Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Redonner l'envie de vivre à son frère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91099
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Ven 12 Fév 2010 - 21:56

Le fait de partir pendant que tes parents reçoivent du monde, s'apparente à une autre forme de chantage, comme celui du suicide. Non seulement il souffre, mais tout le monde souffre autour de lui.

Je souhaite de tout mon coeur que vous trouviez une issue à cette situation.
Tu nous tiendras au courant, Neo ?
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Neopolitan

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 28
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Ven 12 Fév 2010 - 21:59

Oui bien entendu! Vous êtes les premières oreilles extérieures à qui je me confie de ce souci familial. Mais on en ressortira plus forts et plus soudés! Venir ici m'a fait beaucoup de bien!

Merci à ce forum d'exister! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Ven 12 Fév 2010 - 22:06

On ne peut pas toujours faire énormément, mais au moins l'écoute est là, importante pour ne pas dire vitale. Sortir de son caisson est la première démarche vers l'ouverture au monde et s'y sentir exister. Alors si nous pouvons t'apporter cela, Neo, c'est avec grand bonheur.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Ven 12 Fév 2010 - 23:00

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je comprends que cela lui fasse du bien de se "vider" ou bien d'exorciser en partie sur LU...
Punaise à 20 ans, moi je rêvais de liberté !
Oui, c'est que là, Vic, a sur ses épaules un sacré bagage... On ne peut que l'encourager et l'inciter à respirer un peu... Juste le temps de souffler et de reprendre en main sa jeunesse.

flower
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Ven 12 Fév 2010 - 23:21

Oui, j'en pense que oui, qu'il fait bon pouvoir lâcher des choses qui nous pèsent parfois.
Et qu'un regard bienveillant est comme une béquille dans le sombre qui nous frappe.

Et qu'il existe une solution à tout problème.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Ven 12 Fév 2010 - 23:32

Bonsoir Neo.

J'ai rencontrée beaucoup d'adolescente hospitalisées d'office pour anorexie. Au début, elles étaient très en colère. Contre leurs parents, contre le système. Sauf qu'à leur stade, leurs proches ne se posaient pas trop de questions dans la mesure où il s'agissait de survie. Et ce que j'ai pu constater, c'est qu'après une période de révolte, le travail thérapeutique faisait son oeuvre et ces jeunes filles finissaient par comprendre le pourquoi de l'hospitalisation. Ensuite, quand elles commençaient à se sentir mieux, elles en étaient même reconnaissantes.

Là où pour ton frère je suis un peu étonnée, c'est que la psy vous a parlé d'hospitalisation sans l'avoir vu. Or, pour qu'il y ait hospitalisation, il faut qu'il y ait diagnostic, et ce dernier se fait en rencontrant la personne concernée. Ce que je veux dire c'est que vous ne pouvez pas hospitaliser ton frère si vous ne savez pas plus précisément ce qu'il a.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Sam 13 Fév 2010 - 2:03

En fait Luca, dans le premier écrit, Vic nous raconte que Ben en un an a vu deux fois le psy.

Depuis son avant dernière intervention (son écrit sur LU), il s'est écoulé deux jours. Elle dit qu'elle a été malade, qu'elle s'excuse de n'avoir pas donné de nouvelles. Puis, il y a ce rendez-vous qu'elle confirme. Oui, ils ont eu le rendez-vous (son frère et elle) avec le psy et apparemment ils y sont allés. Enfin c'est ce que j'ai cru comprendre, puisque si tu lis bien au début, elle dit qu'ils y sont restés une heure et demi. Elle ajoute aussi que c'est principalement elle qui a parlé puisqu'elle semble plus à l'aise que son frère et elle ajoute aussi que c'est elle qui demande des éclaircissements au sujet de l'hospitalisation...

Il y a des choses qui m'échappent...

Comment peut-on en deux séances puis parallèlement en une heure et demie envisager une hospitalisation ? Ca c'est vrai, je suis bien d'accord avec toi, Luca.
Ensuite, c'est bien tout ça, mais, si Ben ne s'exprime pas, comment se fait-il que le psy ne lui demande pas son avis ? Enfin, quand même, c'est lui l'intéressé...
Bon, d'accord, chacun a le droit de parole...
Mais, qui est-ce au fait qui veut envoyer Ben se faire hospitaliser.
Parce que, ce que je sens, c'est que ça tire d'un côté et ça tire de l'autre. Voyez-vous, se serait bien pour lui qu'il soit hospitaliser et en même temps je sens comme une culpabilité...

Je ne suis pas psy, mais il y a vraiment des choses qui m'échappent.

Excusez moi, j'avais besoin de le dire, ça me fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Sam 13 Fév 2010 - 2:14

En général, je pense que les intéressés sont rarement demandeurs d'hospitalisation (à part exceptions), mais plutôt leur proche entourage, lorsqu'il ressent qu'il ne peut pas l'aider. Ou le médecin, si la famille n'y songe pas. (je peux me tromper, mais je crois que c'est comme ça que ça se passe)

Le psy, c'est un médecin, comme on le disait plus haut. Je n'imagine pas qu'un médecin puisse préconiser une hospitalisation sans avoir au préalable constitué un dossier lui permettant de prendre l'initiative de cette proposition. Mais encore une fois, l'exception peut exister, ça je n'en sais rien non plus.

Et puis, Rosacée, je suis d'accord avec toi quand tu dis que des trucs t'échappent, c'est bien normal, à moi aussi, puisque nous ne disposons que du témoignage qu'a souhaité faire Neo pour trouver une écoute, un appui, bref, ne plus se sentir isolée.

Et t'as bien fait de le dire, parce que oui, on sait que ça fait du bien, quand on a un truc en tête, de le lâcher. Voilou !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Sam 13 Fév 2010 - 11:05

Romane a écrit:
Le psy, c'est un médecin
Justement, quand Neo écrit "psy spécialisé dans les addictions", je pense à un psychothérapeute (non médecin), et non à un psychiatre (médecin). Or, seul un psychiatre peut décider d'une hospitalisation d'office.

Si la personne qui ne va pas bien n'a pas vu de psychiatre, elle en verra un dès son arrivée à l'hôpital, avant son admission effective. Et vu ce que Neo dit de son frère, je ne suis pas convaincue qu'un psychiatre acceptera une hospitalisation, ou alors peut-être dans une clinique privée...

Ce que je voulais dire à Neo, c'est qu'il me semble que tout le monde aurait intérêt à ce que Ben voit un psychiatre avant.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Neopolitan

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 28
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Dim 14 Fév 2010 - 13:21

Bonjour amis de LU,

Je viens tout juste de voir vos derniers posts, le temps me manquant, (je prends le train bientot), j'essaierai de vous répondre d'ici demain.

Passez une bonne journée (et bonne Saint Valentin!)

Vic
Revenir en haut Aller en bas
Neopolitan

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 28
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   Lun 15 Fév 2010 - 21:12

Bonjour,

J’ai enfin accès au net donc je peux venir vous tenir au courant des dernières nouvelles !
Quelques éclaircissements tout d’abord.

Mon frère a commencé à aller voir un psychologue (Mme G) et un psychiatre (M. P) depuis avril 2009. Apparemment, ils alternaient leurs séances avec mon frère.

Il n’a effectué, selon mes souvenirs que deux séances avec M. P le psychiatre…et ne voulait plus y retourner par la suite (en étant très évasif sur la raison). Avec Mme G, il en a fait un peu plus, mais son suivi s’est arrêté il y a quelques mois (rendez-vous annulés, ou parce, qu’il ne voulait plus y aller, ma mère s’y rendait seule) : à peu près 3 mois.

Le psychiatre et le psychologue avaient tous les deux conseillé l’hospitalisation si l’état de mon frère « persistait »… Mais c’était l’époque, où il n’y avait aucune restriction du Net et où mon frère jouait constamment à Perfect World (il a même maigri à cette période)…

Mme B., la psy spécialiste des jeux, comme je vous l’ai introduite, a été conseillée à la famille par Mme G, et ma mère ne l’a vu qu’une fois avant le mercredi dernier (mon frère ayant refusé), où nous étions seulement allés mes parents et moi (je m’excuse si je n’ai pas été claire ce sujet). D’ailleurs je vous rejoins Lucaerne, concernant le manque de « professionnalisme » qu’implique le fait de conseiller une hospitalisation pour une personne qui n’a jamais été rencontrée…

Mme B, nous a dit qu’elle contacterait Mme G pour discuter du cas de mon frère puisqu’elle le connait mieux. Et je pense que mes parents reprendront contact avec la première psy (Mme G) qui leur avaient conseillé l’hospitalisation (avant la majorité en tout cas !) à la lumière des derniers éléments…

Enfin, samedi matin, l’idée du lycée a été relancée… Il en a été question par le biais du CROUS, où après maintes demandes, mon frère a bien voulu s’inscrire… Sauf qu’il faut avoir une idée de ce qu’on veut faire Postbac. Et là, on a dû arrêter car il refusait complètement. Vic : « Mais c’est l’école surtout, les profs, les cours pas intéressants ou le trajet… c’est quoi exactement que « t’aimes pas » dans l’idée d’aller à l’école ? » « Tu vois pas que j’ai la flemme de tout !?? » « Oui c’est vrai, mais, on peut pas te laisser comme ca… ca affecte tout le monde ! » « Et voila tu me fais me sentir coupable ! » « C’est pas le but… Si jamais quelqu’un de la famille avait un cancer, ca ne serait pas de sa faute mais est-ce qu’on peut empêcher la famille d’être soucieux pour lui ? ». Il n’a rien dit. « Et c’est normal de le soigner ! Et si tu n’acceptes plus de voir ton psy… faudra trouver une solution… Une autre solution… Tu as déjà entendu parler d’hospitalisation ?» « Non mais je veux pas y aller ! Y a que des gens qui ont des problèmes » « Oui mais y a une unité tout juste pour les jeunes ! Et puis de tous problèmes : alcool, anorexie… » J’ai repris « Bon, en tout cas je veux que tu réfléchisses, parce qu’on peut pas continuer comme ca… Pour toi ! En plus, ca met beaucoup de pression sur les épaules des parents, qui tous les jours ont des messages du lycée… Et puis c’est normal que l’assistance sociale s’inquiète et qu’elle veuille venir, elle peut penser que c’est des mauvais parents qui séquestre leur enfant ». (Il avait dit que l’assistance sociale pouvait venir, mais il lui dirait « bonjour, au revoir »). Il n’a pas répondu.

L’idée de l’hospitalisation a surtout germé dans la tête de mes parents parce que la psy que mon frère rencontrait (Mme G) leur avait conseillé, que c’était le moment puisque dans un an et deux mois, il serait majeur, et là, il ne pouvait par le forcer à aller se faire hospitaliser. Mais à cette époque Internet n’était pas régulé, et mon frère plus renfermé.

Quelques points positifs depuis la fois dernière.

Vendredi, mon deuxième frère, Fred, étant allé discuter avec A, un ancien ami du collège de Ben. Je ne pense pas que Fred lui ait parlé de ses visites chez le psy… parce qu’on a eu droit sinon à des remarques qui pouvaient paraitre un peu indélicates le lendemain, lorsque A nous a fait la surprise de venir chez nous (samedi) (du genre, A racontait qu’il avait rencontré un homme qui lui avait tenu des propos incohérents et il lui avait dit « Va voir un psy… »…).

Donc je reviens à ce samedi. En le voyant arriver, Ben a tout de suite dit « Non dis que je suis pas là » mais finalement, je lui ai dit qu’il avait qu’à prendre 5 minutes pour s’habiller et l’accueillir. Ce qui fut le cas. Ils ont beaucoup discuté avec mon autre frère…et ils sont même passés à la FNAC avant de revenir à la maison en disant se revoir le lendemain pour un foot. J’ai assisté à la conversation A : « T’es en vacances ? » Ben : « Oui » A : « Donc t’as du temps libre ? » Ben « Oui » A « Donc demain tu viens si jte propose un foot ? » « Oui » T’es sur ? Ya pas de « Non j’ai la flemme ou il fait froid ! » « Oui, oui ».

Etant rentré en train sur Strasbourg hier, je me suis quand même assurée auprès de mes parents que cette virée sportive a bien eu lieu ! Ce n’est pas grand-chose mais je trouve que c’est un grand pas !

J’ai aussi retrouvé des messages qu’il avait écrits à mon père, énervé lorsque mes parents avaient commencé à instaurer les coupures Internet…
Ces messages, même sous l’impulsion, peuvent « expliquer » par mal de choses. Je vous le rédigerai quand ils seront en ma possession.

J’espère vivement que mon frère verra la fin du tunnel, et par la même, toute la famille qui commence à sentir les effets d’une tension omniprésente. Mes parents s’effritent pour un rien par exemple…

Voile les données pour le moment. Si elles ne sont pas exhaustives, c’est que souvent mes parents ne me tiennent pas informés de tout…

A bientôt de vous lire,
Encore merci pour votre écoute bienveillante. C’est vrai que j’ai toujours trouvé qu’écrire derrière mon écran m’apaisait. Mes blogs ont d’ailleurs apaisé (jadis, et parfois encore) mes tourments d’adolescente…

Passez une bonne soirée.

Vic
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Redonner l'envie de vivre à son frère...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Redonner l'envie de vivre à son frère...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dans tes bras vivre l'amour
» Partir vivre à l'étranger .
» La chanson qui vous donne envie de vous jetter contre un mur!
» Vivre à Bussy-Saint-Georges
» question bête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: