Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les Fourberies de Scapin.

Aller en bas 
AuteurMessage
Vic Taurugaux

Vic Taurugaux

Nombre de messages : 4809
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

Les Fourberies de Scapin. Empty
MessageSujet: Les Fourberies de Scapin.   Les Fourberies de Scapin. EmptyJeu 15 Avr 2010 - 14:41

Les fourberies de Scapin.

J’ai assisté hier soir à un spectacle extraordinaire : les fourberies de Scapin de Molière joué par le Theatro Malandro qui vient de Suisse et qui est dirigé par Omar Porras.

Bien sûr, présenter aujourd’hui une telle pièce, c’est avant tout s’assurer pour la billetterie un public de scolaires qui étudient l’œuvre en classe. La salle était donc en grande partie composée de lycéens encadrés par leurs enseignants, mais aussi nombre d’enfants plus jeunes accompagnés par leurs parents. Enfin, toujours le même public d’adultes abonnés aux tournées du théâtre conventionné.

L’esprit du metteur en scène est celui de la Commédia dell’Arte. Haranguer la foule, bonimenter le badaud afin de l’entraîner dans cette fable qui enseigne que devant la cruauté du monde, il nous faut à tous être un tant soit peu malin. Les enfants ont beaucoup rit aux espiègleries et les jeunes se sont retrouvés dans ces personnages qui devraient aimer selon les conventions parentales.

Car aimer le théâtre, pour un lycéen, ça ne va pas de soi. Qui plus est, accompagné par sa prof de français. Venir le soir au théâtre faire des heures supplémentaires pour une énième composition. En plus, même pas notée. Ca gave grave !

Le bonimenteur vient de salle. Une sorte de valet à la Tim Burton. Déjà à son accoutrement, son maquillage outré, on se sent plus proche du cinéma ou plutôt même de la bande dessinée. Mi- adolescent, mi-adulte, ce type annonce le spectacle. Mais attention ! Et là, de suite il devient furibard, il en veut à nos portables ! Faut les éteindre sur le champ ! Quant aux clopes, mieux ne vaut pas y songer ! Il n’y aura pas d’entracte, on est désormais chez lui dans son théâtre et c’est lui le patron ! Il éteint les lumières. Tout le monde se marre : on dirait un CPE !

Ensuite le décor. Superbe ! Dessiné comme une case de B.D. Une sorte de tripot dans un village italien. Il n’y a pas d’époque : un juke-box serine de la mandoline, au bar, on fume des pétards tout en mangeant la pasta ! Il y a aussi pas mal d’alcool. Le truc dans ce bordel, ce sont les vieux qui reviennent. Va falloir leur annoncer qu’untel couche avec une telle. Pire qu’Octave est marié avec Hyacinthe et Léandre épris d’une beurette, je veux dire l’égyptienne Zerbinette.

Dans ce truc de oufs, les acteurs ne font pas comme moi, ils suivent le texte de Molière à la lettre. Donc, le scénario, je ne vous fais pas l’offense de vous l’expliquer plus avant. Car au-delà de leur diction parfaite, les acteurs ne sont pas des gens comme vous et moi. Ils sont des personnages irréels grimés comme dans de la B.D. d’ados : ils ont les masques de notre temps.

Leur irréalité est pourtant sujette à caution. Ils ne restent pas sur scène, dans leur case de B.D., sur l’écran de leur cinéma. Ils font des incursions dans la salle, prennent pour leur discours appui sur tel ou tel spectateur, et d’ailleurs pour la scène du bâton, Scapin se défile sur le premier rang de notables quand il se voit découvert.

Quand on retrouve cette pièce, on est surpris par l’effort pédagogique de Molière. Dans son écriture, il veut que sa farce soit compris par tous, quelque soit son point de vue ou son rang social. D’abord, Scapin explique à Octave et Léandre son stratagème. Ensuite, Scapin joue le stratagème : piquer le fric des vieux avec le coup de la galère et ensuite la scène du bâton. Puis, troisième acte, Zerbinette explique à Géronte les ficelles de la farce dont il fut victime. Le spectateur qui après ça n’a pas compris l’intrigue est vraiment bouché à l’émeri.

Mais, dans sa mise en scène particulière, on voit combien le Teatro Malandro met en abîme l’effet d’annonce du contenu de l’annonce. Le scoop de la prise d’otage de Léandre par le Turc et l’effet produit par cette information sur Géronte qui devra bien cracher au bassinet. On dirait mot pour mot la scène des journalistes de France 3 piqués à la France par de faux talibans et nos généraux qui ne veulent pas payer la rançon. Notre tragédie actuelle et réelle, Molière la transformait déjà en comédie pour aiguiser notre sens critique.

Nos lycéens ne sont plus dupes qu’il faille fermer leurs portables pour assister au cours du lycée. Des informations, des textos, ils en ont leur soûl plus que toute l’éducation nationale et l’Université réunies ne pourront jamais autant leur fournir. Ainsi, Géronte lit, lui aussi, le journal. Il déchiffre en aparté du texte : Le Vatican proclame : « en avril, ne te découvre pas d’un pédophile ». Les lycéens jubilent devant cette caricature de l’Autorité. Pourtant, qu’un premier acteur leur ordonne d’éteindre leurs portables durant la durée de son sketch, ils en acceptent la convention.

Puis, le scandale éclate en pleins feux. Celui des parents qui prétendent mieux que quiconque savoir comment il faut aimer. Mais qui ne prennent plus jamais depuis très longtemps le risque de la séduction. C’est impensable pour les jeunes au cœur de l’action le prétendu savoir des vieux qui voudraient organiser les choses à leur façon. Les abonnés du théâtre conventionné en prennent pour leur grade et serrent les fesses.

Dans sa mise en scène, Le teatro Malandro ose un parti pris. Il joue les fourberies de Scapin pour les enfants. D’ailleurs, leur duperie s’arrête avec le rideau. Au salut, les acteurs ôtent leurs masques. Ils ne sont pas si conventionnés que ça. Ce sont tous, malgré les différents rôles, de très jeunes adultes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fourberies de Scapin.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Molière] Les Fourberies de Scapin
» ELIE ET L'APOCALYPSE (Tome 1) LES TROIS SAGES de Elen Brig Koridwen
» Tarot Scapini
» Les fourberies de l'amour de Georgette Heyer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Théatre-
Sauter vers: