Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Débat sur l'identité nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 5:43

Nous avons tous le droit d'intervenir dans le débat qu'a lancé Eric Besson sur l'identité nationale, profitons-en !
Allez-y, allez lui dire ce que vous pensez, c'est >>ICI<<

Citation :
L'identité nationale sur le Net
Le débat sur l'identité nationale voulu par Eric Besson est lancé. Sur un site participatif créé pour l'occasion, les réponses des internautes ont afflué ce lundi. Dans les préfectures en revanche, la confusion règne.
C'est sur la toile que s'est ouvert lundi le grand débat sur l'identité nationale voulu par Eric Besson. Sur la plateforme participative www.debatidentitenationale.fr, les internautes sont invités à répondre à cette question jusqu'au 31 octobre: "Qu'est-ce qu'être Français aujourd'hui ?"(avec une majuscule à l'adjectif français … contrairement à ce que préconise le dictionnaire Larousse). Le ministre de l'Immigration ouvre le bal de la discussion: Ce débat "va nous permettre d'essayer de redéfinir ce que nous retenons de notre passé, parce que nous sommes des héritiers d'un patrimoine riche, ce que sont nos valeurs aujourd'hui - liberté, égalité, fraternité, mais aussi laïcité, égalité homme-femme et ce que va être notre avenir commun", affirme Eric Besson dans la première vidéo publiée sur ce site au design très institutionnel.

Plus inattendue est la rubrique "Ils s'expriment". Ici, apparaissent les avis de personnalités politiques (majoritairement) favorables mais aussi opposées à ce débat. La première d'entre elles n'est autre que Ségolène Royal, affirmant: "C’est une opération de diversion et une opération de conquête d’un certain électorat avant les élections régionales". On retrouve aussi les critiques de Martin Hirsh: "Je trouve que la France n’a pas de problème d’identité […] Le débat sur l’identité européenne ou sur le modèle européen est plus essentiel", ou même d'Olivier Besancenot : "Quitte à parler d’identité, autant parler d’identité sociale".

3000 contributions à 14 heures
Le ministre de l'Immigration joue donc, au moins en apparence, la carte du débat et de la liberté de ton sur ce site. Et n'attend pas pour se féliciter de "l'engouement des Français" pour son idée, avec 3000 contributions recensée à 14 heures. Dans les nombreux commentaires publics, là aussi, les modérateurs semblent avoir laissé place à la critique, même si dominent des idées assez consensuelles. "Etre français c’est partager une histoire, des valeurs , une culture, une langue commune", nous apprend par exemple Pierre. "Etre francais, c’est respecter les lois françaises", ajoute Nico. Sans surprises, percent aussi des réponses plus excluantes: "Les mosquées et les tam-tams, le ramadan et les gris-gris (…) ne sont nullement méprisables ; seulement voilà : ils ne font pas partie de la civilisation française", clame Asterix.

Pour l'heure, pas de quoi changer les couleurs du drapeau, mais une synthèse est promise par le ministre le 4 février lors d'un colloque. D'ici là, les parlementaires et les préfectures devront aussi apporter leur pierre. Ces dernières ont reçu pour consigne d'organiser au moins une réunion par arrondissement, associant élus locaux, associations, enseignants, représentants des cultes et des communautés étrangères, et d'en transmettre un compte rendu qui sera diffusé sur le site Internet. Mais, lundi matin, certaines préfectures n'avaient reçu aucune directive du gouvernement.
Source : Le JDD.fr

Il faut donc répondre à la question :
Pour vous, qu’est-ce qu’être français ?

J'ai lu quelques commentaires, en voici des échantillons notables :
Citation :
c’est de respecter son drapeau national sans le siffler.
C’est respecter les lois française sans les bafouer.
C’est d’aller voter lorsque mon avis est demandé.
C’est de parler la langue françaises dans la rue.
C’est d’être fier de l’histoire de mon Pays.
C’est d’être fier des soldats français qui combattent aujourd’hui en afghanistan.
C’est de ressentir une immense douleur lorsque l’un deux tombe.
C’est de respecter mes proches et leurs idées.
C’est d’être fier d’être Français.
Citation :
Etre francais, c’est respecter les lois française !
Citation :
Etre francais doit etre le sentiment d’appartenir á une communauté d’idées qui met en valeur la liberté et la démocratie. D’etre fiers de notre passé, de notre langue, de notre culture, de notre drapeau et de notre hymne national symboles de notre unité comme peuple.
Citation :
etre Francais c est accepter de vivre en France avec le peuple Francais en respectant ses traditions sa culture son savoir et non nous faire accepter celle des autres chanter son hymne national et non pas le siffler lors de rencontres sportives mais il est vrai que lorsqu on voit notre chere equipe de france de football en debut de match ou aucun des joueurs ne chantent la marseillaise ce n est pas comme ca que l on montre le bon exemple je suis fiere d etre FRANCAISE et je sais la Marseillaise car je l ai appris en primaire je connais le nom de mon president la couleur de mon drapeau
Citation :
Etre Français, c’est partager et accepter une Culture (Laïcité, Histoire, Rois et Républiques, Drapeau, Littérature...) une langue (le français), une Civilisation (Valeurs Judéo-Gréco-Chrétiennes), un mode de vie (la Femme est l’égale de l’Homme, on boit et on aime le vin, la choucroute et le saucisson (ou les produits de son terroir. Bref, c’est un mode de vie, qui n’est pas soluble dans le communautarisme

Moi je viens d'intervenir, j'ignore si mon commentaire va s'afficher parmi les autres, car chacun est soumis à modération, et certains n'ont pas eu ce privilège.

Voici ce que j'ai dit :

Quelques questions :

- Les concepts de liberté, égalité et fraternité se bornent-ils à une interaction entre français, ou se tournent-ils vers les autres humains du monde ?
- À part une poignée de traditionalistes grabataires (ou démagogues), qui se reconnaît encore en France dans les paroles de l'hymne national censé nous représenter ? Ne serait-il pas temps enfin d'opter pour des paroles pacifiques et non guerrières, pour lesquelles personne n'aurait de gêne ?
- La France néo-libérale, consumériste et notoirement ethnocentrique joue les donneurs de leçons, les "gendarmes" internationaux dans l'ombre des USA, revendique une union européenne, et en même temps tente d'encourager en son sein une espèce de patriotisme désuet autour d'une identité nationale hérité de valeurs que contredit, de jour en jour, la prise de conscience de plus en plus vivace des jeunes générations d'être citoyens du monde avant tout. Ne serait-il pas bon de méditer d'abord sur ces contradictions, en l'occurrence le clivage tradition patriotique nationaliste / ouverture sociale et culturelle au monde ?

Les jeunes , citoyens de demain, ne se sentent plus représentés par les défilés militaires, les décorums rances, les codes d'honneur décrépits et les discours artificiels puant le conservatisme xénophobe qui s'en défend en surface.

Il est temps d'admettre que le mélange des différences est plus à l'image de l'humanité que la défense à tout prix d'une identité communautaire isolée ; autrement dit que la mixité fait tout avancer, là où la sélectivité n'arrange que ceux qui sélectionnent.
filo

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Klimihi



Nombre de messages : 84
Age : 30
Localisation : Vagabond
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 13:20

En tout cas il claque bien ton message. Je vais jeter un oeil!
Revenir en haut Aller en bas
Klimihi



Nombre de messages : 84
Age : 30
Localisation : Vagabond
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 13:43

voilà le mien:

être français est un concept qui m'a été imposé à la naissance.
Depuis l'école primaire je suis soumis à des disours, des fêtes nationales, des défilés et des chants patrotiques qui sonnent faux à mes oreilles.

j'ai l'impression que "l'identité nationale" est un moyen de cloisoner les consciences. Et nous faire oublier notre identité vivante, mondiale, universelle. Nous sommes une civilisation du vivant, doté de grands pouvoirs. Et tant que notre esprit sera enfermé dans les gueguerres intestines des egos d'une poignée d'humain dirigeante et irresponsable, être français ne signifira rien de bon.

Il fut une bonne idée un jour, qui s'appelle la déclaration universelle des droits de l'homme même si j'aurai préféré le therme humain à la place de celui de l'homme. Ainsi que les nations unis. Mais vous avez tout gaché.

La france aujourd'hui est un gachis de libertés et de principes universels.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 15:35

Je viens d'écouter un débat sur Canal+. Ils ont fait un test : envoyer plusieurs posts, certains dans la ligne "gouvernementale", d'autres très critiques. Les derniers n'ont pas été publiés.

Les vôtres l'ont-ils été ???
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 15:35

Pas mal !

Je viens de voir que ma contribution n'a pas été retenue par leur modération...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 16:05

filo a écrit:
Pas mal !

Je viens de voir que ma contribution n'a pas été retenue par leur modération...

Une justification du pourquoi non publié ?
Revenir en haut Aller en bas
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 16:05

Et oui le concept « Liberté Egalité Fraternité » et bel et bien devenu « Famille Travail Patrie » !
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 16:21

JoK a écrit:
Une justification du pourquoi non publié ?
Non, aucune, mais je suppose que si je le leur demandais, ils rétorqueraient que je ne répondais pas expressément à la question posée.
Je viens donc de la soumettre au débat parallèle : "suggestions autour du débat".

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mar 3 Nov 2009 - 23:09

Je n'avais pas réalisé qu'être français pouvait à ce point poser problème à certains ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 0:07

Le problème n'est pas d'être français (enfin pour beaucoup ça en est hélas un d'ailleurs), ici il s'agit d'identité nationale, et donc de savoir ce que cela signifie (sous-entendu d'un œil politique et social).
Mais je suis sûr que tu avais bien compris, Alex.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 1:21

pale
Merci filo...
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 15:21

Les troubles de l’identité surviennent à tout âge. A la cinquantaine, s’y mêlent les problèmes de conscience, à cet âge, le mien, où il est commun de faire le bilan de son existence. Qu’avons-nous été ? Qu’allons-nous devenir ?

J’imagine bien Eric Besson, mon contemporain, en proie à ces questions existentielles tant son parcours politique fut émaillé de trahisons. Qui connaît Madame Royal ? S’interrogeait-il titrant ainsi son livre paru au milieu de la dernière campagne présidentielle alors que lieutenant de cette dernière, il la plantait en rase campagne pour faire allégeance à Nicolas Sarkozy. L’inélégance de la chose heurta l’opinion mais pas lui. En effet, c’était le même homme qui, le jour de son mariage, privé cette fois, déclarait sans rire lors de cette cérémonie, yeux dans les yeux à celle qui allait devenir son infortunée compagne, qu’il était résolument contre le concept de fidélité.

Il fallut sans doute un grand esprit d’ouverture de la part de notre président pour accueillir au sein de l’UMP puis du gouvernement ce même homme qui disait de ce même candidat début 2007 : La France est-elle prête à voter pour un néo-conservateur américain à passeport français ?

Le passeport de l’autre, ses papiers, son identité, sont donc les thèmes récurrents de la pensée bessonienne. Pour cela sans doute, le président dans sa grande sagesse, l’a intronisé ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité Nationale et du développement solidaire là où un modeste psy s’interrogerait plus sur la propension pathologique de cette personne à l’identification projective : « Ce n’est pas moi qui est un problème d’identité, ce sont les autres ».

Pourtant, comme toujours, il nous faut revenir sur l’enfance malheureuse de notre patient. Le drame d’Eric se joue peu avant sa naissance à Marrakech*. Gérard, son père, pilote-instructeur de l’armée française se tue en vol alors que sa mère d’origine libanaise n’est enceinte que de trois mois. Malgré un contexte méditerranéen, demeurer loyale à un mari défunt s’avère toujours difficile quand on est une jeune veuve ; n’est pas Pénélope qui veut. Aussi, la maman d’Eric se remarie-t-elle « rapidement » avec un chirurgien-dentiste dont elle aura cinq autres enfants. Plus tard, on peut toujours dire : Ah ! Si j’avais su alors ? Car, c’est sans doute en toute innocence, que Maman inscrit en pension chez les jésuites, cet aîné taciturne qui a du mal à s’intégrer dans cette famille « recomposée ». Que se passe-t-il alors dans cette jeune âme éloignée du foyer pour, officiellement se consacrer aux études, mais sans doute aussi officieusement pour ne pas troubler le remariage de la veuve du héros ? Ajouter en plus à cela à l’époque, le déracinement de tous ces Français du Maroc rapatriés du fait des « événements » en métropole, et voici notre Eric à dix-sept ans devant étudier à Montpellier puis à Paris quand « sa famille » s’installe elle, à Montélimar. On voit combien aujourd’hui, la géographie familiale d’Eric bougea alors autant que la géographie nationale.

La fidélité à un Papa défunt, la compréhension d’une Maman vivante et de son nouveau mari demeurent des éléments constitutifs importants dans la formation de l’identité de tout jeune adulte orphelin. Comment ne pas trahir l’un pour l’autre ?

Je me rappelle de notre égale adolescence. De mon même collège en pension dans une institution catholique. A l’époque, pour toutes BD, nous n’étions abonnés qu’à Cœurs Vaillants qui devint plus tard Formule 1. Je me rappelle des planches du Prince Eric. De la blondeur de ses cheveux, de la pureté de ses idéaux, du mystère de ses origines.

Prince Eric combattait déjà au péril de sa vie pour la fierté d’être l’élu d’une nation, voire de la représenter. Les ragots prétendaient que toute cette prose, la pureté de ses idéaux, avaient des relents d’extrême-droite, d’une idéologie nazie. Pourtant, adolescent, comment ne pas s’identifier à une telle saga ?

Il faut croire que la pensée scoute d’Eric Besson reste toujours intègre. Il fait toujours sa B.A. quand il reconduit par charter au pays ces quatre malheureux afghans. Vingt sept mille euros par tête de pipe pour démontrer aux « mafias » que nous resterons intransigeants sur nos frontières. Plus vingt mille à chacun une fois arrivé au pays. On ne peut pas être plus généreux.

Mais enfin, c’est quoi être français aujourd’hui ? Vous redemande Eric Besson qui a toujours eu toutes les raisons dans sa famille d’avoir eu peur de l’étranger et qui ne se doute pas un seul instant que ce serait lui qui aurait trahi l’esprit même de sa Patrie ?

* http://fr.wikipedia.org/wiki/Eric_Besson
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 18:06

Dis moi Vic, tu n'as pas osé mettre ce texte là sur son site... Si ?? Ange
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 18:34

Identité, voilà bien une question qui m'a poursuivi toutes ma vie :

---Ainsi : jusqu'à l'âge de 10 ans j'ai vécu en Tunisie là où je suis né, à cette époque dans les écoles coloniales ont vous enseignait l'amour de la patrie, petits arabes tunisiens, fils d'italiens, d'espagnols, et de français, tous sur les mêmes bancs nous apprenions nos ancêtres les gaulois...
A 10 ans : indépendance tunisienne, bateau vers la france idéalisée pendant des années, à l'arrivée = douche froide, vous appreniez qu'en fait vous étiez un pied-noir, un sous francais en quelque sorte, il a fallu du temps pour que cette étiquette disparaisse, une vingtaine d'années peut être...Cette experience m'a permis de comprendre ce que pouvait ressentir un déraciné, comme ces petits maghrebins francais comme vous et moi issus de l'émigration nés sur le sol de france, le cul entre deux chaises : la france et le pays de leurs parents...
--- Avec le temps je me demande toujours d'où je suis : mon grand père paternel était belge, ma grand mère paternelle française du nord, mon grand père maternel corse d'origine italienne, ma grand mère maternelle normande...Qui peut me dire quelle est mon identité..?? Question à cent balles Mr Besson....
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 18:54

ouais..;et moi, je sais même pas d'où je viens..;mon grand père sortant de l'assistance publique..;et vu ma gueule.... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 18:56

Vilain a écrit:
ouais..;et moi, je sais même pas d'où je viens..;mon grand père sortant de l'assistance publique..;et vu ma gueule.... AngeR

Toi t'es indien non..??? mdr mdr mdr Fils de sioux va..!
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 18:59

faut bien s'inventer des racines...; Ange
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 20:03

ben tiens, à propos d'identité nationale...C'est Douillet l'identité nationale ?.....Il a gagné plein de trucs ( médailles) pour la France..;mais il dit ça...
Citation :

« J'ai une authentique admiration pour les femmes qui vouent leur
vie aux leurs ». Il faut dire que pour lui « c'est la mère qui a dans
ses gènes, dans son instinct, cette faculté originelle d'élever les
enfants. Si Dieu a donné le don de procréation aux femmes, ce n'est pas
hasard ».

Quant à ses consœurs judokettes, elle feraient bien
selon lui de quitter les tatamis : « Pour moi, une femme qui se bat au
judo ou dans une autre discipline, ce n'est pas quelque chose de
naturel, de valorisant. »

110-douillet.jpg

Après ces
fortes déclarations, il se croit obligé de préciser : « On dit que je
suis misogyne. Mais tous les hommes le sont. Sauf les tapettes. » Ça
c'est viril ! Il a tenté de se rattraper - après tout les homos votent
aussi - en expliquant que les « tapettes » étaient dans son esprit «
les hommes qui ne s'assumaient pas »...



C'est ça l'identité nationale ?
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 20:57

Numerama a écrit:
Bulletin Officiel des Décorations, Médailles et Récompenses, paru le 30 octobre dernier, qui annonce la décoration de l'ancien directeur de cabinet adjoint de Christine Albanel, Christophe Tardieu. Le fait d'avoir honoré un homme suspendu de ses fonctions pour avoir fait preuve d'un peu trop de proximité avec un groupe privé n'est pas la seule curiosité que l'on y trouve. De nombreuses décorations similaires ont été remises le 23 juin dernier, le jour-même où Frédéric Mitterrand prenait ses fonctions à la place de Christine Albanel. On sait organiser des pots de départs à la Rue de Valois.

On peut ainsi lire qu'un certain Dominique Bedier, "conducteur d'automobile au cabinet du ministre de la culture et de la communication", a été décoré au rang de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, tout comme Thomas Tanzi, "maître d'hôtel" du ministère. Deux individus sans doute extrêmement respectables, qui selon les textes se sont "distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire, ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde".

Olivier Henrard, l'architecte des lois Hadopi 1 et 2, qui s'était fait souffleur de Christine Albanel puis de Frédéric Mitterrand au Parlement, a été lui aussi fait chevalier des Arts et des Lettres. Christophe Tardieu est promu Officier.

"Un élément de plus qui nous permet d'entrevoir le degré avancé de pourriture déontologique de ce ministère. Aucune pudeur, on se met au service des lobbies, on oublie complètement le public et on s'installe dans les meubles de la république, comme chez soi, en partant avec l'argenterie"

C'est peut-être ça la france...
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 21:10

je sais...j'vais paraitre ringard...mais....http://www.dailymotion.com/video/xyrzk_ferrat-ma-france_music


c'est ça MA FRANCE !

et je souhaiterais que ce soit notre hymne national !
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Mer 4 Nov 2009 - 21:44

et puis la suite ....ou plutot ce qu'il en est....
Citation :
<blockquote>
on
appétit, messieurs ! – Ô ministres intègres !
Conseillers vertueux ! voilà
votre façon
De servir, serviteurs qui pillez la maison !
Donc vous n’avez pas honte et vous choisissez l’heure,
L’heure sombre où l’Espagne agonisante pleure !
Donc vous n’avez ici pas d’autres intérêts
Que remplir votre poche et vous enfuir après !
Soyez flétris, devant votre pays qui tombe,
Fossoyeurs qui venez le voler dans sa tombe !
– Mais voyez, regardez, ayez quelque pudeur.
L’Espagne et sa vertu, l’Espagne et sa grandeur,
Tout s’en va. – Nous avons, depuis Philippe Quatre,
Perdu le Portugal, le Brésil, sans combattre ;
En Alsace Brisach, Steinfort en Luxembourg ;
Et toute la Comté jusqu’au dernier faubourg ;
Le Roussillon, Ormuz, Goa, cinq mille lieues
De côte et Fernambouc, et les Montagnes Bleues !
Mais voyez. – Du ponant jusques à l’orient,
L’Europe qui vous hait, vous regarde en riant.
Comme si votre roi n’était plus qu’un fantôme,
La Hollande et l’Anglais partagent ce royaume ;
Rome vous trompe ; il faut ne risquer qu’à demi
Une armée en Piémont, quoique pays ami ;
La Savoie et son duc sont pleins de précipices.
La France pour vous prendre attend des jours propices.
L’Autriche aussi vous guette. Et l’infant bavarois
Se meurt, vous le savez. – Quant à vos vice-rois,
Médina, fou d’amour, emplit Naples d’esclandres,
Vaudémont vend Milan, Legañez perd les Flandres.
Quel remède à cela ? – L’État est indigent,
L’État est épuisé de troupes et d’argent ;
Nous avons sur la mer, où Dieu met ses colères,
Perdu trois cents vaisseaux, sans compter les galères.
Et vous osez !... – Messieurs, en vingt ans, songez-y,
Le peuple, – j’en ai fait le compte, et c’est ainsi !

Portant sa charge énorme et sous laquelle il ploie,
Pour vous, pour vos plaisirs, pour vos filles de joie,
Le peuple misérable, et qu’on pressure encor,
A sué quatre cent trente millions d’or !
Et ce n’est pas assez ! et vous voulez, mes maîtres !…

Ah ! j’ai honte pour vous ! – Au-dedans, routiers,
reîtres,
Vont battant le pays et brûlant la moisson.
L’escopette est braquée au coin de tout buisson.
Comme si c’était peu de la guerre des princes,
Guerre entre les couvents, guerre entre les provinces,
Tous voulant dévorer leur voisin éperdu,
Morsures d’affamés sur un vaisseau perdu !
Notre église en ruine est pleine de couleuvres ;
L’herbe y croît. Quant aux grands, des aïeux, mais pas
d’œuvres.
Tout se fait par intrigue et rien par loyauté.
L’Espagne est un égout où vient l’impureté
De toute nation. – Tout seigneur à ses gages
A cent coupe-jarrets qui parlent cent langages.
Génois, Sardes, Flamands. Babel est dans Madrid.
L’alguazil, dur au pauvre, au riche s’attendrit.
La nuit on assassine, et chacun crie : À l’aide !
– Hier on m’a volé, moi, près du pont de Tolède !

La moitié de Madrid pille l’autre moitié.
Tous les juges vendus. Pas un soldat payé.
Anciens vainqueurs du monde, Espagnols que nous sommes.
Quelle armée avons-nous ? À peine six mille hommes,
Qui vont pieds nus. Des gueux, des juifs, des montagnards,
S’habillant d’une loque et s’armant de poignards.
Aussi d’un régiment toute bande se double.
Sitôt que la nuit tombe, il est une heure trouble
Où le soldat douteux se transforme en larron.
Matalobos a plus de troupes qu’un baron.
Un voleur fait chez lui la guerre au roi d’Espagne.
Hélas ! les paysans qui sont dans la campagne
Insultent en passant la voiture du roi.
Et lui, votre seigneur, plein de deuil et d’effroi,
Seul, dans l’Escurial, avec les morts qu’il foule,
Courbe son front pensif sur qui l’empire croule !
– Voilà ! – L’Europe, hélas !
écrase du talon
Ce pays qui fut pourpre et n’est plus que haillon.
L’État s’est ruiné dans ce siècle funeste,
Et vous vous disputez à qui prendra le reste !
Ce grand peuple espagnol aux membres énervés,
Qui s’est couché dans l’ombre et sur qui vous vivez,
Expire dans cet antre où son sort se termine,
Triste comme un lion mangé par la vermine !
– Charles Quint, dans ces temps d’opprobre et de terreur,
Que fais-tu dans ta tombe, ô puissant empereur ?
Oh ! lève-toi ! viens voir ! – Les bons font
place aux pires.
Ce royaume effrayant, fait d’un amas d’empires,
Penche... Il nous faut ton bras ! au secours, Charles Quint
Car l’Espagne se meurt, car l’Espagne s’éteint !
Ton globe, qui brillait dans ta droite profonde,
Soleil éblouissant qui faisait croire au monde
Que le jour désormais se levait à Madrid,
Maintenant, astre mort, dans l’ombre s’amoindrit,
Lune aux trois quarts rongée et qui décroît encore,
Et que d’un autre peuple effacera l’aurore !
Hélas ! ton héritage est en proie aux vendeurs.
Tes rayons, ils en font des piastres ! Tes splendeurs,
On les souille ! Ô géant ! se peut-il que tu
dormes ? –
On vend ton sceptre au poids ! un tas de nains difformes
Se taillent des pourpoints dans ton manteau de roi ;
Et l’aigle impérial, qui, jadis, sous ta loi,
Couvrait le monde entier de tonnerre et de flamme,
Cuit, pauvre oiseau plumé, dans leur marmite infâme !

<blockquote>
<blockquote>
<blockquote>
<blockquote>
Victor Hugo, Ruy
Blas,
III, 2.

</blockquote>
</blockquote>
</blockquote>
</blockquote>
</blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Ven 6 Nov 2009 - 17:36

Vic Taurugaux a écrit:
J’imagine bien Eric Besson, mon contemporain, en proie à ces questions existentielles
mdr mdr mdr


Mais franchement, déjà que trouver son identité dans sa petite caboche, c'est bien compliqué, alors sur internet... pfff... autant chercher une aiguille dans une botte de foin.
Non Cochonou ! Laisse ce foin tranquille !!! Lâche ça tout de suite !!! Rage
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Sam 7 Nov 2009 - 0:30

Une citation magnfique, Vilain, tirée d'une pièce qui m'a toujours donné le frisson.
Et la chanson de Ferrat n'a pas pris une ride.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Sam 7 Nov 2009 - 13:19

"Qu’est-ce que l’identité nationale ?". Ce titre m’a donné bien du fil à retordre. Parce qu’enfin, pourquoi utiliser le mot "identité". Un mot est un mot, qui a son sens propre et qui n’est jamais anodin. Nos politiques le savent bien, qui sont loin d’être idiots… AngeR

Or, nous savons bien qu’en science (et tout ce qui touche à la sociologie, ethonologie… entre dans la cathégorie des sciences humaines), on ne peut répondre à un énoncé qu'à la condition expresse qu'il soit clair et sans ambiguïté possible.

Je suis donc allée un peu farfouiller…


IDENTITÉ (source : Larousse)
Nom féminin, du latin idem (le même).

- Ce qui fait qu’une chose est de même nature qu’une autre.
[Un humain est donc par essence – je pense – de même nature qu’un autre humain. Il n’est cependant pas exactement le même, sinon il ne serait pas un humain, mais un clone -> débat inutile]

- Ensemble de circonstances qui font qu’une personne est bien telle personne déterminée : vérifier l’identité de quelqu’un ; une pièce d’identitité.
[Tu as ta carte d’identité ou tu ne l’as pas, au pire on fera une analyse ADN -> débat inutile]

Math. Égalité (qui se note =) dont les deux membres prennent des valeurs numériques égales pour tout système de valeurs attribuées aux lettres. (L’identité diffère de l’équation, qui n’est vérifiée que pour certaines valeurs attribuées aux lettres.)
[Là, ça devient intéressant, parce que la bonne question me semblerait donc plus une question d’équation que d’identité. En effet, Paul n’est pas égal à Pierre, mais Paul = Pierre + x – y. -> "Qu’est-ce que l’équation nationale" ? En voilà une belle question qu’elle me plaît !!!]

Carte d’identité : pièce officielle, comportant photographie et empreintes digitales.
[Cf. ci-desssus]

Identité judiciaire : service ayant pour objet de classer le signalement anthropomorphique des personnes mises en état d’arrestation.
[Le débat pourrait être ouvert, mais seulement pour les personnes en état d’arrestation -> N’entrerait-on pas là dans une discrimination ? Je m'y refuse.]

Plaque d’identité : plaque métallique portée en opérations par les militaires.
[Je laisse les militaires cogiter sur la question, n’étant pas militaire moi-même.]

Principe d’identité : principe fondamental de la logique traditionnelle, selon lequel "une chose est identique à elle-même" (" a est a").
[Pour un être humain, il me semble que la réponse est simple : je suis moi, donc moi = moi -> débat clos, sauf pour les schizophrènes, et encore : (moi + moi + moi…) = (moi + moi + moi…)]


Alors après, j’ai pensé à un autre terme :

IDENTIFICATION (source : Vocabulaire de la psychanalyse, de Laplanche et Pontalis)
Processus psychologique par lequel un sujet assimile un aspect, une propriété, un attribut de l’autre et se transforme, totalement ou partiellement, sur le modèle de celui-ci. La personnalité se constitue et se différencie par une série d’identifications…

[On serait déjà plus dans le vrai cœur du sujet. Mais là, ça se complique drôlement, n’est-ce pas ? Car après tout, est-ce qu’un Ch’ti n’a pas quelques valeurs communes avec son voisin Belges, un Lorrain avec un Allemand, un Pyrénéen (pas le chocolat hein) avec un Espagnol, un Alpin avec un Italien ou un Suisse, un Breton avec un… dauphin ?... Et puis, il y a les mélanges ! Imagine : ton père est Ch’ti et ta mère méditerranéenne… pfff…
De plus, il est bien dit "un sujet assimile… et se transforme totalement ou partiellement". Ça laisse donc des milliards de possibles. Quelle belle richesse humaine ! Vive les équations qui ouvrent les portes des variables !]

Il ne semble pas qu’il y ait une plus grande finalité dans la variabilité des êtres organisés et dans l’action
de la sélection naturelle que dans la direction d’où souffle le vent. (Extrait de L'autobiographie, Charles Darwin).



Un dernier mot peut-être…

IDÉOLOGIE (source : Vocabulaire pour la dissertation, Larousse)
Ensemble de croyances partagées par une société, une clase sociale, un parti politique, etc. (…) De nos jours, le sens s’est encore élargi : on entend par idéologie tout système d’idées qui cherche à exliquer le monde, à faire entrer ses différentes composantes dans un système de pensées.

[Le problème est que ce mot est chargé de réminiscences pas bien jolies-jolies. Est-ce pour cela qu’il n’a pas été utilisé ? Pour ne pas effrayer le chaland ? C’est pourtant de cela, me semble-t-il qu’il s’agit. À moins bien sûr, que la question soit plus "Qui a droit à l’identité nationale ?" plutôt que "Qu’est-ce que l’identité nationale ?"]

Une petite citation pour finir :
Tandis que les idéologies sont des ferments de discorde qui conduisent facilement à l’hostilité intransigeante, l’Art invite à la fraternisation, non en masquand les contrastes, mais en les dépassant (J.E. Muller, La Fin de la peinture)

Mais qu’est-ce que l’Art, mes frères ???




Vilain a écrit:
ouais..;et moi, je sais même pas d'où je viens..;mon grand père sortant de l'assistance publique..;et vu ma gueule.... AngeR
"Victor, l’enfant sauvage. Le 9 août 1800, des chasseurs capturent un jeune garçon qui, selon toutes apparences, vit en solitaire dans les forêts de l’Aveyron, au sud de la France. L’enfant ne ressemble pas à un être humain, ni psychologiquement ni même physiquement. Il se déplace à quatre pattes, mange comme un animal et mord ceux qui l’approchent. (…) Une particularité aussi : l’enfant ne dit jamais bonjour." scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   Lun 9 Nov 2009 - 18:27

" Celle qui chante en moi, la belle, la rebelle..."
Un chant magnifique, c'est Ferrat!

Ma France... Sûr que ça serait plus joli comme hymne national que ce chant de guerre (c'est lui qui est ringard) qui nous invite à "abreuver nos sillons" du "sang impur" de qui? De ceux qui sont pas français?
Au passage: on nous demande de connaître la Marseillaise, qui serait capable d'en chanter les 21 couplets?
Si ta contribution n'a pas été retenue Filo, c'est parce qu'elle est pas identinationalement correcte, ils ne vont garder que ce qui va dans leur sens et le peu que tu cites est aussi navrant qu'inquiètant. Ce sont ces réactions là qui sont ringardes!

Cette question d'Identité Nationale est une fausse question pour diriger les pensées vers un sujet qui ne coûte rien et ne risque pas de fâcher, c'est si réconfortant de se sentir entre soi et d'avoir un "etranger" désigné à la vindicte, sa faute le chômage, la crise et tout ce qui va pas!

Je ne sais pas ce que c'est l'identité nationale, je me suis jamais posée la question, je m'en fous, je suis française parce que née en France de parents français.Française avant tout de culture. Historienne je sais que la France comme de nombreux pays s'est construite peu à peu de conquêtes, d'alliance, de guerres...
Qu'étant le finistère de l'Europe, ce territoire a vu bien des envahisseurs venus pour certains du fond de l'Asie, que ces braves gens ont tous laissés quelques éléments qui ont fait souche et qu'on est un mélange qui devrait être joyeux et brassage de cultures!

Vu que ma généalogie ne m'interesse pas, j'en sais peu sur mes grands parents, y'a de l'Assistance Publique aussi côté grand père paternel pour ce qu'on m'en a dit...
ce qui ne m'empêche pas d'avoir Carte d'Indentité, des fois que je sache plus qui je suis, et passeport français.
Mais on a cherhé des poux dans la tête de mes enfants sous pretexte que leur père, bien que français a eu le mauvais goût de naître au Maroc.
On a envoyé à mon fils qui voulait un passeport un document disant texto "Il ne suffit pas d'être français, il faut prouver comment on l'est devenu".
D'où extrait de naissance, du livret de famille, et un extrait de naissance de moi. Fils de française né en France pourtant (enfin en Corse, c'est déjà louche, lol).

Le plus grave c'est que ce coup de salopard va marcher, et les braves français qui se posaient pas cette question existentielle, vont regarder leur voisin de travers, un ti trop bronzé, un ti pas assez, un ti exotisme dans le nom, ça sort d'où un blase pareil?
Et un sujet de discorde de plus, mais dirigé sur le voisin la suspiçion et la colère...

Travail, Famille, Patrie, et les bonnes femmes françaises au foyer pour pondre des petits français!
Enfin pas trop, parce que identité ou pas, elle est mal barrée Ma France, et ça j'aime pas du tout!
Rage grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat sur l'identité nationale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat sur l'identité nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Société] Débat sur l'identité nationale
» Débat sur l'identité nationale
» [JEU] Qui suis-je ? (identité de personnages du Whedonverse à deviner)
» [Collection] Fama (La Mode Nationale SEPIA)
» Nedjema : Equipe nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: