Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jim HARRISON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Jim HARRISON   Sam 22 Mai 2010 - 20:18

De Jim Harrison, à ma grande honte, j'ai lu uniquement De Marquette à Veracruz. Et j'ai aujourd'hui, grâce à la passion d'un ami, Dalva et La Route du retour sur ma pile en attente...

Mais JH est aussi un fabuleux poète.

J'ai d'abord découvert cet extrait, fabuleux :


Poème du chalet (extrait)

J’ai décidé de ne plus rien décider,
d’assumer le masque de l’eau,
de finir ma vie déguisé en rivière,
en tourbillon, de rejoindre à la nuit
le flot ample et doux, d’absorber le ciel,
d’avaler la chaleur et le froid, la lune
et les étoiles, de m’avaler moi-même
en un flot incessant.


Et ce texte :

Poème pour Sullivan

5 mars : premier jour sans faire de feu.
Trop tôt, c’est trop tôt, beaucoup trop tôt !
Jouissez du jour
sans autre considération,
les trois insectes nouvellement amenés à la vie
et qui ne sont pas supposés savoir
ce qu’ils font s’évitent mutuellement
sur une fenêtre marquée
de dizaine d’orages.

Nous mangeons la nourriture de notre père :
harengs, haricots, salaisons,
choux, jarret et morue salée.
J’ai fait mes adieux avec mille lamentations
si bien que même le cœur de la rose se fait
aussi vide que la balle en caoutchouc de mon chien.
N’attend pas des morts qu’ils partent,
mais qu’ils s’estompent et laissent une trace,
qu’on puisse les voir sur une colline distante,
de l’autre côté de la rivière, dans ces rêves
dont on se réveille presque guéri :
ne t’en fais pas, c’est bien quand on est mort disent-ils ;
on était un peu en avance
mais on n’a pas pu s’en empêcher.
Tout le monde meurt dans l’enfant qu’il était,
et à ce moment-là, ce cœur secret,
celé de la manière la plus compliquée
surgit en floraison en même temps que la première chanson
que chacun chanta dans l’obscurité :
"maintenant que je me suis couché à terre pour dormir,
je prie le Bon dieu de mon âme garder…"

Donc voilà ce doux hiver, presque suave
qui s’achemine vers une fin indistincte,
les arbres couverts d’oiseaux qui sont le plus au sud,
et les gens n’ont plus hélas de quoi se plaindre ;
un mois de mars violent
est une prière non reconnue comme telle ;
un viol de la nature, un blizzard apaisant,
un désastre quasiment.
Alors cette dernière plainte :
aussi insondable que l’œil du corbeau
qui regarde du haut du noyer,
aveugle comme les nébuleuses de Magellan,
aussi froide que cette mare boueuse de mars
au pied des marches du grenier à blé,
aussi pudique que le droit naturel d’une pute de L.A.
à son enfance au Nebraska parmi les lilas,
les champs de blé et un oiseau de la prairie
sans nom qui vivait dans le fourré où elle se cachait,
aussi traîtresse que la mare gelée au printemps sous l’enfant,
noire comme la cicatrice d’un bouleau à moitié écorcé,
cœur tordu de la bête à quelques pas de la mare,
sonnant clair comme un coup de fusil à l’aube,
ainsi est la douleur de la mort d’un père.

C’est cela mais c’est encore plus :
comme si nous partions pour sortir de la vie
aussi sûrement que nous sommes partis pour y entrer,
presque comme des enfants effrayés
dans l’air gris et froid de la cave ;
ou bien avant la mémoire
– on m’a déposé dans un bateau sur la rivière,
puis on m’en a retiré –,
dans nos cœurs, c’est toujours juste après l’aube,
chaque chant d’oiseau est le premier,
et cette brise légère, si légère qui effleure
la cime des arbres et ride la surface du lac
nous traverse le corps comme si nous étions des dieux.


Dernière édition par lucaerne le Sam 22 Mai 2010 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Jim HARRISON   Sam 22 Mai 2010 - 22:31

Particulièrement séduite par le premier...
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jim HARRISON   Sam 22 Mai 2010 - 23:34

Je ne le connais pas. Le ton de ses poésies m'a fait imaginer qu'il avait vécu à la campagne, traînant derrière lui cette particularité des gens de la terre. Ben non. Une recherche sur Wiki trace un tout autre chemin. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jim_Harrison

Son site : http://jimharrison.free.fr/Bienvenue.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Jim HARRISON   Dim 23 Mai 2010 - 3:04

ouais....est-ce qu'on mérite de vivre sans connaître Jim harrison ?..... mdr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Jim HARRISON   Dim 23 Mai 2010 - 11:13

On a au moins le mérite de chercher à connaître ceux dont on ignore encore l'écriture, et qui pourraient nous donner un temps de bonheur si on les lisait. D'où utilité du partage. Je pioche pas mal d'idées lectures ici.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jim HARRISON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jim HARRISON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harrison, Colin] La nuit descend sur Manhattan
» Jim HARRISON
» Kathy HARRISON: Un coeur gros comme ça
» [Harrison, Kim] Rachel Morgan - Série de l'Outremonde
» [Harrison, Kim] Rachel Morgan - Tome 2: Le Bon, la Brute et le Mort-Vivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: