Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Humain grégaire est-il sociable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: L'Humain grégaire est-il sociable?   Ven 12 Fév 2010 - 18:10

05/01/10


[
L’HUMAIN EST UN ANIMAL GREGAIRE.
EST-IL POUR AUTANT UN ANIMAL SOCIABLE ?



La Société( latin Socius : compagnon, associé) est « l’ensemble des modèles d’organisation et d’interrelation, des individus et des groupes, des associations, des organisations et des institutions qui concourent à la satisfaction concertées des besoins de la collectivité. (Joseph Fitcher).



Grégaire relatif à une espèce animale qui vit en groupe ou en communauté sans être nécessairement sociale.
Instinct grégaire (latin gex, gregis, troupeau) qui pousse les êtres humains à former des groupes ou à adopter le même comportement.

La Société définie par les sociologues :

Chez Bourdieu
Pour Pierre Bourdieu, la société n'est pas complètement explicable. Il y a toutefois deux niveaux à différencier : le niveau de la pratique sociale, dans la vie de tous les jours ou des régularités se jouent, et le niveau de la théorie de la pratique, où on doit examiner les rapports de force inconscients de la pratique sociale (habitus). Le travail de Bourdieu contient ainsi une composante critique de la société.

Chez Richard Jenkins
Le sociologue Richard Jenkins se pose des questions relatives à l'existence des sociétés :

Comment les humains pensent et échangent entre eux — le monde sensoriel ne compose qu'une fraction de l'humain. Pour comprendre le monde, nous devons concevoir les interactions humaines de façon abstraite (c'est-à-dire du point de vue sociétal),
Beaucoup de phénomènes ne peuvent pas être réduits au comportement individuel — pour expliquer certains phénomènes, une vue de quelque chose « plus grande que la somme de ses parties » est nécessaire.

Évolution des sociétés

Durkheim postule un évolutionnisme unilinéaire : toutes les sociétés humaines se développent par les mêmes stades qui vont vers une complexification croissante et une rationalité croissante. Toutes les sociétés ont ce qu'il appelle une forme source identique. Par la suite, les structures de parenté, les rapports de travail se complexifieraient ; la rationalisation augmenterait et la raison gouvernerait de plus en plus de champs sociaux ; Pour sa part, Gerhard Lenski, sociologue, a différencié des sociétés basées sur leur niveau de technologie, de communication et d'économie : chasseurs et cueilleurs, agricole, agricole avancé, industriel. Ce système de classification contient quatre catégories :

• Chasseurs-cueilleurs généralement égalitaires,
• Sociétés tribales dans lesquelles il y a quelques exemples limités rang social et prestige,
• Structures stratifiées dirigées près des chefs de clans,
• Civilisations, avec des hiérarchies sociales complexes et des gouvernements organisés et institutionnels.
• Société moderne diversifiée sur laquelle repose tous les éléments de la société.

Avec le temps, certaines cultures ont progressé vers les formes plus complexes d'organisation et d'autorité. Cette évolution culturelle a eu un effet profond sur les modèles de la communauté. Les tribus de chasseurs-cueilleurs rassemblées autour des lieux de chasse saisonniers se sont sédentarisées dans des villages agraires. Ces villages sont devenus des villes et les villes ont mué en villes-état et en États-nations.

Quelle que soit la société, elle est encadrée par des institutions.
Institution :[/b] Ensemble des règles régies parle droit établies en vue de la satisfaction d’intérêts collectifs ; organisation visant à les maintenir (l’Etat, le parlement, une fondation, la tutelle, la prescription, sont des institutions).
Ensemble des formes ou des structures politiques établies par la loi ou la coutume et relevant du droit public.

La société est donc organisée en vue de l’intérêt général.
Mais plus le groupe social est étendu, plus le cadre institutionnel est fragmenté. Un cadre général qui définit dans quel régime on vit : démocratie, monarchie, monarchie parlementaire, république…
Curieusement, la dictature n’est pas considérée comme une « institution », il n’existe plus officiellement de dictature avouée comme telle. Ce sont toujours des « républiques », bananières, présidentielles à vie, mais république…
La dictature était à l’origine une institution exceptionnelle de la Rome antique. Une magistrature décernée par le Sénat, pour un temps limité (un an éventuellement renouvelable), si on considérait que la république était en danger grave.
Par « fragmentée » je veux dire qu’un très grand groupe doit pour fonctionner être organisé en groupe plus petits qui ont leurs propres institutions :
L’Etat, les régions, les départements, les communes, en France. Aux Etats-Unis et dans les états fédéraux, L’Etat Fédéral qui s’occupe de la monnaie, de la politique étrangère, de l’armée, et les états qui ont leurs propres cadres ! Ce qui explique que certains états aux USA, appliquent encore la peine de mort alors que d’autres l’ont abolie, la justice est du ressort des états comme l’enseignement…

Tout ça c’est bien, mais ça reste théorique, il faut des institutions qui l’encadrent pour qu’une société quelle qu’elle soit fonctionne. Mais dans les groupes sociaux étendus jusqu’au niveau national, l’individu a-t-il vraiment conscience de son appartenance ? Est ce que le niveau n’est pas trop vaste pour qu’il l’appréhende ?
Ce qu’on nomme « nationalisme » se développe dans un espace restreint tant par la géographie que par les idées !

[b]Comment la société gère t-elle sa composante individu, comment l’individu gère t-il sa composante « sociale » ou grégaire ?
N’existe-t-il pas une « violence sociale » plus ou moins perçue et affirmée, qui réprime les tendances centrifuges, et une violence individuelle qui se justifie par l’appartenance à un groupe ?
Par « violence » je ne veux pas dire acte sanglants et physiques, mais au quotidien, une forme d’exigence que l’autre soit « conforme »- et il reste à définir à quoi- avec les formes de répression/ réprimande que cela suppose pour obtenir cette conformité ?
J’espère que je suis claire dans le questionnement.
A vous, comment le percevez- vous ?


Dernière édition par Tryskel le Lun 27 Juin 2011 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Ven 12 Fév 2010 - 18:40

Je crois que ta question rejoint la question que je posais en citant l'extrait d'un texte d'Epiphyte :

lucaerne a écrit:
"C’est le partage qui tempère la misanthropie.
C’est la vie en collectivité qui justifie l’existence.
C’est la communication qui fait l’humain.
Paradoxalement, ce sont les mêmes éléments qui nourrissent le misanthrope, guident le suicidé et pourrissent l’humanité."


Epiphyte, Comme un semblant d'ordinaire

Ce passage m'a "accrochée" car je le trouve très juste. Et vous ? Peut-on sortir de ce paradoxe ? Comment ?

Mais le fil a fait flop... (http://liensutiles.forumactif.com/humain-psychologie-f54/partage-collectif-et-communication-indispensable-ou-deletere-t18666.htm)

Un livre qui aborde aussi cette réflexion, sous couvert de science-fiction : Noô, de Stefan Wul. J'essaierai de mettre une présentation dans la rubrique livres, parce que c'est un bouquin qui m'a beaucoup plu.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Ven 12 Fév 2010 - 21:26

Tryskel a écrit:

L’HUMAIN EST UN ANIMAL GREGAIRE.


Ben ... il me semble que la question par laquelle il faudrait commencer est de savoir si l'homme est effectivement un animal grégaire, parce que ce n'est pas une idée qui s'impose d'elle-même.

A l'entrée grégarisme, wikipédia réserve le terme aux sociétés animales.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gregarisme
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Sam 13 Fév 2010 - 20:06

Grégaire relatif à une espèce animale qui vit en groupe ou en communauté sans être nécessairement sociale.
Instinct grégaire (latin gex, gregis, troupeau) qui pousse les êtres humains à former des groupes ou à adopter le même comportement.

J'ai donné la définition de grégaire pour qu'on sache bien de quoi on parle.
Luca, oui, ça se rejoint. Mais je parle surtout de la violence sociale et des comportements "grégaires" qu'elle induit, sommes nous capbles de dépasser le "grégaire" justement?
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Sam 13 Fév 2010 - 22:23

Dépasser le grégaire. Tous les jours des hommes démontrent que c'est possible, et tous les jours des hommes démontrent le contraire...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Sam 13 Fév 2010 - 23:29

Cette analyse est-elle applicable à un forum?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Dim 14 Fév 2010 - 0:35

Oui, je crois. Qu'est-ce qu'un forum, sinon une micro-société ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Dim 14 Fév 2010 - 18:20

Hum! L'animal humain n'est - il pas profondément solitaire au milieu de son troupeau?

François
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Lun 27 Juin 2011 - 15:38

Retrouvé le fil! pas dle mot "violence "dans son intitulé, mais c'est bien le sujet: la Société est violente envers les individus qui la composent...
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Lun 27 Juin 2011 - 17:57

Tryskel a écrit:
la Société est violente envers les individus qui la composent...
et vice-versa...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Mar 28 Juin 2011 - 15:27

Quid de la poule et de l'oeuf?

La Société est composée d'individus, mais le tout n'est pas égal à la somme des parties. Qui génère la violence?

La Société réprime la violence individuelle au moins en principe pour protéger ceux qui la composent, mais elle exerce diverses formes de violence, notamment celle qui constite à vouloir plier, faire rentrer dans le moule la majorité...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   Mer 29 Juin 2011 - 17:49

http://www.rue89.com/schneidermann-9-15/2011/06/24/internet-delation-insultes-et-reglements-de-comptes-210761

Bel exemple de grégarisme que les "Réseaux Sociaux", qui contrairement à leur nom n'engendrent pas vraiment la sociabilité. Où plutôt confortent une "sociabilité de façade: on est dans un (ou plusieurs) "Groupes" sans en être puisqu'on n'y est pas "en vrai", ce qui facilite le laisser aller des aspects les plus moches de l'humain grégaro/ individuladiste...

Comme dit l'article, cette violence n'a pas attendu Internet pour se manifester, mais disons que ça facilite les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Humain grégaire est-il sociable?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Humain grégaire est-il sociable?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Humain grégaire est-il sociable?
» [Chine] Le zoo humain "L'Empire des Nains" !
» Ichigo mode humain
» le corps humain en chiffres
» Présentation (Humain)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: