Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le bonheur d'autrui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vestale



Nombre de messages : 1436
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 1:09

Dans ma vie, dans mon entourage (familial et amical), j'ai souvent rencontré des personnes qui "m'aimaient" beaucoup quand j'étais en souffrance, qui m'accordaient une existence. Et à l'inverse dés qu'il m'arrivait quelque chose de bien, je me voyais rejeter avec une certaine jalousie, avec des piques, des remarques blessantes. J'ai aussi observé ces comportements ailleurs, et je me suis demandée leur origine, pourquoi ne nous réjouissons-nous pas du bonheur d'autrui (avec aussi cette question qu'il s'agit souvent de nos proches) et pourquoi devenons-nous "intéressants" lorsque nous sommes en détresse ? Pourquoi cette part si sombre en nous, est-ce nous aimons vraiment quand nous ne nous réjouissons pas pour le bonheur de l'un de nos proches ? Je dis nous, car il serait prétentieux de s'exclure de cette complexité humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 1:23

Je me demande s'il ne s'agit pas d'une réaction en miroir.

Est-ce que :

Le bonheur des autres, quand on n'est pas soi-même tout à fait heureux, c'est insupportable. Leur détresse au contraire peut nous placer "mieux", donc c'est rassurant.

Arriver et cocooner quelqu'un qui est en difficulté, c'est faire preuve de solidité face à lui. Si trente secondes après on rencontre quelqu'un affichant un bonheur éclatant, tout à coup on se sent terne.

Ce qui voudrait dire qu'au fond, le bonheur ou le malheur de l'autre ne prend pas autant d'importance que notre propre bonheur ou malheur. D'où réaction à contre-courant.

J'en suis venue à penser cela, parce que je n'ai pas d'autre réponse (au moins pour le moment).

"Pour vivre heureux, vivons caché" cette petite phrase entendue un jour résonne en moi et je la trouve vraie et dommage à la fois. Car franchement, que c'est beau un regard empli d'étoiles et un vrai sourire sur le visage des gens que l'on croise de près ou de loin.

Je me suis souvent posé la question : est-ce que je dois laisser éclater mes petits bonheurs sur mon visage ? Est-ce à ce point indécent ?

A défaut de réponse définitive, j'ai pris le parti de ne plus y réfléchir pour moi-même et de me comporter comme j'ai envie de me comporter. Tantôt expansive, tantôt sauvage introvertie, ou ne laissant filer que ce que les gens attendent de moi en certaines circonstances.

Je ne sais pas si j'ai tort ou raison.

Et vous, comment vivez-vous cela ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Ven 9 Avr 2010 - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 1:26

Il fut un temps ou je ne laissais rien paraitre...maintenant, je me donne le droit de tout faire ( qui ne nuit pas volontairement aux autres)...;mais j'avoue que des fois, je refais " l'indien" pour voir ce que ça produit..... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 8:57

Romane a écrit:
Ce qui voudrait dire qu'au fond, le bonheur ou le malheur de l'autre ne prend pas autant d'importance que notre propre bonheur ou malheur. D'où réaction à contre-courant.
Je trouve que cette phrase dit bien ce qui est en jeu.
C'est comme ça qu'on rencontre des personnes telles que celles décrites par Vestale, ou l'inverse, celles qui prennent la fuite devant le malheur des autres. On réagit souvent par rapport à ce qui résonne en nous-mêmes. D'où l'intérêt d'apprendre à bien se connaître (et non à se maîtriser ni à se cacher), car alors, on peut entrer en empathie avec l'autre, quel que soit son état d'esprit, sans émotion parasites. Vaste horizon.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 10:10

Peut-être que ce que l’on craint chez les gens heureux, c’est qu’ils ne soient pas capables d’entendre notre malheur. Pour entendre mon malheur, il faudrait que l’autre souffre autant que moi : ainsi nous serions en sympathie…
C’est un procès souvent fait aux gens heureux comme aux riches d’être insensibles aux malheurs des malheureux. Des fois, c’est fondé, mais pas toujours. Ils existent quand même des gens heureux généreux.
Mais, a contrario, prenez certains nouveaux riches. Ils sont égoïstes comme ça n’est pas permis ! On dirait qu’ils ne souviennent plus avoir été pauvres. C’est qu’ en fait, ils ne veulent plus s’en souvenir. Ils ont peur, rien que d’y penser, de replonger dans la pauvreté. Alors, dès qu’ils aperçoivent un des leurs resté dans la pauvreté, vite, ils changent de trottoir. Car, ils se souviennent combien les pauvres sont cupides…
Je me demande si cela ne se passe pas un peu de la même façon avec les nouveaux heureux. Pas trop s’approcher des malheureux, dès fois que…
Faut dire à la charge de certains malheureux qu’il existe aussi une complaisance dans le malheur. Celle de pouvoir dire que c’est toujours la faute des autres. Et cette complaisance, pour peu qu’on y ait goûté, on ne s’en défait pas comme ça. Bien sûr, on a fait l’expérience qu’en devenant heureux, en trouvant le bonheur, c’est d’abord grâce à soi. Mais pas que… Des fois, des gens heureux nous ont donné la main pour sortir de la mouise. Alors maintenant que nous sommes installés dans le bonheur, n’aurions-nous pas nous aussi une dette envers ceux qui n’ont pas eu notre chance ? Et voila la culpabilité qui revient : ais-je vraiment le droit d’être heureux ?
Il existe un sentiment terrible chez les malheureux : c’est l’envie. Vouloir prendre le bonheur des heureux pour l’avoir un peu pour soi. Sinon, ce n’est pas juste. C’est difficile pour un malheureux d’imaginer que le bonheur, ça se partage. Pour lui qui en est privé. Que de penser que le bonheur, ce n’est pas comme les sous…
Peut-être, pour revenir au post de Vestale, que des gens heureux confortent l’idée de leur propre bonheur en s’occupant des malheureux. Pour pouvoir se dire : il y a pire que moi. Je vois souvent ça, moi qui suis un professionnel du malheur des autres. Que je gagne mes sous avec. Des fois mes clients deviennent heureux sans crier gare. Et bien, vous me croirez si vous voulez : c’est agaçant. Il existe des sans-gêne qui guérissent sans nous. Il y a de quoi perdre son boulot !
Revenir en haut Aller en bas
vestale



Nombre de messages : 1436
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 11:19

Quand un petit bonheur arrive, il est vrai que j'ai envie de le hurler sur tous les toits parce que je me sens bien et que j'ai envie de communiquer ma joie. Mais après quand je vois l'absence de sourire sur le visage des autres ou que je reçois une ou deux piques, pire de l'indifférence certainement feinte cela freine mon élan, mon envie de partager. Nous croyons peut-être à tort que si nous sommes heureux, les autres autour de nous le sont aussi.
Je ne sais pas s'il faut faire la distinction entre bonheur ou petits bonheurs (joies) car j'ai l'impression que le bonheur n'existe que lorsque l'on va mal, que l'on a conscience d'aller mal du moins, qu'il reste une utopie.

J'ai coupé les ponts définitivement avec une personne de mon entourage familial en 2008. Quand il m'arrivait un malheur, elle pleurait pour moi, elle me consolait, elle semblait m'aimer. Mais dés qu'une petite joie, aussi infine fut-elle, m'arrivait, elle devenait dure, amère, souvent injuste, cruelle, ne se rejouissant pas. Elle était même jalouse et pas pour moi mais pour quelqu'un d'autre. Je trouvais que ce n'était pas très sain et c'est l'une des raisons qui m'a poussée au silence avec elle, quitte à ne jamais à la revoir.

Je crois qu'effectivement on se projette dans l'autre, on se réjouit parfois intérieurement des petits malheurs d'autrui. Cela va paraître horrible de ce que j'écris mais cela me fait penser au journal télévisé lorsqu'une catastrophe survient et que le téléspectateur se réjouit d'être bien au chaud chez soi. Enfin, c'est le sentiment que j'ai parfois quand j'entend parler autour de moi. L'impression qu'on manipule notre sensibilité. Mais là c'est un autre débat pas si éloigné.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 12:14

Les gens heureux n'ont pas d'histoire dit le poète. du moins, leur histoire: ça intéresse moins.
Ce qui intéresse, ce sont les récits dramatiques. Le bonheur, c'est un peu comme les trains qui arrivent à l'heure: ce n'est pas une information. L'information, c'est l'accident férroviaire.
Pourtant, pour celle qui sort du malheur, qui trouve un petit bonheur, c'est un événement qui mérite la une. Ca change!

Le bonheur, c'est des fois d'être compris. On est malheureux, mais il y a quelqu'un qui nous comprend. il y a des couples qui fonctionnent comme ça. Mais, si le malheureux devient heureux, alors le contrat est rompu: le compréhensif n'a plus rien à comprendre...
Que reste-t-il alors? La réponse est dans les paroles.
http://www.dailymotion.com/video/x614rx_le-ptit-bonheur-felix-leclerc_webcam
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 9 Avr 2010 - 15:27

Je ne sais pas trop. Je crois que chaque individu gère ça à sa propre façon. Si j'observe ce qui se passe dans ma tête (ma mienne à moi perso), je constate que j'apprécie pouvoir être d'un quelconque réconfort aux gens qui sont dans la peine. Mais que je me réjouis aussi de voir le bonheur des autres. Je n'ai jamais ressenti l'envie. Au contraire, je trouve que voir quelqu'un heureux, ça donne aussi de l'espoir, ça illumine.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Bianca



Nombre de messages : 1735
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 16 Avr 2010 - 16:49

lucaerne a écrit:
Je ne sais pas trop. Je crois que chaque individu gère ça à sa propre façon. Si j'observe ce qui se passe dans ma tête (ma mienne à moi perso), je constate que j'apprécie pouvoir être d'un quelconque réconfort aux gens qui sont dans la peine. Mais que je me réjouis aussi de voir le bonheur des autres. Je n'ai jamais ressenti l'envie. Au contraire, je trouve que voir quelqu'un heureux, ça donne aussi de l'espoir, ça illumine.

Ouaip! chinois bisou
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 16 Avr 2010 - 20:22

lucaerne a écrit:
Je ne sais pas trop. Je crois que chaque individu gère ça à sa propre façon. Si j'observe ce qui se passe dans ma tête (ma mienne à moi perso), je constate que j'apprécie pouvoir être d'un quelconque réconfort aux gens qui sont dans la peine. Mais que je me réjouis aussi de voir le bonheur des autres. Je n'ai jamais ressenti l'envie. Au contraire, je trouve que voir quelqu'un heureux, ça donne aussi de l'espoir, ça illumine.

Y a pas grand chose à dire ! Rêve
Revenir en haut Aller en bas
vestale



Nombre de messages : 1436
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   Ven 16 Avr 2010 - 20:29

lucaerne a écrit:
Mais que je me réjouis aussi de voir le bonheur des autres. Je n'ai jamais ressenti l'envie. Au contraire, je trouve que voir quelqu'un heureux, ça donne aussi de l'espoir, ça illumine.

Dis on se rencontre quand ? Mr.Red I love you Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bonheur d'autrui   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bonheur d'autrui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau bleu du bonheur
» Marvin Gaye l'impossible quête du bonheur (*)
» [Périodique] Mon Bonheur
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC
» Nouvelle : Le bonheur est dans l'après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: