Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Blood diamond

Aller en bas 
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5245
Age : 54
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

Blood diamond Empty
MessageSujet: Blood diamond   Blood diamond EmptyLun 1 Fév 2010 - 13:30

Blood diamond (Le Diamant de sang)

Blood diamond Blood_10

L'histoire :

Sierra Leone, 1999. Le pays est déchiré par une guerre civile entre les rebelles du Revolutionary United Front (RUF) et le gouvernement de Ahmad Tejan Kabbah pour le contrôle des lucratives mines diamantifères. Solomon Vandy, pêcheur mendé, voit son village attaqué. Sa famille réussit à s'enfuir, mais il est capturé par le RUF qui l'envoie dans la mine de Kono, où il découvre un ‘diamant de sang’ d'une taille exceptionnelle, rarissime joyau rosé, qu'il réussira à enterrer grâce à l'assaut du camp par l'armée. Libéré, il rencontre Danny Archer, ancien militaire blanc né en Rhodésie (actuel Zimbabwe), devenu mercenaire puis trafiquant. Archer propose à Solomon de retrouver sa famille en échange du partage de la vente du diamant.

*
Je n’avais pas vu ce film au cinéma. Je ne suis pas fan de Dicaprio – même si je l’avais apprécié dans Arrête moi si tu peux. Hier, il passait sur TF1. Alors… TF1… mouai. Mais bon, j’ai fait ma curieuse. Et je dois avouer ne pas avoir été déçue.

Même si bien sûr Ed Zwick, le réalisateur, tire sur de grosses ficelles – il s’agit quand même d’un film américain qui se doit de répondre à certains critères : bonne conscience, histoire d’amour, action… -, il le fait avec suffisamment de finesse. Dicaprio tient son rôle avec crédibilité, navigant entre cynisme et doute. Jennifer Connelly, bonne conscience de l’Occident, arrive aussi à faire passer toute l’ambiguïté de son personnage de journaliste.

Et puis il y a Djimon Hounsou. Tout en présence brute de décoffrage – peut-être avais-je encore en tête sa prestation dans Amistad. Mutique, abasourdi par ce qu’il vit et découvre jour après jour. À travers ses yeux, on aperçoit un monde mis à feu et à sang par un monstre hideux dont la gueule béante engloutit tout sur son passage, victimes innocentes comme complices d’un jour.

Ce monstre, c’est la grande religion de l’argent. Sur LU, nous avons déjà eu des discussions autour de qui est victime, qui est coupable… Ce film ne laisse pas de place au doute. Les hommes, tout occupés à se battre entre eux – blancs contre noirs, gouvernement contre rebelles, enfants soldats contre pères désespérés, mitraillettes contre machettes… - sont les marionnettes des vrais puissants de ce monde, ceux qui tiennent les cordons de la bourse et mettent tout en place pour préserver ce si lucratif chaos.

Et comme le dit si justement Jennifer Connelly à un moment du film, c’est là qu’il faut viser si on veut changer un tant soit peu les choses. Ce sont les méandres financiers qu’il faut démanteler. Et même si la tâche paraît hors de portée, un pas est un pas. Une bataille est une bataille. Abandonner la lutte, c’est se condamner à être leur complice soumis.

Et puis, il y a, au milieu du film, cette touche d’absurde. Ce vieil homme qui a perdu la raison, rencontré dans un village dévasté, désert, et qui dit à Djimon Hounsou, avec la plus grande conviction : "Il ne manquerait plus qu’il trouve du pétrole ici, alors ce serait pire". C’est quoi le pire du pire ?


Dernière édition par lucaerne le Lun 14 Juin 2010 - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
alejandro
Hors catégorie
alejandro

Nombre de messages : 1880
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

Blood diamond Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond   Blood diamond EmptyMar 16 Fév 2010 - 5:48

Grosses ficelles en effet, mais j’avais bien aimé. Di Caprio a du mal à se défaire de son image de beau gosse, et donc à être pris au sérieux ; pourtant, c’est un vrai comédien. Sinon, l’histoire des enfants-soldats, par exemple, était tout à fait intéressante. Le môme de huit ans, drogué, avec sa kalachnikov « eh fils de pute ! fils de pute ! fils de pute !! » Foutait les jetons, mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
blue note

blue note

Nombre de messages : 7959
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

Blood diamond Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond   Blood diamond EmptyMar 16 Fév 2010 - 23:14

J'en ai regardé cinq minutes, avant de changer de chaine. La violence était insoutenable.
Je sais, je suis une chochotte, mais j'en ai trop vu, de vraie violence, pour apprécier de la regarder sur un écran, à moins qu'il n'y ait un minimum de dérision, comme dans les films de Tarantino.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




Blood diamond Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond   Blood diamond Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Blood diamond
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blood diamond
» [AIDE] Skin du Diamond Saber Installer.CAB avec les paramètre de Lightsaber_1.0.CAB sur HD2
» Black Scorpion se met aussi à Blood Bowl
» black blood brothers
» True blood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Le 7ème Art :: Cinéma-
Sauter vers: