Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La femme et l'innocence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 13:50

Peut-on aujourd'hui continuer à associer la femme à l'innocence, la pureté et à la cantonner au statut de victime ? C'est une question que je me pose.

La femme a longtemps été soit sorcière, soit don de soi incarné. C'était probablement confortable pour les hommes. Peut-être aussi pour les femmes, d'une certaine façon. Combien de sociétés dites patriarcales sont en réalité dirigées par les mères (qui sont des femmes, je me permets de le préciser) sans en avoir l'air ?

Dans son livre Tous manipulés tous manipulateurs, Jean-Marie Abgrall aborde le sujet des "mythes culturels", dont bien sûr celui de La Femme. Je n'en ai pas relevé les termes mais je complèterai dès que.

Dans Mères et filles, histoire d'une emprise, Pierre Willequet démontre le poids du principe maternel au sein de la construction psychologique de tout être humain.

Dans Fausse route, Élisabeth Badinter revient sur cette permanente "victimisation" de la femme, qui maintient de fait la femme dans ce statut de victime. Au profit de qui ?

Citation :
Depuis la fin des années 1980, et plus encore aujourd’hui, l’homme occidental a cédé avec délice à ce que Pascal Bruckner appelle la tentation de l’innocence. La nouvelle figure héroïque n’est plus le battant qui soulève des montagnes, c’est la victime qui se déclare sans défense. « L’infortune est l’équivalent d’une élection, elle ennoblit qui la subit et la revendiquer, c’est s’arracher à l’humanité courante, retourner son dépassement en gloire […]. Je souffre, donc je vaux », conclut Bruckner. Toute souffrance appelle dénonciation et réparation.
Citation :
Les catégories binaires sont dangereuses parce qu’elles effacent la complexité du réel au profit de schémas simplistes et contraignants.


Pourtant, les exemples contraires sont nombreux. De tous temps, les femmes ont montré que la cruauté et le pouvoir ne leur étaient pas absolument étrangers. Si les mères se tiennent bien souvent loin des champs de bataille (question de... disponibilité), elles ne laissent pas forcément leur place en matière de maltraitance. Les marâtres, folcoch et autres mères fouettards ne manquent pas dans l'histoire. Jusqu'aux "soldates" américaines d'Irak ou aux madames Courjault.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 14:20

Les femmes, c'est bien.

C'est pratique, c'est utile, faut toujours en avoir une pas loin. J'aurais du mal à m'en passer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 18:54

Dans certaines ethnies, ce sont les femmes qui portent la culotte...

Sans doute que les femmes gouvernent le monde, mais d'une façon différente et comme elles se posent en temps que victimes et qu'on lui donne une image douce, on peut éventuellement s'illusionner quant à la définition de cette dernière. Je rejoins ton article, en effet, de tout temps, il y eut des sorcières, des marâtres, des guerrières, etc.


Le pays Minangkabau, la plus importante société matriarcale du monde
Sur la côte ouest de Sumatra, les Minangkabaus forment une société matriarcale fondée sur l'Adat, tradition donnant la suprématie aux femmes, ce qui surprend chez un peuple musulman…
http://www.edicas.fr/site/gem.cgi?TypeJ=20090203111344&journal_id=20090203113754

Filo, ta définition me surprend beaucoup, à te lire on dirait que la femme est un objet dont on ne peut pas se passer... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 19:05

Ouais..;et quand on voit tous ces fiers-à-bras qui font les costauds au bar et qui la file- douce à la maison....On sait qui dirige le monde...( pas en politique, c'est vrai, hélas!)
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 19:33

Question très interessante Luca.
Oui les catégories binaires sont dangereuses parce que réductrices.

Enfermer la femme entre la garce et l'innocence, c'est le shéma des sociétés occidentales, pratique, fonctionnant au profit de l'homme? Pas si sûr, enfin oui, socialement ça fonctionne extérieurement et ça permet aux mecs de tenir le pouvoir, en théorie.
Au XIXème siècle, les messieurs de la bonne socièté avait bien sûr une épouse qui était la mère de leurs enfants et tenait la maison, épouse qu'ils n'avaient pas choisi et à laquelle on n'avait pas demandé son avis. Et à côté, pour le plaisir, la ou les maitresses.
Aujourd'hui, ce moule fonctionne moins bien.
Dire que pour autant niveau psy les mecs étaient si bien que ça dans leur tête, qu'ils le sont aujourd'hui, je le dirais pas!

Innocente la femme, allons donc!
Et je suis pas sûre du tout que la politique irait mieux si c'était elles qui la dirigeaient!
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 21:32

Précision (spéciale pour Rosacée) : c'était de l'humour.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 21:35

Tryskel a écrit:

Et je suis pas sûre du tout que la politique irait mieux si c'était elles qui la dirigeaient!


Moi non plus...enfin tant que celles qui dirige se contenteront d'imiter les hommes.....
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 23:23

Elles font comme ces hommes auxquels elles reprochent leur comportement dès qu'elles ont un brin de pouvoir, et tout le blem est là parce que dans l'ensemble, c'est elles qui sont en charge de l'éducation des enfants. Qu'elles transmettent consciement ou pas ses "valeurs" dont elles disent souffrir.
Ce n'est pas se poser en victime (sauf cas de sévices mais c'est pas le sujet) ni virer les mecs pour prendre leur place et faire pire la solution.
Elle est dans une réinvention du rapport, et là, c'est pas gagné parce que quelque part, c'est refaire le monde!
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Sam 3 Avr 2010 - 23:35

Si la femme était innocente ça se saurait... mdr
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 16:04

Vilain a écrit:
Tryskel a écrit:
Et je suis pas sûre du tout que la politique irait mieux si c'était elles qui la dirigeaient!
Moi non plus...enfin tant que celles qui dirige se contenteront d'imiter les hommes.....
Je crois que les hommes autant que les femmes peuvent décider de changer leur manière d'être et de faire. Ce n'est pas une histoire de sexe, même si c'est ce qu'on veut nous mettre dans le crâne depuis des lustres.


Rosacée a écrit:
Dans certaines ethnies, ce sont les femmes qui portent la culotte...
Ben... Rosacée... j'en porte une aussi. Pas toi ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 16:13

Sbreccia a écrit:
Si la femme était innocente ça se saurait... mdr

Ce type d'humour n'a rien à voir ici...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 16:26

Sbreccia a écrit:
Si la femme était innocente ça se saurait... mdr

Il n'y a pas d'innocence, sauf chez le tout petit enfant. La femme innocente n'existe plus depuis belle lurette. Encore considérée comme sous-produit, dans certains pays, tandis que dans d'autres, elle victimise bon nombre d'hommes.

Les hommes sont eux aussi tour à tour victimes et bourreaux.

Je ne crois pas qu'on puisse sectoriser en blanc ou noir, les nuances sont partout. Car dans les pays où la femme est soumise, l'est-elle autant que cela ? Elle oeuvre dans l'ombre, pas forcément pour elle, d'ailleurs.

Je ne suis pas encore entrée dans le vif du sujet de ce fil, je me le laisse de côté pour y revenir plus tranquille.

P.S: vous n'allez pas recommencer avec ces histoires d'humour ! L'humour n'est interdit nulle part, l'important est de pouvoir parler de tout sans se prendre le chou pour des conneries. Il peut donc être pratiqué en cours de conversation, du moment qu'il ne dévie pas fondamentalement le propos initial, c'est tout. Ici, comme vous pourrez le constater, la conversation reprend autour du sujet, c'est le plus important.
Donc plusieurs intervenants (dont filo) ont fait preuve d'humour, sans que cela empêche la poursuite du fil, et on a tous compris que c'était malicieux, c'est tout. C'est ça qui compte.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 17:14

Romane a écrit:




P.S: vous n'allez pas recommencer avec ces histoires d'humour ! L'humour n'est interdit nulle part, l'important est de pouvoir parler de tout sans se prendre le chou pour des conneries. Il peut donc être pratiqué en cours de conversation, du moment qu'il ne dévie pas fondamentalement le propos initial, c'est tout. Ici, comme vous pourrez le constater, la conversation reprend autour du sujet, c'est le plus important.
Donc plusieurs intervenants (dont filo) ont fait preuve d'humour, sans que cela empêche la poursuite du fil, et on a tous compris que c'était malicieux, c'est tout. C'est ça qui compte.

Ca se voulait malicieux, voyez vous en Tunisie l'humour ne doit pas aborder certains sujets, les ayatollahs faisant la loi, vous avez la chance de vivre dans un pays democratique, alors decrispez vous, vous ne pouvez savoir comment un peuple sans humour est un peuple triste.. Mais je vois qu'une nouvelle fois...Enfin... Chuuttt
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 17:23

J'ai rebondi sur ton post, Sbrec, mais sur un autre fil, pour aborder le sujet de l'humour : http://liensutiles.forumactif.com/blabla-f7/l-humour-au-quotidien-t19146.htm#385597

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 17:49

La question de l'innocence se pose depuis les origines de notre société judéo chretienne (eve et le péché, la femme tentatrice...etc).. On pourrait relever de nombreux exemples dans la Bible du parfum nefaste de la beauté feminine...Ces ecrits se sont poursuivis pour nous peuple de France dans la litterature du moyen age, avec des modifications dans l'amour courtois...Il y aurait des heures d'ecriture ne serait ce que pour parler de la position de la femme dans notre société de l'époque post-romaine à nos jours...Tour à tour mise à l'index ou adulée la femme a du lutter pour faire reconnaître son statut et même de nos jours ce n'est pas encore gagné...Est elle ou non innocente de cette situation. Y a t'il confort à être tenue à l'écart des grandes decisions...J'avais créé un blog il y a quelques temps qui relatait le parcours de quelques femmes dans l'Histoire, car il y a eu chez nous de grandes femmes chefs d'etat (catherine de medicis par ex..) mais je n'ai pas été suivi à l'époque...La position conflictuelle de la femme du fait de la main mise des hommes sur tout ce qui est du domaine "hors de la maison" exste chez nous, est ce sa faute due à une trop grande passivité au cours des siecles..? Est elle coupable de ne pas avoir tapé du poing sur la table plus tôt..? Pouvait elle le faire..Je dois dire qu'une année d'histoire à la fac d'aix consacrée à ce sujet ne m'a toukjours pas donné de reponse...C'est pourquoi, je dis :
- si la femme était innpocente ca se saurait...Point final...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 18:13

J'ai toujours instinctivement pensé que la femme, détenant le pouvoir d'enfanter mais aussi étant dotée de nuances et subtilités plus que la majorité des hommes (ne voyez pas là d'intention péjorative ou vengeresse, mais un simple constat ; devant telle situation, une femme va faire preuve de beaucoup plus de subtilités qu'un homme qui restera plutôt carré et tranchera à vif), représente consciemment ou pas un danger concurrentiel pour l'homme. Et que pour cette raison, sont nées les actions de nature à lui maintenir la tête sous l'eau, ce qui fait qu'elle ne peut plus être crainte par l'homme.

Bon, c'est un peu simpliste, n'est-ce pas. Mais enfin, dans une maison la femme est le point d'orgue du foyer, toujours, même si l'homme a longtemps été celui qui apportait les moyens matériels (ce qui n'est plus le cas aujourd'hui dans notre société)

C'est elle qui élève les enfants (qui leur inculque donc les valeurs de vie). Cela peut aussi impressionner les hommes, puisque des bases inculquées dépend un bout d'avenir de l'enfant (le reste se formera sur le tas, au moment où il entrera dans la vie sociale)

En même temps, comme le souligne Luca, elle est aussi capable que l'homme de monstruosités, mais là, ne pourrait-on pas dire que ce n'est plus une question de sexe, mais de condition humaine ?

Je crois que de tout temps l'homme a été subjugué par le mystère de la femme, à commencer par celui de son sexe, objet d'un fantasme qui ne finira plus jamais. Mais aussi, cette femme amante est à l'image de la mère, or on est obéissant et respectueux envers sa mère, tout en étant subjugué par l'entité femme, tout en se sentant si à sa merci qu'elle fait peur, alors l'homme se protège comme il peut de cette puissance féminine.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 18:23

Romane a écrit:







Je crois que de tout temps l'homme a été subjugué par le mystère de la femme, à commencer par celui de son sexe, objet d'un fantasme qui ne finira plus jamais. Mais aussi, cette femme amante est à l'image de la mère, or on est obéissant et respectueux envers sa mère, tout en étant subjugué par l'entité femme, tout en se sentant si à sa merci qu'elle fait peur, alors l'homme se protège comme il peut de cette puissance féminine.

Tout à fait d'accord, c'est peut être pour cela que dans les sociétés musulmanes la femme est tenue à la maison, cachée (voilée) à la vue des autres hommes comme on cacherait un bijou, un bien d'une grande valeur. C'est pourquoi une femme musulmane a beaucoup de difficultés à épouser un non-musulman alors qu'un musulman peut facilement epouser une non-musulmane (la religion se transmettant par l'homme, la femme enfantant les hommes qui transmettront la religion)...
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 19:12

Romane a écrit:
elle est aussi capable que l'homme de monstruosités, mais là, ne pourrait-on pas dire que ce n'est plus une question de sexe, mais de condition humaine ?

Lorsqu'elle est plus subtile, c'est normal, c'est féminin, mais lorsqu'elle commet des monstruosités, là ce n'est plus le propre de la femme, c'est général à l'humain ?
Hum... ce sont deux poids deux mesures.

Moi je crois que le problème ne devrait même pas se poser, de voir la femme comme d'un humain particulier, car ça c'est la vision de l'homme, et l'homme l'est autant aux yeux des femmes.
Tout est culturel, et nous sommes issus en effet de notre conditionnement patriarcal.
Mais si on regarde à la base, la subtilité n'est pas forcément l'apanage des femmes et la capacité de trancher celui des hommes. À mon avis.
Mais il est difficile de voir sans le filtre du conditionnement. Comme pour Dieu, ça fait finalement peu de temps qu'on arrive à envisager une autre version que celle imposée par les traditions.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Dim 4 Avr 2010 - 19:34

Ce que je veux dire par là, c'est que l'esprit masculin est en général beaucoup plus carré, cartésien. Il va s'atteler sans fioritures à un tas d'activités, alors que la femme cherche souvent à minauder (non péjoratif, hein) ou fignoler. Par exemple, je bosse bien plus facilement avec des hommes qu'avec des femmes, quand je veux tracer vite et bien.
Ceci ne vaut pas à 100 %, évidemment. Je connais une femme parmi toutes mes connaissances, dotée d'un esprit de mec, comme je dis, et c'est un bonheur parce qu'elle sait aller droit au but. Ceci dit, un peu de nuances ne lui ferait pas de mal en certaines circonstances.
Je connais par contre plein d'hommes dotés de subtilités et de finesse, mais j'en connais d'autres qui font dans le brut ou qui alternent.

Bref, tu as sans doute raison, filo, cela tiendrait plutôt du genre humain, et non du sexe. Mais il y a quand même des tendances, enfin moi je trouve, en dehors des exceptions.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Mar 6 Avr 2010 - 14:58

[quote="filo"]
Romane a écrit:
elle est aussi capable que l'homme de monstruosités, mais là, ne pourrait-on pas dire que ce n'est plus une question de sexe, mais de condition humaine ?

Si l'on reste dans la propension humaine, alors ton questionnement est juste.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Mar 6 Avr 2010 - 19:01

Aujourd'hui dans les sociétés occidentales, ces sociétés dont la nôtre parce que "nous le valons bien", parce que nous pouvons le faire, c'est à la femme qu'il appartient de se dégager du schéma aussi binaire que manichéen, comme elles disaient "Ni putes ni soumises".
Il ne nous appartient pas de prendre un quelconque pouvoir revanchard sur les mecs.
Ils sont aussi largués que nous, peut être plus.
Je sais, je me fais l'avocat du Diable (j'adore ce rôle ) mais comme disait Louise Michel, c'est en relevant la femme qu'on rendra sa dignité à l'homme.
C'est pas en jouant les virago ou en se drapant dans les voiles virginaux d'une supposée innocence qu'on fera avancer le schmilblik.
C'est pas juste parce que c'est encore aux nanas de se taper le boulot? Peut être, mais c'est bien ce qu'il faut faire, redéfinir les rapports pour créer (notre pouvoir de création) une nouvelle relation ou chacun aura sa place, arrêter de vouloir virer les mecs du "pouvoir" pour le prendre et se conduire pire qu'eux. Celles qui ont eu des chefs femmes savent qu'au lieu de jouer la solidarité féminine, ce sont souvent de vraies salopes (nan, j'en rajoute pas).
Pas de révolution mais une évolution, on peut pas se passer les uns des autres, alors que ça se fasse dans l'harmonie.
Ca se fera pas en un jour, mais avec un peu de bonne volonté, mesdames, ça évoluera , et ça, c'est quelque chose que nous les femmes pouvons apporter. je dis pas que les mecs en sont incapables, mais c'est pas le rôle qu'on leur a imposé.
Et combien de femmes qui râlent contre le pouvoir mâle éduquent leur fils dans ce sens et poussent leur bonhomme dans cette direction, au moins hors du foyer, exigent qu'il bosse et gagne toujours plus pour payer la maison, la voiture et leurs fantaisies?
Vous me direz que la majorité des femmes travaille et cumule boulot maison+ boulot extérieur, c'est vrai y'en a même qui gagne plus que leur mec ce qui gêne le mec parce qu'on l'a pas éuqué comme ça.
Justement tout est dans l'éducation, nos sociétés occidentales ont fini tant bien que mal par nous accorder égalité (théorique certes mais légale) et liberté, alors usons en intelligement, avec notre sensibilité de femme justement, avec notre "pouvoir", tendresse et douceur et on verra comme les ti chéris d'en face réagissent.

Sortir par l'éducation du schéma, ça prendra du temps, sûrement plusieurs générations, mais on peut!
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Mar 6 Avr 2010 - 19:36

J’ai vu aujourd’hui une maman qui consulte pour son garçon de cinq ans. Celui-ci pleure quand il doit partir en W-E chez son père. Il voudrait rester dormir avec sa mère car son père ne comprend pas que son fils fasse encore pipi au lit.
La maman défend son garçon : pour elle, il est innocent : c’est le père qui est trop dur.
Je crois que de part leur fonction maternelle, les femmes croient beaucoup plus à l’innocence. La leur et celle de leurs enfants. Elles s’identifient à leur « pureté ». Même si ce petit garçon « salit » son lit toutes les nuits, sa maman le voit « propre » moralement. Il n’y aurait que le père et sa violence pour oser imaginer que son garçon fait exprès. C’est une idée qui ne vient absolument pas à la mère. Elle est trop fleur bleue.
Bien sûr, cette innocence est artificielle, mais elle est nécessaire. Dans cette histoire et le père parano et la mère oie blanche sont tout deux nécessaires. Ils jouent leurs rôles respectifs, chacun de leur côté du divorce.

Moi, je trouve que l’innocence des femmes : c’est bien. C’est un bon élément de séduction. Souvent, ça pacifie les hommes.

Bien sûr, il ne faut pas confondre innocence et nunuche ! Mais l’innocent remet en question la violence. Pourquoi croire qu’on se voudrait tous du mal ? Cette simple idée désamorce souvent bien des conflits à condition de ne pas être de mauvaise foi et de jouer l'éternel saint.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Mar 6 Avr 2010 - 22:13

Vic, je n'ai pas dit que l'innocence était à combattre.
Je pense simplement qu'être femme ne signifie pas être innocente, pas plus que l'innocence n'est l'apanage des femmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Mar 6 Avr 2010 - 22:23

lucaerne a écrit:



Rosacée a écrit:
Dans certaines ethnies, ce sont les femmes qui portent la culotte...
Ben... Rosacée... j'en porte une aussi. Pas toi ? Embarassed

mdr

Si, j'en porte une...

Mais j'hésite entre porter la culotte ou porter la jupe scratch

L'expression "porter la culotte" signifie : commander dans le couple ; la culotte symbolisant l'homme (l'autorité et la virilité) et la jupe la femme (la soumission et la féminité).

Elle s'emploit généralement pour décrire des situations anormales où la hiérarchie naturelle du couple n'est plus respectée :
"Dans le ménage, c'était le mari qui portait les jupes et la femme les culottes" (Proust).

Il convient que les conjoints s'attachent à éviter une telle abomination dans leur foyer et y fasse au contraire fleurir “l'ordre conjugal”. Les symboles et rituels étant souvent de bon secours, il conviendra que l'épouse, au moins devant son mari, porte la jupe, dans tous les sens du terme.

Tout peut d'ailleurs être symbole en ce domaine.

Ainsi, dans le mariage, la femme n'est pas dépourvue de droits et de dignité : elle assure, conjointement avec son mari, la direction matérielle et morale de la famille. Elle portera donc elle aussi une culotte... sous sa jupe bien sûr : la "petite culotte" (blanche, bien sûr). Culotte que la décence lui interdit bien sûr d'exhiber en public.

Ceci dit, même dans l'intimité, une certaine pudeur, qui n'exclut en rien la sensualité (bien au contraire), et une certaine retenue, seront généralement des qualités appréciées par l'homme.
Cependant, "sur l'oreiller", et bien sûr en restant féminine, même si elle est en colère (et en évitant à tout prix de sombrer dans la vulgarité), elle pourra lui adresser des remontrances.

A l'inverse, quand un homme doit donner une fessée à sa compagne, il la trousse et la déculotte, dans un geste autant pratique que symbolique.

http://www.dailymotion.com/video/x1bbg5_long-otk

Ainsi le port de la jupe par la femme n'est pas un détail sans importance, mais une attitude riche de significations.

Que les femmes sachent que leur amour et leur vertu s'expriment aussi par là

Que leurs maris ou compagnons sachent apprécier cet emblème à sa juste valeur ! Qu'ils sachent le cas échéant, toujours avec tendresse, faire preuve de persuasion.

Source culottée : http://lajupe.site.voila.fr/page2.html
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   Lun 12 Avr 2010 - 17:50

Innocente? Quand elles se conduisent et conduisent pire que les hommes?

Si toutes les nanas qui s'engueulent avec leur mec prenaient leur bagnole bourrées, ça ferait des dégâts tous les jours!







JUSTICE - Le parquet de Versailles réclame la plus grande sévérité...
La conductrice qui est accusée d'avoir tué un bébé de 13 mois vendredi soir à Versailles alors qu'elle circulait en état d'ivresse, a été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction de résider dans les Yvelines, ont indiqué ce dimanche des source judiciaire.
Elle a été présenté au parquet de Versailles dimanche et mise en examen pour «homicide involontaire et blessures involontaires par conducteur sous l'emprise d'un état alcoolique», d'après la même source.
Le parquet veut des sanctions «d'une très grande force»


«Le parquet de Versailles souhaite que la conductrice soit jugée le plus vite possible et les réquisitions qui seront prises seront d'une très grande force», selon parquet de Versailles.
Agée de 45 ans, «elle n'était pas connue des services de police ni de la justice et présentait des garanties de représentation suffisantes (elle a un emploi et a reconnu sa responsabilité) pour ne pas la placer sous mandat de dépôt», a détaillé le parquet.
Dispute conjugale


La conductrice qui présentait un taux d'alcoolémie de 1,54 g/litre (taux légal 0,5 g/l) au moment de l'accident se serait trouvée «dans un état second» à la suite d'une dispute dans son couple.
Vendredi soir, vers 19h, elle a perdu le contrôle de son véhicule avant de percuter un arbre, puis un bus, et de finir sa course sous un abribus où se trouvaient une mère de famille et son enfant dans sa poussette. L'enfant est mort sur le coup tandis que sa mère a été hospitalisée avec des blessures moins graves mais en état de choc.

Source: 20Minutes.fr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La femme et l'innocence   

Revenir en haut Aller en bas
 
La femme et l'innocence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lulu Femme Nue de Davodeau
» La femme noire et ses artifices....
» La clarté naît femme
» La femme infidele
» La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: