Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petits cailloux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Petits cailloux   Ven 26 Mar 2010 - 20:13

Les textes courts, impulsifs...

En commençant par le premier, hommage respectueux à son instigateur...



Courants ascendants

Quelle prescience t’arrache aux profondeurs, le poulpe
pour revenir tour à tour me tendre un de tes bras charmants
rien ne te décourage
maintes fois pourtant j’ai déjoué tes avances
en auras-tu souffert
du fond de tes abysses tu ignores notre temps
le sel qui te fait la peau si douce
a dû te voiler le regard
si ta sirène délaissée était mon aïeule qu’y puis-je
halte à toi, lâche-moi s’il te plaît
toi qui t’égares retourne à tes étoiles
je ne suis qu’un mirage qui flotte sur le vent.
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:07

Improbable solstice

Toute cette agitation
Est-ce le seul trouble en mon cœur
Que les crocus toujours ramènent au printemps
Une fois encore j’ai coupé les rameaux défraîchis
Le merle sur la branche du pommier
Me nargue de son chant effronté
Est-ce lui est ce moi
Combien de nous deux de nouveaux printemps connaîtra
Combien de surgeons à couper encore
Jusqu’à ce que les derniers fruits
D’un automne me rassasient
Quelle ultime coupole d’étoiles alors à mes yeux s’éteindra ?

5 Mars 2007
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:09

Cocon

Cocon, coton insalubre
L’ouate grouille de cadavres parcheminés
Aucun son n’éveille le réseau putride
Leurs yeux de poissons morts
Souillent la nappe de leurs brouets

Le temps est aboli des longues approches
Des sommets impudiques
Des azurs aveuglants
Des frémissements de papillons sur la mousse
Là, au bord du torrent

Il faut tâtonner, deviner
La route qui s’étire s’infléchit et se cabre
Pourtant longue encore d’une vie à enluminer
D’autres y sont parvenus et sans s’appesantir
Sur la laideur ni les non-lieux

Un cœur à fonds perdus emporté vers d’autres terres
Tel un rhizome se régénère
Et deci-delà
Se couvre de baies
Nourrissant au passage quelque sylphide ingénue
Empêtrée de ses ailes serties de plomb fondu

Bien plus cruelle que la méchanceté
Qui jamais ne fut délibérée
Une main distraite se retire avant de s’être abandonnée
Le retour des jeux enfantins ne vous y trompe
Ils sont emprunts cruauté

La ronde sempiternelle nous entraîne
Pour une danse macabre où chacun se marche sur les pieds
Il faudrait un musicien inspiré pour inventer des transitions plus harmoniques
Un rythme universel
Un scat si suave qu’il nous ferait alors décoller
Et sourire encore à cette aube qui s’allume
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:14

Cicatrices

Au hasard des saisons et des lieux
Qui dénudent les peaux,
Leur empreinte apparaît suscitant
A regret ou à l’envie,
La curiosité de celui qui sait
Témoignages éclatants ou plus secrets,
Elles sont présence
Au-delà de la douleur
Comme marques indélébiles
De ce qui s’est un jour passé
Et qui a changé le cours
De nos errances muettes
Et écervelées…
Le manteau des corps
S’est refermé sur des leçons d’espérance
Caressant du doigt ces marques de l’histoire de notre chair
Considérons avec tendresse cette leçon de d’amour que nous donne la vie
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:17

La guigne

Le temps des cerises est fini
Vous avez reçu votre part
Vous n’avez plus rien à faire ici
Et encore moins maintenant.
D’autres attendent en rangs serrés
Bien plus présentables
Qui n’ont pas à demander
Ce qui leur revient de droit.
Tenez, ouvrez cette porte là-bas
Vous trouverez un couloir
N’ayez crainte de poursuivre
C’est tout au fond.
Inutile de frapper
Ou de prendre un ticket
Déposez seulement votre chemise
Ensuite partez…

Et en silence s’il vous plait !
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:19

Carnaval

« Mon désir est une impatience éternelle. »
Sören Kierkegaard
(Ou bien… ou bien…)

Combien de coupables aveuglements,
combien d’esquisses maladroites,
combien de pales répliques croisées sur le chemin,
avant de le repérer dans le murmure de ses escarpins de satin cramoisi.
Le charme de son catogan ne vous y fie,
s’il est de la trempe de celui des officiers de la Royale ce n’est pas seulement pour habiller sa nuque raide,
mais pour le prémunir du sabre de ses poursuivants.
A l’esquive comme à la course il fut toujours brillant,
son bagout reste incommensurable.
C’est à ce prix qu’il est toujours en vie.

Poursuivie jusqu’à l’extrême du rempart
la bête attend stupidement
le coup de grâce.
Qu’importe, d’autres fuiront avant de succomber au charme
comme les autres avant elle…
S’il rase soigneusement sa barbe bleue ce n’est que pour mieux les abuser
et si son couteau n’est pas si grand il n’en est pas moins affûté.

Ne comptabilisez vos petites morts, mes sœurs,
ne chipotez votre plaisir
il n’est qu’un Adam
et Satan est bien trompeur…
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:22

Petit Diable

Au-delà des nuages existe-t-il d’autres terres
D’abondance, petit diable
Qu’as-tu trouvé là-bas qu’infatigable tu poursuivais
Quelle parentèle as-tu rejointe
Qui ne sait plus ton nom ni tes désirs
D’homme nature au verbe irrévérencieux

Est-ce une délivrance que de ne plus manquer
De cet air ci
Les chafouins d’ici bas dirent que tu n’en manquais pas
Ton sourire mutin subjugua
Plus d’une muse trop heureuse
De distraire un instant de sa piste le Dom Juan

En piètre jardinier tu semas maintes graines
Que d’autres auront choyées
Je témoigne d’en avoir goûté le fruit
Si c’est d’un pêcher il était bien mignon
Même si de cette pulpe à la saveur si fraîche
Seul le silence en soutirai.

Repose parmi les senteurs capiteuses de ces fleurs
Que mieux que d’autres tu aimas
Le joli Mai une nouvelle fois nous les apporte
Leurs corolles impudiques
Illumineront pour toi la voûte du parloir
C’est promis cette fois je ne m’assoupirai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:26

Léthé

Ta grâce n’inonde que les terres ensoleillées
Non ce couloir de sombre glaise aux cendres mêlées
Peuplé de fantômes à faces de carême
Sur ces berges affolées chaque nouveau visage est une menace
C’est que depuis longtemps ici les cloches n’ont appris que le tocsin
Une forêt de corps ensevelis pour seul parapet
Tes manants se précipitent vers leurs muches

Quelles terres baignes-tu alors, fleuve béni des cœurs
Que n’as-tu enseveli ces chairs qui ont donné si peu de vie
Autorisé si peu de plaisir qu’on ne leur ait dérobé

Combien de miles encore à remonter
Quelle est cette force qui pousse
Ce vent arrière qui ne faiblit pas
Elle ne les a jamais touchées et pourtant
Ces Erinyes déchaînées sont sa chair
Elle leur a tout offert jusqu’à sa toison d’ébène
Le trophée ne leur suffit pas

Ayant marché trop longtemps chargée de leurs messages
Ramé à contre courant de tous les us et coutumes
La tête dans le sac et les mains en apesanteur
Elle va sifflant de ces airs que nul ne connaît plus
Servant le pain et le sel à des tablées de gens repus qui éructent leur malice
Donnant le sein en rempart de tendresse à des goujats qui crachent dessus
Veillant et luttant contre les ombres et la sanie qui se disputent inlassablement la primeur des Styx
Et toujours courbant le front sous les mises en demeure de leurs portraits justiciers
Va l’unique survivante de ces saintes femelles.

Mais ici la digue se rompt,
Et l’univers bascule,
Regagnez vos suaires :
Sans gènes et sans regrets
Il lui plaît d’être en vie
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:32

Moïses

Ainsi qu’une nacelle aux tendres recoins
Ses entrelacs vous bercent
Ne luttez pas, ne faites nul point
Un univers est tapi là
En deçà des lettres mortes

Pas un souffle ne lui fera renier son cap
Là où vous allez, il est déjà
Ses toiles reflets de gemmes baroques
Vous enveloppent de leurs effluves de benjoin
Passés les alizés il faut tisser
Les mots d’une autre étoffe

Ici des mamelles pâlottes
Ne sécrètent plus que de l’ennui
Hier des bardes accrédités ont dissous
La chair subtile en de semblables bibines
Depuis longtemps éventées
Il faudrait des liqueurs inédites
Où retremper son calame

Des nuages de poussières
Stellaires s’amoncellent au couchant
Qui n’annoncent nul demain
Non plus que d’habitudes
Chaque route à tâtons sera tracée
Au mépris des souvenirs et des certitudes

Oubliés les limons fertiles
Le Scorpion qui enluminait vos nuits
Du firmament s’est détaché
Laissez l’ici et les futurs incertains
Au fond de vos noires coquilles
Gisent les prémices d’un monde à enfanter.
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:35

Pars …(liens subtils)

Epaule contre épaule
La pulsion les a saisis
Ils savaient que c’était la fin
Seul le regard a dit
L’intensité du moment qu’ils étaient venus chercher
D’instinct

Entre eux la connivence perdurait
Par-delà les années d’errance
Et leurs mirages respectifs
Cette nuit n’était qu’une étape nécessaire
Et délibérée

Les autres n’ont rien perçu
De l’osmose
Ni de l’égrégore
Qui se nourrissait
Du vibrato retrouvé
Du balancement jumeau
Porté par la mémoire
De la chair

Incestueusement
Sur son manteau d’illusion
La lune pleine
Sollicitait les cœurs…
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:38

Griffon

Le griffon s’est envolé vers d’autres terres
Des cris sans nul doute l’ont arraché à sa somnolence étoilée
De ces hurlements stridents qui sont sa pitance quotidienne
Ses jouissances s’exaltent de vos déchirures
Vos appels irrésistibles fouettent ses sucs alourdis
Ne craignez pas l’outrance
Le pire appelle le meilleur
Au mitan de vos lèvres gorgées d’amertume
Il boit sa félicité
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:41

Prescription

Pour la première fois il n’y aura pas de fleurs
Sur la dalle du dernier de Ses affronts.


Nos souvenirs sont ici
Et ta voix chante dans mon cœur
Mais ses apprêts ne sont plus de mise
Cent ans se sont écoulés
Depuis ton premier cri
D’effroi
Dans ce monde où tu es malvenu

Et par-dessus ce regard bleu d’amour
Qui ne s’allumait que pour toi
Dans une intensité qui repoussait
Toute alternative
Quelle folie m’a-t-il transmise
Me cantonnant aux limbes d’un jardin
A jamais à l’abandon

Plus tard j’ai saisis ta main jumelle
Tu m’as entraînée sur tes sentiers secrets
Tes chemins de traverse
Les ignorés les innommables
Les inconcevables
Lorsque seule j’ai voulu les reconnaître
Je me suis perdue

Enfin le l’ai cru
Comme on peut croire en un « bison futé »
Alors j’ai dormi goulûment éperdument
Et un jour un petit diable s’est arrêté
Il m’a chatouillé les pieds
Et m’a botté… les fesses
Et je me suis souvenue du secret
De Polichinelle
« Mieux vaut être seul que mal accompagné »

Etais-tu sincère ?
M’en fous, je t’aime !

6 août 2007
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:43

Manon

Manon se fourvoie
Sur un chemin sans retour
Elle naquit dans un train
Enfant d’une bohème innocente
Ses parents trop zélés
Abandonnèrent leur tandem
À la porte d’un bouge
Pour des wagons sans destin

Sur un horizon mouvant
Des vagues d’or s’allument
Reflets de fanaux trompeurs
Où Manon plonge chaque jour
Un océan incertain
Plein de subterfuges
De flots toujours en crue
Qui suffoquent son cœur

Le sel emplit sa voix
Desséchant l’innocence
De propos anodins
De ris et de chansons
Si son âme s’affole
C’est de la distance
Son scaphandre d’airain
Gît par les grands fonds


Manon est une enfant
Qui a taché sa robe
Aux vins des mauvais jours
À des crus pas très bourgeois
Son étoile tremblote
Sur une plage morte
Ses contours incertains
Échappent à l’emprise de tes doigts
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 31 Mar 2010 - 11:46

Opaque


Opaques les regards croisés
Aspirés vers le néant d’un abîme
Intérieur, indéchiffrable
Le temps n’existe plus
C’est un mal trop ancien
La nouvelle vérole
 
La folle densité
A effacé jusqu’au soupir
Et la pulsation forcenée dissout dans l’éther
Le souffle qui portait ta voix
L’orgue lui-même a perdu sa période
L’illusion annihile les velléités de l’inspir
La boite imbécile pompe l’air et bouffe la part du feu
Je n’est plus
Qu’un ion fou
Sur le magma
Nulle étincelle ne vient allumer un sourire
Tout au plus des rictus
Entendus
Et incrédules
D’être encore là, de figurer encore
Dans le décor interchangeable
Des aérogares aux parloirs des désabonnés
 
Chaque main tendue
Menottée se referme sur l’aumône
D’une monnaie de singe
Ou d’un contrat bidon
Des magiciens imberbes
Aux voix d’outre monde
Psalmodient les louanges
D’un suaire fanfaron
 
Nous n’allons plus au bois
Il y fait bien trop d’ombre
Et la mousse qui nous reçoit est celle de tapis
Où glissent les souris
Colorées ou blanches
Qu’importe puisqu’un pied sur le damier
Chacun est déjà Mat
Revenir en haut Aller en bas
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mar 14 Juin 2011 - 19:52

J'ai retrouvé la route

J'ai retrouvé la route
Où les mots ont un sens
Et le sens convenu
S'entend de ces essences
Qui ne vieilliront plus.

Des parfums d'outre-tombe
S'échappent des éclisses
De bardeaux déclassés
Qui ne glisseront plus
Sur mes genoux fourbus

J'ai bu des nectars blancs
Arrachés à la glèbe
Craché des feux dormants
Sur des pépins flapis
Abritant des repus

Des gargouillis infâmes
Montent du silence
De mon âme soûlée
De festins d'économes
Du cœur et de l'absence

Je vais où l'on m'attend
Pour fêter la saison
De la bienséance
Celle qui n'a de prix
De rime ni raison

Ce lieu où l'on se rit
De l'impermanence
Artifice forclus
D'âmes trop vivantes
Pour éluder le pire.

5 février 2011
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mar 14 Juin 2011 - 20:52

Ce petit dernier est délicieux et j'ai envie de me l'approprier un instant, celui de le relire encore.

Je suis en train de me demander si j'ai lu les précédents. Oui, à coup sûr, car il ne me semble rien avoir loupé de ce que tu écris. Mais alors il faudrait que je relise. Je suis étonnée de ne pas avoir posé de commentaires. Shocked

Ta plume, toujours alerte quand elle décide de voyager en verbes et en mots !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mar 14 Juin 2011 - 22:41

Romane a écrit:

Je suis en train de me demander si j'ai lu les précédents. Oui, à coup sûr

chinois sister... Ici ou ailleurs, quelque part... Ils ont suivi les chassés-croisés de Zoé et d'Aster Wink Et les commentaires ont disparu dans la foulée...

Ce sont les textes courts, intuitifs. En parcourant le recueil, je suis retombée sur "Manon". Une qui vient "d'ailleurs". Et je me rends compte qu'elle parle de ce que je ne "savais" pas... Il faudrait remercier tant d'êtres merveilleux qu'on ne sait pas tels lorsqu'ils croisent votre route. Les plus bavards ne sont pas toujours les plus pertinents... Ange
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mar 14 Juin 2011 - 22:54

"Le bruit des mots" en quelque sorte... Wink Il y a des êtres qui se rassurent à les entendre et à les faire. Peut-être par peur de la solitude ?

Un bout de pensée, comme ça :
Des fois la solitude n'est pas solitude. Des fois si. Mais comment savoir qui vit quoi et quand ?
Maman meuble beaucoup, contrairement à mon père.
Plus je vieillis, plus j'aime le sens. Des mots, ou du silence.
Et puis parfois, ces petites étincelles légères, comme un feu d'artifices qu'on se donne.
Et puis des fois elles sont insupportables.
Et puis des fois, le silence ressemble à quatre murs.
Et puis des fois, il est le bruit du monde quand il n'y a personne pour l'enrayer...

Une gorgée de bon vin. drunken

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 15 Juin 2011 - 0:56

Romane a écrit:

Une gorgée de bon vin. drunken

chinois
Il y a celui là, immanquable pour retrouver "ma" paix... la transition... et cette orchestration...

http://www.wat.tv/audio/claude-nougaro-il-faut-tourner-du9m_2f1mv_.html

"Il faut faire silence
Traversé d'une lance
Qui fait saigner un sang
Blanc
Il faut tourner la page
Aborder le rivage
Où rien ne fait semblant
Saluer le mystère
Sourire
Et puis se taire..."
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Mer 15 Juin 2011 - 0:58

Zut, je ne peux pas l'écouter, ça va réveiller la jeunesse... Rolling Eyes


Demain, plein pot !

Les paroles... me parlent !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Ven 8 Juil 2011 - 14:58

Fond de verre

Le geste suspendu
À l'orée de la tasse
J'ai oublié combien
Il te fallait de sucres
Moi qui n'ai jamais goûté
Que les breuvages forts
Et tartiné l'amer

Alors défile la route
De ces petits matins
Mes départs à la fraîche
Ces jaillissements soudains
Vers la vie des moins forts
Ces éclopés aux regards blêmes
Les chagrins de plus rien
Toi tu couves tes amphores

Très vite il y a ces virages
Trop serrés, si pentus
Qu'il faut freiner
Si l'on veut poursuivre
Savoir lever le pied
Avant le grand ravin

Voie sans consistance
À propos de concessions
Sur des demeures ultimes
Petits riens gros bobos
Craintes d'amputation
De futur du lendemain
Pilules amères de soumission

Mais n'aviez-vous pas réclamé le confort ?

Janvier 2009
Revenir en haut Aller en bas
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Ven 21 Oct 2011 - 3:11

La pluie annoncée pour la journée, de Mende
Aux confins des larris, me laissait présager
De la désillusion de mon tendre berger
De son attente fébrile sur la lande.

Notre quête était sincère et pour l’amande,
Muchée au fond d’une ravine, avions jugé
De tenir le secret du pays bocager
Tant savions la voracité des prébendes.

Sous la nuée, Phoebus veillant nous secourut,
Et c’est le pied léger et le cœur éperdu
Que m’en allais goûter le fruit de convoitise.

Mon galant, un quidam de grande expérience,
Cachait en un lieu secret la gourmandise
Qu’il me faut dérober à votre exigence…


La césure à l'hémistiche sera l'objet d'un prochain exercice ! Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits cailloux   Jeu 27 Oct 2011 - 16:51

C'est avec plaisir que j'ai suivi ces petits cailloux, je cherche déjà le prochain du regard.
Revenir en haut Aller en bas
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Ven 28 Oct 2011 - 0:27

Hum... j'apprécie beaucoup ton passage, mais j'ai les poches un peu trouées ces derniers temps... l'avantage : c'est que je laisse le lecteur se reposer la vue...
Ce dernier était un ricochet, je vais essayer de terminer un petit pavé aux trois-quarts enfoui... Un petit défi est toujours stimulant !
chinois
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Petits cailloux   Ven 28 Oct 2011 - 0:41


Un caillou sur un caillou, puis d'autres cailloux, ça construit un cairn sur les chemins des voyageurs!
Ultreïa!

Les défis, oui, ça stimule! tchin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petits cailloux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petits cailloux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» J'ai suivi les petits cailloux
» Petits cailloux
» drift party on the PETITS CAILLOUX!!!
» la peinture sur galets
» Friches industrielles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Zoé-
Sauter vers: