Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Printemps des poètes 2010 haut-savoyard...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Printemps des poètes 2010 haut-savoyard...   Dim 28 Fév 2010 - 19:56

Si ça vous inspire, le défi de la ville de Cluses... écrire un texte avec les 10 mots suivants : baladeur, cheval de Troie, crescendo, escagasser, galère, mentor, mobile, remue-méninges, variante, zapper.

Bon, c'est fini depuis le 27 février, mais ça n'empêche...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Printemps des poètes 2010 haut-savoyard...   Dim 28 Fév 2010 - 21:29

Horizons

J’ai toujours rêvé d’être un aventurier, un promeneur de grands chemins, un baladeur à ciel ouvert, un flâneur parmi les épices de terres inconnues. J’aurais pu. Si ma ligne de vie en avait décidé autrement. Si j’étais né ailleurs peut-être, si mes parents n’avaient pas été mes parents, si je n’avais pas été ce que je suis. Si.

A l’orée de la ville et de ses routes tordues, de ses arcades, de ses impasses, de ses places, je l’imagine en l’écoutant grouiller de ses palpitements, de ses souffles, de ses échos, du vrombissement de ses voitures, de ses trottoirs aux mille pas perdus, je l’imagine depuis mon cheval de Troie aux issues condamnées. Je suis né une fois, cela suffit, il n’y aura pas de recommencement. Derrière la carapace de mes muscles atrophiés, j’écoute. Chaque son m’apporte une musique, chaque musique m’apporte une couleur et je peins dans ma tête en fredonnant le chant des horizons mystérieux. Mes doigts n’accompagnent pas le rythme. Ils ne tiennent pas le pinceau. Ils n’écriront pas non plus. Jamais.

Parfois, il me vient crescendo des vagues d’impuissance qu’il faut dompter à tout prix. C’est comme un apprivoisement à perpétuité. La nécessité de raisonner sans abîmer les rêves, les faire vivre sans leurrer la réalité. En me disant que si le corps ne veut pas, la tête peut. On devient philosophe, quand on n’a pas le choix. Ma pensée la plus récurrente est qu’on a beau escagasser un pan de ce que l’on est, il reste toujours des domaines viables, tant qu’on n’a pas passé l’arme à gauche. Et d’ajouter dans un sourire grimacé que j’aurais pu avoir la chance de jouir de mon corps en ne trimbalant qu’un petit pois dans mon cerveau. La galère devient moins pénible, quand j’ajoute une touche d’humour, même teintée d’ironie. Un face à face en dedans, dont je ne m’ouvre qu’une fois par semaine à mon mentor, ce type qui peut et sait tout entendre, même ce que je ne dis qu’à demi-mot, même mes silences.

Les autres font ce qu’ils peuvent. Le monde mobile autour d’un être immobile doit vivre son enfer, sans doute même il culpabilise, le monde, comme s’il portait sur ses épaules le poids de ce fauteuil entre les bras duquel mes membres ne pèsent que la légèreté d’une poignée d’allumettes. Ça vous fait vieillir d’un coup, ces pierrailles en tour bancale : la différence. Depuis le remue-méninges de mon encore jeunesse, je mesure par intermittence de lucidités à quel point mes yeux captent ce que le monde ne décèle pas, ces petits riens à portée de mes pupilles, ces petits riens desquels, lorsque je suis lassé, je m’échappe en variante d’horizons.

Zapper la fatalité, la retourner, l’inverser, la transformer. Sans bouger. Mais tellement libre dans ma tête.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
 
Printemps des poètes 2010 haut-savoyard...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A l'occasion du printemps des poètes, l'éloge de l'autre
» Hubert Grooteclaes
» Chat...pont...
» [Bicentenaire d'Orgueil et Préjugés] Challenge "Printemps des poètes à Pemberley"
» Fin du manga de Nodame Cantabile printemps 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Jeux d'écriture-
Sauter vers: