Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Culture en berne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Culture en berne   Mar 12 Jan 2010 - 17:01

Sbreccia a écrit:
Et pourtant il y a les fnac, les virgin megastores, les grandes librairies, les brocantes, les etalages de bouquins sur les quais de seine...Quand on visite certains pays où la culture est politisée et d'autres où elle est quasi absente on se dit : quelle richesse est à portée de main dans nos pays occidentaux..!!! Mais voilà il y a tout et on devient faineant...un comble...

Entre nous, peut-être que justement, il y en a trop ?
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Culture en berne   Mar 12 Jan 2010 - 17:26

MBS a écrit:
Le problème pour la culture, c'est que pour en avoir il faut avoir mis le doigt dedans à un moment ou l'autre et consentir à se laisser happer par la curiosité qui monte. Mais, pour mettre le doigt dedans, il ne faut pas être convaincu par avance que l'eau sera trop froide ou brûlante, que c'est dangereux, que ça fait mal, que ça fait perdre du temps... Or, quel est le discours dominant aujourd'hui ? Il faut être efficace, productif, rapide, réactif... Or la culture, même avec internet, cela ne peut pas se construire à toute vitesse. L'expérience - avec des jeunes, désolé Romane mais c'est mon "matériau" de base - montre que quand ils se trouvent face à un texte (même les textes pourtant très courts et très directs de mon encyclopédie en ligne) ils répugnent à passer à la lecture. Comme si l'important était l'acte rapide de trouver, pas celui de lire et de comprendre. Comme si avoir trouvé c'était déjà avoir la solution à la question posée. Le boulot du prof n'est donc pas ici de transmettre la culture mais d'aider l'élève à franchir la dernière étape, celle de la compréhension des choses. L'observation vaut cependant pour un autre type de personnes que j'ai pu étudier de près aussi, les profs en formation. Pas la même génération mais, sur un ordinateur en tous cas, la même frénésie de rapidité... mais dans ce cas précis, ils ont au moins une culture de base assez solide...


Bien vu, se cultiver ça prend du temps, et c'est pour beaucoup du temps perdu.
On est dans une culture de l'immédiat dominée par l'impératif du résultat.
Pour se cultiver, pour soi, il faut quelque part accepter de se mettre en marge de cette culture.
D'être ringard pas parce qu'on cherche encore le sens d'un mot dans un dico papier, qu'on a (j'ai) des dico de mots rares, précieux, désuets, des receuils d'expression anciennes (je conseille aux amateurs "Turlupinades et Tricoteries, un régal), mais parce qu'on sait pas qui couche avec qui dans le Show Biz ou le nom de la dernière trouvaille de la Star Ac.

Et oui, les jeunes ont une culture qui leur est propre, mais c'était déjà le cas quand j'étais au lycée, et c'est tout à fait normal. Ils se confortent et se démarquent des adultes comme ça, ils sont entre eux, c'est leur monde. le tout est de grandir, de sortir des stéréotypes qu'induit necessairement une culture de groupe.
Et il faudrait aussi que les adultes arrêtent de faire semblant d'être "d'jeunes".
Une mère qui à 40 balais passés s'habille comme sa fille de 12 ans, ou habille sa fille comme elle c'est grotesque, c'est culturellement dangereux, il n'y a plus de limites, ni de repères pour les jeunes.
Il faut une étincelle, mais elle peut difficilement être allumée de l'extérieur.
Elle peut cependant être éveillée par un acte culturel, la flamme ne pouvant être entrenue que par l'individu concerné.
Et ce n'est pas ce qu'on demande aux profs d'animer et entretenir la "flamme de la culture", on leur demande de fabriquer des diplômés...
Diplôme ne rime pas avec culture, quand on planche pour des concours, on a le nez dans le guidon, on voit que ça!
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Culture en berne   Mar 12 Jan 2010 - 18:09

MBS a écrit:
Au mois de mai (j'en avais parlé sur le site à ce moment-là avec un coup de gueule), j'attends les nouvelles questions avec gourmandise. L'exemple du maire rajoute cependant un aspect. Il faut aussi savoir se ménager du temps pour la culture... Cela peut être la soupape de sécurité d'une vie.

J'aime particulièrement ton intervention, celles du dessus aussi, que je rejoins entièrement.
J'aime particulièrement l'aspect rajouter par ce maire en question, surtout dans ce cas précis.
Dans ma ville, le maire est un ancien professeur de mathématique (oui, encore les maths, lol).
Fut un temps, il avait pour mission d'accompagner, de guider, de gérer de nombreux élèves. A l'heure d'aujourd'hui, sa mission est passée au niveau supérieur ; ce n'est plus une poignée d'élèves qu'il a entre ses mains, mais une ville entière.
Nous espérons qu'il ait assez de culture pour gérer au mieux notre communauté, car nous attendons beaucoup de lui...
Je ne sais pas, pour vous, les Lus, mais on attend souvent beaucoup des autres sans vraiment apporter une part de soi. Alors, ça rejoint MBS quand il parle de curiosité et Sbreccia quand il dit qu'on devient fainéant.
Il est sûr que cette soupape, c'est la sécurité d'une vie, en tous cas, cela peut-être la sienne. Mais parfois, cela devient la sécurité de nombreuses vies.

J'aime aussi l'intervention de Tryskel...

Allez, cette fois, je vais un peu me taire, je trouve que j'ai beaucoup parlé aujourd'hui. Rire !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Culture en berne   Mar 12 Jan 2010 - 18:26

Citation :
Je ne sais pas, pour vous, les Lus, mais on attend souvent beaucoup des autres sans vraiment apporter une part de soi.

Dans ces cas là, on est responsable de son inculture.
Par contre, quand tu t'investis auprès des autres pour ouvrir le domaine culturel à la population et qu'on attend plutôt de toi que tu organises une bouffe, c'est une autre paire de manches. Car des actions, des acteurs, qu'ils soient bénévoles ou pas, il y en a. Mais ils ne vont tout de même pas faire du porte à porte ! Les salles municipales existent autant que les salles d'expo, de conférences, de ciné, de spectacles, autant que les fenêtres multiples que l'on peut ouvrir sur internet, autant que les bibliothèques ou les cafés littéraires, et j'en passe, et des meilleures.

Pendant que j'écris, je considère aussi l'aspect financier, un tantinet restrictif ; car qui peut se payer une place de spectacle + conjoint + enfants, vu les prix ? Le prix des livres est exorbitant. Celui des CD n'en parlons pas. La ruée sur le téléchargement des musiques a été quand même un signe révélateur d'une sorte de faim et d'impuissance matérielle. D'autres se jettent sur l'écriture. Tout ça n'est que du petit boulot, il faudrait un accès plus important, moins de fonds raflés par les dents longues, mais bien sûr, quelle utopie que ces "il faudrait"...

Alors peut-être verrions-nous fleurir un peu plus d'envies. Car sans doute que parmi les inactifs, il faut compter ceux dont les moyens sont plus que limités, en plus des indifférents.

Je crois qu'il faut considérer la question sous plusieurs aspects, au fond, et non se limiter à un seul.

Je me souviens avoir un jour ouvert un fil sur la médiocrité. Cet été, je crois, ou quelque chose comme ça. Au fond, je pense que malgré les barrières matérielles, les outils à disposition demeurent souvent inutilisés.

Message brouillon, message mélange, mais c'est à peu près ainsi que je visualise la chose.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Culture en berne   Mar 12 Jan 2010 - 18:43

Romane a écrit:
Les textes très courts passent désormais à peu près, tandis que les romans passent à la trappe, trop fatigants pour la majorité des nouveaux lecteurs qui n'ont plus la patience ni la concentration, ni même l'envie...
Je suis un peu étonnée par ce discours, quand je vois ce que mes (grands) gamins ingurgitent comme pavés. D'ailleurs, quand je les emmène dans une librairie, ils se dirigent instinctivement vers les "gros" ouvrages.

Mais je me souviens d'un collègue de travail qui se plaignaient que ses enfants ne lisaient pas. J'ai fini par lui poser la question bête : "Et leur mère et toi, vous lisez". Grand silence... oups...

De la même façon, nous les avons souvent emmenés dans des festivals de théâtre de rue, dans des expos... et ils aiment ça la plupart du temps.

Personnellement, j'avais plutôt l'impression que la culture revenait un peu, par rapport à quand j'étais jeune, où là, c'était le grand désert si tu n'habitais pas une grande ville.

Il y a bien sûr la question des moyens, mais elle est quand même possible à contourner : les bibliothèques, les petits spectacles (qui parfois sont d'aussi bon niveau), les concerts gratuits, les journées gratuites dans les musées et les petites salles d'exposition... Avec un peu de bonne volonté...

Après, je ne peux pas m'empêcher de penser au film "Rosetta", des frères Dardenne. Je me souviens m'être fait la réflexion que cette gamine mettait toutes ses forces dans sa survie (manger, dormir, payer le loyer pour la caravane) et qu'elle ne croisait jamais le moindre signe de culture sur son chemin. Et là...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Nantes à Versailles!   Jeu 14 Jan 2010 - 19:28

L'exemple de l'inculture, voire de l'ignorance crasse affichée sans complexe, vient de haut:

"Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille, répond à ceux qui lui reprochent d'avoir choisi Charmes, patrie de Maurice Barrés, pour apporter sa contribution au débat sur l'identité nationale.
"C'est comme si on me disait: l'édit de Nantes à été signé à Versailles. Il a créé la guerre entre catholiques et protestants. on ne vient plus à Versailles."
A ce compte, nous n'irons plus à Roncevaux où Vercingétorix né sous Louis Philippe battit les chinois, mais plutôt en Normandie où coule la Moselle, capitale Béziers et chef lieu Toulon. Parfaite élève du Lycée Papillon, Nadine Morano est digne du dernier couplet de la chanson:
"Et pis comme plus tard, j'veux d'venir ministre
moins j'serais calé, plus j'aurais d'valeur."
Marianne Hebdo 09/15/01/10- Rubrique: tu l'as dit Bouffi"

http://www.paroles-musique.com/paroles-Fred_Adison-Au_Lycee_Papillon-lyrics,p50490
Le lien pour ceux qui ne connaissent pas cet immortel chef d'oeuvre de la chanson française, chanté par Georgius, qui date de 1936 et n'a d'autre prétention que faire rire!
Certes, Mme Morano, dont les dérapages sont connus (pas de casquettes à l'envers, pas de verlan pour les jeunes des banlieues, aprés, on pourra penser à une intégration...) n'est pas ministre de l'Education, mais quand même!
Faut-il rappeller que si l'Edit de Nantes s'appelle l'Edit de Nantes, c'est parce qu'il a été signé au Château des Ducs de Bretagne à Nantes (où l'original est conservé)? Que, tout bêtement édits et traités portent le nom du lieu où ils ont été signés? Que l'Edit de Nantes n'a pas déclenché les Guerres de religions mais qu'il y a mis fin?
Que c'est le traité mettant fin à la 1ère Guerre Mondiale qui fut signé à Versailles?
Le choix du lieu de naissance de Barrés (qui porte un bien joli nom, j'aurais au moins appris ça) n'est sans doute pas anodin, ça peut être pris par certains comme une provocation.
Perso j'ai pas lu Barrés, faudrait sans doute au moins pour savoir ce qu'il raconte exactement, c'est toujours bon de savoir ce que disent ceux avec qui on est pas d'ac! Mais c'est le chantre du nationalisme pur et dur, genre les yeux fixés sur la ligne bleue des Vosges pour pleure sur le vol de l'Alsace et la Lorainne par ces maudits prussiens qu'il faut exterminer!

Mais dire des conneries aussi énormes, ça passe pas, comment voulez vous que les gens de base aspirent à une culture quelconque, quand les ministres sont ignorants, et que le Monarque himself cause des "Rougeon-Macquart" et jette la Princesse de Clèves aux orties?
Bon, la Princesse, perso, ça m'a emmerdé puissance 1000, mais c'est le principe!
Quant au Lycée Papillon, ma foi, la réforme de l'Ecole nous y conduit!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Culture en berne   Jeu 14 Jan 2010 - 23:52

Bah, je dois être une éternelle naïve. Nadine Morano n'est pas connue pour être futée et je me dis que ça peut inciter certaines personnes à avoir envie d'être moins stupides qu'elle...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Culture en berne   Sam 16 Jan 2010 - 18:12

Le blem est pas essentiellement qu'elle soit conne, grossière et inculte, c'est que c'est ça qu'on choisit comme ministre pour censément diriger un pays!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Culture en berne   Dim 17 Jan 2010 - 12:34

Oui, mais d'un autre côté, c'est Sarko qui l'a choisie, tvouas...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Culture en berne   Dim 17 Jan 2010 - 20:29

lucaerne a écrit:
Oui, mais d'un autre côté, c'est Sarko qui l'a choisie, tvouas...

Ben, pourquoi tu crois qu'il l'a choisie?
Une ministeresse trop intelligente et/ou cultivée ça ferait de l'ombre au Chef Suprême!

" L'argent qui donne accés à la consommation transforme aujourd'hui les spectacles en marchandise: foot, danse, théâtre et cinéma. Alors pour démocratiser l'accés à cette culture, on donne de l'argent public afin que les pauvres puissent également aller au spectacle. Cette démarche constitue un généreux contresens puisque la créativité n'est pas un loisir. Elle doit inventer un nouveau monde pour changer celui qui fait souffrir.
La culture créative est un liant social qui donne espoir aux épreuves de l'existence, alors que la culture passive est une distraction qui fait passer le temps, mais ne résoud rien.Pour que la culture offre des tuteurs de résilience, il faut engendrer des acteurs, bien plus que des spectateurs. il faut donner aux pauvres l'occasion de donner, en leur permettant de créer un spectacle, une soirée, un débat, une journée de fête...
Tandis que la culture créatrice nous fait évoluer, la culture passive nous aide à digérer..."

Boris Cyrulnik
Les Vilains Petits Canards

Pour que la culture ne reste ni en berne, ni la chose d'une "élite" qui l'impose selon ses caprices. car qui décide qu'un artiste est "génial, incontournable..." et j'en passe, sinon le groupuscule aux personnages interchangeables qui pense pour tous?

Il faut que les gens, les élèves, soient ACTEURS de leur culture, sinon, ça reste au niveau superficiel et ça n'apporte strictement rien.
D'où cette inculture générale, parce qu'il n'y a pas d'implication personnelle.
Et l'implication manque d'autant plus qu'on fait croire aux gens qu'ils sont incapables de se construire leur culture, qu'ils ne comprennent rien de toutes façons, on leur verse du prémâché. ils s'en contente pour beaucoup, convaincus qu'ils sen savent assez et qu'ils ne peuvzent pas aller plus loin...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Culture en berne   Dim 7 Fév 2010 - 21:09

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/histoire-geo-un-pas-vers-l-abime-65825?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

Un lien pour prendre la mesure de la "Culture/ Inculture Populaire".
tenants et aboutissants, et surtout, que (ça je l'ai découvert en lisant), comme tout, elle est d'abord un commerce, bornée par le surtout pas trop de vraie culture, mais que ça rapporte!
Edifiant et effarant!

Le pas assez d'infos enferme, le trop d'infos aussi parce qu'on se trouve jeté dans un flux continu, mais de bribes, qu'on ne peut pas déchiffrer si on n'a pas les clefs culturelles idoines, et aussi qu'on ne peut pas lier, et sans liens, comment synthétiser?
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Culture en berne   Mer 9 Mar 2011 - 21:30

Une passionnante discussion, hélas trop courte...

France Culture, Du grain à moudre : Peut-on parler de culture à la télévision ?


"La culture, c'est de l'érotisme. Alors que la télévision en général, c'est plutôt de la pornographie... cette télévision qui s'arrête à ce qu'elle montre n'est pas une télévision culturelle ; elle peut diffuser du produit culturel, mais elle reste toujours pornographique. Elle s'arrête à ce qu'elle montre : on montre la couverture d'un livre, mais le livre n'est jamais ouvert..."

"Le culturel se serait déplacé du côté de la réception.... La culture ? Est-ce que ce ne serait pas la qualité du regard du consommateur d'images qui déterminerait le degré d'intensité culturelle de l'émission ? Il peut y avoir une consommation ironique et distanciée des pires programmes, à condition qu'elle soit perçue à travers le prisme d'un esprit, d'un regard qui est lui-même cultivé... Est-ce que le caractère culturel ne peut pas être du côté à la réception plutôt que du côté de l'émetteur ?"

Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Shan



Nombre de messages : 1176
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Culture en berne   Mer 9 Mar 2011 - 23:01

Il me semble que la culture n'est rien sans son "assoiffé". Quelles que soient les branches culturelles, elles ne servent à rien si personne n'est curieux.

J'ajoute qu'il m'arrivait souvent de "débattre" avec mes élèves via copies et devoirs interposés, mais c'est aussi vrai lors de mes lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Culture en berne   Dim 24 Avr 2011 - 16:31

Le nivellement par le bas

Litéralement prendre les gens pour des cons avec une culture à deux et même plus vitesses.
Virer Olivier Py, dont je n'avais jamais entendu parler, qui a sans doute du talent comme metteur en scène et auteur du poste de directeur de l'Odéon pour raison d'incompatibilité d'humeur avec le ministre en place, et ériger la corrida en "valeur culturelle patrimoniale de la France", pendant qu'on sabre les subventions et qu'on ressort les vieilles lunes de la télé. Drucker (en place depuis 40 ans, pourrait prendre sa retraite) a eu le culot de dire que les "jeunes ne peuvent pas se faire une place"... Et qu'on casse l'Education Nationale.
La culture réduite à une marchandise proposée d'un côté dans des officines discount et de l'autre dans des palaces de luxe puisque bien sûr, le commun des mortels n'a pas les capacités intellectuelles necessaires pour apprécier le génie de certains artistes!


http://www.nonfiction.fr/article-4525-mme_de_la_fayette_remplacee_par_quoi_par_qui_par_titeuf__la_difficile_democratisation_de_la_culture.htm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Culture en berne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Culture en berne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Collier "Marie", perles de culture hématite
» HOLI 2009 par ASSOCIATION YOGA et CULTURE de L’INDE
» Le budget en trompe l’œil du ministère de la Culture - La Tribune de l'Art du 2.10.2010
» culture biere
» Gurten Festival - berne - 15 au 18 juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: