotait encore ce chef d'oeuvre, le tournant et le retournant dans tout les sens. Crumble ! C'était le mot qui apparaissait le plus souvent dans cette oeuvre. 37 fois en tout, sur les 200 mots environ qui composaient l'histoire. Elle avait envie de cet homme, de le prendre, là, sur la table de ce grand restaurant. Elle avait envie de son oeuvre et de son art. Elle lui bondit au coup, en criant son poème tant cogité :

Assez de mots doux, place à la luxure !
Que le phallus fasse loi,
Prend moi toute nue, je suis mûre,
Comme une pomme d'eden, pénètre-moi !

Un couteau dépassait de l'oeil ensanglanté de l'auteur, tandis qu'il tombait au sol quand elle le lâcha. C'était sûrement elle qui le lui avait planté. C'était bien fait ! Ça devrait être interdit d'être si bon en littérature : ca fait des envieux.

- Euh ? Ça va ?
- ...
- Ça te dérange pas si t'es mort ?
- ...
- Tant mieux. Dis, je peux récupérer ton chef d'oeuvre pour moi ?
- ...
- Super, merci.

Elle récupéra le bout de papier sur la table, alors que déjà, les serveurs lui prièrent de rejoindre sa suite royale. Elle y retourna, heureuse de s'être approprié de ce pansement de bonheur, encadré de deux serveurs à l'allure de piliers du XV de France.

Les serveurs l'invitèrent à entrer dans sa suite royale, et elle y entra. Et les serveurs la laissèrent seul, avec son gain bien acquis, après lui avoir remis sa camisole.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecorridor.net
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art   Sam 24 Oct 2009 - 21:08

Vache ! Tu t'en es bien tiré, on dirait que l'inspiration était au rendez-vous ! J'ai beaucoup aimé la répétition en boucle du "je sais je suis le meilleur", qui laisse présager une fin peu ordinaire. Un bon rythme, des personnages extras, j'adore !!

Bon, la prochaine fois, tu te joins à nous à l'heure dite, Who ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art   Sam 24 Oct 2009 - 22:09

Encore un mort ! Je suis d'accord avec Vic : il a du boulot par ici !!! Gaga
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Who

avatar

Nombre de messages : 498
Age : 30
Localisation : Sous un bourgeon géant.
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art   Sam 24 Oct 2009 - 22:54

Ouais mais j'ai triché. Ça a mariné plusieurs heures dans mon esprit. Même si c'était inconsciemment, j'ai dû cogiter dessus tout ce temps. Je suis pas sur qu'en live, j'aurais pu sortir ça.

Pis hého, j'ai pas besoin de psy. J'ai juste fait un mort. Bon d'accord, dans mes poèmes, mes deux derniers parlent d'un suicide, et d'un type qui marche les pieds ensanglantés. Mais ca va bien sinon dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecorridor.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Défi-(pas)live 10/09 : Le pansement de l'Art
» [TEST SOFT GPS] ALK COPILOT LIVE 8 : Retrouver le test complet
» Dilemme (W9), le live depuis la Suisse
» Live Fast Die Never (Angel Soundtrack)
» [TWEAK] Swisscom accès au vodafone live

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Défi-Plume-
Sauter vers: