Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Requiem pour l'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
blue note



Nombre de messages : 8002
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Lun 11 Juil 2011 - 23:18

Déjà s'ils se renseignaient, tous ces pontes, ils sauraient qu'on écrit éventuellement "tsiganes" avec un "s" à la demande des intéressés. Pas avec un "z", qui rappelle la dénomination injurieuse qu'en faisait les nazis eux-mêmes. Eventuellement, parce qu'ils ne s'appellent pas comme ça mais avec une dénomination plus précise. Bref.
De toute façon, c'est bien joli tout ça mais alors comment expliquer aux élèves qui apprennent qu'on a martyrisé les Rroms en question et que c'est pas bien, que dans le même temps, on les expulse comme des malpropres ?
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Lun 11 Juil 2011 - 23:34

Voilà plusieurs questions qu'elles sont bonnes...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Lun 11 Juil 2011 - 23:38

Faudrait aussi quand même que les élèves sachent que la 2ème GM, c'est pas QUE, l'anéantissement de diverses catégories d'humains jugées indésirables, même si les guerres deviennent de plus en plus ça, y'avait d'autres enjeux!

A force de vouloir phagocyter l'Histoire (je connais le mot phagocyter qu'est un terme scientifique, comment ce peusse? ) les intégristes du juivisme vont aboutir au résultat contraire, en encourageant un antisémitisme qui n'a pas besoin d'engrais...

Quand aux tsiganes (bien vu pour l'orthographe) ben... t'en poses de ces questions Blue AngeR
Peut être que les jeunes se diront qu'au final c'est dommage que les nazis aient pas fini le boulot...
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Lun 11 Juil 2011 - 23:56

Je rappelle l'idée générale du programme d'Histoire de première : Questions pour comprendre le vingtième siècle

Il faut être honnête, il y a quand même toute une partie sur les totalitarismes mais c'est vrai que cette partie sur les guerres du XXème siècle est étrange. Méditez si vous le pouvez, moi je n'arrive pas à trouver le fil pour le traitere en faisant passer les idées-clés:

Guerres mondiales et espoirs de paix
- La Première Guerre mondiale : l'expérience combattante dans une guerre totale
- La Seconde Guerre mondiale : guerre d'anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes
- Les espoirs d'un ordre mondial au lendemain des conflits : la SDN et l'ONU

De la guerre froide à de nouvelles conflictualités
- La guerre froide, conflit idéologique, conflit de puissances : un lieu (Berlin 1945-1989), une crise (Cuba 1962), un conflit armé (la guerre du Vietnam)
- De nouvelles conflictualités depuis la fin de la guerre froide : un conflit armé (la guerre du Golfe 1990-1991) ; un lieu (Sarajevo 1992-1995) ; un acte terroriste (le 11 septembre 2001)
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 12 Juil 2011 - 0:09

Moi je sais tout sur la crise de missiles à Cuba depuis que j'ai vu "X-men, le commencement" mdr
En fait, c'était un complot des mutants.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 12 Juil 2011 - 0:12

Attends, je prends des notes... Parce que je vais y avoir droit en cours c'est sûr... Donc le professeur Xavier et Magneto sont dans le coup ? Je croyais que c'était les special K, moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 12 Juil 2011 - 2:22

scratch scratch scratch

C'est plus qu'étrange, c'est du découpage en petits morceaux (pour ne pas dire l'en... de mouches), comment faire le lien? A partir des totalitarismes qui ont été traités avant, c'est une entrée possible parce que ça montre que les Guerres n'ont pas résolu les conflits, encore que le lien Guerre Froide/ Guerre du Viet Nam n'est pas évident à faire comprendre surtout en 1ère, même s'il existe, parce que la Guerre du Viet nam s'inscrit aussi dans les guerres de décolonisation, même si le Viet Nam n'était plus une colonie...

Ca ressemble quand même plus à des sujets de TD en fac qu'à un cours de secondaire!

Heureusement que les X Men sont là pour démêler le noeud, je serais toi, j'appellerai Bat Man au secours... batman

Encore que... tous ces supers héros champions de l'Amérique garante des libertés et gardienne du monde libre, bla, bla... sont eux aussi indirectement des produits de la Guerre Froide. Voilà une approche qu'elle est ludique...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Dim 18 Mar 2012 - 18:32

GUERRE D'ALGERIE

Apparemment, la comémomanie française est sélective.
Le cinquantenaire de la fin de la guerre d'Algèrie se passe dans une discrétion à faire pâlir les violettes de Toulouse.

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/france/guerre-dalg%c3%a9rie-le-cinquantenaire-discret-dun-pass%c3%a9-toujours-%c3%a0-vif-1

Il passe quand même des docs, très interessants avec image d'archives, sur Arte, F5 ou 3, ou hier sur LCP un film de propagande des armées, à partir d'une heure du mat! Qui regarde? Je doute fort que les insomniaques aient envie de se prendre la tête avec ça!
Et on risque pas de voir "RAS" ou "Avoir vingt ans dans les Aurès" qui fut interdit de diffusion à l'époque.

Le film de propagande montrait l'action des "képis bleus", soignant, instruisant... en 1956 8% des enfants algériens allaient à l'école, scandale auquel on fait semblant de remédier. Ca fait quand même 126 ans que l'Algèrie est française après avoir vaincu cette brute d'Ab del KHader en 1830, et dans le bled pas de dispensaires, pas d'école. et un petit groupe de "terroristes" ose se révolter, quelle ingratitude!

La guerre d'Algèrie; qui ne fut reconnue "guerre" qu'en 1999, soit 37 ans après sa fin; je l'ai connue, de loin, j'étais trop jeune pour comprendre ce que voulaient ces "fellaghas"; mais ma mère qui n'avait que le certif et ne faisait pas de politique disait: "Ils ont raison, on n'avait pas à aller les emmerder chez eux", un peu primaire, mais salutaire comme raisonnement.

Cette guerre fut menée en dépit du bon sens par des gouvernements incapables qu'elle a fait tomber les uns après les autres, elle a même finit par avoir la peau de la IVème République elle même née d'une guerre!
La France sortait à peine de la Guerre d'Indochine où elle venait de se prendre une pâtée monumentale, et au lieu d'en tirer les leçons, elle plonge dans l'"Opération de pacification" de l'Algèrie.
C'est que, c'est pas pareil, l'Algérie c'est trois départements français, l'Algèrie c'est la France, mais pour nous en métropole, l'Algérie c'est à des années lumières!

Mal conduite avec des pratiques de tortures qu'on reprochait aux nazis,cette guerre fera des centaines de milliers de victimes, et pas seulement côté "rebelles". les "pieds Noirs" se sont retrouvés sans rien du jour au lendemain, enfin les moyens, les petits, les gros s'étaient tirés à temps. Les accords d'Evian prévoyaient bien que ceux qui le souhaitaient pouvaient rester, une entente, une collaboration, mais l'OAS a rendu cela impossible!
Le putch d'un quarteron de généraux flanque une trouille bleue en France, je me souviens qu'on parlait de paras allant sauter sur Paris de "Pronunciamento" (Salan était réfugié en Espagne franquiste après sa destitution, le choix du pays d'accueil en dit long), les gens faisaient des stocks de nourriture (enfin ceux qui avaient les moyens).
Nasser qui soutenait ouvertement les responsables du FLN, était un affreux dictateur, ne venait-il pas de nationaliser le Canal de Suez?

Vu avec des yeux d'enfant puis d'ado (on grandit en 8 ans), ça faisait un peu fouillis tout ça, c'était pas vraiment vrai. et ces "Pieds Noirs" qui débarquaient avec deux valises (ils n'avaient pas droit à plus les derniers partants) c'était qui, ils allaient faire quoi? La France allait en faire quoi de ces français auxquels elle avait fait tout perdre?
J'en ai vu arriver, je ne comprenais pas qu'ils n'avaient pas envie d'être là, qu'ils n'étaient pas tous d'affreux colonialistes racistes. Pour moi, ils n'avaient pas à dire "Chez moi" en parlant de l'Algèrie.
Aujourd'hui, je comprends, j'ai appris, réfléchis, découvert avec effarement la réalité des faits! Et encore, les archives demeurant en partie fermées, on ne sait pas tout!
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Lun 19 Mar 2012 - 0:04

On ne sait pas tout, non, et vu les délais, est-ce qu'on saura vraiment avant d'être mort ?
Ce fut une guerre sale, mais quelle guerre ne l'est pas ? Mon père, qui n'avait pas eu le choix puisque pied-noir, n'en parlait guère, il avait vu des horreurs, et cela dans les deux camps. Combien de ses camarades furent retrouvés avec le "sourire kabyle", c'est à dire égorgés ? Et on voit aussi ce qu'ont fait des Le Pen et consorts...
J'ai vu peu d'émissions sur le sujet, on y parle beaucoup de réconciliation. Ce serait pas mal. Beaucoup ont souffert.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Lun 19 Mar 2012 - 1:15

Allons ne vous en faites pas... On en parle dans le nouveau programme de Première... Une heure de cours selon ma programmation... Les élèves seront donc parfaitement capable de comprendre...

Euh non, ils ne comprendront rien... Déjà que quand tu leur donnes un sujet 1958-1962, ils te parlent de la fin des années 60 et que quand tu leur dis "mondialisation" ils te répondent "augmentation de la population urbaine"... Alors comprendre la guerre d'Algérie que même moi j'ai du mal à comprendre (un peu plus dans le détail bien sûr), c'est pas simple... Mais ce ne sera pas mieux que la Seconde Guerre mondiale de toute manière dont on n'étudie plus le détail.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 21 Aoû 2012 - 19:14

L'Histoire avec un grand H, c'est aussi les petites histoires, et les histoires de fesses, les "dessous de l'Histoire" sont bien souvent des dessous de femmes. Les chroniqueurs contemporains des faits ne se privent pas d'y faire allusion et la très digne Marie de Rabutin Chantal glisse des allusions croquignolettes dans sa correspondance. Ce sont aussi ces histoires d'enfant fruits d'amours plus ou plus clandestines et fortement contrariées (sinon se serait pas romantique) qui font la base de la sauce Dumas ou Zevacco.
Mais les cancans de la mère Sévigné ou les élucubrations romanesques ne sont pas de l'Histoire.
Les bouquins dont il est question dans l'article se présentent comme des livres "historiques", et là, il y a escroquerie.

http://www.marianne2.fr/L-edition-de-livre-historique-vire-a-la-sauce-Voici_a221668.html

Quoi que, si les profs présentaient l'Histoire comme ça en classe, les cours seraient plus animés et plus passionnants pour l'auditoire! AngeR


Dernière édition par Tryskel le Mar 21 Aoû 2012 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 21 Aoû 2012 - 20:00

J'ai déjà dit ici plusieurs fois combien il était désespérant de voir dans les rayons Histoire des fnac et autres librairies des bouquins très différents se cotoyer : de la biographie romancée au traité universitaire hermétique. C'est partir de l'idée simple que tout se vaut... Mais après tout c'est commercial, cela peut se défendre.

Mais l'Histoire (avec le même grand H) c'est aussi une rigueur et là je voudrais attirer l'attention d'urbi et orbi sur les émissions du dénommé Stéphane Bern sur France 2. La semaine dernière a été diffusée dans le cadre de la saison 2012 (diffusion d'inédits selon le site de France 2) une émission sur Henri IV. Manque de bol, j'étais chez ma mère et j'ai dû regarder.

Première remarque : Bern joue les utilités, il va dans des châteaux, montre quelques lieux mais l'essentiel du documentaire est assuré par une voix off avec des images souvent tirées de fictions télé ou cinéma (lesquelles ? mystère... Sont-elles réalistes ? On n'en saura rien). Du coup, le personnage historique peut prendre cinq ou six aspects différents dans la même émission... Comment s'y retrouver ?

Deuxième remarque : Le commentaire est un super zig zag qui dépasse souvent la limite du hors-sujet. Par exemple, sur Henri IV, on a droit à un long développement sur Sully (après la mort d'Henri IV) avec visite de son château et aussi long sur Marie de Médicis après la mort du roi (mais avec un raccourci étonnant qui la fait fuir du château de Blois au premier affrontement avec son fils... N'attendez pas de dates pour vous repérer, il n'y en a pas... mais dans ce récit-là, la journée des dupes de 1630 ne peut avoir existé). Un étudiant construisant un plan de cette manière prend 2/20 et va pleurer toutess ses larmes toute l'année. Là, tout est permis... Y compris de parler de l'assassinat par Ravaillac dès le milieu du documentaire pour revenir ensuite vers d'autres sujets antérieurs (sans autre lien qu'un retour éphémère de Bern à l'écran comme transition).

Troisième remarque : Quand la voix off se tait, on a des intervenants... Qu'on ne se décide à présenter que plus tard... Donc on a des gens qui parlent, avancent doctement des faits, des interprétations sans savoir pendant un moment de qui il s'agit. Et ce sont des gens très divers. Des universitaires sérieux, connus et tout et tout. Des politiques (François Bayrou forcément sur le Béarnais !). Des écrivains. Des journalistes. Tous mis sur le même pied d'égalité... Avec la remarque que les écrivains parlent finalement plus et développent surtout les aspects sentiments. Ce que le héros pense, ressent, ses souffrances etc... Certains ne disent que deux ou trois phrases en tout (je n'ose imaginer qu'on fasse venir un prof en Sorbonne pour 3 phrases...). Il y a donc sélection des paroles... Sélection dans le sens du spectaculaire, du truculent. Les remarques pertinentes allant dans le sens d'une relecture du personnage ou de l'époque sont sitôt prononcées qu'on repart sur autre chose. Henri IV n'aura été un roi absolu que l'espace de trois phrases. Et l'image du bon-vivant s'enracine d'autant...

Quatrième remarque : Le rapport au spectaculaire est central (d'ailleurs cela s'appelle "Secrets d'Histoire"... Comme s'il restait des choses secrètes dans la vie d'Henri IV) et, admettons-le, on peut se dire que pour capter un téléspectateur lambda il faut agiter quelques appâts. Mais, le discours tenu est de dire qu'on ne va pas parler de ces aspects raccoleurs... Avant d'y revenir sans arrêt (les 73 maîtresses du roi !...). Bref, on cherche à se donner une respectabilité mais on ne fait que répondre aux questions les plus "primaires", les plus tape-à-l'oeil. Si on veut quelque chose de plus malin sur l'Histoire, pourquoi ne pas regarder vers la série estivale de Frane Info : http://www.franceinfo.fr/france-info-y-etait-helene-lam-trong

Cinquième remarque : Toute la fin du documentaire (une bonne dizaine de minutes) est consacrée à la disparition et à la réapparition de la tête momifiée d'Henri IV... Et là je ne comprends pas... Intervenants, commentaire ne cessent de regretter que cette tête ait disparu à nouveau. Je ne comprends pas, cette fameuse tête est réapparue il y a plusieurs mois (décembre 2010 en fait) et une des intervenantes en a même abondamment parlé à la radio... Internet livre la réponse. Cette émission "inédite" date de 2008 (il y en a des extraits sur YouTube). Au minimum, ils auraient pu faire défiler un bandeau pour réactualiser l'info... Sans compter qu'un des historiens intervenant est mort depuis l'enregistrement... Comment prêter foi dans un travail qui ne respecte pas un but tout simple : apporter une information exacte !

Sixième remarque : Théâtralisation exagérée. Là encore, on prend les gens pour des cons (mais c'est la manière de faire à la télé). A un moment, un grand historien observe l'original de l'édit de Nantes... et la conservatrice qui le présente lui dit de faire attention, de ne pas toucher parce que le papier est fragile. Sauf que cet historien outre d'être le grand spécialiste d'Henri IV a aussi dirigé les Archives... Il sait tout cela, la conservatrice (qui a dû bosser sous ses ordres) sait qu'il sait mais elle le lui dit quand même... Spontanément ?...

Septième remarque : Des livres existent reprenant le contenu des émissions (le commentaire en fait). Je m'y suis reporté... Autant vous dire que Stéphane Bern n'a rien écrit là-dedans même si son nom barre la couverture. La preuve, il signe une préface... Et ce n'est jamais un auteur qui préface son propre bouquin. A la fin de cette préface, il remercie les dirigeants de France-Télévision qui osent passer des émissions sur l'Histoire. Je les en remercie aussi sur le fond mais pas sur la forme.

Parler de l'Histoire cela ne veut pas forcément dire qu'on la regarde en historien et dans une idée de formation des esprits. Ici on reprend appui sur des images d'Epinal en prétendant les dépasser mais en se contentant de les renforcer à nouveau. Quand j'ai demandé à ma mère à la fin ce qu'elle avait retenu, elle m'a ressorti tout ce qu'elle croyait savoir avant. Rien de plus... Consternant et élémentaire...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 21 Aoû 2012 - 20:43

Parce que c'est justement Stéphane Bern, j'ai jamais regardé ces émissions prétendument historiques. Le Mr excelle dans les mariages princiers et autres événements planétaires qui impliquent des "peoples"!
j'avais l'intention de jeter un oeil sur Soliman ce soir, un personnage fort intéressant grand pote de François 1er du nom.
Mais, bon, ce sera "Des Racines et des Ailes", dans les Cévennes, j'aime beaucoup les Cévennes... une façon aussi de "faire de l'histoire" que de vouloir préserver le patrimoine sans le momifier, en le faisant vivre.
Merci Maître MBS de m'avoir évité de perdre mon temps et de piquer une colère... tchin

Nan, zut, Racines/ Ailes c'est demain mdr
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 21 Aoû 2012 - 23:47

Remarque, il suffit de lire Michelet, c'est pas mal romancé et assez croquignolet !
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Ven 5 Oct 2012 - 18:01

C'est reparti comme à chaque rentrée, après le marronnier de la rentrée forcément ratée, les programmes et en tête l'Histoire. C'est une discipline hautement sensible et sous haute surveillance des pouvoirs et des oppositions. Parce que je n'ai jamais vu attaquer les programmes de Maths, les matheux sont des spécialistes contre lesquels personnes n'a rien à dire, forcément, qui y connaît assez en maths pour émettre une critique négative? Mais l'Histoire, c'est à tout le monde, tout le monde peut faire de l'Histoire, faire des et raconter des histoires sur l'Histoire!
Rappel: LES MANUELS NE SONT PAS LE PROGRAMME;
Faut-il redire qu'aucun pays n'est seul au monde depuis qu'il y a des pays? Qu'avant les pays c'était des tribus et qu'elles ne s'ignoraient pas non plus? Que les pays se sont formés par étapes, plus ou moins violentes et n'ont pas existé de tout temps, que la France n'est pas plus éternelle et une que n'importe quel autre pays? Que l'Histoire est commune, et que cette communauté implique les guerres qui finissent toujours par des apaisements, des armistices, des traités? On a hurlé contre les teutons entre 1870 et 1945, aujourd'hui nos dirigeants respectifs se font des risettes (un peu crispées et pas vraiment sincères il est vrai.) Aujourd'hui l'Europe se cherche, certes à travers une conception de l'économie libérale et la toute puissance des marchés hautement contestables et catastrophiques, on voit les résultats, m'enfin elle se cherche, fait unique dans l'histoire d'un continent dont les différents états ont passé des siècles à se foutre sur la gueule! Alors peut être qu'il faudra aussi des siècles pour que l'Europe (un nourrisson au regard du temps long) se trouve.

http://blogs.rue89.com/journalhistoire/2012/10/05/le-figaro-et-les-programmes-dhistoire-une-tentative-de-subversion-228581

Il y a dans cette conception de l'histoire que révèle le Figaro (pas vraiment à gauche le canard de Dassault) cette volonté de manipulation pour revenir au roman national et aux images d'Epinal. Et surtout une volonté de déposséder les historiens de l'Histoire qui est chose trop sérieuse pour leur être laissée! Je parle bien sûr des historiens honnêtes et autant que faire se peut "objectifs", pas des faiseurs au gré des opinions et des pouvoirs! grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Ven 5 Oct 2012 - 18:06

Arf... Je suppose tout de même que l'histoire évènementielle est devenue totalement caduque ?
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Ven 5 Oct 2012 - 18:10

Pas totalement, parce que ce qui donne du grain à moudre à ces gens là, c'est que les programmes d'Histoire/ Géographie sont vraiment mal fichus! Lire ce qu'en dit MBS qui accompli vaillamment la pénible tâche de les enseigner. AngeR
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Ven 5 Oct 2012 - 18:16

Bien : c'est donc de l'agit-prop et rien d'autre
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Ven 5 Oct 2012 - 19:21

Enseigner l'Histoire c'est forcément politique puisqu'il y a des choix et que ceux-ci sont effectués par des gens ayant un soutien (plus ou moins clairement affirmé) du pouvoir et surtout une feuille de route. Ce qui est désopilant dans le cas du Figaro Histoire c'est qu'ils oublient qui était aux affaires quand ces programmes ont été définis... En règle générale, avec la droite, les programmes sont infaisables car il y a une volonté encyclopédique... et avec la gauche parce qu'on veut que les jeunes soient capables de tout comprendre... (et parfois, ils mixent les deux).

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/question-d-education/enseignement-de-l-histoire-polemique-pedagogique-ou-politique-756797-2012-10-03
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Ven 5 Oct 2012 - 22:59

Pas étonnant que les jeunes n'aiment pas avaler du salmigondis
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Sam 6 Oct 2012 - 14:58


La politique et l'Histoire c'est une histoire aussi vieille que l'Histoire. Quand j'ai choisi de me faire historienne, j'étais à des années lumière de capter cette relation trouble. Mais en fac j'ai étudié la Révolution Française, pas par goût, mais la période moderne étant obligatoire j'ai préféré Robespierre et le beau Saint Just à Louis XIV! Or en cette période d'immédiat après 68, Albert Soboul régnait littéralement ; ce qui est fort peu révolutionnaire; sur l'enseignement de la révolution, et Soboul était marxiste! D'où une présentation pour le moins orientée. Puis vint le Bicentenaire et ses fastes en 1989, j'ai peu suivi les fastes ayant pour les reconstitutions et commémorations le manque totale d'appétence dont je vous ai entretenu à maintes reprises.
Et avec le Bicentenaire apparu un nommé François Furet qui donna un éclairage totalement différent du soboulisme sur ladite Révolution. Eclairage qui me convient beaucoup mieux. Aujourd'hui on conteste l'interprétation de Furet (il est mort je crois) mais ça c'est la règle: une hypothèse, une interprétation= contestation! A ceci près que les contestataires ne reconnaissent pas ce qu'ils doivent à ceux qu'ils contestent puisque sans leurs travaux ils n'auraient rien sur quoi travailler. Et que c'est quand même un peu facile de jeter le bébé avec l'eau du bain.
Je prends cet exemple mais il en aurait moult à présenter.

Et comme de par la force de gravité ce qui est en haut descend, les programmes du secondaire sont construits à partir des travaux universitaires (pas qu'en Histoire d'ailleurs, je suis effarée de ce qu'on demande aux Premières en lettres). Et de ça de là au vent des universitaires bien en Cour et aux variations des humeurs politiques ces programmes sont charriés.
Quand se décideront t-ils à comprendre les décideurs que nous n'ambitionnons nullement de fabriquer des historiens mais de donner des connaissances de base, des repères, des pistes permettant si l'apprenti le souhaite de poursuivre dans cette voie? Sans doute jamais tant l'Histoire demeure discipline sur laquelle les princes veulent garder la main!
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mar 9 Oct 2012 - 22:30

Journée de formation aujourd'hui... Dans l'après-midi, l'inspecteur lache que les trois dernières années ont été catastrophiques pour l'enseignement de l'Histoire-Géographie... Comment en est-il arrivé à ce constat si terrible ?... Eh bien parce qu'il y a eu tout ce dont on a pu parler dans ce fil ou dans d'autres... On pourrait croire que c'est terminé parce qu'il y a eu un changement de majorité et de ministre... Que nenni !... Soit que l'incompétence ou la volonté de saboter demeure, soit qu'on continue à payer le désastre des choix précédents... Difficile à dire... En tous cas, les faits sont là...
Que nous annonçait-il ?... Que les élèves qui ont raté leur bac en terminale S l'année dernière pourront repasser l'épreuve d'Histoire-Géo cette année (leurs nouveaux camarades ayant eu leur note en fin de 1ère)... Mais ils passeront l'épreuve avec le programme des 1èS et les types d'épreuves des 1èS... Autrement dit, quelque chose qu'ils n'ont jamais fait !!! Et qui en plus est d'une lourdeur telle que même en un an, on a du mal à en venir à bout... Mais comment ces malheureux vont-ils faire pour préparer cette épreuve ?... Eh bien, c'est aux proviseurs des lycées de trouver une solution...
Mais ce soir, une nouvelle couche sous forme de mail de l'inspectrice qui devait être en réunion à Paris aujourd'hui. Il y aura bien des allégements sur le programme des 1ères cette année mais, alors qu'on devait connaître ceux-ci aux alentours du 10, les instances compétentes ne se réuniront que fin octobre. Concrètement, je vais terminer demain le deuxième chapitre de l'année (les deux doivent être obligatoirement au début de l'année, après on prend les questions comme on veut) : qu'est-ce que je fais la semaine prochaine ? Je commence un chapitre qui peut-être sera supprimé ensuite... Il sera où alors l'allègement ?...

Franchement, si j'en avais les moyens, je foutrai le camp de cette pétaudière... Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mer 10 Oct 2012 - 0:48

Et avec tout ça, tu ne te mets pas à picoler pour oublier ?! Moi j'dis que tu mérites une médaille (plus c'est pas possible, on n'a plus les moyens...)
Dans une prochaine vie, steup', prends les manettes de l'EN !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mer 10 Oct 2012 - 1:22


Je pencherais pour l'incompétence, mais la volonté de saboter n'est pas à exclure compte tenu qu'un changement de gouvernement ne signifie pas un renouvellement total des cadres, et que certains traversent les gouvernements, imperméables à tout ce qui peu ou prou évoque ouverture et intelligence!
Je ne comprends pas pourquoi obliger les redoublants de TS à passer l'Histoire puisque les TS de l'an passé n'ont pas eu d'Histoire au BAC? A moins que si, les TS de l'an dernier ont eu de l'Histoire, c'est ceux de cette année qui n'ont pas puisqu'ils ont passé en 1ère avec le succès de l'épreuve que l'on sait. décidément, je suis aussi dépassée qu'un prof de la Montagne Sainte Geneviève à l'heureuse époque des universités médiévales le serait s'il revenait de nos jours. Comment ça on n'enseignait pas l'Histoire au XII et XIIIème? mdr

Et s'il n'y avait que l'Histoire qui mérite un requiem... Sad
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mer 10 Oct 2012 - 8:15

Surtout que je n'ai pas réussi à comprendre si tous les redoublants de l'année dernière devaient repasser l'Histoire-Géo sur le programme de 1°S ou s'ils avaient seulement la possibilité de le faire pour y parvenir. Mais, comme l'a dit l'IPR, c'est la situation au 9 octobre... De partout remontent les récriminations et ça pourrait encore changer... De l'importance d'être inconstant...

Sinon, ma chère Ro, n'étant jamais entré dans le cercle des adorateurs de l'alcool, je ne peux qu'être satisfait de ce choix aujourd'hui. Il y a effectivement de quoi plonger grave dans tous les paradis artificiels pour oublier...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   Mer 10 Oct 2012 - 13:19

C'était bien sûr une plaisanterie, tu l'auras compris. Je dois reconnaître que toutes les personnes que je connais qui œuvrent dans l'enseignement ont toutes un pet de travers et se triturent les méninges en se demandant s'ils ont bien fait de choisir cette voie... Les dépressions vont bon train. L'ambiance entre eux est une catastrophe. Ils en viennent à la détestation. Je n'en connais pas beaucoup qui soient restés zen. Ou alors ils se fichaient de ce qu'ils faisaient...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Requiem pour l'Histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Requiem pour l'Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Requiem pour un Massacre (Idi i Smotri)
» Ma passion pour l'histoire
» Requiem pour un con (Higelin etc...)
» La fin de la E-120 001... "requiem pour une loco d'election"
» [Faulkner, William] Requiem pour une nonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: