Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire du capitalisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain


Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 0:19

Y'a juste un vrai truc...ça s'appelle la lutte des classes....Le capitaliste, il veut qu'un truc..;Rien faire ( parce qu'il possède ce qui te permet de bosser.... et que tu bosses au moindre coût) et que tu produise pour pas cher ce qu'il va te revendre cher....


Le capitaliste, c'est celui qui prend aux indiens leur terre, qui les massacre au besoin ( s'ils se défendent) et trouve ça juste parce que lui, il sait les faire fructifier par le travail de ceux qu'il (exploite) fait travailler.... grrrrrrrrrrr


J'ai dit "la lutte des classes"..;Donc faut choisir son camp...vous êtes d'accord avec les cow-boys ou les Indiens?...faut choisir....Subir...Ou vous faire massacrer AngeR


Mais On peut aussi résister.... duel


Dernière édition par Vilain le Mer 19 Mai 2010 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 0:34

http://www.youtube.com/watch?v=10Ego2KkD78
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 0:45

iomi a écrit:
Mais pourquoi se ferait-on peur en faisant les constats que nous venons de faire ? Notre pays a traversé bien pire que tous les scénards que nous avons avancé jusque là. Je préfère dire que ce n'est pas de l'optimisme béat mais conscient.


Oui...conscient...et faire ce qui est nécessaire pour pas en arriver là...Autrement dit se battre....pas rester les mains dans les poches...Quand je dis ' se battre" c'est pas forcément "prendre les armes " mais faire son devoir de citoyen...Résister à tout ce qui va contre le Peuple..;et pas nos petit intérêts personnel ( que "les riches " en fassent autant) c'est tout ce que je demande.... AngeR


" Chacun selon ses moyens, chacun selon ses mérites "
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 1:03

"Vivez debout !"


ps: j'ai tout dit; j'me tais... Chuuttt
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 1:08

iomi a écrit:
Vilain ! tu peux sortir du coin


???????
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 1:11

iomi a écrit:
ben oui quoi j'avais dis au début du fil qu'il fallait que t'y aie!


Ouais..;mais si tu savais depuis combien de temps je me bats...à tort ou à raison ...mais parce que j'y crois.... grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 1:24

iomi a écrit:
Je ne pense pas qu'on puisse se battre inutilement. Aussi peu que ce soit, ton action plus celle d'un autre ...

Tu connais certainement la théorie de l'échiquier ? PETIT PIQURE DE RAPPEL
c'est un impôts qu'un romain réclame à je ne sais plus qui bref il demande qu'a chaque moisson on mette sur la première case de son échiquier un grain de blé et que chiffre soit doublé à chacune des autres cases au bout de l'histoire la production mondiale n'y suffit pas

je ne dirais plus Vilain mais petit grain de blé ça te va?


On va dire ça comme ça !.... tchin


et je prends ça comme un compliment!.... chinois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:10

Vilain a écrit:
Romane a écrit:
Ce qui revient à la réflexion que je me faisais je ne sais plus à quel stade du fil : si chacun pouvait posséder raisonnablement de quoi vivre raisonnablement, cela constituerait une forme homéopathique de capitalisme, respectueux du droit de vie décente pour tous.


Y'a pas de forme Homéopathique du Capitalisme....Le Capitalisme est l'anti-Humanité....

Ps: Le Capitalisme est l'exploitation de l'Homme par l'Homme....Si ce n'est pas ça l'anti-Humanité, qu'est-ce que c'est ?

Eh bien trouve lui une autre appellation si tu préfères, ça m'est égal. Je veux dire par là que chacun devrait posséder un toit, un bout de terre, des vêtements, de la nourriture. Je me fiche de la forme que cela pourrait prendre, du moment qu'il n'y aurait plus un mec dans un palace contre des millions dans des bidonvilles, en gros.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:13

Romane a écrit:
Vilain a écrit:
Romane a écrit:
Ce qui revient à la réflexion que je me faisais je ne sais plus à quel stade du fil : si chacun pouvait posséder raisonnablement de quoi vivre raisonnablement, cela constituerait une forme homéopathique de capitalisme, respectueux du droit de vie décente pour tous.


Y'a pas de forme Homéopathique du Capitalisme....Le Capitalisme est l'anti-Humanité....

Ps: Le Capitalisme est l'exploitation de l'Homme par l'Homme....Si ce n'est pas ça l'anti-Humanité, qu'est-ce que c'est ?

Eh bien trouve lui une autre appellation si tu préfères, ça m'est égal. Je veux dire par là que chacun devrait posséder un toit, un bout de terre, des vêtements, de la nourriture. Je me fiche de la forme que cela pourrait prendre, du moment qu'il n'y aurait plus un mec dans un palace contre des millions dans des bidonvilles, en gros.
Lis tout, tu répondras après..... Ange
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:30

Vilain a écrit:
Oui...conscient...et faire ce qui est nécessaire pour pas en arriver là...Autrement dit se battre....pas rester les mains dans les poches...Quand je dis ' se battre" c'est pas forcément "prendre les armes " mais faire son devoir de citoyen...Résister à tout ce qui va contre le Peuple..;et pas nos petit intérêts personnel ( que "les riches " en fassent autant) c'est tout ce que je demande.... AngeR


" Chacun selon ses moyens, chacun selon ses mérites "

On en parle à chaque fois que tu viens chez moi, Jean.

Résultat des courses : les gens ont des traites à payer, des gosses à nourrir, et ceux qui possèdent trois bouts de ficelles tâchent de se les conserver parce qu'elles peuvent toujours servir. Alors quoi. Quand ils reçoivent leur feuille de paie à la fin du mois, doivent-ils entrer dans le bureau du patron et le braquer pour qu'il file des clopinettes de plus ? Et les chômeurs, doivent-ils se pointer un matin dans une boîte qui les ignore, et s'installer sans plus de manière devant un bureau, une machine, ou j'sais pas quoi ?

Ou bien tiens, ne pas payer ses impôts sur le revenu, ou choisir d'oublier de payer la taxe d'habitation ? Ah, il reste encore à passer à la caisse du supermarché en faisant un grand sourire à la caissière et en lui expliquant que ces gros fournisseurs en ont assez comme ça et qu'aujourd'hui on prend sans payer ?

Non parce que dire : faut que ça change, soyez homme debout plutôt que soumis, c'est bien beau, mais concrètement, ça donne quoi ? Les manifs ? Ouais. Depuis le temps qu'elles existent, ça se saurait si elles avaient le pouvoir de faire basculer les choses déjà décidées. Il y en a eu des tripotées, ces dernières années. Et que fait le gouvernement ? Il renforce son pouvoir et sa pression.

Je suis plutôt dubitative.

A part fermer le robinet, éteindre la lumière, isoler la maison pour limiter l'humidité et le froid de l'hiver, j'vois plus trop.
Ah oui, se serrer la ceinture. Ben on le fait tous les jours.

Faut faire le contraire ? Mais alors on nourrit le commerce...

Alors quoi ? Concrètement, QUOI ?

Parce que les idées à Ian aussi étaient génialissimes. Le porte à porte, tout ça. Tu sais, le soir quand tu rentres de ton boulot, tu te fais deux trois heures de dring dring, et si t'as la chance qu'un inconnu te dise : allez-y monsieur, je vous écoute, pour t'entendre dire : vivez en homme debout...

Il n'y a pas si longtemps, je ne sais plus qui est tombé sur la tête de Thierry quand il a expliqué qu'il prenait très au sérieux son job d'instit, et qu'il faisait tout pour éveiller les gosses pour qu'ils prennent le chemin de l'homme debout. Résultat des courses ? Un type blessé qui n'a plus eu envie de partager ce genre de merveille trop rare de nos jours.

Parce qu'autour de soi, il y a aussi "ça" : ceux qui tournent tout négativement et qui découragent les bonnes volontés.

Alors, on fait quoi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:31

Romane a écrit:
Vilain a écrit:
Oui...conscient...et faire ce qui est nécessaire pour pas en arriver là...Autrement dit se battre....pas rester les mains dans les poches...Quand je dis ' se battre" c'est pas forcément "prendre les armes " mais faire son devoir de citoyen...Résister à tout ce qui va contre le Peuple..;et pas nos petit intérêts personnel ( que "les riches " en fassent autant) c'est tout ce que je demande.... AngeR


" Chacun selon ses moyens, chacun selon ses mérites "

On en parle à chaque fois que tu viens chez moi, Jean.

Résultat des courses : les gens ont des traites à payer, des gosses à nourrir, et ceux qui possèdent trois bouts de ficelles tâchent de se les conserver parce qu'elles peuvent toujours servir. Alors quoi. Quand ils reçoivent leur feuille de paie à la fin du mois, doivent-ils entrer dans le bureau du patron et le braquer pour qu'il file des clopinettes de plus ? Et les chômeurs, doivent-ils se pointer un matin dans une boîte qui les ignore, et s'installer sans plus de manière devant un bureau, une machine, ou j'sais pas quoi ?

Ou bien tiens, ne pas payer ses impôts sur le revenu, ou choisir d'oublier de payer la taxe d'habitation ? Ah, il reste encore à passer à la caisse du supermarché en faisant un grand sourire à la caissière et en lui expliquant que ces gros fournisseurs en ont assez comme ça et qu'aujourd'hui on prend sans payer ?

Non parce que dire : faut que ça change, soyez homme debout plutôt que soumis, c'est bien beau, mais concrètement, ça donne quoi ? Les manifs ? Ouais. Depuis le temps qu'elles existent, ça se saurait si elles avaient le pouvoir de faire basculer les choses déjà décidées. Il y en a eu des tripotées, ces dernières années. Et que fait le gouvernement ? Il renforce son pouvoir et sa pression.

Je suis plutôt dubitative.

A part fermer le robinet, éteindre la lumière, isoler la maison pour limiter l'humidité et le froid de l'hiver, j'vois plus trop.
Ah oui, se serrer la ceinture. Ben on le fait tous les jours.

Faut faire le contraire ? Mais alors on nourrit le commerce...

Alors quoi ? Concrètement, QUOI ?

Parce que les idées à Ian aussi étaient génialissimes. Le porte à porte, tout ça. Tu sais, le soir quand tu rentres de ton boulot, tu te fais deux trois heures de dring dring, et si t'as la chance qu'un inconnu te dise : allez-y monsieur, je vous écoute, pour t'entendre dire : vivez en homme debout...

Il n'y a pas si longtemps, je ne sais plus qui est tombé sur la tête de Thierry quand il a expliqué qu'il prenait très au sérieux son job d'instit, et qu'il faisait tout pour éveiller les gosses pour qu'ils prennent le chemin de l'homme debout. Résultat des courses ? Un type blessé qui n'a plus eu envie de partager ce genre de merveille trop rare de nos jours.

Parce qu'autour de soi, il y a aussi "ça" : ceux qui tournent tout négativement et qui découragent les bonnes volontés.

Alors, on fait quoi ?


On se bat......même si on sait que ça sert à pas grand-chose http://www.youtube.com/watch#!v=SAVbw7nzw8E&feature=related


Dernière édition par Vilain le Mer 19 Mai 2010 - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:32

??

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:35

On se bat même si on sait que ça sert pas à granD-chose...http://www.youtube.com/watch#!v=SAVbw7nzw8E&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:39

Non. Ça c'est médiocre (sens non péjoratif, je précise).
On se bat pour réussir quelque chose. Sinon, c'est stérile et puéril.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:43

Romane a écrit:
Non. Ça c'est médiocre (sens non péjoratif, je précise).
On se bat pour réussir quelque chose. Sinon, c'est stérile et puéril.

J'ai juste merder avec ce con d'ordi...je voulais juste ça " se battre même si on sait que ça sert pas à grand-chose"....http://www.youtube.com/watch?v=10Ego2KkD78
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:46

Vilain a écrit:
Romane a écrit:
Non. Ça c'est médiocre (sens non péjoratif, je précise).
On se bat pour réussir quelque chose. Sinon, c'est stérile et puéril.

J'ai juste merder avec ce con d'ordi...je voulais juste ça " se battre même si on sait que ça sert pas à grand-chose"....http://www.youtube.com/watch?v=10Ego2KkD78

Oui, j'ai eu le temps de voir avant que ça s'efface.
C'est à cela que je répondais.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 2:53

Romane a écrit:


Résultat des courses : les gens ont des traites à payer, des gosses à nourrir, et ceux qui possèdent trois bouts de ficelles tâchent de se les conserver parce qu'elles peuvent toujours servir. Alors quoi. Quand ils reçoivent leur feuille de paie à la fin du mois, doivent-ils entrer dans le bureau du patron et le braquer pour qu'il file des clopinettes de plus ? Et les chômeurs, doivent-ils se pointer un matin dans une boîte qui les ignore, et s'installer sans plus de manière devant un bureau, une machine, ou j'sais pas quoi ?



Mais pourquoi ont-ils des traites? sinon qu'on ( la société, les banques les y on encouragé)...j'suis un vieux con...mais mes parents n'achetaient rien sans avoir le pognon pour....On ( le marché) nous a dit qu' ON pouvait acheter sans avoir que quoi...suffisait d'emprempter ( à ta banque)..;et voilà le résultat
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 13:02

Vilain a écrit:
Mais pourquoi ont-ils des traites?
Parce qu'ils ont accepté le fonctionnement du système qui leur a été proposé.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 13:04

Ben oui...Comme disait Coluche..." Si vous achetiez pas, ça se vendrait pas !"
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 13:13

Je veux dire par là :

La société c'est l'homme.
L'homme propose, l'homme accepte.
Il se ferre lui-même n'est-ce pas. Ensuite, il se dit victime (dans l'absolu, hein et dans sa globalité) et pleure à chaudes larmes en criant au secours.

Alors on pourrait dire : il n'a qu'à s'en sortir, puisqu'il s'est lui-même mis dans le pétrin.

Sauf que si c'est facile à dire, on change de registre au moment de se retrousser les manches, parce que tout est imbriqué dans un rouage tellement bien monté que si on touche à un truc, tout s'écroule, hein.

Va revoir le système du crédit, toi, et dis-moi ce qu'il se passerait si on le supprimait ? On trouverait dans la rue des monticules de meubles, bagnoles, baraques, et même des voyages, dont le crédit ne pourrait plus être assuré.

Et les dossiers de surendettement ? Ah oui. On recule les murs des prisons pour y enfermer ceux qui doivent du fric à l'état.

Et l'état, il en fait quoi du fric, puisque nous n'en voyons pas la couleur autrement que par des réfections de routes ou trucs comme ça, pendant que les gens ont du mal à bouffer pour les pires, au mieux se sont calés dans un confort électro-ménager ou que sais-je.

Il y a consentement mutuel, l'attrait d'un certain confort, même s'il est illusoire et l'est-il car c'est plus facile de coller son linge dans la machine plutôt que d'aller s'accroupir au bord du lavoir.

Je n'ai aucun crédit en cours, et je paie quand j'ai de l'argent, sinon je m'en passe. Ben oui, j'suis de la vieille école. Mais mes gosses ? Ils sont nés à l'ère du crédit, d'internet, de trois douches par jour, et pour eux c'est normal.

Qu'est-ce qui est normal, après tout ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 14:06

Une question concrète :

Existe-t-il une procédure permettant de faire tomber une loi ?
Observons Hadopi, à titre d'exemple.
Sa complexité, qui elle touche, à quel niveau, comment, pourquoi.

Les pour vont argumenter pour. Les contre vont argumenter contre.
Et au final ? Si le résultat ne convient qu'à une poignée de gens qui vont s'en foutre plein les poches, au détriment de ceux qui sont pour l'accès à l'art...

Existe-t-il un moyen de faire tomber la loi, purement et simplement ?

Réponses vaseuses s'abstenir, c'est du concret qu'il faut. Juste à titre d'essai.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 14:20

faire tomber une loi votée par le parlement, c'est en voter une autre !
La proposition peut émaner du gouvernement ou des députés.
Le problème demeure de la composition de l'assemblée nationale. Actuellement, ceux qui ont voulu cette loi ont une majorité écrasante dans l'hémicycle, résultant d'un mode de scrutin pas tout à fait démocratique...
Il ne reste plus qu'à créer la 6ème république avec une meilleure représentativité des pensées du peuple. Si la loi que tu cites est combattue par la majoité des citoyens (ce qui reste encore à prouver) et que ces citoyens sont proportionnellement représentés par le "Législateur" (Parlement, c'est à dire députés et sénateurs) elle risque de ne pas être adoptée...
Suis-je vaseux, là ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 14:40

Nan. Tu es très clair. Et concret.

Donc les urnes (retour à la case départ).

Ce qui veut dire : une conscience. Oui mais laquelle ? Parce que nous maîtrisons (un peu, beaucoup, pas du tout ?) la nôtre propre, nous ne maîtrisons pas celle des autres. Et que veulent-ils, d'abord, les autres ? Certaines têtes brûlées oseront ce que d'autres plus timides n'oseront pas. Certains ont un quotidien à peu près assuré et s'en satisfont. D'autres plus du tout et ne savent pas comment ils vivront demain. Certains n'ont pas peur du changement, d'autres si. Certains ont des convictions politiques bien arrêtées, d'autres ne savent pas trop parce que c'est trop flou pour eux. Certains disent que la politique est un grand foutoir et sont dégoûtés. D'autres votent pour des têtes et pas pour le parti qu'elles représentent.

Etc. etc. etc.

Donc ?

Non parce que ce fil m'éclate, moi. C'est bien beau de dire qu'on peut changer le monde, mais ce regard, lorsque ces mots se prononcent, n'est que dirigé vers le soi-même qui pense que. Mais les autres, ils pensent quoi, ils vivent ça comment, ils croient en quoi, on leur a inculqué quoi, jusqu'à quel degré sont-ils imbibés de ce qu'on leur a appris, jusqu'où sont ils verrouillés par le petit peu auquel ils tiennent, comment fait-on pour se détacher de ce dans quoi on est baigné depuis toujours, combien de temps ça prend, et au bout de ce temps, est-ce qu'on est encore vivant, etc.

Les discours d'ados, j'ai donné, merci.

Dans la réalité, c'est un peu différent.

Depuis combien de temps les gens comme vous et moi espèrent et disent et rien ne se passe ? Depuis combien de temps l'humanité existe ?

Bon sang, ça me gonfle ces "il faut" et rien qui change. Alors n'allez pas imaginer que je reste confortablement derrière mon écran. Je laisse aux frileux ce soin. Je me contente de faire ce que je peux suivant mes moyens et capacités : gérer un lieu de partage, être attentive aux êtres qui le composent, et croyez moi déjà ce n'est pas rien. Et dans la vie, je fais ce que je fais, toujours à ma mesure.

Parce que vous m'avez surnommée affectueusement Dieu, mais je ne suis que comme chacun d'entre vous : un truc qui ne pèse rien, ou si peu. Et surtout, oui, surtout, je n'ai pas dans ma tête l'utopie de penser que je changerai le genre humain.

Parce que vos systèmes politiques, l'économie, le social, et tout le tralala, ça n'émane que de l'humain, et l'humain est géré par son genre, ce qu'il est, vous comprenez ça ? Ce qu'il est.
C'est à dire capable de belles choses, mais aussi capable des pires. Victime et bourreau. Des autres et de lui-même.

pfff

Alors les LUs, quelle solution ? Concrète, siouplé, parce que sinon, ce n'est que du moulin à vent.

P.S : prière de ne rien prendre à titre personnel, ceci est une réflexion générale.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 15:05

ben, ce qui me semble évident, c'est que nous sommes des citoyens et qu'en tant que tels nous devrions être formés à l'être....je veux dire par là que chacun d'entre nous ne devrait être ignorant de comment ça marche....Ensuite, je pense que chaque citoyen devrait avoir conscience de son rôle et de son importance...autrement dit, ne pas s'en foutre ou ne penser qu'à son petit interret personnel....Hélas, l'éducation civique qui était au programme des écoles primaires quand j'y étais a disparu et la société dans laquelle nous vivons ( entre autre par l'intermédiaire des médias et de la pub) nous pousse de plus en plus vers une individualisation....Comme quoi, tout est fait pour nous désengager de la chose publique....
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 19:20

Vilain a écrit:
ben, ce qui me semble évident, c'est que nous sommes des citoyens et qu'en tant que tels nous devrions être formés à l'être....je veux dire par là que chacun d'entre nous ne devrait être ignorant de comment ça marche....Ensuite, je pense que chaque citoyen devrait avoir conscience de son rôle et de son importance...autrement dit, ne pas s'en foutre ou ne penser qu'à son petit interret personnel....Hélas, l'éducation civique qui était au programme des écoles primaires quand j'y étais a disparu et la société dans laquelle nous vivons ( entre autre par l'intermédiaire des médias et de la pub) nous pousse de plus en plus vers une individualisation....Comme quoi, tout est fait pour nous désengager de la chose publique....

On nous pousse au désengagement de la chose publique parce qu'on nous ment en permanence en nous persuadant qu'on est trop con pour comprendre.
Maintenir les "masses" dans l'ignorance est une forme de pouvoir et de gouvernance.
Une réaction concrète contre ça? Savoir, se renseigner, s'informer pour pouvoir "choisir son camp" et s'y tenir.
Oui, a chacun selon ses besoins, mais des vrais besoins, pas des envies mesquines.
De quoi j'ai besoin pour vivre, simplement vivre, au fond de pas grand chose. Alors ne pas écouter les sirènes qui vous racontent que si on a pas une Rolex à 50 ans on a raté sa vie!
Ne pas se laisser enrôler dans les cohortes du toujours plus matériel.
Parce que la question de fond est là: que nous propose t-on toujours sinon du matériel, du fric.
Le système capitaliste repose sur une équation simplissime: toujours plus de fric à ceux qui en ont et ils l'obtiennent en faisant miroiter qu'après tout, avec un peu de bonne volonté, c'est accessible à tout un chacun. bien sûr, c'est faux, ils vont nous céder un euro quand ils en engrangent 1000.
Il faut qu'ils lâchent un peu pour avoir plus que beaucoup, alors ne pas se laisser avoir...
Je l'ai dit et re, je ne crois pas plus aux bienfaits des révolutions qu'au lendemain qui chantent, parce que ce sont des mouvement ephémères, au cours de l'Histoire, toutes les révolutions ont abouti à conforter le système.
La solution c'est une prise de conscience individuelle, et si chacun à son niveau prend conscience qu'il est manipulé, par les capitalistes, par les gouvernements qui sont à leur service parce que ce sont les capitalistes qui font et défont les gouvernements, par la pub...
ne pas se dire qu'on est ringard parce qu'on a pas le dernier truc à la mode, qu'un téléphone c'est juste fait pour téléphoner et que les mutiples applications d'un I Phone on s'en tape.
Tout ça, c'est "prendre conscience" qu'on peut modifier soi sa façon d'être, sans regarder comment vit le voisin, alors oui, on tient le bon bout et on a choisi son camp.
celui des indiens pour moi.
Je crois que si on a exterminé avec autant d'acharnement tous ces peuples qui n'avait pas inventé le capitalisme, c'est parce que leur façon de penser la vie si radicalement différente la nôtre effrayait les européens conquérants et techniquement armés.
Alors oui, il fut facile de les faire quasi disparaîtrepour imposer la vision occidentale du monde comme étant forcément, on nous le rabâche, la meilleure.
Refuser cette vision là de l'Histoire: le progrès technique glissant sur ces rails bien huilés vers un futur radieux de bonheur de l'humanité parce qu'il allait régler tous les problèmes.
On sait quand on regarde l'Histoire qu'il y a toujours eu des choix différents possibles, mais qu'on ne les a pas même examinés, le système ne souffrant pas la contradiction, on a éliminé tout ce qui n'allait pas dans son sens.
Il montre ses limites aujourd'hui, on ne va pas dans le mur, on y est déjà et on ne fait que s'y enfoncer parce qu'il y a un refus d'envisager autre chose, une autre façon de faire fonctionner la société, en misant sur ce que chacun est capable de faire de bon, sans ne voir que lui même.
une prise de conscience qui commence par dire "Non" à cet enfumage, chacun en est capable, encore faut-il le vouloir, mais si quelque uns y parviennent, c'est déjà un pas.
Parce que c'est comme ça qu'on marche, pas à pas.
On veut nous faire peur avec des sénars cata, mais ils sont prêt à y faire face, ça les arrange les catas ou leur menace, les "masses" sont plus dociles si on leur fait peur.
Sauf que c'est dangereux, mais même le danger ils le gérent, peu importe si passe une extrême droite, ils feront toujours des affaires comme ils en ont fait avec les nazis.
Ne pas se laisser bouffer par le matériel ou par la peur, c'est grandir quelque part. Pour ça, il faut refuser l'ignorance, refuser d'abandonner son rôle citoyen entre les mains de ceux qu'on a élu.
"Il n'est pas de sauveur suprême
Ni Dieu, ni César ni tribun..."

Et la connaissance, contrairement à ce qu'on veut nous faire croire est accessible à tous, surtout aujourd'hui avec Internet, bien sûr qu'il faut trier dans les infos, mais il y a plein d'excellents articles, à preuve les nombreux liens qui sont proposés ne serait ce que sur LU, par ceux qui ont le temps de farfouiller dans la Toile.
C'est déjà un acte positif de partager les infos, les vraies infos, pas le discours officiel des médias aux ordres.
Aller à l'essentiel...

Iomi, j'aprécie ton passage sur le glissement des pôles de pouvoir économique du Sud au Nord de l'Europe, puis ça a glissé de l'Europe aux Etats Unis, c'est toujours de là bas que viennent les crises, et c'est en train de glisser de l'Occident à l'Orient, ça c'est l'évolution, évolution accélérée par l'Occident qui s'est servi de l'Orient comme d'un réservoir de main d'oeuvre bon marché. La Chine et l'Inde ont été trop bons élèves, mais puisqu'on connaît ces glissements, pourquoi ne pas les anticiper, ne pas envisager une répartion équitable?
Parce que les quelques uns qui dirigent la planète par le fric n'en veulent pas, ils trouveront toujours leur compte.

J'espère être assez concrète.

J''ajoute que "ma" prise de conscience concrète au niveau politique (nan, j'ai la carte d'aucun parti) et citoyenne est plutôt récente, je savais, j'ai toujours su quelque part, toujours refusé ce monde qu'on nous propose, mais il fallait que les pièces des connaissances accumulées s'assemblent pour que le déclic se fasse.
Aujourd'hui, j'ai toujours pas la solution miracle pour l'humanité entière, mais je sais ce que j'ai à faire, j'ai choisi mon camp.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   Mer 19 Mai 2010 - 20:11

iomi a écrit:
Ce qui est normal c'est ce que vous dites tous les deux, toi Romane, toi aussi "Petit grain de blé" On ne peux dépenser que ce que l'on a et rien d'autre, +1 moins un égale zéro.
Je n'en connais pas beaucoup sur LU, pour ne parler que de LU, qui brament qu'ils n'ont aucun problème financier. Je n'en connais qu'un peu hors de l'écran, qui peuvent ne pas trop se faire de souci, parce qu'ils iront au bout de leur vie sans trop calculer, ou moyennement calculer, ce qui revient au même.
Donc il est acquis que le pourcentage de gens à soucis matériels est immense. Ça vous verrouille pas mal, ce petit grain de sable. C'est que ça occupe, de se demander comment on va boucler la fin du mois. Pendant que vous vous torturez les méninges pour savoir ce que vous allez pouvoir donner à bouffer à vos gosses, vous êtes un peu éloignés du porte à porte pour distiller la parole de sagesse, vous ne croyez pas ?

Bien. Ensuite on passe à :

Citation :
Jusqu'à avant hier je pensais que cela devait être une base incontournable. Ce serait sans compter avec la nature humaine et son souci du paraitre et son gout de la normalisation "Après tout, pourquoi pas moi"
et on arrive à pieds joints dans la nature humaine (je cherchais vainement le mot "nature", merci iomi, c'est ce que je voulais dire dans mes posts précédents). Outre le souci de paraître et son goût pour la normalisation, il n'a pas d'autres soucis, l'humain ? Ne serait-ce que se dépatouiller de ses problèmes affectifs qui lui sont la plupart du temps balancés à la tronche dès sa plus tendre enfance ? Les psys ont du pain sur la planche, parce que s'il n'y avait que le paraître, ce serait pain béni. C'est qu'il faut aussi se débarrasser de ses complexes, ces machins qu'on nous flanque de bonne heure et qu'on met une vie pour s'en défaire. C'est aussi son côté sombre, qui fait qu'on assassine volontiers le voisin à coups de mots bien plantés droit au coeur, c'est aussi sa prédisposition naturelle à dominer qui fait qu'il est toujours bon d'être un cran au dessus de l'autre, histoire de se prouver qu'on vaut quelque chose. C'est aussi sa difficulté à s'exprimer, déjà dans sa tête, alors pensez, à plus forte raison avec des mots qu'on dit avec la bouche. C'est sa jalousie, son instinct animal, son côté nombriliste qui fait que "je me fous de l'autre du moment que moi...." et ainsi de suite.

Quant à la normalisation, on en a parlé mille fois, elle nous est inculquée depuis tout petit. Bawi, il faut bien apprendre à se couler dans le moule d'une collectivité, on ne peut pas faire n'importe quoi, sinon on emmerde les autres. Mais alors... mais alors ? On réduit nos capacités créatives, c'est pourquoi un jour j'ai ouvert un fil là dessus, on reste dans la médiocrité ambiante (il y a aussi un fil là dessus), on n'ose pas aller de l'avant (mille fils sont ouverts sur le sujet), bref, on est formaté. Comment voudriez vous qu'il en soit autrement ?

Alors les deux trois pélerins qui ont quelque idée se démarquant du reste du monde, se font montrer du doigt comme des allumés, des illuminés, des hors la loi, quoi. Bref, dès qu'on a envie de sortir un peu du moule, on n'est déjà plus crédible, ou alors on passe pour des êtres un peu à part, des doux rêveurs.

Passons.

Citation :
Il y a dans ce comportement "Demain on verra bien" tout à la fois la nonchalance de cette génération qui nous pousse au cul et la démission des parents qui, c'est un constat, ne montrent aux enfant que l'image d'adultes au chômage qui ne se lèvent même plus le matin pour aller chercher un job et attendent , et là c'est la société et les assistances mises en place, qui attendent leurs aides financières (8 fois sur 10 heureusement quelles soient là)
Atta, atta, iomi. Oui, ce que tu dis est un peu l'image que j'en retire aussi. Sauf que ce n'est pas si simple.
Le chômeur ? Mais mon pauvre, quand on lui demande tout à trac s'il sait parler le togolais ou le chinois, rien que pour pouvoir accéder à un poste minable où il sera payé avec un lance pierre, et encore, à condition qu'il se mette nuit et jour à disposition de la hiérarchie, hein... Quand il arrive au Pôle Emploi pour constater que cette grande administration aux locaux rutilants ne sait pas quoi faire de lui, et lui parle avec un mépris au point qu'il se demande s'il ne s'est pas changé entre chez lui et le Pôle Emploi, en serpillière. Eh oui, le chômeur n'est pas à la fête, et même on fait si peu de cas de lui que lors des statistiques on peut parfaitement l'oublier. Deux millions de chômeurs passés à la trappe aux dernières stats.
Qu'est-ce qu'il veut, le demandeur d'emploi ? Il veut vivre dans la décence. Il n'a pas envie de faire la manche. Pas envie d'être pris pour un con qui n'a pas su se débrouiller dans sa vie de salarié, parce que sa boîte a fait faillite, ou qu'il vient de déménager pour rejoindre sa compagne, ou que sais-je.

Merde quoi. C'est le monde à l'envers. Je sais bien qu'il y en a qui profitent, c'est dans la nature humaine les profiteurs, comme les violeurs ou les menteurs. Mais les autres, les très nombreux autres qu'on balance sans état d'âme dans le magnifique projet de l'auto-entreprise, sachant parfaitement que les charges vont splendidement leur tomber sur la gueule au bout de trois ans, et qu'ils n'auront plus aucun filet de sécurité, tout ça pour dégonfler le chiffre des stats...
Et ce chômeur doit donc ne pas vivre avec sa compagne et rester dans son coin de l'autre côté de la France, pour satisfaire le poste de merde qu'il aura péniblement réussi à intégrer (en espérant qu'il ne fera pas l'objet de harcèlement moral et qu'il ne finira pas au bout d'une corde ou le canon dans la bouche, jetez un oeil au passage sur ces magnifiques boîtes qui vous pompent honteusement en laissant leurs salariés se suicider... quel confort, c'est merveilleux !)

Les parents eux-mêmes sont pris dans l'engrenage, donc. Alors nos enfants, nos pauvres enfants, si vous saviez ce que j'ai le cœur gros pour cette jeunesse.

Alors ça me fait bondir, ces solutions dans les besaces qui ne sortiront jamais, si tant est qu'elles existent. Et je voudrais bien, je vous l'assure, que quelqu'un me démontre que j'ai tort. Pas avec des mots, mais avec quelque chose de concret. Parce que tu décris les grandes lignes de l'effondrement, iomi, et nous y allons tout droit, dans le mur.

Alors... ?!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire du capitalisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire du capitalisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'histoire du capitalisme
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: