Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment détruire l'Education Nationale!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 27 Jan 2012 - 19:24

Je ne fais que relayer des infos glanées sur Twitter, Phi. Un autre lien donné ce jour :
http://www.snuipp.fr/RASED-la-strategie-du-grignotage
Revenir en haut Aller en bas
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 27 Jan 2012 - 19:25

Et moi je ne fais que les commenter Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Mar 13 Mar 2012 - 17:16


Le recrutement de profs par petites annonces n'a pas fini de faire des vagues.

Déjà que le principe est quand même discutable, et que si on en est là c'est qu'il en manque quelque part, si en plus l'annonce prévient gentiment les éventuels postulants que ce sera pas de la tarte parce que les familles assurent pas, on lance une tite bombe!
Et c'est reparti pour la querelle parents/ enseignants sur les responsabilité de "L'echec scolaire".

On dit que la principale va être sanctionnée (comment?) mais c'est quand même le rectorat qui a publié l'annonce sur son site, sans la lire?

C'est quand même un constat d'échec de dire qu'il manque des enseignants et qu'il y a des etablissements dans lesquels less élèves sont un peu moins égaux que les autres face à l'enseignements. Echec éducatitif, échec social, mais aussi échec politique, rien n'a été fait pour que ça change (à part quelques rustines) depuis des décennies. Cce n'est pourtant pas faute que certains (des esprits chagrins et pessimistes) aient tiré le signal d'alarme!

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/video/default.aspx?cp-documentid=938efe5e-ea99-49b5-ab26-576eb107ee63

Bien sûr à Louis le Grand ou à H IV (deux grands lycée parisien où élèves et enseignants sont triés sur le volet) on en est pas là!



Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Mar 13 Mar 2012 - 17:25

Tryskel a écrit:

Bien sûr à Louis le Grand ou à H IV (deux grands lycées parisiens où élèves et enseignants sont triés sur le volet) on en est pas là!

Ah bon ???!!!

AngeR





PS : Avant qu'on veuille remercier des amis politiques sous couvert de décentralisation en envoyant les oraux du CAPES et de l'Agrégation se dérouler chez eux, on avait tous la chance de donner des cours à Henri IV (CAPES) ou Louis le Grand (Agrégation)... Même là, tout se perd...

mdr

PS : Encore 12 copies pour finir le premier paquet... Je ne sais pas si finalement on détruit l'Education nationale mais pour mes articulations c'est en très bonne voie... Quand j'aurais cinq minutes, on pourra commenter les propositions de l'Inspection Générale sur la réforme du bac...

Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Mer 14 Mar 2012 - 16:02


Entreprise de démolition Sarko and Co

http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/12/les-neuf-mesures-qui-ont-plombe-le-moral-des-profs-sous-sarkozy

Je savais pas qu'ils avaient "délocalisé" les jurys de CAPES et d'AGREG, je me suis farci 8000 bornes d'avion pour avoir l'honneur de plancher à Louis le Grand (où les docs mis à disposition, peu abondants, dataient lamentablement, pratique pour une épreuve de Géo). Bon, je dis pas, ça valait le déplacement quand même! mdr
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Mer 14 Mar 2012 - 18:42

Pour l'histoire-géo c'est à Châlon-en-Champagne depuis une dizaine d'années... Du coup ça doit être la seule ville de France où la direction de l'IUFM (lieu de passage des épreuves) est indiquée dès la sortie de la gare...

mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Mer 14 Mar 2012 - 21:01


Parce que y'a une gare et un aéroport à Châlons en Champagne? mdr
Pourquoi là? C'est qui le zélu du coin?

Du coup j'espère qu'ils offrent un magnum à chaque heureux lauréat! tchin
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Jeu 15 Mar 2012 - 0:44

http://www.bfmtv.com/bourdin-2012-nicolas-sarkozy-actu24436.html

envoi de ma copine Aurélie, je n'ai pas le temps de vérifier le contenu... Trop peur que ça me foute encore plus à plat (nota : on ne peut pas dire que ma copine soit ancrée vraiment à l'extrême-gauche... donc si elle a agrémenté son mail d'un grrrr interminable, c'ets que ça doit être quelque chose...)

Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Lun 9 Avr 2012 - 16:38

Contenu vérifié: le Monarque remet ça avec les horaires de ces fainéants du secondaire qui ne font QUE 18h hebdos. Pas juste par rapport aux instits qui font 26H... le décret date de 1950, vieilli? sans doute, alors faut réviser, mais pas forcément dans le sens d'alourdir le secondaire!
Naposarko commence en disant que Marine le Pen "pointe toujours un coupable " quand elle parle! Si c'est pas du cynisme c'est une tactique: dénoncer chez les autres ce qu'il fait lui même! "C'est pas moi, c'est l'autre", insuportable chez un gamin auquel je botterais les fesses s'il faisait ça, érigé en pratique par celui qui prône la République "IRREPROCHABLE".

Oui, il y a beaucoup, énormément à revoir dans l'Institution, mais c'est pas fait, c'est le n'importe quoi, l'effet d'annonce et le travail de sape qui sont mis en actes!

Les mutations:


Page de Marianne du 7/04/12
Pas très lisible alors je cite le dernier paragraphe:
"C'est le cas de Frédéric.
En 2008, sa femme trouve après des années de chômage un emploi de secrétaire dans le Morbihan. Le couple vit en banlieue parisienne mais ne s'inquiète pas "Après 15 ans de ZEP, je pensais que j'aurais ma mutation sans problème." 4 ans plus tard, il attend toujours.
Aprés 2 ans à faire 12h de voiture chaque week end, il s'est mis en disponibilité. un statut qui le prive du droit d'exrcer sonmétier, même dans le privé ou pour des remplacements.
il s'est inscrit dans une agence d'intérim qui lui propose parfois des missions... derrière la caisse d'un super marché!
mais ce qui le fait enrager, ce n'est pas le déclassement, mais le fait de devoir garder ses filles à la maison parce que l'institutrice est absente et que la directrice explique qu'elle n'a pas trouvé de remplaçant: "Là, je ne comprends plus rien!" Et il n'est pas le seul!"

Et cette instit dont le mari gendarme est mutée à Toulouse, bien qu'il existe un droit de priorité en cas de mut du conjoint fonctionnaire, elle n'a rien vu venir, après 3 refus, elle aussi se met en dispo pour raison famililiale et rejoint son mari.

La mise en disponibilité c'est ne pas travailler mais sans démissionner pour autant, on peut toujours reprendre un poste,, mais pendant la dispo, on n'est pas payé!

Mépris, gâchis, désinvolture vis à vis de ceux qui bossent...
Mais faut pas s'en faire: la Famille est la priorité du Monarque qui est tout zoyeux de voir que les français font plein de petits, plus que les allemands vous vous rendez compte, mieux que chez Angela!
Ces petits vont grandir, vont avoir besoin d'enseignants d'ici à 3 ans. Comme gouvener c'est prévoir: on ne remplace pas les enseignants qui s'en vont et pas que pour cause de retraite, y'a pas mal de dégoûtés!

Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 0:25

Enfin, il y a quelqu'un qui l'avoue...

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/les-invites-de-france-info/luc-ferry-applaudit-la-fin-de-la-semaine-de-quatre-jours-une-decision-inse

C'est dingue comme ce type a pu être haï en tant que ministre... et être redevenu pertinent depuis qu'il ne l'est plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 0:35

En fait, ils sortent du chapeau ce qu'ils auraient du sortir pendant leur mandat et qui tout à coup leur monte au cerveau. Il est bien temps, maintenant que c'est trop tard pour eux....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 0:47

Et ils oublient juste un truc... Ils pouvaient démissionner s'ils n'étaient pas d'accord... Pour les avaleurs de couleuvres, ne cherchez pas ce numérp dans un cirque... Il se pratique uniquement à l'Elysée... Spectacle permanent avec matinée spéciale le mercredi (il y a du public !).
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 1:05

Moi ce qui m'épate le plus, c'est que nombreux sont ceux qui tombent dans le panneau. Je n'arrive pas à comprendre comment il est possible de jouer à ce point à l'autruche...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 11:03

Ce sont les professeurs des écoles et leurs élèves qui seront le dindon de la farce dans cette histoire. Cela risque de ne pas changer grand chose pour les gamins qui de toutes façons sont à la garderie quand leurs parents travaillent, et de faire travailler plus pour gagner autant les profs des écoles... Ce qui me fait rire c'est que ce sont les mêmes spécialistes qui dénoncent la semaine de 4 jours et l'avaient recommandée à l'époque Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 12:25

Ce qui est clair (et ça depuis un bon moment) c'est que l'intérêt du jeune en construction n'est pas le plus important (n'oublions pas que ce n'est pas un électeur). L'idée posée par Jospin de mettre l'enfant "au coeur du système éducatif" a été critiquée de tous les côtés (à supposer qu'elle ait été autre chose qu'un calcul démago d'ailleurs pour se concilier les associations de parents) mais ce serait quand même la moindre des choses si on est logique.
Or, prenons la situation d'aujourd'hui vendredi 18 mai 2012... Je suis en parfaite santé mais je ne suis pas au travail. Le vendredi est ma journée la plus chargée en cours (notamment pour la classe dont je suis professeur principal..; avec laquelle je perds beaucoup de temps en plus pour donner des papiers liés à l'orientation, expliquer et réexpliquer ce qu'il faut faire, les échéances etc... et puis récupérer, vérifier lesdits papiers). Bref, aujourd'hui, je pourrais très bien faire cours. Qu'est-ce qui m'en empêche ?... Un pont !... Ce pont je ne l'ai pas demandé, réclamé (et en plus je devrais le rattraper par des réunions le samedi matin ou tard le soir)... Et si beaucoup de collègues sont sans doute heureux d'en profiter, beaucoup ronchonnent aussi de voir s'envoler des heures et des heures (pour info, en quatre semaines, j'ai perdu avec chaque classe de Première [bac le 19 juin !] l'équivalent d'une semaine et demie). Donc, le jour où on dira "les ponts n'ont aucune raison d'être, les élèves doivent être en classe tous les jours non fériés" ou bien "les programmes ne peuvent être traités puisque l'horaire théorique est irréalisable à cause des nombreuses heures qui sautent", je commencerai à croire à la bonne volonté de ceux qui nous gouvernent (d'un bord comme de l'autre).
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 12:41

Tu dis "ils ne sont pas électeurs", mais ils sont futurs électeurs, ils sont futurs adultes, ils sont même futurs décideurs du sort de leur famille, de leur ville, de leur pays, de la planète. On les oublie bien volontiers au profit de "maintenant" c'est-à-dire au profit de ceux qui se lavent les mains du futur et préfèrent se les remplir de pouvoir immédiat avec tout ce que ça entraîne comme avantages. C'est là que le bât blesse ; le désintéressement personnel n'est pas au rendez-vous, il se produit même l'inverse. Je ne sais pas ce que va donner le gouvernement Ayrault, mais j'ai la naïveté d'espérer.

Il en va de même pour le sort de la Terre. Les experts s'échinent à tirer les sonnettes d'alarme, sans que leur geste soit suivi d'effet. Mais bon sang, dans quelles conditions vont vivre les humains de demain ? Je bute devant cette monstruosité qui crève les yeux...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 13:14

Ils ne sont pas électeurs mais leurs parents le sont... La politique éducative est pensée en fonction des intérêts des adultes et pas des enfants... On prolonge les années au collège et au lycée pour donner l'illusion que le gamin va apprendre des choses en plus et pourra s'en sortir (alors que le gamin, il déguste... A chaque devoir, il a la preuve de sa "nullité" et, lui, il s'est très bien qu'il est foutu [je me mets dans sa tête en disant cela... en fait, rien n'est foutu mais le système n'aide pas à sortir de cette impasse]. Quand tu discutes avec un élève tout seul... et quand tu discutes avec l'élève et un parent... c'est rarement la même chose... Quand tu expliques ce qu'est l'enseignement aujourd'hui (et je pense à ma matière en particulier), tu es concurrencé par les parents qui "savent" comment il faut faire vu qu'ils y sont déjà passé... Les associations de parents représentent tous les parents mais ce sont rarement des parents d'origine modeste qu'on y trouve... Il faut voir les questions qu'ils posent et les exigences qu'ils ont (les "ponts" c'est eux qui les veulent ! la semaine de quatre jours aussi ! du moins à Paris puisque là-bas le cinquième jour était un samedi et que ça posait des tas de problèmes pour partir en week-end).

Là, on va se dire que c'est un prof qui tape sur les parents... Ben non, même pas... C'est toujours chouette de les rencontrer mais si ce n'est pas simple (et ça aide à comprendre bien des choses). On en a juste fait un acteur trop puissant (au point que même les associations de gauche, qui soutenaient les profs, sont devenues hypercritiques au point que leurs représentants appellent le bureau de la proviseur pour un oui ou un non en exigeant des solutions immédiates qui sont bien sûr impossibles à apporter.

Ce qui est quand même fort c'est qu'aujourd'hui j'ai l'impression que plus aucun élève n'aime venir à l'école, au collège, au lycée...



Ah oui... Et sur le sort de la planète, à force de leur parler de développement durable à tous les bouts de champs, ça les en dégoûte... Comme la génération précédente n'a plus supporté le mot de citoyenneté... L'Education Nationale a autant de souplesse et de doigté qu'une panzerdivision...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Ven 18 Mai 2012 - 13:41

Eh bien voilà, tu dis ce que je dis, quand tu parles des parents. C'est bien ça le problème : ils veulent des ponts, les gosses on s'en tape. Bawi, c'est confortable un pont. Grasse matinée pour tout le monde et barbecue. Bien plus alléchant que d'être obligé de se lever pour coller le gosse à l'école.

Donc finalement, les maux viennent des adultes quels qu'ils soient, les gosses n'en sont que les pantins. Après ça, on se demande où est la responsabilité. Faire des mômes c'est bien, les conduire par la main, c'est une autre histoire...

Sur le sort de la planète, les jeunes sont aussi tributaires du choix des aînés. Ce sont bien les adultes qui tiennent les entreprises et font marcher la consommation, et donc la gestion des revenus...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Lun 21 Mai 2012 - 21:10


Je reviendrai sur le sujet, mais Luc Ferry me fait bien rigoler. il a raison de dénoncer la rémunération scandaleusement basse d'un maître de conf, mais qui a été payé 4900€ mensuel pour des cours qu'il n'a jamais donné?

Et le numéro du "C'est pas moi, c'est l'autre, j'étais ministre mais je pouvais rien faire que ce que le président disait", ça va 5Mn, comme c'est souligné, il pouvait démissionner!

Des retournements de veste du genre, on va avoir droit à combien? Surtout aprés les législatives, lesquelles j'éspère confirmeront le rejet du sarkozisme et de la droire dure en général, sans illusion!

Les parents oui, il fallait les associer à l'éducation, aprés tout c'est leurs moutards qu'on se farcit AngeR , mais pas leur donner le pouvoir de décider ce qui est bon ou pas, vu qu'ils ont une vue courte limitée à leur chérubin, forcément génial...
J'éxagère, y'a des parents lucides, mais c'et pas eux qui la ramènent le plus!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Notes clonées pour dénoncer ces clowns aux manettes de l'EN   Lun 18 Juin 2012 - 15:33

Citation :
Fin d’année à l’IUT de Marne-la-Vallée, les élèves reçoivent leurs notes. On discute des résultats de chacun et surprise : deux promos entières, une soixantaine d’élèves, a reçu exactement la même note dans une matière. 11/20 pour les 1e année, 12/20 pour les 2e année.

Pensant à une erreur informatique, les élèves contactent leur enseignante. Réponse, la notation est volontaire, volontairement injuste.

Les enseignants sont en colère, les contrats (précaires) de deux de leurs collègues sont menacés et ils estiment que les deux professeurs, qui enseignent dans le département depuis plusieurs années, ne méritent pas un tel traitement.

Frustrés de ne pas peser face à leur direction, les enseignants décident de donner une leçon d’injustice aux élèves en attribuant les deux notes arbitraires.

Les étudiants qui trouvent « honteux d’être pris à partie » dans un conflit salarial dont ils ne sont pas responsables, nous ont transmis le mail dans lequel l’enseignante s’explique sur la notation.

la suite ici : http://www.rue89.com/2012/06/16/vires-mes-profs-se-rebellent-en-nous-donnant-une-note-unique-233050

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Sam 30 Juin 2012 - 21:25

Grande question qui secoue le Landerneau éducatif: les fameux "Rythmes Scolaires", on en cause, on en cause, mais rien ne se passe d'efficace.

Oui, l'année est mal organisée, les journées trop longues.
Non, y'a pas "trop" de vacances mais elles sont très mal réparties.

Petit rappel: les vacances d'été sont si longues parce qu'elles correspondent toujours à une décision (de bon sens) prise lors de la mise en place de l'école obligatoire. Dans une France rurale à 75%, les décideurs savaient que les enfants de paysans (y'avait pas encore d'agriculteurs à l'époque AngeR ) aidaient aux travaux des champs pour les récoltes (foins, moissons, vendanges), aux soins des animaux etc... bref c'était le coup de feu dans les campagnes et les bancs de classes auraient été vides de Juillet à Octobre. Donc Vacances longues dont tous les enfants même les citadins profitaient vu que tout le monde était au même rythme.
Le Jeudi (devenu Dieu sait pourquoi Mercredi) libre pour que ceux qui le souhaitaient reçoivent un enseignement religieux.
Mais tout ça c'était en 1881, il ya 131 ans, et en près d'un siècle 1/2 les choses ont changé.

Alors on a inventé les "rythmes scolaires" pour causer, parce qu'en fait...
En fait ils sont absurdes, nos élèves sont ceux qui, en Europe ont le plus d'heures de cours, mais ils ne sont pas de loin les plus performants. Demandez à MBS ce que donnent les heures de fin d'aprem, surtout si en milieu rural vous avez des jeunes qui piètiennent pour sauter dans le car de ramassage lequel ne les attend pas toujours...
Les Vacances, ces fameuses vacances qu'on reporche aux profs, mais qu'on trouve normales pour les petits mignons épuisés, sont établies n'importe comment, on a chamboulé celles de Février et de Pâques, devenues d'Avril même si elles finissent pour certaines en Mai, lequel Mai est un gruyère pour cause de ponts répétés... Gaga

Faut changer ça dit le ministre tout neuf qui veut raccourcir ici, allonger là. Raccourcir les Vacances d'eté, rallonger celles de Toussaint (pour faire court).
Il consulte les profs, les parents d'élèves, ce qui est normal, ils sont les principaux interessés. Encore que les fédés de parents ne sont pas d'accord sur le sujet! La PEEP (plutôt droitière) s'oppose à l'allongement des vacances de Toussaint, la FPCE est pour...
Les profs seraient pas contre un raccourcissement des Grandes Vacances, mais moyennant une rallonge de salaire, après tout si on les paye peu c'est parce qu'ils sont "toujours en vacances", c'est bien connu. C'est d'ailleurs cette histoire de gros sous qui fait qu'on en touche pas beaucoup (parce qu'elles ont raccourcis quand même) à leur durée globale.

Donc rien que de très normal: profs, parents, ministère s'expriment sur le sujet.
Mais...

Mais, que croient-ils donc? Qu'ils sont les seuls à avoir leur mot à dire?
Que nenni répondent en choeur:
Les transporteurs qui transportent (si mal) les écoliers (75% des transports publics dans certaines zones).
Les pro du tourisme, auxquels ont a déjà offert non une fleur mais une gerbe en sectorisant les petites vacances pour qu'ils engrangent des euros plus longtemps. Le "Syndicat National des agents de Voyage" (ça existe) est "défavorable à la réduction des vacances d'été qui concentrarait les réservations sur une période plus courte et ferait monter les prix", vous connaissez les prix, vous les trouvez bas vous?
Ces braves gens soucieux uniquement du bien être des enfants, souhaitent "être associés à la concertaiton" comme le sont déjà:
Le Syndicat National des résidences de tourisme; l'Association des tours opérateurs; le Syndicat des moniteurs de ski (7% des français vont au ski), et même la Fédération nationale des commerçants des marchés (c'est pas un gag).
De quoi ils se mêlent? Les profs vont pas leur apprendre comment gérer leurs hôtels, organiser leurs voyages ou vendre leurs salades! Ils se feraient renvoyer à leurs chères études!

Mais les profits sont hyper concentrés sur de courtes périodes, pas question de risquer de perdre un centime. Alors même que la population de retraités (riches comme chacun sait) augmente, augmente le nombre de personnes suceptibles de voyager, hôteller hors les vacances scolaires. sauf que... hors les vacances scolaires, hors "saison" y'a beaucoup de lieux fermés, de sites inaccessibles, d'endroits où il ne se passe rien, pas rentable d'ouvrir "hors saison", qu'ils essaient au moins, qu'ils s'occupent de leur boulot.

Mais, ces gens là sont des employeurs, ces gens là rapportent des impôts, bref, ces gens là pésent lourd, bien plus lourd que les élèves et leurs profs soumis à un rythme décalé, épuisant, peu rentable...

Les socialistes vont-ils oser les envoyer paître leur moquette de chambre d'hôtel ou leur piste de ski pour ne prendre en compte que l'interêt des principaux et vrais interessés? Rêve


Dernière édition par Tryskel le Dim 1 Juil 2012 - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Sam 30 Juin 2012 - 21:57

A première vue, rien à rajouter... Toutes les données du problème sont là... Après, tu oublies quelques subtilités qui ont fait l'actu ces dernières années comme la concentration du travail "sérieux" le matin et les activités sportivo-culturelles l'aprem. Là encore, on est dans le domaine du grand impossible... L'année dernière, mi-blagueur mi-sérieux, j'avais dit à la proviseur-adjoint que j'aimerais bien me frotter au casse-tête des emplois du temps... Parce que c'est un casse-tête que "l'extérieur" ne suppose pas (et avec la dernière réforme c'est devenu hallucinant... coup de bol l'année prochaine, les effectifs sont tels qu'on pourra faire des classes "pures" c'est-à-dire sans mettre ensemble des élèves de différentes séries et sans aligner les différents cours... j'arrête, tout lecteur normal est déjà perdu...).

Pour résumer, l'Education nationale est une priorité à condition qu'elle ne gêne personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Sam 30 Juin 2012 - 23:06

Ma soeur, prof d'histoire, est ravie de l'allongement de la durée des vacances de la toussaint. Depuis le temps qu'elle râle !
Pensez, l'année scolaire est faite pour moitié, en gros, durant le 1er trimestre : de septembre à décembre, 4 mois d'affilé avec juste 10 jours de vacances avant noël. Après, 15 jours de vacances de février, puis idem à pâques, puis les ponts de mai, et les établissements qui ferment pour le bac avant la mi-juin...
Alors ce n'est pas du luxe.
Quant aux vacances d'été, je suis d'accord avec toi pour l'analyse, trys. Juste que, essaie de tenir des élèves assis en classe en été, avec un beau soleil... autant qu'ils bossent en hiver et profitent du beau temps quand ils le peuvent.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Sam 30 Juin 2012 - 23:09

Pas besoin d'attendre l'été... Il suffit qu'il y ait plusieurs jours de beau temps et les classes donnant sur le Sud montent à près de 40°...

La clim dans les lycées ?...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Lun 2 Juil 2012 - 15:27

Le casse tête des Emplois du Temps, je connais, j'en ai fait.
Pour faire court à destination du profane il faut concilier:
- Les horaires hebdomadaires de chaque discipline dans chaque série, plus les options, plus les divers aide et autres TPE à caser...
-La disponibilité des salles.
- Les horaires des profs (CAPES=18h, Agreg= 15H)
- Les désiderata des profs: Les mères de jeune enfants ne veulent pas travailler le Mercredi; ceux qui habitent loin ne veulent pas commencer trop tôt ni finir trop tard; les "vieux" piliers ancrés depuis des dans le bahut avec leurs habitudes, exigent des privilèges dus à l'ancienneté...
- Des parents hurlent au charon si on veut ouvrir le bahut le Samedi matin: et leurs précieux Week End alors? Certains ont même porté plainte contre des établissements parce que l'Emploi du Temps de leur génie ne leur convenait pas...

Un chantier kafkaïen sachant que les profs, dés leur feuille de route en main viendront râler pour qu'on change (je sais, je l'ai fait AngeR ), mais changer une heure c'est revoir quasi toute la grille.
Sachant aussi que certains adjoint font du n'importe quoi et que certains favorisent leur petits camarades...

L'idée de répartir les activités "sérieuses" le matin et "futiles" comme sport ou art l'aprés midi n'est pas stupide (ça marche bien dans les pays anglo saxons), sauf qu'il faudrait pour que ce soit faisable revoir à la baisse la charge horaire des disciplines, qu'on a plutôt tendance à alourdir, enfin pour certaines, le français a perdu beaucoup d'heures, question d'économie de postes... Et je ne parle pas du gain en H/G avec la suppression en TS, laquelle n'a pas pour corrolaire un rajout en ES et L, toujours les économies...
Pis pour ces activités, faut des profs, donc faut payer leurs heures, faut de l'espace aussi surtout pour le sport...

Ce qui est exaspérant c'est que tout ça est dit et re depuis des, que en gros on sait ce qu'il faut faire, mais que les intérêts externe à l'Ecole et au mieux être des élèves priment toujours, entraînant la frilosité des politiques qui n'osent décider la remise à plat globale et pourtant de plus en plus urgemment necessaire...
Bon, d'ac, les profs quoi qu'on dit ne sont pas non plus tous des foudres de changement Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   Lun 2 Juil 2012 - 18:25

Et comme il n'y a rien de pire qu'un bahut en état de guerre civile, ceux qui voudraient que les choses bougent n'ouvrent pas trop leur gueule...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment détruire l'Education Nationale!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment détruire l'Education Nationale!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment détruire l'Education Nationale!
» Comment détruire un gouvernement
» comment détruire les radars
» Comment détruire 20 ans d'idées reçues en 20 mn
» Education nationale: les questions qui fâchent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: