Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Burqa: faut-il absolument légifèrer?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Burqa: faut-il absolument légifèrer?   Lun 26 Avr 2010 - 16:47

Au nom de la minijupe sauvons le niqab ?

Disons-le d’emblée : je ne supporte pas les femmes voilées, les fous de dieu, les islamistes qui se promènent fièrement avec un front meurtri par la prosternation multi quotidienne, le regard dédaigneux posé sur les (et leurs) femmes ; je suis allergique à tous les signes ostentatoires religieux et autres (les foulards OM ou PSG entre autres), je supporte de moins en moins les foules manifestantes de dévots enflammés qu’ils soient hindouistes, musulmans ou cathos, c’est un cauchemar de me réveiller à Jérusalem et recevoir en pleine tronche tous ces crânes rasés féminins allant chercher le lait à l’épicerie du coin. Bref, je les considère comme une pollution de mon intimité, de mes flâneries, de mes réveils et comme une provocation faite à l’intelligence. Ce n’est pas faute de les côtoyer. J’ai passé, durant mes voyages professionnels, des heures et des heures à discuter avec ces fervents de tout poil, aux quatre coins du monde.

Mais ce qui me désole encore plus, ce qui réveille en moi des sensations de frustration et de colère, c’est le côté intolérant et étatique sur lequel ils s’adossent partout où, faute d’Etat de droit, ils monopolisent parole et pouvoir, transformant leurs coutumes en lois et règles vidant les institutions de leur rôle d’arbitre. Tous ces pays où l’intolérance est loi (sous l’excuse de tradition ou de coutumes qu’il ne faut pas « troubler »), tous ces bagnes institutionnels de la libre pensée et arbitre, tous ces coins ou la loi islamique, juive, hindoue, orthodoxe ou catholique travestissent la notion même de la loi, que ce soit en Irlande, en Pologne, en Arabie saoudite ou en Inde, tous ces « condamnations de l’apostasie, toutes ces fatwas, toutes ces crimes de lèse majesté ou de religion qui cachent (mal) des modes de production allant de l’esclavage à l’exploitation inique et féroce existent par ce que, justement, l’Etat de droit n’existe pas chez-eux.
Ce n’est pas une raison pour que chez nous, on fasse la même chose, pour qu’on discrimine, on bafoue les étapes, les règles de vivre ensemble, pour introduire des « short cut », des exceptions à nos propres lois, d’autant plus que par un passé détestable on l’a fait en les nommant, justement et naïvement, « lois d’exception ». La loi est et doit être la même pour tous. Pour y arriver, chez nous (et nous sommes une exception culturelle en cela), nous avons payé (très chèrement) le prix. A cette période noire précitée, pendant qu’on envoyait des juifs à l’abattoir des camps de concentration, on guillotinait par ailleurs une avorteuse, sans même avoir conscience qu’on la punissait pour des « crimes » autrement plus bénins que ceux de l’Etat lui-même. La loi et l’Etat de Droit donc : la police mène ses investigations, la justice apprécie et condamne si le crime, l’effraction existe vraiment, et ordonne, au nom du peuple, la punition prévue. La polygamie est chez nous une effraction, un crime ? L’arnaque à la sécurité sociale aussi ? Il existe des peines prévues par la loi, et elles sont les seules qu’il faut ordonner. Pas de « short cut », des lettres de cachet, des procédures d’exception. Pas des effets d’annonces criardes et provocatrices qui (éventuellement) caressent dans le sens du poil l’opinion publique. Que chacun fasse son travail : pas de soupçons, de conditionnel, de « à vérifier » donnés en pâture à la presse. Ce sont des manipulations grossières, des libertés prises sur l’Etat de droit qui ne devraient plus exister. On les accepte ? On accepte la part d’irrationnel, de parti pris, de subjectivité d’un Etat qui demain en prendra d’autres. Ce qui se joue en effet, ce n’est pas l’aspect laïque de notre république, mais sa transformation en un régime « du fait du prince », de l’arbitraire et de la complaisance. Le niqab (et tout ce qu’il représente) aura alors gagné.



Source Agora vox 26/04/10

Sur le même sujet:

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-burqa-comme-noir-horizon-73984?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

Je suis totalement opposée à la burqa, au voile, à tout ce qui nie la femme au nom d'une prétendue religion alors qu'il ne s'agit que de la tradition d'une culture: le salafisme, profondément mysogine et machiste.
Mais je suis aussi opposée à une loi de plus qui s'ajoute à un arsenal législatif existant -les lois sur la laïcité- et pas toujours appliqué.
Mais il est urgentisime de légifèrer une fois de plus pour un gouvernement largué, totalement coupé de la "France d'en bas", qui ne sait plus comment se rallier des partisans et qui racle au pire des réactions xénophobes, phobes de tout poil d'ailleurs après l'échec du débat (qui n'en fut pas un) sur notre précieuse identité que ce même gouvernement dillue dans l'obédience totale aux diktats de l'Europe qui a bon dos, et dans le règne d'une oligarchie de plus en plus arogante.

Il faut monter que le gouvernement gouverne et prend des mesures, pas celles qui seraient necessaires à réparer le tissu social, à sauver les retraites, à donner des emplois, à équilibrer les inégalités, à rendre à notre culture (au sens noble) sa dignité... bref, rien d'utile, mais le Monarque dirige et le gouvernement joue les gros bras en légifèrant, dans l'urgence, et lance comme d'hab de la poudre aux yeux!

Les lois discriminatoires sont toujours dangereuses.
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Burqa: faut-il absolument légifèrer?   Mer 28 Avr 2010 - 12:47


Elle conduit voilée... et prend une amende de 22 euros



J'aime bien tes articles, et pour compléter celui-ci, je vais ajouter une affaire que j'ai entendue sur France Info et qui me donne l'envie de moins en moins d'écouter les informations. Je n'appelle même pas ça de la culture, ça le sera pour l'histoire et les passionnés, les politiques, les historiens et le sociétal qui s'y intéressera.
Je me demande même si j'ai envie de lire les articles. J'en ai marre d'entendre des mauvaises nouvelles, qu'on fasse tout un plat sur des niqabs, des burkas, etc.

Tout ce que j'entends au travers des médias, journaux, radio, internet, téléviseur, représente une symbolique haineuse où chaque fois deux partis y sont représentés dans l'engouffrement profond de la houle et au travers d'un pays qui entretient le racisme. Et je pense à notre pays : la France.

Que penser de ce futur article ?
Est-ce tout simplement de la provocation et du coup cela serait tout simplement du fondamentalisme et du fanatisme religieux ? Entrons- nous dans une sorte de vandalisme moins expressif, mais tout aussi marquant ?

À l'heure où nous devrions tant vivre dans un pays libre, nous suivons un mouvement qui fait effet de serre. Notre pays, notre gouvernement focalise sur un point précis, celui du port ou non de la burka ; n'est-ce pas une façon de pointer sans arrêt l'islam - l'islam et toute sa symbolique ?

La haine est vraiment loin d'être éradiquée et c’est tout simplement politique.


Article :
Citation :
Voilà une histoire qui devrait encore faire des remous en pleine controverse sur l'interdiction du port de la burqa. La France devrait présenter au mois de mai un projet de loi pour l'interdiction totale de la burqa, alors que la Belgique devrait le voter ce jeudi.

Un PV pour port de voile intégral

C'était le 2 avril dernier, cette femme conduisait dans le centre ville de Nantes lorsqu'elle a été contrôlée par deux motards la police nationale.

"Circulation non aisée"

Après un contrôle d'identité en règle, elle a reçu un PV de 22 euros pour le motif officiel de "circulation non aisée". Elle portait un voile intégral, qui selon les forces de l'ordre, limitait son champ de vision.

Estimant que le champ de vision de la jeune femme était réduit, le fonctionnaire décide alors de verbaliser la jeune femme. Sur le procès-verbal, l'article 412-6 du Code la route est mentionné.

"C'est laissé à la libre appréciation de l'agent verbalisateur. Cet agent a fait son travail. Il a estimé que dans ces circonstances, il y avait un risque pour la sécurité", explique la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), selon Le Parisien.

Elle ne l'accepte pas: "Mes yeux étaient découverts"

Elle déclare à France 3: "Je n'ai commis aucune infraction. Je n'ai pas à avoir une contravention pour ma tenue vestimentaire".

"Lorsque je me suis fait arrêter, j'étais vêtue comme je le suis aujourd'hui" (voir la vidéo), continue-t-elle. "C'est à dire que mes yeux étaient découverts. Je vois comme vous, mon champ de vision n'est pas réduit".

Et en rabaissant le reste de son voile (on ne voit plus les yeux), elle déclare: "Là effectivement, j'aurai été un peu dangereuse pour moi et pour autrui sur la route."



Article 412-6 du code de la route

C'est sur cet article que s'est basé l'agent de police qui a verbalisé. Selon cet article, "tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres."

Et c'est l'interprétation de ce texte que l'avocat de la conductrice, Jean-Michel Pollono, conteste: "L'article sur lequel la contravention a été infligée est pour moi un article fourre-tout, puisqu'il s'agit pour le conducteur, de pourvoir conduire "libre de ses gestes".

"Le port du voile sur la voie publique n'est pas prohibé, que je sache? Si ne voir que les yeux constitue une infraction, alors il faudrait interdire au GIGN de conduire avec des cagoules!", lance-t-il, rapporte Le Parisien.

Sur Twitter, Me Éolas ajoute: "Pour moi, l'amende ne tient pas. L'art. R. 412-6 ne prévoyant pas la reduction de la vision par la tenue vestimentaire."
Décidée à ne pas en rester là, la conductrice a demandé une audience auprès du tribunal de Police pour expliquer son refus de payer l'amende.


Source : http://www.lepost.fr/article/2010/04/22/2044228_nantes-une-femme-verbalisee-au-volant-car-elle-portait-le-voile-integral.html


Depuis les choses se sont acentuées. En effet, son mari est maintenant accusé de polygamie et de fraude à la caisse d'allocation familiale. Bien entendu, il nie l'accusation mais admet avoir plusieurs maîtresses.

Voilà de quoi faire parler dans ce pays de liberté pendant que l'économie s'écroule, car avril n'est vraiment pas fameux de ce côté là.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Burqa: faut-il absolument légifèrer?   Mer 28 Avr 2010 - 14:22

Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Shan



Nombre de messages : 1176
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Burqa: faut-il absolument légifèrer?   Mer 28 Avr 2010 - 14:50

Rage Ces cloportes de chez France télévision me demandent d'installer un plugin silverlight de chez Microsoft, tout ça pour voir leur vidéo.
Quelle bande de trouduc !! Maintenant on sait aussi où vont les impôts redevances télévisions.
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Burqa: faut-il absolument légifèrer?   Mer 28 Avr 2010 - 14:56

Shan a écrit:
Rage Ces cloportes de chez France télévision me demandent d'installer un plugin silverlight de chez Microsoft, tout ça pour voir leur vidéo.
Quelle bande de trouduc !! Maintenant on sait aussi où vont les impôts redevances télévisions.

Poor Shan, je compatis... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Burqa: faut-il absolument légifèrer?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Burqa: faut-il absolument légifèrer?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» E-Revo Brushless - Que faut-il absolument pour débuter ?
» [WDW] Août 2013 - Quelques question de dernière minute.
» Le film qu'il faut absolument voir
» [AIDE] haut parleur s'active par défaut en émission/réception...
» Quel comportement faut t'il avoir face a un homme infidèle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: