Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carnet de Voyage Mars 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 3:23

Carnet de Voyage

Lundi

Faire la route c'est regarder le ciel à perte de vue, changeant comme lui seul en a le secret.
Alourdi de ses nuages sombres, il offre des percées, des trouées d'eau et de lumière, des puits en trombes, des ourlets d'orages sous la lampe d'un soleil éclatant, des sombres et des aveuglements.



C'est toujours comme ça
On arrive, oeil déjà aux aguets
Rien n'a changé
Rien n'a bougé
Si ce n'est la saison et son ciel
Les pieds dans la rosée
on sort les sacs
en vrac
dans les rires et les exclamations heureuses
On claque la porte de la voiture
On s'engouffre dans la maison
et déjà elle vit
parée des cadeaux du dernier passage
Alors on craque l'allumette
le bois flambe
on fait sortir la musique de sa boîte
on allume une cigarette
on sort les verres
et la Prune
les nouveaux cadeaux
une théière, un tajine
le beurre pour les tartines de demain
les draps encore pliés sur les lits
La nuit chante sa paix
Sérénité


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Mar 9 Mar 2010 - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 3:40

Mardi




*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 3:44

Mon chez-moi me tend les bras, accueillant, chaleureux, âme vivante de tous les visages d'antan, presque tous disparus mais toujours aussi vivants d'entre les murs par dessus les champs.

Nul ne peut l'apercevoir, ce petit coin planqué dans un nulle part indicible, à ciel ouvert, là où se perd le regard, sans pouvoir le trouver...


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 4:05

Ce mardi là je fais la connaissance de mes voisins d'en face. Moi non plus je ne peux pas apercevoir leurs murs, depuis chez moi. La marnière, si peu élevée soit-elle, suffit à soustraire toute pierre, tout toit de ma vue.

Nous suivons le chemin herbeux, en prolongement de celui qui mène à travers bois chez moi. Nous, Anne et moi, Anne mon amie que j'emmène pour la première fois dans mon fief, dans cette partie de ma vie que bien peu connaissent. Anne et ses yeux qui n'en croient pas leurs yeux, devant pareille étendue jusque loin, loin là bas et plus loin encore, dégagée à gorger la rétine d'un ciel incroyablement profond. La nuit, on y contemple les étoiles si brillantes qu'on pourrait les compter, si nous en avions le temps. Beaucoup de temps. Jamais assez.

Je fais la connaissance de mes voisins, donc. Je me présente. Son visage s'éclaire, il me tend la main. Bien sûr qu'il connaît mes parents, et d'ailleurs pas plus tard qu'hier a rencontré mon père à la boulangerie...

Et dire que cet hiver, nous avons parcouru des kilomètres pour trouver un poulet digne de ce nom, tout ce qu'il y a de plus fermier ! Celui-là de voisin, qui s'appelle Pierre autant que sa maison est faite d'elles, celui-là vend précisément des poulets fermiers.

La tempête a fait ravage sur la ligne électrique. Pour l'heure, il s'occupe de ses poussins.... rapatriés dans sa salle à manger. C'est pas une vie, ça, avouez, me dit-il, qu'EDF est fantoche au point de bricoler des bouts de lignes datant des cavernes, plutôt que d'engager une bonne fois pour toutes des travaux conséquents dont le résultat ferait que l'équipe ne serait plus dérangée.

Je compatis, avant de m'exclamer : je me demande si je ne suis pas déjà venue chez vous, quand j'étais ado !

Bien sûr, bien sûr que oui !

Désormais, cher, cher Pierre des volailles fermières, nous sommes très voisins et il est probable que vous me verrez régulièrement. D'ailleurs, je me demande ce qui me retient de vous en commander un pour vendredi après-midi. D'ailleurs rien ne me retient. Alors voilà, c'est dit. Un poulet pour vendredi. Un gros, oui, un gros bien sûr.
Anne en commande aussi. D'une pierre deux coups, balade porteuse de régalade à venir.

Porteuse du deuxième voisin. Un pas comme les autres, celui-là. Un qui a abandonné la boîte qu'il tenait en région parisienne, pour vivre plus près de la terre, plus près de la vraie terre, veux-je dire. Il achète une maison, la retape entièrement, la revend et achète une autre ruine dont il fera un bijou. Celle-là est encore à ses débuts. Une petite maison charmante en pleins travaux. C'est qu'il en faudra du temps, malgré la modeste surface. Un amoureux de l'art, à coup sûr.

Il aura mis un an pour remonter une façade rien qu'avec les pierres de la région. Sans doute plusieurs mois pour refaire la toiture, en respectant les ondulations de la région. Pas mal de jours pour monter ce mur intérieur en briques intercalées, les mêmes que celles qui sont autour de ma cheminée, et dans la chambre du fond, celle qu'occupent les amis.



Sa prochaine idée est la construction d'une maison flottante. Pas d'imposition, énergie naturelle, confort et sérénité au bout des travaux. Dans une autre vie, quand celle-ci sera achevée. Il sait aussi construire les maisons de paille. En fait il fait tout de ses mains, de A à Z. Le tour de force est la réintégration de l'architecture de la région, avec les matériaux employés jadis. Un perfectionniste, un artiste, un écologiste, un philosophe.

Je vous reverrai, lui dis-je. Je sais déjà que nous aurons encore beaucoup à échanger, probablement même davantage si j'en juge d'après certains de mes projets et la tournure que j'ai en tête. Cet homme là pourrait sacrément m'être utile à concrétiser certains de ces projets.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 4:14

Nous obliquons à gauche, au bout de la minuscule route. Puis encore à gauche. A nouveau un chemin herbeux, entre deux champs. C'est là que je rencontre mon troisième voisin. Enfin, le premier, le plus proche, en réalité. Celui qui succède à ceux que je connaissais parfaitement. Yolande et Olivier sont morts depuis longtemps déjà. Même leur petite voiture a passé l'arme à gauche, une fois que j'ai fini de l'user, celle d'Olivier que ses enfants m'avaient filé.

Lui, que je ne connais pas encore, prend pour l'heure la forme d'un cavalier. Nous échangeons avec courtoisie, pendant qu'il nous double paisiblement. Demain, j'apprendrai que nous sommes non seulement voisins, mais petits-cousins par alliance. Allons bon, c'est trop drôle, j'adore ces coïncidences. Un couple de profs à quelques centaines de mètres de chez moi. Un philosophe et un éleveur de poulets fermiers en face. Journée bien remplie ; j'ai posé mes repères sans effort.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 4:21

La marne

La marne que l'on nomme aussi, en fonction de sa qualité, pierre de France ou encore pierre de Maastricht, est une roche sédimentaire contenant du calcaire CaCO3 et de l'argile en quantités à peu près équivalentes (35 % à 65 %).

Depuis l'âge de bronze on extrait la marne sous forme de blocs de pierre à destination de la construction. On retrouve ce matériau abondant, facile à extraire et à façonner dans nombre de bâtiments anciens modestes ou prestigieux. Avec l'épuisement des carrières en marne de qualité, la faible dureté du matériau et sa mauvaise résistance conduiront cependant à un abandon progressif de cet usage. Apparu il y a peu, le phénomène des pluies acides constitue un redoutable ennemi des bâtiments construits en matériaux marneux. Les derniers gisements de marnes de qualité sont donc réservés à la restauration.

Au XIXe siècle on industrialisa la production de chaux. La marne avec sa composition calcaire élevée et son abondance était un ingrédient idéal pour les usages qui ne requéraient pas en final une chaux d'un haut niveau de pureté, l'élaboration de mortier par exemple. Le ciment Portland d'aujourd'hui utilise toujours la marne comme ingrédient principal.

Broyé, c'est aussi un produit d'amendement des cultures afin de rendre les sols moins acides.

La marne fut extraite comme matériau de construction dès que les outils en métal furent connus.

Les marnières permettaient également d’extraire la craie pour amender les terres agricoles.

À l'époque, enlever d'importantes couches de terre végétale était impossible; on commença donc à extraire là où la marne affleurait et on poursuivit en creusant des réseaux de galeries. À notre époque, la marne est extraite dans de gigantesques carrières à ciel ouvert, généralement proches de la cimenterie où elle est transformée en ciment.

Les anciennes marnières étaient souvent souterraines et disséminées (extraction au plus près, pour limiter le transport). Après usage elles ont été rebouchées, leurs emplacements étant seulement repérés par des arbres. Au fil du temps (et des remembrements), ces arbres généralement isolés au milieu des champs ont disparu et la mémoire du site avec eux.

Les phénomènes d'érosion et de dissolution conduisent quelquefois à des effondrements. Leurs conséquences sont particulièrement graves si des constructions ont été édifiées au-dessus.

Le marnage est une technique agricole consistant à rendre un sol plus calcaire en y ajoutant de la marne.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Marne_%28roche%29

La carrière est exploitée aux beaux jours. De loin, j'aperçois depuis chez moi les petits carrés bleus des engins, lorsqu'ils vont et viennent en s'activant.
Marcher sur un plan de marne, c'est sentir ses semelles coller sans s'enfoncer, juste comme si une petite ventouse les maintenait là où elles se posent.
Alors nous avons foulé l'engrais naturel, avant de poursuivre notre balade.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Lun 8 Mar 2010 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 14:53

Hautement intéressant, tout cela.
Mais ça sent tellement le terroir que je n'appellerais pas cela un carnet de voyage !

J'espère plus de dessins pour la suite.
Mais la photo du cavalier, j'ai bloqué dessus. Tellement rare de nos jours, comme moyen de transport courant... Monter à cheval est plutôt devenu un loisir, un sport ou un attrape-touriste.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 14:59

Le ciel nous fait un cadeau : celui du retour des grues qui, en plusieurs groupes assez considérables, effectuent au-dessus de notre tête leur rotation habituelle, permettant ainsi à celles en tête de se faire relayer par celles en fin. Plusieurs magnifiques V se forment dans l'azur, pendant qu'elles poussent leurs cris comparables à nul autre.
Nous savons alors le retour du printemps imminent, chaud au coeur. Notre observation durera jusqu'à ce que nous les perdions de vue.



Migration des oiseaux
http://fr.wikipedia.org/wiki/Migration_des_oiseaux

Le soir, devant le feu de cheminée, nous bavardons longtemps. Nous chantons, nous écrivons, nous dessinons, nous grignotons du chocolat en sirotant une eau de vie de prunes fameuse. Un bain moussant me délasse longuement, un coup de sèche-cheveux achèvera la séance après crèmes hydratantes et mille soins sans hâte.

Lorsque nous regardons par inadvertance la pendule, nous constaterons avec ahurissement qu'il n'est pas moins de 6 heures du matin...

Nous sommes déjà mercredi !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Lun 8 Mar 2010 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ZAZA 54
Ouillette D'Inde
avatar

Nombre de messages : 6571
Localisation : Sur mon ile au soleil
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 14:59

Un vrai havre de paix chez toi ma Ro bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
C'est ainsi que je veux écrire. Avec autant d'espace autour de peu de mots. Je hais l'excès de mots. Je voudrais n'écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer le silence. En réalité, les mots doivent accentuer le silence. »

Etty Hillesum
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 15:02

@ filo : Il y aura des balades, les jours suivants. Par contre, très peu de dessins, puisqu'à partir de maintenant, nous n'avons plus eu le temps de griffonner, goûtant autrement chaque instant et sa densité. J'ai jeté des notes à la hâte sur un bout de papier, pour ne pas perdre le fil, c'est tout.

@ Zaza : Tu as trouvé l'expression qui colle le mieux au lieu !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 15:30

Mercredi

Aujourd'hui, je fais découvrir à mon amie les saveurs du terroir. Très particulières, puisque nous sommes au coeur du Pays des Mille Etangs, dans le Parc Naturel Régional de la Brenne. Un endroit singulier pouvant paraître ingrat pour qui ne se pencherait pas d'un peu plus près sur ses détails.

J'avais initié en son temps un moment fort que vivent tous les propriétaires de ces étangs. Voici le lien :
http://liensutiles.forumactif.com/voyages-visites-musees-autres-excursions-randos-f10/a-la-decouverte-de-la-brenne-t6559.htm

Les idées vont bon train, pour peu qu'on soit un tantinet gourmet. Ainsi, il est possible de déguster des frites de carpes (beignets ultra légers, qui se trempent dans un fromage de chèvre frais agréablement épicé), mais aussi le brioché à la carpe, les feuilletés au fromage de chèvre (il existe plusieurs sortes de ces fromages, chacun subtilement différent des autres, j'en raffole personnellement et m'en suis ramené une collection !), et bien sûr, chose que l'on ne trouve pas partout sous d'autres saveurs et c'est bien dommage : les tartinades ! Savoureuses, variées, elles vous calent un creux en deux coups de cuiller à pot et vous liquidez votre assiette sans vous en rendre compte. Certaines au fromage de chèvre, d'autres aux rillettes de carpe chaudes, d'autres aux champignons de la région, d'autres aux filets de carpe fumée, etc. Chaque découverte est un régal.
Les confitures, miels, vins, pâtés, lentilles sont aussi délicieux et ne ressemblent en rien à ce que l'on a l'habitude de consommer. Un bain de gourmandises !

Le lieu de tous les régals est magnifique. Installé dans les dépendances d'un château privé, son architecture est conforme aux règles de la région. Outre la salle immense où l'on se restaure, faite de poutres et de vieilles pierres, de deux cheminées géantes, on peut déjeuner dehors aux beaux jours. La terrasse est spacieuse, et surplombe un étang et des champs où évoluent paisiblement des ânes noirs au pelage fourni : les ânes du Berry, bien sûr.
















Avant de quitter les lieux, j'ai une pensée pour not' Sorcière... Nous sommes dans le pays des sorciers, des rebouteux, des guérisseurs, des jeteurs de sorts. Nous sommes dans le pays des mystères !





Nous partons en visite en expliquant à mon amie les principes de fonctionnement de ces étranges étangs qu'adorent fréquenter les migrateurs, mais aussi les oiseaux permanents, ragondins, cistudes. La région est aussi truffée de sangliers, cerfs, chevreuils. La nuit, si vous dormez fenêtres ouvertes, le chant des hiboux et des grenouilles constitue une symphonie craquante, de quoi passer nuit blanche pour les amoureux de la nature.







Nous passons relever les dégâts dans l'une de nos forêts. Plusieurs pins couchés, évidemment, mais j'aurais pensé pire, donc finalement suis rassurée. Il faudra toutefois peut-être commencer par nettoyer celle-ci, en prévoyant les réserves pour la cheminée.

Ce soir, nous ne nous coucherons pas trop tard, afin de récupérer de la courte nuit précédente. Disons 2 heures du matin et n'en parlons plus.

En fait, on ne voit pas le temps passer, trop de choses à nous dire, à partager, à découvrir, à savourer. Une expression dit "instant de grâce". Ici, on peut parler de "jours et nuits de grâce"...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 15:54

Jeudi

Nous prenons les petites routes en direction de Fontgombault. Je connais l'Abbaye là-bas, et ses richesses.



L'Abbaye Notre Dame de Fontgombault est connue de part le monde. C'est un lieu essentiellement consacré au recueillement. Son hôtellerie monastique est très fréquentée par les personnes désireuses d'y faire retraite. Elle regroupe actuellement près de 60 moines Bénédictins qui développent diverses activités. Sur le plan matériel, les moines ont pris en main l'exploitation de leur domaine rural. Ils possèdent des terres pour l'élevage, l'agriculture et des vignes.

L'Abbaye Notre Dame, construite sur la rive droite de la Creuse, fut fondée en 1091 par Pierre de l'Étoile et ses compagnons ermites, qui avaient vécus jusque là dans les grottes de la rive gauche, auprès de la fontaine de Gombaud. Pierre de l'Etoile commença à édifier la vaste et belle église abbatiale qui se trouve être la plus importante du Bas-Berry après celle de Déols.

Aux 12 ème et 13 ème siècles l'Abbaye se développe considérablement avec la fondation d'une vingtaine de pieurés. "Au 15ème siècle, les abbés de Fontgombault contribuent avec les Abbayes de Saint-Cyran et de Méobecq au développement de la pisciculture en Brenne par la création de nombreux étangs. Pillée et dévastée par les Calvinistes en 1569, l'Abbaye est restaurée à la fin du siècle suivant par le grand Prieur Dom Andrieu. En 1741, la communauté des Bénédictins, réduite à cinq membres, est remplacée par des Lazaristes, qui fondent un séminaire et missionnent dans la région."

En 1791, lors de la révolution française, l'Abbaye fut en partie démolie puis vendue comme "bien national". Les emblèmes féodaux sont détruits. Il ne reste plus que le cloître et quelques assises qui avaient porté les arcs. L'Abbaye appartiendra ensuite à trois familles avant d'être rachetée par les moines Trappistes en 1849. Ils s'y installèrent afin de sauver de la destruction le vieux monastère. Aidés par une colonie agricole, ils défrichent également une grande partie des terres du monastère et reprennent en main le domaine. Afin de remonter les finances de l'Abbaye, les Trappistes créèrent en 1899 une distillerie de kirsch. Cette petite industrie, florissante dans ses débuts, fut démantelée puis vendue à cause de la fermeture et de la dislocation du monastère en 1905.

En 1904, les lois anti-congréganistes obligent les moines Trappistes à s'exiler aux États-Unis où ils construisirent un monastère. Les religieux de Fontgombault qui ne sont pas partis, furent répartis dans diverses Trappes de France. Après plus de cinquante ans de restauration de l'Abbaye, l'inauguration prévue à cet effet n'aura pas lieu.
En 1905, Louis Bonjean, avocat à la cour d'appel de Paris, rachète la demeure monastique et ses dépendances pour la sauver d'une nouvelle destruction. Dès son arrivée à Fontgombault, Louis Bonjean améliora les conditions de vie des ouvriers, créa une fabrique de boutons, un journal ainsi qu'une école... Il mourut en octobre 1914 suite à ses blessures de guerre.

De 1914 à 1918 : les bâtiments sont aménagés en hôpital militaire pour les blessés de l'armée belges. De 1919 à 1948, c'est un séminaire inter diocésain pour vocations tardives qui s'établit dans une partie des bâtiments. Pendant trente ans, le séminaire Saint-Martin de Fontgombault forma des prêtres pour plusieurs diocèses. L'enseignement intensif et qualitatif lui permit d'obtenir une excellente réputation. Cependant, après la deuxième guerre mondiale, des établissements similaires ayant été créés, l'effectif des élèves a progressivement chuté et le séminaire a été obligé de fermer ses portes.

En 1948, l'Abbaye redevient bénédictine avec l'installation de 22 moines venus de l'Abbaye de Solesmes. Le monastère devint prieuré en 1950. L'activité monastique prenant de l'ampleur, plusieurs monastères furent fondés, celui de Notre-Dame de Randol près de Clermont-Ferrand en 1971, celui de Notre- Dame de Triors dans la Drôme en 1984 et celui de Sainte-Marie de Gricigliano en Italie en 1975 ; malheureusement ce dernier ferma en 1990 par faute de recrutement. Les travaux de restauration de l'Abbaye Notre-Dame de Fontgombault se poursuivirent avec l'achèvement de l'aumônerie, la restauration de la sacristie et du réfectoire, le remplacement de la verrière (du grand pignon occidental) dans l'église abbatiale et enfin la construction d'un grand orgue.
Le 9ème centenaire de l'Abbaye a été célébré en 1991.

D'après l'ouvrage "L'Abbaye Royale Notre-dame de Fontgombault" rédigé par Dom Jacques de BASCHER aux éditions P.OUDIN

http://pagesperso-orange.fr/fontgombault/abbaye.htm

La luminosité ambiante nous donne un spectacle de jeux d'ombres et de lumières que je ne manque pas de photographier.





Les pierres semblent monter jusqu'au ciel. Je suis à chaque fois esplantée du travail fourni par les hommes lorsqu'ils construisirent ces édifices, quelle qu'en soit la destination.



Nous filons admirer la sobriété des poteries confectionnées par les Bénédictins, nous reviendrons avec un cadeau de plus pour la maison : une bonbonnière d'un rouge profond que soulignent quelques écrus et bleus. Immédiatement engagée dans le rôle d'un sucrier, du plus bel effet sur la table des petits-déjeuners déjà bellement dressée.

Puis nous bifurquons vers les produits fruit du travail des moines, encore. J'ai dans la tête d'acheter du beurre, ce beurre au goût inimitable quand il ne passe pas entre les mains des circuits habituels de consommation. Nous dégotons aussi des confitures, comme celle aux fleurs de pissenlit, et cette autre aux pétales de roses. Nous remplissons un sac de toutes sortes de victuailles du terroir, songeant déjà aux cadeaux que nous souhaitons faire à notre retour.

Puis nous quittons les lieux, empruntons une toute petite route que fréquentent assidûment les corbeaux (une pensée pour Bloody, elle en aurait kidnappé une centaine facile). Là, un spectacle charmant nous attend, presque d'une autre époque, je ne résiste pas... Tant pis si j'ai réglé l'appareil au plus sombre, la photo n'en sera que plus impressionnante.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 17:01

Un bien beau partage que tu nous fais là.
Mais dis-moi, tu n'as que des hommes comme voisins ? Mais que font-ils des femmes ???
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 17:18

L'une fait mourir les poulets et cuisine des plats savoureux, j'sais pas si elle a connu autre chose dans sa vie, l'autre est prof dans une fac de Nantes, la troisième est comme son époux, prof dans un lycée des environs.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 17:32

Me voilà rassurée ! Je voyais sorcellerie dans tout celà...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 17:58

Nous décidons de mettre le cap sur Angles sur l'Anglin.

La particularité de ce village demeure souvent méconnue, pourtant elle représente un art réclamant à la fois une patience d'ange et une méticulosité incroyable : je parle ici des brodeuses de Jours d'Angles.

Véritables travaux d'Art, ils ont séduits les grands magasins parisiens, depuis Napoléon III, ainsi que les plus grands paquebots tels "Le Normandie" et le "Queen Elizabeth".

Ces broderies de grande qualité, occupèrent à la grande époque jusqu'à 300 ouvrières réparties dans plusieurs ouvroirs; elles s'accomplissaient aussi à domicile, ou dans la campagne en gardant les chèvres.

http://www.angles-gite.com/jours-angles.php

Cette industrie assura la prospérité économique de la cité et fit vivre une grande partie des familles jusqu'à la guerre 39/45.

Pour vous donner une idée, voici un travail effectué sur une pièce de tissu assez grossièrement tissée :



Mais il faut savoir que les magiciennes des ciseaux et de l'aiguille oeuvrent sur des pièces bien plus fines, comme la soie par exemple, ou certaines variétés de cotons.



Le jeu consiste à dessiner un modèle de dessin sur feuille quadrillée.
Puis à acter. Pour cela, pour une pièce comme celle ci-dessus par exemple, il faut chausser des lunettes-loupe. Il s'agit en effet de procéder par élimination dans un premier temps : ôter les fils qui vont permettre les jours dans le tissu.
Munie d'une paire de ciseaux minuscules et de quelques ustensiles pas plus épais qu'un fil, la brodeuse doit veiller à ne pas couper plus loin que la limite réclamée par le dessin, sinon son plan est fichu.
Une autre recevra la pièce ajourée, et travaillera à l'aiguille la broderie autour des fils restants.
Je vous laisse imaginer le travail titanesque de ces artistes...

Les brodeuses ont peu à peu cessé leur activité, âge aidant à la prise d'une retraite bien méritée. Il n'en reste qu'une toute petite poignée. Afin de ne pas voir mourir cet art, une association de sauvegarde des Jours d'Angles a été montée. Elle forme de nouvelles brodeuses, prévoit des stages, nourrit des passions naissantes.

Les pièces ainsi brodées coûtent une fortune. Un petit napperon de 20 cm x 20 cm peut coûter jusqu'à 650 euros. Mais si l'on considère la somme d'heures passées sur un travail aussi méticuleux, ce n'est pas cher.

http://www.anglessuranglin.com/jours/photoj.html

Nous sommes donc allées à la rencontre de ces femmes, et avons pu observer leur manière de travailler. J'avais craint, il y a une vingtaine d'années, que tout cela disparaisse. Je suis heureuse de comprendre que quelques vaillantes ont réussi à faire durer cette activité qui pourra persister encore.

Mais Angles n'est pas que cela. Un peu d'Histoire ?

La vallée de l'Anglin a connu une occupation humaine depuis des périodes très reculées. Le site du Roc-aux-Sorciers, l'un des plus exceptionnels gisements d'art paléolithique connus à ce jour, témoigne de cette implantation. Les fouilles entreprises en 1947 par S. de Saint-Mathurin et D. Garrod ont révélé un très important ensemble de sculptures pariétales en bas-relief. L'occupation des lieux semble s'être étalée sur deux mille ans, du Magdalénien moyen au Magdalénien final. Le centre d'interprétation de la frise magdalénienne du Roc aux Sorciers est ouvert depuis le 21 mars 2008.

Les Celtes, les Pictons puis les Gallo-Romains se succèdèrent dans la région, laissant derrière eux d'autres vestiges, d'un passé plus récent celui-ci, montrant une activité humaine de la pierre au fil du temps. On rencontre tout au long de la vallée dolmens, menhirs et carrières de sarcophages. Une carrière de ce type se trouve notamment dans le cimetière de Ville-Basse.

Tout comme l'Angleterre, Angles et l'Anglin tiendraient leur nom d'une turbulente tribu saxonne, les Angles, qui participèrent avant le Ve siècle à l'invasion de la Grande-Bretagne. Charlemagne dirigea une partie de leurs descendants restés en Germanie vers les bords d'une rivière, affluent de la Gartempe, qui avait nom Angla avant de devenir Anglin.

Au Moyen-Âge, près de soixante fiefs dépendaient de la châtellenie d'Angles.

La Guerre de Cent Ans débute en 1340 et un traité est signé en 1360 à Brétigny. Édouard III reçoit l'Ouest et le Sud-Ouest : la région est à nouveau anglaise. Par ce traité, Guichard d'Angles doit abandonner son château. Ensuite, Charles V, assisté de Bertrand Duguesclin, met tout en œuvre pour reconquérir le terrain perdu. En 1372, Angles tombe sous la domination du chevalier, à la grande joie des Anglois qui lui font fête et réjouissances pendant plusieurs jours.

À Angles, Guillaume de Combarel d'abord, Guillaume de Charpagne ensuite, réparent et consolident le château et le village. De leur côté, les religieux de Sainte-Croix restaurent l'abbaye et encouragent les habitants d'Angles et des paroisses environnantes à réparer, construire, défricher, labourer, ensemencer. Ainsi, la vie économique de la contrée se développe. En 1481, Louis XI accorde à Angles le rétablissement des Foires de février et juillet, ainsi que le marché hebdomadaire du lundi lui décernant, pour cette raison, le titre de Cité ou Ville.

Durant les guerres de religions, les massacres se succèdent. Angles en est victime. En 1567, l'amiral de Coligny occupe le château.
Les garnison d'Angles, de Clairvault, de Chauvigny, de la Roche-Posay et Preuilly, sous le commandement de de l'Aunay, gouverneur de Châtellerault, participent aux opérations engagées contre les protestants commandés par Coligny.

Pendant la guerre des Trois Henri, les Ligueurs s'emparent du château d'Angles. Le châteaux et l'abbaye sont pillés et incendiés, mais Louis le Chasteigner, prenant le parti de Henri IV, qui entre temps s'est converti au catholicisme, les combat.

Soixante ans plus tard, pendant la Fronde, la France redevient le théâtre d'odieux massacres. Angles est investie et les troupes s'y livrent aux pires excès. Condé est battu à Poitiers et le duc de Roannes, gouverneur du Poitou, délivre Angles.

De nos jours.
Bien de la commune depuis 1986, le château est devenu le support culturel et touristique de toute une région, pour le plaisir et l'émerveillement des promeneurs de tous pays, sous la forme la plus pacifique qui soit.
http://www.anglessuranglin.com/index2.html



Pour accéder au château, il faut quitter les ruelles de ce village de pierres tout en montées et en descentes, en arcades et en virages.
Nous passons par un escalier en vieilles pierres, nous traversons une rue et nous grimpons de l'autre côté par un autre escalier de fortune celui-là, taillé en brut dans la roche. De là-haut, la vue nous en bouche un coin, pour moi c'est à chaque fois un étonnement admiratif.






*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Mer 10 Mar 2010 - 3:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 18:12

Et comme les balades ça creuse, surtout quand on est si près de la Creuse, nous décidons à l'unanimité d'aller dévorer une crêpe sur la petite place du village. La serveuse nous apporte deux assiettes géantes abondamment garnies, accompagnées d'un thé brûlant.

A la table d'à côté, deux papys discutent hard :

- J'en ai pris un sachet. 5 euros. C'est pas donné !
- J'pense ben ! Ça fait cher le haricot, c't'affaire là !
- Voui... voui... pi y'en a pas tant qu'ça dans le sachet.
- J'pense ben ! Dans l'temps, c'était pas comme ça si cher...

Nous écoutons le calme de l'endroit et la conversation des habitués, souriant aux propos bien de la terre et des anciens.

Il faudra ne pas rentrer trop tard. Ce soir, nous avons invité les miens et nous avons prévu un menu tout à fait improvisé qui se révèlera succulent et qui enchantera les palais. Une soirée douce, une soirée tendre, joyeuse, heureuse. Une comme celles dont il faut profiter pendant qu'il en est encore temps.

Après leur départ pas si tôt, nous entamerons la seconde soirée (oui, on vit des soirées à tiroirs, quoi), qui nous mènera encore tard dans la nuit.

Le ciel est incroyablement pur. Les étoiles le percent comme autant de pics lumineux. Jamais près de l'océan, nous ne pouvons bénéficier d'un tel spectacle. Trop d'embruns, trop d'humidité ambiante. Ici, on entre dans une autre dimension. Féérique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Lun 8 Mar 2010 - 19:26

Vendredi

Aujourd'hui sera jour de marche. Bon, évidemment, pas autant intensive que celles que nous racontent les grands marcheurs. Mes fractures datent d'il y a bien longtemps, mais leurs conséquences durent dans le temps, je ne puis marcher des heures sans avoir l'envie cuisante d'envoyer mes chaussures au feu et de me coller les pieds dans un bain apaisant. J'ai quand même emporté la paire de chaussures de marche d'Aquitaine, bien moins confortable que l'autre paire achetée pour la haute montagne et restée sur place pour l'instant.

Nous nous chaussons, donc, après un petit déjeuner du midi (grasse-matinée oblige) et nous partons en direction d'un sentier de rando, au milieu des étangs. Non seulement le ciel baigne dans la lumière d'un soleil qui ne se sera pas départi de sa bonne volonté, mais nous sommes aussitôt enveloppées de paix et quiétude.

Nous passerons une bonne partie de l'après-midi entre brandes et eau, écoutant le roucoulement des oiseaux et le bruissement léger du vent entre les branches et la végétation persistante.



Les sentiers de randonnées sont extrêmement nombreux, dans cette région. Chaque année début Août, est organisée une rando de trois jours avec deux nuits de bivouac. L'un de mes amis pourtant bien rôdé à la marche notamment en montagne, a voulu une année s'y essayer. Parti de chez nous "normal", lorsqu'il est revenu au bout de trois jours ses pieds étaient en sang, ses traits tirés, il avait maigri de plusieurs kilos, méconnaissable. Personne ne peut soupçonner à quel point ces parcours sont difficiles, quand il faut les suivre sous le feu du soleil d'été...



Nous entendons quelques coups de feu, au loin. La chasse est ouverte pour les chevreuils... L'autre jour, nous avons croisé une chasse à cour, hommes costumés, cors, chevaux...



Tandis qu'ils s'affairent là bas, nous profitons ici, bellement. Tête emplie de paix.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lison

avatar

Nombre de messages : 7704
Localisation : Gatineau, Québec
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Mar 9 Mar 2010 - 4:29

Wow!!! Ça me rappelle de très beau souvenir ça!

Merci Romane. Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Mar 9 Mar 2010 - 10:15

C'est vachement bien de se promener avec toi.
Attendez-moi un peu. J'ai mon lacet de chaussure dénoué.











Voila! Continue!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Mar 9 Mar 2010 - 12:28

Tu as même le temps de soulager ta vessie en plein air sans prendre une prune. Tu te rends compte, Vic ?

Lisoune, j'ai bien pensé à vous, tu sais !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Mar 9 Mar 2010 - 13:16

Lorsque nous retrouvons la maison, nous nous jetons sur un petit en-cas tout en préparant le dîner. Nous avons décidé ce soir de nous offrir un spectacle tout à fait dans nos cordes : soirée impros à une vingtaine kilomètres de là.

Nous sommes en pleine forme, vivifiées, tête emplie de la beauté de la nature, de ses silences entrecoupés de murmures d'oiseaux et de clapotis d'eaux paisibles, du bleu du ciel troué de soleil. Nous avons fait le tour des bâtiments, regard capturé par tout ce qui rappelle la vie de ferme autrefois. La mienne, de tête, est en perpétuelle recherche parce que j'ai des projets. Il s'agit de conserver aux lieux leur caractère bien trempé, tout en mettant en valeur certains éléments pour l'instant en sommeil, de les faire bellement revivre. Il me vient des idées tout à fait réalisables, il faudra juste un peu de temps et bien poser les projets noir sur blanc.

Lorsque nous arrivons dans la salle de spectacle, elle est déjà remplie. Ambiance bon enfant, déjà. La troupe vient de Versailles. Elle est dirigée par un metteur en scène québécois dont l'accent ne me trompe pas, dès les premiers mots. Il me fait penser à ti-Claude, avec son machin sur la tête jusqu'au bord des sourcils.

Le dynamisme des comédiens est fantastique, ils nous font rire et nous esplantent tous, par leurs réparties et leurs mimiques. Nous passons deux heures dans cette ambiance qui nous est familière et je trouve le moyen de gagner une bouteille de sirop d'érable en participant à une séquence, sans bouger de ma place. Ça tombe bien, nous en aurions eu besoin la veille... Ce sera donc un trésor disponible pour le prochain passage.

Quand nous rentrons, le ciel est toujours autant dégagé, autant percé de milliards de petites pointes lumineuses, aussi profond que les nuits précédentes. Notre dernière nuit s'annonce, elle n'est pas tristesse mais douceur et tendresse, nous savons déjà que nous recommencerons ensemble, les lieux nous attendent, pacifiques et patients.

Encore un moment devant l'âtre, demain sera chargé. Il faudra tout nettoyer pour laisser la maison prête au prochain séjour, puis reprendre la route.

Le lendemain, un spectacle nous attend, ralentissant le programme ménage ; là-bas devant, sous nos yeux, des hommes sont venus en espérant chasser le chevreuil. Ils ont amené une meute de chiens et leur donnent des ordres auxquels ils n'obéissent pas. Nous verrons les hommes se démener comme des malades, pendant que la meute s'éparpillera, et qu'un lièvre magnifique galopera en travers du champ pour se mettre à l'abri. Il ne craignait rien : la chasse aux lièvres n'est pas encore ouverte.

La maison sera briquée et rangée, le coffre rempli. Nous repartons chargées de trésors dans la voiture et dans notre tête.

Anne pleure dans la voiture. Ce n'est pas tout à fait la tristesse, puisqu'elle sait que désormais, les lieux lui sont ouverts. Je n'amène pas grand monde dans mon antre, mais quand je le fais, c'est du solide. Elle pleure de toutes les émotions qu'elle a engrangé, ces douceurs trop oubliées dans le monde sans pitié que nous rejoignons, vous savez, l'autre monde, celui qu'on rêve d'abandonner un jour...





Fin

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Mar 9 Mar 2010 - 23:51

Que dire ?
Je découvre avec une immense émotion ce fil, et je ne sais ce qui me plait le plus, de ces petits instants intimes, magnifiques, de ces récits savants sur les lieux enchanteurs, sur ces images, photos, dessins, sur tous ces délices qu'on imagine, délices des yeux, des papilles, de tous les sens en éveil.
J'en ai les larmes aux yeux, de toutes ces douceurs que parfois la vie nous réserve. Vous les avez vécues, et maintenant ce partage nous permet de les vivre un peu.
Merci, donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Mer 10 Mar 2010 - 0:26

Pour le coup, je ne sais pas quoi dire...
Alors juste : je t'embrasse, ma Blue. C'est là qu'un jour je veux t'emmener.

Merci, merci.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   Mer 10 Mar 2010 - 0:27

bisou
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de Voyage Mars 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de Voyage Mars 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Louloute - Mai 2010 - Carnet de Voyage sur la Thaïlande
» Carnet de Voyage Mars 2010
» Théâtre : Carnet de Voyage - Création Romane - 2011
» [BD/manga] Japan Ai - carnet de voyage
» Carnet de voyage à Séville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Romane-
Sauter vers: