Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Faire confiance à"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: "Faire confiance à"   Mer 17 Mar 2010 - 17:48

Je sais que c'est un sujet qu'on a déjà soulevé.
Mais la confiance est un mot qui revient souvent dans le langage de tous les jours.
Il y a quelques jours, j'ai émis mon désespoire au sujet du gouvernement. J'ai dit que je n'y croyais plus, et qu'il y avait longtemps que le gouvernement nous avait laissé tombé. Ceci n'est que mon point de vue mais c'est aussi ce que je ressens, car je ne sais plus en quel parti faire confiance.

Par ailleurs et pour d'autres circonstances qui me sont inconnues, j'ai lu ce mot sur le blog de Luca. Pour ce qui me concerne, "confiance" est un mot que j'utilise souvent.

Je ne sais pas ce que vous inspire la confiance. Mais ce qu'elle m'inspire, parfois, est source d'illusions.

Alors faut-il s'aveugler sans s'illusionner et accepter, trier sans rien en dire ?

Comment feriez-vous pour avoir de nouveau confiance ?


***

En philo, il faut s'en remettre en premier aux origines du mot, la confiance c'est la foi en quelque chose ou en quelqu'un. Faire confiance à, c'est donc accorder à cette personne sa croyance en ses paroles. Mais la philo, c'est aussi allez au-delà des origines et étirer le mot au maximum. Faire confiance à, de façon plus moderne c'est accorder son approbation, dire qu'on est d'accord avec elle: exemple quand on vote, on fait confiance à son candidat.
D'une manière empirique, faire confiance c'est aussi s'en remettre aveuglément à l'autre; exemple, le non-voyant fait confiance à son chien, il est ses yeux, et sans lui pas de repère.
"En cela la confiance est ton guide, ta lumière."

***

Citation :
De la confiance
(article paru dans la revue L'enseignement philosophique,
mai-juin 2000, 50e année n°5)

La confiance, pense-t-on, ne va pas sans conditions. On ne peut l’accorder à n’importe qui les yeux fermés, ni réclamer d’autrui qu’il nous l’accorde aveuglément sans la dégrader en simple crédulité. On dit d’elle justement qu’elle se mérite, et qu’en être digne est chose difficile et rare. Il faut pour cela donner certains gages : le témoignage d’actes antérieurs, et une certaine qualité de l’attitude présente qui laisse à penser que les actes futurs seront de l’étoffe des précédents. Pourtant, il n’y a sens à parler de confiance que si est reconnue l’existence d’une incertitude, que de telles garanties sont impuissantes à faire disparaître. Lors même que tout indique qu’il en adviendra bien comme on l’attend, on admet que demeure la possibilité qu’il en aille autrement ; car si l’on tient que cette possibilité n’existe pas du tout, on doit dire alors que l’on sait positivement ce qui aura lieu, et non que l’on est confiant. Il faut donc considérer que, là où il s’agit de confiance, les plus solides assurances ne peuvent jamais procurer, littéralement, que des raisons de croire : des raisons, car la confiance est par elles fondée à se donner plutôt qu’à se refuser ; mais des raisons de croire, parce qu’en se donnant la confiance s’élance au-delà de ce qu’elles garantissent effectivement. Mais précisément, vers quoi ou vers qui s’élance-t-elle au juste ? Avec quel genre d’être la confiance est-elle de mise ? De quelle « croyance » et de quelle incertitude s’agit-il donc avec elle ?

La confiance considérée en son appréhension courante

On parle ordinairement de confiance pour désigner l’attitude que l’on a à l’égard de ceux que l’on pense connaître suffisamment pour en prévoir le comportement futur. En ce sens nous faisons confiance aux personnes qui nous sont « bien connues », qu’une longue fréquentation nous les aient rendues familières, ou que nous soyons doués d’une faculté d’observation et d’analyse d’une particulière acuité rendant possible une appréciation plus rapide. Alors nous savons, ou nous sentons plus ou moins confusément de quoi telle personne est capable, quels sont ses penchants, ses manières de voir et de faire. Sans doute cette connaissance nous conduit-elle parfois à faire preuve de méfiance plutôt que de confiance ; mais l’une étant simplement le contraire de l’autre, le principe reste le même : il s’agit de se prononcer sur ce que telle ou telle personne dira ou fera, compte tenu de ce qu’on la voit dire ou faire présentement, et de ce qu’on l’a vu dire ou faire antérieurement.
Lorsqu’une telle prévision résulte d’un commerce assidu et prolongé, elle est le fruit d’une simple habitude, et il en va d’elle comme de tout jugement empirique naturel : on passe, sans même y réfléchir, de l’observation d’un certain nombre de faits à l’affirmation (explicite ou non) d’une règle générale, censée ici réguler le comportement ; on s’attend tout naturellement à ce que l’avenir soit un simple prolongement ou une simple répétition du passé. Lorsque la prévision résulte plutôt d’un examen conscient et circonspect des caractéristiques de la personne dont il s’agit, elle est le fruit d’une sorte de calcul des probabilités, et il en va d’elle comme de tout calcul de ce genre : prenant en compte le plus grand nombre possible de paramètres (complexion psychologique, goûts et opinions, actes et propos présents ou passés de telle personne), on détermine ce qui a le plus de chances d’arriver. Le raisonnement théorique peut d’ailleurs s’accompagner d’une action positive, visant à modifier les circonstances pour qu’augmente la probabilité que les choses se passent comme on le désire. Ainsi le technicien ou le stratège, prenant acte de la nécessité qui les presse de décider et d’agir, mais aussi de l’impossibilité où ils sont de tout prévoir, s’efforcent de limiter les risques au moyen de toutes les précautions qu’il est en leur pouvoir de prendre ; cela fait, ils peuvent se dire « confiants » dans la suite des événements.
Ici s’impose déjà la nécessité de considérer les choses de plus près. Lorsque la confiance est seulement le résultat d’une habitude, la dimension de l’incertitude est, en effet, tout à fait absente en elle ; elle se présente comme une assurance immédiate sans interrogation ni doute. Elle affecte alors l’apparence d’un savoir positif et assuré, savoir qu’elle n’est pourtant pas, semble-t-il, puisque lui font défaut toutes les médiations du questionnement, du raisonnement, de la vérification. Mérite-t-elle vraiment le nom de confiance, s’il est vrai qu’il n’y a confiance que là où tout n’est pas absolument certain ? La réponse n’est pas aisée, parce que d’un côté l’incertitude existe bel et bien, dans la mesure où il est parfaitement possible que celui à qui on se fie fasse tout autre chose que ce qui était attendu de lui ; mais d’un autre côté, cette incertitude n’est pas du tout consciente chez celui qui « fait confiance » sur le mode de la simple habitude, si bien qu’elle est pour ainsi dire inexistante pour lui. De ce fait, peut-être cette attitude mériterait-elle plutôt le nom de simple opinion ou de pseudo-savoir (« pseudo » parce qu’elle n’en est pas un, et « savoir » parce qu’elle fait pourtant exactement comme si elle en était un)1.
Il n’y aurait donc confiance que lorsque intervient la médiation d’une réflexion, dans l’estimation du probable. Alors seulement, l’incertitude est bien présente, et celui qui se fie s’envisage lui-même comme celui qui sait qu’il ne sait pas tout, qui admet que quelque chose échappe à sa connaissance : soit que, se montrant empiriste lucide et conséquent, il admette que l’expérience ne peut fournir jamais aucune conclusion nécessaire et assurée, soit que, calculateur compétent, il sache que la probabilité ou l’improbabilité absolument nulles n’existent jamais. Cette incertitude peut d’ailleurs être envisagée comme subjective ou objective : comme subjective, si l’on pense qu’elle tient seulement au caractère lacunaire de ses observations ou de ses informations, ou encore de ses capacités d’analyse ; comme objective, si l’on tient qu’elle est liée à une indétermination réellement présente et constitutive de la chose même — ainsi qu’autorise à l’admettre, par exemple, certaine interprétation de la physique quantique, à propos du comportement des particules élémentaires de la matière.
Trois remarques permettent alors de manifester ce qu’il en est, dans cette perspective, de la « confiance » et de son destinataire.
Premièrement, il est parfaitement possible de confier quelque chose (un objet précieux, un secret important, une mission délicate, sa propre sécurité ou ses propres intérêts...) à une personne, soit parce que l’on pense être aussi certain que possible de connaître ses manières d’être, soit parce que l’on a pris toutes les précautions susceptibles de l’amener à réagir ainsi qu’on l’attend. Mais on envisage alors autrui seulement comme un conglomérat de caractéristiques offertes à la visibilité, à la mesure et à un façonnement extérieurs : et il n’est pas excessif de dire qu’en cela, autrui est traité au fond comme un phénomène naturel plus ou moins exactement prévisible, et en ce sens plus ou moins « fiable »2. Faire confiance à quelqu’un signifie alors : considérer que, compte tenu de ses manières d’être et de ses manifestations dûment constatées et reconstatées, il y a beaucoup de chances pour qu’il se comporte de telle façon plutôt que de telle autre ; et cette attitude ne diffère pas, pour l’essentiel, de celle du mathématicien ou du physicien qui détermine la probabilité pour que tel ou tel « événement » physique ait lieu (sortie de tel numéro quand on lance un dé, chute de pluie en tel lieu à tel moment...).

Gildas Richard

Pour lire la suite : http://philo.pourtous.free.fr/Articles/Gildas/delaconfiance.htm
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 17 Mar 2010 - 18:51

Depuis Adam se laissant enlever une côte jusqu'à Napoléon attendant Grouchy, toutes les grandes affaires qui ont foiré étaient basées sur la confiance. (Michel Audiard)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 17 Mar 2010 - 19:12

Toutes celles qui ont réussi aussi, probablement... mèche

Appelez-moi Kaa...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 17 Mar 2010 - 21:31

Pour moi, tout est affaire d'équilibre.

Donner toute sa confiance d'emblée est un peu naïf et peut mener à des désillusions.
Douter de tout d'emblée est ridicule et peut empêcher une vraie confiance de s'instaurer.
La confiance est (toujours à mon avis) une notion à multiples tiroirs. Entre accepter de faire confiance et vouer sa pleine confiance, il existe plein de nuances.
J'ai absolument confiance en mon fils, mais pour autant je ne suis pas encore confiante en son implantation dans le monde adulte, donc je veille du coin de l'oeil. Voici un exemple, il en existe un milliard d'autres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 17 Mar 2010 - 21:36

Moi, j'ai bien "confiance" en Romane, pourtant je la surveille du coin de l'œil... mdr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 17 Mar 2010 - 21:39

pffff

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 17 Mar 2010 - 23:13

Enfin, c'est vrai qu'au-delà de la boutade, c'est un sujet délicat. L'équilibre, c'est vite dit, mais comment savoir.

Je sais que j'ai longtemps été beaucoup trop confiante. Étant incapable de prendre le risque de blesser l'autre, j'imaginais que cet autre éprouvait la même incapacité.

Aujourd'hui, en réaction, je ne le suis plus du tout. Parce que j'ai enfin regardé droit dans les yeux les côtés mauvais de chaque humain. Leur ombre. Et chacun à la sienne, à part Peter Schlemihl, mais ça lui a coûté fort cher.

Je me dis que finalement, avoir une confiance "adaptée", c'est probablement encore une question d'estime de soi. Quand on est bien dans ses godasses, on peut accorder sa confiance tout en sachant qu'on saura se protéger. Parce qu'on peut prendre le risque d'être blessé sans y risquer sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 18 Mar 2010 - 0:25

C'est pourtant simple "Doutes de moi, et je douterais de toi.".....et les preuves de doute apparaissent très vite quand y'en a un qui doute...y'a juste à être "attentif"........ AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 18 Mar 2010 - 0:33

En fait, ça dépend en quoi en qui on met sa confiance et pour quoi.
Certaines personnes sont très fiables pour certaines choses et très défaillantes pour d'autres.
Avoir confiance absolue sur une personne, me semble quasiment relever de l'utopie.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle vous conviendrez que l'on confie certaines choses à l'un, certaines choses à l'autre ; selon les capacités, affinités, ou que sais-je.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 18 Mar 2010 - 13:07

Romane a écrit:
Certaines personnes sont très fiables pour certaines choses et très défaillantes pour d'autres.
Oui, mais la seule façon de le savoir est de se mettre en position de le constater, et donc d'être capable d'accorder un minimum de confiance a priori. C'est là qu'intervient une bonne estime de soi. Être capable d'entrouvrir son coeur pour tenter de construire peu à peu. Parfois, on est tellement mal que le coeur se tient résolument fermé. Il faut réapprendre à risquer, ce qui n'est pas une mince affaire pour certains.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 25 Mar 2010 - 10:52

lucaerne a écrit:
Parfois, on est tellement mal que le coeur se tient résolument fermé. Il faut réapprendre à risquer, ce qui n'est pas une mince affaire pour certains.

Oui, très juste. Risquer. De fait, la vie n'est qu'une somme de prises de risques. Se lever le matin est déjà s'ouvrir aux risques. Et même si on ne se levait pas, qui dit que le coeur ne risque pas de lâcher ? Bon, j'exagère, mais quand même, pas si tant.

Il faut relativiser partout, en somme. Trop ou pas assez (de confiance) n'incite pas à des relations franches, ôte la solidité sous les pieds.

Peut-être qu'on risque plus à ne rien oser qu'en osant ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 25 Mar 2010 - 11:29

C'est bien vrai.

J'avais entendu une jolie phrase dans la bouche de Sandrine Bonnaire, dans la bande annonce du film Joueuse (je n'ai hélas pas vu le film). À la question "pourquoi aimez-vous tellement ce jeu des Échecs", elle répondait : "Parce qu'aux Échecs, lorsqu'on prend des risques, on peut perdre ; mais losqu'on n'en prend pas, on perd toujours."

Le problème c'est que parfois, on n'est même pas en capacité d'envisager de prendre un risque...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 25 Mar 2010 - 11:35

Donc on prend des risques "à l'insu de notre plein gré", dans ces cas là. Tu ne crois pas ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 25 Mar 2010 - 11:38

Je crois que peut-être on fait une pause, une espèce de convalescence, laisser le temps au temps, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 25 Mar 2010 - 14:24

Oui. J'appelle ça des sas d'intermédiaires. Ils sont indispensables à plusieurs moments de la vie, notamment des passages d'étapes. Ils permettent de souffler, de se refaire en quelque sorte.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ronronladouceur
Prout Chef
avatar

Nombre de messages : 2608
Localisation : ciel nymbé d'étoiles
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 25 Mar 2010 - 18:20

JoK a écrit:
Moi, j'ai bien "confiance" en Romane, pourtant je la surveille du coin de l'œil... mdr
T'es pas le seul! mdr
(L'occasion était trop belle!)
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Ven 26 Mar 2010 - 1:55

Les nyeux de ronron, depuis là-bas à tant de kilomètres, c'est pas rien ; mon phare de vie !

Papounet, c'est plutôt le clignotant de mon ordi.

Bref, ça scintille de partout.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Dim 28 Mar 2010 - 17:11

Romane a écrit:
En fait, ça dépend en quoi en qui on met sa confiance et pour quoi.
Certaines personnes sont très fiables pour certaines choses et très défaillantes pour d'autres.
Avoir confiance absolue sur une personne, me semble quasiment relever de l'utopie.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle vous conviendrez que l'on confie certaines choses à l'un, certaines choses à l'autre ; selon les capacités, affinités, ou que sais-je.

Rien a ajouter, d'accord avec toi.
Mais c'est vrai que le doute empoisonne une relation, alors...
Revenir en haut Aller en bas
mameri halima



Nombre de messages : 105
Age : 69
Localisation : MAZOUNA
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: faire confiance à   Mer 31 Mar 2010 - 11:11

bonjour
la confiance fait partie de notre quotidien . Car dans notre vie communautaire nous tissons entre nous des liens de tout ordre. Et , la confiance a un rapport étroit avec la crédibilité de la personne qui est elle même difficile à évaluer où le risque n'est pas à exclure. Mais nous ne pouvons pas vivre indéfiniment dans la méfiance.
ROUDANE
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 31 Mar 2010 - 11:56

Nous ne pouvons pas non plus toujours vivre dans la confiance, ce serait la porte ouverte à tout et n'importe quoi. Tout est question d'équilibre, à chacun de le trouver et surtout, de le conserver.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 31 Mar 2010 - 14:05

Pour le moment, j'ai dû mal a éclaircir mes idées.
Tout ce que je puis dire, c'est que je rejoins les paroles de Luca en page 1 et les dernières paroles de Romane.

Je me pose la question suivante :

Ai-je toujours eu confiance ?

Oui, c'est sûr !
Je vis une grande confusion, je pense que pendant des années, j'ai fait avec le tout sans trop me poser de questions. Je pense donc que j'avais confiance et que tout semblait entrer dans la norme. Je vous avoue, que je ne sais pas ce qu'est la norme si ce n'est que ce qu'elle représente à mon existence.
La confiance, j'en suis revenue et quand on bascule dans la défiance, je peux vous garantir que ce que l'on avait comme étant acquit, devient alors un apprentissage de chaque jour. C'est l'enfer que d'avoir à douter de tout, de soi, de l'humain.

Ce que je peux dire, c'est que c'est un sujet délicat. La confiance demande un certain équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 31 Mar 2010 - 15:59

Je ne fais absolument confiance à personne, ni à Dieu ni à Diable et moins encore à mon ombre !
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Mer 31 Mar 2010 - 23:26

Marylen a écrit:
et moins encore à mon ombre !
Et pourtant, ton ombre a probablement plus à craindre de toi que toi d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   Jeu 1 Avr 2010 - 13:33

En fait, je suis en train de penser à un truc : comment voulez-vous donner votre confiance d'emblée, puisque la plupart des gens sont déconcertants en ce qu'ils font défaut à la moindre petite éraflure, à plus forte raison dans les circonstances graves.

Il faut donc "mettre l'autre à l'épreuve" en quelque sorte, et attendre que le premier incident pointe son nez, pour voir s'il assurera ou pas, et dans quelles proportions, et ainsi de suite.

Disons qu'au départ, nous ne pouvons pas savoir si l'autre est fiable en s'abstenant de se comporter comme un gosse. Regardez par exemple les couples qui se séparent et la réaction de ses amis communs. Vous avez ceux qui savent faire la part des choses et ne pas se mêler d'une situation qui non seulement les dépasse, mais aussi qui ne les regarde pas, tout en conservant leurs deux amis maintenant séparés. Et ceux qui se sentent obligés de faire un choix (à quel titre ?).

Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, les réactions bizarroïdes pleuvent à la pelle.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Faire confiance à"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Faire confiance à"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de parchemin "faire part"
» Verbe"faire sien"
» "Restaurer un film, c'est le faire exister" - Video de Costa-Gavras - LeFigaro.fr du 20 mai 2010
» Let's work on "Faire faire"
» Mission "idées" faire-part de mariage + tampons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: