Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour du silence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thierry

avatar

Nombre de messages : 601
Localisation : Savoie.
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 0:10

"L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant...Quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue parce qu'il sait qu'il meurt et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. Toute notre dignité consiste donc en la pensée." Blaise Pascal.





Il vaut toujours mieux être un roseau pensant qu’un bouleau obtus. Pascal n’irait pas contredire La Fontaine.

La pensée est à la source de tous nos actes même ceux qui sont inconscients. Il ne s’agit que d’une pensée inconsciente…Quand à l’instinct il a bien fallu que les actes qui en découlent soient un jour pensés par un de nos nombreux ancêtres pour prendre place dans notre cerveau reptilien…

On dit parfois qu’on doit avoir un comportement digne. Mais ce comportement n’est que la résultante de nos pensées. Dès lors que nous entrons dans le phénomène de la pensée, nous sortons simultanément du calice. Nous considérons que la vision macroscopique, ce regard intelligent et intelligible, cette transmission de notre analyse ou le monologue intérieur sont des saisies indéniables de la vie.


Nulle critique envers ce travail. Il est indispensable. Sans cette pensée, nous ne serions que des outres vides. Des enveloppes ayant délaissé le contenant possible.

C’est inconcevable. D’autant plus que non seulement nous ne cessons de penser mais bien souvent nous pensons à « l’insu de notre plein gré »…

Et c’est là que surgit le problème.


Peut-on parler comme Pascal de « dignité » lorsque nous constatons à maintes reprises, avec un minimum de vigilance, que ce phénomène de la pensée nous échappe et s’établit parfois sans que nous parvenions à le maîtriser ?

Combien de fois n’avons-nous pas souffert de ce sommeil insaisissable sous le feu ardent des pensées volages ?


Nous devrions être digne de ne pas être maîtres de nous-mêmes ?


Bien entendu que Pascal parlait de la portée inestimable de ses pensées, de la force et la profondeur de ses raisonnements. Mais nous ne sommes pas des Blaise Pascal…

Nous ne sommes pas ces maîtres spirituels qui usent avec une justesse inégalable de leur capacité à penser ou bien à s’extraire dans la méditation du maelström inépuisable des neurones tourbillonnants.

Mais nous, à notre humble niveau, nous ne pouvons pas honnêtement être dignes de cette faiblesse chronique qui nous ronge et nous perturbe.




Qu’en est-il du silence ?

Le silence porte en lui la conscience de la vie. Pas son commentaire intellectuel, philosophique ou spirituel mais sa réception totale, immédiate, épurée. Les pensées peuvent commenter la vie mais dès lors elles l’observent avec une certaine prétention, avec cette satisfaction du chercheur…Mais celui-là n’est pas au cœur de la vie. Il n’est plus qu’un chirurgien qui autopsie.

Nous devons apprendre le silence, nous devons apprendre à nous taire. Intérieurement.

On n’entend rien dans ce tohu-bohu. Nous vivons comme dans un poste radio où les ondes s’interfèrent. Chaque émission veut prendre la place, chaque musique s’impose, chaque parole se répète, c’est une cacophonie indescriptible. Il faut que ça cesse. C’est à partir du silence que nous pourrons apprendre à parler. Comme s’il restait à chaque fois que nous lançons en nous un cheminement intellectuel, une grotte, un antre ou un calice, un refuge à rejoindre comme un ressourcement possible. Il faut s’aventurer avec parcimonie, ne pas aller trop loin, ne pas se lancer sur plusieurs routes, éviter les croisements pour viser sans détour l’horizon. Et revenir à chaque fois dans le cocon originel du silence.

C’est un retour à la Nature qui se propose. Nos vies modernes sont saturées de bruits et d’attirances. Nos rencontres, nos proches, nos voisins, la rumeur de la ville, la télé, la radio, les MP3, nos téléphones, les avions, les voitures, le chien qui braille, le coq qui chante, cet environnement carcéral qui ceint nos oreilles et déverse en nous une boue tonitruante de bruits incessants.

Qui donc peut se targuer de vivre dans le silence ?

Où peut-on le retrouver ?

N’y a t- il pas en nous une habitude perverse de cette houle d’océan comme une dépendance, une angoisse même si l’étendue venait à se taire ? N’entretenons-nous pas inconsciemment ce ressac indocile, ces vagues grondantes comme des poisons renouvelés ?

J’en ai vu bien souvent des randonneurs qui avançaient dans des paysages paisibles comme en terrain hostile et lançaient à vaux l’eau des verbiages futiles, comme pour combler ce silence assommant.

Je n’y ai perçu aucune dignité…

Ca pensait à tue-tête et c’est ma tête qu’ils tuaient.


Nous apprendrons à penser quand nous aurons appris le silence.


Je pense (et, oui, là, pour l’instant, je n’ai pas le choix…) à ce petit enfant, ce petit d’homme à qui tous les adultes qui l’entourent et l’accompagnent s’efforcent de le remplir de connaissances, à le plonger dans les expériences de la vie. Rien à redire. C’est l’adulte qui se construit. Mais il y manque trop souvent l’amour du silence. Le silence en soi, quand la paix retombe, avant même que le sommeil l’enveloppe, cet abandon délicieux dans le calice, là où se tient tapie la conscience muette de l’amour de la vie.

Bienheureux l’enfant qui un jour s’assoit seul au sommet d’une colline et dans le silence intérieur perçoit la rotation de la Terre.

Celui-là peut être digne.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-haut.e-monsite.com/
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 2:31

Je te rejoins totalement, et pour cause, le silence s'impose souvent à moi, à l'intérieur, parfois malgré moi. Mais je me suis aperçu que c'était une richesse en effet.
J'ai appris à l'apprécier, et à m'y laisser aller souvent. D'aucuns appellent cela une forme de méditation, pour moi c'est juste une nécessité, une liberté ; d'où mon besoin très fréquent de solitude et d'un endroit de vie très silencieux.
Et sans aucun mysticisme, contrairement à ce que certains de mes voisins pensent !
J'ai beaucoup écrit sur le silence, et sur le vide, et leur richesse plutôt que le fait de les combler.
Car oui, tant de gens cherchent à tout prix à combler les vides et les silences. C'est ce qu'on appelle l'avidité, ou juste la peur de se trouver peut-être, soi et l'intégralité de l'univers en un instant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 2:48

Du silence muré au silence délié, je choisis le deuxième. Il m'est essentiel, permet de reprendre souffle, de retrouver l'axe, la terre sous la plante des pieds, le ciel par-dessus tête, quand le vertige des bruits à destination perdue quitte enfin les lieux de ma pensée, quand enfin je me retrouve en moi comme l'arbre sur la terre.

Le plus difficile n'est pas cela.

Le plus difficile est d'apaiser sa pensée pour qu'elle s'aère d'elle-même.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 11:52

Oui, le silence est essentiel. J'ai réellement pris conscience qu'il m'était précieux chaque fois que j'en ai cruellement manqué. Alors je me suis sentie épuisée, vidée. Au retour du calme, c'était "oufffff".

Sans silence et sans solitude, les sons (je ne dis pas les "bruits) et la présence d'êtres chers n'en deviennent que plus précieux. Et vice-versa.

Je me souviens d'un temps où je partais travailler à pied, traversant un quartier encore tout endormi, quelques cheminées soufflaient leur première fumée, paysages magiques se réveillant de tous côtés. Si en plus le ciel me faisait cadeau de quelques flocons...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 21:16

On ne peut mieux dire que mes prédécesseurs sur ce fil.
Le silence m'est indispensable, et pourtant, je suis bavarde !
Mais je sais que je m'entends parfaitement avec quelqu'un quand, après quelques conversations à bâtons rompus, tout à coup on se tait, et ce silence s'épanouit dans un bien-être total.
Quand je suis avec quelqu'un que j'aime, j'ai souvent mille choses à lui raconter, mais il suffit d'une pause, et le silence s'installe en douceur. On n'a plus envie que de savourer ce bonheur tout rond et parfait.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
vestale



Nombre de messages : 1436
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 22:03

Pour une grande solitaire comme moi, j'apprécie le silence, seule devant ma feuille blanche, avec pour unique compagnie mes feutres et mon compas, ce silence-quiétude qui procure un bien-être.

Je l'ai subi pendant des années et j'ai fini par en faire un allié, une force avec laquelle je vis et je me relève. Apprendre à partir en silence, apprendre à comprendre avec lui.

Cela va vous paraître bizarre mais je retrouve aussi ce silence-quiètude dans une église face à un vitrail sans parler de croyances religieuses, c'est un lieu où je sens si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Shan



Nombre de messages : 1176
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 22:06

"Si la parole est d'argent, le silence est d'or."

A quoi bon parler, quand le regard, à lui seul, peut dire et exprimer tant de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Lun 8 Mar 2010 - 22:08

Si seulement on avait le courage de ne pas avoir d’opinions sur quoi que ce soit ! Ou alors en émettre une devrait constituer un acte aussi important que prier. Se mettre en état d’oraison pour oser avoir une opinion ! C’est à cette seule condition que "la parole" pourrait acquérir quelque dignité ou reconquérir son ancien statut, si tant est qu’elle en eût un jamais dont elle pût être fière.

Cioran

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Bobonne

avatar

Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Mar 9 Mar 2010 - 0:55

Vous lire me repose et me réconcilie.
Anne
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Mar 9 Mar 2010 - 11:49


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Mar 9 Mar 2010 - 12:49

filo a écrit:

Car oui, tant de gens cherchent à tout prix à combler les vides et les silences. C'est ce qu'on appelle l'avidité, ou juste la peur de se trouver peut-être, soi et l'intégralité de l'univers en un instant.


Dans le dernier ouvrage que j'ai lu, il se disait que de nombreuses personnes n'aimaient pas le silence (d'après une étude).
La cause première de ce malaise ne serait pas lié à l'avidité mais à la peur. Car le silence gène, il ne semble pas "normal" - ce serait étrange - comme si quelque chose se préparait - et c'est pour ça que l'homme essaie de couper court au silence - il fait donc du bruit.
Ce rapport entre le silence et soi aurait un lien avec la nature - ce ne serait donc que le rapport de soi à la nature, et elle même qui serait l'abcès de cette crainte silencieuse. Vous le savez tous, les murs ont des oreilles, ils nous écoutent !

Mais quand on tend l'oreille, est-on vraiment sûr de n'entendre que le silence ?
Pour ma part, le silence a un bruit, il est particulier.

Alors silence, on écoute...

J'aime le silence de la nature, elle me parle implicitement.

@ Shan : la parole est d'Art gens et le silence et dort

chtttttt Chuuttt
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Mar 9 Mar 2010 - 12:54

Citation :
J'aime le silence de la nature, elle me parle
implicitement.

Et moi donc ! Certains jours de la semaine, même en ville on entend ce silence. J'ai remarqué qu'il permet une quiétude, un peu hors temps, une trêve belle. Quant à la pleine campagne, j'en reviens toujours vivifiée, j'aime, j'aime, j'aime !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Jeu 11 Mar 2010 - 22:07

Chuuttt


Dernière édition par Bianca le Sam 13 Mar 2010 - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Jeu 11 Mar 2010 - 22:10

Moi j'adore ça le silence, quel pied, mais on se rend compte qu'il n'est jamais entier...la seule fois où j'ai eu à faire avec un silence total c'était au fond d'une grotte, silence total et noir total....indescriptible...


Dernière édition par kate100fin le Jeu 11 Mar 2010 - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Jeu 11 Mar 2010 - 23:27

T'as vu Platon ???
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Jeu 11 Mar 2010 - 23:58

Non, moi c'est Pluton... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: L'amour du silence.   Mer 7 Avr 2010 - 22:42

Shan a écrit:
"Si la parole est d'argent, le silence est d'or."

A quoi bon parler, quand le regard, à lui seul, peut dire et exprimer tant de choses.

Dans le même genre :

Celui qui sait se tait, celui qui ne sait pas parle. Un certain lao tseu

François
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour du silence.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour du silence.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)
» qu'est ce que vous etes prêt à faire par amour
» un amour de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Philosophie-
Sauter vers: