Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous avez dit pub anti tabac?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Vous avez dit pub anti tabac?   Mer 10 Mar 2010 - 17:32

Je mets ça là parce que j'arrive pas à retrouver le fil sur le tabac!


Dire que c'est d'un goût plus que discutable serait très en dessous de la vérité.
Le lien pour voir les affiches: http://www.marianne2.fr/Sexe,-clope-et-pub-le-mauvais-menage-a-trois_a189564.html?preaction=nl&id=2934286&idnl=25888&

Sexe, clope et pub: le mauvais ménage à trois
Laurent Pinsolle - Blogueur associé | Jeudi 25 Février 2010 à 14:01 | Lu 8369 fois

La campagne anti-tabac de l'association des droits des non fumeurs a choqué le blogueur Laurent Pinsolle, qui se demande si son but n'était pas avant tout de faire parler d'elle-même, plutôt que dissuader les ados de fumer.




En défense de Nadine Morano Il n’est pas fréquent que je sois d’accord avec Nadine Morano, mais pour le coup, la ministre de la Famille a été une des premières dirigeantes politiques à prendre position pour l’interdiction de la nouvelle campagne anti-tabac. J’espère qu’elle y parviendra.

Cette campagne crée un véritable scandale et la grande majorité des commentateurs la jugent négativement. Le directeur de l’association des Droits des Non Fumeurs a choisi l’agence BDDP et trois visuels montrant de jeunes adolescents agenouillés devant un homme qui tient leur tête pour les forcer à prendre une cigarette dans leur bouche. La référence sexuelle est assumée, dans le but de choquer un public qui n’écouterait pas les messages relatifs à la santé.

Avant d’énoncer tout jugement moral, étudions l’efficacité de cette campagne. S’il y a une chose qui est claire, c’est que cette campagne interpelle, très fortement même. Et c’est une des nécessités premières de la communication que de parvenir à attirer l’attention des passants. En revanche, je reste beaucoup plus circonspect sur le message qu’elle véhicule. Les auteurs de la campagne disent vouloir faire passer l’idée de soumission au tabac, mais cela pose plusieurs problèmes.

Tout d’abord, illustrer la dépendance plutôt que la soumission serait sans doute plus limpide. Ensuite, l’idée de soumission n’est pas très claire puisque l’on parle à la fois du tabac et d’un homme en costard. Qui est-il ? S’agit-il d’un patron d’une multinationale du tabac ? En outre, le parallèle sexuel complique singulièrement le message et il n’est pas évident que l’outrance de cette communication permette de faire passer un quelconque message à sa cible, les adolescents.


Une comparaison inacceptable
En fait, j’ai l’impression que cette campagne sera plus efficace pour faire parler d’elle-même que véritablement de la cause qu’elle est sensée défendre. C’est le travers de beaucoup de communications, qui, à force de vouloir se faire remarquer, finissent par ne plus dire grand-chose sur leur objectif initial. Mais surtout, la comparaison est totalement abusive et elle marque un manque de considération inacceptable à l’égard des jeunes victimes de violences sexuelles.

En outre, ce n’est pas comme si cette campagne était destinée à une cible très restreinte. C’est une campagne d’affichage, qui va donc toucher indirectement un très large public, et on peut s’interroger sur l’opportunité de montrer un tel visuel à de jeunes enfants par exemple. La création peut être jugée comme trop explicite pour être exposée à un public d’un certain âge après tout. Les commanditaires ont beaucoup trop négligé les aspects négatifs de leur campagne.

Excessivement choquante, notamment pour des victimes de violences sexuelles, inefficace d’un point de vue de la communication, cette campagne est une grave erreur. Il est malheureux que l’agence et l’association des Droits des Non Fumeurs persistent à défendre l’indéfendable.

Source Marianne2.fr du 25/02/10
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit pub anti tabac?   Mer 10 Mar 2010 - 18:36

J’avoue que ce n’est pas les victimes des violences sexuelles auxquels j’ai pensé. C’est surtout au fait qu’apparemment, selon les commanditaires de ces affiches, une fellation serait un acte de soumission. C’est quand même assez discutable. Et dire que la fellation serait un acte de soumission équivalent à la dépendance au tabac, c’est franchement déplacé.

Quant à la politique de communication consistant à choquer, son efficacité est elle aussi très contestable. Les messages sur les paquets, peut-être bientôt les photos de poumons noircis, ça ne sert probablement à rien si ce n’est à satisfaire ceux qui vivent pour faire la leçon de morale à leurs voisins.

Il y a quelques années, en Espagne, on a voulu frapper un grand coup en matière de sécurité routière, dont l’état était effectivement préoccupant. Ils se sont postés aux urgences des hôpitaux et filmé les gens qui accompagnaient les tous nouveaux accidentés. Par exemple, on voyait la détresse d’un homme qui avait été au volant au moment de l’accident et dont la femme se retrouve en petits morceaux. La campagne était d’une violence absolument inouïe. Mais l’effet sur la sécurité routière, radicalement nulle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
 
Vous avez dit pub anti tabac?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUELS SONT LES MEILLEURS LIVRES QUE VOUS AVEZ LU ?
» Vous avez déjà osé la mesurer ?
» Vous avez bonne mine !
» [Printemps 2010] Le personnage auquel vous avez le plus accroché ?
» Dégustation... ....les fois ou vous avez bien dégusté!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: