Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le prix d'un corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 1:26

20/11/2009



LE PRIX D’UN CORPS

Morceaux de choix à bon prix


En euros :
42 le fémur
14 la trachée
1,50 l’enclume (petit os de l’oreille moyenne)
3,10 le cartilage costal
De 13,30 à 16,40 le péricarde
42,90 l’humérus
12,80 la crête iliaque
De 16,40 à 18,90 le fascia lata (muscle de la jambe sur le fémur)
40 unités 14,30 ; de 40 à 50 unités 23 pièce ; 60 unités 26 pièce pour un ensemble tendon/ os rotulien
18,90 le morceau de peau de 7x18 cm
9,70 la Dure mère
32,90 l’os du crâne…

Non, j’ai pas fais une overdose de film gore, non, ce n’est pas une liste que j’ai piquée à mon boucher !!

Ce sont des produits fort lucratifs d’une branche plutôt discrète de la médecine : la fabrication de « pièces détachées humaines » à partir de cadavres. Tout ce que le corps humain a à offrir y passe…
Os et tendon subissent un traitement complet : une fois dégraissés, sciés ou alésés, stérilisés, emballés, ils sont vendus dans plus de 40 pays. Avec une ordonnance, on peut même en commander auprès de pharmaciens en ligne…

Aux Etats-Unis, selon l’Association américaine des chirurgiens orthopédistes, on pratique plus de 1 millions de greffes osseuses par an. Nulle part ailleurs, les pièces détachées humaines ne permettent de gagner autant d’argent. Une fois découpé en plusieurs éléments et traité, un corps, un seul peut rapporter jusqu’à 250 000 dollars… le secteur américain des tissus réalise un chiffre d’affaires de 1 milliard par an…

Questions :
Les « matières premières sont elles obtenues légalement ?
Les produits osseux fabriqués à partir de cadavres sont-ils médicalement nécessaires ?

Le 5 août 2004, Anatoli Kortchak, ingénieur en retraite, meurt à Kiev, son corps est conduit à l’Institut médico légal à 2H du matin. La même nuit, sa fille Lena Krat, reçoit un appel téléphonique la priant de se rendre dés le matin à l’Institut… « J’étais dans un tel état que je ne pouvais penser correctement »… lorsqu’elle arrive, un homme lui parle de greffe de peau. Il est employé par une entreprise ukrainienne qui travaille avec l’Institut. Si elle donne son accord pour un prélèvement de peau, elle aidera de petits enfants brûlés, mère de deux petites filles, elle signe…
Ce qu’elle ne savait pas, c’est que l’entreprise ukrainienne envoie en Allemagne les matériaux prélevés à la Ste Tutogen Medical GmbH, laquelle les expédie ensuite sur le marché américain. L’an dernier, RTI Biologic, a racheté Tutogen. L’opération était une bonne nouvelle pour les actionnaires de RTI, car la Ste acquérait ainsi un vaste réseau international de donneurs, selon Brian Hutchinson son PDG. En clair, une société qui avait les moyens de se procurer le plus grand nombre de parties de cadavres possible.
Rien que pour l’année comptable 200/2001 Tutogen a utilisé 1 152 cadavres ukrainiens. Pourtant il lui en faut plus, car le marché est en pleine expansion. Selon un document du 17 juin 2002, intitulé : Besoin en tissus bruts, il fallait à Tutogen :
2 920 cols de fémur,
3 000 crêtes iliaques
10 200 fascias latas…

La Food and Drug Administration, autorité sanitaire américaine, recense dans sa banque de données vingt lieux de prélèvement de tissus en Ukraine. Or quel que soit le nom sur lequel on clique, on se retrouve avec le n° de tel de Tutogen !
D’après la loi ukrainienne, le défunt doit avoir de son vivant donné son accord, si ce n’est pas le cas, ses proches peuvent le faire à sa place. Certains signes donnent à penser que cela n’arrive pas souvent…
Le cas du père de Lena Krat a été examiné dans le cadre d’une enquête ouverte en Janvier 2005, portant sur 10 défunts dont les proches ont dit ne pas avoir donné leur accord. Le parquet de Kiev a mis fin à la procédure en Juillet 2005, au motif qu’il n’existait « aucun fait constitutif d’une infraction ». Il justifiait cette conclusion en relevant que Bioimplant n’avait pas violé la loi sur les transplantations, parce qu’il n’avait pas effectué de transplantation, mais simplement prélevé du matériau sur des morts, matériau qui était ensuite traité pour en faire des « bioimplants » L’exploitation des cadavres a donc pu continuer… Jusqu’à présent, la collaboration entre Le Dr Alechtchenko, directeur de Bioimplant, qui appartient au ministère de la santé, un montage qui empêche les contrôles trop pointilleux, et la conduite d’enquêtes trop poussées…
Mais le parquet de Krivoï Rog, a à nouveau ouvert une enquête l’an dernier, le dossier a été transmis au tribunal compétent en janvier, la procédure suit son cours…

Klaus- peter Günther, président de la société allemande d’orthopédie estime que de tels « produits » ne sont pas obligatoirement necessaires « la norme pour nous est de prélever des tissus sur les patients eux-mêmes, quand ceux-ci ne suffisent pas, on fait appel à d’autres solutions : prothèses artificielles, os d’animaux, autres donneurs humains (vivants et volontaires)…
Aux Etats-Unis, on répugne beaucoup moins à employer des parties de cadavres, y compris des particules de peau pour remplir les lèvres et lisser les rides en chirurgie esthétique…

Source : Courrier International n° 993
Résumé de l’article : Un trafic Légal de tissus humains.

Moralité, comme votre voiture, vous valez plus cher en pièces détachées qu’entier !
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 1:36

C'est dégueulasse. Je veux qu'on m'incinère...
Pourtant, quand on y réfléchit bien, tout cela s'avère fort utile pour les malades (je ne parle pas des vieillardes en quête de lifting).
Mais même en y réfléchissant très fort, je n'arrive pas à imaginer le corps d'un humain, même mort et donc plutôt inutile, comme un réservoir de pièces détachées.
A la limite, ça me choquerait moins de devoir le bouffer en cas de famine.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 1:39

J'ai longtemps côtoyé ceux que l'on nomme "les enfants bleus", en attente d'un coeur pour espérer vivre après transplantation. Je me souviens de l'ambiguïté de la situation, lorsque les parents espéraient un accident, n'importe quoi pourvu qu'on puisse trouver un coeur pour que leur enfant vive. Tragique, n'est-ce pas...

Moi, ce qui me choque, c'est le côté business de la chose, et non pas la volonté de donner un peu plus de temps de vie à un malade.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 1:52

Romane a écrit:

Moi, ce qui me choque, c'est le côté business de la chose, et non pas la volonté de donner un peu plus de temps de vie à un malade.

Bien sûr que c'est le côté fric qui est choquant et c'est un euphémisme, c'est pour ça que j'ai mis cet article.
Sinon le fait qu'un corps mort, donc inutile à celui qui l'a habité puisse servir à permettre à d'autres de vivre ne me gêne pas, j'ai ma carte de donneuse d'organe, et qu'on incinère le reste aprés.
Ce qui est franchement ignoble (là encore euphèmisme) c'est que nous donnons, et que avec ou sans consentement;là c'est plutôt sans; d'autres se font un max de bénef avec nos morceaux, pour des gens friqués (vu le prix du morceau) et des connasses qui se font refaire.
En outre, c'est l'exploitation, avec la bénédiction des autorités de la misère dans les pays de l'ex Union Soviètique, je savais que c'était corrompu, mais pas à ce point, on en apprend tous les jours!

Je voudrais bien apprendre un truc chouette un de ces quatre quand même! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 1:56

Il n'y a pas qu'en Union Soviétique. Si je ne m'abuse, l'Inde est pas mal non plus pour ça, des gens se vendent même de leur vivant autant qu'ils le peuvent, pourvu que ça leur rapporte quelques maigres sous pour quelques repas. Sans doute d'autres pays aussi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 2:23

Citation :
Je voudrais bien apprendre un truc chouette un de ces quatre quand même!

Qu'à cela ne tienne... J'existe.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 3:01

mdr Jok, à ta place, je ferais gaffe à ma crête et à mes barbillons, tentant ce rouge vif, ça pourrait aller chercher dans les combien?

Nan, Ro, y'a pas qu'en Europe de l'Est, mais la marchandisation du corps, ça craint grave. Rien ne rebute ceux qui veulent faire du fric.
Dans l'article ils disent que les employés municipaux en Ukraine touchent 200 euros par mois, alors prélever légalement ou pas pour arrondir les fins de mois, c'est vite fait.
Bien sûr qu'il n'y a pas que l'Europe de l'Est, j'ai lu un article pour l'Inde, on vend facilement un rein, y'a des rabatteurs pour ça, et ça nourrit la famille pendant un mois.
L'exploitaion de la misère est infinie, c'est une des raisons pour lesquelles on aura toujours besoin des pauvres, mais c'est pire que dégueulasse, j'ai pas de mot pour gueuler assez fort!!!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 12:03

Tryskel a écrit:
Bien sûr qu'il n'y a pas que l'Europe de l'Est, j'ai lu un article pour l'Inde, on vend facilement un rein, y'a des rabatteurs pour ça, et ça nourrit la famille pendant un mois.
Et il y a même un business du vol d'organes : en Asie, Amérique du Sud...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 12:15

Evidemment, il y a un problème éthique à résoudre.
Mais les morts sont morts...
Ceci dit, un autre problème, pas seulement éthique celui-ci, est le trafic d'organes prélevés sur des êtres humains vivants, consentants par nécessité (échapper ou croire échapper à leur misère en vendant une partie d'eux-mêmes) voire pas consentants du tout (enfants enlevés et charcutés pour les alléger qui d'un rein, qui d'un oeil...)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Sam 21 Nov 2009 - 22:25

Ben oui, les morts sont morts et on peut les découper en morceaux, ils s'en foutent, ce qui est gravissime, c'et la marchandisation du corps humain, vivant ou mort.
Que la misère pousse certains à le vendre, et l'appât du gain pousse certains à voler des morceaux de corps y compris sur des enfants.
Que la connerie gavé des pays riche ne se pose pas la question de la provenance de ces "morceaux" qui vont servir à soigner ou (et là c'est pire) à "rajeunir", que des gens qui ont les moyens ferment les yeux sur tout ça et parce encouragent les trafics parce qu'ils payent sans discuter...
tant qu'il y a des clients,il y a des marchands et il faut de la "matière première"! grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Dim 22 Nov 2009 - 3:47

Pas consentants, c'est déjà horrible. Mais consentants, ça veut dire aux abois et prêts à tout. C'est dégueulasse, de toute manière.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Dim 22 Nov 2009 - 23:55

Tryskel a écrit:

Non, j’ai pas fais une overdose de film gore, non, ce n’est pas une liste que j’ai piquée à mon boucher !!

Ce sont des produits fort lucratifs d’une branche plutôt discrète de la médecine : la fabrication de « pièces détachées humaines » à partir de cadavres. Tout ce que le corps humain a à offrir y passe…

Bon, si ça a été prélevé sur un cadavre, ça va encore.

Non, non, c'est pas une blague !

C'est ainsi, par exemple, que The Economist, la Bible néolibérale et périodique économique fort respecté au démeurant (il est vrai, pas par tous, car il a théorisé le problème que pose la démocratie à l'efficacité des marchés), est favorable au libre marché de l'organe, du moment qu'il y a échange "librement consenti", comme ils aiment à dire.

Yeux et reins sont particulièrement concernés, puisque normalement on en a deux. Ainsi, de même qu'il y en a eu pour dire que la qualité de l'environnement africain était inutilement élevé et qu'il faudrait voir à y délocaliser notre pollution (ça a été dit comme ça, texto), les personnes dans le besoin et à la santé inutilement solide peuvent bien faire commerce de leurs organes en rab'. Librement, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   Dim 22 Nov 2009 - 23:56

Tryskel a écrit:
Ben oui, les morts sont morts et on peut les découper en morceaux, ils s'en foutent, ce qui est gravissime, c'et la marchandisation du corps humain, vivant ou mort.

[...]

tant qu'il y a des clients,il y a des marchands et il faut de la "matière première"! grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr

Ah ! Oups !! J'avais pas vu.
Ben tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le prix d'un corps   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le prix d'un corps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le prix d'un corps
» Prix négociables : corps KDF, DollnDoll Bubble, Lati Yellow
» [Premier achat] Tête corps, wig, habits,..... où acheter quoi ? Quel prix ?
» M. Prix étudie le prix des téléréseaux en Suisse
» [LIEN] microsd 8 GO classe 6 à prix gratos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: