Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 13:53

Qui d'entre nous n'aurait jamais eu la désagréable surprise de faire les frais de propos issus de l'imagination machiavélique d'un esprit corrompu par l'affabulation ?

Mensonge :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mensonge
http://www.sfpsy.org/IMG/pdf/Bilan-Detection-du-mensonge-13juil2007.pdf

Mentir à l'autre n'est-il pas se mentir à soi-même jusqu'à finir par y croire ? Qu'est-ce que cela signifie, quel impact en soi et autour de soi ?

J'ai connu quelqu'un qui ne vivait que dans le mensonge et qui est mort en emportant le poids des histoires qu'il inventait, qui n'avaient eu pour conséquence que de détruire son environnement y compris le plus proche. Une vie faite de ratages et d'incompréhensions, puisqu'il a réussi à faire fuir tous ceux qu'il approchait au point de finir lamentablement seul.

Le mensonge gratuit finit toujours par être percé, mais j'imagine que cela ne se fait pas du jour au lendemain et que les victimes qui en font les frais doivent passer par quelques trous de souris avant de se voir lavés de ce type de calomnie.

Ceci dit, une fois qu'elles se sont extirpées des griffes d'un menteur, lumière se fait sur ce dernier qui ne devient plus crédible nulle part. A bien réfléchir, celui qui s'en sortira le plus difficilement est bien le menteur, pris à son propre piège.

Voici pour un début, à vous la suite !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 17:14

On s'arrange toujours avec la réalité des choses, rien n'est jamais parfaitement objetctif.
Même la science doit composer avec la subjectivité de ceux qui l'exercent, c'est dire.
De la subjectivité au mensonge, finalement, ce n'est qu'une question de degré.

Sans oublier que ceux qui disent leur quatre vérités à tout bout de champ sont autrement plus pénibles que ceux qui, disons, embeillissent leurs histoires pour mieux les raconter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 17:21

Non, ce n'est pas du tout la même chose. Ne serait-ce que par l'intention.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 17:30

Peut-être, mais ça revient au même.

Il y a un roman de Kundera, La lenteur, peut-être, où il parle de mensonge, dans un chapitre appelé le 11e commandement.

Partant de l'idée que Dieu n'a pas interdit aux hommes de mentir, ce qui aurait pu être un 11e commandement, Kundera discourt sur ce qui constitue à ses yeux quasiment un droit de l'homme. Ce n'est que dans les dictatures qu'il est interdit de mentir, d'avoir de secrets, de les protéger.

A un niveau plus quotidien, ne pas savoir mentir, ne pas s'avoir arranger la réalité pour la présenter sous un jour qui nous arrange, j'en parle en connaissance de cause, est extrêmement handicapant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 17:49

Non, cela ne revient pas au même, sur le plan impact.
Evidemment si tu pars du principe que décrire son appart' en transformant sa réalité c'est la même chose que raconter que ton voisin est pédophile alors que tu ne le connais pas...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 21:02

Il ya quelques temps je parlais des 7 péchés capitaux et mon interlocuteur s'étonnait que le mensonge n'en fasse pas partie! Faut croire que théologiquement, c'est pas si grave, sinon l'Eglise aurait des remous dans le bénitier...

Mais en effet, il y a mensonge et mensonge...
Se présenter comme un appolon ou une vénus sur un site de rencontre, bof, toutes façons si ça concrétise, y'aura grosse déception! Dire que c'est le chat qui a cassé le vase, c'est un classique (faut avoir un chat of course).
Mais les mensonges (là Ro je rejoins ton fil sur la schizo capitaliste) d'Etat, des dirigeants militaires économiques sociaux qui nous entretiennent dans l'idée qu'on n'est pas capables de comprendre ce qui se passe, de nous diriger nous mêmes, que les OGM c'est bon... Liste non exhaustive, elle serait bien trop longue... C'est gravissime.
Calomnier quelqu'un, c'est gravissime et c'est dégueulasse.
Raconter n'importe quoi sur une personne c'est dégueu: soit c'est quelqu'un qu'on connaît mais que parce que... on est fâché ou on considère qu'il/ elle nous a fait du tort, ou par jalousie, ou, là aussi liste etc... C'est de la basse vengeance et ça lui pourrit la vie, pour peu qu'on ait plus d'entregent parmi les relations communes.
Ca à la limite, entre personne qui se connaissent, ça peut se régler plus ou moins courtoisement entre qu'at zyeux!
Répéter ce qu'on a entendu dire de machin, sans le connaître, dire à qui veut l'entendre, et il y a toujours des pour entendre ça, des qui sont sourds à la vérité; dire qu'il est pédophile, ou homo ou... parce que, il parle aux enfants, il reçoit des mecs.
Dire sans savoir, relayer les rumeurs, extrapoler sur un entrevu du mec ou de la nana d'en face, si ce n'était que con, ce serait pas dangereux pour l'autre!

Alors, oui, il y a des mensonges anodins, et tous nous mentons peu ou prou dans certaines situations, et d'autres qui engagent des processus mortifères, ceux là sont à combattre!
Si le mensonge n'était gênant et/ ou dangereux que pour le menteur, ce serait bien fait pour sa gueule, mais quand il implique d'autres, c'est grave (je répète grave, mais j'ai pas d'autre mot plus fort...)


Dernière édition par Tryskel le Mar 16 Fév 2010 - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 21:06

Inventer des histoires ça n'est pas mentir à partir du moment où cela n'implique pas de mettre en mauvaise situation autrui.

La dernière fois qu'une amie à inventer des histoires à m'en encontre, je me suis vue en train de m'inventer une terrifiante histoire, j'étais en face d'elle attendant qu'elle réponde à son histoire qu'elle avait éparpillée de façon odieuse jusqu'au devant de l'école de mes fils. L'histoire que je m'inventais était assez terrible, car alors que j'attendais patiemment une réponse sensée, je m'imaginais en train de la plaquer sur le mur et l'étrangler jusqu'à ce qu'elle s'en étouffe avec sa langue de vipère. Elle devenait écarlate puis violacée et je voyais tous ses mots s'envoler pour rétablir la vérité

Bien entendu, la vérité est que j'étais vraiment en train de le faire. Mais me croirez vous ?
Fin de l'histoire.

Je rembobine le film, début de l'histoire :

Nous avons des tas de façons d'inventer des histoires. Le fait d'inventer est une distorsion de la réalité. Souvent cela nous échappe et/ou à la fois nous rassure.

Par exemple pour nous rassurer du Loup, nous avons eu besoin de raconter des histoires sur lui, à la fois en parlant de lui comme étant un animal satirique et d'autres fois en l'élevant jusqu'à le "diviniser".
Et c'est ainsi pour chaque chose que l'on a de croire et de se l'inventer parce qu'il y a un enjeu qui se rapporte à soi et à la projection des choses qui nous entoure par rapport aux autres.

Mais attention, inventer des histoires de cette façon n'est pas la même chose que la mythomanie :

Alors se donnerait-on une apparence ?

Je pense que oui.

En psychologie, la mythomanie est une tendance au mensonge pouvant aller jusqu'à altérer durablement la vie sociale. Il a été observé que le mythomane ment souvent parce qu'il craint la réaction (de dévalorisation, par exemple) qu'entraînerait l'aveu de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 21:26

@ Trys

@ Rosacée : je trouve qu'il y a une sacrée différence entre les histoires du loup ou le fantasme qui naît dans l'imaginaire pour se défaire d'un coup d'adrénaline comme le montre ton exemple en sortie d'école, et la démarche de raconter n'importe quoi pour dégommer quelqu'un.
Et même cette histoire que tu racontes, je ne la trouve pas malsaine si elle reste dans ta tête ou que tu l'exprimes sous une forme artistique (écriture, peinture, etc.) Elle sert de défouloir sans atteindre une victime.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 21:29

Romane a écrit:

Evidemment si tu pars du principe que décrire son appart' en transformant sa réalité c'est la même chose que raconter que ton voisin est pédophile alors que tu ne le connais pas...

Personne n'a parlé de dire que le voisin est pédophile.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 21:33

C'est un exemple volontairement extrême, pour illustrer la différence entre un mensonge portant préjudice, et la transformation naturelle que l'on fait parce qu'on saisit le monde selon notre perception, chaque perception pouvant être différente de celle de quelqu'un d'autre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 21:45

C'était un exemple pour expliquer cette distorsion de la réalité. Et tu l'as très bien compris.

Je fais très bien la différence avec la personne qui raconte des salades pour la dégommer, et cela s'appelle comme je le cite plus bas dans le message précédent de la mythomanie.

Je n'ai pour ma part aucun plaisir à être dégommée par des médisances pour la simple et bonne raison c'est que je n'aime pas pratiquer le mensonge (dans le but de faire du mal à autrui.)

Par contre, il m'est arrivé d'enjoliver la réalité. Ce qui est vraiment autre chose.

Dans mon message précédent je soulevais plusieurs formes dans la façon d'inventer des histoires. Car j'ai bien compris ce que tu voulais dire mais le titre en lui-même soulevais en moi d'autres idées.
J'espère que mon intervention ne t'a pas froissée ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 21:47

Bien sûr que non, pourquoi serais-je froissée par une extension de sujet ! Au contraire, ça permet d'étoffer.

Merci pour tes contributions, elles sont toujours pertinentes.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mar 16 Fév 2010 - 23:06

En fait, le problème ne serait pas le mensonge en lui-même (si ce n'est pour celui qui le fait et qui va devoir le gérer) mais plutôt les raisons du mensonge et les conséquences. Et comme on ne peut pas toujours préjuger de ce que seront ces conséquences, il vaut mieux s'abstenir autant que possible.

On a probablement tous eu dans notre vie quelques occasions de mentir, juste parce que ça nous semblait la moins mauvaise solution.

Ce qui pourrait être vraiment condamnable dans le mensonge, ce serait :
- une malveillance volontaire,
- une insouciance des conséquences sur autrui.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mer 17 Fév 2010 - 2:26

Je pensais précisément à cela, en ouvrant le fil. D'où ma question : d'où vient ce besoin inassouvi d'inventer des histoires ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mer 17 Fév 2010 - 12:29

Tenir quelqu'un en son pouvoir ?
Vérifier sa puissance ?
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mer 17 Fév 2010 - 12:30

Oui, sans doute, mais n'est-ce pas illusoire pour le menteur ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mer 17 Fév 2010 - 12:37

Ça peut fonctionner un moment, lui donnant ainsi satisfaction. Et si ça craque, il ira recommencer ailleurs.

Je viens de commencer un bouquin passionnant sur la manipulation : Tous manipulés, tous manipulateurs, de Jean-Marie Abgrall. On est en plein dans le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mer 17 Fév 2010 - 12:44

J'ai lu les références de ce bouquin il y a quelques jours à peine. Je serai en mesure de le lire d'ici un siècle ou deux, vu tout ce qui m'attend déjà (j'espère avant, toutefois !)
Si tu vois des trucs marquants, tu peux nous en mettre des extraits, steup' ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mer 17 Fév 2010 - 15:49

A mon avis, le problème essentiel tient en ce que la réalité n'existe pas.
Pour se l'approprier, chacun au cours de sa vie doit pourtant s'en faire une représentation. Et cette représentation, ma représentation de la réalité, c'est ma vérité. Et, le problème de l'adéquation entre réalité et vérité pourrait être facilement résolu s'il n'y avait ma femme.

Car elle, vous n'imaginez pas que de notre réalité, elle en a une toute autre lecture. Tenez, présentement là, elle vient de finir le livre d'E Badinter, prenez les choses dans le sens que vous voudrez, pendant trois jours, elle va me faire la gueule.
Moi, en tant que mari, grosso modo, pour faire court, j'y risque ma tête! Il me faudrait un bon avocat. Mais où le trouver?

Alors, dans notre couple, nous avons conclu un pacte. Celui du mensonge.
C'est confortable pour un couple le mensonge sinon tous les soirs depuis 28 ans nous devrions jouer au jeu de la Vérité.
Comment voulez-vous sérieusement que durant tout ce temps, notre couple perdure sur le fait que je demeure un homme vrai et elle une femme vraie. C'est quasiment impossible.

C'est un peu pour ça que nous nous sommes inventer le mensonge. Pour nous simplifier la vie. Maintenant, de vous à moi, c'est une invention qui vaut ce qui vaut..
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Mer 17 Fév 2010 - 16:58

D'un côté, la mythomanie, l'escroquerie, le besoin d'abuser pour rendre les autres inférieurs et donc se placer plus haut, et de l'autre la diplomatie, la politesse, les petit arrangements de vérité pour ne pas blesser, pour préserver la vie privé, ou simplement pour simplifier les choses sans penser à mal.
Entre ces deux niveaux de mensonge, il y a une multitude de nuances, plus ou moins coupables ou justifiées (mais de façon subjectives évidemment).

Il y a aussi une autre solution : celle de décider un jour de ne plus jamais mentir.
Parfois ça passe mal, ça ne fait pas plaisir, mais peu à peu on est respecté et on inspire confiance.
Comme le suggère Vic, c'est plus facile si on est seul, avec le moins de comptes à rendre ; mais ça rend libre, fort et impiégeable.
C'est l'expérience que je vis depuis environ 3 ans.

Le plaisir d'inventer des histoires passe plutôt dans l'écriture, du coup, et ce n'est pas plus mal. L'écriture et la création.

Et j'en viens à l'art et au fait de présenter le faux comme création.
Créer un personnage, en tant qu'auteur, et le jouer, en tant que comédien : n'est-ce pas créer du faux, faire semblant ? Après tout les acteurs sont les meilleurs simulateurs.
Jouer un rôle, n'est-ce pas parfaire l'art du mensonge ?
En anglais, il existe un terme pour "celui qui fait semblant" : "pretender".

Il me reste donc ce plaisir : être un "virtual pretender" (comme le titre de mon album) : créer des personnages, et parfois les faire se frotter à la réalité, les acter. Le summum serait de voir mes personnages s'incarner un jour, par exemple dans un film.
Et ça arrivera.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Jeu 18 Fév 2010 - 0:36

Alors je te renvoie à ce fil, filo :
http://liensutiles.forumactif.com/philosophie-f112/le-vrai-dans-le-faux-ou-le-faux-dans-le-vrai-t18792.htm
et aux deux points de vue en citation, totalement opposées l'une à l'autre, avec, au fond, un point d'interrogation.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Jeu 18 Fév 2010 - 17:13

Oui, j'y étais intervenu hier justement, mais on tourne tellement autour de sujets qui se recoupent entre eux, sur ce forum !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Jeu 18 Fév 2010 - 17:24

filo a écrit:
Oui, j'y étais intervenu hier justement, mais on tourne tellement autour de sujets qui se recoupent entre eux, sur ce forum !


Ouais...j'en arrive à me demandé si ce serait pas plus simple d'avoir un seul fil...
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Jeu 18 Fév 2010 - 20:24

Un fil à couper le beurre ferait mieux l'affaire qu'un fil à couper les cheveux en quatre car j'avoue que moi aussi des fois de séparer le faux du vrai, j'en ai mal à la tête.
L'intérêt d'une motte de beurre coupée en deux, c'est que chacune des moitiés restent vraies. Il n'y a pas une fausse moitié d'un côté et une vraie de l'autre. Alors qu'avec des cheveux, c'est plus complexe. Peut-on dire qu'un quart de cheveu découpé dans la longueur est encore un vrai cheveu? M'est avis qu'il faut y regarder à deux fois. Je ne voudrais pas non plus vous raconter des histoires, mais à partir de quel moment, un cheveu n'est plus un cheveu?
Le beurre, vous le coupez tant que vous le voulez, ça reste du beurre. Le problème, c'est juste quand vous le faites fondre. A quel moment le beurre fondu n'est plus du beurre?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   Jeu 18 Fév 2010 - 20:29

Pourquoi le fait d'avoir fondu changerait son nom ? Il ne change que d'apparence, en somme. Ceci dit, si on exhume des ossements d'un cimetière, on n'appelle pas ça un homme fondu, mais un squelette. L'égalité n'est pas partout.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ce besoin inassouvi d'inventer des histoires
» Salut à tous!
» Les belles histoires de Lisette et Caroline ...besoin d'aide
» Besoin d'aide sur photoshop Cs3
» Besoin d'aide (problème technique montage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: