Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pyramide de Maslow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thierry

avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Savoie.
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Pyramide de Maslow   Sam 12 Déc 2009 - 11:12

Les besoins que tout individu cherche à satisfaire par ordre de priorité.

1.Survie : besoins physiologiques : faim, soif, sommeil, …

2.Sécurité : besoins de sécurité : protection morale et physique…

3.Socialisation : besoins de socialisation : amitié, affection, échange…

4.Estime : besoins d’estime : respect de soi, considération, prestige…

5.Accomplissement : besoins d’accomplissement : réalisation personnelle…

Où en sommes-nous actuellement dans notre société occidentale ?

Est-ce que cette crise économique a une incidence dans notre cheminement sur cette pyramide ?

La peur générée par la crise écologique (réchauffement climatique, catastrophes naturelles, oppositions exacerbées des scientifiques, atonie des dirigeants, vision court termiste...) ne créé t-elle pas une atteinte immense dans le sentiment de sécurité ?

Si nous ne pouvons même plus être à l'abri sur la planète, comment le serions-nous dans notre pays, dans notre maison ?

La socialisation ne risque -t-elle pas d'être limitée par cette atteinte à ce besoin de sécurité ou va -t-elle engager une conscience commune et par conséquent une démarche planétaire ?

L'estime de soi peut elle être renforcée par cette lutte commune contre un risque général ?

Ne pouvons-nous pas trouver dans la conscience partagée par tous les peuples une unité jamais établie à travers la compétitivité économique ?

Cette réalisation personnelle peut elle user de cet tremplin ?

Existe t-il une quête spirituelle à saisir dans cette problématique planétaire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://la-haut.e-monsite.com/
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Sam 12 Déc 2009 - 23:50

Je viens de voir "la route", et je peux te dire que ça ne rend pas très optimiste.
Même si je n'avais pas vu ce film, franchement, je ne le serais pas.
Je crois que les catastrophes, surtout de grande ampleur, renforcent l'égoïsme et l'avidité de survie. Si chacun doit lutter pour vivre, il luttera seul, ou dans un cercle restreint où il devra suivre le pire puisque seul le pire permettra la survie.
Je ne crois pas du tout en une prise de conscience collective, planétaire, et même si elle a lieu en partie, elle ne fera pas reculer les profiteurs.
Mais je crois, profondément, en actes isolés d'amour et d'espérance. Et peut-être ces actes conduiront au meilleur. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Dim 13 Déc 2009 - 0:09

Je suis absolument d'accord sur les cinq points de notre quête.

Où en sommes-nous actuellement dans notre société occidentale ?
Accros au fric et au pouvoir.
Pour ceux qui n'ont ni fric ni pouvoir, s'ils en avaient ils seraient à la place de ceux qui en ont.
Et l'orgueil partout.

Est-ce que cette crise économique a une incidence dans notre cheminement sur cette pyramide ?
Oui et non. Je crois que la nature humaine est ainsi faite de belles choses et d'autres franchement moins belles. Je pense que quel que soit l'état économique d'un pays, la nature humaine ainsi faite fera que les hommes se tromperont de chemin et qu'ils ne sauront jamais rassasier leur faim d'accomplissement de la pyramide en question.

La peur générée par la crise écologique (réchauffement climatique, catastrophes naturelles, oppositions exacerbées des scientifiques, atonie des dirigeants, vision court termiste...) ne créé t-elle pas une atteinte immense dans le sentiment de sécurité ?
Je parie que si nous n'étions pas confrontés à ces peurs, nous en créerions d'autres et au final, ne serions pas plus sécurisés qu'aujourd'hui.

Si nous ne pouvons même plus être à l'abri sur la planète, comment le serions-nous dans notre pays, dans notre maison ?
Le sommes-nous même en soi-même ?...

La socialisation ne risque -t-elle pas d'être limitée par cette atteinte à ce besoin de sécurité ou va -t-elle engager une conscience commune et par conséquent une démarche planétaire ?
Si cela avait été possible, il y a longtemps que ça serait arrivé. Or l'homme étant ce qu'il est... etc.

L'estime de soi peut elle être renforcée par cette lutte commune contre un risque général ?
Encore faut-il croire à la lutte commune, or je n'y crois pas. Mais cela ne dévalorise pas l'estime que j'ai de moi-même, puisque je fais selon mes possibilités à mon échelle et peux me regarder dans un miroir sans rougir.

Ne pouvons-nous pas trouver dans la conscience partagée par tous les peuples une unité jamais établie à travers la compétitivité économique ?
Encore faut-il une conscience partagée dans l'unité, et comme je viens de le dire, je n'y crois pas, ou alors nous ne serions plus des hommes, mais des surhommes.

Cette réalisation personnelle peut elle user de cet tremplin ?
Je ne le crois pas.

Existe t-il une quête spirituelle à saisir dans cette problématique planétaire ?
La quête spirituelle se fait individuellement, parce qu'elle est le fruit de la maturité en soi.


J'ai répondu en très condensé à chacune des questions, selon ma conviction personnelle, selon ce que j'ai pu observer autour de moi durant des années.
Pour autant je ne me pense pas défaitiste ou pessimiste, mais plutôt réaliste. Et bien sûr que je parle ici de la tendance globale, en ayant à l'esprit que de temps en temps, de ci de là, des êtres sortent du lot bien au-dessus de la masse humaine, mais ne sont pourtant pas capables de changer la nature humaine. Ils ont un regard particulier, c'est tout.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Huahine



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: A H Maslow   Sam 19 Déc 2009 - 2:44

Puis-je me permettre ?

Toute crise ( personnelle - sociale - planétaire ) génère des manques. Les manques font régresser l'homme d'un ou plusieurs étages dans la pyramide de A.H. Maslow, selon l'état et l'ampleur de ces manques.

Qu'est ce qu'un manque ? C'est le résultat de l'incapacité à satisfaire des besoins fondamentaux. Tout manque génère des stress donc des frustrations. La plupart des frustrations se convertissent en violence. L'intensité de la violence est à la hauteur du niveau des manques.

Tout manque doit être comblé par des satisfactions sous peine de tomber dans les affres des névroses pouvant aller jusqu'à la psychose.

Vous pouvez dors et déjà avoir un aperçu de l'état psychologique de l'espèce qui domine notre planète.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Sam 19 Déc 2009 - 2:47

Le manque est d'autant plus puissant chez l'humain, qu'il se donne de fausses satisfactions, lesquelles n'ont pour effet que de creuser davantage le manque.

Un cercle vicieux dans lequel il s'enferme...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Sam 19 Déc 2009 - 11:18

Huahine a écrit:
Puis-je me permettre ?


Tout manque doit être comblé par des satisfactions sous peine de tomber dans les affres des névroses pouvant aller jusqu'à la psychose.


Chercher à combler le manque, c'est vouloir remplir le tonneau des danaïdes! C'est avec des idées pareilles qu'on devient névrosé voire psychotique.
Non, le manque existe comme un ravin que longe notre route. Nul besoin de combler le ravin pour poursuivre notre route. Juste prendre garde de ne pas y tomber.
Les tenants du catastrophisme prétendent qu'il faut effrayer les gens pour leur faire prendre conscience du manque. Du coup, alors que la peur de l'an 2000 a fait pschitt, la couche d'ozone et la taxe carbone s'entendent désormais pour jouer les épouvantails. Pour faire quoi à Copenhague ? Faire taire les chinois et les indiens? Eux, ils ont d'autres chats à fouetter que de jouer les écolos!
Non, le monde a besoin d'une sécurité de base pour pouvoir progresser à petits pas. Pas qu'on le panique avec des" après, ce sera trop tard !" A mon avis, c'est le genre de truc qui paralyse autant que l'angoisse chez les névrosés et les psychotiques ...

Ce que par contre, on peut éventuellement chercher à satisfaire, ce sont les désirs, mais surtout pas les besoins. Car l'intérêt du désir, c'est que sa nature même ne nous leurre pas. Un désir: c'est un besoin qui a horreur d'être comblé! Je ne pense pas qu'on arrivera de sitôt au paradis sur la terre même si nous le désirons très fort. Mais, cà ne signifie pas que demain, c'est l'Apocalypse!

Regarder ce pauvre Thierry avec ses montagnes! Il n'arrête pas de grimper dessus. Pour être satisfait d'en atteindre les sommets? Que nenni! Au bout d'une demi-heure d'euphorie, il sait bien qu'il faudra redescendre. Pour en regravir une autre durant les prochaines vacances! C'est pas des sommets dont il a besoin, c'est de les rêver pour pouvoir y monter! C'est le voyage le plus interessant, mais l'arrivée: c'est toujours pareil!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Sam 19 Déc 2009 - 13:28

Un peu comme l'attente des cadeaux de Noël, en somme. J'expliquais aux enfants l'autre mercredi, que quand j'avais leur âge le plus beau moment n'était pas celui où, jouets déballés, je pouvais les contempler. Non. C'était le moment qui précédait l'ouverture des paquets, qui commençait lorsque les paquets se voyaient rangés sur l'étagère du placard, plusieurs jours avant Noël. Qu'est-ce que je rêvais, devant cette étagère, tous les ans !
Après, ce n'était plus pareil. La magie n'était plus là, même si les jouets étaient entre mes mains.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Huahine



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Besoins et désirs   Sam 19 Déc 2009 - 15:13

Ce que par contre, on peut éventuellement chercher à satisfaire, ce sont les désirs, mais surtout pas les besoins. Car l'intérêt du désir, c'est que sa nature même ne nous leurre pas. Un désir: c'est un besoin qui a horreur d'être comblé! Je ne pense pas qu'on arrivera de sitôt au paradis sur la terre même si nous le désirons très fort. Mais, cà ne signifie pas que demain, c'est l'Apocalypse!

"Ce qu'on n'a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà l'objet du désir", disait Platon.

Donc d'après toi, il ne faut pas chercher à satisfaire les besoins ! (Rassure-toi) Sais-tu que près de 3 milliards d'individus n'arrivent pas à satisfaire leurs propres besoins fondamentaux les plus primaires ? Manger, boire, être en sécurité, etc...

Sais-tu que seuls, quelques privilégiés peuvent passer au-dessus de la simple satisfaction de leurs besoins et donc, sont capables d'assouvir leurs désirs ?
Par exemple : sur 6 milliards d'individus, seuls, en 2002, 500 millions d'individus ont pu voyager (loisirs) à travers le monde.
Voyager (loisirs) n'est pas un besoin fondamental, mais un désir, comme vouloir une rolls royce, un yacht ou, voyager au bout du monde, etc.

C'est avec des idées pareilles qu'on devient névrosé voire psychotique.

Et oui, le monde est ainsi fait. L'espèce humaine est une espèce particulièrement névrosée pour une grande partie et psychotique pour le reste. Il suffit d'observer...le Monde.

Non, le manque existe comme un ravin que longe notre route. Nul besoin de combler le ravin pour poursuivre notre route. Juste prendre garde de ne pas y tomber.

Ce n'est pas un ravin, drôle d'allégorie !!! Non, les manques se matérialisent tous les jours, et heureusement, sinon, sans manques pas de satisfactions, pas de satisfactions, pas d'évolution, donc pas de vie.

On ne tombe pas dedans, on vit avec les manques, nous passons notre vie à combler ces manques par des satisfactions. Tant que nous obtenons des satisfactions, la vie s'équilibre entre manques et satisfactions.
Et puis un jour, si la vie le permet, nous pouvons accéder à la satisfaction de nos désirs, mais seulement et uniquement lorsque nos besoins fondamentaux sont satisfaits. Car si nos besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits, l'individus descend d'un ou de plusieurs étages dans la réalisation des besoins de la pyramide de A.H.Maslow.
C'est comme ça, c'est la nature qui est ainsi faite.

Ex : Si un individu à un emploi, il va pouvoir satisfaire un certain nombre de besoins fondamentaux, se nourrir, boire, se coucher à l'abri et en sécurité, voyager... Grimpons d'un étage, il va pouvoir se réaliser, être aimé et aimer, etc...
S'il perd son emploi ou sa source de revenus, il perd tout ce que son salaire lui permettait de s'offrir. Donc il va redescendre de quelques étages dans la pyramide de A.H.Maslow.
Il devra encore une fois se battre pour trouver les moyens de satisfaire ses besoins. Et tout ça, avant de pouvoir satisfaire ses désirs.

Je ne vois pas un chômeurs s'offrir une Porsch et des vacances en Polynésie avant de satisfaire ses besoins de manger, de boire et de dormir à l'abri.

Un enfant, quand il vient au monde à des besoins avant des désirs. Téter, se sentir en sécurité, être au chaud, etc.
Vers 2 ou trois ans, apparaissent les premiers désirs, mais pas avant.


Je ne me souviens pas, dans le ventre de ma mère, avoir désiré une Ferrari.

L'homme en fait à un besoin féroce d'amour, à moins que se soit un désir difficilement accessible.

L'Amour, une des seules énergies renouvelables de notre univers.

Les Etats, les publicitaires, connaissent parfaitement ces mécanismes. Ils en usent et en abusent tous les jours. Ils distribuent avec parcimonie quelques satisfactions et beaucoup d'angoisses pour obtenir ce qu'ils veulent. On le vaut bien.
...Il suffit d'observer...le Monde.

Le monde ne procure pas la réalité que l'on désirerai.

Huahiné
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Sam 19 Déc 2009 - 15:54

Huahine a écrit:

"Ce qu'on n'a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà l'objet du désir", disait Platon.


Peut-être que pour forcer le trait, je me suis mal exprimé. Je ne dis pas qu'il faut ignorer la faim dans le monde. Tout le monde a besoin de manger. D'ailleurs, peut-être l'un des succès de Copenhague quand chacun parle de fiasco sera de pouvoir fournir une aide financière aux pays les plus démunis bien que le désir des occidentaux portait plus sur la couche d'ozone.
Ce que j'essayais d'exprimer, mais c'est un débat philosophique, c'est que peut-être le désir prime sur le besoin. Ce n'est pas vrai que les enfants ne commencent à avoir des désirs qu'à l'âge de deux ou trois ans. Les bébés, au sortir du ventre de leur mère désirent respirer, ils aspirent à la vie.
Je ne sais plus où sur ce forum, il existe une bande vidéo montrant un bébé africain qui refuse de vivre juste après sa naissance. Alors, pendant vingt minutes, une religieuse d'une organisation humanitaire va tout faire pour réanimer ce bébé. Elle va réussir et ce bébé va se mettre enfin à pleurer. C'est le désir de cette bonne soeur qui fait que le bébé vit. L'air dont il avait besoin était autour de lui.

Il existe quantités de bébés anorexiques qui se laissent mourir malgré les soins qu'on leur prodigue, quantités d'adolescents qui se suicident alors qu'ils auraient tout pour être heureux, c'est d'ailleurs le plus grand facteur de mortalité infanto-juvénile des pays industrialisés. Dans ces pays, ou les besoins sont souvent plus que satisfaits. Seulement, là aussi des gens y meurent non par faim mais de ne plus désirer vivre. Ils pensent pour la plupart que leur vie n'est pas satisfaisante et que rien, sinon la mort, ne pourra les combler.
Heureusement, ce n'est pas la majorité. La majorité, avec des besoins suffisamment comblés, rêvent juste de meilleur. Mais, ils savent que ce n'est qu'un rêve qui les pousse à vivre, juste un rêve, pas un besoin, encore moins la réalité ...

Pour rejoindre Platon et son objet du désir, ce serait la conscience du manque qui nous ferait exister. Plutôt que sa satisfaction. Car personnellement, je n'ai jamais eu besoin d'un yacht pour vivre même si je sais que certains ne peuvent plus s'en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Huahine



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: désirs et besoins   Sam 19 Déc 2009 - 16:56

Les bébés, au sortir du ventre de leur mère désirent respirer, ils aspirent à la vie.

Non, c'est un simple besoin primaire. C'est de l'ordre de l'inné, cela appartient au domaine de l'inconscient.
Ce n'est pas par hasard si les accoucheurs donnent une petite claque sur la fesse du nouveau-né. C'est juste un stimuli infaillible à 99,99% pour déclencher un réflexe, celui de respirer, et qui dit réflexe, dit.....etc.

Cela ne peut pas être un désir puisqu'il n'avait absolument aucune conscience, que dans le monde où il arrive, après la naissance, il lui faille impérativement respirer. Il ne sait pas encore que s'il ne respire pas il sera immédiatement sanctionné par la mort.


Mais bon !!! FIN
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Dim 20 Déc 2009 - 1:00

Très intéressant, ce que tu dis, Vic. Cela m'amène à deux réflexions :
la première est qu'il aurait été bon de diffuser en prologue obligatoire à ce foutu sommet le film "la route". Histoire que tous ces gouvernants voient ce que pourrait donner une situation de cataclysme écologique. Ce n'est qu'une idée, une supposition de ce que pourrait donner la fin du monde, mais ça fait froid dans le dos. A part ça, je ne me fais pas d'illusion : voir n'empêcherait pas l'avidité de certains.
La seconde parlait du manque. Vous savez qu'en Inde et en Chine, l'élimination des pas mal de bébés filles, pour toutes sortes de particularités culturelles que nous ne pouvons juger, a conduit à un très grave déficit de femmes dans la population.
En Chine, le gouvernement a crée une sorte d'agence matrimoniale d'Etat pour inciter les filles à se marier, parce qu'étant peu nombreuses, elles deviennent évidemment rudement difficiles, voire préfèrent ne pas se marier du tout pour vivre selon des normes plus occidentales. En Inde, il y a des drames suite à cette "pénurie" : comme acheter une femme dans un pays frontaliers encore plus pauvre, comme le Bengladesh. Le drame c'est que ces pauvres filles finissent par "servir" aussi de femmes à tous les hommes de la famille, évidemment pas de leur plein gré.
Une étude scientifique a été menée (sur des souris) pour déceler quelles étaient l'évolution des relations mâles-femelles suite à une pénurie de femelles. Hé bien, les mâles, au lieu de se montrer protecteurs et de considérer les femelles comme des "choses" précieuses, devenaient extrêmement violents, et pas seulement contre leurs rivales masculins : leur violence se retournait contre leur partenaire femelle.
Educatif, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   Dim 20 Déc 2009 - 1:03

Bawi, le manque des mâles ça leur fout les boules, et comme ils ont le poing facile dans ces cas là, c'est madame qui trinque à la castagne.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pyramide de Maslow   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pyramide de Maslow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pyramide de Maslow
» pyramide de noël ou allemande...
» Le Secret de la Pyramide de Barry Levinson (1985)
» Les mystères : La pyramide de fer de Chine
» Pyramide de macarons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: