Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Deuil des feuilles [ça commençait comme ça...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Le Deuil des feuilles [ça commençait comme ça...]   Mer 30 Déc 2009 - 16:44

Pour comprendre d'où sort Jean-Gilles Nolhan dans Parfum Violettes... Le début d'un polar qui n'a pas dépassé la page 12...

L’inspecteur Jean-Gilles Nolhan avait la mauvaise habitude d’établir un compte-rendu critique sur tous les films de cinéma qui touchaient au monde de la police. Moyen de régler leurs comptes à tous ces créateurs qui ne prenaient même pas la peine de se renseigner et qui véhiculaient sur son job des idées simplistes. Fallait pas toucher au boulot des flics avec de sales pattes !
Le film du soir aurait droit à une addition salée, il le savait déjà. Emploi de procédures incorrectes, menottes et flingues non réglementaires, rapports erronés entre le commissaire de police et la juge d’instruction… sans compter que la tremblote de l’acteur principal n’aurait jamais dû lui permettre d’atteindre si aisément ses cibles au cours de la poursuite finale. Faux et usage de faux en quelque sorte…
La projection l’avait laissé nauséeux. Il avait dû se rendre à une séance en nocturne alors qu’à l’habitude il allait au cinéma à 11 heures du matin. Pas en raison des tarifs préférentiels pratiqués à cet horaire que beaucoup d’amateurs de films jugeaient aberrant. Non… Jean-Gilles Nolhan était tout simplement agoraphobe. La foule l’étouffait, le mettait dans un état nerveux qui finissait par l’anéantir. A 11 heures au moins, il était bien souvent seul… Et puis les polars au ciné, ce n’était plus vraiment la mode. Il n’y en avait que pour ces daubes pour ados chargées jusqu’à la gueule d’effets spéciaux outranciers.

Si l’inspecteur avait dérogé à ses habitudes en cette soirée douce d’automne, c’était pour une raison bien simple et impérieuse. Il avait répondu à la demande de la femme qu’il chérissait le plus sur la Terre.
Sa mère.
Peut-être qu’après tout il devait à sa génitrice cet amour pour les films noirs. Catherine Nolhan connaissait par cœur l’œuvre des grands maîtres du genre, ceux des années 40 à 60. Quelque part, il avait pris le relais. Pour lui, rien n’égalait les œuvres des réalisateurs américains des années 70. C’était entre eux une source de discussions infinies qui se terminaient généralement par quelques noms d’oiseaux. A ce petit jeu, sa mère était plus forte que lui. Elle avait élevée aux dialogues d’Audiard.
Mais, franchement ! Même l’inspecteur Harry avec ses outrances avait plus de crédibilité que le comédien qui l’avait énervé ce soir durant 1 heure et 43 minutes. Quelle merde ce film ! Evidemment, maman avait aimé. Les mouvements de caméras, la musique, le timing… la technique quoi ! Tout ce dont il se désintéressait totalement ! L’acteur principal était mauvais en flic, c’est tout ce qu’il avait retenu. Le reste, il s’en tamponnait le coquillard.
En plus, on donnait le film dans une salle minuscule. Quarante-cinq sièges, trente personnes. C’était vingt-cinq de trop pour lui. Il avait passé la moitié du film à se cramponner aux accoudoirs… et à se maudire de mesurer plus d’un mètre quatre-vingt, ses jambes étant coincées sous le fauteuil de devant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
 
Le Deuil des feuilles [ça commençait comme ça...]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tric trac en deuil
» Pêle-mêle de feuilles d'automne (par myosotis)
» Feuilles au 1.35 pour 0 euro
» [3x10] En Faire Son Deuil
» Feuilles de personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: