Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La révolte de la nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 14:41

Suite à l'éruption volcanique que nous connaissons actuellement (situé à 3000 km de nous et qui pourtant paralyse nos transports aériens), force est de constater que ça commence à faire beaucoup...

14 avril : séisme en Chine (6.9 sur l'échelle de Richter)
12 avril : séisme en Espagne (6.3)
5 avril : séisme au Mexique (7.2)
27 février : séisme au Chili (8.8 )
12 janvier : séisme en Haïti (7.0 à 7.3)
etc... en résumé l'année 2010 a déjà connu 30 séismes dont la magnitude est au moins égale à 6.
L'activité tectonique de la Terre est normale, mais la violence et la fréquence des activités récentes semblent inédites.

Sans parler des ouragans (à qui on donne des prénoms charmants) et des tsunamis que la Terre a connu ces dernières années...

D'où le retour d'une théorie parfaitement ridicule d'un point de vue strictement scientifique, et parfaitement recevable d'un point de vue mystique : la Nature réagit, se rebelle (selon les courants mystiques, d'aucuns diront Dieu, bien sûr) :
On augmente excessivement la démographie grâce aux sciences médicales et aux équipements, la nature invente alors des maladies plus fortes encore, des pandémies comme le sida et pas seulement.
On pollue : la nature nous dégueule à la face.

Qu'en pensez-vous ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 15:26

Je crois que l'homme est bien présomptueux et s'approprie encore quelque chose qui ne lui appartient pas. Il n'y a pas si longtemps, nous n'étions pas capables de consigner comme nous le faisons aujourd'hui, les avatars dûs aux éléments. Il n'y a pas si longtemps, nous ignorions tout de ce qui se passait hors notre vue. Nous ne sommes pas vraiment capables de dresser la ligne d'activité de la Terre, depuis que le monde est monde. Tout au plus, nous remontons quelques pauvres années en arrière, bien insuffisantes en vérité pour pouvoir affirmer ceci ou cela.

La Terre n'est pas toute seule, elle est soumise à la proximité des autres éléments de l'espace. Elle est vivante, et travaille comme une chair vivante. Et l'homme, avec sa manie de tout vouloir régenter y compris dans l'idée d'être pour quelque chose dans tout, ramène son grain de sel là où probablement il ne pèse pas plus lourd que son grain.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 16:24

La terre ne se rebelle pas, elle nous ignore, ce n'est que du magma en fusion comment peut on demander à du magma en fusion d'être discipliné...
Les plaques sur lesquelles nous vivons ne sont que du magma refroidi...Tout n'est qu'incertitudes et surprises, il n'y a que notre orgueil pour nous faire croire qu'on est impérissables...
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 16:24

Citation :
Intense réchauffement terrestre il y a 15 000 ans

M. Me. (avec AFP)
23/06/2008 | Mise à jour : 09:57 Réactions(10)
En l'espace de quelques années, les températures ont grimpé de 10 °C dans l'hémisphère Nord à la fin de la dernière glaciation.

Un changement climatique très brutal, probablement lié à des modifications de la circulation atmosphérique, s'est produit à deux reprises il y a environ 15 000 ans dans l'hémisphère Nord avec des hausses de dix degrés en quelques années, selon une étude publiée dans la revue Science.

Le climat a d'abord basculé il y a 14 700 ans avec une augmentation des températures de plus de dix degrés Celsius, en seulement trois ans ! Puis, après un nouveau coup de froid, une hausse équivalente s'est produite en soixante ans il y a 11 700 ans, à la fin de la dernière période glaciaire.

Des analyses de carottes de glace du Groenland ont montré que ces renversements climatiques se sont produits «aussi abruptement que si quelqu'un avait soudainement appuyé sur un bouton», souligne Dorthe Dahl-Jensen, de l'université de Copenhague, coauteur de l'étude avec des chercheurs japonais et français du CEA et du CNRS.

La dernière période glaciaire s'est donc achevée de manière très brutale, avec deux épisodes de réchauffement intense interrompus par une brève période froide. Le tout, il convient de le souligner, en l'absence de tout dégagement de gaz à effet de serre (CO2, méthane…) d'origine humaine.


Remonter l'histoire du climat

Au cours de la première phase de réchauffement, appelée le Bölling, qui s'est étalée sur un peu moins de deux mille ans, des peuples de l'âge de pierre ont pu s'installer en Europe du Nord et jusqu'en Scandinavie avant que les températures ne redeviennent glaciales il y a 12 900 ans.

L'étude a été réalisée à partir de l'analyse des poussières (plus leur teneur est abondante et plus le climat est froid) et de certains isotopes de l'oxygène et de l'hydrogène retrouvés dans les carottes de glace du forage NorthGRIP au Groenland. Ce dernier, d'une épaisseur de plus de 3 kilomètres, permet de remonter l'histoire du climat sur 125 000 ans.

Ces mesures «permettent pour la première fois de comprendre l'anatomie des changements climatiques passés», affirme dans un communiqué Jean Jouzel, directeur de l'Institut Pierre-Simon-Laplace. Les variations abruptes de la dernière déglaciation tout comme le brusque recul de la banquise arctique pendant l'été 2007 «sont liés, selon lui, à des modifications radicales de la circulation atmosphérique».
http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/06/23/01008-20080623ARTFIG00362-intense-rechauffement-terrestre-il-y-a-ans.php

J'ai lu aussi un texte sur la poussière cosmique, ici :
http://www.cirs.net/breve.php?id=840

Ce qui me fait dire que l'homme est bien présomptueux et qu'il s'approprie encore quelque chose qui ne lui appartient pas. (Merci Romane, ça m'évite d'écrire une autre phrase du même style).

Bien sûr que cela fait beaucoup.

Je ne suis pas sûre que cela ait à voir avec le fait que nous polluions la nature. Elle peut nous dégueuler à la face et l'on peut considérer que ce serait un juste retour des choses, car dans le fond après tout ce qu'elle subit. Cependant, je viens à penser que c'est quelque chose qui nous échappe entièrement, car cela serait cyclique. Cyclique, oui, mais à quel rythme ?
Mais je pense aussi à un problème de positionnement de la terre. Peut-être que la planète dévie, que les choses dévient et prennent une autre forme dans la distance et le temps.

Aparté : Un jour j'ai fait un étrange rêve. Je rêvais que l'univers ce n'était qu'un immense cerveau, et que nous étions entre les mains de ce cerveau. Qui nous ? Bien notre univers parmi les univers. Et tout ce qui régissait ces univers, le nôtre entre autres, était les mains de ce cerveau.
Pour être plus schématique, je rêvais que nous étions tous prisonniers dans une bulle et que l'on s'amusait avec nous, comme un enfant s'amuse avec des "gendarmes"- des vers de terre - avec de la terre - avec de l'eau. Et on nous soufflait à la figure. On nous crachait dessus. Franchement, quel sale gosse que ce cerveau ! Il abuse quand même ; jouer comme ça avec sa création ! - à défaire et refaire ce qu'il modèle - à éliminer ce qui lui déplaît ou ne lui plaît plus. Un de ces quatre, il va bien nous envoyer une de ses fameuses météorites, et il restera de l'espèce humaine ce qu'il reste des dinosaures.

Bien sûr, tout ceci n'est (n'était) qu'un rêve. La nature est vraiment capricieuse, elle n'en fait qu'à sa tête !
Mystification, scientisme ? Chacun y trouvera une réponse qui ne confortera personne.

Nous ne sommes que des amibes. Peut-être même que nous ne sommes que de sales bactéries. La Terre essaie de se soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 16:37

Ce qui m'a toujours interpellé c'est que vivant sur de l'instable comment pouvons nous avoir des certitudes...?
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 16:47

Sbreccia a écrit:
Ce qui m'a toujours interpellé c'est que vivant sur de l'instable comment pouvons nous avoir des certitudes...?

Ta question est destabilisante tant je la trouve logique et intelligente.

Nous n'avons la certitude de rien si ce n'est la certitude à l'échelle de notre conscience. C'est ce à quoi je pense. Donc de l'un à l'autre au travers de la conscience, la certitude se trouve à la fois constante et sur la tangente. C'est ce qu'on appelle être sur le fil du rasoir et en équilibre. Tout devient incertain.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 17:17

Sbreccia a écrit:
Ce qui m'a toujours interpellé c'est que vivant sur de l'instable comment pouvons nous avoir des certitudes...?

Et pourtant, nous ne cessons de poser des bocaux sur des étagères, et des étiquettes sur les bocaux.

Ou sur les petites boîtes. Ce qui revient au même...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 17:22

La nature, c'est la nature, elle n'a aucun état d'âme, elle est comme ça, c'est tout.
La terre bouge parce qu'elle est vivante, point/barre et géologiquement, il y a des périodes où l'activité est plus intense que d'autres. ces variations seraient liés à la position de la terre dans l'espace et à l'influence d'autres astres, parce que si on est une boule perdue à l'extrémité d'un bras d'une galaxie spirale (notre Voie Lactée) on n'est pas tout seul.
Il a été prouvé que les éruptions solaires jouent énormément sur ce qui se passe sur terre.
Des cataclysmes naturels, j'en ai vécu trois: cyclones, éruption volcanique, tremblement de terre. normal, j'étais aux Antilles zone sismique et volcanique, zone cyclonique, on le sait.
Sûr que ça impressionne, les cyclones n'étaient pas des monstres à la Hugo, mais quand même, quand vous voyez d'énormes rochers au milieu de la route et un bateau dans un arbre, vous vous sentez un peu petit.
De même quand vous voyez un nuage de cendres volcaniques de 15Km de haut, ça impressionne. C'était pas en Guadeloupe où j'habitais mais à Monserrat (qui a re explosé y'a quelques semaines) que je voyais de chez moi (80Km en mer) aux premières loges quoi!
De même un séisme de 6,9 de magnitude (décembre 2005) le sol se dérobe littéralement sous vos pieds et vous savez plus où vous êtes ni quoi faire, vous attendez les répliques, angoissant, ça ne dure que quelques secondes mais c'est intense.
Parce que l'arc Caraïbe est une zone instable volcanique, donc séismes et sur la route des cyclones, n'empêche que c'est peuplé. Et personne là bas ne met ça sur le compte d'une nature fâchée ou de quelconques dieux colériques, c'est comme ça, on vit avec!

J'ai adoré Avatar, mais la nature n'est pas une divinité, j'adore les histoires où elle joue un rôle comme si elle pensait, mais ce sont des histoires.
le blem, c'est que l'humanité accumule les conneries et s'est complétement coupée de la nature, quand on cessera de construire sur les pentes d'un volcan ou en zone inondable, quand on cessera de polluer à tout va, il y aura moins de dégâts.
Il y a eu un fil "La peur de la Nature", avec ces élucubrations sur ses "vengenances" on en revient à cette peur.
La nature, on en a la trouille parce qu'on sait plus vivre avec et l'homme a tendance à diviniser ce qui l'effraie.


Dernière édition par Tryskel le Mar 20 Avr 2010 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 17:55

Well done...
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mar 20 Avr 2010 - 21:22

Ben je dois être un peu bizarre, mais pour moi la Nature est une entité multi-pensante, et si je devais croire en une divinité, ce serait bien celle-là.
Dire qu'elle se rebelle contre nous, ce serait à mon sens prétentieux de notre part.
Disons que si une puce nous chatouille, on se gratte le dos, hé bien la nature a peut-être tendance à bouger un peu quand des puces humaines chatouillent trop sa vieille croûte.
Je crois qu'on peut redouter la Nature. Oublier sa puissance est sans doute assez normal dans nos pays qui connaissent peu de catastrophes majeures, mais on a plein d'autres possibilités de se rendre compte que quand ça décide de bouger, nous ne pesons pas lourd.
Je suppose que mes inclinations s'appellent de l'animisme. Ca ne me dérange pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mer 21 Avr 2010 - 14:22

La Nature a horreur du vide. La pensée humaine tout également. Du coup, les « inclinations » de Blue Note n'en paraissent que plus naturelles. Je les imagine volontiers en pente douce. Je ne mésestime pourtant pas chez elle quelque furieux torrent, quelque cascade rieuse, j'entrevois seulement dans son parler, une tranquillité bonhomme à se laisser porter par le cours des choses. Mieux, en suivant les méandres de son discours, il m'est venu à l'idée qu'elle entretiendrait avec la sus-dite Nature, un commerce, des relations que nous pourrions tout aussi bien qualifier de connivences.

La source de son animisme jaillit de la Terre. Enfin, quand je dis:  « jaillit », c'est déjà de ma part une extrapolation. Pour de vrai, je n'en sais rien. Elle et moi, ne sommes pas suffisamment intimes. Peut-être que son animisme sourd secrètement de quelque anfractuosité rocheuse, ou même, qu'à la faveur de je ne sais quel mystère géologique, sa pensée est une source chaude, une « eau bonne » comme se plaisent à topographier leur propre paysage, les pyrénéens adeptes de thermalisme.

On dirait alors, qu'à leur suite, Blue Note pare la Nature de vertus essentielles qui demandent pourtant à être scientifiquement étalonnées.

Faut voir!: proclament les sceptiques. Ils ne veulent pas la croire. Ils veulent rester objectifs. Blue Note et moi respectons cela. La pensée scientifique est une religion comme une autre qui les honore. Ils veulent savoir, comprendre, explorer. Ils ne font absolument pas confiance à la pensée magique. Quand la Terre rouspète, ils n'y croient pas: ils prennent des mesures.

A force de prendre des mesures, de saisir des données, de monter en complexité leur modèle d'analyse, ils se sont créer une représentation des choses qui leur échappe. Quelque chose comme une brume de statistiques de probabilités qui se voudraient toujours plus météorologiques que divinatoires. Ainsi, le nuage du volcan est devenu dangereux, non pas par sa propre réalité, mais par la virtualité de sa possible dangerosité. Il est devenu le paramètre de trop qui interdit mathématiquement aux avions de voler. Les mesures parlent au conditionnel. Elles extrapolent sur un chaos à venir quand le volcan vitupère déjà que le chaos préexiste depuis si longtemps. Le nuage aurait pu être dangereux pour le trafic aérien. Mais finalement, il ne l'est pas.

Croire donc que la Nature s'en fiche des hommes demeure une hypothèse scientifique de bon aloi, mais, je partage également l'opinion de Blue Note, quand l'hypothèse scientifique est à ce point stérile...

Tout se passerait comme si la montagne avait accouché d'une souris. Moi, je vois très bien Blue Note dans le rôle de la souris. Et pourtant, je le redis: je la connais si peu. Au mieux encore une indienne en quête d'origine bloquée dans sa file d'attente. C'est pour cela que je fais pire: je l'imagine.

De la même façon, si les hommes s'étaient contenter de vouloir connaître la Nature, plutôt que de l'imaginer, c'en serait fait des dryades. Peut-être même, (je n'ose y croire) des nymphes. Des tritons et toutes ces sortes de divinités. La Terre serait royaume d'agnostiques.

Or, au delà de ses cendres, le volcan révèle le grouillement de l'humanité. Par tous ces passagers bloqués dans les aérogares. Bien sur la presse qui aime tant vendre des scoops, je veux dire des scandales, n'en finissent pas de chercher des coupables à toutes ces tragédies mises pour une fois bout à bout. Or, sur www.radarvirtuel.com on voit que la ruche a repris de sa vigueur. La fumée n'était qu'un leurre. La question de Filo aussi.

Pris dans ses filets, seuls s'interrogent encore les nymphes et quelques éphémères papotant avec leurs muses...
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Mer 21 Avr 2010 - 21:54

Ma question restait ouverte à dessein, mais il est clair que Blue et moi avons souvent discuté de cela, et que nous sommes parfaitement sur la même longueur d'onde.
Et je me réjouis de savoir que toi aussi, Vic.

Sans tomber dans un anthropomorphisme animique, ou la personnalisation d'un concept (divinisation des forces naturelles leur prêtant une volonté consciente selon nos critères humains, comme le font les religions), je reconnais la souveraineté de la nature et de l'harmonie universelle qui nous a engendrés. Lorsque cette harmonie, cet équilibre, est mis à mal, comme tout organisme vivant, il peut réagir pour se protéger, même si tous les stades de cette réaction sont parfaitement logiques scientifiquement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Ven 23 Avr 2010 - 13:00

Voici un lien qui devrait vous intéresser :

"L'hypothèse Gaïa, appelée également hypothèse biogéochimique, est une hypothèse controversée d'écologie profonde initialement avancée par l'écologiste anglais James Lovelock en 1970, mais également évoquée par d'autres scientifiques avant lui, selon laquelle la Terre serait « un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d'années, en harmonie avec la vie ». L'ensemble des êtres vivants sur Terre serait ainsi comme un vaste organisme (appelé Gaïa, d'après le nom de la déesse de la mythologie grecque personnifiant la Terre), réalisant l'autorégulation de ses composants pour favoriser la vie. Un exemple cité par Lovelock à l'appui de son hypothèse est la composition de l'atmosphère qui aurait été régulée au cours du temps de manière à permettre le développement et le maintien de la vie."

La suite : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypoth%C3%A8se_Ga%C3%AFa#Un_mod.C3.A8le_heuristique_.3F
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Ven 23 Avr 2010 - 14:06

Le contenu de ce lien est intéressant. Mais en même temps ça semble logique que ce système physiologique incluant la biosphère et le maintien de notre planète depuis plus de trois milliards d'années, et ce, en harmonie avec la vie. Et dirais-je pour la vie elle-même. M'enfin, quand il y a de la vie sur terre, il n'y a pas de la vie de partout. C'est tout un système bien précis qui a permis cela.


J'aime beaucoup la nature, elle est source de vie parce qu'elle est vivante. Je pense bien qu'elle s'auto régule. Je ne sais pas si elle a une âme pensante. Je crois bien que Spinoza pensait que la Nature pense. Que chaque chose pense. Si on considère que nous, les hommes, nous sommes des personnes pensantes, il est tout à fait possible que l'ensemble pense. Il est fort possible, mais pas démontrable. On ne peut ni le nier, ni l'affirmer.

Maintenant, que la terre réagisse, ça ne me choque pas. L'écosystème réagit en fonction de l'état dans lequel il se trouve, mais aussi par son état d'être. On tempête avec elle, elle tempête avec nous. Pour ma part, on découle de sa source, c'est vraiment inscrit profondément en nous. Mais comment de l'infime nous en somme venus à ça, ce que nous sommes; et à toutes ces espèces différentes, là, c'est un mystère.
Quand il y a un bug dans la chaîne, des choses disparaissent (dirais-je même, à jamais). C'est quand même étrange ce processus. Des choses naissent et elles déclinent pour finir par ne plus être... ou peut-être pour finir par être, mais autre, et quand et où ?
C'est quand même épatant de penser que quelque chose se crée mais qu'une fois disparu, le premier exemplaire ne s'affiche plus.

Maintenant, je veux bien imaginer la terre comme un bon gros toutou qui a des puces.
J'aime beaucoup la nature et je considère vraiment qu'elle est vivante et que c'est merveilleux. Merveilleux que d'être en ce monde quand on voit toute sa création. Cependant et pour ce qui me concerne, elle n'est pas une divinité. J'ai du mal à penser que parce qu'on la démange, elle décide de faire jaillir la sève de ses entrailles. Je pense tout simplement qu'elle réagit.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Ven 23 Avr 2010 - 17:29

Il ne me semble pas que la Terre réagisse. Elle vit, c'est tout. Car à son échelle, un tremblement de terre, un tsunami ou une éruption n'ont rien de catastrophique. C'est pour les habitants de la planète - dont les hommes - que ces événements sont néfastes. Mais la Terre n'en a pas grand chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Ven 23 Avr 2010 - 18:16

Le fait de penser que tout simplement la planète vit sa vie de planète sans se soucier de ce qui grouille dessus, n'interdit nullement de croire à la nature qui est juste naturelle.
Pas d'esprit de vengeance quoi qu'il en soit. Les esprits ne sont pas vindicatifs, pas dans le sens "Les méchants interdisent à mes navions de voler, pôv voyagistes qui perdent des sous, pôv touristes bloqués..." juste parce que la Terre nous en veut.

C'est pas ça l'animisme!

Et ça m'effare toujours de voir à quel point avec toute sa p'tain de technologie, l'humain se retrouve comme un con dès que la nature est naturelle.
J'adore les volcans, se retrouver en haut de l'Etna (d'ac l'odeur du soufre, mais bon) plonger le regard dans le cratére, c'est, ben sais pas comment dire, mais c'est un grand moment de communion avec la planète!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Ven 23 Avr 2010 - 22:08

Tryskel a écrit:
Et ça m'effare toujours de voir à quel point avec toute sa p'tain de technologie, l'humain se retrouve comme un con dès que la nature est naturelle.
Je trouve plutôt ça rassurant pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: La révolte de la nature   Sam 24 Avr 2010 - 12:21

Bien sûr que la terre vit, quand je disais que la terre réagit, je pensais à son côté vivant, son côté mouvement, tout naturellement. Et nous sommes bien désarmés devant elle quand elle s emanifeste. Bien entendu qu'elle ne réagit pas dans un but de nuire ou de vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La révolte de la nature   

Revenir en haut Aller en bas
 
La révolte de la nature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» Sortie au Festival photo nature de Montier en Der le 20 Novembre 2010
» Festival international de la photo animalière et nature à Montier en Der (du 19 au 22 11 09)
» Premier essai de nature morte avec l'EP-2
» magasin pour la photo nature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: