Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Vous avez dit Bordel? Texte à revoir.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
Tryskel

Nombre de messages : 9749
Age : 71
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. Empty
MessageSujet: Vous avez dit Bordel? Texte à revoir.   Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. EmptyJeu 4 Mar 2010 - 4:24

22/02/01

Je vous soumets ce "Bordel" qui est à retravailler.

On m'a dit ailleurs que l'idée était trés bonne mais l'ensemble fouilli et qu'on ne voyait pas où je voulais en venir. Aveu: moi non plus quand j'ai commencé, c'est le blem avec les bordels, on sais où on va, mais pas exactement ce qu'on va y faire! mdr
Je fais appel aux lumières de vos lanternes rouges pour m'aider à retravailler.
Aveu second: hors les défis parce ce que ça coule tout seul, et que les défauts sont absous de par la limite de temps, j'ai du mal avec la prose. Les idées viennent facilement, je tiens le fond, j'ai du mal à trouver la forme adéquate. Cauchemard

C'est pourqoui je me permets de vous solliciter!




VOUS AVEZ DIT BORDEL ?

Ils sont bien braves compagnons, fidèles, jaunis sous le harnois de l’insatiable curiosité. Cornés, un peu fanés d’avoir parcouru un si long chemin.
Leur jaquette naguère flambant neuve est quelque peu usée. Le pouce a tant frotté au revers qu’il a limé la chaîne et la trame apparaît. La reliure s’écaille d’avoir été trop brisée d’ouvertures hâtives ou passionnées.
Parfois, facétieuses, les pages se détachent, les recollages ne sont pas très heureux, un lecteur/ auteur n’est pas relieur. Le scotch leur donne un air pataud. Mais ils sont fiers de ces marques, s’ils sont tant usés, c’est qu’on les consulte souvent.
Une route interminable, ce n’est pas de tout repos d’appartenir à un lecteur/ auteur nomade.
Ils haïssent les cartons, une prison dans laquelle ils s’étiolent, inutiles.
Quand d’aventure on tarde trop à les déballer, ils sortent d’eux même. Ils se vengent en brisant l’ordonnance toujours tentée mais jamais aboutie de la bibliothèque. La nuit, ils mènent la bacchanale…

‘Hé, vas donc t’y retrouver maintenant, surtout le matin où tu ne vois clair, même avec tes lunettes, qu’après le rituel des deux cafés !
Vas donc sans la référence : auteur, chapitre, paragraphe, retrouver la phrase, le mot, que bien sûr tu n’as pas noté, et dont tu as besoin à la seconde. Tu es un tantinet bordélique, sans offense, on est entre amis ! »

Leur contenu se déverse à bavardages que veux –tu !


La Phrase :
- Bordélique ? J’adore !

« Vente, gèle, grêle, j’ai mon pain cuit.
Ie suis paillard, la paillarde me suit.
Lequel vaut mieux ? Chacun bien s’entresuit.
L’un l’autre vaut ; c’est à mau rat mau chat.
Ordure amons, ordure nous assuit
Nous défuyons honneur, il nous défuit,
En ce bordeau ou tenons notre état.
Ah, François, le mauvais garçon a su si bien me trousser et me faire de beaux enfants.
Les bordels, Maupassant, mon bel ami Guy, les connaissait bien, il en est mort le pauvre…
Comme il peignait ses « petites putains » de façon touchante, comme il me baisait avec ardeur…

Le Mot :
- Oh, apaise-toi ribaude. Tu te couches sous n’importe quelle plume. Ou pour causer moderne sur n’importe quel clavier. Ca ne doit pas être très confortable les touches, d’ailleurs regarde toi entre deux miroirs en pied, tu as le dos tatoué de lettres et de signes. Et que ferais-tu si je n’étais là pour te composer ?

La Lettre
La ferme vous deux ! Sans moi, vous ne seriez rien. Et même si la phrase est une sacrée putain, il n’y a pas déshonneur à nous porter sur le dos !
Toi le mot, tu cherches toujours à être « bon » ou « de la fin », sais tu que l’orgueil est un péché capital ? Et ne me rétorque pas que j’ai trop lu la Bible, c’est moi qui l’ai écrite !

La Phrase et le Mot :
Et moi, et moi !
Le mot en riant prend la phrase dans ses bras :
- La lettre a raison, vint tirer un coup sur le « canapé du bordel », ça nous réconciliera. On n’est rien l’un sans l’autre, et sans elle.

Le Signe :
Et sans moi, vous seriez aussi plats qu’ne guêpière vide si je ne vous ponctuais pas pour vous donner du piment, vous joindre, vous séparer. Imaginer écrire sans ponctuation, quel joli bordel !

La Phrase :
« Elle avait un cœur d’hirondelle
Je venais m’allonger près d’elle
Sur le canapé du bordel…
Me fait pas le coup du Canapé Couleur de Feu, hein ! Quoiqu’il raconte de jolies histoires bien olé/olé !

Le Mot :
Quelle que soit la situation, tu cherches toujours à en placer une ma coquine !

Lecteur/ auteur n’en peut plus ! il s’affable sur son canapé (récupéré dans une ex maison close reconvertie en loft), se verse un bon whisky et allume une cigarette dans laquelle il a glissé quelques grains peu licite.
Dans la fumée, il lit des questions :
- Où va l’âme des livres quand ils meurent ?
- Où va l’âme de leurs bourreaux quand ils brûlent ?
L’âme des livres, toujours régénérée va à d’autres livres, aux poèmes, aux conversations, aux rêves…
L’âme des bourreaux ne va nulle part, c’est bien connu, les bourreaux n’ont pas d’âme !

« Ils marchent dans l’horreur la tête dans des îles
Où n’abordent jamais les âmes des bourreaux »


Dernière édition par Tryskel le Ven 5 Mar 2010 - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5245
Age : 54
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit Bordel? Texte à revoir.   Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. EmptyJeu 4 Mar 2010 - 15:10

C'est quoi ce bordel ??? Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. Mdr (j'ai déjà dit ailleurs hein... Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. Icon_wink )
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Astérisque
"J'étais pas là"
Astérisque

Nombre de messages : 1542
Date d'inscription : 21/02/2008

Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit Bordel? Texte à revoir.   Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. EmptyJeu 4 Mar 2010 - 17:45

Personnellement, et donc très subjectivement, lorsque je lis soit tes textes en prose, soit tes com. les plus longs, j'éprouve la sensation d'une urgence un peu brouillonne, un reflet de ton enthousiasme. Comme si tu allais manquer de temps pour dire tout ce que tu as à transmettre. Tu te précipites. La matière est riche, fruit de l'emmagasinement de tant de connaissances... comme si l'enseignante n'avait pas fini de transmettre toutes ses gourmandises face à un lectorat enfin intéressé.
À considérer par ailleurs ton aisance en poésie, l'amplitude et l'harmonie des "enluminures" que tu nous proposes, je m'interroge. Je suppose que tes travaux en prose ne font pas image... pas avec les mêmes acuité ni concentration. L'enluminure est un art du détail, de la précision, de la densité aussi. La fresque (à la quelle j'associerais ta prose), demande des prises de recul, des allers et retours, du temps... Du sujet-projet de départ forcément vaste, il va falloir individualiser les moments, ménager des articulations, procéder par étapes, organiser… Changer tes focales… Je crains de ne pas être très claire…
Les défis te conviennent, en raison du cadre imposé, dis-tu. Comme dans le cas de tes thèmes poétiques. C’est peut-être une méthode qui te manque en prose… je ne sais comment tu fonctionnes… peut-être as-tu besoin de poser ta problématique, puis de travailler séparément les différents éléments dégagés pour enfin raccorder les morceaux… je ne sais… personnellement, c’est le déploiement même de l’écrit qui me révèle des sens absents de la problématique de départ, ce qui suppose des reprises partielles voire des réaménagements globaux… Sauf que je n’écris que court.
Partant, faut-il ?... est-il possible ?... de maîtriser tous les genres?... La maîtrise de l’un d’eux est déjà beaucoup ! C’est là que se révèle un style, cette marque pointue et inimitable… je ne crois pas trop aux vertus des ateliers d’écriture, une fois acquise la maîtrise de la langue… Quant aux corrections, sauf sur de grosses maladresses, je n’aime pas intervenir… Tout dépend si ton projet est de te faire éditer…
Bon, tout ce blabla bordélique pour te dire, en gros : ne change rien… ou si peu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit Bordel? Texte à revoir.   Vous avez dit Bordel? Texte à revoir. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez dit Bordel? Texte à revoir.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Printemps 2010] Le personnage auquel vous avez le plus accroché ?
» Quel est le dernier livre que vous avez dévoré ?
» VOUS AVEZ MOINS DE 18 ANS
» Vous avez dit troglo
» Vous avez demandé la police...ne quittez pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Atelier d'écriture-
Sauter vers: